Views
3 years ago

TELECHARGER CE NUMERO (pdf) - Istres

TELECHARGER CE NUMERO (pdf) - Istres

[ ] Un budget au service

[ ] Un budget au service de tous on en parle C L’ ÉQUIPE MUNICIPALE DU GRAND ISTRES, ET LES SERVICES DE LA VILLE SUR LESQUELS ELLE S’APPUIE, ONT POUR MISSION DE CONDUIRE L’ÉVOLUTION DE LA VILLE POUR RÉPONDRE AUX ATTENTES DES ISTRÉENNES ET DES ISTRÉENS. CETTE ACTION SE TRADUIT DANS LE BUDGET MUNICIPAL PAR LES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT. omme dans le budget d’un ménage, celui de la ville nécessite un équilibre entre les dépenses et les recettes, équilibre qui ne pourra être obtenu cette année, et pour la deuxième année consécutive, puisque le budget affiche un déficit en 2008 de 2,6 millions d’euros. Dans ce contexte et pour ne pas réduire les services aux Istréens, ni le soutien au monde associatif, il est plus que jamais nécessaire d’augmenter les taux de la fiscalité locale à hauteur de 3 points (soit 10,63%). Une augmentation importante, qui permettra de revenir à l’équilibre des comptes d’ici quatre ans, et de baisser les impôts dès que les finances le permettront. “Alors que le budget permet habituellement de préparer des innovations ou de consolider des actions nouvelles, je m’agite depuis deux mois pour courir après des économies, pour combler les trous, pour niveler les subventions, pour refuser des initiatives...”, martèle François Bernardini, Maire d’Istres. l’amélioration des services à la population. Ceci signifie que pour chaque euro versé par les ménages istréens, il vous est “reversé” le triple sous forme de services, de mise à disposition d’équipements et d’amélioration de votre cadre de vie. Et il faut savoir que la part des taxes foncières et la taxe d’habitation acquittées par les ménages, représentent moins du tiers de l’ensemble des recettes budgétaires de la ville. Une situation sans précédent “La raison de cette tourmente est simple”, poursuit le Maire, “en recrutant 128 personnes durant l’année 2006 et en instituant un régime indemnitaire bien plus favorable que les possibilités communales l’autorisaient, l’ancien Maire Michel Caillat et son premier Adjoint Patrice Gouin ont créé les conditions d’un déficit vertigineux”. Une situation qui a placé, les finances communales dans le “rouge”, une première depuis trente ans alors que la ville avait au fil du temps accumulé 3,2 millions d’Euros d’excédents. Pour sortir au plus tôt et définitivement de cette crise, la majorité municipale a dû prendre une décision difficile. “Je suis pleinement conscient de l’effort demandé aux Istréens, aussi cette augmentation de la fiscalité locale sera la seule du mandat”, reprend le Maire, qui s’engage à diminuer la pression fiscale dès que l’équilibre financier sera retrouvé :”je diminuerai les impôts pour rendre aux Istréens une grande partie de leurs efforts (...) la première étape de cette réduction commencera en 2012”.■ Les impôts locaux : moins du tiers des recettes Pour autant, l’ensemble du budget n’a pas d’autre but que de financer les services et équipements qui sont destinés à Les nouveaux taux d’imposition 2008 Taxe d’habitation : 29,46% Taxe sur les propriétés non bâties : 65,95% Taxe sur les propriétés bâties à 32,53%. Cette augmentation ne concerne que les taux communaux. Pour 100 euros d’impôts prélevés, vous paierez donc en plus, il est donc erroné de dire que les impôts augmentent de 10%. Seule la part communale augmente de 7,3%. [im] P.6 JUIN 2008

