Views
3 years ago

Télécharger (3664Kb) - Depositum

Télécharger (3664Kb) - Depositum

53 Étudiante 5 (2011):

53 Étudiante 5 (2011): Avec les interprètes, t'as un moment de pause, on fouille dans nos livres, y demande «est-ce que t'es mariée» ( ... ) on est en train de consulter un patient, pis y nous demande si on a des enfants, si on est mariée, si on veut l'emmener au Canada( ... ) y a des interprètes qui nous demandaient des affaires de même, c 'est déplacé. En outre, la communication semble être une importante source de difficultés selon les participants. La majorité des étudiantes ont nommé des exemples de difficultés situées au niveau du vocabulaire, des techniques de communication et dans l'interprétation des propos. Étudiante 5 (2011): Faut vraiment que tu choisisses chaque mot que tu vas dire parce que l'interprète, y comprend le français, mais y comprend pas le québécois pis y comprend pas tous nos mots. C'est d'adapter, de dire chaque mot, faut que tu y penses, c'est de réfléchir, ça on est plus ou moins préparé. Étudiante 6 (2011): Ici [au Québec] c'est direct, quand t'as un patient tu poses tes questions pis t'as tes réponses, mais là-bas, des fois c'est passer par trois, quatre chemins, parce que tu ne peux pas les brusquer, y a des choses qui ne se demandent pas ( ... ) mais tu ne peux pas demander directement, il te le dira pas, alors il faut que tu trouves un moyen pour te rendre jusque-là. Dans le même sens, les anciens ont confirmé que les difficultés éprouvées par les étudiantes sont dans l 'ambiguïté linguistique, la complexité de la communication, la difficulté au niveau de la compréhension du vocabulaire par les traducteurs, le langage trop rapide, les traducteurs qui ont du mal à comprendre les étudiantes, l'interprétation questionnable au niveau de la justesse et de la précision. Les anciens ont également nommé des stratégies pour faciliter la communication avec les traducteurs telles que démontrer de la créativité pour trouver des moyens adaptés pour transmettre notre message et avoir la traduction la plus juste possible, s'adresser au patient même si nous parlons au traducteur, respecter le secret professionnel, éviter la confrontation, manifester respect et politesse lors des échanges professionnels, pratiquer l'écoute active. La communication avec les traducteurs semblant être un facteur important dans l'expérience des stagiaires, des anciens ont proposé d' intégrer dans la formation complémentaire des notions sur les traducteurs incluant les éléments suivants : Le rôle exact du traducteur, l 'aspect très minimal de la formation reçue par les traducteurs; les traducteurs sont des bénévoles issus de la communauté, les traducteurs peuvent parler une langue maternelle différente de celle du patient et utilisent le français pour traduire, et les

54 limites des traducteurs. Aussi, le besoin d'une formation pour les traducteurs a été soulevé: Former les traducteurs et que ce soit par quelqu'un qui cannait aussi bien la culture des étudiantes que la culture locale. Lors du terrain, les stagiaires sont confrontées à plusieurs problèmes éthiques (surtout en lien avec la pauvreté et le statut social). Il en résulte, comme l'explique un ancien accompagnateur, que les stagiaires «se sentent incompétentes et démunies». Ancien : Je crois que plus ces exemples percutants sont expliqués avant le stage, c'est perçu avec moins de choc que si découvert une fois devant les faits accomplis. ( ... ) En expliquant pourquoi ces faits arrivent et en disant que nous ne sommes pas là pour changer le monde mais pour essayer de comprendre pourquoi cela arrive, ça fait toute la différence à mon avis. C'est, entre autres, dans le but d'amortir ces chocs culturels qu'à la fin de semame préparatoire, 1' accent est mis sur 1' explication de ces différences. En somme, les rencontres culturelles sont des contextes d'apprentissage sur le terrain notamment pour le travail et la communication avec les traducteurs et pour la gestion des problèmes éthiques. Il semble que la préparation des étudiantes à ces sources de difficultés les aide à mieux y faire face. Les principaux besoins soulevés ont été les suivants : (a) développer des stratégies pour résoudre les situations délicates avec les traducteurs, (b) développer sa créativité pour adapter le langage médical, (c) se familiariser avec les techniques de communication avec un traducteur non professionnel, ( d) développer des stratégies pour une communication culturellement sensible, ( e) développer des stratégies pour résoudre les problèmes éthiques avec les patients. Cette première collecte de données faite auprès des participantes des cohortes 2011 et 2012 et des anciens accompagnateurs, ainsi qu'à partir de l' observation de la première fin de semaine préparatoire, a permis de faire ressortir de nombreux exemples vécus de l'expérience d'infirmière stagiaire au Sénégal, desquels ont été tirés de nombreux besoins de formation. Les principaux sont résumés dans le tableau suivant.

Télécharger (345Kb) - DEPOSITUM
Télécharger (512Kb) - DEPOSITUM
Téléchargement - Quartier Libre
Télécharger - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger le domaine Sciences Humaines et Sociales
Télécharger la plaquette Master SSSATI
Télécharger - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger IUEM - Université de Bretagne Occidentale
Télécharger le domaine Sciences, Technologies, Santé
Télécharger le communiqué - Institut Curie
Télécharger le numéro - Syntec ingenierie
Télécharger la Plaquette EPI
Téléchargement - Quartier Libre
Télécharger le programme
Télécharger - ANFH
Télécharger - ANFH
télécharger - CDG27
Télécharger le flyer
Télécharger - Mercure
télécharger - LogiPays
Télécharger - PCF
Télécharger - PCF
Télécharger - Pcf
Télécharger - Pcf