4,8Mo - Pavillon de l'Arsenal

pavillon.arsenal.com

4,8Mo - Pavillon de l'Arsenal

conférence de

Jacques MOUSSAFIR

architecte

histoire d’un projet

ARTS

UnitéFormationRecherche

Université PARIS 8 Vincennes - St-Denis (93)

Jacques Moussafir et Bernard Dufournet, architectes


SOMMAIRE

Présentation du cycle de conférences « 1 architecte, 1 bâtiment »

par Ann-José Arlot, Directrice Générale du Pavillon de l’Arsenal

p. 3

Jacques MOUSSAFIR, architecte

projets et réalisations p. 4

Unité Formation Recherche ARTS

Université PARIS 8 Vincennes - St-Denis (93)

Jacques Moussafir et Bernard Dufournet, architectes p.5

DES PASSAGES ET DES FENETRES p.6

cycle de conférences, rappel p. 13


Présentation du cycle de conférences

par Ann-José Arlot, Directrice Générale du Pavillon de l’Arsenal

« 1 architecte, 1 bâtiment »

"Histoire d’un projet – commande – contraintes – construction -

maîtrise d’ouvrage – métier d’architecte – règlements…"

Nous avons souhaité lancer en l’an 2000, un cycle intitulé,

" 1 architecte – 1 bâtiment " au cours duquel des architectes

reconnus sont venus et viendront au Pavillon de l'Arsenal évoquer

l’histoire d’un de leur projet réalisé en France ou ailleurs.

Ce cycle de conférence doit permettre au grand public de comprendre

comment se fait l’architecture et de lui faire découvrir le métier

d’architecte à travers l’histoire d’un projet.

Les maîtres d’oeuvre invités, français ou étrangers, présentent

chronologiquement toute l’histoire d’un de leur projet, de la commande,

jusqu’à sa réalisation et à son appropriation par l’utilisateur.

Ces conférences permettent de mieux appréhender les contraintes

rencontrées par les maîtres d’œuvre, de découvrir les liens tissés avec

le maître d’ouvrage et les différents intervenants, de connaître les

réflexions des architectes sur la commande et sur les règlements

qui varient selon les villes, selon les pays.

Tout au long de l’année 2003, d’autres architectes viendront ainsi nous

parler, de projets, d’échelles et de programmes différents.

3


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

Jacques MOUSSAFIR

Responsable de projet chez : 1985/92

B.KOHN. (Cité jud. de Clermont-F.), C.HAUVETTE, H.GAUDIN (Stade Charléty),

D.PERRAULT (T.G.B.), F. SOLER (C.C.I.P.)

Diplôme D.P.L.G. Paris Tolbiac obtenu avec félicitations du jury : 1993

"Points de Fuite sur Plan Libre." (Urbanisation d'un îlot à Saintes)

DISTINCTIONS

Projet sélectionné et mentionné aux AR+D Awards (UFR Arts) oct. 2001

Projet sélectionné pour le Prix de l'Equerre d'Argent du Moniteur (UFR Arts) oct. 2001

Projet sélectionné par le jury de la Fondation Mies van der Rohe (UFR Arts) oct. 2002

REALISATIONS

Restructuration du Quartier Henri IV à Fontainebleau en en cours 2002/2006

Centre Européen de Musique de Chambre

Maître d'ouvrage: Ministère de la Culture DRAC Ile de France

Restructuration d'une maison individuelle à Chennevières. en cours 2002/2003

Maître d'ouvrage: Privé.

Extension d'une maison individuelle à Paris 14ème. en cours 2002/2004

Maître d'ouvrage: Privé.

Construction de 50 cabines d'écluses sur le canal Rhin-Rhône en cours 2001/2003

Maître d'ouvrage: Voies Navigables de France

Restructuration de l'Ecole d'Architecture de Versailles en cours 2001/2003

Maître d'ouvrage: Ministère de la Culture EMOC

Construction d'une maison individuelle à Montreuil. en cours 2001/2003

Maître d'ouvrage: Privé.

Construction d'un immeuble d'habitation à Asnières. en cours 2000/2003

Maître d'ouvrage: Privé.

Construction d'une maison individuelle à Montreuil. en cours 2000/2003

Maître d'ouvrage: Privé.

Construction de 5 maisons individuelles à Rezé. en cours 2000/2002

Maître d'ouvrage: Loire Atlantique Habitations.

Restructuration d'une maison individuelle à Paris. 2000

Maître d'ouvrage: Privé.

Restructuration de l'UFR Arts de l'Université Paris 8 – St. Denis 1998/2001

Maître d'ouvrage: Université Paris 8

Construction d'une maison individuelle à Suresnes. 1997/1998

Maître d'ouvrage: Privé.

Restructuration pour la DAGPB du ministère de la Santé. Traitement des accueils 1996/1998

Maître d'ouvrage: Ministère des Affaires Sociales.

Restructuration pour les services administratifs du Conseil d'Etat. 1996

Maître d'ouvrage: Conseil d'Etat.

