Beci Bike Project - Union des Entreprises de Bruxelles - Région de ...

beci.be

Beci Bike Project - Union des Entreprises de Bruxelles - Région de ...

Juin 2009 • n° 6

Magazine de Beci

Brussels Enterprises Commerce & Industry

Beci Bike Project

Beci lance le leasing de vélos

de société


Voici Hallo, Céline ik ben Bruno.

Êtes-vous prêt à l’accueillir comme étudiante jobiste

L’occupation d’étudiants

Service Juridique Partena HR

Consultez d’abord le guide ‘L’occupation d’étudiants’ édité par

Partena HR. Vous y trouverez, de manière détaillée, toutes les

informations nécessaires pour mener à bien vos démarches.

Commandez votre exemplaire 2009 sur payroll.partena.be.

[ Partena - association sans but lucratif | Secrétariat Social agréé d’Employeurs par AM du 03.03.1949 sous le n° 300 | Siège social: Rue des Chartreux 45, 1000 Bruxelles | tva BE 0409.536.968 ]


edito

Emmanuel van Innis,

Président de Beci

Florilège post-électoral

Au mois de mai dernier, BECI organisait le débat «

Qui dirigera Bruxelles demain », au cours duquel

les « têtes de listes » des huit principaux partis politiques

engagés dans la campagne électorale bruxelloise

étaient confrontées à quelques deux cent cinquante représentants

d’entreprises. Ceux-ci étaient invités à communiquer

leurs attentes aux responsables politiques, à

éprouver leur sensibilité aux thèmes économiques.

Cet exercice, pour traditionnel qu’il soit en pareil occurrence,

laisse cependant - de façon tout aussi habituelle

- sans écho bon nombre de réflexions pertinentes alors

qu’elles témoignent souvent de préoccupations légitimes.

Les collaborateurs de BECI participaient

à cette rencontre, et ont

pu relever quelques questions

non débattues. Nous en reproduisons

ci-dessous, dans les

termes et la langue en lesquels

elles ont été posées.

Pour débuter ce « florilège », la

Mobilité : « Je parcours vingt

cinq mille kilomètres par an.

Depuis les mesures prises par le

Gouvernement, ma consommation

a augmenté de 15% au kilomètre.

Pourquoi ne pas synchroniser

les feux de circulation Pourquoi rétrécir les voiries

pour des bus en nombre insuffisant ».

L’Enseignement : « Á quand un enseignement bilingue

à Bruxelles Il y a si peu d’écoles qui offrent le choix de

l’immersion français/néerlandais ! Quand les élus de la

Communauté française admettront-ils qu’il faut rénover

en profondeur l’enseignement pour former efficacement

nos jeunes et répondre aux besoins de compétences de

nos entreprises » Ou encore : “ Er moeten scholen worden

bijgebouwd. Hoe zal de kwaliteit van het nederlandstalige

onderwijs bewaard blijven Nu al gaan veel nederlandstalige

kinderen naar school in de rand”

« Je parcours 25.000 km par

an. Depuis les mesures prises

par le Gouvernement, ma

consommation a augmenté

de 15% au kilomètre. Pourquoi

ne pas synchroniser les feux de

circulation Pourquoi rétrécir les

voiries pour des bus en nombre

insuffisant ».

Plus politique: « Le Tourisme, secteur économique qui

constitue l’un des premiers employeurs de Bruxelles

et un important pourvoyeur de devises, dépend de sept

ministres à trois niveaux de pouvoirs. Etes-vous favorable

à une coordination de cette compétence auprès d’un

seul responsable politique » Ou encore : « Le développement

de Lille a été dopé par deux grands projets – les Jeux

Olympiques et la capitale culturelle. Quel grand projet

mobilisateur voyez-vous à Bruxelles »

Last but not least : « Tous les participants (politiques) ont

exprimé de l’intérêt à l’égard du « Business Route 2018

for Metropolitan Brussels ». Cependant

la plupart des partis

sont sous pression de questions

communautaires. Qui réservera

la priorité à l’économie ».

Enfin: « Comment organiser de

façon pérenne le refinancement

de la Région », ou “Hoe ziet u

de oplossing voor de straffeloosheid

van kleine maar vervelende

criminaliteit in Brussel

(bv inbraak in wagens, stelen

van portefeuilles )”.

Ces questions ne sont bien entendu

pas exhaustives. Elles revêtent

dans leur spontanéité, valeur de témoignage de la

récurrence de messages que BECI a souvent exprimés et

sont généralement évoquées, à des degrés divers, dans le

mémorandum adressé aux candidats.

Nous demandons plus que jamais, en ces temps de crise

et d’incertitude,que le prochain gouvernement régional

reprenne dans sa déclaration et son programme les initiatives

nécessaires pour relancer l’activité économique,

améliorer la formation et l’enseignement, et doter notre

région de projets mobilisateurs qui renforcent son attractivité

et sa viabilité. ●

1

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


sommaire JUIN 09

BRUSSELS ENTERPRISES COMMERCE

& INDUSTRY

1 Edito

4 Enjeux:

le Beci Bike Project

14 Espace membres

22 Beci executive interviews

24 Alter Ego

28 Event

Brussels meets Europe

29 Album

Qui dirigera Bruxelles demain

54 International

Solvay et Digichambers, un duo gagnant

55 Bloc-notes

56 Demandes d’admission – Index publicitaire

L’ENTREPRISE AU QUOTIDIEN

12 Distribution

La crise rattrape le commerce

30 Boîte à outils

34 BizzBox

35 Repères

Entreprendre est le mensuel de Beci

(Chambre de Commerce & Union

des Entreprises de Bruxelles)

Editeur responsable

Olivier Willocx ow@beci.be

Avenue Louise 500 • 1050 Bruxelles

t +32 2 648 50 02 • f +32 2 640 93 28

www.beci.be

Rédaction

Responsable : Roel Veyt rv@beci.be

Secrétaire de rédaction :

Stéphanie Brisson sb@beci.be

Collaborateurs : Patrick Anspach • Guy Bernard •

Jean Blavier • Thandiwé Cattier • Vincent Delannoy

• Arnaud Dellicour • Olivier Duquesne • Jean-yves

Klein• Hélène Legrand • Jacqueline Remits • Luc

Rivet • Harold Schuiten • Carline Taymans

Production & Abonnements

Administration: Didier Amandt da@beci.be

Design : Megalunatriumviraat

Graphisme – Impression: DB Print

Traduction: Pascale Swaelens

Photos de couverture :

Reporters/ Fred Guerdin ISSN 0770 - 2264

Tous droits réservés – Reproductions interdites sans autorisation

écrite de l’éditeur

Abonnements

Prix : 80 € pour 10 numéros + Who’s who Beci.

Infos : da@beci.be • t 02 643 78 34

Partenaires structurels de Beci

DOSSIER

Ressources humaines

37 Que coûte vraiment le turnover dans votre

entreprise

41 Dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité

42 L’outplacement ouvre ses portes au moins de

45 ans

43 Passer du nice to know au need to know

45 Quels incentives en période de crise

49 Un bon CV ne correspond pas forcément à une

bonne recrue

52 Un verre, ça va. Deux verres,...

53 Un premier emploi pour les jeunes Bruxellois

PUBLICITÉ

Entreprendre/Dynamiek est lu chaque mois

par plus de 21.000 décideurs.

Tirage moyen par numéro : 13.130 ex.

Infos et réservations :

Geneviève N. Juste • T 02 537 60 31

F 02 534 86 22 • genevieve.n@skynet.be

Véronique Legein •T 02 763 18 19

F 02 772 54 22 • vl@beci.be

NOS PROCHAINS DOSSIERS

Entreprendre – Dynamiek

Septembre 2009

Outsourcing & Facility management

Energie

Rapport d’activités Beci

Date limite pour vos réservations : 15 août 2009

Octobre 2009

Transport & Mobilité

Sécurité

Date limite pour vos réservations : 15 septembre 2009


Faites bouger votre entreprise grâce

au savoir-faire Dexia Business Banking.

Start – Develop – Stop. Que vous vous ayez envie de lancer une entreprise, que celle-ci soit déjà en pleine expansion ou que vous souhaitiez

der votre affaire, Dexia Business Banking est à vos côtés. Parlez-nous de votre business. Présentez-nous vos projets, vos ambitions. À chaque

étape, nous définirons ensemble la solution la plus appropriée pour faire bouger votre entreprise.

Pour un conseil personnalisé, contactez votre spécialiste Dexia Business Banking ou surfez sur www.dexia.be/professionnel.

BUSINESS BANKING

Dexia Banque SA, Boulevard Pachéco 44, 1000 Bruxelles – RPM Bruxelles TVA BE 0403.201.185 – CBFA 19649 A – MAE 4944.


enjeux

BECI BIKE PROJECT

© Reporters/Frédéric Guerdin

Bénéfices

pour Bruxelles

4

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Beci lance le leasing de vélos de société

• Moins de files

• Moins de pollution

• Moins d'accidents

• Plus de place pour les transports en

commun

• Avantageux, car l'infrastructure

routière est moins endommagée

La congestion, voilà bien un phénomène qui nous désole toujours plus. On sait en effet à quelle

heure on part, mais jamais à quelle heure on arrivera à destination. Et la situation ne fait

qu’empirer. D’ici à 2015, l’usage de la voiture devrait encore augmenter de 6% à Bruxelles. C’est

la raison pour laquelle BECI met sur pied une ambitieuse campagne-vélo : le «BECI Bike Project»

offre aux entreprises bruxelloises un service leasing de vélos à partir de 9 euros par mois.

Dans

D

leur «Business Route

2018 for Metropolitan Brussels»,

BECI, VOKA, l’UWE et

la FEB dévoilent leur vision pour la

région métropolitaine. La devise en

est “From Boring To Daring”: la ville

doit pétiller, être consciente de sa propre

richesse et s’affirmer. Le développement

durable constitue un autre

pilier dans la vision de ces organisations

patronales.

Le vélo correspond bien à ces deux

piliers, tout en offrant pour Bruxelles

un véritable potentiel de réduction de

la congestion. Jusqu’il y a peu, seuls

2% des déplacements à Bruxelles se

faisaient à bicyclette, alors que 60%

des déplacements ne dépassent pas

les 5 km. Ces dernières années, le vélo

a le vent en poupe. Si l’augmentation

du nombre de cyclistes ne va certes

pas faire disparaître les problèmes

de congestion, le vélo fait néanmoins

partie intégrante de la solution, en

l’occurrence, un usage plus rationnel

de la voiture. Ce projet n’est qu’un élément

parmi les actions mises en place

par BECI pour améliorer la mobilité à

Bruxelles.

Avantages du vélo

•Le vélo, c’est efficace : on sait à quelle

heure on part et à quelle heure on

arrivera à destination. Rouler, c’est

amusant et rapide. On relève relativement

peu d’accidents avec des cyclistes

à Bruxelles.

•Le vélo est attrayant financièrement

pour les employés. Le gouvernement

fédéral a porté le montant de l’indemnité

vélo exonérée à 20 cents par km.

Rouler 5 km aller et 5 km retour tous

les jours peut facilement rapporter

au cycliste un prime de 500 euros par

an, et ce, exonérée d’impôts. Les employeurs

disposent de la sorte d’un

moyen financièrement attractif pour

encourager leurs employés à enfourcher

leur vélo.

•Rouler, c’est sain. Les recherches ont


SOCIAL ADMIN

Securex vous offre les meilleures solutions

pour optimaliser l’administration de votre personnel

et de votre statut social.

Votre activité et votre statut d’indépendant vous demandent une gestion administrative

rigoureuse. Que ce soit pour la gestion des salaires, vos cotisations sociales en passant par vos

assurances et votre épargne pension, Securex est à vos côtés pour remplir vos obligations et pour

renforcer votre statut social. Que vous soyez une PME, un indépendant ou un starter, Securex est

votre partenaire idéal pour tout ce qui touche au management de votre capital humain.

Plus d’infos sur www.humancapitalmatters.be

HR SERVICES HEALTH & SAFETY HR INSURANCE HR CONSULTING SOCIAL ADMIN HR RESEARCH


enjeux

6

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Bénéfices pour

l’employeur

ARGENT : L’employeur qui encourage son personnel à

utiliser le vélo, lui offre ipso facto, de manière intelligente

et peu onéreuse, une augmentation salariale

pouvant s’élever à quelques centaines d’euros par an,

grâce à l’indemnité vélo.

TEMPS & SANTÉ : Les employés qui utilisent le vélo

arrivent au bureau à temps, de bonne humeur et en

forme.

IMAGE : Rouler, c’est «hip & trendy»: les entreprises

qui prônent l’usage du vélo donnent véritablement le

ton, assurément à Bruxelles.

démontré que rouler une demi-heure

par jour réduit fortement le risque de

maladies cardiovasculaires.

• Les employeurs voient arriver leurs

employés à temps, de bonne humeur

et en forme, avec en prime plus de facilités

de parking pour leurs clients.

• Autres raisons de se réjouir : plus de

vélos sur les routes, cela libère de l’espace

dans les transports en commun,

ce qui accroît le confort des usagers du

tram, mais aussi pour tous ces déplacements

motorisés nécessaires.

• La ville gagne elle aussi en fluidité

: qui dit plus de cyclistes, dit moins de

déplacements en voiture et donc plus

d’espace sur la voie publique, ce qui

permet d’accroître la vitesse de l’ensemble

des déplacements nécessaires.

Plus de vélos, c’est aussi des transports

en commun moins bondés. En fait, la

Région devrait elle aussi octroyer 10

cents par kilomètre parcouru en vélo.

En effet, l’usage du vélo permet de réduire

les coûts externes liés à la mobilité

supportés par la Région, à savoir :

dégâts au réseau routier, accidents et

pollution due à la congestion routière.

Le BECI Bike project

BECI, ConSideR Group S.A. et l’asbl

Pro Velo proposent aux entreprises

un programme de leasing vélo et de

consultance en mobilité. Les entreprises

ont la possibilité de prendre

en leasing une « flotte » de vélos, et

ce, à des prix raisonnables, qu’elles

pourront mettre à la disposition

de leur personnel. Ce projet comprend

un volet consultance en matière

de plans de mobilité, cours de

conduite à vélo en vue d’apprendre

à rouler en toute sécurité à Bruxelles,

offre d’infrastructures cyclistes

durables, participation à Friday

Bikeday et entretien/réparation sur

place. Tout cela se matérialise sous

forme d’une solution à 360° taillée

sur mesure pour répondre aux souhaits

et possibilités spécifiques des

entreprises.

Grâce à ce projet, BECI ambitionne

plus d’efficacité dans les trajets domicile-travail,

moins de temps perdu

pour les travailleurs et les entreprises,

plus d’attention à la pratique sûre du

vélo à Bruxelles, tout en contribuant

à l’amélioration de la qualité de vie

dans la ville. L’objectif est de faire

du vélo un complément durable à la

voiture de société et aux transports

publics.

Le vélo pliable proposé par BECI représente

un outil intermodal. Des

expériences précédentes avec les TEC

ont démontré que le vélo pliable est

le complément idéal des transports

publics, et qu’il contribue à accroître

l’efficacité et la vitesse. Un vélo pliable

permet aux travailleurs de parcourir

plus rapidement la distance

entre leur domicile et l’arrêt ainsi

qu’entre l’arrêt et le bureau.

Modalités

• Chaque vélo est fourni avec les accessoires

de sécurité tels que casque,

sonnette, garde-boue, lampe et éléments

phosphorescents.

• Prix : 9 à 30 euros par mois. Chaque

entreprise peut personnaliser les vélos

en y apposant sa/ses couleurs et

son logo.

• Le programme d’accompagnement

se déroule sur mesure, en prenant en

compte les besoins et desiderata de la

société (coût : entre 150 et 350 euros).

• Infrastructures : range-vélos ou

crochets pour suspendre les vélos,

vestiaires, douches, etc.

• Service d’entretien et de réparation

sur place au sein des entreprises (à

partir de 10 vélos).

•Consultance en mobilité, entre

5.000 € en 30.000 €, en fonction des

services demandés et de la taille de

l’entreprise (audit, mapping, benchmarking,

projections, recommandations).

• Pro Velo propose des vélotours guidés

à travers Bruxelles, soit une forme

originale de networking.

• Friday Bikeday : participation à

l’action de sensibilisation.

Plans de déplacement

d’entreprise

Ces dernières années, les entreprises

de plus de 200 travailleurs à Bruxelles

ont pris des mesures importantes

sur le plan de leur politique de

déplacement. Certaines d’entre elles

sont même allées très loin dans cette

démarche avec des résultats parfois

époustouflants à la clé comme Dexia,

ING, Fortis, Colruyt et beaucoup

Pierre Thonon, Administrateur-directeur général de Beci et Tom Smeets, coordinateur du Beci Bike Project inaugurent les vélos destinés au leasing.


Pas de prise de tête !

« Mon partenaire RH

Expertise, proactivité et offre de services globale »

Kris Calle, Directeur de EW Belgium

EW Belgium est une entreprise de services techniques active depuis 2006. Ses clients

Hôtels, institutions de soins de santé et entreprises.

Filiale belge de la société néerlandaise EW Facility Services, EW Belgium a choisi HDP-AristA pour

l’aider à traverser le dédale de la législation sociale, mettre en place une politique en matière

d’absentéisme et lui proposer un logiciel d’administration des salaires adapté à son secteur.

« Pour moi, un partenaire RH doit pouvoir penser avec son client, lui signaler des problématiques,

le conseiller et être proactif. Grâce au Groupe HDP-AristA, nous pouvons nous concentrer sur notre

business. » conclut Kris Calle.

Découvrez comment nous pouvons vous aider sur www.hdp-arista.be

&

personnel


enjeux

8

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

L’indemnité vélo, petit calcul :

5 km aller et retour = 10 km par jour.

0,20 eurocents par km représentent 2 euros par jour.

20-22 jours ouvrables par mois équivalent à 40-44 euros par mois.

Bénéfice net, exonéré d’impôts, pour le travailleur : 480-520 euros par an

d’autres. Très prochainement, les entreprises

de plus de 100 travailleurs

devront elles aussi élaborer leur plan

de déplacement. Par contre, la manière

d’y parvenir n’est pas toujours

claire pour ces entreprises : elles ne

sont pas encore au courant de cette

mesure et sont souvent en proie à

toutes sortes de questions.

BECI, ConSideR Group et Pro Velo souhaitent

les épauler dans ce cheminement.

ConSideR met à disposition

son expertise en vue de réaliser un

audit de mobilité dans les entreprises

ainsi que de mettre en œuvre des recommandations

concrètes en termes

de politique de mobilité durable et

efficace.

Friday Bikeday

Nous jouons pleinement la carte du

Friday Bikeday, ce projet de la Région

et du Ministre Pascal Smet qui entend

encourager les gens à laisser leur voiture

à la maison le vendredi et à enfourcher

leur vélo. BECI soutiendra

ce projet tout en contribuant à cette

action ludique : par analogie avec le

concept de “Casual Friday”, journée

pendant laquelle le code vestimentaire

est moins strict, le vendredi est

donc le jour par excellence pour réveiller

le cycliste qui sommeille en

chacun de nous. Chaque cycliste du

vendredi permet de réduire de 20%

le trafic, mais aussi les émissions de

CO2. Plus d’informations sur le site

www.fridaybikeday.be.

BECI et la mobilité

Depuis longtemps, les clients de

BECI nous demandent d’agir contre

la congestion routière. Améliorer

l’accessibilité de la ville et de ses entreprises

est un objectif prioritaire

pour BECI. En parallèle avec le projet

vélo, BECI organise des séminaires et

a mis sur pied, en collaboration avec

Voka Halle Vilvoorde et l’UWE, une

commission interrégionale de mobilité

afin de s’attaquer à la congestion

dans et autour de Bruxelles et de comparer

les différents plans régionaux

de mobilité. BECI espère que les gouvernements

suivront cet exemple.

BECI Bike Project ent bref

Objectif : améliorer durablement la

mobilité à et autour de Bruxelles.

• Leasing vélo

• Consultance en plans de mobilité

durables

• Solution intermodale en

collaboration avec les sociétés de

transports en commun ;

• Solutions en termes

d’infrastructures afin de mieux

accueillir les cyclistes au sein des

entreprises ;

• Un service d’entretien et de

réparation (sur place) pour les

vélos d’entreprise BECI ;

• Séminaires d’introduction et

formations axés sur une conduite

sûre du vélo ;

• Friday Bikeday: une chouette

initiative destinée à rendre le vélo

attrayant aux yeux des travailleurs.

Tom Smeets

Conseiller Centre de connaissances

BECI

bike@beci.be

Ceci n’est pas un vélo : le vélo pliable STRIDA

BECI et ConSideR Group sont persuadés qu’une amélioration de la mobilité passe par de meilleures interconnexions entre

les différents modes de transport. Un vélo pliable permet de gagner du temps sur le trajet entre gare/arrêt et maison/

bureau : les travailleurs peuvent l’emporter à bord du train, du métro ou du bus. D’autres sociétés ne sont pas accessibles

à pied au départ d’un arrêt de tram ou de métro pour pouvoir envisager une utilisation optimale des transports en commun.

Grâce au vélo pliable, le travailleur est dès lors en mesure de parcourir plus rapidement la distance travail-domicile.

Cette solution présente des avantages clairs :

- gain de temps: et le temps, c’est toujours de l’argent ;

- bon pour l’environnement ;

- bon pour la santé du travailleur, avec une meilleure productivité à la clé.

