Views
3 years ago

bulletin-BCE-mars-2014_01

bulletin-BCE-mars-2014_01

5 ÉVOLUTIONS

5 ÉVOLUTIONS BUDGÉTAIRES Selon les prévisions économiques de l’hiver 2014 de la Commission européenne, les déséquilibres budgétaires continuent de se réduire dans la zone euro. Le déficit agrégé des administrations publiques de la zone serait ainsi revenu de 3,7 % du PIB en 2012 à 3,1 % en 2013. Il devrait encore se réduire en 2014, pour s’établir à 2,6 % du PIB. Le ratio de la dette publique globale de la zone euro devrait atteindre un pic à près de 96 % du PIB en 2014, avant de diminuer en 2015 pour la première fois depuis le début de la crise économique et financière. En dépit des progrès significatifs réalisés en matière d’assainissement budgétaire au cours des dernières années, de nouveaux efforts d’ajustement sont nécessaires afin de garantir la viabilité des finances publiques dans la zone euro. La mission consistant à placer les ratios de dette publique élevés, et toujours en augmentation dans certains pays, sur une trajectoire baissière doit par conséquent demeurer une priorité. Pour recueillir les bénéfices du cadre renforcé de gouvernance budgétaire de l’UE, il importe que les pays respectent strictement les règles budgétaires et mettent en œuvre intégralement les dispositions du pacte budgétaire dans les délais impartis. ÉVOLUTIONS BUDGÉTAIRES EN 2013 ET 2014 Selon les prévisions économiques de l’hiver 2014 de la Commission européenne, l’assainissement budgétaire se poursuit dans la zone euro. Le déficit budgétaire agrégé des administrations publiques de la zone serait ainsi revenu de 3,7 % du PIB en 2012 à 3,1 % en 2013 (cf. tableau 12 et graphique 57). Cette diminution s’explique par une augmentation du ratio des recettes publiques rapportées au PIB, qui, selon les estimations, aurait progressé de 0,6 point de pourcentage pour s’établir à 46,8 % en 2013, alors que le ratio des dépenses rapportées au PIB serait resté inchangé à 49,9 %. Le ratio de la dette publique globale de la zone euro aurait, pour sa part, augmenté de quelque 3 points de pourcentage pour atteindre 95,5 % en 2013. Cette évolution reflète notamment l’effet boule de neige (c’est-à-dire l’augmentation mécanique de la dette sous l’effet d’un différentiel taux d’intérêt/taux de croissance positif en termes nominaux) ainsi que des ajustements flux-stocks ayant un effet d’accroissement de la dette, alors que la contribution du déficit primaire devrait avoir été marginale. En ce qui concerne les évolutions budgétaires en 2014, les prévisions économiques de l’hiver 2014 de la Commission européenne tablent sur une nouvelle diminution du ratio de déficit agrégé des administrations publiques de la zone euro, qui devrait revenir à 2,6 % du PIB en 2014, puis se réduire encore légèrement pour s’établir à 2,5 % du PIB en 2015. Ces prévisions sont conformes aux projections macroéconomiques des services de la BCE relatives aux évolutions budgétaires Tableau 12 Évolutions budgétaires dans la zone euro (en pourcentage du PIB) 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 a. Recettes totales 45,0 44,9 44,8 45,3 46,2 46,8 46,8 46,5 b. Dépenses totales 47,1 51,2 51,0 49,5 49,9 49,9 49,4 49,0 dont : c. Paiements d’intérêts 3,0 2,9 2,8 3,0 3,1 3,0 3,0 3,1 d. Dépenses primaires (b ‐ c) 44,1 48,4 48,2 46,4 46,8 46,9 46,4 46,0 Solde budgétaire (a ‐ b) - 2,1 - 6,4 - 6,2 - 4,2 - 3,7 - 3,1 - 2,6 - 2,5 Solde primaire (a - d) 0,9 - 3,5 - 3,4 - 1,1 - 0,6 - 0,1 0,5 0,6 Solde budgétaire corrigé du cycle - 3,0 - 4,5 - 5,1 - 3,6 - 2,6 - 1,6 - 1,3 - 1,8 Endettement brut 70,1 79,9 85,6 87,9 92,6 95,5 95,9 95,4 Pour mémoire : PIB en volume (variations en pourcentage) 0,4 - 4,5 1,9 1,6 - 0,7 - 0,4 1,1 1,7 Sources : Eurostat, prévisions de l’hiver 2014 de la Commission européenne et calculs de la BCE Notes : Les données se rapportent au secteur agrégé des administrations publiques de la zone euro. Les chiffres pour la période 2013‐2015 sont des prévisions. La somme des composantes peut ne pas être égale à 100 en raison des arrondis. 82 BCE Bulletin mensuel Mars 2014

évolutions ÉCONOMIQUES et monétaires Évolutions budgétaires Graphique 57 Déterminants des évolutions budgétaires dans la zone euro (en pourcentage du PIB ; variations en pourcentage) a) Croissance du PIB en volume et variations annuelles du solde budgétaire Variation du solde budgétaire Taux de croissance du PIB en volume Taux de croissance potentiel du PIB 4 4 2,0 b) Variations annuelles du solde budgétaire corrigé du cycle et de la composante cyclique du solde effectif Variation de la composante cyclique du solde effectif Variation du solde effectif corrigé du cycle 2,0 3 3 1,5 1,5 2 2 1,0 1,0 1 0 - 1 - 2 1 0 - 1 - 2 0,5 0,0 - 0,5 - 1,0 - 1,5 0,5 0,0 - 0,5 - 1,0 - 1,5 - 3 - 3 - 2,0 - 2,0 - 4 - 4 - 2,5 - 2,5 - 5 - 5 - 3,0 - 3,0 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Sources : Eurostat, Commission européenne (prévisions de l’hiver 2014) et calculs de la BCE. Note : Les données se rapportent au secteur agrégé des administrations publiques de la zone euro pour la période comprise entre le premier trimestre 2007 et le troisième trimestre 2013 ainsi qu’aux projections annuelles pour 2013, 2014 et 2015 issues des prévisions économiques de l’hiver 2014 de la Commission européenne. Graphique 58 Statistiques trimestrielles de finances publiques et projections pour la zone euro Total des recettes (données trimestrielles) Total des dépenses (données trimestrielles) Total des recettes (données annuelles, prévisions de la Commission européenne) Total des dépenses (données annuelles, prévisions de la Commission européenne) a) Taux de croissance annuel en % des sommes mobiles sur quatre trimestres b) Sommes mobiles sur quatre trimestres en % du PIB 7 7 52 52 6 6 5 5 50 50 4 4 3 3 2 2 48 48 1 1 0 0 46 46 - 1 - 1 - 2 - 2 - 3 - 3 44 44 - 4 - 4 - 5 - 5 42 42 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 Sources : Calculs de la BCE établis à partir des données d’Eurostat, des données nationales et des prévisions de l’hiver 2014 de la Commission européenne Notes : Les données se rapportent au secteur agrégé des administrations publiques de la zone euro. Les graphiques retracent l’évolution du total des recettes et du total des dépenses exprimés en sommes mobiles sur quatre trimestres pour la période comprise entre le premier trimestre 2007 et le troisième trimestre 2013, ainsi que les projections annuelles pour 2013, 2014 et 2015 issues des prévisions économiques de l’hiver 2014 de la Commission européenne. BCE Bulletin mensuel Mars 2014 83

Bulletin Mars 2014
Bulletin
Bulletin
Bulletin de march
Bulletin du CRILCQ