Restructuration de l'Inspection Générale des Affaires Sociales. 1994/1996

Maître d'ouvrage: Ministère des Affaires Sociales.

Aménagement de bureaux pour un Couturier. 1992

Maître d'ouvrage: société Apostrophe.

4


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

UFR ARTS PARIS 8

Transformation de la bibliothèque en une école d’art

1998 – 2001

Réhabilitation de l'ancienne bibliothèque en salles spécialisées

Le projet consiste à doter l'Unité de Formation Recherche (UFR) Arts de l'université de salles spécifiques

de pratique artistique et d'enseignement compatibles avec la profondeur des locaux de l'ancienne bibliothèque

de l'université. Cette restructuration concernant une surface carrée d'environ 35m de côté éclairée

sur 2 côtés adjacents est accompagnée d'une remise aux normes de sécurité incendie des nouveaux

locaux.

Les 2 niveaux concernés par la restructuration ont été dotés d'un système de désenfumage mécanique

traversant le bâtiment de part en part à partir du sous-sol (entrées d'air neuf par le parking) jusqu'à la

terrasse (extracteurs de fumées).

La construction existante est composée de planchers alvéolaires reposant sur une grille de poutres et

poteaux préfabriqués. L'extrême minceur de la dalle de compression (6cm dans le creux des caissons) et

la destination de locaux nécessitant une importante isolation phonique (salles de musique, danse, cinéma)

nous ont conduit à recharger les planchers avec des chapes plus ou moins épaisses selon l'isolement

phonique requis. Bien que figée, la partition des espaces est assurée par des cloisons légères en feuilles

de plâtre (2 à 3 feuilles par face) qui par l'effet masse/ressort/masse assurent les affaiblissements acoustiques

nécessaires entre salles. Des faux plafonds en plâtre auxquels sont suspendues des dalles d'absorbant

acoustique complètent le dispositif.

Le budget restreint (environ 4600 FF/m_) imparti à l'opération nous a conduit à préserver autant que possible

la structure du bâtiment tandis que l'exiguïté des locaux disponibles par rapport au programme

nous a incité à prolonger le bâtiment pour gagner de la surface sur l'extérieur. Ces extensions à ossature

acier sont revêtues de tôles d'acier autopatinable de type Indaten de chez Usinor. Notre choix s'est porté

sur ce matériau à la fois pour des raisons économiques (matériau brut sans finition de surface) et d'intégration

aux façades existantes (terres cuites) et à la rudesse de l'environnement.

Les 3 boîtes du rez-de-chaussée et de l'étage sont en porte-à-faux par rapport à la façade béton, accrochées

à la structure par l'intermédiaire de 2 platines acier en partie haute boulonnées sur les chapiteaux

en béton entourant les poteaux dans l'épaisseur des planchers existants à l'aide de 12 chevilles chimiques.

Les planchers des 3 boîtes sont suspendus par 2 plats en acier et viennent buter contre les poutres

en façade. Ces 3 boîtes ont été assemblées sur place à partir d'éléments de placher et de toiture préfabriqués

en atelier avant d'être revêtues de leur habillage en tôles d'Indaten de 4mm d'épaisseur soudées

en continu sur site. Les caissons (C1 à C11) ont été intégralement préfabriqués en atelier. Les vitrages

sont fixes, simples et feuilletés aux qualités acoustiques renforcées (Stadip Silence de chez Saint-Gobain)

tandis que des portes en acier font office d'ouvrants.

Concernant le confort thermique, seules les salles aveugles sont traitées en double flux pour des raisons

d'économie, certaines d'entre elles étant climatisées (salle de projection cinéma, studio photo, atelier

informatique). Les salles en façades sont traitées en simple flux avec un apport d'air au droit des façades

et des radiateurs à ailettes devant les vitrages.

J.M.

5


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

DES PASSAGES ET DES FENETRES

U.F.R. Arts Université PARIS 8 Vincennes - St.Denis

La dimension mnémonique de l'architecture

Dans ce projet la géométrie et la lumière transforment une somme d'espaces confinés en une

société de pièces, un ensemble clos en de multiples ailleurs. Des salles disjointes placées dans

des positions aléatoires sont serties dans une masse indifférenciée composée d'éléments de

structure, d'innervations techniques, de circulations, de rangements et réserves. La disjonction

des salles provoque une perte de repères et une distanciation du contexte. Le but est de stimuler

les mécanismes de mémoire et favoriser la suggestion d’un espace mental qui fait appel à la

mémoire des lieux parcourus et où les limites entre illusion et réalité s’estompent, où se confondent

transparence et reflet, réel et virtuel.

Des intériorités paradoxales

L'accès à la lumière naturelle étant limité de par l'épaisseur excessive du bâtiment existant, le

projet est entièrement fondé sur l'apport de lumières artificielles. Chaque groupe de salles est

identifié par une couleur qui donne une tonalité monochrome aux espaces de transition.

