7 choses que vous devez savoir

wsib.on.ca

7 choses que vous devez savoir

7

choses

que vous

devez savoir

Programme Sensibilisation

des jeunes au travail

Cahier des ressources

Cahier des ressources


Sensibilisation des jeunes au travail

Remerciements

Ce programme a été conçu par l’Association pour la prévention des accidents industriels et le Centre de santé

et sécurité des travailleurs et travailleuses avec l’aide de la Commission de la sécurité professionnelle et de

l’assurance contre les accidents du travail.

Nous souhaitons remercier tout particulièrement les élèves et les jeunes travailleurs qui ont participé à

la création de ce programme.

Programme revu, conçu par Innovations Media, Watermark Design Decisions,

la Division de la prévention et les Services de création de la CSPAAT.

Nous remercions l’ISECO et North Safety Products Ltd. de nous avoir permis d’utiliser l’équipement

de protection personnelle figurant dans les photos de jeunes travailleurs tout au long du présent document.

Partenaires

Mise en oeuvre

Association pour la prévention des accidents industriels : 1-800-406-4272

Centre de santé et de sécurité des travailleurs et des travailleuses : 1-888-869-7950

Alliance ontarienne pour la sécurité dans le secteur des services : 1-800-525-2468

Soutien

Alliance ontarienne pour la sécurité dans le secteur des services

Association de sécurité dans les transports de l’Ontario

Association ontarienne de la sécurité dans la construction

Association ontarienne de sécurité des services publics et électriques

Association ontarienne pour la sécurité en éducation

Association pour la prévention des accidents industriels

Association pour la santé et la sécurité dans le secteur de la santé

Association pour la santé et la sécurité dans le secteur des municipalités de l’Ontario

Association pour la santé et la sécurité dans l’industrie des mines et des agrégats

Association pour la santé et la sécurité dans l’industrie des pâtes et papiers

Association pour la sécurité à la ferme

Association pour la sécurité au travail dans l’industrie forestière de l’Ontario

Centre de santé et de sécurité des travailleurs et des travailleuses

Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario

Ministère du Travail de l’Ontario

Financement

Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail

Notre

objectif est

de sensibiliser

les jeunes comme toi

à la santé et à la sécurité

pour qu’ils puissent se

protéger et

protéger leurs

collègues.

4420B (11/05)


1

2

Il y a des dangers

dans tous les lieux de

travail et toi, tu y es

particulièrement exposé,

car tu es jeune et tu as

peu d’expérience.

Tu dois être capable de

reconnaître les dangers

dans ton lieu de travail.

2-3

4-5

6-7

Ce que tu ignores peut te nuire...

Bienvenue au programme Sensibilisation

des jeunes au travail

Qu’est-ce qu’un jeune travailleur

Comment les jeunes travailleurs se blessent-ils

Tes connaissances peuvent te sauver la vie...

Qu’est-ce qu’un risque

Reconnaître les dangers Types de dangers

Évaluer les dangers Types de lésions Contrôler les dangers

!

choses

que vous

devez savoir!

3

4

5

6

Tu as un droit

légalement reconnu

de protéger ta santé

et ta sécurité.

Ton employeur, ton

superviseur et toi avez

tous la responsabilité

de vous assurer que le

lieu de travail est sain

et sécuritaire.

Ton employeur et ton

superviseur doivent

s’assurer que tu as reçu la

formation et l’information

nécessaires ainsi que

l’équipement dont tu as

besoin pour te protéger.

Si tu te blesses ou que tu

contractes une maladie

au travail, tu dois le

signaler à ton superviseur

ou à ton employeur.

8-9

10-11

12-13

14-15

16-17

18-19

La Loi protège...

Lois et règlements La Loi sur la santé et la sécurité au travail

Les règlements de la Loi Les lois fédérales

Le droit d’être informé Le droit de participer Le droit de

refuser un travail dangereux Quand peux-tu refuser un travail

dangereux Que se passe-t-il si tu refuses de travailler

La Loi exige...

Devoirs et responsabilités des employeurs,

des superviseurs et des travailleurs

Le système de responsabilité interne

Tu peux t’attendre à...

Renseignements et information

Équipement de protection personnelle

Installations d’hygiène et d’urgence

Formation sur le SIMDUT Exigences du SIMDUT

Tu dois signaler...

Pourquoi les jeunes travailleurs ne signalent-ils pas les accidents

Pourquoi dois-tu signaler toute lésion ou maladie La Loi sur la

sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail

de l’Ontario Que faire en cas de lésion ou de maladie

7

Ce n’est pas un jeu.

Tu dois te protéger.

Je veux en savoir

plus long...

20-21

22-30

Ne prends pas de risques avec ta santé et ta sécurité...

Renseigne-toi auprès de ton superviseur!

Tu ne sais pas à qui t’adresser

Je veux en savoir plus long...

Lieux de travail fédéraux 22 Règlements de la LSST 23

Processus de refus du travail 24 Symboles du SIMDUT 26

Comment lire une FS 27 CMSST 28 Ressources 29


Ce que tu ignores peut te nuire...

1Il y a des dangers dans tous

les lieux de travail et

toi, tu y es es

particulièrement

exposé, car tu es

jeune et tu as

peu

d’expérience.

Bienvenue au programme Sensibilisation

des jeunes au travail.

