Views
3 years ago

MEP N¡22 - Les Lilas

MEP N¡22 - Les Lilas

Perspectives peinture :

Perspectives peinture : les mondes intérieurs de Pascal Colard Aux Lilas, Pascal Colard vit dans une charmante maison remplie de livres. Sa passion : récupérer des matériaux, surtout des os, des ferrailles, des morceaux de bois, qu’il utilise ensuite comme des empreintes pour créer ses tableaux. L’originalité de son œuvre repose aussi sur la toile qu’il utilise : des draps de récupération de toutes sortes, en coton ou en lin. Mais ce qu’il préfère, ce sont les draps de genêts, sur lesquels les pigments accrochent parfaitement. Des pigments qu’il mélange avec de l’acrylique, ce qui donne des couleurs à la fois chaudes et franches. Il a une véritable prédilection pour les grands formats, souvent des tissus de 9 mètres de haut : ainsi les éléments, la matière le dépassent… et c’est justement ce qu’il recherche. Né en 1938, Pascal Colard crée en 1969 le groupe surréaliste RupTure, avec un ami. Il publie une revue et organise de nombreuses expositions dans les années 1970. Il écrit des poèmes, deux d’entre eux seront ainsi publiés dans la revue d’André Breton. Depuis 1997, il travaille sur un même thème : une série de toiles à partir de l’os – un crâne, une côte, un fémur de girafe…– comme empreinte. C’est une partie de cette série qui est présentée au public lilasien. Os & Rehauts IX - 1998 Avez-vous toujours été attiré par le surréalisme, l’abstrait? En fait, lorsque j’étais jeune, rien ne m’intéressait… à part le jazz. A l’âge du service militaire – et à l’époque il durait 28 mois – j’ai découvert André Breton et les surréalistes, ce fut une révélation pour moi. Votre technique a-t-elle évolué ? Quand j’ai commencé à peindre je remplissais tout l’espace. Maintenant, j’essaie d’en mettre le moins possible. Depuis combien de temps vivez-vous aux Lilas ? Je suis installé aux Lilas depuis une vingtaine d’années, avant j’habitais Belleville. Cette maison est la première maison que j’ai visité aux Lilas, et c’est celle que l’on a choisi avec ma femme. Il y a une terrasse, un petit jardin et un très vieux cerisier dont les branches me permettent de suspendre mes toiles. Ici, c’est tranquille et l’on est à côté de Paris. Dans mon quartier il me manque juste un petit café sympa ! Vous exposez au centre culturel… J’ai déjà exposé deux fois dans le cadre de Lil’Art, mais c’est la première fois que j’expose au Centre Culturel. J’ai choisi d’y présenter une sélection de ma dernière série de toiles « Os et réhauts », sur laquelle je travaille depuis 6 ans. Pascal Colard, peintre lilasien expose du 17 janvier au 14 février au Centre culturel : « Os et rehauts » une série composée de 70 toiles. 2 InfosLilas

Éditorial Bonne et heureuse année 2004 à toutes et à tous La municipalité a le plaisir d’adresser à toutes les Lilasiennes et à tous les Lilasiens ses vœux les plus sincères pour 366 jours de bonheur, de bonne santé et de réussite tout au long de cette nouvelle année bissextile. 2004 verra l’apparition dans notre ville de plusieurs réalisations aussi importantes qu’attendues depuis fort longtemps par la population: citons notamment le nouveau groupe scolaire, le parking public souterrain, la première tranche d’aménagement de l’espace vert ou bien encore le mail de circulations piétonnes du centre-ville… Gageons que, comme l’an passé, la commune des Lilas sera à nouveau marquée du sceau de la convivialité, de la solidarité et de l’animation : dans tous ces domaines, les projets 2004 portés par les associations et la municipalité sont, en effet, particulièrement nombreux et prometteurs… Qu’il nous soit permis, audelà des limites de cette ville attachante qui est la nôtre, de formuler le vœu que, dans le monde entier, l’année 2004 verra reculer guerres, violences et terrorisme et qu’elle marquera, à l’inverse, le début d’une ère de paix, de sécurité et de fraternité. La municipalité L’article L.52-1 du Code électoral réglemente la communication des collectivités locales, à l’approche des élections régionales, cantonales, européennes et sénatoriales de 2004. Les éditoriaux des maires publiés régulièrement ne semblent pas relever de ces dispositions. Toutefois, la jurisprudence n’est pas très claire sur ce sujet. Dans l’incertitude de ce qui est autorisé et de ce qui ne l’est pas, j’ai décidé, comme nombre de mes collègues maires, de suspendre provisoirement mon éditorial. Daniel Guiraud, Maire des Lilas InfosLilas 3

Ça s'est passé aux Lilas l'an dernier - Les Lilas
22 avril et 6 mai 22 avril et 6 mai - Les Lilas
Infos Lilas N°38 - Juin 2005 - Les Lilas
DOSSIER Les grands chantiers de 2010 Emmanuelle ... - Les Lilas