Views
3 years ago

bulletin-BCE-mars-2014_01

bulletin-BCE-mars-2014_01

Tableau 4 Tableau

Tableau 4 Tableau synthétique des variables monétaires (les données trimestrielles représentent des moyennes ; données corrigées des variations saisonnières et des effets de calendrier) Encours en pourcentage de M3 1) Taux de croissance annuels 2013 2013 2013 2013 2013 2014 T1 T2 T3 T4 Déc. Janv. M1 55,1 6,7 8,1 6,9 6,4 5,7 6,2 Billets et pièces en circulation 9,2 1,7 2,7 2,6 4,1 5,3 5,8 Dépôts à vue 45,9 7,8 9,2 7,9 6,9 5,8 6,3 M2 – M1 (= autres dépôts à court terme) 38,3 1,2 0,2 0,2 - 1,2 - 1,7 - 2,6 Dépôts à terme d’une durée ≤ à 2 ans 16,9 - 3,8 - 5,8 - 5,0 - 6,3 - 6,1 - 7,3 Dépôts remboursables avec un préavis ≤ à 3 mois 21,4 6,0 5,8 5,0 3,3 2,1 1,5 M2 93,4 4,3 4,6 4,0 3,1 2,5 2,4 M3 – M2 (= instruments négociables) 6,6 - 8,5 - 14,9 - 17,2 - 17,1 - 16,2 - 12,8 M3 100,0 3,2 2,8 2,2 1,5 1,0 1,2 Créances sur les résidents de la zone euro 0,0 - 0,2 - 0,5 - 1,2 - 2,0 - 1,7 Créances sur les administrations publiques 4,3 3,3 2,0 0,1 - 0,7 0,2 Prêts aux administrations publiques - 0,8 - 2,6 - 6,0 - 6,7 - 6,3 - 4,9 Créances sur le secteur privé - 1,0 - 1,0 - 1,2 - 1,6 - 2,4 - 2,2 Prêts au secteur privé - 0,8 - 1,1 - 1,9 - 2,2 - 2,3 - 2,2 Prêts au secteur privé corrigés des cessions et de la titrisation 2) - 0,4 - 0,6 - 1,4 - 1,8 - 2,0 - 2,0 Engagements financiers à long terme (hors capital et réserves) - 5,1 - 4,6 - 4,2 - 3,6 - 3,3 - 3,4 Source : BCE 1) À la fin du dernier mois disponible. La somme des composantes peut ne pas être égale à 100 en raison des arrondis. 2) Données corrigées de la décomptabilisation des prêts dans le bilan statistique des IFM en raison de leur cession ou de leur titrisation d’octroi appliqués aux entreprises et aux ménages, tandis que la demande de prêts du secteur privé non financier demeure actuellement faible. Dans le même temps, les prêts aux administrations publiques se sont encore contractés au quatrième trimestre et en janvier. Les nouvelles augmentations de la position extérieure nette des IFM ont continué de soutenir la croissance de M3. Dans le même temps, les engagements financiers à long terme des IFM ont continué de donner lieu à des sorties au quatrième trimestre et en janvier. D’une manière plus générale, la réduction globale de la taille des bilans des IFM de la zone euro s’est accélérée dans la perspective de l’évaluation complète des bilans bancaires menée par la BCE, la réduction totale des actifs des IFM représentant ainsi plus de 2 000 milliards d’euros au cours des douze derniers mois. Parallèlement, les données pour janvier indiquent une certaine inversion des évolutions constatées les mois précédents, laissant penser que les banques n’ont ajusté que temporairement une partie des rubriques de leurs bilans. Globalement, les évolutions monétaires pour la période s’achevant en janvier 2014 confirment que la croissance monétaire reste faible dans la zone euro. Cela résulte, en particulier, de la diminution des prêts consentis par les IFM au secteur privé dans un contexte de bas niveau des taux d’intérêt et de faible croissance. Principales composantes de M3 Le nouveau recul du taux de croissance annuel de M3 reflète la contribution négative des dépôts à court terme autres que les dépôts à vue (M2-M1). Dans le même temps, l’évolution des instruments monétaires liquides inclus dans M1 est demeurée le principal facteur à l’origine des entrées enregistrées au titre de M3 au quatrième trimestre et en janvier (cf. graphique 7). Les instruments négociables (M3-M2) ont continué de donner lieu à d’importantes sorties. S’agissant des principales composantes de M3, le taux de croissance annuel de M1 s’est légèrement ralenti, ressortant à 6,4 % au quatrième trimestre et à 6,2 % en janvier, après 6,9 % au troisième trimestre (cf. tableau 4). Le fléchissement constaté au quatrième trimestre résulte d’une diminution des entrées au titre des dépôts à vue, qui ont été légèrement moins importantes qu’aux trimestres précédents. 24 BCE Bulletin mensuel Mars 2014