Le vélo pliable Strida

• se plie en un clin d’œil (5 secondes) ;

• est ultra léger (9,5 kg) ;

• est doté de puissants freins à disques ;

• est propulsé par une courroie de distribution (aucune manipulation d’une chaîne pleine de graisse) ;

• son cadre est garanti à vie ;

• n’est pas conçu pour des vitesses élevées et des marathons, mais ce n’est pas là non plus sa vocation : celui-ci sert en

effet à accélérer le temps de trajet

• domicile-travail grâce à une meilleure intermodalité.

BECI et ConSideR proposent ce vélo pliable aux entreprises bruxelloises en partenariat avec les sociétés de transports en commun.


enjeux

ConSideR Group

ConSideR Group S.A. est une jeune

et dynamique société bruxelloise de

consultance dont l'action se concentre

sur l'appui aux efforts déployés

par les entreprises et autorités locales

en matière de développement durable.

ConSideR Mobility s'occupe essentiellement

de fournir des conseils

dans le domaine des plans de déplacement

d'entreprise ainsi que de tester

et commercialiser des concepts

et solutions novateurs sur le plan de

la mobilité durable. ConSideR Group

se chargera du volet opérationnel de

ce partenariat. Il élaborera les plans

de déplacement d'entreprise, réglera

les aspects financiers, fournira les

vélos et les infrastructures, tout

en veillant à leur intégration chez

les clients. ConSideR Group entend

intégrer la mobilité durable dans le

processus décisionnel et la philosophie

de l'entreprise.

“Daring & Caring”

« Daring & Caring, tel est le slogan de

l'homme d'affaires couronné de succès

d'aujourd'hui ! Le BECI Bike Project

est le premier projet dans toute l'Europe

qui nourrit l'ambition d'aider

“en masse” les sociétés à prendre à

bras le corps la problématique croissante

de la mobilité. Nous avons, en

partenariat avec BECI et Pro Velo, mis

sur pied un concept révolutionnaire

qui offre aux entreprises des solutions

concrètes, de qualité et durables

d'un point de vue économique afin de

transformer ce défi en opportunité...

La balle se trouve à présent dans le

camp des entreprises bruxelloises ! »

Jérôme Leclef, ConSideR Group

10

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Asbl Pro Velo

L’asbl Pro Velo propose son programme

de cours de vélo et mobilise son atelier

pour effectuer, tous les 4 mois, l’entretien

et les réparations sur place chez les

clients affiliés à ce programme.

Pro Velo aide autorités, écoles et entreprises

à redécouvrir la bicyclette… Cette

association organise des événements,

fournit des conseils techniques et organise

également les célèbres et très

prisés vélotours guidés à Bruxelles, qui

permettent aux gens de découvrir en

vélo la richesse urbaine et la diversité

de notre capitale.

Pro Velo a pour objectif de rendre la ville

plus accueillante pour les cyclistes,

de sorte que les particuliers, étudiants

et travailleurs du public et du privé qui

veulent se déplacer en vélo puissent

aussi le faire en toute sécurité.

“Core business as usual...!”

« L’asbl Pro Velo promeut l’usage du

vélo en ville. Le BECI Bike Project s’inscrit

dès lors à merveille dans notre core

business. Mais peut-on parler de “business

as usual” Pas vraiment en fait.

Les projets de Pro Velo bénéficient le

plus souvent de l’appui des autorités et

ne sont que rarement de la même ampleur.

Grâce à notre collaboration présente

avec les entreprises, cela pourrait

bien changer la donne !

Pour notre part, nous sommes d’ores et

déjà prêts à atteindre les objectifs fixés

(!) », Remco Ruiter, directeur de l’asbl

Pro Velo

Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale

« Convaincus du potentiel du

vélo »

« Aujourd’hui à Bruxelles, 62,5% des

déplacements en voiture concernent

des distances inférieures à 5 km et

25% des distances inférieures à 1.000

m. Le vélo, sur ces distances, est évidement

un mode de déplacement

urbain parfaitement adapté. Par

ailleurs, les déplacements à vélo

garantissent un temps de parcours

maîtrisé ; on sait quand on part, on

sait quand on arrive à destination.

Le cycliste n’est jamais englué dans

la congestion. Il n’y a pas de surprise

à l’arrivée.

Les entreprises et les employés

sont évidemment sensibles à ces arguments.

Les premières expériences

démontrent un intérêt croissant des

entreprises et organisations pour les

déplacements à vélo. Nous sommes

pleinement convaincus du potentiel

du vélo comme mode de déplacement

adapté aux entreprises. Nous

nous réjouissons que BECI s’inscrive

dans cette démarche. Le « Beci Bike

project » trace les pistes cyclables de

l’avenir. »

Evelyne Huytebroeck et Pascal Smet


WE KNOW A SHORTER ROUTE.

Finnair flies the fast and short northern route to Asia, via Helsinki. We offer several

daily departures from Brussels, with excellent connections to all of our nine Asian

destinations. Book your flights and learn more about us at www.finnair.com/be.

BEIJING, HONG KONG, SHANGHAI, BANGKOK, DELHI, OSAKA, NAGOYA, TOKYO, SEOUL.

THE FAST AIRLINE BETWEEN EUROPE AND ASIA


distribution

FEDIS LANCE « PLANÈTE RETAIL »

La crise rattrape le commerce

La planète, le climat et la météo marquent de plus en plus et en profondeur, les activités

commerciales de notre pays. « Une catastrophe naturelle en Indonésie a des répercussions

sur l’approvisionnement en bois destiné aux meubles de jardin belges tandis qu’une

mousson en Inde a un impact direct sur les prix du riz », affirme Dominique Michel, Administrateur

délégué de Fedis.

Mais

M

le commerce exerce à son tour un impact sur la planète et sur notre société. Pour la première fois, Fedis,

la Fédération belge de la distribution, a analysé le lien entre « people », « planet » et « profit ». Un exercice

intéressant aux résultats étonnants, qui ont été rassemblés dans la brochure « Planète Retail, le secteur de la

distribution en orbite ».

12

PROFIT : tous les secteurs sont concernés

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Le commerce souffre-t-il de la crise

Malheureusement, c’est effectivement

ce qu’il ressort des premiers

chiffres trimestriels de 2009. Tant

dans l’alimentaire que dans le nonalimentaire,

on constate un ralentissement

des ventes. Seul le secteur

des jeux électroniques enregistre une

hausse de 3% de son chiffre d’affaires.

Les autres secteurs connaissent une

baisse de leur chiffre d’affaires. Les

secteurs audio et vidéo sont les plus

touchés avec une diminution de 5,6 et

7,6% respectivement par rapport à la

même période l’année passée. De son

côté, le chiffre d’affaires du secteur du

bricolage a baissé de 1,37 % au cours

des premiers mois de cette année. Le

secteur de la mode enregistre un statu

quo. « Au premier trimestre 2009,

le secteur alimentaire aussi a vendu

2,1 % de produits en moins que l’année

passée. Cela renforce l’hypothèse

selon laquelle le consommateur, sous

l’influence de la crise, est devenu plus

prudent dans son comportement

d’achat », estime Dominique Michel,

Administrateur délégué de Fedis.

© Reporters/AP

Nombre record de faillites

« Pour les quatre premiers mois de

cette année, l’horeca et le commerce

de gros ont enregistré 21% de faillites

en plus par rapport à la même

période l’année passée : déjà 625 fermetures

dans l’horeca et 347 dans

le commerce de gros. Le commerce

de détail compte 16 % de faillites en

plus qu’au cours de la même période

l’année passée, soit pas moins de 469

de janvier à avril 2009. Au cours des

quatre dernières années, il s’agit de la

hausse la plus importante du nombre

de faillites jamais enregistrée ».

Seul le secteur des jeux électroniques enregistre une hausse de 3% de son chiffre d’affaires.

Dominique Michel,

Administrateur délégué de

FEDIS


distribution

© Reporters/Novost

PEOPLE : pas de création nette

d’emplois

L’horeca a été le plus touché : à savoir, des pertes

d’emploi en hausse de 64 %.

Ce ‘profit’ en baisse a-t-il un impact

sur les personnes actives dans le secteur

de la distribution « Certainement

», déplore Dominique Michel.

« Le nombre de postes vacants enregistré

au cours des premiers mois de

2009 dans le commerce, n’a jamais

été si bas. Il est

vrai que depuis

la mi-mars, on

constate une

légère augmentation,

mais comment

la situation va-t-elle évoluer au

cours des prochains mois, nul ne le

sait ». Le nombre important de faillites

dans le commerce a bien entendu

entraîné des pertes d’emploi, qui ont

à peine été compensées par de nouveaux

engagements. Le commerce de

gros et l’horeca ont été les plus touchés

: à savoir, des pertes d’emploi en

hausse de 64 % dans l’horeca et de 34

% dans le commerce de gros, au cours

du premier trimestre 2009. Pour la

première fois en 10 ans, il n’y a pas

eu de création nette d’emplois dans

le commerce. Cette année, nous nous

attendons plutôt à une stabilisation

de l’emploi.

PLANET : malgré la crise, le commerce se met au « vert »

Le commerce a toujours redoublé

d’efforts pour l’environnement. En

voici quelques exemples parmi tant

d’autres : 4.600 tonnes de plastique

ont été épargnées depuis 2003 en

remplaçant les sacs de caisse à usage

unique par des alternatives. Les sacs

plastiques réutilisables représentent

déjà 96% de tous les emballages en

plastiques recyclables. Avec le soutien

des organisations régionales

de promotion, les forces ont été rassemblées

afin de promouvoir les produits

agricoles belges qui parcourent

moins de kilomètres - ‘food miles’ -,

etc.

Malgré le profit en baisse, le secteur

souhaite continuer à investir dans les

initiatives vertes : réduire progressivement

l’offre d’ampoules à incandescence

au profit d’une offre croissante

d’ampoules économiques et

d’autres éclairages peu énergivores,

avec pour objectif leur disparition

dès 2010. Elargir l’offre de séchoirs

économiques, d’ampoules économiques

et de détergents dotés d’un

label écologique européen, ainsi que

l’offre de bois durable et de produits

dotés d’un label écologique, etc.

Faites concorder les

réglementations!

« De nombreuses initiatives sont prises

dans ce domaine par les Régions et

les autorités fédérales, mais la plupart

de nos entreprises couvrent le marché

national. Le vent tourne-t-il différemment

dans les trois Régions Le soleil

brûle-t-il autrement en Flandre qu’en

Wallonie », se demande Dominique

Michel. « C’est la question que l’on se

pose lorsque l’on constate que la procédure

pour construire des éoliennes

diffère par région, que les panneaux

solaires sur les toits des magasins

sont adéquatement subsidiés en Flandre,

mais le sont beaucoup moins en

Wallonie. Afin d’augmenter leur impact

sur les mesures vertes émanant

du commerce, nous recommandons

d’urgence aux différentes autorités de

mieux accorder leurs violons ».

www.fedis.be

« Il faut concorder les réglementations pour les

panneaux solaires ».

© Reporters/Claire Debrez

13

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


vous bougez !

Espace membres

Vous désirez faire connaître votre activité Annoncer un changement stratégique, un

déménagement de vos bureaux, des résultats financiers en progrès… Profitez de la visibilité qui

vous est offerte dans les pages d’Entreprendre, lu par 21.000 décideurs, en envoyant un communiqué

d’une quinzaine de lignes accompagné d’une photo, à sb@beci.be

Attention : les textes publicitaires ne sont pas publiés. La rédaction se réserve le droit d’écourter les textes trop longs.

14

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Cortix conseille d’utiliser le web pour faire face à la crise

En Belgique, Cortix, leader français de la

création de sites internet, implanté à Gand

et à Bruxelles, compte plus de 400 clients

dans l’univers des PME et TPE qui ont opté

pour un package « tout en un » spécialement

conçu pour simplifier et accélérer la

Des sites prêts à l’emploi

conception, le lancement et la maintenance

de leurs sites web.

Afin de répondre au mieux à la demande de

ses clients, Cortix a développé un catalogue

de modèles de sites sur support numérique.

Ces modèles sont classés par secteurs d’activité

(commerce, construction, immobilier,

restauration, hôtellerie, agriculture, …) mais

également par ambiance (convivialité, détente,

haut de gamme, tradition, corporate,

…). Ainsi les professions les plus représentatives

des TPE-PME dans tous les secteurs

d’activité sont déclinées en plusieurs modèles,

eux-mêmes classés en différentes couleurs.

Ces sites peuvent être combinés avec

différents modules (e-commerce, catalogue,

photothèque, …).

Ce catalogue qui reprend 200 modèles de sites

représente une cinquantaine d’activités.

Cette diversité de l’offre, parfaitement adaptée

au métier tant par le graphisme que par

l’architecture du modèle de site, permettra

autant de combinaisons créatives et personnalisées.

David Vandeuren est le directeur de

Cortix Belgique. La société poursuit son expansion

en Europe (ouverture de Madrid et

Cork au premier semestre 2009) et a généré

un chiffre d’affaires de 28,3 MEUR en 2008 ●

Cortix Belgium

Avenue Reine Astrid 92 1310 La Hulpe

T +32 78 15 01 77 - F +32 2 633 27 58

www.cortix.be

Delhaize récompensé pour sa politique de santé

Delhaize Belgique accorde une grande importance à la santé, pas uniquement dans la communication

vers ses clients, mais aussi auprès de son personnel. De nombreuses actions sont

mises en place, afin d’encourager chacun à adopter des habitudes de vie saines. Aujourd’hui,

la politique santé de Delhaize a été récompensée. Dans le cadre de la campagne Move Europe

organisée par le European Network for Workplace Health Promotion, Delhaize a été élu ‘Move

Europe Partner of Excellence Organisation’. Les efforts de plusieurs années ont été couronnés,

montrant ainsi que Delhaize accorde une place primordiale à la santé de ses collaborateurs.

Ceux-ci peuvent par exemple faire mesurer leur taux de cholestérol, pour connaître leurs risques

cardiovasculaires. En outre, des vaccinations gratuites contre la grippe et le tétanos sont

également organisées. Delhaize a aussi lancé une campagne afin d’encourager ses collaborateurs

à arrêter de fumer. L’entreprise prévoit ainsi un remboursement complet ou partiel

du ticket modérateur suite à la visite chez le médecin, ainsi que les médicaments prescrits,

comme les substituts à la nicotine. Enfin, des formations sont régulièrement organisées sur

le bien-être au travail et les contraintes physiques. Près de 13000 collaborateurs ont déjà suivi

une formation sur le stress ou sur la position ergonomique la plus adéquate pour éviter les

blessures physiques. ●

Delhaize Belgique

Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles

T+32 2 412 21 11 - F+32 2 412 21 94

info@delhaize.be - www.delhaize.be

Exemple d’affiche de prévention


CITROËN NEMO.

LE COST KILLER SYMPA.

www.citroenfl eet.be

Il y a déjà un

Citroën Nemo fourgon 1.4i àpd

7.230 € HTVA (1)

Prime de recyclage de 700€ HTVA déduite. (2)

2009

CITROËN

NEMO

2,8 m 3 610 kg 4,5 l

de volume utile


/100 km



OFFRES SPÉCIALES EN JUIN SUR TOUS LES UTILITAIRES

CITROËN BERLINGO FIRST

3



CITROËN BERLINGO

Jusqu’à 3,7 m 3 de volume utile

50 kg



CITROËN JUMPY

3


Suspension arrière pneumatique


CITROËN JUMPER

3


jusqu’à 4 tonnes




Il y a déjà un Citroën

Berlingo First 1.4i 600 kg àpd

Il y a déjà un nouveau Citroën

Berlingo 1.6i 16v 90 court àpd

Il y a déjà un Citroën Jumpy fourgon

tôlé L1H1 1.6 HDi 16v 90 1000 kg àpd

Il y a déjà un Citroën Jumper Easy

One 30 L1H1 2.2 HDi 100 àpd

7.075 € HTVA (1) 13.470

Prime de recyclage

de 700€ HTVA déduite. (2)

9.300 € HTVA (1)

Prime de recyclage

de 700€ HTVA déduite. (2)

€ HTVA (1) 14.830

Prime de recyclage

de 900€ HTVA déduite. (2)

€ HTVA (1)

Prime de recyclage

de 900€ HTVA déduite. (2)

“Les offres (1) et (2) sont sous conditions et valables en juin 2009. Plus d’informations sur www.citroenfl eet.be”


vous bougez !

Le Musée des Enfants

accueille les événements

Un univers à explorerr

16

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Le Musée des Enfants, situé à Ixelles dans la maison de maître du parc Jadot, est le lieu privilégié des enfants depuis plus de trente ans.

Ecoles, familles, amis y découvrent les différentes expositions ludiques, et participatives ainsi que les ateliers interactifs. Les différents

décors des expositions lui confèrent une atmosphère unique. La magie des lieux se prête à de nombreux événements comme les conférences

de presse, les fêtes de sociétés, les fêtes privées… Ouvert 7 jours sur 7, le Musée peut accueillir jusqu’à 300 visiteurs.

Théâtre à l’italienne, grand escalier de marbre, forêt des contes, terrasse surplombant le parc sont autant d’espaces à découvrir et à

explorer afin d’y organiser vos propres fêtes, réunions, events.

L’équipe d’animation du Musée de Enfants est qualifiée et bilingue. ●

Conseils en business avec

Françoise Merlin

Françoise Merlin, ancienne licenciée et maître en sciences

économiques continue ses activités de business consulting.

Elle vient de mener des pourparlers avec une société

multinationale dans le cadre de l’amélioration de leurs

processus de reporting financier.

Les paramètres des différents rapports ont été analysés

et doivent répondre aux critères IFRS du groupe concerné.

Par exemple, Françoise Merlin devra mesurer l’impact des

IFRS sur les fonds propres d’ouverture et de clôture.

D’autres projets financiers sont en cours en matière de

comptabilité groupe notamment.

Françoise Merlin dispose d’excellentes connaissances financières

mais aussi une bonne maîtrise des applications

informatiques utilisées actuellement sur le marché.●

Françoise Merlin

62 Avenue Paepedelle

1160 Bruxelles

T 0497 377832

fb685575@skynet.be

Le Musée des Enfants ASBL

Rue du Bourgmestre 15 1050 Ixelles

T +32 2 640 01 07 - F +32 2 646 80 07

childrenmuseum.brussels@skynet.be - www.museedesenfants.be

Onet Belgium

déménage!

En avril, ONET Belgium a emménagé dans ses nouveaux locaux

situés à Diegem. Ce nouvel espace beaucoup plus fonctionnel

et une grande zone de parking permettent à l’entreprise de recevoir

ses visiteurs dans de bonnes conditions. Outre la zone

administrative, la société dispose également d’une zone de stockage

plus pratique et plus adaptée à l’approvisionnement et à

la livraison de produits et matériels innovants et privilégiant

l’environnement. En s’installant à Diegem, ONET Belgium marque

sa volonté de se développer sur le territoire belge. En effet,

les locaux se situent près du ring de Bruxelles, à proximité de

l’aéroport de Zaventem et au croisement des autoroutes E40 et

E19. Cette position stratégique permet à l’entreprise d’atteindre

facilement toutes les provinces belges.●

ONET Belgium Park Hill

Mommaertslaan 18A

1831 Diegem

T +32 2 420 27 32

F +32 2 424 16 54

www.onet-belgium.com


espace membres

Jean Sintobin

reste Président de Belgian Senior Consultants

Jean Sintobin

Belgian Senior Consultants (BSC) est une association sans but lucratif. Ses membres sont des volontaires qui mettent

de manière indépendante et désintéressée leur expérience au service des entreprises, organisations, associations, indépendants,

commerçants, … BSC ne se pose pas en concurrence des consultants professionnels car l’ASBL intervient

que lorsque la situation financière des donneurs d’ordre ne leur permet pas d’y avoir recours. Le secteur privé est notre

milieu naturel et les conditions économiques actuelles entrainent malheureusement une augmentation importante

de nos interventions. Lors de la récente assemblée générale, la Région de Bruxelles-Capitale de BSC vient de renouveler

sa confiance à Jean Sintobin en tant que Président. ●

BSC-Bruxelles Capitale

Rue Potagère 7

1210 Bruxelles

T +32 2 219 50 08

bsc.bru@skynet.be

www.belgian-senior-consultants.org

GDF SUEZ, partenaire

du Belgian Paralympic

Committee

GDF SUEZ a signé une convention de partenariat avec le

Belgian Paralympic Committee (BPC) portant sur l’emploi

de sportifs avec un handicap dans les entreprises du groupe

en Belgique. En septembre 2008, le groupe a proposé au

BPC de développer, en partenariat avec son département

RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) en Belgique, un

programme permettant à ces jeunes d’accéder à l’emploi et

à la formation. Dès décembre 2008, des discussions ont été

menées avec les entreprises du groupe volontaires et désireuses

de s’investir dans ce projet pour l’emploi de personnes

avec un handicap.

Cet accord est le prolongement d’un partenariat liant

Electrabel au Belgian Paralympic Committee depuis 2003.

