Initiatives - Continents Insolites

continents.insolites.com

Initiatives - Continents Insolites

lnitiatives

Jean-François

Patiny

lnsolite voyageur

A 40 ans à peine passés, Jean_François

Patiny aura bientôt vingt ans de maison.

C'est dire s,il connaît Continents insolites

sous tous ses aspects. Entré frais émoulu de

l'lnstitut Supérieur de Management Hôtelier,

il commence au bas de l,échelle dans cette

ASBL créée par Miguel Cotton quinze ans au_

paravant bt alors basée rue de la Révolution.

ll y fait ses classes, à l,accueil téléphonique

d'abord, où il apprend tout de l,entreprise et

du métier: < l'accueil est au centre de l,activi_

té, et ainsij'ai appris très vite >, confesse_t_il.

ll gravit ensuite tous les échelons, voit l,en_

treprise passer dASBL à coopérative puis

à SA et sa formule se développer au_delà

des frontières. Ce développement se fera

toujours conformément à la philosophie de

Continents insolites : sur mesure, proximité,

connaissance intime des destinations comme

des clients. Première démonstration de cet

abord plus exclusif qu,élitiste du voyage,

les bureaux de la société portent tor. a".

dénominations qui renvoient à la dimension

humaine et quasi < familiale > de l,entreprise:

< la Maison > pour la maison mère à Bruxelles,

rue César Franck, < lAppart n pour la sceur

de Paris, ( lAtelier ) pour celle de Lyon et < la

Suite >, clientèle haut de gamme oblige, pour

celie de Monte-Carlo.

Jean-François patiny, comme la plupart des

douze collaborateurs de l,agence bruxelloise,

se transforme en vendeur-conseiller dès

qu'un client franchit la porte. Jean-François

Patiny, comme ses < collègues ), maintientses

connaissances en voyageant deux à trois fois

par an avec un groupe de clients. C,est cette

connaissance intime du terrain renforcée par

des équipes de < réceptifs > triées sur le volet

qui a poussé Continents insolites à s,écarter

imperceptiblement du voyage strictement

sur mesure il y a deux ans.

Peut-être pour maintenir le nombre plus ou

moins stable de 2.500 clients annuels mal_

gré la crise, Continents insolites a lancé deux

lignes que l'on pourrait assimiler à du prêt

à porter de luxe. Un guide ( petits groupes

et croisières > propose à un public exigeant

une série de voyages programmés à dates

fixes pour des groupes qui n,excèdent quasi

jamais douze personnes et bénéficient de la

même qualité de prestations que les voyages

à la carte. Ces voyages auront fait retouÀer

Jean-Francois patiny en Afrique Australe, sa

passion avec le sport automobile.

Continents inso/ites - 44a rue César Franck,

1050 Bruxelles, tél :02 218 24 84 et 41, bv des

Capucines 75002 paris, tél : +33 @n SS 42 81

03, site : continents-inso/ites.corn.

Paul Voisin

Uindustriel artisa na I

Jean-Marc Loubier; le patron et associé du

groupe chinois Fung pour l,Europe, bien

connu pour ses succès chez LVMH et

Escada, mène les acquisitions tambour bat_

tant. Après Cerruti, Sonia Rykiel et Robert

Clergerie, il s'est emparé du sellier belge

Delvaux et à l'instar des autres acquisitions,

a laissé une petite place au capital aux action_

naires fondateurs. plus important : il a, pour

l'instant, assuré toutes ces firmes de main_

tenir l'essentiel de leur production dans leur

pays d'origine, en Europe. pour Delvaux, la

nomination au poste de directeur industriel

de Paul Voisin vient donner une certaine

substance à ces bonnes intentions dont on

redoute souvent qu,elles résistent mal aux

dures réalités du marché et du coût du travail.

La démarche de paul Voisin, qui commence

par vous faire effectuer une visite complète

et argumentée des ateliers bruxellois, est

encore plus probante:les intentions des

Chinois et de Jean-Marc Loubier sont bien

de conforter le site industriel belge pour as_

surer les ambitions de développement de la

marque à l'international.

Embauché en février 2012, avant même que

le nouvel administrateur délégué ne soit re_

cruté, le profil de paulVoisin est original. Ce

quinqua, fils d'un architecte et d,unL artiste,

fait dans l'éclectisme dès ses études passant

du génie mécanique à l,Essec. C,est cette

double formation à la technique et au marke_

ting qui le mènera du design chez Jean_pierre

Vitrac, son premier job au développement

de produits chez Swarovski, le dernier avant

Delvaux en passant par Bionova, UTA, Louis

Vuitton, Lancel et Gérard Darel.

Dans chacun de ses postes cette double

formation Iui conférera un statut original et

privilégié aux croisements de la djrection

générale, du bureau d,etude et des services

marketing. Et chez Delvaux, si l,histoire se

répète, elle lui offre des perspectives bien

plus vastes compte tenu des objectifs ambi_

tieux fixés par les actionnaires qui entendent

très vite inverser totalement l,actuelle répar_

trtjon des ventes pratiquement inexistantes

à I'international. C,est aussi pour paul Voisin

sa première occasion d,expatriation. D,abord

seul pendant sept mois, ses trois enfants (16,

12 et B ans) et sa femme _ qui apprend déjà

le néerlandais pour s,assurer de trouver plus

facilement un emploi - l,ont rejoint à la rentrée

scolaire dernière. Ettoute la famille se plaît à

Bruxelles dans la maison Art nouveau à proxi_

mité de I'abbaye de la Cambre.

Delvaux, T bv Louis Schmidtlaan, 1040

Bruxelles, tél : 02 738 0O 40, site : delvaux.com.

2a Juliette & Victor n'37

More magazines by this user
Similar magazines