Notre objectif est de sensibiliser les jeunes comme toi à la santé et

à la sécurité pour qu’ils puissent se protéger et protéger leurs collègues.

Pourquoi

Les jeunes de moins de 25 ans subissent environ 15 % de toutes les

lésions professionnelles. Chaque jour, en Ontario, une moyenne de

36 jeunes travailleurs se blessent, contractent une maladie ou

meurent au travail. Essaie de te représenter ce nombre. Il signifie

que toutes les heures, jour et nuit, sept jours par semaine, presque

deux jeunes travailleurs se blessent, la plupart du temps à cause de

ce qu’ils ne savaient pas.

Souvent, les jeunes travailleurs comme toi n’ont pas l’expérience

nécessaire pour reconnaître et éviter les dangers au travail. C’est ce

manque d’expérience qui t’expose à un plus

La

scie à table

Un travailleur de 17 ans récemment engagé

avait reçu l’ordre d’utiliser une scie à table.

Comme il n’y avait aucun poussoir pour la scie,

le jeune travailleur a tenu le morceau de bois avec ses

mains pendant qu’il le sciait.

De plus, la lame n’avait pas de dispositif de protection.

Le jeune travailleur a perdu le bout de deux doigts.

Que s’est-il passé La scie à table aurait dû

être équipée d’un dispositif de protection et

d’un poussoir. Et le jeune travailleur aurait dû

recevoir des instructions sur la façon

d’utiliser la scie en toute sécurité.

grand risque de lésions ou de décès au

travail.

Les jeunes travailleurs comme

toi ignorent souvent quelles

sont les questions à poser

pour se protéger, à qui les

poser et même s’ils ont le

droit de les poser pour

protéger leur santé et

leur sécurité.

C’est pourquoi ce

programme a été mis sur

pied.

Qu’est-ce qu’un

jeune travailleur

Si tu travailles à temps partiel ou à temps plein

et que tu as moins de 25 ans, tu es considéré comme un jeune

travailleur.

2 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Comment les jeunes

travailleurs se blessent-ils

De toutes les façons possibles. Les jeunes travailleurs

se blessent en tombant, en se surmenant, en étant

frappés par des objets, en s’exposant à des produits

chimiques dangereux et en se brûlant avec des

matériaux très chauds.

Les jeunes travailleurs se blessent aussi en utilisant

incorrectement de puissantes machines dont ils ne

comprennent pas le fonctionnement et qui parfois

sont sans dispositifs de sécurité pour protéger les

doigts et les jambes.

En 2004, sept jeunes ont perdu la vie, dont quatre

dans de petites entreprises de moins de vingt

employés.

Cette année-là, 209 jeunes travailleurs ont subi la

perte d’un membre par arrachement (avulsion) ou par

coupure (mutilation).

Ça n’est là qu’une petite partie des 13 354 jeunes travailleurs

qui ont interrompu leur travail après s’être

blessés en 2004 seulement.

Plusieurs disent n’avoir jamais cru pouvoir se blesser au

travail ou que cela pouvait leur arriver.

Les cinq principales causes de lésions chez les

jeunes travailleurs de 2000 à 2004 :

1 Heurt par ou contre des objets ou l’équipement

2 Effort excessif

3 Chutes

4 Réactions de l’organisme

5 Coincé dans l’équipement ou écrasé par des objets ou de

l’équipement effondré

Les lésions les plus fréquentes chez les jeunes

travailleurs de 2000 à 2004 :

Entorses et foulures

Coupures, lacérations, perforations

Meurtrissures, contusions

Fractures

Brûlures ou ébouillantage (chaleur)

Points essentiels

!

choses

que vous

devez savoir!

ATTENTION

Ton employeur et ton superviseur

ont le devoir de t’informer des

dangers associés à ton travail.

Le programme Sensibilisation des

jeunes au travail ne remplace pas

cette formation.

ATTENTION

Le manque d’expérience expose les jeunes

travailleurs à un risque plus élevé de lésions,

de maladies et de décès.

En raison du manque de formation, les jeunes

travailleurs ne savent pas se protéger.

Les jeunes travailleurs doivent apprendre que

bien travailler, c’est travailler sans danger!

3


2

Tes connaissances peuvent te sauver la vie...

Tu dois être capable de

reconnaître les dangers

dans ton lieu de travail.

Au garage

Qu’est-ce qu’un danger

On avait demandé à un jeune

travailleur de nettoyer des pièces métalliques

avec un produit de nettoyage et on lui avait donné

des gants de protection. Cependant, les gants se sont

rapidement désagrégés. Le superviseur a fourni une

autre paire de gants, mais elle s’est aussi désagrégée

en une heure environ.

Un danger, c’est tout ce qui peut te blesser ou te

rendre malade.

On côtoie les dangers tous les jours. On traverse des

rues achalandées, on va en automobile à l’école ou

au travail, on pratique les sports que l’on aime et

l’on tient pour acquis que rien de grave n’arrivera.

Cependant, les dangers qui t’attendent au travail

sont différents.

Pourquoi

Tes parents, tes professeurs, tes formateurs t’ont

donné une formation sur la façon d’éviter les dangers

de tous les jours. Toutefois, tu n’a pas reçu de formation

t’indiquant comment reconnaître, évaluer et contrôler

les dangers au travail.

Comme toujours, l’ignorance peut coûter cher.

