Baromètre pompes à chaleur, Eurobserv'er, octobre 2009

aperca.org

Baromètre pompes à chaleur, Eurobserv'er, octobre 2009

60

heat pumps barometer

© Viessmann

Atelier de fabrication de pompes à chaleur

dans une usine du groupe Viessmann.

Heat pumps being manufactured

in a Viessmann plant.

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


+9,5 %

la croissance du marché des PACg

dans l’UE entre 2007 et 2008

GSHP market growth

in the EU between 2007 and 2008

BAROMÈTRE

POMPES À CHALEUR

HEAT PUMP BAROMETER

61

baromètre pompes à chaleur

Une étude réalisée par EurObserv’ER. A study carried out by EurObserv’ER.

Avec plus de 100 000 unités installées annuellement

depuis trois ans dans les pays de

l’Union européenne, les pompes à chaleur géothermiques

se sont progressivement imposées

comme un mode de chauffage confortable, économe

et soucieux de l’environnement. EurOb -

ser v’ER fait le point sur cette technologie, mais

aussi pour la première fois sur les pompes à

chaleur aérothermiques, conformément à une

directive européenne qui les réintroduit dans

le champ des énergies renouvelables.

Ground source heat pumps have gradually

consolidated their foothold as a comfor -

table, economic and environmentally-friendly

form of heating, with over 100,000 units ins -

talled annually for the last three years in the

countries of the European Union. EurObser v’ER

has taken a snapshot of this technology, and

also for the first time included air source heat

pumps, in accordance with the European directive

that has reintroduced them into the field

of renewable energies.

8 920,2 MWth

la puissance estimée des PACg dans l’UE fin 2008

estimated GSHP capacity in the EU

at the end of 2008

112 157 unités

estimation du marché des PACg en 2008

estimated of GSHP market in 2008

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


62

heat pumps barometer

lement des PAC uniquement destinées à la

production d’eau chaude sanitaire, on parle

alors de chauffe-eau thermodynamiques.

D’autres permettent, en plus du chauffage,

de rafraîchir les locaux en été. On parle alors

de PAC réversibles. Dans ce cas, le cycle du

fluide frigorigène est inversé afin de puiser

les calories dans le logement et les rejeter à

l’extérieur. Elles peuvent assurer une baisse

de la température de l’ordre de 3 à 4 degrés

de moins qu’à l’extérieur. Il s’agit d’une fonction

de rafraîchissement et non de climatisation.

Ce point est important, car il existe

également des climatiseurs individuels

réver sibles qui assurent une fonction de

chauffage d’appoint. Mais ce type de produit

n’est pas adapté aux besoins de chauffage

hivernal, car il n’est pas dimensionné pour

cela. Il convient de préciser que l’installation

d’une PAC réversible incite à la con som -

mation d’électricité en été pour des besoins

de confort, réduisant ainsi les économies

d’énergies réalisées, et diminuant d’autant

les effets positifs de son utilisation sur l’environnement.

Modèles aérotherMiques

et géotherMiques

© Viessmann

PAC couplée à un ballon d’eau chaude.

HP coupled to a hot water storage tank.

La pompe à chaleur (PAC) est, en Eu rope,

une technologie entièrement reconnue

et fiable, dont la fonction première

est le chauffage de logements (lire encadré :

Principe de base). Les PAC peuvent secondairement

remplir d’autres fonctions. En

effet, un équipement qui assure le chauffage

de la maison peut, dans certaines con -

figurations, permettre la production d’eau

chaude sanitaire. Une énergie d’appoint

peut alors s’avérer nécessaire. Il existe éga-

À partir du principe de base de la pompe à

chaleur, existent plusieurs systèmes avec

des performances et des possibilités d’applications

différentes. On peut regrouper

les PAC en deux grandes familles :

- Les PAC géothermiques (PACg), qui puisent

la chaleur dans le sol ou l’eau d’une nappe

par l’intermédiaire d’un réseau de capteurs

horizontaux, verticaux (encore appelés

sondes verticales) ou de forages. Beaucoup

plus rarement, les PAC puisent la chaleur

contenue dans l’eau de surface comme les

rivières, les lacs ou les mers. Ces PAC utilisent

le même procédé que les PACg sur eau

de nappe, car elles puisent les calories dans

l’eau préalablement pompée dans son

milieu naturel. Par souci de simplification,

ce type de PAC hydrothermiques peut être

rangé dans la famille des PACg.

Principe de base

Le principe de base d’une PAC consiste à chauffer une habitation

en prélevant de la chaleur dans un environnement extérieur

(sol, air ou eau). Ce prélèvement s’effectue à l’aide d’un fluide

frigorigène qui a la propriété de se vaporiser sous l’effet de la

chaleur. Ce fluide devenu gazeux est ensuite aspiré et comprimé

dans la PAC, ce qui a pour effet d’élever sa température. Il peut

alors céder sa chaleur à l’eau du circuit de chauffage ou

directement à l’air du lieu à chauffer (on parle alors de PAC à

détente directe). Lors de la restitution de la chaleur, le fluide se

condense et retourne à l’état liquide. Il passe ensuite dans un

détendeur qui abaisse la pression du liquide frigorigène, ce qui

a pour effet de diminuer encore plus fortement son niveau de

température. Le fluide est alors prêt à prélever des calories à

l’extérieur du bâtiment et à amorcer un nouveau cycle…

Basic principle

The basic principle of a HP consists of heating a dwelling by

taking heat from an outdoor environment (ground, air or

water). This extraction is made with the aid of a refrigerant

that has the property of vaporising through the effect of

the heat. After this fluid has been converted into gaseous

phase, it is then aspirated and compressed in the HP which

raises its temperature. It can then transfer its heat to the

heating water circuit or directly into the air of the building

(this is referred to as a direct expansion HP). When the heat

is released, the fluid condenses and reverts to its liquid

phase. It then passes into an expansion device which lowers

the refrigerant pressure, sharply lowering the temperature.

The fluid is then ready to remove calories from outside

the building and initiate a new cycle…

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


63

Les différents modèles de PAC

On distingue les PAC selon l’origine du prélèvement

et le mode de distribution de la chaleur. Les modèles

aérothermiques peuvent être de type air extérieur-eau

(ou air-eau), air extérieur-air intérieur (ou air-air), air extrait-air

neuf (ou air extrait-air). Cette dernière, également appelée VMC

double flux thermodynamique, couple une ventilation

mécanique contrôlée double flux et une PAC de petite

puissance. Elle assure à la fois le renouvellement de l’air du logement

et son préchauffage. Cette PAC récupère la chaleur de l’air

extrait par la VMC dans les pièces de service (cuisine, salle de

bains, WC) et préchauffe ainsi l’air neuf soufflé dans les pièces à

vivre (séjour, chambre). Cette technologie est particulièrement

adaptée aux bâtiments bioclimatiques extrêmement bien

isolés, qui consomment très peu d’énergie pour le chauffage.

Les modèles géothermiques peuvent soit utiliser la chaleur

emmagasinée dans les eaux de nappes (PAC de type eau-eau)

ou, plus communément, utiliser la chaleur du sol. Elles peuvent

alors être de type sol-sol, sol-eau ou eau glycolée-eau.

Dans ce dernier cas, le premier terme n’indique pas l’origine

du prélèvement, mais la nature du fluide caloporteur. La source

de chaleur employée est celle du sol et non celle de l’eau.

The different types of HP

We distinguish HP by the origin of the source and the

heat distribution mode. Air source models can be of

the external air to water (or air-to-water), external air to

internal air (or air-to-air), exhaust air to new air (or exhaust

air-to-air) type. The latter, also known as double flow

thermodynamic (continuous mechanical ventilation) CMV,

couples controlled double flow mechanical fan with a low

power HP. It ensures that the air in the house is renewed

and preheats it. This HP recovers the heat from the air

extracted by the CMV from the utility rooms (kitchen,

bathroom and WC) to preheat the fresh air blown into

the living-rooms (lounge, bedroom). This technology is

particularly suitable for extremely well-insulated

bioclimatic buildings that use very little energy for heating.

Ground source models either use the heat stored in the

water table (water-to-water type HP) or use the heat from

the ground, which is more commonplace. They can thus be

of the direct expansion, direct expansion-water or brine-towater

type. In this last instance, the first term refers to

the nature of the heat transfer fluid and not the source

of extraction as the source is the ground and not water.

baromètre pompes à chaleur

In Europe, the heat pump (HP) is a fully recognised and proven

technology whose primary function is to provide residential

heating (see box: Basic principle). Accessorily, HPs can fulfil

other functions, because a system that provides home heating

can – in certain configurations – also provide domestic hot water

production. In that case top-up energy may be required. There are

also HPs exclusively designed for domestic hot water production.

Yet others can heat buildings in winter and cool them down in

the summer and are known as reversible heat pumps. In that

instance the refrigerant cycle is reversed to draw calories from

the dwelling and expel them outside. This cooling rather than airconditioning

function can lower the temperature by about 3-4

degrees in comparison with the outdoor temperature. This point

is important, because there are also individual reversible airconditioners

that provide top-up heating; however they are

unsuitable for winter heating requirements because they are

not dimensioned for that purpose. Incidentally, a reversible

HP installation relies on the use of electricity in summer to provide

a comfortable temperature level, thus reducing the energy

savings made, and thereby lowering by the same amount the

positive effects of its use on the environment.

air source and ground source Models

There are a number of systems founded on the basic heat pump

principle that offer different performance levels and applications

and they can be grouped into two major families:

- Ground source heat pumps (GSHP) that extract heat from the

ground or water table through a network of horizontal, vertical

collectors or drillings. A much rarer variant is found with HPs that

extract the heat in surface water, such as rivers, lakes or seas.

These HPs use the same process as GSHPs on groundwater

because they extract the calories from water that is pumped from

its natural environment. In the interest of simplification, we

include this type of hydrothermal HP in the GSHP family.

