Views
3 years ago

bulletin-BCE-mars-2014_01

bulletin-BCE-mars-2014_01

4 PRODUCTION, DEMANDE ET

4 PRODUCTION, DEMANDE ET MARCHÉ DU TRAVAIL Le PIB en volume de la zone euro a progressé de 0,3 %, en rythme trimestriel, au dernier trimestre 2013, augmentant ainsi pour le troisième trimestre consécutif. Les évolutions des indicateurs de confiance tirés des enquêtes jusqu’en février vont dans le sens du maintien d’une croissance modérée également au premier trimestre de cette année. Pour la suite, le redressement en cours devrait se poursuivre, bien qu’à un rythme lent. En particulier, la demande intérieure devrait continuer de se redresser, à la faveur de l’orientation accommodante de la politique monétaire, de l’amélioration des conditions de financement et des progrès réalisés en matière d’assainissement budgétaire et de réformes structurelles. De plus, les revenus réels sont soutenus par la baisse des prix de l’énergie. L’activité économique devrait également bénéficier d’un raffermissement graduel de la demande extérieure adressée à la zone euro. Cela étant, même si le chômage se stabilise dans la zone euro, il demeure élevé et le nécessaire processus d’ajustement des bilans dans les secteurs public et privé continuera de peser sur le rythme de la reprise économique. Les projections macroéconomiques de mars 2014 établies par les services de la BCE pour la zone euro prévoient une hausse du PIB annuel en volume de 1,2 % en 2014, de 1,5 % en 2015 et de 1,8 % en 2016. Par rapport aux projections macroéconomiques de décembre 2013 réalisées par les services de l’Eurosystème, la prévision de croissance du PIB en volume pour 2014 a été légèrement revue à la hausse. Les risques entourant les perspectives économiques dans la zone euro continuent d’être orientés à la baisse. 4.1 PIB EN VOLUME ET COMPOSANTES DE LA DEMANDE Le PIB en volume a encore augmenté de 0,3 %, en rythme trimestriel, au dernier trimestre 2013 après deux trimestres de croissance positive (cf. graphique 48). Ces évolutions contrastent avec la période prolongée de croissance négative observée entre le quatrième trimestre 2011 et le premier trimestre 2013. Le redressement en cours, qui reflète dans une large mesure un retournement du cycle de la demande intérieure, a été favorisé par un regain de confiance des chefs d’entreprise et des consommateurs et par une diminution de l’incertitude. En outre, la reprise dans la zone euro s’est généralisée tant du point de vue des dépenses que de la production. Graphique 48 Croissance du PIB en volume et contributions à son évolution Le résultat du quatrième trimestre 2013 reflète une contribution toujours positive de la demande intérieure à la croissance, tenant à une évolution particulièrement soutenue de l’investissement. Dans le même temps, les exportations nettes sont redevenues positives, principalement sous l’effet d’une faible progression des importations. Ces évolutions ont été partiellement contrebalancées par une contribution négative de la variation des stocks à la croissance. Les données d’enquêtes récentes vont dans le sens de la poursuite d’une croissance positive au premier trimestre 2014, peut‐être soutenue également par les conditions météorologiques inhabituellement clémentes observées cet hiver dans certains pays. La croissance devrait rester modérée en 2014, avant de se redresser légèrement en 2015 (cf. l’article intitulé Projections macroéconomiques de mars 2014 pour la zone euro établies par les services de la BCE du présent Bulletin mensuel). (taux de croissance trimestriel ; contributions trimestrielles en points de pourcentage ; données cvs) Demande intérieure (hors stocks) Variation des stocks Exportations nettes Croissance du PIB total 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 - 0,2 - 0,4 - 0,6 - 0,8 T4 T1 T2 T3 2012 2013 Sources : Eurostat et calculs de la BCE Note : Les données se rapportent à l’Euro 18. T4 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 - 0,2 - 0,4 - 0,6 - 0,8 72 BCE Bulletin mensuel Mars 2014