Le jeune travailleur « ne voulait pas causer d’ennuis »

et a continué à travailler sans gants. Quelques jours plus

tard, il avait une dermatite aux mains (une éruption

cutanée bien douloureuse).

Que s’est-il passé Le superviseur n’a pas informé

le jeune travailleur des dangers liés à l’emploi

du produit de nettoyage et ne lui a pas

fourni des gants de protection

appropriés.

Reconnaître les dangers

Mais comment Tu peux

travailler dans un magasin,

un casse-croûte ou un

refuge d’animaux. Tu

peux aussi peindre des

maisons ou vaporiser des

insecticides sur le gazon

d’un terrain de golf.

Comment peux-tu

reconnaître, évaluer et

contrôler tous les dangers

qui peuvent survenir

dans ces emplois

Tu dois d’abord connaître

les quatre types de dangers

et lire les cas types

présentés dans cette brochure.

4 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Types de dangers

Les dangers physiques sont communs dans bon

nombre de lieux de travail. Ces dangers comprennent

les machines non sécuritaires et les conditions

environnementales qui peuvent causer des lésions,

des maladies ou la mort. Fais attention...

à l’électricité;

aux pièces de machinerie en mouvement sans

dispositif de protection comme les lames ou

les courroies;

à un niveau de bruit élevé et constant;

de ne pas trop t’exposer aux rayons du soleil, aux

rayons ultraviolets, à la chaleur ou au froid;

aux échelles ou aux échafaudages;

aux liquides déversés sur le plancher.

Les dangers biologiques sont associés au

travail avec des animaux ou des personnes, comme dans

une garderie, un hôpital ou une clinique de vétérinaire.

Fais attention...

au sang et aux liquides organiques;

aux champignons;

aux bactéries et aux virus;

aux plantes;

aux piqûres d’insectes;

Le droit d’être informé

Les dangers chimiques Dans plusieurs lieux de

travail, on utilise des produits chimiques dangereux qui

peuvent rendre les travailleurs malades. Prends garde...

aux liquides comme les nettoyants, la peinture, les

acides et les solvants;

aux vapeurs et aux émanations comme les vapeurs de

soudage et les émanations de solvants;

aux gaz comme l’acétylène, le propane, le monoxyde

de carbone et l’hélium;

aux matières inflammables comme l’essence, les

solvants et les explosifs.

Les dangers ergonomiques sont les effets exercés

par le lieu ou les méthodes de travail sur un travailleur.

Cela comprend notamment :

le mauvais éclairage;

des postes de travail et des chaises mal adaptés;

devoir constamment soulever des charges;

une mauvaise posture;

répéter constamment les mêmes mouvements;

utiliser trop de force physique.

Points essentiels

La sécurité au travail est basée

sur la reconnaissance, l’évaluation

et le contrôle des dangers.

Il y a quatre types de dangers

au travail : les dangers physiques,

chimiques, biologiques et ergonomiques.

!

choses

que vous

devez savoir!

aux excréments d’animaux ou d’oiseaux.

5


2

Tes connaissances peuvent te sauver la vie...

Évaluation des dangers

Tu dois être capable de

reconnaître les dangers

dans ton lieu de travail.

Lorsqu’un danger est reconnu, il faut évaluer dans quelle

mesure il pose un risque et quel type de lésion il peut

causer. Pose-toi les questions suivantes :

Dans quelle mesure ce danger peut-il me blesser ou blesser

un autre travailleur Ce risque est-il grand S’agit-il d’un

danger immédiat, comme une scie circulaire qui pourrait

couper un doigt Ce danger pourrait-il causer une lésion

ou une maladie de longue durée, comme un produit

chimique cancérigène

Pour répondre à ces questions, tu dois comprendre qu’il y

a deux genres de lésion.

Lésions graves

Le marchand

de crème glacée

Une jeune femme travaillait à temps

partiel chez un marchand de crème glacée. Elle

devait constamment se pencher dans le congélateur

puis enfoncer une cuillère dans la crème glacée pour

remplir les cornets. Un an plus tard, la jeune travailleuse

a commencé à ressentir un engourdissement presque

constant à la main droite. Son médecin croit qu’il s’agit d’un

symptôme précoce du syndrome du canal carpien, qui est

une lésion attribuable aux mouvements répétitifs.

Que s’est-il passé Les lésions attribuables aux mouvements

répétitifs sont des lésions chroniques courantes, causées

par la répétition constante du même geste.

Le superviseur de la jeune femme aurait dû lui

faire accomplir différentes tâches pour réduire

le risque de lésions attribuables aux

mouvements répétitifs.

Certains dangers sont la cause de lésions immédiates,

par exemple les planchers glissants, la graisse, l’eau

bouillante et les machines sans dispositifs de protection,

comme une scie à table.

Ces lésions traumatiques sont graves et sont souvent

causées par des dangers physiques ou chimiques.

Lésions chroniques

Certains dangers causent une lésion ou une maladie

après une longue période et, souvent, on ne sait pas

ce qui se passe.

Par exemple, certains produits chimiques peuvent

pénétrer l’organisme lorsqu’ils sont inhalés, avalés ou

lorsqu’ils passent à travers la peau, mais cela peut

prendre des années avant de constater les dégâts.

Ou tu peux te blesser en soulevant des charges, en

grimpant ou en répétant sans cesse le même geste.

Ces lésions qui apparaissent graduellement sont appelées

lésions chroniques.