- Air source heat pumps (ASHP) that extract the heat directly from

the ambient air outside or inside the dwelling.

The GShP SeGmenT

Only the GSHP segment has been monitored statistically by the

EurObserv’ER project because historically only this type of HP

was considered to produce renewable energy. The European

Commission recognised the benefits of GSHP as an example of

renewable energy technology development and included this

technology in its geothermal heat production objectives as far

back ago as the 1997 White Paper.

The exclusion of air source heat pumps was also justified by their

lower and less consistent winter performance levels. At the end

of the 1990s, many ASHPs struggled to make the primary energy

break-even point as electricity consumption of 1 kWh was transformed

into the production of 2.58 kWh of thermal energy. The

performance coefficient was thus below 3 – the minimum performance

level criterion for acceptance as renewable energy.

In recent years a number of technological innovations, primarily

to the compressor, have significantly improved ASHP performance

levels. These new-generation models justify the inclusion

of ASHP in the scope of renewable energies as defined in the new

directive on the subject (see box p.68).

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


64

heat pumps barometer

- Les PAC aérothermiques (PACa), qui puisent

la chaleur directement dans l’air ambiant,

extérieur ou intérieur au logement.

Le SeGmenT deS PACG

Actuellement, seul le segment des PACg fait

l’objet d’un suivi statistique dans le cadre

du projet EurObserv’ER car, historiquement,

seul ce type de PAC était considéré comme

produisant une énergie renouvelable. En

effet, les bénéfices des PACg sont reconnus

depuis de nombreuses années par la Commission

européenne comme un exemple de

développement de technologie énergies

renouvelables. La Commission avait donc,

dès son Livre blanc de 1997, intégré cette

technologie dans ses objectifs de production

de chaleur géothermique.

Le fait d’exclure les PAC aérothermiques se

justifiait également par des performances

plus faibles et plus inconstantes en période

hivernale. À la fin des années 90, beaucoup

de PACa dépassaient à peine le seuil de rentabilité

en énergie primaire, une consommation

électrique d’1 kWh se traduisant par

une production d’énergie thermique de 2,58

kWh. Le coefficient d’efficacité était alors

inférieur à 3, niveau minimum d’efficacité

pour pouvoir être taxé de renouvelable.

Ces dernières années, certaines innovations

technologiques, notamment au niveau du

compresseur, ont permis une amélioration

importante des performances des PACa. Ces

nouvelles générations ont justifié l’intégration

des PACa dans la sphère des énergies

renouvelables telles qu’elles sont définies

dans la nouvelle directive portant sur ce

sujet (voir encadré p. 68).

liMites statistiques

Le nombre et la puissance des PAC ne sont

pas systématiquement comptabilisés par

34 450

le nombre de PACg vendues en Allemagne en 2008

the number of GSHPs sold in Germany in 2008

les organismes statistiques officiels de l’ensemble

des pays européens (l’Autriche, les

Pays-Bas et la République tchèque font partie

des exceptions). Ceci explique qu’une

part importante des statistiques existantes

proviennent des associations industrielles

Opération de forage visant

à installer des sondes

verticales.

Drilling boreholes for

the installation of vertical

collectors.

nationales (SVEP pour la Suède, SULPU pour

la Finlande, AFPAC pour la France, BWP pour

l’Allemagne, ESPEL pour l’Estonie, etc..) ou

européenne (EHPA – European Heat Pump

Association). En l’absence d’études ou de

suivi, le marché de la PACg est, dans certains

pays, complètement ignoré. En outre, le

plus souvent, seule une estimation du

nombre de systèmes est disponible ; la puissance

équivalente totale est alors estimée

à partir d’une puissance moyenne unitaire,

définie à partir des caractéristiques des

marchés et du type de PAC vendu sur ces

marchés.

Cette situation explique qu’il puisse y avoir

des consolidations importantes lorsque

EurObserv’ER considère des nouvelles

sources d’information qu’il juge plus

fiables. Autre difficulté, le marché

de la PAC géothermique de

grande puissance destinée au

chauffage d’habitations collectives

ou de bâtiments tertiaires

n’est aujourd’hui pratiquement

pas suivi. Il est donc impossible

de mesurer la croissance de ce segment de

marché, qui tend pourtant à se développer.

De ce fait, le ta bleau 1 reflète surtout le

marché individuel.

Les exigences de la nouvelle directive européenne

sur les énergies renouvelables vont

conduire les différents États membres à

mettre en place des méthodologies de collecte

et de comptabilité en accord avec ces

nouveaux critères. Dans les prochaines

années, les statistiques sur les pompes à

chaleur devraient donc être mieux suivies

et beaucoup plus fiables.

PrèS de 800 000 PACG

dAnS L’Ue

Durant l’année 2008, le marché des PACg

a, une nouvelle fois, dépassé la barre des

100 000 unités avec 112 157 systèmes vendus

(ta bleau 1). Le marché est de nouveau

en progression (+ 9,5 %), après avoir

connu une légère baisse entre 2006 et

2007. Fin 2008, on estimait le nombre total

de systèmes installés dans l’Union à plus

de 780 000, correspondant à une puissance

de l’ordre de 8 920,2 MWth (ta bleau 2).

l’alleMagne, leader européen

sur le segMent des pacg

© Oschner

L’Allemagne est devenue pour la première

fois leader sur le marché européen de la

PACg. Selon l’association allemande des

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


65

statistical liMits

The official statistical bodies of most European countries (Austria,

the Netherlands and the Czech Republic are among the exceptions)

do not publish the number and capacity of the HPs as a matter

of course. This explains why a large proportion of the existing

statistics come from national industry associations (SVEP for Sweden,

SULPU for Finland, AFPAC for France, BWP for Germany,

ESPEL for Estonia, etc.) or European industry associations (EHPA

– European Heat Pump Association). The GSHP market is completely

ignored in some countries in the absence of studies or

moni toring. Furthermore, more often than not, only an estimate

of the number of systems is available; the equivalent capacity of

these systems is then extrapolated from the average capacity per

system, defined on the basis of the characteristics of the markets

and the type of heat pumps sold into these markets.

Accordingly, there may be major consolidations when EurObserv’ER

considers the new information sources it deems to be

more reliable. Another difficulty is that the high capacity ground

source HP market geared to heating collective housing or tertiary

buildings is hardly monitored at all. Therefore despite this

market segment’s trend to develop, it is impossible to gauge its

growth comprehensively. For this reason, table 1 mainly reflects

the domestic market.

The requirements of the new European directive on renewable

energies will force the various member States to implement data

collection and accounting methods to comply with these new

criteria, so in the future heat pump statistics will be tracked

more closely and therefore be much more reliable.

ALmoST 800,000 GShP in The eU

Once again the GSHP market passed the 100,000 unit mark in 2008

with the sale of 112,157 systems (table 1) driving the market back

into growth (up 9.5%), after dipping slightly between 2006 and

2007. By the end of 2008, the total number of systems installed in

the European Union was put at over 780,000, equivalent to

approxi mately 8,920.2 MWth of capacity (table 2).

gerMany, leading europe’s gshp segMent

For the first time, Germany has moved into the top of the European

GSHP market. According to the German HP association

(BWP e.V.), 34,450 units were sold into the national market in 2008

– a leap of 28.1% which was combined with a booming ASHP market.

Sales of air-to-water equipment geared exclusively to hea -

ting thus rose from 17,762 in 2007 to 28,002 in 2008, or up 57.7%.

The total number of ground source and air source heat pumps

sold rose from 52,630 units in 2007 to 77,288 in 2008 (including HPs

geared exclusively to heating domestic hot water), or a growth

rate of almost 46.9%.

The main reason for this sharp rise is that in 2008 a new incentive

scheme came into effect with subsidies offered according to different

criteria (new/old build, residential/non residential) and

HP technology (ground source or air source). For example, a GSHP

installed in a new house in the residential sector attracts a subsidy

of 10 euros per m 2 , with a ceiling of 2,000 euros for each

Tabl. n° 1

Principaux marchés de la PACg dans les pays de

l’Union européenne (en nombre d’unités installées)

Main GSHP market in the European Union countries

(in number of units installed)

2007 2008*

Germany 26 887 34 450

Sweden 27 938 25 138

France 18 600 19 430

Austria 8 288 8 566

Finland 5 300 7 500

United Kingdom 3 000 5 000

Netherlands 3 529 4 098

Czech Republic 1 792 2 203

Ireland 2 608 2 095

Belgium 1 200 1 300

Poland 1 700 1 000

Estonia 1 123 972

Slovenia 420 405

Greece 65 n.a.

Total 102 385 112 157

* Estimation.

Notes : EurObserv’ER a décidé de retirer ses estimations du marché danois

en raison du manque de visibilité de ce marché. Faute de statistiques

disponibles, de nombreux marchés européens ne sont pas référencés.

Le marché belge a été estimé par Observ’ER après enquête auprès

des fabricants. EurObserv’ER decided to withdraw its estimates of the

Danish market due to lack of visibility of this market. Due to the lack of

statistics available, many small European markets are not referenced.

The Belgian market was estimated by Observ’ER after a survey

of manufacturers. Source: EurObserv’ER 2009.

dwelling. In the case of condominiums with more than 2 apartments,

the subsidy is limited to 10% of the investment cost. In renovation,

and for the same equipment, the subsidy comes to 30

euros per m 2 of living area (capped at 3,000 euros per dwelling)

for individual family homes, and a maximum of 15% of the cost

for residential blocks with more than 2 apartments.

From 1 January 2009, the HP market will benefit from the enactment

of the German law promoting RES in the heating sector

(Wärme-EEG). This legal text obliges owners of new buildings to

cover part of their heating demand through renewable energies.

