Disconnecteur à zone de pression réduite ... - Watts Industries

wattsindustries.com

Disconnecteur à zone de pression réduite ... - Watts Industries

Disconnecteur à zone de pression

réduite contrôlable type BA

type 909 DN 65 à 250 à brides

Seŕie haute sećurité à soupape d’introduction d’air

(exclusivité breveteé WATTS)

Disconnecteur hydraulique à zone de pression réduite contrôlable type BA pour une installation

ou un réseau privé, qui serviront à distribuer l’eau pour d’autres usages que ceux liés au sanitaire,

au domestique ou à l’alimentation.

Par exemple : - chauffage collectif ou industriel (générateur chauffage ou Eau Chaude Sanitaire

d’une puissance supérieure à 70 kW),

- réseau sprinkler (protection contre l’incendie),

- arrosage et irrigation, - installations de piscine, - installations de traitement d’air,

- traitement de l’eau avec des produits non autorisés par le règlement sanitaire etc...

• Agréments : NF EN 12729, répond à la norme EN 1717, U.L./ Factory Mutual System, KIWA, SVGW,

ASSE, IAPMO, SBCCI, CSA.


DiSCoNNeCTeur BA 909 à BriDeS DN 65 à 250

Antipollution :

20,6% des cas de pollution ont pour origine un retour d’eau (extrait d’une étude menée

sur 82 départements entre 1986 et 1988), c’est-à-dire la circulation inversée du fluide :

l’eau contenue dans une installation retournant dans le réseau d’eau potable.

Cette constatation pourrait suffire si la seule destination de l’eau était notre verre, ce

qui est loin de correspondre à la réalité puisque le développement des villes, des

industries, et la multiplication des produits chimiques utilisés se font sur un seul et

même réseau.

Il existe des millions de branchements où l’on se sert de l’eau pour de nombreuses utilisations

parfois très dangereuses.

Le risque est permanent.

La pose d’un disconnecteur type BA réf. 009 évite le retour d’eau polluée dans le

réseau public ou dans un réseau privé.

Domaine d’application :

Chaque fois que l’on raccorde, au réseau d’eau potable, une installation ou un réseau privé, qui serviront à distribuer

l’eau pour d’autres usages que ceux liés au sanitaire, au domestique ou à l’alimentation.

Par exemple : - chauffage collectif ou industriel (générateur chauffage ou Eau Chaude Sanitaire

une puissance supérieure à 70 kW),

- réseau sprinkler (protection contre l’incendie), - arrosage et irrigation,

- installations de piscine, - installations de traitement d’air,

- traitement de l’eau avec des produits non autorisés par le règlement sanitaire etc...

Comment se produit un retour d’eau ?

- soit par chute de pression (ou dépression) en amont : c’est le siphonnage.

- soit par contre-pression du réseau aval (ou surpression) : c’est le refoulement.

Fonctionnement :

Un clapet amont / un clapet aval / une chambre centrale (dite “zone de pression réduite”) équipée d’une soupape de

décharge qui s’ouvre à l’air libre en cas d’incident.

En situation normale : avec ou sans débit, la soupape reste étanche : pas d’écoulement vers l’extérieur.

En cas d’incident : lors d’un risque de retour d’eau ou d’un défaut d’étanchéité aux clapets : la soupape s’ouvre et

décharge la chambre centrale. NB. Lors de cette décharge, la pression dans cette chambre devient forcément plus faible

que celle de l’amont. Toute inversion du sens de circulation d’eau est rendue impossible.

Qui est responsable :

L’installateur : il est tenu de livrer une installation conforme aux règles de l’art et aux dispositions réglementaires en

vigueur, lors d’une pollution sa responsabilité pourra être recherchée par son client.

Le propriétaire des installations polluantes, c’est à vous “installateur” de l’en informer, lors d’une pollution du réseau il

sera civilement et pénalement responsable (règlement sanitaire titre I, art. 16).

Le distributeur d’eau, si il n’a pas pris toutes les dispositions nécessaires.

Il est responsable de la qualité de l’eau distribuée (décret N° 89-3 du 3.01.89) et est en droit de s’assurer auprès du

propriétaire des installations, des systèmes de protection mis en place.

