Views
3 years ago

la commune de Saint-Michel-sur-Orge, représentée - crpve

la commune de Saint-Michel-sur-Orge, représentée - crpve

1 - PREAMBULE : LE

1 - PREAMBULE : LE CONSTAT ET LE DIAGNOSTIC Le présent contrat urbain de cohésion sociale est conclu pour la période 2007 à 2009, avec évaluation et reconduction pour la période triennale suivante. Il concerne 5 communes du territoire de la communauté d’agglomération du Val d’Orge : Ste-Geneviève-des-Bois, Brétigny-sur-Orge, St-Michel-sur-Orge, Morsangsur-Orge et Fleury-Mérogis. Il est élaboré conjointement par les communes et avec le concours de la communauté d’agglomération du Val d’Orge comme chef de file du dispositif conformément aux dispositions des articles 5211-10 et 5216-5 (I-4°) du Code général des collectivités territoriales. Le présent document, dénommé CUCS, est le produit d’un diagnostic partagé élaboré conjointement par les communes concernées, leur groupement de coopération, le monde associatif local et les services de l’Etat. Il répond aux préconisations de la circulaire ministérielle du 24 mai 2006. 1.1.1 - Les éléments de diagnostics territoriaux La communauté d’agglomération du Val d’Orge, située dans le centre du département de l’Essonne, constitue un espace de transition reliant, par la Francilienne, les pôles d’Evry et de Massy/Saclay/Orsay. Elle est constituée, au moment de sa création en janvier 2001, de 6 communes avant de connaître deux extensions de périmètre successives et de passer à 9 communes regroupant 122.000 habitants, dont un quart résident à Ste- Geneviève-des-Bois. La politique de la ville a créé des habitudes de travail entre communes avant même la création de l’agglomération. Depuis, la communauté, qui mène un projet de développement durable, a pris en charge des compétences diversifiées. La compétence politique de la ville comprend les dispositifs contractuels de développement urbain local et d’insertion économique et sociale d’intérêt communautaire : contrat de ville, missions locales, PLIE, cohérence territoriale des services publics, dispositifs locaux de prévention de la délinquance. 1.1.2 - Un territoire aux moyens financiers limités Le budget de la communauté d’agglomération du Val d’Orge montre qu’elle ne dispose que de recettes limitées (chiffres agglo 2002, moyennes nationales 2001) : -les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 276€ par habitant (moyenne : 108€ par habitant) ; -les reversements fiscaux aux communes membres s’élèvent à 172€ par habitant (moyenne : 242€ par habitant) ; -les dépenses d’équipement de 36€ par habitant (moyenne : 71 € par habitant) ; Communauté d’agglomération du Val d’Orge - Contrat Urbain de Cohésion Sociale du Val d’Orge 2007/2009– page 4 sur 159

-le taux d’équipement de 11,7% (moyenne 16%) ; -le potentiel fiscal de 175€ par habitant (moyenne : 310€ par habitant) ; -le produit des contributions directes (TPU) de 127€ par habitant (moyenne : 274€ par habitant). 1.1.3 - Une population plutôt jeune Comparés à l’ensemble de la population régionale, les habitants de la communauté sont relativement jeunes : la population âgée de moins de 20 ans représente 26,4% du total (contre 25,1% au niveau régional), tandis que les personnes de 60 ans et plus en constituent 15,2% (contre 16,7% au niveau régional). Si le poids des groupes d’âge intermédiaire (de 20 à 59 ans) est proche des moyennes régionales, les hommes sont sur-représentés par rapport aux femmes. 1.1.4 - Un territoire largement urbain Un territoire largement urbain (en particulier au nord de la francilienne) qui n’exclue pas la présence de terres agricoles au sud et d’espaces boisés. L’habitat correspond à différents types d’urbanisation : -tissu pavillonnaire (en voie de densification) prédominant dans la plupart des communes, -habitat collectif (dont l’habitat social), -villages anciens nécessitant des opérations d’amélioration du bâti, -construction neuves, notamment à Ste-Geneviève-des-Bois, Fleury-Mérogis, Villiers-sur-Orge et Brétigny-sur-Orge. La proportion de logements sociaux (27,6%) est supérieure à la moyenne régionale (24,7%), mais varie fortement suivant les communes : -près de 76% à Fleury-Mérogis, -42,4% à St-Michel-sur-Orge (en comptant les logements du quartier du Bois des Roches classés comme logements sociaux de fait), -de 23% à 27% à Brétigny, Morsang et Ste-Geneviève, et moins de 6% dans les autres communes. Le territoire possède : -des grands ensembles (les Aunettes à Ste-Geneviève, le Bois des Roches à St-Michel, les Aunettes et les Résidences à Fleury-Mérogis) Communauté d’agglomération du Val d’Orge - Contrat Urbain de Cohésion Sociale du Val d’Orge 2007/2009– page 5 sur 159

Iris - Commune : Saint-Michel-sur-Orge - 91570 - Insee
Contrat Urbain de Cohésion sociale du Val d'Yerres - crpve
Représenté par son Président Directeur Générale, Monsieur Michel ...
contrat urbain de cohesion sociale grand avignon - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale de saint-laurent ... - CRPV-PACA
cucs commune de saint-benoît - SIG Politique de la Ville ...
Quartiers en difficulté : et si l'on avait bradé un peu ... - CRPV-PACA
Ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône Convention cadre - CRPV-PACA
Contrat Urbain de Cohésion Sociale de Grasse 2007 ... - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale de hyeres les ... - CRPV-PACA
Contrat urbain de cohésion sociale de Vitrolles - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale de cagnes sur ... - CRPV-PACA
La Galathée - Trois Communes - Deuil-la-Barre
Télécharger le document du CUCS - SIG Politique de la Ville
contrat urbain de cohésion sociale du Grand Nancy - SIG Politique ...