Views
4 years ago

Télécharger (3664Kb) - Depositum

Télécharger (3664Kb) - Depositum

91 Bref, pour la

91 Bref, pour la dimension des habiletés culturelles, les entretiens ont fait ressortir que les traducteurs et patients aimeraient que les étudiantes utilisent davantage de termes en langue Wolof et qu'elles adoptent une approche plus indirecte pour les questions pouvant être gênantes. Les traducteurs ont soulevé la problématique d'être embarrassés entre deux cultures, surtout lorsque c'est une traductrice non mariée et devant traduire des questions portant sur la sexualité ou encore lorsque les étudiantes posent des questions à des hommes sur la sphère privée (famille, enfants, relations hors mariage). Également, les patients ont mentionné qu'il serait préférable que les étudiantes aient davantage de connaissances sur les croyances et les pratiques culturelles en lien avec le corps ou la santé. Enfin, les patients aimeraient que les consultations soient plus rapides. Rencontres culturelles La consultation en clinique est un moment de rencontre entre 1 'étudiante, le traducteur et le patient. Comme la culture a une influence importante sur les pratiques, les croyances, les interdits et qu'elle est remplie de nuances difficilement identifiables par un « externe », il est tout à fait prévisible que les consultations soient des moments difficiles pour chacune des parties. L'entretien avec les traducteurs leur ont permis de s'exprimer sur leur sentiment d'être «coincés entre deux cultures » lorsque les étudiantes posaient des questions embarrassantes en lien avec des interdits locaux. De riches exemples illustrent cette position « entre deux cultures » et 1 ' on constate que le noyau central concerne les normes culturelles et l'influence de la religion en lien avec la sexualité. Traductrice 5: Ça m'a beaucoup gênée parce que c'était quelqu'un qui avait des problèmes d' érection, mais, les infirmières rn' avaient demandé de lui dire les différentes positions pour faire les rapports sexuels. C'était très difficile pour moi parce que c'était un homme beaucoup plus âgé que moi, j'étais vraiment mal à l'aise. ( ... )Notre culture ne veut pas qu'on le dise [parler de sexualité] devant des hommes. ( ... ) Parce qu'ils vont avoir un autre œil sur moi: comment se fait-il que je connais tout cela alors que je ne suis pas mariée? Traductrice 3 : Il y a aussi des infirmières qui nous demandent : «demande à la patiente si elle fait des rapports est-ce que ça fait mal?». Ça, c'est des choses très gênantes, c'est des choses qu'on ne peut pas dire, ça, ça nous cause énormément de problèmes. ( ... )Notre culture nous ne le permet pas .... Et des fois même y a des malades si tu leurs poses cette question, pour eux, tu veux te moquer d'eux: «ce n'est pas le Toubab qui a demandé mais c 'est toi qui veut savmr ».

92 Cette situation a été validée par les participantes de la cohorte 2012. Étudiante 5 (2012): Quand tu fais les cliniques de jeunes, surtout les filles, quand on avait un traducteur homme pis c'était évident que la jeune venait pour ses menstruations (...) pis là on changeait de traducteur, on allait chercher 1 'infirmière locale, pis là la fille disait tout. Le traducteur était super correct, y faisait son travail, poli, mais la fille ne disait pas ses affaires. C'était dur parce que tu travailles beaucoup avant de te dire : «on va changer de traducteur». À la suite de ces situations, un appariement traducteur-patient selon le sexe et selon le statut marital (marié/non-marié) semble être une solution. Toutes les participantes de la cohorte 2012 n'ont pas hésité à acquiescer à cette idée lors de l'entretien en précisant que cela permettrait d'augmenter la vitesse de la consultation, d'éviter des malaises lors d'un problème génital ou urinaire et de respecter la culture locale. Pendant 1 'entretien avec les traducteurs, ils ont aussi soulevé d'autres difficultés telles que de se sentir soupçonnés de ne pas faire la traduction adéquatement et d'avoir des difficultés avec la compréhension du langage. Il est intéressant de voir que ce doute a également été partagé par les participantes de la cohorte 2012 et que des lacunes de communication entre les étudiantes et les traducteurs persistent, telles que la mauvaise interprétation du claquement de langue des traducteurs (langage non-verbal signifiant« oui»). Étudiante 5 (2012): Moi des fois ça m'insultait quasiment, tu te forces à poser une belle question pour t 'assurer que le traducteur comprenne, ça te prend du temps, pis elle te répond « claquement de langue » (rire du groupe). Également, les traducteurs ont expliqué que les patients peuvent interpréter certaines réactions des étudiantes comme un jugement (par exemple, face au nombre d'enfants). Selon eux, il faudrait éviter toute réaction particulière à ce sujet. Cette importance de ne pas porter de jugement est aussi ressortie lors de 1 'entretien avec les patients. Traducteur 4: [Étudiante demande à un homme] « comment se fait-il que tu n'as pas eu de femmes, tu as eu des enfants ... ». Après, j'ai senti un peu de gêne par rapport, envers le malade. Finalement, moi, j 'ai fait la sourde oreille. Parce que c'est des choses qu'on ne pouvait pas dire. ( ... )Parce qu'il y a des discussions qui sont un peu complexes ici et ça gêne. Peut-être c'est permis làbas, mais ici, ce n'est pas permis. C'est des choses qu'on dit en secret, mais non pas en public. Patient 2 Ils peuvent certes nous poser des questions [sur nos femmes et nos enfants], mais ne pas faire de jugements, ( ... ) Même entre nous, on ne se mêle

Télécharger (512Kb) - DEPOSITUM
Télécharger (345Kb) - DEPOSITUM
Téléchargement - Quartier Libre
Télécharger - Anancy
Télécharger - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger la plaquette Master SSSATI
Télécharger - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger IUEM - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger le domaine Sciences, Technologies, Santé
Télécharger le domaine Sciences Humaines et Sociales
Télécharger le communiqué - Institut Curie
Télécharger le numéro - Syntec ingenierie
téléchargement ici. - L'UNAM
télécharger - cordm
Télécharger la Plaquette EPI
Télécharger - ANFH
Télécharger la plaquette CHAIRE - Celsa
Télécharger le document - Besançon
Téléchargement - Quartier Libre
Télécharger le PDF - Formation Continue - Sciences Po Grenoble
Télécharger le programme
Télécharger - ANFH
Télécharger - ANFH