Views
3 years ago

Télécharger (3664Kb) - Depositum

Télécharger (3664Kb) - Depositum

93 pas de ça, parce que

93 pas de ça, parce que c'est des choses qu'on respecte, c'est des choses qu'on ne veut pas dénigrer, parce que c'est autorisé par le Coran, c'est autorisé par notre culture. Aussi, une des patientes a fait remarquer qu'elle était confuse suite à une intervention d'une étudiante : « Peut-être si elles pouvaient apporter des éclaircissements parce qu'elles nous avaient demandé de laisser le sella nuit, mais qu'elles nous le disent clairement si on doit continuer ou si on doit arrêter» (Patiente 4). Cela suggère que les étudiantes ont eu des difficultés dans 1 'utilisation de leur compétence culturelle pour s'assurer que leur explication soit bien comprise ou encore que l'intervention n'était pas adaptée au contexte culturel du patient. Bref, les faiblesses des étudiantes en lien avec la dimension des rencontres culturelles concernent leur travail avec les traducteurs et leurs contacts avec les patients. Les entretiens contiennent divers exemples témoignant de ces difficultés, notamment «être coincés entre deux cultures » pour les traducteurs et «l'impression d'être jugés » pour les patients. Le respect de la culture, des normes sociales et culturelles et une meilleure connaissance des interdits locaux semblent être des pistes de solution proposées par les participants. En somme, les faiblesses des étudiantes dans l'utilisation de leur compétence culturelle selon les membres de la communauté sénégalaise sont surtout au niveau de leurs habiletés culturelles, notamment dans la sous-utilisation de la langue wolof dans les consultations et dans les questions posées qui sont perçues «gênantes », non adaptées, nombreuses ou inutiles. Dans la dimension des rencontres culturelles, les traducteurs ont rappelé avoir des difficultés de communication avec les étudiantes et surtout se sentir embarrassés entre deux cultures dans certaines situations. Enfin, le comportement non-verbal des étudiantes peut être perçu comme des jugements face à la culture locale, pouvant avoir un impact sur la relation entre 1' étudiante, le patient et le traducteur. Le respect et une meilleure connmssance de la culture locale ont été proposés comme pistes de solution par les participants.

94 Tableau 3.4 Synthèse des faiblesses des étudiantes dans l'utilisation de la compétence culturelle Dimensions Traducteurs Patients Patientes Désir culturel s/o s/o s/o Conscience culturelle N'intègrent pas suffisamment la notion d'interdépendance de la culture avec les croyances, pratiques et comportements de santé des patients. s/o s/o Réagissent parfois avec ethnocentrisme et des comportements non-verbaux pouvant être interprétés par les patients comme des préjugés à l'égard de leurs pratiques et croyances. Savoir culturel (intégré aux habiletés culturelles) (intégré aux habiletés culturelles) (intégré aux habiletés culturelles) Habiletés culturelles Recueillir des données : Communication : Sous-utilisent la langue wolof dans les consultations. Recueillir des données : Communication : Ne parlent pas wolof, donc ne peuvent vérifier la justesse des propos du traducteur. Recueillir des données : Communication : Ne parlent pas wolof, donc ne peuvent vérifier la justesse des propos du traducteur. Posent parfois des questions gênantes. Posent parfois des questions gênantes. Posent parfois des questions gênantes, inutiles ou non-adaptées à la culture. Perception de l'espace: s/o Perception de l'espace: s/o Perception de l'espace: s/o Perception du temps : s/o Perception du temps: s/o Perception du temps : s/o

Télécharger (512Kb) - DEPOSITUM
Télécharger (345Kb) - DEPOSITUM
Télécharger le fichier
Télécharger le fichier
en téléchargement - SNED
Télécharger
Téléchargement - Quartier Libre
Télécharger - SNUipp
Télécharger
Télécharger - SNUipp
Télécharger - Groupe TRAQUEUR
Télécharger - Groupe TRAQUEUR
Télécharger - Groupe TRAQUEUR
Télécharger - SUD-Rail
Télécharger - (CCI) d'Alençon
Télécharger
Télécharger - Avignon
Télécharger - Beauchamp