Views
3 years ago

L'HISTOIRE ET LES TRADITIONS - UAE Interact

L'HISTOIRE ET LES TRADITIONS - UAE Interact

24 REVUE ANNUELLE DES

24 REVUE ANNUELLE DES ÉMIRATS ARABES UNIS 2007 La Direction de la culture et du patrimoine d'Abu Dhabi (ADACH) prépare une approche unifiée de l'étude du passé d'Abu Dhabi. Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et du Département des antiquités et du tourisme a entamé sa huitième campagne de fouilles sur le site d'une fosse funéraire de Hili datant de la fin de la période Umm al-Nar, c'est-à-dire d'il y a un peu plus de 4000 ans. Les centaines de squelettes et d’objets retrouvés dans la tombe ont fourni des informations précieuses sur les habitudes alimentaires, la santé et les coutumes des populations. Bien que les archéologues aient continué à se consacrer à l'étude de plusieurs sites datant de périodes différentes, ils font actuellement de gros efforts pour essayer de comprendre les paysages de ces sites et la manière dont ils ont évolué au cours des millénaires. Une étude a notamment été réalisée récemment dans la baie de Dhayah, au nord de Ra's al-Khaimah, dont le paysage unique est entouré de montagnes sur trois côtés et de la mer sur le quatrième, et qui offre une progression à travers la côte, les mangroves, les palmeraies, les dépôts de gravier en éventail et les montagnes. Les travaux réalisés par le Musée national de Ra's al-Khaimah montrent maintenant que la région est habitée depuis au moins la fin de la période Hafit (de 3200 à 2500 av. J.-C.), certains des sites datant de la période Wadi Suq (début du deuxième millénaire av. J.-C.), de l'âge du fer et de la fin de la période islamique. D’autres études sur les paysages et leurs sites archéologiques réalisées à d’autres endroits des Émirats ainsi que sur les traces du changement climatique des derniers millénaires, permettront de mieux comprendre l'histoire et le patrimoine des E.A.U. Enfin, une Direction de la culture et du patrimoine d'Abu Dhabi (ADACH) a été créée à la fin 2005 et au début de l'année 2006 dans le cadre de la restructuration du gouvernement d'Abu Dhabi. Cet organisme prépare une approche unifiée de l'étude du passé d'Abu Dhabi, englobant notamment la construction attendue depuis longtemps d’un musée, qui sera le premier de la capitale. La Direction englobe maintenant l'ancien Département des antiquités et du tourisme. Avant l’ère du pétrole, la vie aux Émirats était réglée par les saisons. Faucons, salukis, chameaux et chevaux faisaient partie intégrante de la vie quotidienne des Émiriens.

26 REVUE ANNUELLE DES ÉMIRATS ARABES UNIS 2007 LE CHAMEAU Parfaitement adapté à la vie dans le désert, le chameau était le pilier de la vie seminomadique menée par un grand nombre d’Émiriens. La plus grande tribu des E.A.U., celle des Bani Yas, parcourait les vastes étendues sableuses qui constituent presque tout le territoire des émirats d’Abu Dhabi et de Dubaï. D’autres tribus, comme celles des Awamir et des Manasir, ont partagé cet environnement difficile pendant de nombreuses générations, se fiant à leur précieuse connaissance des points d’eau pour survivre dans cet environnement inhospitalier. Le chameau était à la fois la raison et le moyen de ces longues expéditions. Ces tribus passaient de longues périodes à errer à la recherche des pâturages d’hiver qui apparaissaient lorsque la végétation dormante était ramenée à la vie par des pluies intermittentes. À l’approche de l’été et au retour de l’aridité, presque toutes les familles Bani Yas, à l’exception des clans de pêcheurs comme les Al Rumaithat, revenaient dans leur oasis pour soigner leur verger et récolter les dattes. Les propriétaires de chameaux qui possédaient des prairies d’été suffisantes près de leurs plantations de dattiers étaient particulièrement favorisés car ils pouvaient faire leur récolte tout en abreuvant leur bétail avec l’eau des puits communautaires. Le chameau ne servait pas uniquement à transporter les personnes et les biens sur les longues pistes à travers le désert ; on utilisait aussi sa chair, son lait, son cuir et son poil. Il était une source première de richesse. Dans bien des cas, le lait de chamelle et ses produits dérivés étaient les seules protéines consommées par les familles bedu pendant de longs mois. Les chameaux étaient capables de survivre sans boire pendant de longues périodes mais c’est avec leur lait que se désaltéraient leurs bergers. Les jeunes mâles étaient élevés pour la viande qui était consommée aux grandes occasions. Des courses de chameaux étaient organisées de manière impromptue lors des fêtes. Le cuir du chameau était utilisé pour faire des sacs et d’autres articles ménagers ; les poils étaient tissés et servaient à confectionner des tentes, des tapis et de fines houppelandes (bisht).

le gouvernement et les affaires étrangères - UAE Interact
LES EXPOSITIONS ET LES MANIFESTATIONS - UAE Interact
CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN - UAE Interact
LES INFRASTRUCTURES - UAE Interact
LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL - UAE Interact
LES EXPOSITIONS ET LES MANIFESTATIONS - UAE Interact
LES SPORTS ET LES LOISIRS - UAE Interact
L'HISTOIRE ET LES TRADITIONS - UAE Interact
la culture et l'information - UAE Interact
LA CULTURE ET L'INFORMATION - UAE Interact
LE PRÉSIDENT DES ÉMIRATS ARABES UNIS - UAE Interact
LES SPORTS ET LES LOISIRS - UAE Interact
LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - UAE Interact
LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE - UAE Interact
sites internet utiles 321 320 ambassades des e.a.u. - UAE Interact
LES EXPOSITIONS ET LES MANIFESTATIONS - UAE Interact
Histoire, traditions, légendes - Café
Histoire des Slovènes en Europe - Racines et Traditions en Pays d ...