Les autorités sanitaires assurent le respect des règlements sanitaires, qui imposent aux propriétaires des installations

(y compris les immeubles avec chauffage collectif) de protéger :

- le réseau intérieur privé (plomberie, sanitaire)

- le réseau public d’eau potable (raccordement après le piquage du distributeur d’eau).

La conception unique brevetée : entrée d’air / sortie d’eau :

Lorsque la pression d’alimentation devient négative (inférieure à la pression atmosphérique), il est impossible de maintenir

une zone de pression réduite. Une protection contre le refoulement ou le siphonnage ne peut s’accomplir qu’en

laissant de l’air pénétrer et briser le vide.

Il est donc nécessaire

de permettre à l’air

d’entrer pour purger,

par la soupape de

décharge, l’eau

potentiellement

contaminée ou

polluée.

(schéma ci-contre)

ZONE DE

PRESSION

RÉDUITE

La série 909 est équipée de deux

passages : un pour l’entrée d’air et

l’autre pour la sortie d’eau, c’est le

principe : ”AIR IN / WATER OUT”.

Lorsque la soupape de décharge

s’ouvre, un passage permet à l’air

d’entrer en haut de la zone

de pression réduite et l’autre passage

permet l’évacuation de l’eau

à l’extérieur. (schéma ci-contre)

soupape

ZONE DE

PRESSION

RÉDUITE

Sortie d’eau

Entrée d’air

Sortie d’eau

Entrée d’air


DiSCoNNeCTeur BA 909 à BriDeS DN 65 à 250

Caractéristiques techniques :

Simplicité de conception et facilité d’entretien sans outils spéciaux.

Pression maximum de service : 12 bar. Température de service : 45°C. Température maximum intermittente : 60°C.

Principe de fonctionnement du disconnecteur BA009 à brides : FONCTIONS ESSENTIELLES :

1. Fonctionnement normal

A)Lors de la mise en eau : l’eau envahit la zone amont ➒ et

exerce sa pression :

- 1. Sur le clapet amont ➊, qui résiste, maintenu par la force

de son ressort.

- 2. Sur la membrane ➐, grâce à l’eau prélevée en amont par

le flexible ➌. La membrane s’enfonce et entraîne les soupapes

de vidange ➍ et d’entrée d’air ➎ qui sont alors fermées.

La soupape obture alors l’orifice de décharge ➍ et

comprime le ressort d’anticipation à l’ouverture.

B)Lorsqu’il y a débit : cette étanchéité obtenue, l’eau poursuit

sa poussée, ouvre successivement les deux clapets ➊ et ➋

et alimente l’installation.

2. Arrêt du débit ; pression statique :

A)Les deux clapets ➊ et ➋ reviennent en étanchéité et isolent

la chambre centrale ➏ (dite “zone de pression réduite”).

Lors du débit, la force du ressort du clapet amont ➊ a engendré

une perte de charge telle que la pression isolée dans

cette chambre centrale ➏ se trouve notablement plus réduite

que celle de la zone amont ➒.

B)La force qui s’exerce sur la face amont de la membrane ➐

reste prépondérante, la soupape ➍➎ est maintenue étanche

et le ressort d’ouverture comprimé ➍. La sécurité anti-retour

est armée.

3. Incident Surpression aval (contre-pression, refoulement)

A)Si le clapet aval ➋ est étanche : aucun écoulement vers

l’extérieur, aucune pollution.

B)Si le clapet aval ➋ présente un défaut d’étanchéité, le

fluide pollué pénètre dans la chambre centrale ➏. La pression

dans cette chambre va s’élever et pousser sur la surface

de la membrane ➐ dans le sens de l’ouverture de la soupape

➍➎. La force du ressort comprimé (de la soupape) s’ajoute à

la pression pour provoquer l’ouverture avant l’équilibre entre

la pression amont et celle de la chambre centrale.

Immédiatement ouverte, la soupape laisse pénétrer l’air en

haut de la zone de pression réduite, par un passage séparé

➍8

ce qui accélère considérablement la vidange rapide de

l’eau contenue dans la chambre centrale.