Grâce à celui-ci, le BPC a pu développer la préparation et la

participation d’athlètese d’élite avec un handicap aux compétitions

internationales (grâce aussi au mécénat d’autres

entreprises), en leur permettant notamment de participer

avec succès aux Jeux Paralympiques d’Athènes (2004) et

de Pékin (2008). Cette initiative s’inscrit dans le cadre de

l’engagement de GDF SUEZ en matière de Responsabilité

Sociale de l’Entreprise et plus singulièrement dans le cadre

des politiques de solidarité et de diversité, et des stratégies

de mise à l’emploi du groupe. ●

M. Petry (Chef de Cabinet de la

Secrétaire d’Etat aux Personnes

Handicapées), Mme Julie Fernandez

Fernandez (Secrétaire d’Etat aux Personnes

Handicapées) et M. Jacques

Spelkens (Coordinateur RSE pour la

Belgique pour GDF Suez)

GDF Suez

Place du Trône 1

1000 Bruxelles

T +32 2 510 79 99

F +32 2 510 75 91

www.suezenergyint.com

France, Mieke et Valérie de l’équipe Top Secretaries

Adecco Top Secretaries, spécialiste des

métiers du secrétariat

Top Secretaries se charge de la mise à disposition de secrétaires et de management

assistants en offrant des services adaptés tant au client qu’au candidat.

Adecco propose des top secrétaires au trois niveaux. Board Level : Secrétaire de

direction - Personal Assistant - Executive Assistant. Middle Management Level

: Management Assistant - Office Manager. Office Level : Secrétaire de département.

Ces perles rares du secrétariat sont recrutées suivant des normes de sélection

strictes par des professionnelles du recrutement. Top Secretaries privilégie

une approche qualitative. Plusieurs solutions sur mesure sont offertes en

fonction des besoins des clients : interim, recruitment & selection, contracting

(Adecco contracting & outsourcing), Top Secretaries team, freelance, testing,

outplacement, Top Secretaries project services.●

Top Secretaries Bruxelles

Career center,

Avenue des Arts, 46 à 1000 Bruxelles

T +32 2 213 66 13

F +32 2 213 66 65

Topsecretaries.brussels@adecco.be

www.topsecretaries.be

17

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


Gert Christiaens, de la brasserie Oud Beersel est le

grand gagnant d’Ultimate Makeover 2009

vous bougez !

18

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

MICROSOFT incite les PME

à améliorer leur perception opérationnelle

Alors que la crise économique atteint son apogée, les PME veulent

avoir une perception plus approfondie de leurs opérations.

C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par Microsoft BeLux

auprès des PME en Belgique et au Luxembourg afin d’évaluer

dans quelle mesure les petites et moyennes entreprises font

appel aux technologies de l’information et de la communication

pour automatiser leurs processus. Cette enquête est le

dernier volet d’un sondage plus vaste, consacré à la contribution

des logiciels pour améliorer la productivité et la sécurité

des données d’entreprise. L’ensemble s’inscrit dans la campagne

Ultimate PME Makeover (www.ultimatemakeover.be). La

crise oblige les PME de notre pays à réfléchir. Près de 80% des

dirigeants d’entreprise qui ont participé à l’enquête sur l’automatisation

des opérations souhaitent avoir une meilleure perception

de leur structure de coûts et de la rentabilité de leurs

investissements (31% et 48% respectivement). Lorsqu’elles

achètent un système ERP ou CRM, la plupart des entreprises se

fient à la rumeur. Plus de la moitié font confiance aux témoignages

(65%) ou aux avis de collègues du secteur (54%). Seuls

28% demandent conseil à leur partenaire ICT. « Et pourtant, ce

partenaire peut fournir des recommandations avisées et compétentes

en fonction des besoins spécifiques à satisfaire. Les

entreprises sont toutes différentes, rappelle Steven Stokmans,

directeur du Segment PME chez Microsoft. C’est précisément la

raison pour laquelle un avis personnalisé fourni par un expert

est indispensable lorsqu’on envisage un tel achat.».●

Microsoft

Culliganlaan 1A

Madison Building

1831 Diegem

T +32 2 704 30 00 - F +32 2 704 35 35

www.microsoft.be/pme

La Banque Triodos finance les

initiatives durables

Grâce à sa position pionnière dans le financement de l’économie

verte et sociale, la Banque Triodos s’est constitué une expertise dans

les crédits aux projets d’énergies renouvelables et aux projets durables

de PME et d’organisations. Elle finance un tiers de la capacité

en énergie éolienne onshore en Belgique. Dans le segment des PME,

elle finance un vaste éventail de projets durables dans les secteurs

de la construction durable, de la technologie environnementale, de

l’alimentation bio, des centres d’entreprises, de l’économie sociale,

de l’horeca, des centres culturels, des maisons médicales, des maisons

de soins et de repos pour personnes âgées… Depuis sa fondation,

la Banque Triodos respecte les mêmes principes qui peuvent

se résumer en quelques mots: une banque durable et transparente.

Le capital de la banque est apporté par 12.000 titulaires de certificat

d’actions de la Banque Triodos qui adhèrent à la mission de la

banque. La Banque Triodos n’est pas cotée en bourse, ce qui exclut

toute sur- ou sous-évaluation spéculative des certificats d’actions. Ce

certificat d’action est évalué sur base de la valeur intrinsèque de la

Banque. Son évolution est très stable.. ●

Soutien des projets durables,

comme l’implantation d’éoliennes

Banque Triodos sa

Rue Haute 139/3

1000 Bruxelles

T +32 2 5482828

info@triodos.be

www.triodos.be

Link2Biz International dans le top 3 européen des opérateurs postaux alternatifs

Christian Somville, Directeur des

Ventes et Marketing chez Link2Biz

International.

Link2Biz International opère dans la distribution internationale

de courrier, domaine dans lequel, en tant qu’opérateur

postal alternatif, la société met en concurrence tous

les opérateurs postaux internationaux présents sur le

territoire pour obtenir le meilleur tarif. Link2Biz International

fait aussi de la gestion documentaire, en assurant

la personnalisation et la mise sous enveloppe ou sous film

de documents financiers ou marketing. Enfin, la société

effectue aussi le back-office pour les sites e-commerce.

Nous offrons la solution technologique intégrée à tous

les besoins e-business avec une expertise dans la gestion

des commandes, les stocks, les envois, les retours, etc…avec

la possibilité pour les clients de piloter l’opération en se

connectant sur le site à tout instant.Link2Biz International

est leader en Belgique pour la distribution internationale

de courrier et figure dans le TOP 3 européen des opérateurs

postaux alternatifs. Cette position de leader permet d’offrir

aux clients les meilleurs tarifs pour leurs envois internationaux.

« Dans le contexte économique actuel, l’outsourcing

documentaire représente un des moyens vers lequels les

entreprises se tournent. Il leur permet de mieux maîtriser

leurs coûts et de réaliser des économies qui pourront être

réinvestis dans leur cœur de métier », explique Christian

Somville, Directeur des Ventes et Marketing chez Link2Biz

International.●

Link2Biz International

Arthur De Coninckstraat 2-4

3070 Kortenberg

T +32 2 256 93 07 - M +32 475 65 62 22 - F + 32 2 256 93 09

csom@link2biz.biz - www.link2biz.biz


PENSEZ À AUTRE CHOSE

QU’À VOTRE VOL

Avec b.flex economy+, changez facilement votre réservation

Votre réunion se prolonge Rentrez plus tard. Elle est écourtée Rentrez plus

tôt. Changer votre vol b.flex economy+ (suivant disponibilités dans la même

classe) ou avancer l’heure de votre retour le jour même (sans frais) est aussi simple que

cela. Mais b.flex economy+ vous facilite aussi l’enregistrement, le contrôle de sécurité et

bien d’autres services à découvrir sur brusselsairlines.com ou votre agence de voyages.


vous bougez !

AGO Interim a célébré la fête du travail !

Fin mai, AGO a organisé un « Job around the Clock » pour des hommes et des femmes avec des talents particuliers à la recherche d’un emploi.

Plus de 1500 d’offres d’emploi étaient disponibles sur www.agotalent.be. 90% des offres d’emploi d’AGO mène vers un emploi fixe

Yvan Dierckxsens (CEO AGO): « En analysant les offres d’emploi que nos clients nous confient, j’ai constaté que plus de 90% débouchent

sur un emploi fixe. Beaucoup d’hommes et de femmes contactent de plus en plus AGO pour rechercher un job permanent. Ils ne souhaitent

pas toujours du travail temporaire.»

Marjolein Geens (responsable marketing et communication AGO): « En dépit de la crise, les entreprises continuent à rechercher des talents,

mais elles sont devenues plus exigeants. L’expérience, la volonté d’agir (motivation), les compétences linguistiques, l’adaptabilité et la

curiosité sont les cinq compétences les plus convoitées. ●

Yvan Dierckxsens, CEO d’AGO Interim

AGO Interim Belgique

Minister Vanden Peereboomlaan 68

8500 Kortrijk

T +32 56 20 31 75

F +32 56 22 92 88

info@ago-interim.be

www.ago-interim.be

20

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Home Drivers Services Belgique

vous reconduit à la maison

Spécialisée dans la mise à disposition de chauffeur de direction et de

maître, Home Drivers Services s’adresse tant au professionnel qu’au particulier.

De par son activité première, Home Drivers Services permet aux

professionnels de sécuriser les événements qu’ils organisent en offrant

à leurs convives inaptes à la conduite de leur véhicule la possibilité de

disposer d’un chauffeur professionnel pour assurer leur retour sécurisé.

Le concept peut paraître banal mais à y regarder de plus près, HD Services

innove en proposant à ses clients d’être véhiculé à bord de leur propre

voiture. C’est toujours dans une optique de sécurisation routière que

Home Drivers Services a développé un département spécialement dédié

aux dirigeants, cadres, entrepreneurs, … dans l’unique souci de les libérer

des contraintes liées à leurs déplacements. Que ce soit à bord de sa propre

voiture ou encore à bord d’un véhicule mis à sa disposition par HD, le

client peut aisément travailler tout en étant sur la route et mettre à profit

la moindre seconde passée en dehors du bureau.

Active à Namur, Tournai, Mons, Bruxelles Capitale et dans le Brabant Wallon,

les services de Home Drivers Services seront bientôt disponibles dans

toute la Wallonie.●

Home Drivers Services

Avenue Louise 500

1050 Bruxelles

T +32 800 82 456

F +32 65 34 84 07

info@homedrivers.eu

www.hd-online.eu

Néo Concept Event & Production au

service de l’événementiel

Néo Concept Event & Production est une agence d’événement ciblée composée

de quatre professionnels bardés d’une expérience allant de 15 à plus

de 25 ans. L’objectif nettement défini de l’agence est la recherche d’activités

qui favorisent la communication. Pour cela, Néo Concept propose quelques

outils spécifiques pour atteindre le but fixé par le client : activités de

bien-être à intégrer soit dans le cadre de séminaires ou au sein même

de l’entreprise, contenu artistique délivrant un message, communication

par les supports multimédia, équipement des lieux de passages et espaces

de rencontres pour favoriser la communication, rencontres “business

to business”. Néo Concept Group Event & Production à mis en place pour

Beci les rencontres B2B sous forme de Speed Business Lunch.

Tel un chef d’orchestre, Néo Concept Event & Production assure la mise

en scène et la réalisation des évènements par une coordination magistrale

de tous les services nécessaires à leur bonne réalisation. L’agence de

communication assure suivant la

volonté client, soit « un clé sur porte

» ou une collaboration étroite à

la création et à la mise en scène de

l’évènement pour le rendre inoubliable

par tous. ●

Néo Concept Event & Production

Rue folle France 6

1325 Chaumont–Gistoux

T +32 10 81 67 61 -

M +32 478 56 34 73

info@neoconceptgroup.be -

www.neoconceptgroup.be

Un service original et sécurisant

Pascale Burlet, de Néo Concept Group


espace membres

Regus constate l’explosion

des demandes de bureaux

virtuels

Place à la lumière

Jones Lang LaSalle & Catella Property

inaugurent le Marquis Building Brussels

A l’aube de ses vingt ans, le « Marquis Building Brussels », imposant immeuble

de bureaux situé aux côtés de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule, s’offre une

seconde jeunesse. Parachevé en 1989 sous la houlette d’André Jacqmain pour

l’Atelier d’Architecture de Genval, le bâtiment fut l’emblème de la Communauté

Flamande qui, fin de l’année 2007, décide de déserter son siège après 18 années

d’occupation. AEW Europe, Asset Manager du « Marquis Building Brussels » décide

de restructurer l’édifice dont la configuration technique et la modulation

de l’espace sont peu pratiques voire obsolètes. Le bureau d’Architectes bruxellois

Altiplan se voit confier les challenges de la rénovation visant une modernisation

technique, esthétique et de confort, notamment de renforcer la contemporanéité

des lieux et d’illuminer l’espace d’accueil des visiteurs par la création

d’un vaste hall d’accueil, aux lignes sobres et pures, et du nouvel atrium circulaire,

surmonté d’une impressionnante verrière, offrant un véritable pôle de vie

au cœur de l’immeuble et permettant d’accéder aisément à l’ensemble des différents

espaces du bâtiment. Une attention particulière a été portée au confort

des futurs locataires : lumière naturelle dans les espaces de travail, installation

de la climatisation distribuée par poutres dynamiques et prestations haut de

gamme conformes aux attentes des utilisateurs les plus exigeants. ●

©Marc Detiffe

Regus a vu la demande pour ses bureaux virtuels en Belgique

augmenter de plus de 87% en seulement trois mois!

Avec la crise économique, les entreprises sont de plus en

plus nombreuses à vouloir faire des économies, notamment

dans les frais liés à l’immobilier, qui représentent le

deuxième poste de dépenses des entreprises. La solution

du bureau virtuel répond alors parfaitement au besoin de

nombreuses entreprises.

Eduard Schaepman, Directeur Général de Regus Benelux

explique : « Les utilisateurs de bureaux virtuels disposent

d’une adresse postale et ont accès à des bureaux temporaires,

des salles de réunion, des business lounges, des

studios de vidéoconférence et tous les services annexes

lorsqu’ils en ont besoin. Selon les chiffres fournis par

Regus, les entreprises peuvent épargner de 60 à 80% de

leurs frais liés à l’immobilier grâce à cette nouvelle solution

». Entre décembre 2008 et février 2009, Regus a

constaté une augmentation de 36% de la demande en Europe

pour ses solutions Bureaux Virtuels. Parallèlement,

la même demande en Belgique a, quant à elle, augmenté

de plus de 87%. « En tant que capitale européenne, Bruxelles

représente un pôle d’attraction important auprès des

entreprises internationales qui veulent être présentes

sur le territoire », constate Eduard Schaepman. « Ceci explique

pourquoi la demande de bureaux virtuels a augmenté

d’une façon plus importante en Belgique que dans

le reste de l’Europe. » ●

Regus

Pegasuslaan 5

1831 Diegem

T+32 2 709 20 00

F+32 2 709 22 22

www.regus.com

21

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Jones Lang Lasalle

Rue Montoyer 10 / 1

1000 Bruxelles

T +32 2 550 25 25 - F +32 2 550 26 26

bel@joneslanglasalle.be

www.joneslanglasalle.be

Catella Property

Avenue Louise 326 Bte 33

1050 Bruxelles

T +32 2 230 70 00 - F +32 2 230 77 00

info@catella.be

Pages coordonnées par Stéphanie Brisson

De la réunion réelle au bureau virtuel


networking

NOUVEAU CONCEPT CHEZ BECI

Les Beci Executive Interviews

Qu’est-ce que peuvent se dire des CEO’s d’entreprises de plus de 100 employés qui se rencontrent

Vous le saurez en écoutant les Beci Executive interviews.

L’idée : 3 chefs d’entreprise (différents à chaque édition) invités par Beci se retrouvent deux fois par mois dans un superbe

hôtel bruxellois pour partager le petit-déjeuner. Pendant environ 30 minutes, chacun est interviewé et filmé par un

journaliste. Ces entretiens peuvent ensuite être visionnés sur Beci TV et lus dans Entreprendre. Nous retranscrivons ici

les interviews dans la langue du CEO interrogé.

22

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Bart Van Den Meersche, Afgevaardigd bestuurder IBM Belgium

Het welbekend bedrijf IBM is een internationale onderneming die andere

bedrijven IT solutions aanbiedt. Oorspronkelijk afkomstig uit de US, is IBM

nu in 170 landen gevestigd. Het zakencijfer komt vandaag de dag voor 70%

uit andere landen. In België wordt veel aandacht besteed aan KMO’s, daar

40 à 50% van het zakencijfer van deze markt komt.

Sinds een aantal jaren kent het bedrijf een grote transformatie van haar

business model. “Wij waren vroeger een puur technologisch bedrijf,” vertelt

Bart Van Den Meersche, Afgevaardigd bestuurder van IBM Belgium.

“Heden ten dage zijn we overgestapt naar het model van een dienstenbedrijf.

We geven businessopleidingen met hoge toegevoegde waarde en IBM

investeert jaarlijks 6 miljard euros in R&D! Wij geloven heel sterk in de visie

van een “flatter en smarter planet”. De wereld wordt vlakker en slimmer,

en informatica moet daar een vooraanstaande rol in spelen. Dit is dan ook onze visie op de toekomst van IBM.”

Steven Van Hoorebeke, CEO Logica Belgium

Logica is een internationaal bedrijf met een sterke Europese identiteit, gevestigd in 45 landen. In België kent het

bedrijf een sterke groei sinds een vijftal jaren en telt nu 500 werknemers.

Logica is gespecialiseerd in IT en business services zoals implementeren

van informaticasystemen, change management en outsourcingservices.

Zo heeft Logica bijvoorbeeld meegewerkt aan navigatie-softwaresystemen

voor satelieten en het NRP-project van Electrabel. “Ook andere bedrijven

zijn daarmee bezig, maar wij maken écht het verschil dankzij onze

medewerkers,” vertelt Steven Van Hoorebeke, CEO van Logica Belgium. Wij

investeren sterk in opleiding, omkadering en horizontale competenties,

waardoor onze mensen zeer gespecialiseerd zijn. Wij vinden het van groot

belang te blijven inversteren in personeelsbeleid.”

En Steven Van Hoorebeke concludeert: “Wij hebben een duidelijke visie

van waar we over een vijf- à tiental jaar met het bedrijf willen staan: onze

ambitie is één van de vijf topspelers te worden in het informaticalandschap in België.”

Christian Dubernard, responsable régional Flexpoint

Flexpoint est une entreprise belge qui offre des services d’intérim, de sélection

et de conseils en ressources humaines. Outre ces trois services aux

entreprises, Flexpoint s’est également ouvert au marché des particuliers en

proposant depuis 2003 un service d’aide-ménagères à domicile, à travers

le système des titres-services. « Nous avons une vision bien claire de notre

stratégie. Nous sommes une entreprise dans laquelle le personnel est la

ressource la plus importante. Nous avons donc la volonté d’investir dans

ce personnel, » nous confie Christian Dubernard, Responsable régional de

Flexpoint. « Pour ma part, je crois fermement à la formation. Nous souhaitons

laisser un grand espace à nos collaborateurs pour entreprendre des

projets qui seront générateurs d’emploi. Pour cela, nous travaillons main

dans la main avec les six actionnaires de l’entreprise. »

A la question de savoir où Flexpoint se trouvera d’ici cinq à dix ans, Christian Dubernard répond avec enthousiasme : «

Notre volonté est d’exporter notre vision des choses au-dedes limites de la Belgique, car nous croyons fermement que

cette vision représente l’avenir du marché du travail. »●


networking

Alain Vandenbrande – Facilicom Services Group Belgium

Facilicom Services Group Belgium est la filiale belge d’une société familiale

née aux Pays-Bas. Fidèle à la philosophie de départ du groupe, elle s’active

dans les services aux entreprises, tels que le catering ou le nettoyage. « Nos

clients se concentrent sur leur core business, pendant que nous nous occupons

du reste » explique Alain Vandenbrande, qui dirige l’entité belge

depuis 15 ans. Avec 3000 personnes à son service, Facilicom Services Group

Belgium poursuit, avec succès, la politique de croissance insufflée par la

maison-mère. Elle est ainsi devenue la troisième entreprise belge de nettoyage

et a récemment acquis une société de gardiennage. D’autres projets

d’expansion par acquisition se profilent à court et moyen terme.

Eric Deprins – Toyota Belgium

Toyota Belgium a, comme son nom l’indique, pour mission principale de

développer la marque automobile Toyota en Belgique, mais pas seulement…

L’entreprise gère également la marque Lexus, développe ses activités au

Grand-duc hé de Luxembourg et anime le réseau de distribution dans les

deux pays. Forte d’une part de marché de 5 à 6% dans le secteur de la vente

automobile, Toyota Belgium emploie directement 150 personnes, auxquelles

s’ajoutent environ 200 personnes chargées de la vente dans les concessions,

lesquelles concentrent 2000 salariés au total. Pour faire face à la forte

concurrence qui existe dans ce marché difficile, Toyota Belgium met l’accent

depuis quelques années sur les stratégies de marketing et de vente. Comme

la marque pronostique des changements structurels dans les habitudes des

consommateurs, elle entend profiter de l’arrivée prochaine de nouveaux

modèles pour mettre ses préceptes en application.

23

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Danny Vanden Herrewegen – Dun & Bradstreet Belgium N.V.

Dun & Bradstreet Belgium évolue, comme toutes les branches nationales du

groupe Dun & Bradstreet, dans l’univers de la finance. Les cinquante personnes

que l’entreprise compte en Belgique s’attachent, sur base d’études

et rapports effectués par leurs soins, à conseiller les sociétés clientes en matière

de risk management, de sales & marketing, et de supply management.