Heat pumps, be they ground or air source, must cover at least 50%

of the building’s heating requirements. The law also enforces heat

pump performance conditions with a seasonal performance factor

(SPF) 1 of 3.5 for air source heat pumps and 4 for ground source

heat pumps. If the HP also produces domestic hot water, this fac-

1 – The SPF (seasonal performance factor) measures the theoretical heat output

of a heat pump over a heating season, applying various parameters specific to its

type (its coefficient of performance, thermal characteristics of the building, electricity

consumption of the circulation loop, heat transfer fluid temperatures, etc.).

baromètre pompes à chaleur

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


66

heat pumps barometer

PAC (BWP e.V.), leur marché national a

atteint 34 450 unités en 2008, correspondant

à une croissance de 28,1 %. Le pays se

caractérise également par une croissance

importante de son marché des PAC aérothermiques.

Les équipements air-eau destinés

uniquement au chauffage sont ainsi

passés de 17 762 en 2007 à 28 002 en 2008,

soit une progression des ventes de 57,7 %.

Le nombre total des PAC

géothermiques et aérother -

miques vendues est ainsi

passé de 52 630 en 2007 à

77 288 en 2008 (y compris les

chauffe-eau thermodynamiques,

des PAC destinées

uniquement au chauffage

de l’eau chaude sanitaire),

soit une croissance de près de 46,9 %.

Cette forte progression s’explique principalement

par la mise en place en 2008 d’un

nouveau programme d’incitation dans

lequel les subventions varient selon différents

critères (neuf/ancien, résidentiel/non

Les constructions

neuves, principal

marché des PACg.

New house

builds – the main

GSHP market.

- 10 %

la baisse du marché suédois

des PACg en 2008

contraction of the Swedish

GSHP market in 2008 2008

résidentiel) et selon la technologie de la

PAC (géothermique ou aérothermique). Par

exemple, les PACg installées dans une maison

neuve dans le résidentiel bénéficient

d’une subvention de 10 euros par mètre

carré, plafonnée à 2 000 euros pour chaque

logement. Dans le cas d’immeubles d’habitation

de plus de deux appartements, la

subvention est limitée à 10 % du prix de l’investissement.

En réno va -

tion, et pour les mêmes

équipements, la subvention

atteint 30 euros par

mètre carré de surface

ha bitée (plafonnée à

3 000 euros par logement)

pour les maisons

in dividuelles, et un maximum

de 15 % du prix pour les immeubles

d’habitation de plus de deux appartements.

À partir du 1 er janvier 2009, le marché de la

PAC bénéficiera de la mise en application

de la loi allemande sur la promotion des

énergies renouvelables dans le secteur de

la chaleur (Wärme-EEG). Ce texte oblige les

propriétaires de nouveaux bâtiments à

couvrir une partie de leur demande de chaleur

à partir des énergies renouvelables.

Les PAC, qu’elles soient géothermiques ou

aérothermiques, doivent couvrir au moins

50 % des besoins en chauffage du bâtiment.

La loi impose également des conditions de

performance des PAC avec un facteur de performance

saisonnier (FPS) 1 de 3,5 pour les

PAC aérothermiques et de 4 pour les PAC

géothermiques. Si la PAC produit également

de l’eau chaude sanitaire, ce facteur doit

être au minimum de 3,8 pour les PAC géothermiques

et de 3,3 pour les PAC aérothermiques.

le Marché suédois des pacg

en baisse

Le marché suédois est historiquement le

grand marché de la PACg dans l’Union européenne

(UE). En effet, si on considère l’ensemble

du parc de l’Union européenne, plus

de 40 % de celui-ci est installé en Suède.

Cette rapide ascension de la technologie

PAC (toutes technologies confondues) s’explique

par l’augmentation importante du

prix de l’électricité et du pétrole en conjonction

avec la mise en place d’une fiscalité

énergétique (taxe carbone). Cette augmentation

du prix de l’énergie a eu pour effet

d’augmenter significativement la compétitivité

des pompes à chaleur.

Concernant le segment des équipements

géothermiques, le marché suédois est ac -

tuellement dans une dynamique de dé -

croissance avec, selon la SVEP (association

suédoise de la pompe à chaleur), une baisse

pour la deuxième année consécutive. Le

marché est passé de 40 017 unités vendues

en 2006, à 27 956 en 2007 puis 25 138 en 2008.

La diminution du marché en 2007 s’explique

par une diminution du taux de remplacement

des appareils de chauffage qui avait

atteint un pic en 2006. Celle de 2008 est

davantage la conséquence de la concur-

© Oschner

1 – Le FPS (facteur de performance saisonnier) mesure

le rendement théorique d’une pompe à chaleur sur

une saison de chauffe, en fonction de différents paramètres,

conformément au type de PAC utilisé (coefficient

de performance de la machine, caractéristique

thermique du bâtiment, consommation électrique du

circuit de circulation, températures des fluides caloporteur,

etc.).

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


67

Tabl. n° 2

Nombre de PACg et puissance installée dans les pays de l’Union européenne en 2007 et 2008*

Number and installed capacity of GSHP in the European Union countries in 2007 and 2008*

Nombre/

Number

2007 2008*

Puissance/

Capacity (MWth)

Nombre/

Number

Puissance/

Capacity (MWth)

Sweden 298 049 2 682,0 320 687 2 909,0

Germany 115 813 1 273,9 150 263 1 652,9

France 102 456 1 127,0 121 886 1 340,7

Finland 38 912 827,9 46 412 857,9

Austria 40 549 454,1 48 641 544,8

Netherlands 15 230 392,0 19 310 508,0

Poland 10 000 133,0 11 000 180,0

Ireland 7 578 124,0 9 673 157,0

Italy 7 500 150,0 7 500 150,0

Czech Republic 6 965 112,0 9 168 147,0

United Kingdom 5 350 69,6 10 350 134,6

Denmark 11 250 123,8 11 250 123,8

Belgium 8 200 98,4 9 500 114,0

Estonia 3 913 50,1 4 874 63,0

Hungary 350 15,0 350 15,0

Slovenia 720 6,4 1 125 12,2

Lithuania 200 4,3 200 4,3

Romania 40 2,0 40 2,0

Greece 194 1,9 194 1,9

Slovakia 8 1,4 8 1,4

Bulgaria 19 0,3 19 0,3

Latvia 10 0,2 10 0,2

Portugal 1 0,2 1 0,2

Total EU 27 673 307 7 649,5 782 461 8 920,2

baromètre pompes à chaleur

* Estimation.

Notes : Les chiffres concernant le Danemark et l’Autriche ont été fortement revisés à la baisse par rapport à nos dernières publications, suivant les indications

du Danish Technological Institute et de Statistics Austria. Faute de données disponibles concernant le marché de certains pays, EurObserv’ER a reporté, pour l’année

2008, le même chiffre de parc que pour l’année 2007. Mises hors service en 2008 : 18 PACg aux Pays-Bas pour une puissance de 3 MWth, 2 500 PACg en Suède pour

une puissance de 22,5 MWth, 11 PACg en Estonie pour une puissance de 0,1 MWth, 474 PACg en Autriche pour une puissance de 5,3 MWth . Les données de marché

des PACg de grande puissance sont rarement disponibles, la plupart des statistiques font donc référence aux PACg à usage domestique. Following the guidance from

the Danish Technological Institute and Statistics Austria, the figures for Denmark and Austria have been revised sharply downwards compared to our recent

publications. As market data was unavailable for some countries, EurObserv’ER used the same stock figures for 2008 as in 2007. GSHP decommissionned in 2008:

18 GSHP in The Netherlands corresponding to a capacity of 3 MWth, 2,500 in Sweden corresponding to a capacity of 22.5 MWth, 11 in Estonia corresponding to

a capacity of 0.1 MWth, 474 in Austria corresponding to a capacity of 5.3 MWth. Market data on high capacity GSHP is scarce as most of the available statistics

refer to GSHPs in domestic use.

Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written with a comma. Source: EurObserv’ER 2009.

tor must be at least 3.8 for ground source heat pumps and 3.3 for

air source heat pumps.

the swedish gshp Market shrinking

Historically, the Swedish market has been the European Union’s

major GSHP market, because over 40% of the EU’s heat pumps are

installed in Sweden. The reason for this rapid rise in HP techno logy

(all technologies taken together) was the steep increase in the price

of electricity and oil coupled with the implementation of energy

tax measures (carbon tax). The subsequent increase in the cost of

energy was a significant boost to heat pump competitiveness.

As for the ground source segment, the Swedish market is currently

being forced downwards with a drop for the second consecutive

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


68

heat pumps barometer

Nouvelles définitions européennes

La nouvelle directive énergie renouvelable 2009/28/CE

réintroduit les PAC aérothermiques dans le champ des énergies

renouvelables. Plus précisément, l’article 2 de la directive

a étendu le champ d’application des PAC en définissant

trois sources énergétiques distinctes. Il s’agit de l’énergie

géothermique définie comme une énergie emmagasinée sous

forme de chaleur sous la surface de la terre solide, de l’énergie

hydrothermique définie comme une énergie emmagasinée

sous forme de chaleur dans les eaux de surface et l’énergie

aérothermique définie comme une énergie emmagasinée

sous forme de chaleur dans l’air ambiant. Pour le calcul de la

consommation finale brute d’énergie, la directive prend en

considération les technologies de PAC aérothermiques,

géothermiques et hydrothermiques, qu’elles soient utilisées

pour le chauffage ou pour le rafraîchissement. La condition est

que le rendement énergétique final « excède significativement

l’apport énergétique primaire requis pour faire fonctionner

les pompes à chaleur ». L’annexe VII de la directive détermine

la méthode de comptabilisation de l’énergie produite à partir

de PAC. Elle précise d’une part que seules les PAC permettant un

gain d’au moins 15 % par rapport à l’énergie primaire (calculée

en tant que moyenne à l’échelle européenne) seront prises en

compte . C’est-à-dire, si l’on considère qu’en moyenne en Europe

(hypothèse d’école, chiffre non officiel) une production brute

d’électricité d’1 kWh nécessite une consommation d’énergie

primaire de 2,58 kWh thermiques, la PAC devra produire au

minimum 2,97 kWh thermiques (2,58 x 1,15) pour être éligible.