6 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


choses

que vous

devez savoir!

!

Contrôle des dangers

Les dangers doivent être éliminés dans la mesure du

possible. Par exemple, si l’on peut remplacer un produit

chimique dangereux par un autre qui est inoffensif, il

faut le faire.

S’il est impossible d’éliminer un danger, il faut donc

le contrôler pour diminuer les risques de lésions ou de

maladies. Il y a quatre façons courantes de contrôler

les dangers :

Les contrôles physiques ou d’ingénierie

comprennent la modification de la source du danger.

Voici quelques exemples :

ajouter un dispositif de protection en métal pour

éviter que les mains touchent la lame d’une scie;

ventiler un poste de travail pour évacuer

les vapeurs toxiques;

créer des systèmes empêchant les machines de

démarrer lorsqu’un travailleur les nettoie ou les répare.

Les contrôles opérationnels consistent à créer

des règles sur la façon dont les travailleurs doivent agir

face aux dangers. Voici ce qu’il faut faire et ne pas faire.

Ces comportements sont souvent appelés pratiques ou

procédures de travail sécuritaire.

Les procédures de travail sécuritaire concernent souvent

l’utilisation des mesures de contrôle physique et

l’équipement de protection à utiliser.

Les contrôles administratifs concernent la fréquence

et la durée d’un travail durant lequel une personne est

exposée à un danger. Par exemple :

L’équipement de protection personnelle et les

installations permettent de protéger les travailleurs des

dangers qui ne peuvent pas être entièrement contrôlés

autrement. Par exemple :

les lunettes de protection pour empêcher que des

débris tombent dans les yeux;

des postes de lavage des yeux près des endroits où

l’on utilise des produits chimiques dangereux;

des postes de lavage des mains près des endroits où

l’on manipule des matières biologiques dangereuses

comme le sang.

C’est ton devoir de suivre toutes les procédures de

sécurité et d’utiliser les installations ou l’équipement de

protection indiqués dans ces procédures. C’est également

ta responsabilité de signaler les dangers et de faire ton

travail comme on te l’a enseigné.

Points essentiels

Les lésions graves surviennent

immédiatement et sont souvent causées

par des dangers physiques ou chimiques.

Les lésions chroniques se produisent à la

longue et sont souvent causées par des

dangers chimiques ou ergonomiques.

limiter les heures de travail pour réduire la fatigue;

la rotation des tâches pour réduire le nombre de

lésions attribuables aux mouvements répétitifs;

des pauses supplémentaires par temps très chaud

ou très froid.

Les dangers peuvent être contrôlés

par un ou plusieurs contrôles physiques,

opérationnels et administratifs ou par

de l’équipement de protection et des

installations.

7


3

Tu as un droit légalement

reconnu de protéger ta

santé et ta sécurité.

Toute personne reconnue

coupable d’une infraction

à la Loi peut recevoir une

amende pouvant atteindre

25 000 $ ou être emprisonné

jusqu’à un an, ou les deux.

Un employeur peut se

voir imposer une amende

pouvant aller jusqu’à

500 000 $.

La loi protège...

Lois et règlements

Les gouvernements de l’Ontario et du Canada se sont

donné des lois pour protéger la santé et la sécurité des

travailleurs sous leur juridiction.

Ces lois sont de portée générale. Elles indiquent leur

domaine d’application, à qui elles s’appliquent et quelles

sont les pénalités en cas d’infraction.

Certaines de ces lois ont aussi des règlements. Par nature,

ils sont explicites. Ils donnent tous les détails nécessaires

pour obéir à la loi.

Loi sur la santé et

la sécurité au travail

Le terrain de golf

Un jeune travailleur avait été chargé

de couper le bout d’un morceau de bois de

8 po x 8 po à l’aide d’une scie à chaîne. Le jeune

travailleur ne s’est pas rendu compte qu’il manquait

à la scie deux dispositifs de sécurité importants :

un protecteur au bout du guide-chaîne et un

appareil anti-rebond.

La chaîne s’est bloquée dans le bois et un effet de rebond

a fait remonter la scie au visage du jeune travailleur. Il a dû

subir une opération majeure de chirurgie plastique.

Que s’est-il passé Selon la Loi, les employeurs doivent

s’assurer que leur équipement fait l’objet d’inspections

de sécurité régulières. Il aurait dû y avoir un

protecteur au bout du guide-chaîne et on

La plupart des travailleurs de l’Ontario, mais pas tous,

sont protégés par la Loi sur la santé et la sécurité au

travail de la province. (La Loi, pour raccourcir).

La Loi indique les exigences générales de santé et de

sécurité pour tous les lieux de travail auxquels elle

s’applique. Le ministère du Travail de l’Ontario

applique la loi, et les inspecteurs du

ministère ont des pouvoirs étendus

pour inspecter les lieux de travail

et enquêter en cas d’accident.

Ils peuvent également ordonner

des changements pour qu’un

employeur se conforme aux

exigences de la Loi et peuvent

même ordonner l’arrêt d’une

machine jusqu’à ce qu’elle

soit conforme à la Loi.

Les inspecteurs du ministère

peuvent également porter

des accusations contre les

compagnies ou les particuliers

qui enfreignent la Loi. S’ils

sont reconnus coupables, les

particuliers ou les compagnies

peuvent se voir imposer une amende

ou une peine d’emprisonnement.

aurait dû expliquer au jeune travailleur

comment utiliser la scie de

manière sécuritaire.