Ce faisant, elle a acquis une part de marché de 43%. Depuis un an et demi,

l’entité belge – autrefois partie intégrante de la structure Benelux – s’autogère

et se concentre plus particulièrement sur les données domestiques. Ce

repositionnement s’est effectué via d’importants investissements, notamment

en matière de formation du personnel. Aujourd’hui, Dun & Bradstreet

Belgium voit l’avenir avec sérénité, puisqu’en temps de récession davantage

de sociétés prennent conscience du besoin de contrôler leurs dépenses et

d’établir des stratégies.●

www.becitv.be

Interviews réalisées par Sophie Goethals

Les interviews de Beci Executive Interviews sont réalisées et produites par


formation

DU NOUVEAU CHEZ BECI

Recherchez votre « Alter Ego »

« Gagnez 12 ans d’expérience professionnelle en un an ». C’est en ces termes que Sophie

Feltrin présente « Alter Ego », un nouveau programme de formation de BECI pendant

lequel des managers présentant le même profil peuvent se rencontrer et échanger leurs

expériences. Pour 2009-2010, Alter Ego s’adresse aux chefs d’entreprise, aux directeurs

commerciaux, aux assistantes de direction et aux « fils de ».

24

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Alter Ego est à l’origine un

concept créé par la Chambre

de Commerce de Liège. Au

vu du succès rencontré et plutôt que

de réinventer la roue, BECI souhaite

lancer ce concept à Bruxelles », nous

confie Sophie Feltrin, coach d’entreprise

de ‘So Essential’.

« Alter Ego rassemble autour de la table

des hommes d’affaires affichant

un même profil. Nous visons des

managers à la recherche de contenu

et de relations professionnelles durables.

Ceux-ci se réunissent une

fois par mois (dix fois par an), le soir

autour d’un repas. En tant que coach,

j'y prends moi-même part à chaque

fois : ma mission consiste à ressouder

le groupe. Chaque mois, nous invitons

un nouvel orateur. Alter Ego

mise sur 2 types d'orateurs : d'une

part, des spécialistes expérimentés

qui apportent un témoignage positif

de leur parcours et ceux-ci ont de la

crédibilité à revendre, même si leur

modèle d’entreprise n’est pas un modèle

standard. D'autre part, des formateurs

professionnels. Ces derniers

ont certes un modèle à proposer,

même s’ils ne peuvent pas d'emblée

se targuer de posséder l’expérience

acquise par la pratique quotidienne.

Lorsque l’orateur a terminé son exposé,

le groupe poursuit la discussion

et les participants peuvent échanger

en toute confiance leurs expériences

personnelles. »

Concrètement, Alter Ego vous

propose de :

•partager vos expériences avec votre

« Alter ego »

•bénéficier de la dynamique d’un réseau

durable

•élargir vos connaissances en matière

de gestion d’entreprise

•aborder certains thèmes dans une

atmosphère décontractée

•bénéficier d’un encadrement professionnel

Quatre groupes cibles :

•Entrepreneurs à la tête d'une société

comptant de 5 à 75 travailleurs

•Assistantes de direction dans des

sociétés comptant plus de 10 travailleurs

•Directeurs commerciaux gérant

une équipe de vente comptant plus

de 3 personnes

•« Fils de » – fils ou filles de … qui ont

démarré au sein de l’entreprise familiale

BECI organise une session d’information

générale avec petit-déjeuner le

23 juin prochain. Pour plus d’informations,

contactez Sophie Feltrin à

l'adresse info@soessential.be ou au

numéro 0496 38 80 91.

Les participants peuvent bénéficier

de primes de formation octroyées par

la Région de Bruxelles-Capitale (50%

du montant investi).

Sophie Feltrin, force motrice d’Alter Ego.


Une initiative de

Commission Européenne

samedi 3 octobre

Berlaymont – Bruxelles

10.000 candidats multilingues et très qualifiés en 2008

RECRUTEZ-LES À PARTIR DE 500 € TOUT COMPRIS !

>> 77% des candidats ont au moins

un diplôme universitaire

>> 15% des candidats viennent

d’autres pays de l’UE

>> 97% des employeurs étaient

satisfaits ou très satisfaits

de la qualité des candidats

Pour plus d’information :

www.jobdays.eu

ou 02 346 38 00

ou info@jobdays.eu

Avec la collaboration de : Media partners :

DESIGN YOUR CAREER


crise

SYSTÈME FINANCIER

Le danger de l’évaluation à la valeur de

marché : un exemple interpellant

Un exemple simplifié montre les effets catastrophiques que peut de provoquer dans des

banques prudemment gérées la généralisation du principe d’évaluation des actifs à la

valeur de marché.

26

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Supposons que le passif d’une

banque se présente comme

suit : des fonds propres de 8,

des comptes courants et carnets de

dépôts pour 42 et des bons de caisse

pour 50. Se basant sur la stabilité

reconnue dans le passé de ses comptes

courants et de dépôts, la banque

a pratiqué, conformément à sa mission

d’intérêt général, une politique

de transformation des passifs à court

terme en actifs à long terme. Elle a,

dès lors, affecté ses ressources de la

façon suivante: 45 en crédits, 50 en

emprunts d’Etat et 5 en liquidités.

Les crédits sont valorisés au prix d’acquisition.

Le traitement comptable

du portefeuille d’investissement en

emprunts d’Etat est plus délicat. Enregistrés

dans la catégorie comptable

« disponible pour la vente », ces emprunts

sont valorisés à leur prix de

marché. Les fluctuations de valeur

sont portées en déduction des fonds

propres et n’affectent pas le résultat

de l’année.

Si, toutes autres choses restant égales,

les rendements obligataires augmentent

de 2%, la moins-value à enregistrer

s’élèvera à quelque 10% du

portefeuille, soit 5. Ce montant doit

être comparé soit au bénéfice annuel

passé, par hypothèse de l’ordre de 1

(«return on equity» de 12,5%), soit à

des fonds propres de 8, ce qui produira

vraisemblablement un effet d’annonce

catastrophique.

Méfiance

Avec un tel effet d’annonce portant

sur des pertes aussi sensibles

ou sur une baisse aussi importante

des fonds propres, la direction de la

banque peut-t-elle encore se fonder

sur l’hypothèse de stabilité des dépôts

Le risque d’ébranlement de la

confiance dans l’ensemble du système

bancaire –car la banque en question

ne sera pas la seule affectée- ne

justifie-t-il pas que la banque réduise

le pourcentage des actifs investis à

long terme

La solution consiste à permettre la

valorisation de ce portefeuille d’investissement

à long terme à son prix

d’acquisition. Dans l’exemple précité,

si le cours de l’obligation descend à

90%, on sait qu’il suffira d’attendre

l’échéance pour récupérer les 100%.

Faut-il dramatiser l’événement et engendrer

un risque de panique chez le

déposant Comment celui-ci réagirat-il

si l’analyste financier met l’accent

sur le fait que sa banque a « perdu »

plus de 50% de ses fonds propres

L’ « exposure draft » établi par l’organisme

normalisateur (IASB) en décembre

2008 prévoit l’indication en

annexe de la valeur de marché des

actifs conservés dans les livres à leur

valeur nominale. Dans l’hypothèse

où les crédits auraient une duration

moyenne de 5 ans également, cette

hausse des taux provoquerait une

moins-value temporaire de 10%, soit

4,5. L’analyste financier aura vite calculé

que la banque se trouve avec des

fonds propres virtuellement négatifs,

les fonds propres affichés (= 3) étant

absorbés par la moins-value latente

sur crédits (= -4,5) . Comment réagiront

les marchés et les déposants…

L’apparence créée par la comptabilité

présente d’autant moins de sens,

sur le plan financier, que si la hausse

des taux réduit la valeur des actifs,

elle élève la valeur des passifs. La

moins-value à comptabiliser sur les

emprunts d’Etat est financièrement

compensée par une plus-value sur les

bons de caisse à même durée. …Mais,

suivant les normes IFRS, cette plusvalue

sur passifs n’apparaît pas en

comptabilité.

On peut donc imaginer une banque

soit proche de la « faillite comptable

» (disparition de ses fonds propres)

Comment réagiront les marchés et les déposants si l’analyste financier met l’accent sur le fait que sa banque a « perdu » plus de 50% de ses fonds propres


crise

Avant la hausse des taux

Crédits 45 Fonds propres 8

Emprunts d’Etat 50 Bons de caisse 50

Liquidités 5 Carnets de dépôts et comptes courants 42

Après la hausse des taux de 2 %

Crédits 45 Fonds propres 3 (- 62%)

Emprunts d’Etat 45 Bons de caisse 50

Liquidités 5 Carnets de dépôt et comptes courants 42

alors que financièrement, les moinsvalues

des actifs (comptabilisées)

sont compensées par des plus-values

(non comptabilisées) des passifs!

Dans ces circonstances, est-il prudent,

au sens philosophique du terme,

d’écrire que « le concept de « fair

value » doit être maintenu eu égard à

l’absence d’alternatives et au besoin

d’éviter d’exacerber l’instabilité présente

des marchés » (1). Il est effectivement

sage de ne pas introduire

de nouvelles normes au milieu de la

crise, sauf raison impérieuse. Ceci dit,

la norme actuelle est-elle la mieux à

même de servir l’intérêt général Le

caractère péremptoire de la déclaration

précédente est-il justifié Un

simple retour aux règles du passé ne

serait pas davantage opportun : la

règle de la comptabilisation au coût

d’acquisition pourrait assurer avec

retard l’enregistrement de pertes irréversibles

et de ce fait, n’accomplit

pas parfaitement sa mission d’avertisseur.

Alternative manquée

Avant d’admettre les normes IFRS,

n’eût-il pas été raisonnable et prudent

de tenter de mesurer, par simulation,

les effets de différents types de

chocs sur un échantillon de banques

systémiques Et cela d’autant plus

que de nombreuses mises en garde

avaient été initiées en provenance de

personnes non représentatives d’intérêts

partisans mais au contraire

soucieuses du bien commun.

Ecoutons Robert Rubin, ancien Secrétaire

d’Etat au Trésor : « J’ai passé

toute ma vie chez Goldman Sachs à

croire dans le « marked to market » ;

sur base de l’expérience des deux dernières

années, il faut reconnaître que

cette méthode a conduit à de terribles

cercles vicieux dans le prix des actifs.

Elle a provoqué de nombreux dégâts

et pour les institutions financières, il

faudrait évoluer vers un système de «

reserve accounting ». »

Pour éviter que ces divergences

d’opinion sur les effets des normes

comptables ne restent qu’au niveau

de simples querelles d’idées non

suivies d’effets, nous permettrionsnous

de suggérer que les autorités

de contrôle fassent procéder dans les

banques systémiques à une analyse

de l’impact d’une hausse des taux

à long terme de 5% après 3 années

de taux bas ( scénario de la fin des

années 70) sur les comptes des établissements

financiers Les effets

sur la perception par le public d’un

risque de faillite devraient être également

investigués. Il serait bon que

cette analyse soit transmise à nos

parlementaires. Au vu des résultats,

il est possible qu’il faille prendre des

mesures : soit un aménagement des

normes comptables soit des restrictions

importantes quant à la durée

des actifs avec un impact vraisemblablement

substantiel sur le financement

de l’économie du pays.

Ici encore, nous n’avons qu’un espoir

: celui de nous tromper. Comme nous

espérions nous tromper lorsqu’en

2001, nous attirions l’attention sur

le danger des véhicules hors bilan

(conduits) et la nécessité de réglementer

davantage ou lorsqu’en 2004,

à de nombreuses reprises, nous lancions

l’alerte sur l’impact dramatique

que recelait la bombe à retardement

du « fair value ». Peut-être la tristesse

d’avoir eu quelque peu raison vaudra-t-elle

quelque crédibilité à ces

propos et permettra-t-elle de prendre

les meilleures décisions sous l’angle

du bien commun ... ! ●

Philippe Dembour (2)

Professeur de gestion financière à

Ichec-Entreprises

(1) Interim report, 23 février 2009, (Belgian)

High level Committee on a new

financial architecture (http://www.

docufin.fgov.be/)

© Reporters/AP

27

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


eseau

BRUSSELS MEETS EUROPE

Développez votre réseau

à Londres ou à NY !

Pour cela, ne manquez pas le deuxième

« Brussels meets Europe » 2009.

« Brussels meets Europe » est une

initiative conjointement organisée

par la Chambre de Commerce Britannique

en Belgique, Amcham Belgique,

Beci (Chambre de Commerce et

Union des Entreprises de Bruxelles)

et The Bulletin.

Chaque année, ces organisations

collaborent ensemble pour réaliser

quatre événements de grande ampleur

destinés aux entreprises. Pour

le deuxième « Brussels meets Europe

», nous aurons le plaisir d’accueillir

Martin Sorrell, CEO de WPP, société

leader en services de communication

pour discuter sur le thème :

« If global power is shifting where does

this leave Europe »

Par la même occasion, nous vous

invitons à participer à un lunch

networking où vous rencontrerez des

hommes d’affaires venant de tous les

coins du monde. Il s’agit d’une opportunité

unique pour étendre votre réseau

de contacts à une échelle européenne

et d’assister à un événement

d’envergure internationale.

28

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

En résumé

Quand

Mercredi 17 juin 2009, de 12 h à 14 h 15


Le Plaza Hotel – Boulevard Adolphe Max 118-126 – 1000 Bruxelles (près du métro Rogier & De Brouckère, la gare de Bruxelles

Nord & du parking public de City 2)

Pour vous inscrire à cet événement, veuillez visiter le site web www.britcham.be

ACTION PROMOTIONNELLE BECI & BHA

« Bruxelles, ce soir, je t’offre l’hôtel »

Entamez vos vacances estivales rapidement

et tout près de chez vous :

profitez de notre action promotionnelle

« Bruxelles, ce soir, je t'offre l'hôtel

» et réservez fin juin une nuitée

ou un petit week-end dans un hôtel

bruxellois étoilé.

BECI & la Brussels Hotels Association

(BHA) lancent ensemble cette année

une action promotionnelle unique

: « Bruxelles, ce soir, je t’offre l’hôtel

». Son principe est aussi simple que

sympathique : faire connaître aux

Bruxellois et aux travailleurs des entreprises

bruxelloises plus de 60 hôtels

bruxellois, tout en leur permettant

de (re)découvrir leur ville par la

même occasion.

BECI et BHA offrent une nuitée à un

prix concurrentiel le dernier weekend

de juin (26-27/06). Comment réserver

Très simple! Téléphonez à l'hôtel de

votre choix, en mentionnant l'action

promotionnelle « Bruxelles, ce soir, je

t’offre l’hôtel ».

Quand 26 & 27 juin

Tarifs pour une chambre double +

petit-déjeuner pour 2 personnes, par

nuit :

Hôtels 5 étoiles : 100 €

Hôtels 4 étoiles : 80 €

Hôtels 3 étoiles : 60 €

Vous trouverez la liste complète des

hôtels participants ainsi que les

numéros de téléphone pour les

réservations sur le site

www.beci.be/bha


l’album

EVENT

« Qui dirigera Bruxelles

demain »

La soirée du grand débat électoral organisé par Beci a été couronnée de succès!

Plus de 250 participants ont participé à cet événement. Après ce débat sur

le thème « Qui dirigera Bruxelles demain », ils ont été invités à un cocktail

networking et à voter.

Les résultats des votes indiquent que c’est Guy Vanhengel du parti flamand Open

Vld qui a récolté le plus grand nombre de votes en tant que meilleur débateur du

jour avec 27% de votes.

Grand débat électoral auquel ont participé

des représentants d’Ecolo, du SP.a, du PS, du CD&V, de

l’Open Vld, du MR, du CDH, de Groen! Et de la LDD

SOUCIS

D’ARCHIVAGE

29

N° 5 - MAI 2009 - ENTREPRENDRE

Evelyne Huytebroek, représentante d’Ecolo

parle de la mobilité àBruxelles.

Guy Vanhengel,

représentant de l’Open

Vld répond à une question

posée par le public.

Archiving Solutions

Your information is nowhere safer

solutions absolues

pour archives

Pascal Smet, représentant du SP.a en

discussion avec Pierre Thonon, Administrateur

Directeur Général de Beci lors du cocktail

networking

appelez dès maintenant le 078 15 31 61

ou consultez notre site www.merak.eu

Van Vi Ho Quang

Photos : Danny Gys


oîte à outils

PLAN DE RELANCE ÉCONOMIQUE

Des mesures pour le secteur de la construction

Le gouvernement fédéral a pris un certain nombre de mesures en matière de TVA dans le

cadre de son plan de relance. Sans doute, la mesure la plus spectaculaire est-elle celle de la

baisse du tarif de la TVA sur une tranche de 50.000 EUR.

La TVA est abaissée temporairement

de 21 % à 6 % sur une

tranche de maximum 50.000

EUR, facturée régulièrement en 2009.

Ce tarif réduit est valable du 1er janvier

2009 au 31 décembre 2009 sur

toute forme de nouvelle construction

(soit la construction ou l’achat d’une

habitation). Il peut, dans la pratique,

entraîner une économie d’impôt de

maximum 7.500 EUR.

Travaux immobiliers (contrat d’entreprise)

Livraison d’une habitation et la constitution, cession et rétrocession

de droits réels sur bâtiment (p.ex. vente sur plan)

Dispositions communes

• 6 % de TVA sur un montant cumulé de 50.000 EUR (hors TVA): il ne doit pas s’agir de la première tranche de travaux;

• le logement est utilisé soit principalement, soit exclusivement comme « logement privé durable’ (il doit servir de domicile

‘sans délai’);

• cette condition doit être remplie durant une période qui se termine le 31 décembre de la cinquième année de la première

occupation du bâtiment.

30

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Condition d’application générale

Le moment d’exigibilité de la TVA doit être situé avant la

première occupation de l’habitation et au plus tard le 31 décembre

2009 (en d’autres termes, le taux de 6 % n’est plus

applicable pour les habitations déjà occupées).

Obligations du maître de l’ouvrage (acheteur)

• Le maître de l’ouvrage (ou son représentant) doit délivrer

une déclaration (Formulaire 121.1) auprès d’un service de

l’administration de la TVA, dans laquelle il déclare que le

bâtiment qu’il fait construire est destiné à être utilisé, soit

exclusivement, soit à titre principal, comme logement privé

durable où il aura lui-même son domicile;

• délivrer au prestataire de services (l’entrepreneur) une copie

de la déclaration.

Obligation du prestataire de service

• être enregistré en tant qu’entrepreneur;

• mentionner sur sa facture la date et le numéro de référence

de la déclaration (voir ci-dessus), ainsi que le bureau de TVA

compétent où cette déclaration est délivrée;

• envoyer à son bureau de TVA une copie de cette facture au

plus tard le dernier jour ouvrable du mois au cours duquel la

facture (avec application du taux de 6%) a été émise.

Condition d’application générale

L’habitation ne peut pas encore être occupée au 1er

janvier 2009.

Obligation de celui qui vend le bâtiment

Le vendeur doit, avant que la TVA ne soit exigible:

• remettre une déclaration (Formulaire 121.2) auprès de

son bureau de TVA, dans laquelle il déclare que le bâtiment

qu’il cède est destiné à être utilisé par l’acheteur,

soit exclusivement, soit à titre principal, comme logement

privé durable où celui-ci aura son domicile;

• cette déclaration doit être complétée et signée par

l’acheteur du bâtiment;

• la facture émise doit mentionner le fait que le bâtiment

sera utilisé par l’acheteur, soit exclusivement, soit à titre

principal, comme logement privé durable où celui-ci aura

son domicile;

• envoyer à son bureau de TVA une copie de cette facture

au plus tard le dernier jour ouvrable du mois au cours

duquel la facture (avec application du taux de 6 %) a été

émise.

A noter : si le maître de l’ouvrage ou l’acheteur apporte des modifications dans les cinq ans suivant la première occupation,

si bien qu’il ne s’agit plus exclusivement ni nécessairement du logement privé durable, il doit effectuer les démarches

suivantes:

• en faire la déclaration au bureau de contrôle compétent (situation du bâtiment);

• renverser à l’État l’avantage fiscal dont il a bénéficié. En outre, le tarif réduit ne vaut pas pour l’aménagement de jardins,

le placement de clôtures, la construction d’une piscine, d’un sauna …

Extension temporaire du

domaine d’application

géographique

Le plan de relance prévoit d’étendre

le tarif de TVA réduit aux travaux de

‘rénovation’ après démolition à tout

le territoire belge. Les autres conditions

qui doivent être remplies avant

de pouvoir bénéficier du taux de 6 %

sont encore toujours en vigueur.

Cette extension est une disposition

temporaire valable du 1er janvier au

31 décembre 2009 inclus.●

Thierry Dekoker & Dominique Deliège


Votre entreprise contribue

au développement de la culture

et du patrimoine

Faites le savoir !

Inscrivez-vous au

Caïus 2009

Le Concours du Mécénat Culturel

PROMÉTHÉA asbl - Tel: 02/513 78 27 - Fax: 02/502 26 57

e-mail: info@promethea.be - Dossier de participation téléchargeable via www.promethea.be


oîte à outils

STARTER DU MOIS

Carte d’identité:

Nom : Isabelle Ghosez

Situation familiale : Célibataire

Diplômes/formations acquises : Ingénieur Civil Architecte

Enseigne : Be Your Guest

Activités : Organisation d’événements pour entreprises et

particuliers

Date de création : février 2006

Hobbies/loisirs Tout ce qui touche à la culture et à la créativité

« Combiner mon expérience commerciale avec la

partie créative de ma formation d’architecte»

32

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Quel est votre parcours

J’ai une formation d’ingénieur civil

en architecture. J’ai exploité le côté «

ingénieur » de ma formation en travaillant

pendant 20 ans dans des sociétés

informatiques telles que IBM

et Cisco Systems. J’y ai pratiqué plusieurs

métiers essentiellement dans

deux domaines : le commercial et le

développement personnel. J’ai en effet

dirigé une équipe de vente de solutions

réseau pour Cisco Belgique après

avoir fait du support technique avantvente

chez mes deux employeurs. J’ai

également été formateur pour les

deux sociétés, pour terminer ma carrière

comme responsable européen de

l’équipe de développement personnel

chez Cisco.

