Views
3 years ago

la commune de Saint-Michel-sur-Orge, représentée - crpve

la commune de Saint-Michel-sur-Orge, représentée - crpve

Difficultés

Difficultés identifiées: - une observation difficile du territoire liée à la faiblesse de la donnée statistique, son décalage dans le temps, l’existence de sources hétérogènes et de découpages géographiques institutionnels sans cohérence ; -une disparité dans les organisations locales : quelques communes ont créé un service emploi, la plupart n’en sont pas dotées ; -un manque d’accès pour certains publics à l’information qui circule difficilement ; -des horaires de transports en commun non adaptés à certains types d’emplois (notamment dans la logistique) ; -existence de publics qui ne sont le « public prioritaire » d’aucune structure ; -un handicap lié au manque de financement des formations ; -le développement de l’apprentissage, dont il est fait la promotion, se heurte à la difficulté, pour les jeunes, de trouver un employeur. Adéquation offre-demande : -urgence de la demande des entreprises ; -décalage trop important entre diagnostic et mise en œuvre d’un plan d’action ; -manque de réactivité globale pour apporter des réponses et manque de connaissance des évolutions ; -image négative de certains emplois, comme ceux du BTP, ou absence d’attractivité, comme dans le commerce, du fait des horaires ; -une demande des publics qui s’oriente massivement vers les emplois de la fonction publique ; -constat de l’absence de prise en compte d’indicateurs sur l’emploi dans les choix d’implantation des établissements de formation initiale ou continue. Quelle plus-value escompter d’un dispositif « Maison de l’Emploi » ? La première plus-value est de rendre visible et lisible le bassin d’emploi, à la fois pour les entreprises et pour les habitants. Elle va de pair avec une nouvelle cohérence territoriale et institutionnelle qu’elle permet de construire. Elle doit prendre en compte l’enjeu majeur consistant à intégrer l’entreprise dans la stratégie d’ensemble. Pour les structures, le dispositif doit apporter : -un observatoire partagé (appliqué aux services à la personne, par exemple) ; -une mutualisation de l’information recueillie par chacun ; -une optimisation des actions menées (exemple : le montage de formations) ; -une réponse aux besoins de rapprochement entre les professionnels dont la mission est d’accompagner les publics et ceux qui sont en contact direct avec les entreprises ; -une meilleure utilisation des clauses d’insertion (exemple : la plate-forme montée en 2006 par le Syndicat des travaux publics, la CCI, le Conseil Général, la préfecture, les collectivités locales) ; -une mobilisation collective de certaines filières professionnelles ; -une capacité d’anticipation améliorée (les métiers à venir, le remplacement des départs en retraite) ; Communauté d’agglomération du Val d’Orge - Contrat Urbain de Cohésion Sociale du Val d’Orge 2007/2009– page 52 sur 159

-une argumentation plus solide pour plaider l’implantation d’un établissement de formation. Pour les habitants utilisateurs du service public de l’emploi : -une plus grande équité dans l’accès à l’information ; -l’existence d’un lieu ressource de proximité délivrant une information sur l’ensemble de l’offre de formation initiale et continue ; Pour les entreprises : -intérêt d’un interlocuteur de proximité et unique pour ce qui concerne la main-d’œuvre, la formation, les mesures pour l’emploi … qui saura aiguiller et orienter en toute connaissance de cause ; -possibilité d’être accompagné, notamment dans l’utilisation des nouveaux contrats. 7. propositions pour l’emploi et le développement économique : Observer pour agir : 1- Développer un système d’informations à partir de ce qui existe déjà en matière de production de données dans les champs de l’économie et des ressources humaines. Il s’agit : a. de permettre à chaque structure productrice et utilisatrice de données d’affiner ses plans d’action ; b. d’offrir à tous les acteurs la possibilité de construire une réalité commune ; c. de bâtir des projets en commun pour répondre à des besoins identifiés ou saisir des opportunités repérées ; d. de développer une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Assurer un traitement équitable : 2- Mettre en place un réseau de lieux d’accueil de proximité en partant de ce qui existe (ANPE, missions locales, services municipaux, PLIE; a. Les fonctions de chaque lieu seraient d’accueillir, d’informer et d’orienter les personnes, puis de suivre certaines d’entre-elles, en fonction de leur degré d’autonomie. b. Un cahier des charges devrait préciser les services à assurer dans ces lieux, les procédures à respecter, … c. L’ensemble fonctionnerait en réseau, en lien étroit avec le service public de l’emploi. d. L’objectif est d’offrir à chaque habitant du territoire une égalité de traitement et d’accès aux services de l’emploi et de la formation. 3- Créer un point d’information pour les employeurs : en lien avec l’ANPE, le PLIE, les missions locales et le réseau des lieux d’accueil. Communauté d’agglomération du Val d’Orge - Contrat Urbain de Cohésion Sociale du Val d’Orge 2007/2009– page 53 sur 159

Iris - Commune : Saint-Michel-sur-Orge - 91570 - Insee
Contrat Urbain de Cohésion sociale du Val d'Yerres - crpve
Représenté par son Président Directeur Générale, Monsieur Michel ...
contrat urbain de cohesion sociale de saint-laurent ... - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale grand avignon - CRPV-PACA
Quartiers en difficulté : et si l'on avait bradé un peu ... - CRPV-PACA
Ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône Convention cadre - CRPV-PACA
cucs commune de saint-benoît - SIG Politique de la Ville ...
Contrat Urbain de Cohésion Sociale de Grasse 2007 ... - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale de cagnes sur ... - CRPV-PACA
contrat urbain de cohesion sociale de hyeres les ... - CRPV-PACA
Contrat urbain de cohésion sociale de Vitrolles - CRPV-PACA
La Galathée - Trois Communes - Deuil-la-Barre
Télécharger le document du CUCS - SIG Politique de la Ville
contrat urbain de cohésion sociale du Grand Nancy - SIG Politique ...