8 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


choses

que vous

devez savoir!

!

Les règlements de la Loi

La Loi sur la santé et la sécurité au travail comprend de

nombreux règlements qui s’appliquent à des tâches, des

lieux de travail ou des dangers particuliers.

Par exemple, il existe des règlements propres à certains

emplois comme les pompiers, les enseignants et les

chercheurs universitaires.

Il existe aussi des règlements s’appliquant à certains

lieux de travail comme les hôpitaux, les complexes

industriels, les chantiers de construction et les mines.

Il existe des règlements pour certains types de dangers

comme les agents biologiques et les rayons X.

Enfin, il existe un règlement qui s’applique à la plupart

des matières dangereuses (voir le SIMDUT, page 16),

et il y a des règlements couvrant onze matières

particulièrement dangereuses appelées « substances

désignées ».

ATTENTION

Travailles-tu sur une ferme

Comme bonne d’enfant ou

comme domestique

Travailles-tu pour le

gouvernement fédéral

Si c’est le cas, tu n’es pas protégé par

la Loi sur la santé et la sécurité au

travail de l’Ontario, mais tu es peut-être

couvert par la loi fédérale.

ATTENTION

Ces règlements sont très détaillés et ont le même poids

juridique que la Loi elle-même. Les mêmes pénalités

s’appliquent. Tu devrais savoir quels règlements

s’appliquent à ton travail et à ton lieu de travail.

Voir page 23, Les règlements de la LSST dans Je veux en

savoir plus long.

Lois fédérales

Le gouvernement fédéral est responsable d’un grand

nombre de lieux de travail. Si tu es engagé dans l’un

de ces lieux de travail (voir page 22, Lieux de travail

fédéraux dans Je veux en savoir plus long, c’est la

partie II du Code canadien du travail et ses règlements

qui protègent ta santé et ta sécurité et non la Loi sur la

santé et la sécurité au travail de l’Ontario. Cependant,

les règlements des deux lois sont très semblables.

Points essentiels

Les gouvernements protègent les travailleurs

au moyen de lois et de règlements.

En Ontario, la Loi sur la santé et la sécurité

au travail indique les exigences générales

pour la santé et la sécurité.

Les règlements de la Loi contiennent des

règles détaillées s’appliquant à des lieux

de travail et à des dangers précis.

9


3

Tu as un droit

légalement

reconnu

de protéger

ta santé et

ta sécurité

Tu as le

droit de

participer

aux mesures visant

à rendre ton lieu

de travail sain et

sécuritaire. Selon la taille

de la compagnie, tu peux

joindre le comité mixte sur la

santé et la sécurité au travail ou être un

délégué à la santé et à la sécurité.

(Pour plus de détails, voir la section

Les comités mixtes sur la santé et la

sécurité au travail à la page 28.)

SOUVIENS-TOI :

La loi protège...

On te demande de

nettoyer les toilettes du

restaurant où tu travailles. On te

donne un nettoyant pour la toilette,

de l’ammoniaque et du javellisant.

Tu te souviens d’avoir lu quelque part

que ce mélange peut être dangereux.

Ton patron te dit : « Lis les étiquettes

pour qu’on soit certain d’utiliser ces

produits de façon sécuritaire. »

Le lendemain, le

délégué à la santé et

à la sécurité effectue

une inspection et te

demande si tu as des

questions. Tu lui demandes

s’il n’existe pas un

nettoyant plus

sécuritaire.

Le lendemain, tu

dis à ton patron que le

délégué à la santé et à

la sécurité a suggéré d’utiliser

un nettoyant plus sécuritaire.

Le patron te dit de continuer

à utiliser le nettoyant

dangereux.

Que faire

Trois droits

fondamentaux

La Loi sur la santé et la sécurité au

travail donne à tous les travailleurs

trois droits fondamentaux.

Tu as le droit d’être informé

Tu as le droit de savoir quels sont

les dangers associés à ton travail.

Ton employeur ou ton superviseur doit te

dire tout ce qui peut constituer un danger

dans ton travail. Ton employeur doit s’assurer

que tu as reçu l’information dont tu as besoin

pour effectuer ton travail de façon sécuritaire.

Tu as le droit de refuser un

travail dangereux

Si tu crois qu’un travail t’expose à un

danger _ ce qui est le cas, puisqu’un

mélange de javellisant et d’ammoniaque

versé dans un bol de toilette contenant

déjà un nettoyant acide crée un gaz

toxique _ tu peux refuser de faire cette

tâche dans la plupart des situations.

Les jeunes travailleurs qui comprennent leurs droits et qui savent s’en prévaloir sont davantage en

mesure de se protéger au travail. N’oublie pas que tu ne peux pas faire l’objet de mesures disciplinaires

si tu exerces un droit ou une responsabilité.

10 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


choses

que vous

devez savoir!

!

Quand peux-tu refuser

un travail dangereux

En parlant à ton superviseur ou à ton patron,

tu peux éliminer la plupart des conditions

dangereuses. C’est ta responsabilité

d’informer ton patron que tu as des

préoccupations au sujet d’un danger lié

au travail. C’est ensuite la responsabilité de

l’employeur de corriger le problème.