La sécurité est obtenue par la décharge anticipée de la

chambre centrale de manière à obtenir dans celle-ci une

pression toujours plus faible que celle du réseau amont. La

haute sécurité des disconnecteurs 909 est obtenue par leur

rapidité de réaction.

4. Incident Dépression amont (siphonnage)

A)Lors d’une chute de pression du réseau amont, sous la

pression de leur ressort, il y a fermeture des deux clapets ➊

et ➋. La pression amont sur la membrane ➐ ne devient plus

suffisante pour maintenir fermée la soupape ➍➎ qui s’ouvre

complètement, aidée par la force de son ressort. L’air pénètre

la chambre centrale ➏ (dite ”zone de pression réduite”) et

évacue immédiatement l’eau contenue dans celle-ci.

B)En présence d’un risque de siphonnage, la soupape ➍➎

reste grande ouverte, alors que la pression relative du réseau

amont est encore positive.

La meilleur protection c’est l’appareil qui vous offre une sécurité

intégrée contre le siphonnage et la contre-pression, et

cela, même si exceptionnellement (car cela ne doit jamais

arriver) les deux clapets présentent un défaut d’étanchéité.


DiSCoNNeCTeur BA 909 à BriDeS DN 65 à 250

Différence avec un clapet traditionnel :

Le niveau de sécurité des disconnecteurs type BA est incomparablement plus élevé que celui des clapets traditionnels

(simple ou double).

Pas de problème tant que le clapet demeure étanche, mais lors d’un défaut d’étanchéité (voir fig. 4 ci-dessus) :

- clapet traditionnel : l’eau polluée issue de l’installation contamine le réseau d’eau potable sans qu’il soit possible

de s’apercevoir de cette défaillance.

- disconnecteur BA : 1) l’eau polluée est éjectée vers l’extérieur sans contaminer le réseau d’eau potable.

2) cet écoulement vous alerte d’une anomalie de fonctionnement.

Le disconnecteur assure une étanchéité parfaite et une coupure totale. AUCUNE POLLUTION N’EST POSSIBLE.

diamètre A (mm) B (mm) C (mm) D (mm) E (mm) F (mm)

2”1/2 229 178 133 664 230 50

3” 229 178 133 664 230 50

4” 346 241 152 940 255 75

6” 346 368 152 1130 255 75

8” 470 470 248 1403 255 75

10” 470 546 248 1715 255 75

Courbe de débit / perte de charge :

Construction

Nomenclature

matière

Corps et couvercle Fonte - FGS 400-12

Entretoise Acier inox - Z12 CN 18-10

Membrane

EPDM moulé - toile Polyester

Siège de soupape Acier inox - Z6 CN 18-09

Vis de fixation Acier inox - Z6 CN 18-09

Piston

Laiton CuZn40Pb2

Ressorts Acier inox - Z12 CN 18-09

Structure de clapets POM - KEMATAL M90

Joints clapet et soupape Elastomère - Silicone

Siège de clapet

Bronze - CuSn2ZnPb

Robinets de contrôle Bronze - CuSn2ZnPb

Raccords

Laiton - CuZn40Pb2

NB : Cet appareil est fourni avec : notice des règles administratives

de pose, opérations de maintenance (montage et

démontage), notice des kits de maintenance et références

des pièces détachées.

32100 32200

32300

32400 32500 32600

diamètre type code réf. conditionnement

DN 65 : 2”1/2 BA 909 32100 1

DN 80 : 3” BA 909 32200 1

DN 100 : 4” BA 909 32300 1

DN 150 : 6” BA 909 32400 1

DN 200 : 8” Perçage PN 10 BA 909 32500 1

DN 250 : 10” Perçage PN 10 BA 909 32600 1

Les photographies, illustrations et descriptions contenues dans cette brochure sont présentées comme indications.

Watts Industries se réserve le droit d’apporter des changements d’ordre techniques ou de design à ses produits sans informations préalables.

WATTS INDUSTRIES France

1590 avenue d'Orange CS 10101 SORGUES

84275 VEDENE cedex - FRANCE

Tél. 04 90 33 28 28 - Fax 04 90 33 28 29/39

www.wattsindustries.com

E-mail : info@wattsindustries.fr

Re-order no. 51(7)-FR-12/08

More magazines by this user
Similar magazines