Views
3 years ago

bulletin-BCE-mars-2014_01

bulletin-BCE-mars-2014_01

de la demande

de la demande intérieure de la zone euro, ou « utilisation » des matières premières, à partir des informations relatives aux importations, aux exportations et à la production intérieure pour chaque matière première (sans tenir compte, dans un souci de simplicité, des stocks, considérés comme relativement stables sur la période observée). L’indice des prix des matières premières pondéré des importations permet d’analyser les évolutions extérieures, tandis que l’indice pondéré de leur utilisation permet plus spécifiquement d’analyser les tensions qu’exercent les cours mondiaux des matières premières sur l’inflation dans la zone euro. Les indices pondérés de l’utilisation des matières premières sont des données empiriques. Pour de plus amples détails concernant la confection des indices de la BCE relatifs aux prix des matières premières, se reporter à l’encadré 1 du Bulletin mensuel de décembre 2008. Les indices de coûts de main‐d’œuvre (tableau 5 de la section 5.1) mesurent les variations des coûts de main‐d’œuvre par heure ouvrée dans l’industrie (y compris la construction) et les services marchands. Leur méthodologie est définie dans le règlement (CE) n° 450/2003 du Parlement européen et du Conseil du 27 février 2003 relatif à l’indice du coût de main-d’œuvre 9 et le règlement n° 1216/2003 de la Commission du 7 juillet 2003 10 en portant application. Une ventilation des indices de coûts de main‐d’œuvre pour la zone euro est disponible par composantes (salaires et traitements et cotisations sociales des employeurs, plus les charges fiscales induites nettes de subventions) et par activités économiques. La BCE calcule l’indicateur des salaires négociés (rubrique pour mémoire dans le tableau 5 de la section 5.1) sur la base de données nationales non harmonisées. Les composantes de coûts unitaires de main‐d’œuvre (tableau 4 de la section 5.1), le PIB et ses composantes (tableaux 1 et 2 de la section 5.2), les déflateurs du PIB (tableau 3 de la section 5.1) ainsi que les statistiques de l’emploi (tableau 1 de la section 5.3) sont issus des comptes nationaux trimestriels établis sur la base du SEC 95 11 . Le SEC 95 a été modifié par le réglement (UE) n° 715/2010 du 10 août 2010 12 introduisant les adaptations résultant de la révision de la nomenclature statistique des activités économiques NACE Rév. 2. La publication de données des comptes nationaux de la zone euro selon cette nouvelle classification a commencé en décembre 2011. Les indices relatifs au chiffre d’affaires dans l’industrie et aux ventes au détail (tableau 4 de la section 5.2) mesurent le chiffre d’affaires, y compris tous les droits et les taxes à l’exception de la TVA, enregistré durant la période de référence. Le chiffre d’affaires des ventes au détail recouvre l’ensemble du commerce de détail, à l’exclusion des véhicules à moteur et motos, et les carburants. Les nouvelles immatriculations de voitures particulières recouvrent les immatriculations de voitures à usage privé et commercial. La série relative à la zone euro exclut Chypre et Malte. Les données qualitatives ressortant des enquêtes menées auprès des chefs d’entreprise et des consommateurs (tableau 5 de la section 5.2) sont issues des enquêtes de la Commission européenne auprès des chefs d’entreprise et des consommateurs. Les taux de chômage (tableau 4 de la section 5.3) suivent les recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT). Ils font référence aux personnes activement à la recherche d’un emploi, rapportées à l’ensemble de la population active, sur la base de critères et de définitions 9 JO L 69 du 13.3.2003 10 JO L 169 du 8.7.2003 11 JO L 310 du 30.11.1996 12 JO L 210 du 11.8.2010 S 96 BCE Bulletin mensuel Mars 2014

Statistiques de la zone euro Notes générales harmonisés. Les estimations relatives à la population active servant à calculer le taux de chômage ne correspondent pas à la somme des niveaux d’emploi et de chômage figurant dans la section 5.3. FINANCES PUBLIQUES Les sections 6.1 à 6.5 présentent la situation budgétaire des administrations publiques dans la zone euro. Les données sont en grande partie consolidées et sont établies à partir de la méthodologie du SEC 95. Les agrégats annuels de la zone euro figurant dans les sections 6.1 à 6.3 sont calculés par la BCE sur la base des obligations de déclaration statistique définies dans l’orientation BCE du 31 juillet 2009 relative aux statistiques de finances publiques (BCE/2009/20) 13 . Les données harmonisées fournies par les BCN sont régulièrement mises à jour. Les agrégats annuels relatifs au déficit et à la dette de la zone euro peuvent différer de ceux publiés par la Commission européenne. Les agrégats trimestriels de la zone euro figurant dans les sections 6.4 et 6.5 sont calculés par la BCE à partir des données fournies par Eurostat et des données nationales. La section 6.1 présente les données annuelles relatives aux recettes et aux dépenses des administrations publiques sur la base des définitions établies dans le règlement (CE) n° 1500/2000 de la Commission du 10 juillet 2000 14 modifiant le SEC 95. La section 6.2 présente de façon détaillée la dette brute consolidée des administrations publiques en valeur nominale, conformément aux dispositions du Traité relatives à la procédure de déficit excessif (PDE). Les sections 6.1 et 6.2 englobent les données relatives aux déficits/excédents et à la dette des administrations publiques pour les différents pays de la zone euro telles que déclarées à la Commission européenne conformément au règlement du Conseil (UE) n° 679/2010, en raison de l’importance qu’elles ont dans le cadre du Pacte de stabilité et de croissance. La section 6.3 présente les variations de la dette des administrations publiques. La différence entre la variation de la dette publique et le déficit public, l’ajustement dette‐déficit, s’explique essentiellement par des opérations de l’État sur des actifs financiers et par des variations de change. La section 6.4 présente les données trimestrielles brutes relatives aux recettes et aux dépenses des administrations publiques sur la base des définitions établies dans le règlement (CE) n° 1221/2002 du Parlement européen et du Conseil du 10 juin 2002 sur les comptes trimestriels non financiers des administrations publiques 15 . La section 6.5 présente les données trimestrielles relatives à la dette brute consolidée des administrations publiques, à l’ajustement dette‐déficit et au besoin de financement des administrations publiques. Les calculs sont effectués à partir des données fournies par les États membres conformément au règlement (CE) n° 501/2004 et au règlement (CE) n° 1222/2004, ainsi que des données communiquées par les BCN. BALANCE DES PAIEMENTS ET POSITION EXTÉRIEURE Les concepts et définitions utilisés pour les statistiques de balance des paiements et de position extérieure (sections 7.1 à 7.4) sont généralement conformes aux recommandations du Manuel de la balance des paiements du FMI (cinquième édition, octobre 1993), à l’orientation de la BCE du 16 juillet 2004 sur les obligations de déclaration statistique établies par la BCE (BCE/2004/15) 16 13 JO L 228 du 1.09.2009 14 JO L 172 du 12.7.2000 15 JO L 179 du 9.7.2002 16 JO L 354 du 30.11.2004 BCE Bulletin mensuel Mars 2014 S 97

Bulletin Mars 2014
Bulletin de march
Bulletin
Bulletin
Bulletin du CRILCQ
Mars 2013
mars - Gerpinnes