D’autre part, elle définit l’énergie renouvelable produite comme

la chaleur produite par la PAC, à laquelle on retire l’énergie

consommée estimée par un facteur de performance saisonnier

(FPS) moyen. Les modes d’estimation de ce facteur ainsi que

la chaleur produite seront donnés par la Commission

le 1 er janvier 2013 au plus tard.

New European definitions

The new renewable energy directive 2009/28/CE

reintroduces air source HPs into the renewable energies

ambit. More particularly, article 2 of the directive has

extended the heat pump application field by defining

three distinct energy sources, namely geothermal energy

defined as energy stored in the form of heat beneath

the surface of solid earth, hydrothermal energy defined

as energy stored in the form of heat in surface water and

aerothermal energy defined as energy stored in the form

of heat in the ambient air.

Aerothermal, geothermal* and hydrothermal heat energy

captured by heat pumps shall be taken into account for

the purposes of calculating the gross final consumption of

energy provided that the final energy output “significantly

exceeds the primary energy input required to drive the

heat pumps”. Annex VII of the directive determines

the accounting method of energy from heat pumps.

It stipulates that only heat pumps whose energy gain is

at least 15% over the input energy shall be taken into

account (calculated as the mean on the European scale).

That means, that if we consider that on average in Europe

(academically, unofficial figure) the gross production

of 1 kWh of electricity requires an input energy

consumption of 2.58 kWh thermal, the HP must produce

at least 2.97 kWh thermal (2.58 x 1.15) to be eligible.

Secondly it defines the renewable energy produced as

the heat produced by the HP, from which we remove

the energy consumed by an estimated average seasonal

performance factor (SPF). The Commission is due to

lay down the methods for estimating this factor

and the heat produced no later than 1 January 2013.

* Aerothermal and geothermal heat pumps are usually referred to by the

sector as air source heat pumps and ground source heat pumps respectively.

rence féroce qu’offrent les équipements

aérothermiques.

En effet, dans les nouvelles constructions de

maison individuelle, qui sont aujourd’hui

extrêmement bien isolées et nécessitent peu

de puissance, les PAC air extrait-air représentent

plus de 90 % de part de marché. Les

ventes de PAC air-eau et air-air sont également

en forte augmentation grâce à la mise

sur le marché de modèles plus efficaces. La

part de marché des technologies géothermiques

dans le secteur général de la PAC est

ainsi passée de 32,7 % en 2006, à 29,8 % en

2007, puis à 19,6 % en 2008. Les ventes totales

de pompes à chaleur (toutes technologies),

après avoir di mi nué en 2007 (de 122 473 à

93 791), sont de nouveau en augmentation

avec 128 400 ventes enregistrées en 2008.

En Suède, des subventions sont disponibles

pour les PACg sous la forme de réduction

d’impôt pour le remplacement d’un chauffage

électrique. Ce programme, en place

depuis le 1 er janvier 2006, se prolonge jusqu’à

fin 2010. La subvention est garantie

pour 30 % du coût d’installation de la

pompe à chaleur (matériels et maind’œuvre),

à concurrence d’un montant

maximum de 3 300 euros. La remise de la

subvention est conditionnée au fait que

le système de chauffage par PACg ne con -

somme pas plus de 35 % de l’électricité utilisée

par le précédent système.

un Marché français en pleine

Mutation

La France est restée en 2008 le troisième marché

de la PACg de l’UE, avec, selon l’AFPAC

(Association française pour les pompes à

chaleur), 19 430 unités vendues en 2008

contre 18 600 en 2007. Ce marché est donc

en légère augmentation (+ 4,5 % par rapport

à 2007) après avoir connu une stagnation

entre 2006 et 2007.

Cette croissance peu soutenue de la PACg

vient en partie de la crise immobilière qui

limite le nombre de constructions neuves

en France, principal marché de la PACg. Les

mises en chantier de logements neufs ont

en effet diminué de 12,7 % en 2008 pour

atteindre un peu plus de 379 000.

Cette dynamique s’explique également par

le fait que le système de crédit d’impôt mis

en place (50 % entre 2006 et 2008, 40 % en

2009 et 25 % en 2010) n’a pas été conçu pour

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


69

year, according to the SVEP (Swedish heat pump association). The

market has shrunk from 40,017 units sold in 2006, to 27,956 in 2007

and 25,138 in 2008. The explanation for the market contraction in

2007 is a lower heating appliance replacement rate which had

peaked in 2006. The fierce competition put up by air source equipment

is largely responsible for the 2008 rate.

New build houses that are extremely well insulated require little

capacity; therefore exhaust air-to-air HPs account for over 90% of

the market. Sales of air-to-water and air-to-air HPs are also making

inroads because more efficient models have been launched

on the market. The ground source technologies’ market share in

the general HP sector has thus dropped from 32.7% in 2006, to

29.8% in 2007, further still to 19.6% in 2008. Total heat pump sales

(all technologies) having dropped in 2007 (from 122,473 to 93,791),

increased again in 2008 with 128,400 sales recorded.

In Sweden, subsidies are available for GSHPs in the form of tax

reduction for replacing electric heating systems. This scheme

which has been in force since 1 January 2006 has been extended

until the end of 2010. The subsidy is guaranteed for 30% of the heat

pump installation cost (supply and labour), to a maximum of 3,300

euros and is granted on condition that the GSHP heating system

does not use more than 35% of the electricity used by the previous

system.

changing tiMes for the french Market

France maintained its 3rd place in the EU GSHP market in 2008

with 19,430 units sold in 2008 compared to 18,600 in the previous

year according to the French heat pump association, AFPAC, this

means the market is growing slightly (up 4.5% over 2007) after

having stagnated between 2006 and 2007.

This somewhat feeble growth in GSHP sales is partly the result of

the property slump which brought down the number of new house

starts – the main GSHP market in France – by

12.7% or just over 379,000 units sold in 2008.

Another explanation for this trend is the fact

that the tax credit scheme (50% between 2006

and 2008, 40% on 2009 and 25% in 2010) was

not designed to promote ground source technologies,

which are more expensive but more

efficient than air source technologies. The

mechanism does not differentiate the rate of

tax credit on the basis of the technology used; the only criterion

is to use a coefficient of performance (COP) 2 equal to or higher

than the 3.3 associated with the minimum usage performance

levels for each technology. Furthermore, the costs of purchasing

collectors (or geothermal sensors) and heat exchangers are not

included in the amount attracting eligibility for the tax credit.

Air source HPs have particularly profited from this scheme. AFPAC

states that sales of air-to-water HP have risen from 51,000 units

in 2007 (50,365 according to Observ’ER) to 133,080 in 2008. Sales of

air-to-air HPs, which according to Observ’ER’s figures were around

2 – The COP is defined as the ratio of the quantity of useful energy transferred by

the HP (heat released into the building) to the input energy required to produce

this transfer (energy used to run the compressor and other auxiliary equipment).

For example, a HP that produces 3 kWh of heat for 1 kWh of input power has a COP

© VIessmann

+4.5%

growth of the French GSHP

market in 2008

la croissance du marché français

des PACg en 2008

the 61,000 mark in 2007, are unlikely to experience the same boom,

as the partial results of the Observ’ER survey point to a contraction

of this market by over 10%. The growth of the air-to-air HP

market will be curtailed from 2009 onwards

as this type of HP has been disqualified from

the tax credit scheme.

The higher growth of air source HPs in France

as in most European countries is explained

by the fact that this techno logy is more relevant

to the renovation market and EDF,

France’s historical electricity operator, has

also put its weight behind sales.

growth clearly slowing in austria

La technologie

du compresseur

Scroll a permis

d’augmenter

le rendement

des PAC.

Scroll

compressor

technology has

been used

to increase

HP output.

The number of GSHPs sold in 2008 was 8,566 as opposed to 8,288

units in 2007, according to the annual report “Erneuerbare

Energie in Österreich, Marktenwicklung 2008” report carried out

on behalf of the Austrian Ministry of Transport, Innovation and

Technology. Austrian market growth is clearly slowing down

when compared with 2007 (up 3.4% between 2007 and 2008, as

opposed to up 14.6% between 2006 and 2007).

In contrast the air-to-water type air source HP market practically

doubled, rising from 2,110 to 4,057 units. The air-to-air segment

geared to heating is stable and lacklustre (488 units sold in 2008

as opposed to 486 in 2007).

© Oschner

baromètre pompes à chaleur

of 3. The higher the COP, the more efficient the heat pump.

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


70

heat pumps barometer

Pose d’un plancher chauffant

basse température, émetteur

de chaleur optimal

pour une PAC.

Installing low-temperature

underfloor heating –

the optimum heat transfer

unit for a HP.

favoriser les technologies géothermiques,

plus onéreuses mais aussi plus performantes

que les aérothermiques. En effet,

le dispositif ne différencie pas le pourcentage

de crédit d’impôt selon la technologie

utilisée, seul est requis un coefficient de

performance (COP) 2 égal ou supérieur à 3,3

associé à des performances minimales

d’uti lisation pour chaque technologie. De

plus, les frais liés à l’achat des capteurs (ou

des sondes géothermiques) et des échangeurs

de chaleur ne sont pas intégrés dans

le montant ouvrant droit au crédit d’impôt.

En revanche, ce système a été particulièrement

incitatif pour les PAC aérothermiques.

Les ventes de PAC air-eau sont ainsi passées,

selon l’AFPAC, de 51 000 unités en 2007

(50 365 selon Observ’ER) à 133 080 en 2008.

Les ventes de PAC air-air, qui étaient, selon

l’observatoire, de l’ordre de 61 000 en 2007,

ne devraient pas connaître le même essor.