évolutions économiques et monétaires Production, demande et marché du travail CONSOMMATION PRIVÉE La consommation privée s’est accrue de 0,1 % au quatrième trimestre 2013, enregistrant ainsi une croissance positive pour le troisième trimestre de suite. Cet accroissement reflète une hausse de la consommation de services et des achats de véhicules, qui a été partiellement contrebalancée par un fléchissement des achats de biens de consommation. Les évolutions récentes des indicateurs conjoncturels et des enquêtes laissent globalement présager une croissance toujours modérée de la dépense des ménages au cours des mois à venir. Le récent renforcement de la dynamique de la consommation privée a reflété dans une large mesure les évolutions du revenu réel disponible. Le revenu global, dont l’évolution a été freinée de manière prolongée par le recul de l’emploi, profite de plus en plus de la plus grande stabilité des marchés du travail et d’une modération de la pression fiscale. En outre, les revenus réels sont soutenus par la faible inflation. Au troisième trimestre 2013, le revenu réel disponible s’est établi à peine au‐dessous du niveau observé un an auparavant. Cette évolution représente une nette amélioration par rapport à fin 2012 et début 2013, où il avait reculé de quelque 2 % en rythme annuel. Dans le même temps, le taux d’épargne des ménages est demeuré inchangé à un bas niveau entre le deuxième et le troisième trimestres 2013. S’agissant de la dynamique à court terme au premier trimestre 2014, les données solides aussi bien que celles ressortant d’estimations indiquent, dans l’ensemble, une nouvelle légère amélioration des dépenses de consommation. Les ventes au détail se sont redressées de 1,6 %, en glissement mensuel, en janvier pour s’inscrire 1,0 % au-dessus du niveau moyen observé au quatrième trimestre 2013. En outre, l’indice des directeurs d’achat pour les ventes au détail a progressé en janvier 2014 pour atteindre un niveau correspondant à une croissance, son plus haut niveau depuis avril 2011. Cette évolution représente une nette amélioration par rapport au quatrième trimestre 2013. Au cours des deux premiers mois de 2014, l’indicateur de confiance de la Commission européenne pour le secteur du commerce de détail est resté, en moyenne, nettement supérieur au niveau enregistré au quatrième trimestre de l’année dernière et au‐dessus de sa moyenne de long terme. Toutefois, les nouvelles immatriculations de voitures particulières ont chuté de 9,0 % en glissement mensuel en janvier, ce qui indique un mauvais départ pour le premier trimestre. Cette forte baisse et la relative résistance affichée au quatrième trimestre sont toutes deux le résultat de la mise en œuvre de relèvements de la fiscalité au début de l’année dans certains pays. Les achats de voitures particulières et d’autres biens onéreux devraient rester faibles au cours des prochains mois. En janvier et en février, l’indicateur de la Commission européenne relatif aux intentions d’achats importants a été proche de son niveau du quatrième trimestre 2013, Graphique 49 Ventes au détail et indicateurs de confiance du commerce de détail et des ménages (données mensuelles) 4 3 2 1 0 - 1 - 2 - 3 Ventes au détail 1) (échelle de gauche) Indicateur de confiance des consommateurs 2) (échelle de droite) Indicateur de confiance du commerce de détail 2) (échelle de droite) Indice des directeurs d’achat 3) relatif aux ventes effectives par rapport au mois précédent (échelle de droite) - 10 - 20 - 30 - 4 - 40 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Sources : Eurostat, enquêtes de la Commission européenne auprès des chefs d’entreprise et des consommateurs, Markit et calculs de la BCE 1) Variations annuelles en pourcentage ; moyennes mobiles sur 3 mois ; données corrigées des jours ouvrés ; y compris les combustibles 2) Soldes d’opinion ; données corrigées des variations saisonnières et centrées 3) Écart par rapport à un indice de valeur 50 40 30 20 10 0 BCE Bulletin mensuel Mars 2014 73

2016-bce-circulaire-procuration-de-la-direction-3-mars
Le Bulletin - mars 2012 - CREVALE
Bulletin mars-avril 2010 - Hérouville Saint-Clair
Bulletin mars-avril 2013 - Hérouville Saint-Clair
bulletin RFVE n°3 - mars 2007 - Réseau Français des Villes ...
Bulletin des athlètes Numéro 015 Mars 2011 - International Olympic ...
Téléchargez le bulletin municipal de Mars 2012. - Mazamet
Bulletin Section neuvevilloise Mars – Avril 2011 - CAS La Neuveville
Notre bulletin 123 (mars 2012) - Association pour le Droit de Mourir ...
Le bulletin des salariés agricoles de l'Aveyron mars 2012
Bulletin spécial - février 2013 (santé) - Ville de Sainte-Marie
Bulletin Mars-Avril 2011 - Hérouville Saint-Clair
Bulletin municipal Avril - mairie de Pleine-Fougères
Bulletin n°3, mars 2009 - Ecole nationale supérieure d'architecture ...
Bulletin mars-avril 2012 - Hérouville Saint-Clair
BBuuulllllleeetttiiinnn mmeeennnsssuuueeell - Accès au site...
Réunion SFAF du 30 mars 2006 sur les comptes au ... - touax group
Bulletin Municipal semestriel N°20 - août 2011 - Ville de Mutzig
Présentation corporative, mars 2013 Production d'alumine à partir ...