Parfois, il arrive que l’employeur ou le

superviseur ne règle pas les problèmes de

santé et de sécurité. De manière générale,

selon la Loi sur la santé et la sécurité au travail,

tu as le droit de refuser de travailler si tu

crois que ce travail est dangereux pour toi

ou tes collègues.

Cependant, ce droit est restreint dans certains lieux de

travail du secteur public, comme la police, les services

des incendies, les prisons et les hôpitaux.

Qu’arrive-t-il si tu refuses

de travailler

Ton patron ou ton superviseur peut être d’avis que

le travail n’est pas dangereux. Cependant, selon la Loi,

une fois que tu as refusé de faire un travail que tu crois

dangereux, on ne peut pas t’ordonner de le faire et tu

ne peux pas faire l’objet de mesures disciplinaires pour

ton refus.

Par contre, il faut que tu saches que ton superviseur, ton

employeur et toi devez suivre certaines étapes. Ces étapes

sont expliquées en détail dans la loi et sont résumées

dans la section Je veux en savoir plus long. (Consulte la

section Processus de refus du travail, page 24). Assure-toi

de bien comprendre les exigences de la Loi. Si tu as des

questions, pose-les à ton superviseur, à un membre du CMSST

ou au délégué à la santé et à la sécurité de l’entreprise.

Au laboratoire

Une jeune travailleuse avait été engagée par

un laboratoire. Une partie de son travail

consistait à laver des éprouvettes et d’autre

matériel de laboratoire en verre.

On lui a demandé de faire un rinçage final avec

un produit chimique appelé chlorure de méthylène. Aucune autre

instruction ne lui a été fournie. Or la ventilation était mauvaise et

ne dispersait pas suffisamment les vapeurs chimiques.

Un peu plus tard, elle s’est effondrée et est morte d’une crise cardiaque.

Que s’est-il passé Les crises cardiaques sont un risque associé à

l’exposition au chlorure de méthylène. On n’a pas informé la jeune

travailleuse de ce risque, on ne lui a pas indiqué comment

manipuler ce produit chimique de manière sécuritaire et on ne

lui a pas dit de porter un masque respiratoire qui

l’aurait empêchée d’inhaler le produit chimique.

Enfin, l’employeur aurait dû s’assurer que la

ventilation était suffisante.

Points essentiels

La LSST te donne le droit d’être informé, le

droit de participer et le droit de refuser un

travail dangereux.

Selon la Loi, ton employeur ou ton superviseur

ne peut employer de mesures disciplinaires

contre toi si tu refuses de faire un travail que

tu crois dangereux.

Ton superviseur, ton employeur et toi

devez suivre les étapes du refus de

travail attentivement.

11


La loi exige...

4Ton employeur, ton

superviseur et toi avez

tous la responsabilité de

vous assurer que le lieu de

travail est sain

et sécuritaire.

La Loi sur la santé et la sécurité au travail exige que tous

ceux qui travaillent dans un lieu donné fassent leur part

pour que leur milieu soit sain et sécuritaire. Elle décrit

les devoirs et les responsabilités de l’employeur, du

superviseur, du travailleur et d’autres personnes.

Les employeurs doivent...

entre autres assumer les responsabilités suivantes :

s’assurer que tu reçois la formation nécessaire

en santé et sécurité;

s’assurer que tu reçois un équipement adéquat et la

formation nécessaire pour l’utiliser en toute sécurité;

informer tes superviseurs et toi de tous les dangers

connus dans le lieu de travail;

prendre toutes les précautions raisonnables dans les

circonstances pour te protéger;

Le mélangeur

de crème glacée

Les mélangeurs de crème glacée doivent

constamment être nettoyés. Comme pour n’importe

quelle machine de ce type, l’interrupteur doit être verrouillé,

afin d’empêcher que la machine se mette en marche

avant que son entretien soit terminé.

On avait demandé à une jeune travailleuse de nettoyer l’intérieur

d’un mélangeur de crème glacée. Pendant qu’elle était penchée

dans la machine, elle a accidentellement touché l’interrupteur à pied,

qui sert à démarrer et arrêter la machine.

Le mélangeur s’est mis à tourner. La jeune travailleuse a subi

des lésions graves aux doigts et aux tendons d’une main.

Que s’est-il passé Le superviseur de la jeune travailleuse

ne s’est pas assuré que la machine pouvait être

nettoyée en toute sécurité et ne lui a pas montré

comment verrouiller l’interrupteur.

dans les lieux de travail de plus de 5 travailleurs,

il doit y avoir une politique écrite et un

programme de santé et sécurité, qui doivent

être affichés à un endroit où tu peux les lire;

afficher bien en vue les noms des

membres du comité mixte sur la

santé et la sécurité et l’endroit où

ils travaillent;

afficher la Loi et l’affiche de la

CSPAAT, En cas de lésion au

travail là où tu peux les lire;

afficher les ordonnances du

ministère du Travail là où tu

peux les lire.

12 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Le système de responsabilité interne

Les devoirs et les responsabilités des employeurs, des superviseurs et des travailleurs

se chevauchent et se complètent. Ensemble, ils créent ce que l’on appelle le Système de

responsabilité interne ou SRI.

Le SRI signifie essentiellement que, dans un lieu de travail, tout le monde doit jouer son rôle et être vigilant.

Tout travailleur qui découvre un problème de santé et de sécurité au travail a le devoir de le signaler.