Les résultats partiels de notre enquête

indiquent une diminution de ce marché de

plus de 10 %. De plus, ce marché devrait

subir un coup d’arrêt à partir de 2009, ce

type de PAC ayant été sorti du dispositif du

crédit d’impôt.

Comme dans la plupart des pays européens,

2 – Le COP est défini comme étant le rapport entre la quantité d’énergie transférée par la PAC (chaleur restituée

dans le bâtiment) et l’énergie consommée pour réaliser ce transfert (énergie utilisée pour faire fonctionner

le compresseur et certains auxiliaires). Par exemple, une PAC qui produit 3 kWh de chaleur pour

une consommation de 1 kWh électrique, a un COP égal à 3. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est

performante.

© Viessmann

la croissance plus importante des PAC aérothermiques

en France s’explique par le fait

que cette technologie est davantage dédiée

au marché de la rénovation. Elle a aussi été

largement promue par EDF, l’opérateur historique

de l’électricité dans le pays.

croissance en nette baisse

en autriche

Selon l’étude annuelle “Erneuerbare Energie

in Österreich, Marktenwicklung 2008”

réalisée pour le compte du ministère des

Transports, de l’Innovation et de la Technologie,

le nombre de PACg vendues en 2008 a

atteint 8 566 contre 8 288 en 2007. La croissance

du marché autrichien est en nette

baisse par rapport à 2007 (+ 3,4 % entre 2007

et 2008, contre + 14,6 % entre 2006 et 2007).

À l’inverse, le marché des PAC aérothermiques

de type air-eau a pratiquement doublé,

passant de 2 110 à 4 057. Le segment des

PAC air-air destinées au chauffage reste,

quant à lui, stable et limité (488 unités vendues

en 2008 contre 486 en 2007).

Sur le segment de marché des PAC destinées

au chauffage, les PACg sont restées majoritaires

en 2008 avec 65,3 % de part de marché

contre 76,2 % en 2007. Cette perte de part de

marché s’effectue dans un contexte de

croissance de 20,5 % en 2008 (13 111 installations

en 2008 contre 10 884 en 2007). Ces

chiffres n’incluent pas les PAC produisant

uniquement de l’eau chaude sanitaire (ECS).

Le marché autrichien de la PAC se situe

encore aujourd’hui principalement sur celui

de la construction, ce qui explique la part

importante des PACg. Ce succès dans le neuf

s’explique par une réglementation très con -

traignante en matière d’efficacité énergétique,

qui favorise l’installation des PACg

disposant d’un facteur de performance saisonnier

(FPS) très élevé. Le potentiel de

développement du marché de la PAC, tant

dans le secteur de la rénovation que de

l’existant, est important en Autriche. La

croissance de ce marché devrait continuer

de favoriser le développement des technologies

aérothermiques de type air-eau.

Le système d’incitation est essentiellement

fédéral. Celui mis en place dans le Land de

Haute-Autriche est particulièrement intéressant

car il différencie le montant de ses

aides selon les performances de l’installation.

Dans la cons truction neuve, les PACg

(eau glycolée-eau, et eau-eau) doivent au

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


71

Puissance installée et nombre des PACg dans les pays de l’Union européenne en 2008*

Installed capacity and number of GSHP in European Union by country in 2008*

N

400 km

n° 1

n° 4

857,9

46 412

baromètre pompes à chaleur

320 687

11 250

n° 12

Latvia

4 874

9 673

Netherlands n° 6

Lithuania

10

Portugal n° 23

0,2

1

Spain n° .

n.a.

United Kingdom n° 11

134,6

10 350

France n° 3

1 340,7

121 886

Belgium n° 13

9 500

Luxembourg n° .

n.a.

19 310

Germany n° 2

1 652,9

150 263

Austria n° 5

48 641

Italy n° 9

150

7 500

Czech Rep.

Slovenia n° 16

1 125

9 168

Poland n° 7

180

11 000

Hungary

200

Slovakia n° 20

1,4

8

350

Romania

Bulgaria

19

40

TOTAL EU

782 461

Greece

194

Malta n° .

n.a.

Cyprus n° .

n.a.

Légende/Key

114 Puissance cumulée des PACg dans le pays.

9 500

Accumulated capacity of GSHPs in the country (MWth).

Nombre total des PACg installées dans le pays.

Total number of GSHPs installed in the country.

* Estimation.

n.a. : Non disponible. n.a.: Not available.

Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written with a comma.

Source: EurObserv’ER 2009.

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


72

heat pumps barometer

minimum avoir un FPS de 4 pour prétendre

à une subvention de 1 500 euros (3,8 si la PAC

produit également de l’eau chaude sanitaire).

La subvention passe à 2 200 euros

lorsque le FPS est de 4,5 ou plus (4,3 si la production

d’eau chaude sanitaire est intégrée).

Pour toucher la subvention de 1 500 euros,

le FPS est au minimum de 3,8 pour les PAC

sol-sol (3,6 avec eau chaude sanitaire) et de

3 pour les PAC air-eau (2,8 avec eau chaude

sanitaire). La subvention de 2 200 euros

nécessite dans tous les cas un FPS égal ou

supérieur à 4,5. Dans le cas d’une rénovation,

la subvention est augmentée de 220 euros,

mais elle ne s’applique qu’aux remplacements

de chaudières “fossiles” (gaz, fioul

voire charbon) d’au minimum 15 ans. Le FPS

doit, quant à lui, être au moins égal à 3,5 (3,2

avec eau chaude sanitaire). Les PACa sont

exclues du dispositif.

Graph. n° 1

Répartition des ventes des PAC (géothermiques et aérothermiques) en 2008 par

type d’application pour les 8 pays suivis par l’EHPA*

Distribution of sales of heat pumps (air and ground source) in 2008 by type of

application for the 8 countries monitored by the EHPA*

18,6 %

PACg (chauffage seul)**

GSHP (heating only)**

34,9 %

Air-eau (chauffage seul)**

Air-water (heating only)**

4,5 %

PAC eau chaude sanitaire (ECS) seule

Domestic hot water (DHW) HP only

3,4 %

PAC air extrait (chauffage seul)

Exhaust air HP (heating only)

38,7 %

PAC réversible

(chauffage et refroidissement)**

Reversible HP

(heating and cooling)**

QUeLLe eST LA PLACe

deS PAC AéroThermiQUeS

en eUroPe ?

* Ces huit pays sont l’Autriche, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Suède, la Norvège et la Suisse.

** Certaines de ces PAC produisent aussi de l’ECS. * These eight countries are Austria, Finland, France,

Germany, Italy, Sweden, Norway and Switzerland. ** Some of these HPs can also produce domestic hot water.

Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written with a comma. Source: EHPA 2009.

Comme il a été vu dans les paragraphes précédents,

le marché des PACa est actuellement

le plus dynamique en Europe. Bien

qu’il n’existe encore aucune étude exhaustive

sur le marché de la PACa, il est possible

d’en donner un aperçu grâce à l’enquête réalisée

par l’EHPA (association européenne des

pompes à chaleur) dans huit grands pays du

con tinent. Six de l’Union européenne (Au -

triche, Finlande, France, Allemagne, Italie et

Suède) auxquels s’ajoutent la Norvège et la

Suisse. Selon les résultats de cette étude, le

nombre de PAC – tous types et toutes applications

confondus (incluant les PAC utilisées

pour le chauffage et le rafraîchissement

et les chauffe-eau thermodynamiques) – a

plus que doublé en l’espace de 4 ans. De

249 394 en 2005, il est passé à 370 447 en

2006 (+ 48,5 %), 392 756 en 2007 (+ 6 %) et

576 392 en 2008 (+ 46,8 %).

Les PAC

aérothemiques

prélèvent des calories

dans l’air.

Air source HPs

extract calories

from the air.

© De Dietrich

L’étude de l’EHPA permet également de distinguer

les différents types de PAC selon

leurs applications (graphique 1). On identifie

ainsi les PAC destinées au chauffage avec

ou non une option pour le chauffage de

l’eau chaude sanitaire, les pompes à chaleur

réver sibles qui assurent également le rafraîchissement,

et les PAC qui récupèrent la chaleur

de l’air vicié et des pièces humides

pour la production d’eau chaude sanitaire

(chauffe-eau thermodynamique) ou le chauffage

des pièces à vivre (PAC air extrait-air).

L’EHPA ne précise dans ses statistiques que

la source de chaleur utilisée (aérothermiques

ou géothermiques) pour les PAC destinées au

chauffage seul (avec ou sans option ECS). Il

est cependant possible d’obtenir une bonne

estimation de la répartition entre les systèmes

aérothermiques ou géothermiques.

En effet, les PAC réversibles vendues en

Europe sont pratiquement toutes d’origine

aérothermique et majoritairement de type

air-air. Les PAC fonctionnant sur le principe

de la récupération de chaleur sont également

de type aérothermique.

Reprenant ces hypothèses, les statistiques

de l’EHPA montrent que la croissance des

marchés, dans les huit pays considérés, a

particulièrement profité aux PAC aérother-

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE BIOCARBURANT – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


73

© Stiebel Eltron

baromètre pompes à chaleur

Usine de production de PAC

de Stiebel Eltron, à Holzminden

en Allemagne.

The Stiebel Eltron HP manufacturing

facility at Holzminden, Germany.

GSHP still had the upper hand in the HP heating market segment

in 2008 with 65.3% market share down from 76.2% in 2007 in a 20.5%

growth context in 2008 (13,111 installations in 2008 as opposed to

10,884 in 2007). These figures do not include heat pumps that only

produce domestic hot water.

The Austrian HP market is still mainly geared to the construction

segment, which explains the high GSHP figures. This success in new

build is explained by a tough energy efficiency regulation, which

promotes the installation of GSHPs with a very high seasonal performance

factor (SPF). The potential for

market development both in the renovation

and existing sector is high in Austria.