Pourquoi l’idée

d’entreprendre

Je voulais pouvoir combiner mon expérience

acquise en commercial et en

gestion de projets avec la partie créative

de ma formation d’architecte. Je souhaitais

également pouvoir organiser mon

temps à ma manière sans être contrainte

par une structure de société. De ces

deux points, est née mon envie de tenter

l’aventure de l’indépendant.

Comment se porte votre

marché

Avec la crise, il y a un ralentissement

du marché dans les entreprises. Mais le

networking est de plus en plus essentiel

pour développer son business. Il y a

donc des opportunités à exploiter pour

offrir des événements à ces relations

professionnelles pour les consolider.

Quant aux particuliers… il y a toujours

autant de mariages, communions et

autres anniversaires !

Quelle qualité faut-il avoir

pour être un bon chef

d’entreprise

Un bon esprit d’organisation. Pouvoir

admettre que l’on peut avoir besoin

d’aide et que l’on n’est pas un super héros

dans tous les domaines !.

Quelle qualité faut-il avoir

pour être un bon chef

d’entreprise

Un bon esprit d’organisation. Pouvoir

admettre que l’on peut avoir besoin

d’aide et que l’on n’est pas un super

héros dans tous les domaines !

Quel genre de patron êtesvous


Pour l’instant, je n’ai pas d’employés.

Mes équipes se forment au cas par cas

en fonction des besoins. Mais je n’ai

pas de relation patron-employé avec

le personnel. La relation est donc plutôt

bon enfant : on se mobilise pour le

même but !

Comment voyez-vous la Belgique en

termes d’entreprenariat

Nous sommes frileux !

Quelles difficultés avez-vous

rencontrés lors de la création

de votre structure

Relativement peu : BECI m’a facilité le

travail. Le challenge vient après deux

ans, au moment où l’on prend mieux

conscience de nos limites et de nos

capacités.

Quels conseils donneriezvous

aux personnes qui

hésiteraient à se lancer dans

la création d’entreprise

Travailler avec un coach (pour passer

les barrières psychologiques et émotionnelles)

et travailler avec des organismes

tels que BECI pour la définition

du projet et du business plan.

Quelle est votre devise

Je n’en ai pas ! Mais peut-être pourrais-je

reprendre la phrase qui était le

slogan de mon école primaire : « Plus

est en toi ! »

Quels sont les services

auxquels vous avez fait appel

chez BECI

Aide aux Starters, formations, quelques

activités de networking, conseils

en marketing, conseils au niveau

contractuel (conditions générales,

contrat d’engagement ou de partenariat).

Recommanderiez-vous

l’accompagnement des

conseillers de BECI Starters

Sans hésiter : Oui ! D’abord pour le

côté positif et accueillant de l’équipe,

ensuite parce qu’il y a chez BECI une

masse d’informations disponible. Travailler

avec BECI, c’est augmenter notre

propre efficacité !●

Propos recueillis par

Mirella Zaccagnini


CO 2

nsommez moins.

La nouvelle Passat Variant BlueMotion ThinkBlue, à partir de 499 €/mois HTVA

en Location Long Terme“Full Service” Volkswagen Lease*.

ThinkBlue Pack inclus








Avantage client: 5.406 € HTVA

Il y a déjà une Passat Variant BlueMotion ThinkBlue




Prix,

28.365 € HTVA

€ HTVA

22.959 € HTVA

Das Auto.




* Loyer mensuel en Location Long Terme “Full Service” Volkswagen Lease pour la Passat Variant BlueMotion ThinkBlue Comfortline, 2.0 L TDI 110 CV et calculé sur base de 60 mois et 100.000 km. Offre réservée à

la clientèle professionnelle valable du 02.06.2009 au 31.07.2009. Loyer TVAC : € 595/mois. Sous réserve d’acceptation du dossier par Volkswagen Lease. CBFA 20172 cA. Prix au 27/05/09. Modèle illustré avec options.

Informations environnementales (AR 19/03/2004) : www.volkswagen.be.


Un présentoir Bizzbox dans votre entreprise

bizzbox news l’actualité économique bruxelloise

Communiquer via le réseau Bizzbox

02 345 74 55 - info@bizzbox.be

INFORMER. COMMUNIQUER.

Les entreprises ont enfin leur réseau.

BIZZ

BOX

Grâce à 200 points de diffusion disséminés dans 390 entreprises à Bruxelles, les présentoirs Bizzbox

diffusent l’information économique et institutionnelle des acteurs bruxellois. Créé en association

avec Beci, le réseau veut renforcer les relations entre institutions de la capitale et promouvoir l’activité

économique bruxelloise. La rubrique Bizzbox News entend renforcer cet objectif.

Une Ville festive, tout le monde y gagne !

34

Les autorités bruxelloises (Ville et Région) ont fait le pari depuis

plusieurs années de créer et soutenir les événements urbains en

vue de « booster » la réputation de Bruxelles : une ville jeune, qui

« bouge ». L’agenda estival et festif de la Capitale s’est peu à peu

rempli. Jugez plutôt : le Jazz Marathon, Brosella, les événements

de l’année de la BD, la Roller parade, la Foire du Midi, le festival

Midi-Minimes, l’Euroferia, la fête de la Musique, Couleur Café,

Bruxelles-les-Bains, la Fiesta Latina, le Brussels Summer Festival.

Difficile de dire qu’il n’y a rien à faire à Bruxelles en été.

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

« Nous nous sommes inspirés des

Québécois. Nos cousins d’Outre Atlantique

croient en effet depuis de

nombreuses années au « tourisme

événementiel » et en son rôle de levier

économique pour sa Région »

explique Philippe Close, le président

du BITC. « C’est d’ailleurs pour cette

raison que nous avons mis sur pied

le Bureau des Grands Evénements au

sein du BITC (Bruxelles International

Tourisme & Congrès). Ceci prouve une

vraie volonté politique de développer

des événements urbains et festifs,

comme moteur de fierté, de plaisir et

de retombées économiques et touristiques

pour la Capitale » ajoute encore

Philippe Close.

Le Bureau des Grands Evénements

(BGE), chargé de l’organisation de certains

grands événements, fonctionne

également comme « facilitateur »

pour gérer et coordonner les demandes

événementielles qui ont lieu sur

l’espace public.

Cet été, la plage urbaine de Bruxelles-les-Bains

(du 17 au 23 juillet à

Sainctelette) se prolonge pour offrir

une semaine commune au Brussels

Summer Festival. « Notre objectif est

que les deux mois d’été soient une

fête pour tous à Bruxelles ! De quoi

mettre notre ville en vacances et de

laisser un souvenir impérissable aux

touristes » explique Philippe Close.

Pour la 8eme édition du Brussels

Summer Festival, c’est tout le quartier

royal qui sera animé du 14 au 23 août

prochain, avec un village au Mont des

Arts et des scènes qui se concentrent

pour la première fois dans un espace

magique : le parc Royal, la Place des

Palais et la Place des Musées. Le Brussels

Summer Festival est avant tout

une grande fête urbaine et propose

des concerts, des soirées, un barbecue

urbain, du théâtre, des concerts classiques

et l’accès à tous les musées..●

Pour découvrir ce nouvel outil :

www.brusselsinternational.be

Bon à savoir

Partir en mission économique avec le prince Philippe

A l’automne, Bruxelles Export conduira les entreprises bruxelloises en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis (du

17 au 21 octobre) ainsi qu’au Maroc (du 23 au 28 novembre). Le prince Philippe présidera la mission économique. Infos/

inscriptions : André Sebera, 02 800 40 83, asebera@mrbc.irisnet.be et Isabelle Laverge, 02 800 40 85,

ilaverge@mbhg.irisnet.be.

Galvanisez vos exportations !

Exporter en Chine, en Russie ou en Amérique latine vous intéresse Ou, plus près, en France, en Allemagne, au Royaume-

Uni Lors du second semestre 2009, une trentaine d’attachés économiques et commerciaux de la Région bruxelloise

basés à l’étranger seront à Bruxelles pour vous rencontrer. Leur connaissance du marché et leur réseau de relations vous

aideront à vous lancer dans vos prospections. Et c’est gratuit ! Inscriptions : www.bruxelles-export.be/bridge. Infos :

www.bruxelles-export.be, « vos relais à l’étranger ».

BIZZBOX est aussi présent chez BRUXELLES-EXPORT !

www.sdrb.be


epères

par Stéphanie Brisson

Shopping bruxellois personnalisé pour les touristes

Bruxelles se donne les moyens de devenir un arrêt shopping obligatoire pour tous les accros de la discipline. En effet, le BITC a lancé le

service « Personal Shopper ». Ce concept, né aux Etats-Unis, s’est étendu peu à peu à l’Europe et au Moyen-Orient. Styliste, passionné

de mode et de shopping, le Personal Shopper met son talent et son carnet d’adresses à profit pour un service « sur mesure », qui garantit

des achats adaptés au style et au budget du client. A l’instar d’autres capitales, Bruxelles veut se positionner comme une ville

trendy en matière de shopping. Des enseignes haut de gamme aux jeunes créateurs belges, Bruxelles a beaucoup à offrir aux accros

du shopping, notamment pour son excellent rapport qualité/prix. Les 8 Personal Shoppers officiels, accrédités par le BI-TC et Modo

Bruxellae, parlent français, néerlandais, allemand, anglais, espagnol, italien. Toutes les infos, des fiches techniques et la réservation

des services se trouvent online sur le site du BI-TC ou en appelant Anousjka Schmidt au +32 2 548 04 57. .●

www.brusselsinternational.be

© Reporters

Accédez aux marchés publics

Depuis mai 2009, les entreprises, bureaux d’études et fournisseurs intéressés par un

marché public pourront télécharger gratuitement les cahiers les charges et autres

documents via https://enot.publicprocurement.be ou pourront commander la version

papier des documents qui reste payante auprès du Service de publication et de

vente des cahiers des charges. Pour obtenir la version papier, il y a lieu d’envoyer

un formulaire de commande par e-mail, par fax ou par courrier. Ce formulaire de

commande est disponible sur www.regiedesbatiments.be, rubrique marchés publics

ou peut être demandé auprès du Service de publication et de vente des cahiers des

charges. ●

Profitez de l’été pour

visiter votre capitale !

www.regiedesbatiments.be

35

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Le Petit Futé a sorti sa 20ème édition consacrée à

notre capitale. Le Petit Futé Bruxelles 2009-2010

a pour ambition d’être davantage

un guide d’accueil qu’un

ouvrage touristique classique.

Il est destiné en priorité aux

habitants de la ville et à tous les

gens qui fréquentent régulièrement

Bruxelles. La particularité

de cette 20e édition est l’attention

donnée aux personnes à

mobilité réduite (PMR). Une signalétique

spécifique identifie

dans chaque chapitre du guide

les lieux rendus accessibles

aux PMR. La majorité des restaurants

et hôtels sélectionnés

dans ce guide ont été contrôlés

par une personne selon une

grille spécifique de critères

PMR. Des pictogrammes verts

ou orange signalent le niveau

d’accessibilité des lieux visités. ●

www.petitfute.be

Un service sur-mesure dans les artères branchées de la capitale

DIXIT

79%

Des responsables RH et chefs

d’entreprise voient les formations

comme le meilleur remède

à court terme contre la

crise. C’est ce qui ressort d’une

enquête de SD Worx auprès

de 344 personnes.

« J’ai envie de passer pour continuer ce que je faisais à la

RTBF : ouvrir ma grande gueule. » Jean-Claude Defossé,

candidat ECOLO aux élections du 7 juin 2009


La prévention et la santé

ont des effets considérables.

Des collaborateurs motivés, par exemple.

Le service externe de Mensura. La solution pour plus de sécurité, de bien-être et de prévention en interne.

La Loi sur le Bien-être au Travail vous oblige à investir

dans la prévention et la santé. Bien sûr, vous pouvez considérer

cela comme une corvée. Mais vous pouvez aussi y

voir une réelle chance d’améliorer les résultats de votre

entreprise. Tout le monde sait que des travailleurs en bonne

santé, dans un environnement de travail sûr et sain,

seront automatiquement plus performants. Mensura vous

aide à y parvenir avec desdecins et des experts du

risque. Avec des solutions qui motivent vos collaborateurs

et qui ont ainsi un effet positif sur vos bilans. Voilà qui

devrait vous motiver à jeter un œil sur notre site web, non

www.mensura.be.


HR

Que coûte vraiment le turnover dans

votre entreprise 37

Dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité 41

L’outplacement ouvre ses portes

au moins de 45 ans 42

Passer du nice to know au need to know 43

Quels incentives en période de crise 45

Un bon CV ne correspond pas forcément

à une bonne recrue 49

Un verre, ça va. Deux verres,... 52

Un premier emploi pour les jeunes Bruxellois 53

DOSSIER

PERSONNEL

Que coûte vraiment le

turnover dans votre entreprise

Le turnover est un phénomène naturel dans toute organisation. La carrière des

collaborateurs évolue et implique de changer de poste, voire de société. Mais c’est aussi

un phénomène qui a un coût pour l’entreprise. Quel est-il « Trop souvent, le top d’une

entreprise a tendance à ne prendre en compte que les coûts directs liés au turnover, c’està-dire

essentiellement les coûts de licenciement et de recrutement», constate Meindert

Giessen, chez Hudson.

37

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Or, il engendre aussi des coûts

moins tangibles comme la

démotivation du personnel,

la perte de clientèle ou la baisse de la

satisfaction de celle-ci, ainsi que des

coûts indirects qu’il est possible de

mesurer comme ceux liés à la formation,

au coaching, au recrutement ou

encore à la perte de productivité.

Pour aider les entreprises à mesurer

plus précisément ce coût, Hudson

a mis au point un outil, gratuit

et confidentiel, qui lui permettra de

constituer une base de données afin

d’établir un véritable benchmark des

sociétés belges et néerlandaises dans

ce domaine.

« Concrètement, nous organisons

une rencontre d’une heure et demie

environ avec le responsable GRH afin

de l’aider à remplir un questionnaire.

Il reçoit le calculateur qu’on a rempli

ensemble et peut bien entendu utiliser

notre calculateur à tout moment

par la suite, explique Meindert

Giessen. L’idée est de donner

aux gestionnaires un outil très

simple et pragmatique, et de

lui fournir un avis qui lui permettra

d’argumenter auprès de

la direction générale sur le coût

réel du turnover dans son entreprise

».

Il peut par exemple s’avérer intéressant

d’introduire un test de sélection

supplémentaire pour certaines fonctions

afin d’en abaisser le turnover.

Connaître le coût du turnover avec

précision permettra donc de prendre

une décision bien plus facilement.

Le turnover coûte cher à

votre entreprise, soudez votre équipe !


Profil

Marché de l’emploi

Comment avoir la garantie de recruter le

bon candidat au bon moment

Non, ceci n’est pas mission impossible et ce n’est pas non plus impayable ! C’est Benoît

Duponcheele, Administrateur et fondateur d’ORA-RKM qui le dit. Avec une formation en

marketing et à la suite d’expériences dans le secteur des ressources humaines, il a élaboré

une méthode de recrutement résolument moderne et basée sur la réalité du marché.

38

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Cette nouvelle approche s’avance à

contre-courant des méthodes habituelles

de recrutement. Pour y arriver,

Benoît Duponcheele a appliqué

certaines techniques du marketing

au secteur des ressources recrutement.

Le questionnement de base est

simple : comment savoir quand recruter

et comment le faire « C’est un

domaine plus qu’un autre où il faut

se montrer proactif, explique Benoît

Duponcheele, spécialement dans les

PME où le recrutement doit se professionnaliser

et être plus stratégique

afin d’être plus efficace en termes de

retour sur investissement.». Selon

Benoît Duponcheele, la plupart du

temps, si le recrutement s’avère cher,

c’est parce qu’il n’est ni planifié ni

budgétisé.

Une méthodologie inédite

La pro-activité, Benoît Duponcheele, a

décidé de s’en donner les moyens. Il

a identifié et développé la notion de

« cycles de présence ». A partir d’une

base de 600.000 profils pour la Belgique,

les collaborateurs d’ORA analysent

le comportement des candidats

actifs. Sur base de cette analyse,

ils établissent les cycles de présence

des candidats, c’est-à-dire à quels

moments de l’année, ils se trouvent

disponibles sur le marché de l’emploi.

L’analyse peut être affinée en fonction

de la demande et permettre d’établir

les cycles de présence d’un profil précis

dans un secteur défini. « Quand on

recrute sur le bon cycle pour un profil

demandé, on a évidemment de plus

grandes chances d’avoir le meilleur

candidat disponible, affirme Benoît

Duponcheele. Il faut du temps pour

effectuer ces analyses et d’observer

les tendances, c’est pourquoi, nous

proposons à nos clients un partenariat

sur le long terme».

ORA-RKM propose deux types de

consultance. « Nous offrons deux

types d’assistance. Une consultance

en stratégie marketing de recrutement

qui s’apparente avec ce qu’on

appelle du HR Marketing, et dans un

deuxième temps, une aide opérationnelle,

explique Benoît Duponcheele.

Cette étape opérationnelle consiste

à profiter du moment propice pour

communiquer via les bons canaux.

On concentre donc les efforts dans

une période-clé. On donne d’ailleurs

la garantie de toucher 85% du marché

des candidats».

Mais concrètement, en quoi consiste

un cycle de présence Ce sont les

périodes durant lesquelles un profil

particulier est disponible sur le marché.

Les cycles de présences correspondent

à la réalité de la dynamique

du marché. « Prenons l’exemple d’un

profil financier, propose Benoît Duponcheele.

A partir de septembre, il

est occupé avec les budgets et ensuite,

arrivent, clôtures, réconciliations

pour passer aux bilans, etc. Ceci ne lui

permet de souffler un peu qu’à partir

de mai-juin. C’est donc à partir de

juin-juillet qu’il est disponible sur le

marché. Paradoxalement, la plupart

du temps, on voit fleurir les offres

pour ces mêmes profils en septembre,

une période pas du tout optimale! »

Une bonne connaissance

du marché

Ces analyses de présence permettent

d’avoir un réel feedback sur les réalités

du marché. « Cela permet d’adapter

sa stratégie de communication.

C’est très différent de ce qui se fait

habituellement », précise le patron

d’ORA-RKM. La partie opérationnelle

commence alors par le choix des

bons canaux de communication. En

effet, Benoît Duponcheele effectue

également l’analyse des différents

opérateurs du marché : sites internet

et autres médias. ORA-RKM étudie

ORA-RKM

Activité : Agence en stratégie de recrutement

Création : 2006

www.ora-rkm.com

les flux sur les sites d’emploi et les

types de profils qui s’y retrouvent

Exemple d’un cycle de présence: celui d’un profil

financier dans le secteur de l’ingénierie.

mais aussi les taux de réponse des

visiteurs. Cela permet d’élaborer une

sorte de classement des sites en fonction

de leurs performances propres. «

L’efficacité des annonces web est m

ultipliée par trois grâce à la connaissance

des cycles de présence», affirme

Benoît Duponcheele.

Il y a un réel fossé entre le recrutement

stratégique et le recrutement

opérationnel. « Dans la culture européenne,

la politique de recrutement

se base rarement sur le stratégique.

Dommage parce qu’avoir une vision

claire de son recrutement et une approche

marché permet de gagner du

temps », ajoute-t-il. Raison de plus

d’investir dans ce domaine. « La première

analyse de profil/marché exige

un investissement important mais

pas les mises à jour, détaille Benoît

Duponcheele. Vous investissez dans

une optique qui vous apporte la

connaissance du marché qui vous

intéresse. Une vraie plus-value pour

communiquer au bon moment et

réaliser un retour sur investissement

très intéressant déjà après 1 an ». Détail

qui a son importance : la Région

subsidie les PME qui voudraient bénéficier

d’une consultance stratégique

en recrutement. Avis à bon entendeur…

Stéphanie Brisson


-

-

-

dossier hr

© Image Source

Une première

De l’avis du consultant, la constitution

d’une base de données sur le

sujet est une première sur le marché

belge et permettra en outre d’en

comparer les résultats avec d’autres

études menées à l’étranger. On sait

en réalité peu de choses sur le coût du

turnover, que certaines études chiffrent

à 34 000 euros par employé en

moyenne mais qui serait plus élevé si

l’on tient compte de tous les facteurs

qui pèsent sur l’organisation.

En outre, ce coût varie en fonction

de la taille de l’entreprise et de son

secteur d’activité. Généralement, il

a tendance à être moins élevé par

« Il peut par exemple s’avérer

intéressant d’introduire un test

de sélection supplémentaire pour

certaines fonctions afin d’en

abaisser le turnover. ».

tête mais avec une rotation plus

élevée dans les entreprises de

production, alors que dans les

entreprises où les prestations

des employés sont plus intellectuelles,

c’est souvent la configuration

inverse, note Meinert

Giessen, bien qu’aucune information

issue du calculateur

ne corrobore cette conclusion

jusqu’à présent.