Passages et fenêtres forment un enchaînement de volumes trapézoïdaux colorés autour desquels

s'articulent des salles rectangulaires et blanches. Lentilles émettrices de lumières colorées,

les fenêtres donnent la mesure des déhanchements et offrent des prolongements visuels

appréciables dans ce lieu clos. Trous, béances ouvertes sur d'impossibles ailleurs, les fenêtres

donnent à voir tour à tour et selon les angles de vue l'absence ou la présence des choses, à l'image

de l'art dont l'enseignement porte davantage sur le regard porté aux choses que sur les

choses elles-mêmes. Les épaisseurs floues des embrasures biaises et colorées suggèrent une

indétermination ou un absolu au cœur même de la finitude, dégageant une "radieuse sérénité" à

l'image des œuvres de James Turrel.

Variation sur le thème de la densité

Alors que la nouvelle bibliothèque recentre l'université autour de la nouvelle station de métro, ce

programme de réhabilitation de l'ancienne bibliothèque inaugure une nouvelle phase de densification

urbaine à partir du bâti existant. L’insuffisance des surfaces disponibles par rapport aux

exigences du programmes conduisent à faire déborder des volumes sur l’extérieur, à prolonger

les salles par l’adjonction de boîtes et de caissons en acier exprimant en façade l'épaisseur des

isolements, la complexité géométrique et l'extrême variété des activités pratiquées dans cet UFR

(Théâtre, Danse, Photo, Cinéma, Musique, Arts plastiques). Par leur forme et la coloration de leur

face intérieure, les caissons et boîtes métalliques portent à la lumière du jour les thèmes des

passages et fenêtres intérieures. En redéfinissant les limites entre intérieur et extérieur, l'intervention

à la fois singularise l'UFR tout en transformant son environnement immédiat.

J.M.

6


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

7


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

Architectes

Assistants

Graphisme

Maître d’ouvrage

Localisation

Programme

Jacques MOUSSAFIR et Bernard DUFOURNET

Shinwon Huang (concours) et Christian Felix (modélisation)

Claire Petetin

Université Paris 8 Vincennes – St. Denis

Campus de Saint Denis

Salles de cours et de pratiques artistiques de musique, théâtre,

danse, arts plastiques, photographie, cinéma, nouveaux médias,

Bureaux de la scolarité

S.H.O.N.

2500 m2

Calendrier Concours janvier 1998

Livraison octobre 2000

Coût des travaux 11 240 000 F.H.T.

8


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

9


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

COUPES

PLAN MASSE

10


PLAN RDC

PLAN R+1

11


MOUSSAFIR ARCHITECTES ASSOCIES

12


cycle de conférences « 1 architecte, 1 bâtiment »

rappel

Massimiliano Fuksas, Italie, Maison des Arts de Bordeaux

Christian de Portzamparc, Tour LVMH, New York,

Dominique Perrault , Piscine et le Vélodrome Olympiques , Berlin

Architecture Studio, Parlement Européen, Strasbourg

Patrick Berger, Siège de l’UEFA, Nyon, Suisse

Bernard Tschumi, École d’Architecture de la Ville et des Territoires, Marne-la Vallée

Henri Ciriani, maison privée, Pérou

William Alsop, U.K., Bibliothèque de Peckham, Londres

Willem Jan Neuteling, Hollande, Bâtiment Minnaert, Université d’Utrecht, Pays-Bas

Manuel Gausa, Actar Arquitectura, Espagne, M’House, des logements à la carte, Nantes

Félix Claus, Agence Claus en Kaan Architekten, Hollande, Cimetière Zorgvlied, Amsterdam

Annette Gigon, Agence Gigon/Guyer, Suisse, Musée Liner, Appenzel

Joao Luis Carrilho Da Graca, Portugal, Pavillon de la Connaissance des Mers, Lisbonne

Alfredo Paya Benedito, Espagne, Musée de l’université San Vincente del Raspeig, Alicante

Carlos Ferrater, Espagne, Hôtel, Palais de Catalogne, Fitness Center, Barcelone

Mark Goulthorpe, dECOi architect(e)s, U.K., façade de l’Opéra, Birmingham

Xaveer de Geyter, Belgique, Maison à Brasschaat, Antwerp

Francis Soler, Immeuble de logements, Clichy

Nicolas Michelin, LABFAC, Maison des Services Publics, Montfermeil

Louisa Hutton, sauerbruch hutton architectes, siège social GSW, Berlin

Shigeru Ban, Japon, Pavillon du Japon, Hanovre 2000

Dominique Lyon, « Les Tilleuls » 55 logements P.L.A., Gagny

Marc Mimram, La Passerelle Solférino et le Passage des Tuileries

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, site de créations contemporaines, Palais de Tokyo, Paris

François Roche, R&Sie... , maison Barak, Sommières, France

David Trottin et Louis Pailllard, PÉRIPHÉRIQUES, maison MR et maison icône

Isabel Hérault et Yves Arnod, la patinoire “Pole Sud” de Grenoble

Rémy Marciano, le gymnase Ruffi, Marseille

13

More magazines by this user
Similar magazines