The growth of this market should continue

to favour the development of air source

technologies of the air-to-water type.

The Austrian incentive scheme is essentially

federal. The scheme set up in the

state of Upper Austria is particularly interesting

because it ties the amount of aid

granted to the installation performance

level. In new build, the SPF of GSHPs (brine-to-water and waterto-water)

must be at least 4 to be eligible for a 1,500 euros subsidy

(3.8 if the HP also produces domestic hot water). The subsidy rises

to 2,200 euros when the SPF is 4.5 or over (4.3 if domestic hot water

production is included). In order to be eligible for the 1,500 euros

subsidy, the SPF must be at least 3.8 for direct expansion heat

pumps (3.6 with domestic hot water production) and 3 for air-towater

HPs (2.8 with domestic hot water production). In all cases

the 2,200 euros subsidy requires an SPF of 4.5 or over. In the case

of renovation, the subsidy is increased by 220 euros, but only

applies to the replacement of fossil fuel fired boilers (gas, oil or

coal) that are at least 15 years old. The SPF for its part must be at

least 3.5 (3.2 with domestic hot water production). Air source heat

pumps are excluded from the mechanism.

+ 58.6%

growth of the air source HP market

in the 8 countries monitored by the EHPA

between 2007 and 2008

la croissance du marché des PAC

aérothermiques dans les 8 pays suivis

par l’EHPA entre 2007 et 2008

WhAT iS The AeroThermAL heAT PUmP

SiTUATion in eUroPe?

As the above sections demonstrate, the market for air source heat

pumps is currently thriving in Europe. Although a comprehensive

study of the ASHP market has yet to be made, a foretaste is available

in the form of a survey conducted by the EHPA (European

Heat Pump Association) in height of the continent’s main countries

of which six are European Union countries

(Austria, Finland, France, Germany,

Italy and Sweden) plus Norway and Switzerland.

According to the survey’s findings, the

number of HPs – taking all types and applications

together (including heat pumps

used for heating and cooling and domestic

hot water heaters) – has more than doubled

in just 4 years. It has risen from 249,394 in

2005, 370,447 in 2006 (up 48.5%), 392,756 in

2007 (up 6%) to 576,392 in 2008 (up 46.8%).

The EHPA survey also differentiates between the various types of

HP by application (graph 1), enabling us to identify HPs used for

heating with or without the domestic hot water heating option,

reversible heat pumps which also provide cooling, and exhaust

air-to-air HPs that recover the heat from stale air and damp rooms

to produce domestic hot water or heat living rooms.

While the EHPA statistics do not state the heat source tapped (air

or ground) for HP used exclusively for heating applications (with

or without warm water production), we can get a good estimate

of the breakdown between the aerothermal and geothermal systems.

This is because the reversible HPs sold in Europe are prac-

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


74

heat pumps barometer

Tabl. n° 4

Entreprises représentatives du marché des PACg dans l’Union européenne en 2008*

Representative GSHP manufacturers in the European Union in 2008*

Entreprise/

Company

Nibe Heating

(Nibe Industrier AB group)

Buderus

(Bosch Thermotechnik group )

Pays/

Country

Sweden

Chiffre d’affaires (en M€)/

Turnover (in M€)

290,5

(3 216,4 million SEK)

Salariés/

Employees

Puissance (en kW)/

Capacity (in kW)

1 867 5 to 60 kW

Germany n.a. n.a. 6 to 91,2 kW

IVT Industrier

(Bosch Thermotechnik group )

Sweden n.a. n.a. 6 to 70 kW

Thermia Värme AB

(Danfoss group)

Sweden

63,8

(650 million SEK)

220 4 to 45 kW

Ochsner Wärmepumpen Austria 38,7 200 2 to 1 000 kW

Satag Thermotechnik

(Viessmann group)

Switzerl and n.a. 40 4,8 to 109,7 kW

Viessmann Germany n.a. 8 600 6,2 to 106,8 kW

Alpha-InnoTec

(Schulthess group)

Germany n.a. 380 6 to 160 kW

Stiebel Eletron Germany 400 3 000 5 to 44 kW

Waterkotte

Germany

50

(2007 figures)

250 5 to 500 kW

Thermatis Technologies

(DFM group)

France 26,2 110 2,3 to 31 kW

France Géothermie France 36,2 160 2,6 to 47 kW

* Pour la plupart de ces entreprises, la production de PACg ne représente qu’une partie de leur activité. For most of these companies, the production of

GSHP is only part of their activity. Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written with a comma. Source: EurObserv’ER 2009.

miques (+ 58,6 % entre 2007 et 2008) (ta -

bleau 3). La croissance des pompes à chaleur

géothermiques est également positive

mais plus mesurée (+ 10,6 %). La conséquence

logique de ces dynamiques est une

diminution significative de la part de marché

des PACg au profit des PACa, dans un

marché total qui, lui, est en forte croissance.

La part des PACa est ainsi passée dans

l’échantillon représenté de 75,4 % en 2007 à

81,4 % en 2008. Cette dernière ne correspond

pas à la répartition de la puissance, car elle

comprend des PACa de petite puissance que

sont les chauffe-eau thermodynamiques et

les VMC double flux thermodynamiques

(PAC air extrait-air).

l’industrie de la pacg

se diversifie

L’Europe compte plusieurs dizaines de fabricants

de PACg, essentiellement situés dans

les pays représentant les principaux marchés,

à savoir la Suède, l’Allemagne, la France

et l’Autriche (tableau 4). Chaque entreprise

dispose de son propre éventail technologique

et de ses propres gammes de puissance.

Ces dernières vont des applications

domestiques (l’essentiel du marché) aux

applications collectives, tertiaires et industrielles,

dont les puissances unitaires peuvent

atteindre plusieurs centaines de kWth.

Principale tendance du marché, l’industrie

de la pompe à chaleur géothermique est de

plus en plus souvent commune à celle des

équipements aérothermiques. En effet, un

nombre croissant d’industriels, uniquement

spécialisés sur le segment de la géothermie

auparavant, cherchent à étendre leurs

gammes de production afin de bénéficier de

la croissance de chaque segment de marché.

Autre tendance, celle qui voit les industriels

spécialisés dans les pompes à chaleur s’ouvrir

également à la fabrication de panneaux

solaires thermi ques. Ils peuvent ainsi proposer

à leurs clients des solutions complètes

de chauffage, en couplant une PAC pour le

chauffage avec un système so laire ther-

© De Dietrich

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


75

Tabl. n° 3

Évolution du nombre de vente de PAC selon la source de chaleur utilisée pour les 8 pays suivis par l’EHPA*

Sales trend for heat pumps used as the heat source in the 8 countries followed by the EHPA*

PAC géothermiques (PACg)/

Ground source heat pumps (GSHP)

Eau glycolée-eau/

Brine-to-water

2007 2008

Croissance/

Growth

74 126 85 787 15,7 %

Eau-eau/Water-to-water 9 907 11 090 11,9 %

Sol-eau/

Direct expansion-water heat pump

4 925 5 445 10,6 %

baromètre pompes à chaleur

Sol-sol/Direct expansion heat pump 7 814 4 700 - 39,9 %

Total PACg/Total GSHP 96 772 107 022 10,6 %

PAC aérothermiques (PACa)/

Aerothermal heat pumps (ASHP)

Air-eau (chauffage seul)/

Air-to-water (heating only)

PAC de récupération de chaleur/

Heat recovery HP**

PAC réversible (chauffage et rafraichissement)/

Reversible HP (heating and cooling)***

97 408 200 978 106,3 %

32 025 45 245 41,3 %

166 551 223 147 34,0 %

Total PACa/Total ASHP 295 984 469 370 58,6 %

Total PAC/Total HP 392 756 576 392 46,8 %

* Ces huit pays sont l’Autriche, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Suède, la Norvège et la Suisse. ** Inclus les PAC air extrait-air et les PAC dédiées

uniquement à la production d’eau chaude. *** D’après l’EHPA, les PAC reversibles vendues en Europe sont quasiment toutes de type aérothermique, majoritairement

de type air-air. * These eight countries are Austria, Finland, France, Germany, Italy, Sweden, Norway and Switzerland. ** Included exhaust air-to-air heat

pumps and heat pumps dedicated only to the production of hot water. ***According to EHPA, the reversible HPs sold in Europe are almost all of the air source,

predominantly air-to-air type. Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written with a comma. Source: EurObserv’ER 2009/EHPA 2009.

tically all of air source origin and primarily of the air-to-air type.

The heat recovery type HPs are also air source.

On the basis of these hypotheses, the EHPA statistics demonstrate

that air source HPs have been the main beneficiaries of market

growth in the eight countries covered (up 58.6% between 2007 and

2008) (table 3). The growth of ground source heat pumps is also posi -

tive but more restrained (up 10.6%). The logical consequence of these

market dynamics is the significant reduction in GSHP market share

in favour of ASHP, in an overall market that is booming. The ASHP

market share has thus risen in the sample from 75.4% in 2007 to 81.4%

in 2008. However this figure does not match the capacity breakdown

as it includes low-capacity ASHPs, namely exhaust air-to-air water

heaters and double flow thermodynamic CMV type HPs.

the gshp industry is diversifying

Europe’s GSHP manufacturers run into the tens. They are essentially

located in the main market countries, which are Sweden, Germany,

France and Austria (table 4). Each company has its own technology

mix and capacity ranges, which go from domestic applications (the

bulk of the market) to collective, tertiary and industrial applications,

whose unit capacities can go into the hundreds of kWth.

The main trend to emerge is that the ground source heat pump

industry is increasingly hand-in-hand with the air source equipment

industry. This is because a growing number of manufactu -

rers, who were exclusively geothermal energy specialists, are now

seeking to extend their production ranges to pick up on the growth

of all market segments. Yet another trend is that specialised heat

pump manufacturers are moving over to manufacturing solar

thermal panels to offer their customers complete heating solutions,

for example by coupling a HP for heating with a solar thermal

system to produce domestic hot water, as the heat pump can

provide the top-up during low sunshine periods.