EN CHIFFRES : SUR 100 EUROS VERSÉS PAR LES ISTRÉENS : Petite Enfance et Solidarité = 14,5€ Education = 14,2€ (Ecoles primaires et maternelles, restauration scolaire) Sports = 11,6€ Autres = 29,8€ (Police Municipale, Patrimoine, Cimetières, Logement, Environnement, Tourisme, Service Incendie) Administration et formalités = 28,5€ Communication = 1,4€ LE COÛT DES SERVICES PUBLICS LOCAUX Pour mieux mesurer l’étendue des services publics locaux, voici quelques exemples de coûts des activités et services proposés aux Istréens. ECOLES - EDUCATION Coût d’un élève à l’école primaire ou en maternelle Coût de fonctionnement = 4 845 230€ Nombre d’élèves = 4 464 Coût par élève = 1 085€ SPORT ET LOISIRS > Séjours Coût de fonctionnement = 526 326€ Nombre d’enfants concernés = 724 Participation moyenne par famille = 237€ Coût net pour la ville par enfant = 489€ SOLIDARITE ET PETITE ENFANCE > Coût d’un enfant en crèche Coût de fonctionnement = 4 417 349€ Nombre de jours de crèche = 22 604 Coût journalier = 195€ Participation familiale moyenne = 39,6€ Participation CAF, MSA et Département = 54€ Coût net pour la ville d’une journée en crèche = 101€ > Coût d’une heure d’aide à domicile Coût de fonctionnement = 663 793€ Nombre d’heures effectuées = 26 741 Coût de l’heure d’aide à domicile = 24,8€ Remboursement des caisses retraites et du Département = 12€ Participation des personnes âgées = 4,3€ Coût net pour la ville = 8,44€ ENVIRONNEMENT > Ordures ménagères Coût de fonctionnement : 1 713 670€ Nombre de kilos collectés à l’année = 19 740 000 kilos Nombre de kilos par habitant = 470 kilos Coût rapporté au nombre d’habitants = 41,8€ L’AVENTURE CULTURELLE avec Marseille LA VILLE D’ISTRES ADHÈRE À LA CANDIDATURE DE “MARSEILLE PROVENCE 2013, CAPITALE EUROPÉENNE DE LA CULTURE” ET VEUT ÊTRE PARTIE PRENANTE DE CETTE AVENTURE… L ors du dernier Conseil Municipal, qui s’est déroulé au mois de mai, la ville a clairement affiché son intention de faire partie de cette réflexion, qui permettra peut-être à Marseille et sa région d’être désignée capitale européenne de la culture en 2013, en décidant à l’unanimité d’adhérer à l’association qui porte ce projet. L’objet du titre de “Capitale Européenne de la Culture” est de mettre en valeur la richesse, la diversité et les traits caractéristiques communs des cultures européennes et contribuer à améliorer la compréhension mutuelle entre les citoyens européens… Un partenariat naturel En effet, la ville de Marseille vient de se déclarer prétendante au titre et dans cette optique propose l’extension de ce titre et des actions qui en découlent à toutes les communes du département des Bouches-du- Rhône et à certaines villes de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Initiative, portée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence, dans laquelle s’inscrit pleinement la ville d’Istres. “L’année dernière en tant que Maire, j’avais proposé en Comité Syndical à Ouest Provence d’adhérer à cette association. L’idée n’a pas été retenue, mais il nous paraissait évident que la ville d’Istres, qui a fait de la culture, le deuxième pilier de son action municipale, participe à ce projet. Avec nos équipements et notre politique culturelle, nous sommes naturellement voués à faire partie de cette aventure” souligne Nicole Joulia, Adjointe au Maire déléguée à la Culture. D’autant que “l’enjeu” en vaut la chandelle. “Etre désignée capitale européenne de la culture, c’est un formidable atout pour l’image de Marseille et de toute la Provence, mais aussi un enjeu économique et touristique majeur. Je ne citerai qu’un seul exemple. A Liverpool, ville lauréate en 2008, plus de 14 000 empois ont été créés” reprend Nicole Joulia. Mais la concurrence est rude : Toulouse, Bordeaux, et surtout Lyon sont également candidats. Verdict en fin d’année 2008. ■ Les enjeux économiques de la candidature de Marseille au titre de capitale européenne de la culture ont fait l’objet d’une rencontre entre Jacques Pfister, Président de la CCIMP, François Bernardini, Maire d’Istres et Nicole Joulia, Adjointe au maire déléguée à la culture. [im] P.7 JUIN 2008

telecharger ce numero - Istres
telecharger ce numero - Istres
Télécharger ce numéro (pdf 6,5 MO) - Istres
telecharger ce numéro - Istres
Télécharger ce numéro d'Istres Magazine
Télécharger ce numéro (pdf) - Istres
Istres Mag N°242 - Juin / Juillet 2009
Télécharger ce numéro (pdf 4,4MO) - Istres
telecharger ce numero - Istres
6 à 11 [ DOSSIER] - Istres
N°206 juin 2005 - Istres
Télécharger ce numéro (pdf) - Istres
télécharger ce numéro - Istres
Télécharger le numéro au format pdf - CJD
Télécharger journal numero 9.pdf - Communauté de communes du ...
télécharger ce numéro - Ville de Saclay
Télécharger le numéro complet (pdf, 600 Ko) - ABG
Télécharger le numéro au format pdf - CJD