Certains secteurs dans les services

sont par ailleurs plus particulièrement

touchés par le

turnover. Ainsi, dans les grands

cabinets d’audit et de révisorat, il

n’est pas rare que le taux de rotation

atteigne 20 ou même 30% du personnel

certaines années fastes. Ces

entreprises, véritables écoles de formation

post-universitaire, ont appris

à vivre avec cette réalité. Mais elles

seront certainement heureuses d’en

chiffrer l’impact sur leurs comptes

avec la plus grande précision. ●

Jean-Yves Klein

Une rotation de personnel trop élevée influe sur le

moral des troupes

Plus d’info sur:

http://belgium.hudson.com

39

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

interim | inhouse services | search & selection | hr services

Service de qualité & gestion des ressources humaines simplifiée

Tempo-Team vous assure un service de qualité. Une connaissance pointue du marché

de l’emploi et une vaste banque de données de candidats rapidement opérationnels

nous permettent de répondre à toute demande dans les meilleurs délais. Tempo-Team

simplifie également la gestion de vos ressources humaines et prend en charge toutes les

démarches liées à la mise au travail : de la sélection au paiement des salaires.

Tempo-Team s’occupe également du recrutement de votre personnel fixe.

Pour plus d’informations,

contactez votre account manager chez

Tempo-Team, ou recherchez l’adresse

de l’agence Tempo-Team la plus proche

via www.t empo-t eam.be

Tempo-Team Anderlecht , place de la Vaillance 25, 1070 Anderlecht. Tél.: 02 555 04 40.

Tempo-Team Brouckère , place de Brouckère 7, 1000 Bruxelles. Tél.: 02 250 32 40.

Tempo-Team Jette , rue Leopold I 458, 1090 Jette. Tél.: 02 421 76 10.

Tempo-Team Louise , avenue Louise 104, 1050 Bruxelles. Tél.: 02 626 07 50.

Tempo-Team Technica , place de Brouckère 7, 1000 Bruxelles. Tél.: 02 250 32 40.

Tempo-Team Ukkel , chaussée d’Alsemberg 731, 1180 Uccle. Tél.: 02 340 18 40.

Tempo-Team Executive Secretaries, c hée d’Alsemberg 731, 1180 Uccle. Tél.: 02 340 18 40.

Tempo-Team Finance , chaussée d’Alsemberg 731, 1180 Uccle. Tél.: 02 340 18 40.

www.tempo-team.be

www.bbc.be

B-AA04.043 W.INT .019 TETE929 3


Profil

HR consultancy & ICT

Gérer ses formations grâce à un outil de pointe

Catharsys Consulting Group est une société active dans les ressources humaines depuis un

peu plus de 10 ans et se niche dans un segment très pointu de ce secteur : elle développe

des logiciels afin d’aider ses clients à gérer les ressources humaines et notamment les formations

de leur personnel. Dans ce domaine, Catharsys Consulting Group est fière de présenter

son dernier-né en matière de gestion des formations. Il s’agit du logiciel pur Web 2.0,

eTIMS®. Rencontre avec une partie de l’équipe.

40

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

« Le plus important pour nous était

de repenser complètement l’outil

nécessaire à la gestion et à l’organisation

des formations et certifications

au sein d’une entreprise », explique

Bruno Vits, Managing Director de

Catharsys Consulting Group. Il fallait

concevoir un outil capable de s’adapter

aux utilisateurs, un logiciel élaboré

à partir de leurs besoins.

C’est en Italie que l’aventure eTIMS®

a commencé. A Milan, dans une

spin-off issue de l’Université Polytechnique,

l’équipe ICT de Catharsys

Consulting Group a déniché la perle

technologique : le Model Driven Architecture

(MDA). « L’innovation technologique

provient le plus souvent

d’une réflexion née du milieu universitaire

mais il faut la rendre pratique.

Voilà pourquoi nous sommes

arrivés à l’approche « modélisation »

des besoins des utilisateurs », raconte

André Nicolay, ICT & R&D Manager

chez Catharsys Consulting Group. Les

dirigeants de la PME bruxelloise ont

alors décidé de l’appliquer aux ressources

humaines et spécialement à

la gestion de formations.

Une flexibilité optimale

eTIMS® a vu le jour en 2008, pour les

10 ans de Catharsys Consulting Group.

Fruit de l’expérience de l’équipe en

matière de RH et d’ICT, ce logiciel

est une application web, exécutable

dans un monde le plus ouvert possible,

c’est-à-dire indépendamment

de serveurs, de bases de données ou

encore des navigateurs spécifiques. «

La valeur ajoutée d’eTIMS® vient du

fait qu’après installation, le logiciel

peut être facilement adapté, modifié,

paramétré pour coller au mieux aux

demandes du client final », explique

Bruno Vits. Les utilisateurs finaux

sont des responsables de formation,

des assistants administratifs, des managers

RH ou encore des responsables

des signalétiques du personnel.

L’outil permet de planifier les formations,

suivre les coûts, la logistique,

les historiques de formations et de

certifications, produire les statistiques,

etc. Il s’adresse aux entreprises

de plus de 300 personnes qui ont un

certain volume de formations ou à de

plus petites structures pour qui il est

nécessaire d’avoir un outil pointu de

suivi de formations.

Pratique avant tout

Les atouts d’eTIMS® Le logiciel

s’adapte à la société cliente et pas

l’inverse. Elle n’est pas obligée de modifier

ses processus puisque l’outil s’y

adapte. eTIMS® a l’avantage en outre

de pouvoir être implémenté rapidement

(une question de semaines et

non de mois).

« Ce programme a été élaboré par des

gens de terrain. C’est un grand avantage.

Souvent, ce type de logiciel est

développé par des informaticiens

peu au fait du sujet qu’ils mettent

en forme. Chez Catharsys Consulting

Group, nous avons la chance de travailler

sur les deux pôles, IT comme

RH. Notre logiciel est basé sur une

expérience concrète. Notre capacité

d’analyse et de restitution permettent

d’élaborer un outil pour l’entreprise

tout en étant très peu intrusif dans

son opérationnel. Nos activités de Business

Process Outsourcing en organisation

de formation nous ont en effet

été précieuses dans la conception

d’eTIMS®. Nous sommes également

utilisateurs de notre logiciel au quotidien,

un atout solide dans la mise en

place de fonctionnalités pertinentes

pour une plus grande efficacité opérationnelle»,

ajoute Bruno Vits.

100% bruxellois

Last but not least, les créateurs

d’eTIMS® rappellent que leur logiciel

est un produit bien bruxellois. L’IR-

SIB, l’Institut d’encouragement de la

Recherche Scientifique et de l’Innovation

de Bruxelles, a d’ailleurs largement

soutenu un projet dans lequel

il croyait. « Finalement, eTIMS® est

un pur produit opérationnel tout en

étant à la pointe de la technologie. Un

logiciel né d’une idée complexe pour

aboutir à une grande simplicité d’utilisation

», conclut André Nicolay.

Stéphanie Brisson

André Nicolay et Bruno Vits

Catharsys Consulting Group

Secteur : HR consultancy & ICT

Création : 1997

www.catharsys.eu


dossier hr

COMMUNICATION INTERNE

Dire la vérité, toute la vérité,

rien que la vérité

Apporter un retour d’information à un employé quant à ses performances n’est pas chose

courante. Mais évaluer ses collègues, voire le patron, voilà qui a valeur d’exception. On ne

confond pas courage et témérité, surtout quand la carrière est en jeu.

Et pourtant, la plupart des gens

attendent un tel retour d’information.

Faute de réaction,

il est difficile de progresser car il y a

peu, sinon aucune motivation à se

développer. Rien d’étonnant donc à

ce que « mon patron m’apporte un

feed-back » apparaît toujours en tête

de liste des attentes de l’employé. A

tel point que certaines entreprises

ont érigé le retour d’information en

valeur clé. Ce qui rend la chose à la

fois intéressante et difficile, c’est qu’il

s’agit d’un état d’esprit et non d’un

mécanisme.

Le plus grand ennemi du retour d’information

C’est le « détour d’information

» : réagir aux manquements

perçus d’un collègue en les débattant

avec d’autres collègues sans oser le

critiquer en face. Ce n’est pas une

question de morale. Ou en tout cas,

c’est bien plus que cela. L’impact du «

détour d’information » sur l’entreprise

peut être mesuré en monnaie sonnante

et trébuchante. Les conflits non

finis, les tiraillements politiques et le

temps perdu coûtent une fortune.

Bien sûr, il y a aussi l’aspect culturel.

La communication prend des formes

extraordinairement différentes en

Asie, en Europe et par ailleurs dans

le monde. Mais cela ne dispense pas

d’assurer un bon retour d’information.

La culture nationale doit déterminer

la manière dont le retour d’information

est donné, rien de plus.

Conseils

Quatre facteurs feront du bon retour

d’information une caractéristique

positive et habituelle dans votre

culture d’entreprise.

• Fondez les relations de travail

sur la confiance. Si votre retour

d’information est mal perçu,

peut-être le terrain a-t-il été mal

préparé : si la personne ne vous

fait pas suffisamment confiance,

elle concevra difficilement que vos

critiques ou félicitations soient

constructives. Si bien que le retour

d’information peut aussi servir

de baromètre de la qualité de vos

relations.

• Donnez plus d’avis positifs que négatifs.

Bien sûr, en tant qu’adultes,

nous savons tous encaisser. Et pourtant

rien n’a vraiment

changé depuis l’enfance.

Tous les employés ont besoin

d’encouragements,

et l’avis positif est un

outil de motivation des

plus puissants.

• Prenez le temps qu’il

faut. Un retour d’information

vague ou à la va-vite

fait plus de tort que de

bien. Et n’utilisez jamais

le courrier électronique

pour donner vos avis, c’est

mortel !

• Donnez le bon exemple.

Considérez le retour d’information

comme un élément

de la culture d’entreprise

plutôt que comme

un stratagème de gestion.

Les managers doivent endosser

la responsabilité

d’un retour d’information

sincère, constructif et régulier.●

Gilles Klass

Mercuri Urval Belgium

MAIN DANS LA MAIN

AVEC LES PME
















S. Leclère & Consultants,

avenue de la Forêt 190,

1000 Bruxelles.

Tél.: 02 672 63 98 - Fax: 02 675 30 12.

E-mail: recruit@leclere-consultants.be

www.leclere-consultants.be

Agréments 351/BO - B-AA05.011 - W.RS/W.SO.110

Membre de Federgon: VG.351/b. - Membre de ER International.

© Image Source

Donner son avis pour mieux se développer

PUBLICITÉ

41

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


dossier

hr

RELANCE ÉCONOMIQUE

L’outplacement ouvre ses portes au moins

de 45 ans

Depuis le début de l’année, l’outplacement n’est plus limité aux personnes de plus de 45

ans, ni aux entreprises de plus de 20 salariés. Une conséquence de la situation économique

qui voit de plus en plus de travailleurs se retrouver sans emploi. Et ce à n’importe quel âge

et dans n’importe quel secteur.

42

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Christain De Glain, responsable

de l’outplacement pour Daoust

Interim, nous explique tout le

bien qu’il pense de cette mesure qui

fait partie de la loi de relance économique

qui permet d’allier la fougue

des jeunes, l’expérience des seniors et

la sérénité des mediors.

«L’extension de l’outplacement

aux travailleurs

âgés de moins de 45 ans

est incontestablement

une bonne chose, il est

important de donner

à l’ensemble des travailleurs

licenciés tous

les atouts pour retrouver

du travail».

Pour Christain De Glain,

l’outplacement est un

outil indispensable au

retour sur le marché du

travail et ce à plus d’un

titre. En effet, cette

mesure d’accompagnement

permet tout d’abord au

candidat de comprendre et

d’accepter son licenciement,

avant de commencer son travail

de deuil par rapport à l’emploi

perdu.

Ensuite, viendra l’élaboration d’un bilan

de compétences pour le candidat,

ainsi que la définition de nouveaux

objectifs professionnels. Que veut-il

faire Veut-il rester dans le même

secteur d’activité Par quoi est-il

attiré «L’information sur les formations

disponibles peuvent également

constituer un tremplin vers un

nouveau départ», explique d’ailleurs

Christian De Glain à ce sujet.

Classiquement, viendront également

dans le cadre de cette procédure d’outplacement

la rédaction des lettres de

motivation, du curriculum vitae et

la préparation aux entretiens d’embauche.

Et finalement, bien entendu

la recherche de l’emploi proprement

dit, au travers de tous les canaux possibles

: internet, presse écrite, fédérations

professionnelles, réseaux, etc.

L’outplacement n’est désormais plus réservé

aux plus de 45 ans

Les trois «moments-bonheur»

En dehors de ces aspects plutôt «techniques»,

le consultant explique encore

l’importance du travail en groupe

pour ce type d’accompagnement. «Le

partage en groupes d’expériences

permet notamment aux personnes

de constater qu’elles ne sont pas les

seules à avoir subi ce qu’elles vivent

parfois comme une véritable injustice».

Christian De Glain cite un exercice

régulièrement pratiqué au cours de

ses formations, l’exercice des « trois

moments bonheur ». «J’invite un des

candidats à raconter en détails trois

moments professionnels où il s’est

senti particulièrement bien : épanouissement

personnel, appréciation

des collègues et de sa direction, impression

de maîtriser son métier. Ensuite,

les membres du groupe et moimême

réfléchissons aux métiers qui

permettraient à la

personne d’exercer

les mêmes qualités

qui lui ont permis

de se sentir bien

dans son ancienne

activité. Chacun

énumère ses suggestions.

Je laisse

alors trois secondes

au candidat pour

donner une note

entre 1 et 10 aux

suggestions énoncées.

Trois secondes,

pas plus, car je pense

que l’intuition

est fondamentale

dans ce genre de processus». Toutes

les réponses ayant obtenu au moins

un 7 sur 10 sont ensuite disséquées et

passées à la loupe. Et permettent parfois

au chercheur d’emploi de découvrir

un nouvel horizon professionnel

auquel il n’aurait pas pensé a priori.

Finalement, Christian De Glain a

pointé l’importance de la pyramide

des âges dans l’outplacement comme

dans le monde professionnel. «Cela

permet de mettre en commun l’expérience

des aînés, la fougue des plus

jeunes et la sérénité de ceux que l’on

appelle aujourd’hui les médiors»,

conclut-il.

Hélène Legrand


dossier hr

EMPLOI DES LANGUES

Passer du nice to know au need to know

Avoir des connaissances générales dans une deuxième langue, c’est bien. Et même très

bien. Mais cela ne suffit plus. Les acquis doivent maintenant être ciblés, en fonction des

besoins de l’utilisateur. De nouveaux modules de formation se mettent en place. Etat de la

question avec Mieke Van Oost, d’Accent Languages.

On ne le répètera jamais assez :

connaître une autre langue est

un atout indéniable dans le

monde du travail. Mais il semble qu’à

force de frapper sur le clou, le message

ait fait son chemin. «Aujourd’hui, la

plupart des personnes qui sortent de

l’école savent parler une deuxième

langue. Et même parfois une troisième

langue», constate Mieke Van Oost, managing

director du bureau bruxellois

d’Accent Languages. Les francophones

connaissent en effet soit le néerlandais,

soit l’anglais, alors que dans le nord

du pays, c’est pratiquement toujours

le français qui constitue la deuxième

langue.

Mais, ce n’est pas tout. Une fois actifs

sur le marché du travail, les travailleurs

continuent souvent de suivre

une formation en langues. «C’est

vraiment une tendance de fond actuelle

qui veut que la connaissance

des langues augmente en quantité,

mais également en qualité», pointe

encore Mieke Van Oost. Visiblement,

les acquis généraux ne sont plus suffisants.

Et puis, surtout, les clients

demandent de plus en plus fréquemment

des formations spécifiques pour

des groupes-cibles. «Nous organisons

par exemple des cycles de formation

pour certains clients comme Exki,

Leonidas ou Delhaize. Dans le cas de

Leonidas, nous formons les vendeurs

et vendeuses qui sont en contact avec

la clientèle. Les sessions vont donc

s’articuler autour d’une série de thèmes

comme «Le nom des pralines»,

«Comment conserver le chocolat»,

«Comment aider le consommateur

dans son choix».

La formation est plus efficace car elle

est centrée sur les besoins de l’utilisateur.

«On n’est plus dans le nice to

know mais dans le need to know», explique

Mieke Van Oost. «Une vendeuse

de chez Leonidas peut savoir parler

de l’oenologie française en néerlandais

mais pas avant de connaître tous

les termes techniques entourant le

chocolat», ajoute-t-elle.

Etonnamment peut-être, le choix des

langues demandées en formation ne

varie que très peu, et cela depuis plusieurs

années déjà. «Le néerlandais

reste toujours une des langues particulièrement

pratiquée lors des formations,

même si la progression de la

demande s’est stabilisée», remarque

la responsable bruxelloise d’Accent

Languages.

Par contre, aucune ruée n’a été

constatée sur les langues exotiques

«Nous avons parfois des demandes

ponctuelles pour le japonais ou le

tchèque. Mais, il ne s’agit pas d’une

tendance de fond. Nos clients constatent

qu’ils n’ont pas toujours besoin

de parler la langue du pays pour voir

s’ouvrir un marché. L’anglais suffit «,

ajoute encore Mieke Van Oost.

Hélène Legrand

43

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Parler, c’est travailler!

Les tables de conversation sont également très en vogue au sein des entreprises.

A des années-lumière d’un classique cours ex-cathedra, les tables

de conversation réunissent autour d’un même sujet un grand nombre de

participants, ayant une certaine cohérence de niveau. «Le tout est organisé

comme un débat, avec le formateur dans le rôle du modérateur», explique

Mieke Van Oost.

L’objectif est de faire parler les participants pendant une vingtaine de minutes

autour d’un sujet, chacun étant invité à prendre la parole, à échanger

ses idées. Ensuite, le formateur prend une dizaine de minutes du temps

pour travailler sur certains points linguistiques, donner des synonymes,

préciser un point de grammaire.

Les techniques audio sont également très largement utilisées dans ces tables

de conversation.

© Image Source

Les tables de conversation, un bon moyen de plonger dans une autre langue


1 milliard

d’euros!

Pour les entreprises,

les indépendants

et les professions

libérales.

E.R. : Gilke Eeckhoudt, Fortis Banque sa, Montagne du Parc 3, 1000 Bruxelles

Chez BNP Paribas Fortis, nous sommes convaincus que les entreprises sont le cœur de l’économie. C’est pourquoi

nous mettons 1 milliard d’euros à leur disposition. Si comme nous, vous pensez qu’entreprendre est la meilleure

façon de stimuler la relance, venez nous parler de votre projet.

Pour plus d’informations: téléphonez au 02 433 41 01 ou surfez sur www.fortisbanking.be/1milliarddeuros

BNP Paribas Fortis, le partenaire de vos projets


dossier hr

MOTIVER

Quels incentives en période de crise

Comment encourager ses troupes quand la crise est là et que la marge pour les

augmentations, bonus et autres voitures de société, diminue Les idées originales et peu

onéreuses sont légion. Pistes à suivre.

Lexus, leasing de voitures hybrides

Pour Koen Dekoning, PR de Toyota

Belgium, le leasing de voitures hybrides,

moins onéreuses, comme la

Lexus, est un bon plan en période de

crise. N’oublions pas que, plus le niveau

de CO2 est bas, plus importante

sera la déductibilité des frais. Une

tendance que l’on remarque de plus

en plus dans les entreprises : les cadres

sont incités à choisir leur voiture

en fonction des émissions de CO2

pour pouvoir profiter de cette déductibilité.

«Cela devient très intéressant

avec la sortie d’un nouveau modèle

comme la Lexus RX450h, un SUV de

luxe hybride n’émettant que 148 gr

CO2/km et permettant donc la déductibilité

fiscale à 75 % pour le professionnel,

précise Koen Dekoning. Cet

avantage en fait une voiture unique

de son segment.»

www.lexus.be

45

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

We love solutions

Daoust près de chez vous

Alost, Anvers, Blankenberge, Bruxelles, Charleroi, Courtrai, Eupen, Gand,

Gembloux, Huy, Knokke, La Louvière, Liège, Malines, Mons, Namur,

Nieuport, Nivelles, Ostende, St-Nicolas, Verviers, Wavre

Galerie de la Porte Louise 203/5

1050 Bruxelles

Tél: 02/513.14.14 - Fax: 02/513.06.50

E-mail: info@daoust.be

Contact Center: 070/22.11.40

n° Agrément : Bruxelles B-AA05.034 - Wallonie : W.INT/SO/RS/RE.22

www.daoust.be


Profil

Actualité RH

Le Securex nouveau est arrivé !

Securex, tout le monde connaît. Mais est-ce que chacun d’entre nous sait exactement ce

que fait l’entreprise Le management de Securex n’en était pas sûr. Une large campagne

de communication et une nouvelle marque ont été lancées afin de remédier à cette lacune.

A notre tour de partir à la rencontre du Securex new look avec Pierre-Emmanuel Fobe,

Group Marketing & Communication Director.

46

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Qu’est-ce qui change pour

la marque pour Securex

Pierre-Emmanuel Fobe – Le grand

changement, c’est la baseline qu’on a

ajouté sous le logo Securex : « human

capital matters ». Nous voulions marquer

notre nouvel ancrage : partir de

l’humain. Souligner que nos services,

avant d’être des produits, sont destinés

à des personnes ! « Human »,

donc, parce que les personnes sont au

centre de toutes nos activités, « capital

» parce que ce sont ces personnes

qui contribuent à la réussite d’une

entreprise, « matters » parce que la

politique RH recouvre des domaines

très diversifiés que Securex est à

même de traiter.