Lorsqu’un danger a été identifié, l’employeur et les superviseurs ont le devoir de s’en occuper.

C’est la loi.

!

choses

que vous

devez savoir!

Les superviseurs (le patron)

doivent...

entre autres assumer les responsabilités suivantes :

s’assurer que tu respectes la loi (en tant que

travailleur) et que tu suives les règles de sécurité

de l’entreprise;

s’assurer que tu travailles de façon sécuritaire et que tu

utilises l’équipement de sécurité requis;

t’informer de l’existence de tout danger potentiel

ou immédiat pour ta santé et ta sécurité dont ils sont

au courant;

prendre toutes les précautions raisonnables dans les

circonstances pour te protéger.

Qui est mon superviseur

D’après la loi, un superviseur est une personne qui

exerce une autorité sur toi. En d’autres mots, il s’agit de

toute personne qui peut te donner des ordres au travail

et te dire quand et comment travailler. Parfois,

le superviseur est aussi patron.

Les travailleurs (toi) doivent...

respecter la Loi, tous les règlements applicables et

les règles de santé et de sécurité de l’entreprise;

utiliser les machines et l’équipement exactement

comme on l’a montré durant la formation;

utiliser l’équipement de protection personnelle requis

(casque protecteur, lunettes protectrices et gants, etc.)

comme on l’a montré, et d’aucune autre manière;

signaler tous les dangers qu’ils remarquent au

patron et tout ce qui peut contrevenir à la Loi, à ses

règlements ou aux règles de sécurité de l’entreprise;

toujours travailler de façon sécuritaire et

faire attention.

Points essentiels

Ton employeur et ton superviseur doivent

prendre toutes les mesures raisonnables

pour protéger ta santé et ta sécurité.

Tu dois respecter la Loi, suivre les règles

de l’entreprise et toujours travailler de

façon sécuritaire.

Tu dois signaler tous les dangers à ton

superviseur ou ton à employeur.

13


Tu peux t’attendre à...

5Ton employeur et ton

superviseur doivent

s’assurer que tu as reçu la

formation et l’information

nécessaires ainsi que

l’équipement dont tu as

besoin pour te protéger.

Le refuge d’animaux

Une jeune travailleuse qui aimait beaucoup

les animaux croyait bien avoir trouvé l’emploi

idéal : un poste à temps partiel au refuge

d’animaux de sa région.

Malheureusement, elle est tombée malade après

quelques mois seulement et a dû être hospitalisée

pendant plusieurs semaines.

Que s’est-il passé La jeune femme a contracté une grave

maladie des poumons en prenant soin des oiseaux et en

manipulant leurs cages. Le refuge ne l’a pas informée

des dangers biologiques liés au travail avec

de nombreux animaux et ne lui a pas fourni

d’équipement de protection tel qu’un

masque respiratoire et des gants

en caoutchouc.

Chaque fois que tu commences un nouvel emploi, ton

employeur et ton superviseur ont le devoir de t’informer

des dangers associés au travail et s’assurer que tu

reçoives toute la formation sur la sécurité exigée

par la loi.

Types de formation

Il existe deux types de formation que tu dois

obligatoirement recevoir.

L’information ou la formation générale sur la sécurité

au travail te sensibilise aux questions de sécurité et aux

procédures de base dans ton travail, par exemple :

les règles de sécurité de l’entreprise;

les procédures d’urgence;


l’emplacement des premiers soins et

des procédures.

La formation spécifique sur la sécurité

t’apprend comment faire ton travail de

façon sécuritaire et comment utiliser toutes

les machines nécessaires dans ton travail.

Par exemple :

les procédures (comment faire le travail) ;

comment utiliser les dispositifs de protection;

comment utiliser les dispositifs de verrouillage.

Si tu dois travailler avec des produits chimiques

dangereux ou dans un endroit où ils sont utilisés,

ton employeur doit aussi te donner un type de

formation spéciale appelée SIMDUT,

(voir les pages 16 et 17).

14 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Installations d’hygiène et d’urgence

!

choses

que vous

devez savoir!

ÉPP _ Équipement de

protection personnelle

Ton employeur doit s’assurer que tu as l’équipement

de protection nécessaire pour faire ton travail, et

ton superviseur doit s’assurer que tu le portes et

l’utilises correctement.

Le type d’équipement de protection personnelle dont tu as

besoin dépend du genre de travail. Voici l’équipement le

plus utilisé :

En plus de l’équipement de protection personnelle,

quelques emplois exigent que tu utilises des installations

d’hygiène comme les lave-mains et les savons

désinfectants. Cela réduit le risque d’absorber ou

d’avaler des substances nocives. Cela peut également

éviter de transporter des substances dangereuses

hors du lieu de travail.

Dans certains emplois, tu dois savoir comment utiliser

les installations d’urgence comme les trousses de premiers

soins et les postes pour le lavage des yeux.

Assure-toi de savoir où sont ces installations et

comment t’en servir.

Le casque protecteur et les bottes de protection

sont requis sur tous les chantiers de construction

et peuvent être requis dans certaines usines.

Les lunettes de sécurité et les masques antipoussières

sont requis pour l’utilisation d’un grand nombre

de machines.

Des gants de protection appropriés sont requis sur

les lieux de travail où l’on retrouve des dangers

biologiques et chimiques.

Les protecteurs d’oreilles sont requis dans les lieux

de travail bruyants.