évolutions ÉCONOMIQUES et monétaires Évolutions monétaires et financières Graphique 7 Principales composantes de M3 Graphique 8 Dépôts à court terme et pensions (variations annuelles en pourcentage ; données corrigées des variations saisonnières et des effets de calendrier) M1 Autres dépôts à court terme Instruments négociables (variations annuelles en pourcentage ; données corrigées des variations saisonnières et des effets de calendrier) Sociétés non financières Ménages Intermédiaires financiers Total 25 25 30 30 20 20 25 25 15 15 20 20 10 5 0 - 5 - 10 10 5 0 - 5 - 10 15 10 5 0 15 10 5 0 - 15 - 15 - 5 - 5 - 20 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Source : BCE - 20 - 10 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 - 10 Source : BCE Note : Secteur des IFM hors Eurosystème Le taux de croissance annuel des dépôts de M3, qui recouvrent l’ensemble des dépôts à court terme et les pensions, est revenu à 3,1 % au quatrième trimestre, après 4,0 % au troisième trimestre, avant de diminuer de nouveau pour s’établir à 1,9 % en janvier (cf. graphique 8). Les ménages ont continué d’apporter la plus forte contribution à ce taux de croissance. Le taux de croissance annuel des dépôts à vue détenus par les sociétés non financières est demeuré soutenu, ressortant à 8,3 % au quatrième trimestre et à 7,7 % en janvier. La forte progression annuelle des dépôts de M3 détenus par les sociétés non financières reflète probablement leur choix de conserver un pourcentage élevé de leurs revenus sous forme d’actifs liquides et devrait être une contrepartie majeure aux importantes entrées de capitaux constatées dans la zone euro. S’agissant de la répartition géographique des flux de dépôts inclus dans M3, le renforcement de la base de dépôts observé au cours des derniers mois dans les pays en difficulté semble s’essouffler, les taux de croissance se stabilisant en phase avec la modération constatée pour l’ensemble de la zone euro. Le taux de croissance annuel des dépôts à court terme autres que les dépôts à vue s’est inscrit en baisse, ressortant à – 1,2 % au quatrième trimestre et à – 2,6 % en janvier, après 0,2 % au troisième trimestre. D’importantes sorties ont été enregistrées au titre des dépôts à court terme (c’est-à-dire d’une durée inférieure ou égale à deux ans) au quatrième trimestre (qui se sont traduites par un taux de croissance annuel de – 6,3 %), et le taux de croissance annuel des dépôts d’épargne à court terme (c’est‐à‐dire remboursables avec un préavis inférieur ou égal à trois mois) a également fléchi, s’inscrivant à 3,3 % au quatrième trimestre. Les dépôts à terme d’une durée inférieure ou égale à deux ans et les dépôts d’épargne à court terme ont enregistré de nouvelles sorties en janvier. Les évolutions de ces types de placement s’expliquent essentiellement par leur faible rémunération par rapport à d’autres instruments de placement. Si les rendements des portefeuilles d’obligations ont légèrement fléchi en 2013, ils ont été très élevés s’agissant des actions (cf. sections 2.4 et 2.5). Le taux de variation annuel des instruments négociables s’est établi à – 17,1 % au quatrième trimestre, pratiquement sans changement par rapport au troisième trimestre, mais s’est légèrement redressé BCE Bulletin mensuel Mars 2014 25

Bulletin n°3, mars 2009 - Ecole nationale supérieure d'architecture ...
Le Bulletin - mars 2012 - CREVALE
Bulletin mensuel Légion Royale du Canada - Forces canadiennes ...
Résultats 2012 & perspectives Mars 2013 - Guerbet
Résultats 2009 & perspectives Mars 2010 - Guerbet
Mensuel mars 2013 - Dreux.com
mars 2010 - Ordre des évaluateurs agréés du Québec
Bulletin de documentation Documentatiebulletin - UIC
Télécharger le bulletin mensuel - SODES
Bulletin d'Avril 2011 - AMLG
BULLETIN DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE DU BENIN ... - Slire
Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français
Bulletin de la Société de l'histoire du protestantisme français
Bulletin du 14/03/12 - LFKL
MAQ PETIT BULLETIN_GRENOBLE - Le Petit Bulletin
MAQ PETIT BULLETIN_GRENOBLE - Le Petit bulletin
Bulletin spécial des récipiendaires Gala 2013
bulletin 14 / 3eme trimestre 2007 - Association des amis de Raoul ...
Bulletin du GDSA-29 n°21 - GDSA 29 - Free
Bulletin du Lacor 1 2013.pdf - Fondazione Corti
bulletin municipal n° 23 (mai 2010) - Communauté de communes du ...