Le projet d'outil d'évaluation des risques concernant l'infrastructure ...

ibc.ca

Le projet d'outil d'évaluation des risques concernant l'infrastructure ...

DATE:

MAP BY: SC

2010 - 06 - 04

REVISION:

SCALE: 1 : 50,000

DATUM: UTM Zone 17,

0

NAD83

SOURCE: \Hamilton\Mapping\IBC_Mockup.mxd

PROCESSUS DE VALIDATION

Un aspect clé du projet est la validation et

la calibration des indicateurs de risque. Ce

processus sera mené dans vingt municipalités,

en commençant par quatre pour la validation de

concept. Il englobera ensuite seize municipalités

pour améliorer le degré d’exactitude des

indicateurs de risque. Les prérequis pour les sites

de validation sont :

des données solides de gestion des actifs ;

• une base de données de système

d’information géographique (SIG) à jour et

• idéalement, une ou plusieurs stations

météorologiques sur le territoire municipal.

Voici les municipalités où s’effectue

présentement la validation de concept :

• Hamilton en Ontario ;

• Fredericton au Nouveau-Brunswick ;

• Winnipeg au Manitoba et

• Moncton au Nouveau-Brunswick.

²0 0.15

0.3 0.6

While every effort has been taken to ensure the

accuracy of this map, IBC or its consultants

will not be liable for loss or damage resulting from

its use. May, 2010

À PROPOS DU BUREAU D’ASSURANCE DU CANADA

Le Bureau d’assurance du Canada est l’association sectorielle nationale qui représente les sociétés

privées d’assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Ses sociétés membres

représentent près de 90 % du marché de l’assurance de dommages au Canada. Le secteur de

l’assurance de dommages emploie plus de 110 000 Canadiens, paie des impôts de plus de 6 milliards

de dollars aux gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux et gère en tout des primes de

39 milliards de dollars.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site Web au www.ibc.ca

Pour plus d’informations sur ce projet, veuillez communiquer avec Robert Tremblay, directeur principal,

Recherche, Bureau d’assurance du Canada, rtremblay@ibc.ca, téléphone : 416 362-2031, poste 4330.

KM

Parcels

Streams

Wetlands Risk Score

Lakes

High : 20

Low : 1

SIMULATION SEULEMENT, CETTE CARTE N’EST PAS

UNE REPRÉSENTATION RÉELLE DU RISQUE

Municipal storm and sanitary infrastructure

risk assessment tool project

Neighborhood Risk Map Mock-Up

(Based on Slope and Sewer Age Only)

6/2011

Projet de développement d’un

outil d’évaluation des risques pour

l’infrastructure municipale liée

aux eaux de surface et eaux usées

INTRODUCTION

Le climat change et, en conséquence, l’industrie de l’assurance de dommages a constaté une augmentation

sensible de la fréquence et de la sévérité des dommages attribuables au refoulement des égouts et des

réclamations dans les municipalités partout au pays. De fait, les réclamations liées aux dégâts d’eau sont

passées de 20 % à plus de 50 % de leur total, ce qui représente plus de 1,68 milliard $ par année.

L’industrie de l’assurance s’inquiète des conséquences que cette hausse spectaculaire des coûts des

réclamations pourrait avoir sur la disponibilité et l’abordabilité de la protection d’assurance pour le

refoulement des égouts.

Le défi pour l’industrie de l’assurance est qu’aucun outil n’existe présentement pour l’aider à quantifier le

risque pris en charge pour ce qui est de ce type de dégât d’eau. Si un risque ne peut pas être quantifié, il

ne peut pas être assuré avec précision. Par conséquent, l’industrie de l’assurance de dommages s’implique

dans cet outil novateur d’évaluation des risques afin d’obtenir les données quantitatives qui lui fourniront

des renseignements précis pour tarifer les risques liés au refoulement des égouts.