European market activity is partly dominated by the major hea -

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


76

heat pumps barometer

1,3 milliard d’euros

le chiffre d’affaires du

marché européen de la PAC

estimé par le groupe Bosch pour 2010

the Bosch group estimate of HP sales

in the European market in 2010

mique pour la production d’eau chaude sanitaire,

la pompe à chaleur pouvant apporter

le complément durant les périodes de faible

ensoleillement.

Sur le marché européen, l’activité est en partie

contrôlée par les grands généralistes du

chauffage (Viessmann, Bosch Thermotechnik,

Nibe Heating, De Dietrich, Vaillant, etc.)

qui disposent de la plupart des technologies

de PAC dans leur catalogue. Ces groupes

poursuivent depuis plusieurs années une

stratégie de développement dans le do -

maine des énergies renouvelables (PAC,

solaire thermique, chaudières biomasse).

Graph. n° 2

Comparaison de la tendance actuelle avec les objectifs du Livre blanc pour

la production de chaleur géothermique (en MWth)*

Comparison between current trend and White Paper objectives for geothermal

heat production (in MWth)*

8 891,1

10 114,8

Cet intérêt s’explique par la forte croissance

de ces segments de marché par rapport aux

systèmes utilisant les énergies fossiles. Pour

y parvenir, ces groupes ont soit développé

eux-mêmes une production de PAC, soit

racheté une partie des acteurs

historiques déjà présents sur le

marché. Ces systèmes sont commercialisés

sous leur propre

marque et sous les marques

qu’elles ont ac quises en cas de

forte notoriété. Parmi ces entreprises

contrôlées par les grands

groupes du chauffage, on peut

citer les Suisses Satag Thermotechnik

et KWT du groupe Viessmann,

du Suédois IVT du groupe Bosch Thermotechnik,

et, plus récemment, du groupe

français DFM (plus connu sous le nom de sa

marque Sofath) acquis par le groupe français

De Dietrich Remeha.

L’autre grande catégorie d’acteurs présents

sur le marché réunit les groupes ou entreprises

indépendantes spécialisées dans la

production de systèmes PAC (géothermique

11 450,5

14 430,4

2006 2007 2008 2010

5 000

Livre blanc

White Paper

* Pour les PACg et les applications géothermiques de basse et moyenne énergie. GHSP and low and

medium-energy geothermal ressources. Les décimales sont séparées par une virgule. Decimals are written

with a comma. Source: EurObserv’ER 2009.

et/ou aérothermique), et qui commercialisent

leurs systèmes sous leur propre marque

(Alpha-InnoTec, Waterkotte, Ochsner...).

Compte tenu de la taille de leur marché na -

tional, les industriels suédois sont très bien

positionnés au niveau européen. IVT Industrier

AB, du groupe allemand Bosch Thermotechnik,

est un des principaux ac teurs

des pays scandinaves. L’industriel dispose

de tout l’éventail des technologies PAC (air,

air extrait, sol et eau), ce qui lui permet de

profiter de la croissance de chaque segment

de marché. IVT Industrier AB n’est pas la

seule firme du groupe Bosch produisant des

PAC. Les PAC du groupe Bosch sont également

produites par Buderus, Junkers et la

filiale finlandaise d’IVT, IVT Lämpöpumput

Oy, qui œuvre sur son marché national. Le

groupe Bosch estime par ailleurs que la

croissance du marché européen de la PAC

devrait atteindre 1,3 milliard d’euros en 2010

contre 900 millions en 2007.

Nibe Heating, du groupe suédois Nibe

Industrier AB, est le leader sur le marché du

chauffage des pays scandinaves, de même

qu’en Pologne et en République tchèque.

L’entreprise, qui produit également des

chauffe-eau, des chaudières biomasse et

des équipements de réseaux de chaleur,

dispose de 10 unités de production (Suède,

Danemark, Norvège, Pologne, République

tchèque, Russie et Autriche). Nibe Heating

dispose de 15 types de PACg de 5 à 60 kWth.

Le branchement en cascade de plusieurs

PAC permet à l’industriel de proposer des

solutions de chauffage PAC jusqu’à 540

kWth de puissance.

L’entreprise, très implantée dans les pays

scandinaves, profite de l’extension du marché

de la PAC en Europe, notamment sur les

marchés français et allemand. Elle a également

renforcé sa position sur le marché

autrichien en faisant l’acquisition de KNV

Umweltgerechte Energietechnik GmbH, un

des principaux acteurs autrichiens de la PAC.

En 2008, le segment PAC est la principale

source de développement du chiffre d’affaires

de Nibe Heating. Les ventes, en croissance

de 12,5 % en 2008, ont atteint 3 216 millions

de SEK (290,5 millions d’euros).

Le troisième plus grand acteur suédois est

Thermia Värme AB, propriété de l’industriel

danois Danfoss. Le Suédois, également

présent sur le segment des PAC aérothermiques,

a réalisé un chiffre d’affaires de 650

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


77

ting generalists (Viessmann, Bosch Thermotechnik, Nibe Heating,

De Dietrich, Vaillant, etc.) who have most of the HP technologies in

their armoury. For several years now these groups have applied

their own renewable energies development strategy (heat pumps,

solar thermal, and biomass boilers). This interest is explained by

the sharp growth of these market segments over systems using fossil

energies. Accordingly the groups have either developed their own

HP production or bought up some of the established names selling

these systems using the original brand name if well-known. We can

quote examples of firms controlled by the major heating groups

such as the Swiss Satag Thermotechnik and KWT (Viessmann

group), the Swedish IVT of Bosch Thermotechnik group, and more

recently, the French group DFM (more commonly known under its

brand name of Sofath) acquired by French group De Dietrich

Remeha.

The other major category consists of groups or independent companies

who specialise in manufacturing HP systems (ground source

or air source) and market their systems under their own brand name

(Alpha-InnoTec, Waterkotte, Ochsner and others).

Swedish manufacturers have a strong foothold in Europe, bearing

in mind the size of their national market. IVT Industrier AB, of the

German group Bosch Thermotechnik, is one of the main actors in

Scandinavia. The manufacturer offers the whole range of HP technologies

(air, exhaust air, ground and water), which enables it to

benefit from the growth in every market segment. IVT Industrier

AB is not the only Bosch group to make heat pumps. The heat

pumps of the Bosch group are also produced by Buderus, Junkers

and the Finnish subsidiary of IVT, IVT Lämpöpumput Oy, which

operates in its national market. The Bosch group reckons that the

growth of the European HP market should rise to 1.3 billion euros

in 2010 as against 900 million in 2007.

Nibe Heating, of Swedish group Nibe Industrier AB, is the hea -

ting market leader in Scandinavia and also in Poland and the

Czech Republic. The company, which also manufactures water

heaters, biomass boilers and district heating equipment, has 10

manufacturing plants (in Sweden, Denmark, Norway, Poland,

Czech Repu blic, Russia and Austria). Nibe Heating has 15 types of

GSHP ranging from 5-60 kWth. Cascade connection

of several HPs can enable the manufacturer

to offer HP heating solutions of up to

© Stiebel Eltron

60,000

Stiebel Eltron’s HP production

capacity in 2008

la capacité de production de PAC

de Stiebel Eltron en 2008

Robot servant à la

fabrication d’une PAC.

Robot used in the

manufacture of a HP.

540 kWth.

The company with its strong presence in Scandinavia

is also riding on the HP market expansion

in Europe, primarily in France and Germany.

It has strengthened its position in the

Austrian market by acquiring KNV Umweltgerechte

Energietechnik GmbH, one of the

main Austrian HP actors. In 2008, the HP segment provided the

major source of Nibe Heating’s sales surge with sales up by 12.5%

in 2008, to the tune of 3,216 million SEK (290.5 million euros).

Thermia Värme AB is in the No. 3 slot in Sweden, owned by the

Danish industrial concern Danfoss. The Swedish company, which

also offers air source HPs and employs 220 people, registered sales

of 650 million SEK (63.8 million euros) in 2008.

The French group De Dietrich Remeha (sales worth 600 million

euros), which is one of Europe’s leading heating and hot water production

equipment manufacturers, has also entered the HP market.

In October 2008 it acquired the DFM group, which controls Thermatis

Technologies (Sofath brand), the French GSHP segment

leader. Thermatis Technologies, which recently rounded out its

offer with a range of air-to-water HPs, had sales of 26.2 million

euros in 2008. It has 40 exclusive dealers in France, providing a

nationwide network to develop its brand in addition to many other

partner distributors in France and Europe.

German group Stiebel Eltron (sales worth 400 million euros), specialising

in instant domestic hot water heaters and electric heating,

also works in the GSHP and ASHP segment (all applications). In 2007,

the company inaugurated its main HP manufacturing plant on the

Holzminden site (Lower Saxony), with annual production capacity

of 25,000 units for a total investment of 10 million euros. Two years

later, the industrialist added a new plant with five production lines

to its assets to increase annual production capa -

city to 60,000 units. Stiebel Eltron says this additional

8 million euros investment is justified by

the expected growth of the German and international

market.

Other major German players include Waterkotte

and Alpha-InnoTec. Waterkotte, which

only sold ground source equipment until 2008,

launched a completely new air-to-water HP

range this year. Now its production covers units

in the 5-500 kWth range, to enable it to satisfy all types of heating

project from family home to public and tertiary buildings. Alpha-

InnoTec is a subsidiary of the Swiss Schulthess Group. The German

firm already has annual production capacity for 70,000 HPs in its

Bavarian Kasendorf factory. On 1 January 2008, Alpha-InnoTec created

a French subsidiary near Haguenau in Alsace to tap into the

growth of the French market. Alpha-InnoTec France has set out to

baromètre pompes à chaleur

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009


78

heat pumps barometer

millions de SEK (63,8 millions d’euros) et

emploie 220 personnes en 2008.