Pourquoi ce relooking

Pierre-Emmanuel Fobe – Cet accent

qui accompagne notre logo permet

de nous faire connaître pour l’ensemble

des services que nous offrons

et pas uniquement par le biais d’un

seul. En effet, la plupart du temps, le

public ne nous connaissait qu’en tant

que secrétariat social alors que nous

offrons aussi de l’assurance, de la

consultance RH ou encore des études

et sondages. Cela reflète notre réorganisation

interne : nous avons en effet

rassemblé toutes nos unités d’exploitation,

nos centres de connaissances

et nos filiales dans un seul et même

groupe, qui s’appuie sur six centres de

compétences. Par ce changement, Securex

démontre son évolution d’une

entreprise orientée produits vers une

entreprise orientée clients.

Pourriez-vous nous détailler

les 6 centres de

compétences de Securex

Pierre-Emmanuel Fobe – « HR services

» offre des conseils juridiques, des

audits sociaux, de la protection juridique.

Il comprend un Personnel Administration

Desk qui se charge, le cas

échéant, de l’ensemble de la gestion

du personnel à votre place. Les experts

de « Health & Safety » développent

avec les clients une stratégie qui

va au-delà d’une simple application

de la loi, avec l’objectif d’améliorer le

bien-être général des collaborateurs

et donc la performance de l’entreprise.

« HR Insurance » est le centre

de compétence spécialisé dans les assurances,

comme l’assurance groupe,

l’assurance obligatoire accidents du

travail ou encore l’assurance revenu

garanti et la pension libre complémentaire

pour indépendants. « HR

Consulting » dispense des conseils

tant en matière de rémunération, de

santé, bien-être et sécurité que des

solutions pour la gestion et la fidélisation

des collaborateurs. Le centre «

Social Admin » propose tous les services

d’administration sociale : guichet

d’entreprises, mutualité, contrat

INAMI entre autres. « HR Research »

réalise des modèles de mesure sur la

motivation, la satisfaction du personnel,

l’absentéisme, etc.

A qui vous adressez-vous

Pierre-Emmanuel Fobe – Autant aux

particuliers, qu’aux starters, aux

indépendants, PME et grandes entreprises.

De l’épargne-pension à la

mutualité, en passant par le guichet

d’entreprises, les caisses d’assurances

sociales, les assurances revenu garanti

ou contre les accidents corporels.

Quelle est la force de

Securex pour une entreprise

bruxelloise

Pierre-Emmanuel Fobe – Dans le

monde des ressources humaines, tout

est en évolution permanente : lois, réglementations,

exigences du monde

des affaires. Ce n’est pas toujours facile

à suivre. Chez Securex, l’entreprise

a à portée de main un ensemble de

compétences pour tous les aspects de

sa gestion de ressources humaines.

En outre, la crise a renforcé le besoin

de professionnalisme. Les entreprises

veulent travailler avec des partenaires

qui offrent une palette de services

tout en étant très spécialisés. Securex

est en mesure d’apporter cela aux entreprises

bruxelloises, quelle que soit

leur taille.

Stéphanie Brisson

Pierre-Emmanuel Fobe

Securex

Secteur : Services en management du capital humain

Nombre d’employés : 1600 personnes

Localisation : Belgique, Luxembourg, France

www.humancapitalmatters.be

www.securex.be


dossier hr

Titres-repas

Autre forme d'incentive très économique,

les chèques repas. D'autant

que, désormais, toutes les entreprises

peuvent bénéficier d'un euro de

déduction fiscale par chèque repas

payé, que celui-ci ait une valeur de 6

ou de 7 euros. Le but de cette déduction

fiscale en faveur des entreprises

est d'assurer la neutralité de coût de

l'augmentation de valeur des chèques

repas de 6 à 7 euros. Cette déduction

est aussi applicable pour les chèques

de 6 euros, la mesure lancée dans le

cadre du plan de relance stipulant

qu'elle 'vaut dans tous les cas'. Pour

les entreprises qui conservent le chèque

repas à 6 euros, la mesure constitue

un bénéfice total. En Belgique, 250

millions de chèques repas sont payés

chaque année. La nouvelle mesure

équivaut donc pour les entreprises à

une réduction des charges de 250 millions

d'euros. A ne pas négliger.

Appétissants, ces paniers de fruits!

Vous cherchez un cadeau incentive

pas cher, excellent pour la santé et

toujours apprécié Offrez une corbeille

de fruits! Gift.be, l'une des

premières boutiques en ligne de

cadeaux, en propose de somptueuses.

Dans une jolie corbeille ou une

inattendue boîte à chapeau, cette

boutique en ligne réalise des présentations

originales de fruits variés.

Fruits exotiques ou de saison, assortis

de chocolats belges, de bouteilles

de divines bulles, de fromages ou de

fleurs, sont livrés dans toute la Belgique

et ailleurs dans le monde. Pour

les cadeaux d'affaires, Gift.be livre

des colis à domicile ou au bureau.

Des services complémentaires sont

également proposés : livraison individuelle

ou groupée de cadeaux en

grandes quantités, personnalisation

d'emballages, campagnes de fidélité

et cadeaux pour clients et employés.

Offrir une corbeille de fruits fait toujours

un heureux.

www.gift.be

47

Trip en 4x4

Hors des

sentiers battus

Vous cherchez un team building hors

des sentiers battus Alors, foncez

sur une expédition en 4X4 ancêtre

dans les Ardennes ! ExPnature vous

propose une journée entre collègues

plus light que les randos habituelles.

Au programme, balade cool et sympa

au cœur d'une très belle nature. Une

journée d'entreprise à la portée de

tous, aucune performance physique

n'étant demandée. Amenez juste votre

bonne humeur. Des dégustations

de produits du terroir agrémentent

les arrêts en forêt, au cours d'une

halte dans une brasserie locale ou

une distillerie au milieu d'un village.

ExPnature vous propose également

d'autres formules aussi écologiques

qu'économiques : VTT, randonnées

destres, escapades nature... Pour

des groupes plus importants, une

formule 'bien-être' est proposée en

collaboration avec le spa du Quartier

Latin à Marche-en-Famenne. Pour

une vraie journée détente.

www.expnature.be

© Reporters/Ezequiel Scagnetti

PUBLICITÉ

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


dossier

hr

Faire 'prendre la sauce' autrement

Vous êtes manager et vous souhaitez

faire 'prendre la sauce' autrement

dans votre team Votre rêve secret

est de voir les membres de votre

équipe chapeautés par un vrai toqué

Vous ne dites pas non à l'idée de voir

votre secrétaire renifler en épluchant

les oignons Bien que votre département

compte la crème des crèmes,

vous souhaitez encore mieux la lier

La formule team building culinaire

est fait pour vous et votre équipe.

Toute la soirée, ça va dégraisser, écumer,

napper et pocher ! Une expérience

unique à vivre avec

son équipe, dans une cuisine

d'exception, sous les conseils

avisés d'un chef toqué hors

norme. Qui dit miam-miam

Meetings.incentives@

opt.be

Urgences au cœur de Bruxelles

Le pouls de la communication

dans votre société est

stable, le rythme de la motivation

régulier, le checkup

positif… Et bien, il y a

encore moyen de booster

tout ça grâce à la Clinix!

Imaginée et mise en scène

par Action Team Training, cette animation

de team building se déroule

à 150 mètres de la Grand Place, dans

l’ancienne polyclinique de Bruxelles.

Objectif : découvrir la formule de l’antidote

et triompher des difficultés en

unifiant les forces de votre équipe !

Pour y arriver, chaque équipe effectue

une succession d’épreuves physiques

et intellectuelles. Cette sortie peut se

prolonger par des animations ‘médicales’

au coeur de Bruxelles, tout en

tentant de résoudre le fameux mystère

du Professeur Van Teamendorf !

Ambiance assurée.

www.actionteamtraining.com

48

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Out of Africa… à deux pas de Bruxelles

La magie de l'Afrique à 25 minutes de

Bruxelles : un dépaysement total, les

vaccins en moins. Dès l'entrée du parc

du château de la Rocq-Arquennes,

vous voilà dans l'ambiance tropicale

d'un vrai safari. Décors, faune, repas

exotique, musique africaine…, tout y

est. Après l'accueil, vous êtes embarqué

dans des jeeps à la rencontre des

animaux. Ensuite, retour au pavillon.

Au menu : barbecue exotique avec

viande de bison, de crocodile, d'autruche,

d'antilope… Pour l'ambiance : orchestre

et danseurs africains. Chaud,

chaud. Cette somptueuse invitation

au voyage est proposée au pavillon

présenté lors de l'exposition coloniale

de Paris en 1931. Un endroit idéal pour

l'organisation de réceptions et dîners

originaux, jusqu'à 130 personnes assises.

Vos invités s'en souviendront.

www.restauration-nouvelle.be

Détente thermale à Spa

Nichés sur la colline, au cœur d'une

très belle forêt, les nouveaux Thermes

de Spa sont une destination idéale

pour une journée d'incentive centrée

sur le bien-être. Le choix est vaste. Ce

nouveau centre est plus particulièrement

dédié au thermoludisme. Bassins

extérieur et intérieur donnent

sur le magnifique paysage des Fagnes,

toutes proches. Vous aurez le choix

parmi les multiples jeux d'eau hydromassants,

cloches d'eau, geysers, sièges

à bulles, canapés bouillonnants et

autres canons d'eau. Les adeptes des

plaisirs aquatiques y trouveront leur

bonheur. Pour une relaxation maximale,

un petit passage au bain turc ou

au sauna n'est pas à dédaigner. Salle

de fitness et centre de bien-être aux

soins spécifiques complètent l'ensemble.

Un vaste espace permet, en outre,

d'accueillir cocktails et rencontres

d'affaires. Quelques heures passées à

Spa et c'est la détente assurée.

Coup de pouce anti-crise pour les PME

et pour l’environnement

Depuis l’augmentation de la valeur

faciale du Ticket Restaurant® à 7€

et la confirmation de la déductibilité

d’1 €, de nombreuses entreprises

commandent ce montant maximum.

L’avantage est important pour

l’employeur : cela lui revient 50 à

70% moins cher qu’un salaire selon

la situation. De quoi augmenter le

pouvoir d’achat sans augmenter les

charges. Accor services a récemment

lancé le Ticket EcoCheque®. Par ce

biais, les employeurs peuvent désormais

faire un geste pour la planète

et pour le portefeuille de leurs collaborateurs

en leur offrant jusqu’à

125 € en 2009 et 250 € en 2010 sous

forme d’éco-chèques. Utilisables pour

l’achat de produits et services à caractère

écologique, ils sont exonérés

de charges sociales, non imposables

pour le travailleur et cumulables avec

le Ticket Restaurant® et d’autres chèques-cadeaux.

www.accorservices.be


dossier hr

RECRUTEMENT

Un bon CV ne correspond pas forcément à

une bonne recrue

Quels sont les tests validés pour contrôler si un bon CV correspond à une bonne

recrue Personnalité, intelligence, vente, capacités émotionnelles, orientation métiers,

graphologie… Réponse avec Tessa Dagnely, de Dagnely RH.

Pour Tessa Dagnely, spécialisée

en recrutement, agréée en

Région bruxelloise et Région

wallonne et coach dans le secteur

professionnel, les spécialistes du recrutement

ne reçoivent pas toujours

suffisamment de CV. «En mission

pour un client, nous allons à la recherche

de candidats en plaçant des

annonces sur Internet, par le relationnel

et le bouche à oreille», commence-t-elle.

Ensuite, le recruteur va

lire un certain nombre de CV pour

décider quels candidats il va inviter

pour l’étape suivante. «Une première

sélection est inévitable sur base des

CV en fonction des critères convenus

avec le client.» Pour certains postes,

le type de diplôme est important.

«Aujourd’hui, la plupart des candidats

ont compris que bien présenter

un CV est important. En effet, c’est

beaucoup plus agréable à lire. Si certains

CV correspondent tout à fait à

la réalité du parcours du candidat,

pour d’autres, ce n’est pas le cas. Sans

qu’ils soient pour autant complètement

faux, la dose sur les qualités ont

été forcées ou les expériences liées au

poste demandé exagérées.»

Plusieurs étapes

Un recrutement se fait en plusieurs

étapes. « D’abord, avec le client, ancien

ou nouveau, nous décidons

ensemble des critères prioritaires,

secondaires et moins importants. Ensuite,

le tri de CV me permet de sélectionner

la dizaine de personnes que

je vais rencontrer. A ce moment-là, je

fais surtout une interview approfondie.

Ma formation de coach, ajoutée à

celle à l’entretien, m’aide beaucoup.

Cette interview sert à vérifier les données

du CV, à voir si tout correspond

bien. L’entretien permet aussi de parler

avec le candidat de son parcours.

Cela m’aide à voir ses motivations,

ce qu’il estime avoir réussi. Il est très

important pour moi que le candidat

parle concrètement de son vécu. Mes

questions permettent de faire avec

Tessa Dagnely

lui le check-up de ses expériences.»

Selon les compétences requises, des

tests sont également utilisés. «Par

exemple, lors d’un recrutement pour

un poste commercial, des tests de

vente permettent de sonder au-de

de ce qui a été récolté lors de l’interview.

Il existe des tests de profil de

manager, de profil professionnel, de

comportement… Avec mon client,

nous voyons ensemble quels types de

tests il désire que je fasse passer. Les

résultats des tests sont alors croisés

avec ce que j’ai retiré de l’interview.

Eventuellement, je peux réaliser une

étude graphologique. Cet outil vient

en plus, à condition que le client soit

d’accord. Je demande alors aux candidats

d’écrire un texte et je leur dis

pourquoi.»

Sur-mesure

Pour chaque client Tessa Dagnely

réalise toujours du sur-mesure. «Je

tiens absolument à ce que la méthode

que j’utilise soit appropriée à

la situation. J’utilise beaucoup mes

interviews. Mes formations de coach,

en analyse transactionnelle et en

systémique m’aident beaucoup.»

Un CV va révéler un parcours d’études,

de formation professionnelle,

des données générales, ainsi que les

connaissances en langues. Ce qu’il ne

révèle pas «Si tout ce qui est inscrit

sur le CV correspond à la réalité, ni

qui est le candidat derrière son CV,

c’est-à-dire ses qualités humaines,

son comportement relationnel, ses

réactions émotionnelles, sa maîtrise

de lui, ses capacités d’adaptation, son

style de management. Aujourd’hui,

la plupart des entreprises ont compris

que ces aspects humains sont

hyper importants. Pour moi, ils sont

primordiaux.» Un CV, c’est nécessaire,

mais pas suffisant pour choisir le bon

candidat.

Jacqueline Remits

www.dagnelyrh.be

49

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE


Profil

Audiovisuel

La passion au service du film corporate

Après une quinzaine d’années dans le milieu audiovisuel, Ismaël Boutaour sait comment

aborder un film. Il veut se distinguer par sa connaissance du terrain et son expérience. La

satisfaction du client, le souci du détail sont en effet au centre des préoccupations de Bi-

One, la société qu’il a fondée il y a 5 ans. Petit tour en mots et… en images.

50

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Le ton est donné. Ismaël Boutaour,

à la tête de Bi-One, base son travail

avant tout sur la qualité et l’innovation.

« Nous sommes des passionnés

de l’audiovisuel et de la communication.

Quand un client nous demande

un produit, nous sommes prêts à mettre

tout en œuvre pour aller jusqu’au

bout du projet ». Il y a autant de projets

audiovisuels qu’il y a de clients.

« Un film n’est jamais identique à un

autre. Cela ne nous intéresse pas de

refaire des choses qui ont déjà été faites,

explique Ismaël Boutaour. Bi-One

a pour ambition de rendre le marché

plus qualitatif. On ne veut pas faire

des films pour profiter de la crédulité

du client ».

Bi-One s’est spécialisé dans les films

corporate et institutionnels. La société

travaille entre autres avec les

institutions européennes. Côté films

corporate, Bi-One s’adresse aux PME

et au secteur privé en général. A côté

de ces deux activités principales, Bi-

One développe différents concepts,

notamment télévisuels via sa filiale

Fresh Medias, basée au Maroc.

Raconter une histoire

Le travail audiovisuel commence évidemment

par l’écoute du client, de

ses besoins et du message qu’il doit

communiquer. Sur base d’un cahier

des charges comprenant tous les éléments-clés,

Ismaël Boutaour élabore

avec ses collaborateurs plusieurs scénarios.

« Le film corporate est encore

souvent de facture classique et lourde.

Nous essayons de faire évoluer le

client vers plus de modernité. Actuellement,

les gens sont gavés de vidéo.

Il faut sortir du lot. Explique-t-il. Les

clients ont parfois du mal à imaginer

ce qu’un scénario pourrait donner à

l’écran, il faut les convaincre, vendre

le concept.

C’est cette approche, qu’il nomme

en souriant « corpo-fiction », qui a

permis à Bi-One de remporter le Prix

des Frères Lumière lors du Festival

du Creusot en France en 2005. « La

corpo-fiction met en scène des comédiens

avec le produit. On crée une

histoire autour de la marque. On sort

du cadre strict de l’entreprise tout en

parlant du produit », explique Ismaël

Boutaour.

Créer côte à côte

avec le client

Une fois le scénario choisi et affiné,

la réalisation du film se fait en collaboration

avec le client. « Que ce soit

pour le casting, le choix des voix off

ou le son, il a son mot à dire, raconte

Ismaël Boutaour. Pour la réalisation

et la production du film, Ismaël

Boutaour travaille avec de nombreux

sous-traitants, des réalisateurs aux

chefs-opérateurs, en passant par les

comédiens, les journalistes ou encore

les monteurs. « J’attache beaucoup

d’importance à la qualité du film. Une

voix off bien choisie, par exemple, fait

toute la différence. Je travaille la plupart

du temps avec des réalisateurs et

des chefs opérateurs dont j’apprécie

le travail soigné ».

A la vue des films réalisés par Bi-One,

on pourrait craindre pour son budget.

Justement, le dirigeant l’a bien

compris et a lancé, en phase avec la

période économique difficile, le « crisis

package ». « Pour moins de 2000

euros, nous réalisons un film corporate

d’une minute trente mais aussi

une newsletter et nous lançons sa

diffusion sur tous les canaux web, explique

le patron de Bi-One. De plus,

notre connaissance du marché et notre

expérience nous permettent de

proposer des projets qui respectent

les budgets des clients ». L’équipe

de Bi-One fait preuve de flexibilité,

dans le souci d’éviter la frustration du

client.

Avant de créer Bi-One, Ismaël

Boutaour est passé par tous les échelons

du métier, de la machinerie à

l’éclairage, de la participation à la

production de longs métrages à la

réalisation de clips musicaux. C’est

cet éclectisme qui lui permet de rassurer

ses clients et de leur offrir de la

souplesse et des alternatives lorsque

cela est nécessaire. « Mon expérience,

c’est le terrain. Bi-One est une société

à l’esprit créatif, qui a une grande capacité

à rebondir et à évoluer. Notre

moteur est notre envie de créer ».

Stéphanie Brisson


Bfm Today.

Le premier journal multimédia

de l’info

Le Bfm nouveau est arrivé. Il prend la forme de l’avenir, celle d’un journal multimédia au

titre de Bfm Today. Un quotidien gratuit et interactif, déposé chaque jour dans votre

mailbox. Vous y trouverez toute l’info économique, politique, sociale et culturelle, à

travers des rubriques connues et plein de nouveautés en lettres, en sons et en images.

Le discours, lui, ne change pas, le ton reste celui que vous avez toujours apprécié.

Découvrez vite Bfm Today en consultant www.bfmtoday.be


dossier

hr

ENQUÊTE

Un verre, ça va. Deux verres,...

Une nouvelle convention collective de travail pointe le bout de son nez. Le Conseil

national du travail a émis un avis sur l’instauration d’une politique en matière d’alcool

et de drogues dans les entreprises. Dans la foulée, Attentia, un prestataire de services

en ressources humaines et qui dispose d’un service spécialisé dans la prévention et la

protection au travail, a mené l’enquête sur un sujet difficile à cerner et à mesurer : la

politique des entreprises en matière d’alcool et de drogues. Conclusions.

52

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Dans le cadre d’une enquête

réalisée auprès de 468 responsables

en ressources humaines,

conseillers en prévention et

chefs d’entreprise, Attentia a d’abord

cherché à savoir si les entreprises disposaient

déjà de directives en matière

de consommation d’alcool et de drogues

pendant les heures de travail.

Et il ressort de l’enquête que deux entreprises

sur trois disposent en effet

de certaines directives en la matière.

« 75 % des entreprises disposant de directives

sont des grandes ou moyennes

entreprises et 70 % sont établies

en Flandre », précise l’étude.

Ces lignes conductrices se retrouvent

notamment codifiées soit dans le

règlement de travail (84%) soit dans

la brochure d’accueil (28%). Dans 15%

des cas, un code de conduite séparé a

même été édicté.

Tolérance, le maître-mot

Mais plus important à savoir : quelles

sont justement ces règles Et là,

la réponse est parfaitement claire.

Seule une entreprise sur cinq dit

appliquer une tolérance zéro absolue

comme principe de base. « Trois

quarts des entreprises interrogées

ferment les yeux de temps à autre,

soit lors d’une fête du personnel, soit

lors d’un déjeuner avec des clients »,

indique Anouck Debroye, trendwatcher

auprès d’Attentia.