L’INFRASTRUCTURE LIÉE AUX EAUX

DE SURFACE ET AUX EAUX USÉES EST

TRÈS COMPLEXE

Les conditions menant au refoulement des égouts

sanitaires et pluviaux sont rarement causées par un seul

facteur. Ce qui y contribue, c’est l’interrelation entre le

climat, l’infrastructure, le bassin hydrologique, le sol et les

pratiques opérationnelles. L’augmentation de la fréquence

et de l’intensité des épisodes de pluie intense illustre la

vulnérabilité de notre infrastructure qui n’a pas été conçue

pour faire face aux nouvelles réalités climatiques.

L’INITIATIVE DU BUREAU D’ASSURANCE DU CANADA (BAC)

Au nom de ses sociétés membres, avec l’appui financier de Ressources Naturelles Canada, en marge du

programme de développement d’outils reliés à l’adaptation au changement climatique, le BAC a donné

le mandat à une équipe multidisciplinaire de la firme de génie-conseil Dillon de mettre au point un outil

novateur d’évaluation des risques pour l’infrastructure municipale liée aux eaux de surface et eaux usées.

Cette équipe d’experts compte des climatologues, hydrologues, experts en gestion de risque et des ingénieurs

civils, spécialisés dans ce type d’infrastructure.

LE CONCEPT

Une approche descendante est l’objectif visé pour l’outil. Une formule validée de calcul du risque combinerait,

pour une municipalité particulière, des indicateurs des périodes de retour actuelles et futures des événements

climatiques extrêmes et illustrerait le risque relatif des zones sur une carte géomatique. Ladite carte

constituerait une représentation visuelle des zones, à l’intérieur de la municipalité, de risques de refoulement

des égouts en fonction des paramètres climatiques calibrés. Cette information serait disponible par le biais

d’un portail Web.

Il ne faut pas oublier cependant que les résultats dégagés par l’outil ne viseraient pas à formuler des solutions

aux zones de vulnérabilité, mais simplement à identifier leur emplacement.

UNE SITUATION BÉNÉFIQUE

Municipalités

L’outil sera avantageux pour les municipalités de diverses manières :

1. Il permettra un calcul plus précis du rapport coûts-bénéfices des investissements

municipaux en infrastructure :

L’outil permettra aux municipalités de calculer les économies de primes de l’assurance

de propriétaire occupant et de l’assurance commerciale pendant la durée de vie de

l’infrastructure municipale.

2. Il servira de mécanisme d’aide à la décision :

La représentation visuelle des zones à risque à l’intérieur d’une municipalité sous

forme de carte peut aider cette dernière à communiquer l’importance d’améliorer

une infrastructure vulnérable.

3. Il permettra d’accéder à des données statistiques à jour de périodes de retour des

évènements de pluie intense :

Il est essentiel d’avoir des données climatiques à jour pour déterminer le niveau

de vulnérabilité de l’infrastructure municipale. Au fur et à mesure que le processus

de validation de l’outil progressera, ces statistiques seront compilées et mises à la

disposition des municipalités.

4. Il donnera de l’information sur les futurs régimes climatiques :

Étant donné la durée de vie utile de l’infrastructure sous-terraine, il est important de

comprendre les futurs régimes climatiques prévus, afin d’effectuer une planification à

long terme des besoins en infrastructure.

5. Il aidera à la priorisation des investissements en infrastructure:

Les gouvernements provinciaux et fédéral ont indiqué qu’ils sont intéressés à

prioriser les investissements toujours trop limités, afin de corriger les plus grandes

vulnérabilités. L’outil aidera la municipalité à identifier ses vulnérabilités et, par

ricochet, cette information lui permettra de bâtir une proposition de financement

convaincante.

Assureurs

Cet outil les aidera à évaluer les risques de manière plus précise. La disponibilité de

cette information à l’ensemble des assureurs permettra un environnement concurrentiel

uniforme.uniforme entre les 200 entreprises qui fournissent de l’assurance commerciale

et habitation.

More magazines by this user
Similar magazines