Le groupe français De Dietrich

Remeha (600 millions

d’euros de chiffre

d’affaires), qui est un des

pre miers fabricants européens

de matériel de chauffage

et de production d’eau

chaude, s’est également

positionné sur le marché de

la PAC. Il a acquis, en

octobre 2008, le groupe

DFM. Ce groupe détient Thermatis Technologies

(mar que So fath), le leader français sur

le segment de la PACg. Thermatis Technologies,

qui avait récemment complété son

offre par une gamme de PAC air-eau, a réalisé

un chiffre d’affaires de 26,2 millions

d’euros en 2008. Il compte 40 con ces -

sionnaires exclusifs en France, assurant un

maillage national complet pour le développement

de sa marque, ainsi que de nombreux

autres partenaires distributeurs en

France et en Europe.

Le groupe allemand Stiebel Eltron (400

millions d’euros de chiffre d’affaires), spécialisé

dans les appareils électriques de production

d’eau chaude sanitaire instantanée

et de chauffage électrique, est également

positionné sur le segment des PACg et PACa

(toutes applications). En 2007, l’entreprise

avait inauguré sa principale usine de fabrication

de PAC sur le site d’Holzminden

(Basse-Saxe), dotée d’une capacité de production

de 25 000 unités par an, pour un

investissement de 10 millions d’euros. Deux

ans plus tard, l’industriel a ajouté à ses

actifs une nouvelle usine dotée de 5 lignes

de production lui permettant d’augmenter

sa capacité de production à 60 000 unités

par an. Ces 8 millions d’euros d’investissements

supplémentaires se justifient selon

Stiebel Eltron par la forte croissance attendue

du marché allemand et international.

Parmi les autres acteurs allemands importants,

il convient également de citer Waterkotte

et Alpha-InnoTec. Waterkotte, qui,

jusqu’en 2008, ne commercialisait que des

équipements géothermiques, a lancé cette

année une toute nouvelle gamme de PAC aireau.

Il dispose désormais d’une gamme de

production allant de 5 à 500 kWth, qui lui permet

de répondre à tous types de projet de

chauffage, de la maison individuelle aux

bâtiments publics et tertiaires. Alpha-Inno-

Tec est une filiale du groupe Schulthess basé

en Suisse. L’entreprise allemande dispose

déjà d’une capacité de production de 70 000

PAC par an dans son usine de Kasendorf en

Bavière. Afin de profiter

de la croissance du marché

français, Alpha-Inno-

Tec a créé le 1 er janvier

70 000

la capacité de production

de PAC d’Alpha-InnoTec en 2008

Alpha-InnoTec’s HP production

capacity in 2008

2008, une filiale française

à proximité d’Haguenau

en Alsace. L’objectif d’Alpha-InnoTec

France est de

renforcer son partenariat

avec les installateurs

grâce à la mise en place

d’un centre de formation et d’apporter un

meilleur soutien à ses partenaires commerciaux.

PLUS d’1 miLLion de PACG

en 2010 dAnS L’Ue

Après avoir atteint un pic de croissance en

2006, la dynamique du marché de la PACg

est devenue plus instable avec une légère

baisse globale en 2007 et une timide reprise

en 2008. Ce ralentissement est dû à la fois à

la crise immobilière, qui a réduit le nombre

de constructions de maisons individuelles,

principal marché de la PACg, mais également

à la concurrence des PACa.

Il convient de préciser que l’évolution des

différents marchés de l’Union européenne

reste contrastée, avec une décroissance des

marchés suédois, irlandais et estonien, une

croissance faible des marchés français et

autrichien, et une croissance soutenue des

marchés allemand, britannique, finlandais

et néerlandais.

Les perspectives d’un retour à une croissance

forte ne sont pas favorables sur le

segment de marché des PACg. La plupart des

analystes s’accordent à dire que le secteur

de la construction ne devrait pas opérer un

retournement à la hausse avant la fin 2010,

en raison de la frilosité des banques et des

difficultés rencontrées par les entreprises

de bâtiment.

Au global, la croissance devrait cependant

rester positive, du fait de la mise en place de

politiques incitatives de promotion des PACg

et de nouvelles normes de construction

(réglementations thermiques et autres), qui

nécessitent l’installation de modes de chauffage

efficaces associés à une isolation performante.

Autre élément favorable, le développement

des technologies PACg sur les

marchés prometteurs que sont le Royaume-

Uni, les Pays-Bas, la Belgique et certains pays

d’Europe de l’Est. Pour ces raisons, les prévisions

d’EurObserv’ER restent optimistes,

avec un maintien de la croissance du marché

de l’ordre de 10 % en 2009 et en 2010. Cette

croissance porterait le nombre total de PACg

installées dans l’Union européenne cette

année-là à un peu plus de 1 million. En prenant

une hypothèse de 11 kWth en moyenne

par PAC pour les deux dernières années, cela

se traduirait par une puissance du parc européen

d’environ 11 770 MWth.

L’objectif européen du Livre blanc (5 000

MWth en 2010), défini pour l’ensemble des

applications chaleur de la géothermie (PACg

et exploitation des gisements géothermiques

de basse et moyenne énergie), est

depuis longtemps dépassé. En effet, si l’on

ajoute les autres usages directs de la chaleur

géothermique, la puissance thermique

totale devrait avoisiner les 14 430 MWth en

2010 (graphique 2), soit près de trois fois

l’objectif initial. o

Ce baromètre a été réalisé par Observ’ER

dans le cadre du projet “EurObserv’ER”

regroupant Observ’ER (FR), ECN (NL),

Eclareon (DE), Institute for Renewable

Energy (EC BREC I.E.O, PL), Jozef Stefan

Institute (SL), avec le soutien financier

de l’Ademe et de la DG Tren (programme

“Énergie Intelligente-Europe”), et publié

par Systèmes Solaires, Le Journal des

Énergies Renouvelables. Le contenu de

cette publication n’engage que la responsabilité

de son auteur et ne représente pas

l’opinion de la Communauté européenne.

La Commission européenne n’est pas

responsable de l’usage qui pourrait être

fait des informations qui y figurent.

This barometer was prepared by

Observ’ER in the scope of the

“EurObserv’ER” Project which groups

together Observ’ER (FR), ECN (NL),

Eclareon (DE), Institute for

Renewable Energy (EC BREC I.E.O, PL),

Jozef Stefan Institute (SL), with the

financial support of Ademe and DG Tren

(“Intelligent Energy-Europe” programme),

and pu blished by Systèmes

Solaires, Le Journal des Énergies

Renouvelables. The sole responsibility

for the content of this pu blication lies

with the authors. It does not represent

the opinion of the European Communities.

The European Commission is not

responsible for any use that may be

made of the information contained

therein.

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

BAROMÈTRE POMPES À CHALEUR – EUROBSERV’ER – OCTOBRE 2009


79

Atelier de soudure.

Usine de PAC d’Alpha-InnoTec,

à Kasendorf en Bavière.

Welding shop.

Alpha-InnoTec HP plant at

Kasendorf, Bavaria.

baromètre pompes à chaleur

© Alpha-InnoTec

strengthen its partnership with installers by setting up a training

centre and providing its marketing outlets better back-up.

over 1 miLLion GroUnd SoUrCe

heAT PUmPS by 2010 in The eU

Growth in the ground source heat pump market peaked in 2006, to

be followed by some instability as overall sales faltered slightly in

2007 and struggled to pick up pace again in 2008. The property

slump, which has reduced the number of new house builds – the

main GSHP market –, is to blame for the slowdown, as is the competition

from ASHPs.

Incidentally, the various European Union markets differ considerably

in behaviour, as the Swedish, Irish and Estonian markets have

contracted, the French and Austrian markets are registering weak

growth, while the German, British, Finnish and Dutch markets are

growing steadily.

The prospects for a return to strong growth do not augur well for

the GSHP market segment. Most analysts agree that the construction

sector will not see an upturn before the end of 2010, because

of lenders’ cold feet and the difficulties faced by building firms.

All in all, growth should remain positive, because of the implementation

of GSHP promotion incentive policies in place and new

construction standards (thermal and other regulations), that call

for the installation of efficient heating methods combined with

good insulation. On the bright side, GHSP technologies are developing

in promising markets such as the United Kingdom, the Netherlands,

Belgium and a number of Eastern European countries. The

EurObserv’ER forecasts are therefore optimistic, putting market

growth rate staying around 10% in 2009 and 2010. This growth

would bring the total number of GSHP installed in the European

Union by 2010 to just over 1 million. If we assume that the mean HP

capacity for the last two years is 11 kWth, that would mean that

the European base would have a capacity of about 11,770 MWth.

The target set in the European White Paper (5,000 MWth in 2010)

for all geothermal energy heating applications (ground source

heat pumps and harnessing of low and medium-energy geothermal

resources), was outstripped long ago. If we add the other

direct uses of geothermal heat, total thermal capacity should be

close to 14,430 MWth in 2010 (graph 2), in other words almost three

times over target. o

Source tables 1 and 2: SVEP (Sweden), BWP e.V. (Germany), AFPAC (France),

Observ’ER (France), CBS Statistics Austria, Statistics Netherlands, GSHP association

(United Kingdom), SEI (Ireland Rep.), ESPEL (Estonia), Ministry of Industry and

Trade (Czech Rep.), Polish Geothermal Association, IJS (Slovenia), Danish Technologist

Institut, Energy Centre Bratislava (Slovakia),Ground Reach Project, EHPA.

Le prochain baromètre

traitera de la biomasse solide

The topic of the next barometer

will be solid biomass

SYSTÈMES SOLAIRES le journal des énergies renouvelables N° 193 – 2009

HEAT PUMPS BAROMETER – EUROBSERV’ER – OCTOBER 2009

More magazines by this user
Similar magazines