Les plus souples en la matière Les

entreprises bruxelloises et les grandes

entreprises. Mais la tolérance en

matière d’alcool peut également être

fonction de l’activité du travailleur.

« Les lunchs d’affaires font partie de

la culture au sein de certaines entreprises

», souligne encore Anouck Debroye.

Assistance zero

Edicter des règlements pour ses travailleurs,

c’est bien mais les assister

c’est mieux. C’est pourquoi Attentia

s’est penché sur les possibilités d’assistance

prévues par les entreprises

et les tests que ces sociétés utilisent

en cas de besoin.

Verdict : une entreprise sur deux ne

prévoit aucune assistance, ni en interne

ni via un service externe de prévention

et de protection. « Ce sont là

des constatations étonnantes en ces

temps de maîtrise des coûts, surtout

quand on sait qu’il ne faut pas sousestimer

les coûts liés à l’alcool comme

l’absentéisme et les accidents du

travail dans une entreprise », relève

Annouck Debroye.

D’après un récent calcul de l’Institut

pour la prévention, la protection et

le bien-être au travail, l’abus d’alcool

coûte chaque année aux entreprises

belges pas moins de 2,2 milliards

d’euros.

Quant aux tests, ils ne sont pratiquement

jamais utilisés par les entreprises

belges. En effet, il ressort de

l’enquête d’Attentia que près de 9 entreprises

sur 10 (88,9%) disent ne pas

utiliser de tests. Et lorsqu’un test est

utilisé, souvent dans des contextes

spécifiques, c’est un alcotest. Le recours

à des analyses d’urines et à des

tests sanguins et même à l’éthylotest

anti-démarrage est négligeable.

Mais cela devrait changer, car la nouvelle

CCT devrait permettre l’utilisation

de certains tests d’alcool et

de drogue, dans des conditions bien

définies. On attend l’application de

cette convention collective pour 2011.

Hélène Legrand

L’alcool est toléré durant

les réceptions de l’entreprise


dossier hr

PARTENARIAT DE BECI ET ACTIRIS

Un premier emploi pour les jeunes

Bruxellois

Beci est convaincu que les entreprises à Bruxelles offrent aux jeunes de réelles

opportunités pour un premier emploi. Il suffit de faire connaître les opportunités de stages

ou de premiers emplois et d’entrer en contact avec ces jeunes bruxellois.

Pour passer de la formation au monde du

travail, les stages sont une solution win-win

©Reporters/Paul Hermann

Beci lance une opération d’information

et de sensibilisation des entreprises

dans le cadre d’un premier

emploi pour les jeunes Bruxellois. Si

votre entreprise souhaite offrir une

première chance à des jeunes diplômés,

trois catégories de contrats sont

à sa disposition :

1. Des contrats de stage dans le cadre

d’un stage de travail.

2. Ces stages offrent la possibilité

de se familiariser au monde des entreprises.

La formule très simple est

cependant très peu connue.

3. Des contrats de stage dans le cadre

de l’enseignement ou d’une formation

professionnelle. Ce type de

stages pour des jeunes est bien connu

par les entreprises. Des contrats de

travail, subsidiés pendant les premiers

mois du contrat. Est-ce que

votre entreprise profite des FPI ou les

CPE

Corneel Defrancq

Plus d’info : www.beci.be/stages

PUBLICITÉ

53

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Conjuguez formation et expérience

pour de nouvelles compétences

ICHEC-Entreprises vous accompagne tout au long de votre parcours professionnel

grâce à ses formations approfondies dans différents domaines du management :

Management Général

Management Sectoriel

Finances

Ressources Humaines

Marketing

Gestion Durable

Management de Soi et des

Autres

u Jeunes Diplômés :

Diplômes d’Etudes Spécialisées (D.E.S.) En 5 modules(*) de 12 soirées (2 soirs/semaine, en 1 an)

Certificat d’Etudes en Outils de Gestion En 29 soirées et 4 samedis (en 4 mois)

u Cadres et Dirigeants :

Diplômes

En 5 modules(*) de 2 à 3 jours (1 module/mois, en 5 mois)

u Tout au long de votre parcours professionnel :

Séminaires de Spécialisation

(de 1 à 3 jours)

(*) Chaque module peut aussi être suivi séparément comme un séminaire de courte durée

02/739 37 41 – ichec-entreprises@ichec.be www.ichec-entreprises.be


international

TÉMOIGNAGE

Solvay et Digichambers, un duo gagnant

Rencontre avec Catherine Vanherwegen, Front Office Manager et Delphine Marchal, Front

Office coordinator, au sein de la supply chain chez Solvay Chemicals International.

54

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

L’équipe du Front Office Export

Qu’est-ce que Digichambers a

apporté à Solvay Chemicals

Delphine Marchal - Tout d’abord, Digichambers

nous a permis de réduire

nos frais d’huissier puisqu’il ne faut

plus systématiquement se déplacer.

Ensuite, on ne peut que louer la rapidité

pour l’obtention des CO grâce aux opérations

online. Enfin, last but not least,

nous sommes conquis par la facilité de

l’archivage électronique : avant, nous

devions scanner les documents légalisés

pour les lier aux commandes. A

présent, nous pouvons les sauvegarder

directement au départ de l’application.

Catherine Vanherwegen – Oui, et il

faut ajouter que l’approche permise

par Digichambers rencontre tout à fait

l’objectif de développement durable

que Solvay veut respecter. Notre équipe

participe d’ailleurs au Trophée de

l’innovation organisé en interne par

Solvay.

LES 5 ATOUTS DE DIGICHAMBERS

Avez-vous modifié vos

habitudes

Delphine Marchal – Le grand changement

évidemment, c’est qu’il n’y a plus

aucun papier puisque tout est archivé

électroniquement. Les habitudes de travail

doivent s’adapter. Il s’agit surtout

d’un changement des mentalités et cela

exige du temps.

Quelles sont vos observations

après 3 mois d’utilisation de

Digichambers

Delphine Marchal – Nous avons reçu

une formation donnée par Sandrine

Surings ici en interne. Cela nous a tout

de suite donné une idée de la marche

à suivre. Une fois qu’on devient un

vrai utilisateur Digichambers, tout devient

encore plus concret. Ce qui modifie

aussi les habitudes, c’est le fait

que les accès au système sont entre les

mains de quelques personnes autorisées.

Pour le moment, cela est encore

ressenti comme une contrainte alors

que c’est une vraie sécurité.

• Réduction de coûts : une étude externe démontre qu’un utilisateur peut voir ses coûts diminuer

de 30 à 50€ par CO !

• Gain de temps : moins de déplacements, pas de files.

Quelles sont vos

particularités en termes de

gestion de documents

Catherine Vanherwegen - Les gestionnaires

du Front Office Export sont

quotidiennement confrontés à une

lourdeur et une complexité administrative

propres au commerce international.

De plus, la multiplication

des formalités, douanières ou autres,

ajoutées aux innombrables contrôles

de sécurité nécessitent une organisation

rigoureuse. Il faut savoir aussi

que nous travaillons pour 5 business

units auxquelles correspondent différents

produits commercialisés par

Solvay et que pour chacune de ces business

units, les procédures et les décisions

sont différentes. L’encodage ne

prend pas forcément du temps mais il

faut effectuer toutes les vérifications,

faire un suivi constant des dossiers et

toujours répondre aux attentes des

clients.

Comment fonctionne le

Front Office Export de Solvay

Chemicals International

Catherine Vanherwegen - Le Front

Office Export de Solvay Chemicals

International est en charge de la

gestion des commandes de produits

européens vers les pays en dehors de

l’Union Européenne, principalement

en transit par mer. Le Front Office est

le contact unique entre le client et les

autres intervenants dans le processus

d’accomplissement de la commande

(enregistrement de la commande

jusqu’à la facturation). Il est entièrement

responsable de toutes les interfaces

(interne et externe) et coordonne

tout le processus.●

Sandrine Surings & Stéphanie Brisson

Quelques chiffres-clés du

Front Office Export de

Solvay Chemicals International

Nombre de collaborateurs : 12

Nombre de commandes : +/- 6000

Quantité globale expédiée : 1,6 millions de

tonnes

Nombre de containers expédiés : entre

25000 et 30000 containers

Chiffre d'affaire : proche d'un demi-milliard

d'euros

Nombre de pays de destination : 112

Nombre de clients : 700

• Facilité administrative : meilleure gestion des dossiers et impression dans les locaux.

• Impact positif sur l’environnement : moins de déplacements et archivage électronique.

• Sécurité : usage de certificats d’identification numérique (GlobalSign et Certipost) et site

web protégé par un certificat SSL.

Contact : Sandrine Surings T 02 643 78 03 ss@beci.be


BLOC-NOTES

Organisation

Formations

• Gérez votre temps : il vaut de l’or

Formateur : Luc TOUBEAU

Le 9 juillet 2009

Finances

• Financement des starters

Formateurs : Florence CASTIAUX et

David AZAERTS, ABE - Mirella ZACCA-

GNINI, BECI

7 juillet & 8 septembre 2009

Nouveau chez BECI

Vous êtes à la recherche d’un bureau de passage ou permanent

Vous recherchez un service de domiciliation administrative

Le 500 Avenue Louise c’est l’opportunité :

• d’avoir à portée de main les services de BECI et de Bruxelles Export

• d’être dans un environnement d’affaires avec plus de 3550 entités économiques

dans un rayon de 700m autour de BECI

de bénéficier d’un prix avantageux en étant membre de BECI

de choisir la formule la plus avantageuse pour vous

Votre contact :

Samira Aarbaj sa@beci.be T 02 643 78 25

Langues

• NOUVEAU Tables de conversation en

français, néerlandais et anglais

30 séances de 2h (de 12h à 14h).

Près de chez vous

Infos

Brigitte van der Mensbrugghe

t 02 643 78 30

bvdm@beci.be

Séminaires

Droit commercial

Cycle complet de 7 modules de formations

«Douanes»

Orateur: Ines Sforzin, Administration

des douanes et accises

6ème module douane: Les valeurs

douanières

19 juin 09 de 9h à 12h

7ème module douane: Les entrepôts

douaniers

23 juin 09 de 14h à 17h

Mercredis juridiques : nous répondons

à vos questions juridiques

tous les premiers mercredis du

mois en dehors des heures de

bureau à partir de 17h30

Infos

Eric Brabant

t 02 643 78 18

eb@beci.be

Commerce international

15 septembre – 10h30 – 12h00 - Table ronde avec Charles Michel, Ministre de la

Coopération au Développement, dans le cadre du Brussels Infrastructure Business

Club ;

Infos : Jean-Philippe Mergen – T 02 210 01 77 – jpm@beci.be

Offres et demandes

Vous avez quelque chose à vendre

Vous recherchez un nouveau collaborateur

Vous souhaitez entrer en contact avec de nouveaux partenaires

Cette rubrique est pour vous ... Pour le prix de 5 € (HTVA) / la ligne, vous

avez la possibilité d’insérer votre annonce.

En outre, une réduction de 10% sera accordée aux membres de Beci.

Interessé

Contactez pour tout renseignement

Didier Amandt

Tél. 02-643 78 34

da@beci.be

Offre services & location bureau

Espace bureau RDC d’un bâtiment art déco – proche autres sociétés dans

la communication et les médias

Services inclus :

- Réception

- ADSL pro compact L

- Utilisation de la kitchenette (Eaux, café, thé, potages etc. à disposition)

- entretien du bureau, chauffage, eau, électricité

- Système d’alarme et d’incendie

Environ 25m2 situé 127 rue Marconi, 1190 Bruxelles – 650 euros mensuels.

Pour tout renseignement veuillez contacter

Isabelle Pineau

T 02 289 09 99 - F 02 502 66 56

55

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

Séances d’info

de Beci Starters

Mercredis 17/6, 01/7 de 10 à 11h30

Mercredis 27/6 de 14 à 15h30

Infos

Mirella Zaccagnini

t 02 643 78 46

mz@beci.be

Events

25/06/2009 Garden Party

14/10/2009 Beci Talk Show

Infos :

www.beci.be/events

events@beci.be


DEMANDES D’ADMISSION À BECI

PAR PRESENTATION AU CONSEIL D’ADMINISTRATION *

56

N° 6 - JUIN 2009 - ENTREPRENDRE

A.D. Coup SPRL, Clos Saint-Martin 16-

1083 Bruxelles CODE NACE : 3101011

- Fabrication de meubles spéciaux pour

magasins, autres qu’en métal: comptoirs,

présentoirs, rayonnages, etc.

4329901 - Installation de stores et

bannes del. : Dheere Christian

ABI CVR SA, Chaussée de Haecht 1739

- 1130 Bruxelles CODE NACE : 4329901

- Installation de stores et bannes del. :

Vanmoen Carine

AV Brähler SPRL, Rue Charles Demeer

19 - 1020 Bruxelles CODE NACE : 26400

- Fabrication de produits électroniques

grand public 71121 - Activités d’ingénierie

et de conseils techniques, sauf

activités des géomètres del. : Aissa

Abdelkader

Baraquin Anne PPE, Rue Antoine Bréart

95 - 1060 Bruxelles del. : Baraquin Anne

Bilani Business Solutions SPRL, Avenue

George Bergmann 111 - 1050 Bruxelles

CODE NACE : 70210 - Conseil en

relations publiques et en communication

70220 - Conseil pour les affaires

et autres conseils de gestion 82990

- Autres activités de soutien aux entreprises

n.c.a. del. : Bilani Nady

Business Trading Solutions SA, Boulevard

Paepsem 11B bte 1 - 1070 Bruxelles

CODE NACE : 46190 - Intermédiaires du

commerce en produits divers 58290 -

Édition d’autres logiciels

70220 - Conseil pour les affaires et

autres conseils de gestion del. : Hologne

Jean-Pierre

Carree, Biebuyck & Partners SA,

Avenue Roger Vandendriessche 73 -

1150 Bruxelles CODE NACE : 7219001

- Etudes systématiques et efforts de

création entrepris dans divers types

de recherche-développement en

math. et sciences naturelles (physique,

astronomie,chimie, sciences médicales,

biologie, etc.) 73200 - Études de marché

et sondages d’opinion del. : Kohnemergen

Karin

CCS - Computer Compta Systems NV,

Z.I. Research Park 210 - 1731 Zellik CODE

NACE : 62020 - Conseil informatique

del. : Vanderbreken Katleen

Corner Sab Coffee SPRL, Place du Grand

Sablon 46 - 1000 Bruxelles CODE NACE

: 56102 - Restauration à service restreint

56301 - Cafés et bars del. : Giubbi

Christina

D’Ooghe R. SPRL, Rue Jules Lahaye

54-56 - 1090 Bruxelles CODE NACE :

13929 - Fabrication d’autres articles

textiles confectionnés, sauf habillement

4329901 - Installation de stores et

bannes 43320 - Travaux de menuiserie

del. : Medzad Patrick

DL&M Executive Transition Management

Services , Lambroekstraat 5A -

1831 Diegem CODE NACE : del. : Barbieri

Elis

Fevia - Fédération de l’Industrie

Alimentaire ASBL, Avenue des Arts 43

- 1040 Bruxelles CODE NACE : 94110 -

Activités des organisations patronales

et économiques del. : Moris Chris

Habeas - Lesenfants Thierry pascal PPE,

Tienne aux Pierres 150 - 5101 Loyers

CODE NACE : 70220 - Conseil pour les

affaires et autres conseils de gestion

78100 - Activités des agences de

placement de main-d’œuvre 7810001

- Recherche, sélection, orientation et

placement de personnel à l’intention

de l’employeur ou du demandeur d’emploi:

formu del. : Lesenfants Thierry

Hammonds LLP, Avenue Louise 250

- 1050 Bruxelles CODE NACE : 69101 -

Activités des avocats del. : Melin Yves

Kirean NV, kempische steenweg 305

- 3500 Hasselt CODE NACE : 6202001

- Activités de conseil aux utilisateurs

concernant le type et la configuration

du matériel informatique et les applications

logicielles 6202002 - les activités

des intégrateurs de réseaux 7733001

- verhuur en operationele leasing

van kantoormachin del. : Theunissen

Sebastien

Megaluna SA, Avenue de Laarbeek

70 - 1090 Bruxelles CODE NACE : 18130

- Activités de prépresse del. : Knecht

Vincent

Positive Insight SCS, Rue de Ribaucourt

135 - 1080 Bruxelles CODE NACE :

96099 - Autres services personnels del.

: Galand Valerie

Prosport ASBL, Avenue de Marathon 135

- 1020 Bruxelles del. : Vlaeminck Marc

Rainbow Labels SPRL, Petite Rue du

Cerf 43-45 - 1070 Bruxelles CODE NACE

: 46492 - Commerce de gros de fournitures

scolaires et de bureau 46660

- Commerce de gros d’autres machines

et équipements de bureau 4741002 - Le

commerce de détail de matériel et mobilier

de bureau del. : Vilhem Louis

Rütimann Mathieu Pepup Communication

PPE, Rue des Grêlons 35 - 5580 Rochefort

CODE NACE : 62010 - Programmation

informatique 7311002 - Création

et placement de publicités: affiches,

panneaux publicitaires, journaux lumineux,

enseignes lumineuses au néon,

affichage sur les autobus, etc. 7311003

- La conception de textes et de slogans

publicita del. : Rütimann Mathieu

SK Services PPE, Avenue des Glycines 42

- 1030 Bruxelles del. : Skou Isabel

Tecnibo SA, Rue de Lusambo 55 - 1190

Bruxelles CODE NACE : 43291 - Travaux

d’isolation

43320 - Travaux de menuiserie 4332001

- Montage de menuiseries extérieures

et intérieures: portes, fenêtres,

escaliers, placards de cuisines équipées,

équipements pour magasins, dormants

de portes et fenêtres, etc. del. : Van

Ingelgem Xavier

Tobufar SPRL, Rue Joseph Bens 83A

- 1180 Bruxelles CODE NACE : 46460

- Commerce de gros de produits pharmaceutiques

46900 - Commerce de

gros non spécialisé del. : Vandenbulcke

Tony

Together - David Mc Gowan PPE, Nachtegalenlaan

16 - 3080 Tervuren del. :

Mc Gowan David

Valesta NV, Battelsesteenweg 455E -

2800 Mechelen CODE NACE : 7810001

- Recherche, sélection, orientation et

placement de personnel à l’intention

de l’employeur ou du demandeur d’emploi:

formulation des descriptions de

postes; sélection et examen des cand.;

vérif. réf. del. : De Decker Hilde

Vivaldi’s Interim NV, Frankrijklei

150 - 2000 Antwerpen CODE NACE :

78200 - Activités des agences de travail

temporaire del. : Van Kempen J.M.

Yes Consulting Group CUOA, Kontichstraat

196 - 2650 Edegem CODE NACE

: 7022001 - Conseils et assistance aux

entreprises et aux services publics en

matière de planification, d’organisation,

de recherche du rendement, de

contrôle, d’information du gestion, etc.

del. : Langbeen Marc

* Ceux de nos membres qui auraient

des doutes quant à la parfaite honorabilité

des candidats présentés sont

instamment priés de nous en avertir

d’urgence, en nous communiquant

tous renseignements susceptibles

de nous éclairer. La présente liste a

simplement pour but de signaler à

nos adhérents les candidatures des

nouveaux membres. Elle ne préjuge

en rien quant à l’admission, celle-ci

n’étant acquise qu’après approbation

par le Conseil d’Administration

de Beci. Les candidats seront avisés

individuellement de l’admission.

Index

Vous trouverez ci-après la liste

des annonceurs que nous tenons

à remercier pour leur soutien :

• ACCOR SERVICES

• ACTIRIS

• BFM

• BRUSSELS AIRLINES

• CAIUS

• CALL INTERNATIONAL

• CITROËN

• D’IETEREN

• DAOUST INTERIM

• DEXIA

• FINNAIR

• FORTIS BNP PARIBAS

• HDP

• ICHEC ENTREPRISES

• ING

• LECLERE CONSULTANTS

• MENSURA

• MERAK

• MINISTERE DE LA REGION

DE BRUXELLES-CAPITALE –

ADMINISTRATION DE L’ECONOMIE

ET DE L’EMPLOI

• PARTENA

• SECUREX

• TEMPO TEAM


Luc Truyens

Head of Midcorporates & Institutionals Belgium

l.truyens@ing.com

Bottom line:

15.000 spécialistes. Une personne de contact

Vous n’avez pas besoin de parler à chaque spécialiste, analyste ou chef de produit afin d’obtenir

les bons conseils financiers pour votre entreprise. Contactez simplement votre relationship manager.

Il se charge de tout.

www.ing.be/business

ING Belgique SA – Avenue Marnix 24, B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0403.200.393 – BIC (SWIFT): BBRUBEBB – Compte: 310-9156027-89

(IBAN: BE45 3109 1560 2789). Copyright (c) ING Belgique - avril 2009. Éditeur responsable: Philippe Wallez – Avenue Marnix 24, 1000 Bruxelles.


Nos services ciblés pour les PME

vont vous faciliter la vie active !


Contactez-nous

via notre «ligne Employeurs»

au 02.505 79 15

ou via employeurs@actiris.be



En tant qu’Office Régional Bruxellois de l’Emploi,

nous vous proposons gratuitement

nos services personnalisés.


ACTIRIS respecte et s’engage à promouvoir la diversité et l’égalité des chances pour tous :-)

More magazines by this user
Similar magazines