ATTENTION

Protège-toi et protège

les autres!

Utilise ta formation et ton équipement

de protection personnelle. Apprends où

se trouvent les installations

d’hygiène et d’urgence.

ATTENTION

Le port de l’équipement de protection n’est pas un choix.

La loi et les règles de sécurité de l’entreprise t’obligent à

le porter.

ATTENTION

Le programme Sensibilisation des jeunes

au travail n’est pas l’information

ou la formation en santé et sécurité que

ton employeur et ton superviseur

doivent te fournir! Ce n’est qu’un début.

ATTENTION

Points essentiels

Ton employeur doit te fournir l’information

ou la formation sur les dangers généraux

et ceux qui sont propres à ton lieu de travail.

Tu dois avoir tout l’équipement de protection

requis par ton travail et savoir les utiliser.

Ce programme n’est pas l’information

ou la formation que ton employeur doit

te fournir.

15


5

Tu dois signaler...

Ton employeur et ton

superviseur doivent

s’assurer que tu as reçu la

formation et l’information

nécessaires ainsi que

l’équipement dont tu as

besoin pour te protéger.

Au centre

de conditionnement

physique

Une jeune fille travaillant dans un centre de

conditionnement physique avait remarqué un symbole

du SIMDUT sur le contenant du liquide qu’elle

utilisait pour laver la salle de handball.

Elle s’est demandé si ce produit pouvait être la cause des maux

ATTENTION

de tête et de la nausée qu’elle éprouvait dernièrement.

Elle a posé la question au gérant, et celui-ci a trouvé la fiche

signalétique du produit. La fiche indiquait que le liquide doit

être dilué et être utilisé seulement dans des endroits bien aérés.

De plus, des gants en caoutchouc et un respirateur sont requis

pour empêcher l’agent chimique de pénétrer le corps. Les effets

de l’agent chimique comprennent les maux de tête, la

nausée, les convulsions et la mort.

Le gérant a décidé d’utiliser un produit de

nettoyage moins dangereux, et les maux

de tête et la nausée de la jeune

travailleuse ont disparu.

Formation sur le SIMDUT

Dans beaucoup de lieux de travail, on utilise ou

entrepose des matières qui peuvent te nuire. Tu ne

t’en doutes peut-être pas.

Bon nombre de dangers tels que l’électrolyte de

pile, les réservoirs à gaz comprimés et les poisons

semblent évidents.

Mais lorsqu’il s’agit de peinture D’huile de lubrification

De produits de nettoyage Ne présume pas qu’ils sont

sécuritaires. Beaucoup de ces produits peuvent contenir

des matières dangereuses.

Tu as le droit d’être informé sur ces matières, sur la façon

dont elles peuvent te nuire et sur la façon dont tu peux

te protéger.

C’est ce que t’indique le SIMDUT, (Système d’information

sur les matières dangereuses utilisées au travail).

Le règlement sur le SIMDUT ne traite pas

de toutes les matières dangereuses. Par

exemple, les pesticides utilisés dans le

domaine du paysagement relèvent de la

Loi sur les pesticides. Certaines matières

dangereuses ont leur propre règlement.

Pour plus de détails, voir la page 23,

Règlements sur les substances désignées.

ATTENTION

Les huit symboles du SIMDUT

t’indiquent « Qu’est-ce qu’il y a

là-dedans » et de quelle façon

la matière pourrait nuire.

16 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


choses

que vous

devez savoir!

!

Ce que

le SIMDUT exige

Le SIMDUT est une loi

nationale, un règlement et

une obligation en vertu de

la Loi sur la santé et la

sécurité au travail. Il

s’applique à tout lieu de

travail où des matières

dangereuses sont utilisées

ou entreposées.

Le SIMDUT exige trois choses

avant qu’une matière dangereuse

soit utilisée dans un lieu de travail :

Des étiquettes d’avertissement

Le contenant dans lequel se trouve la matière dangereuse

doit porter une ÉTIQUETTE d’avertissement indiquant

quelles matières dangereuses il contient, les risques

qu’elles présentent, comment l’utiliser de façon sécuritaire

et la procédure de premiers soins.

L’étiquette doit porter un symbole du SIMDUT pour

signaler tout risque relié à la matière. On compte huit

symboles de danger. (Voir Je veux en savoir plus long,

page 26, symboles du SIMDUT, pour obtenir des détails

sur les symboles.)

Si la matière est placée dans un autre contenant,

le nouveau contenant doit porter une étiquette avec

des renseignements semblables (une étiquette du lieu

de travail.)

Les fiches signalétiques

La matière dangereuse doit être accompagnée d’une

fiche signalétique. La fiche parle de la matière, ses

risques, comment l’utiliser de façon sécuritaire et ce

qu’il faut faire en cas d’urgence.

L’employeur doit avoir un exemplaire à jour (ne datant

pas de plus de trois ans) de la fiche signalétique de

chaque matière dangereuse présente dans le lieu de

travail. Les fiches doivent être placées à un endroit où les

travailleurs peuvent facilement les trouver et les lire.

Pour plus de détails, voir Comment lire une fiche, page 27,

dans Je veux en savoir plus long.

Formation

Tout travailleur utilisant des matières dangereuses ou

travaillant à proximité de matières dangereuses doit

recevoir une formation pour reconnaître les symboles

du SIMDUT et pour apprendre à lire et à comprendre

les étiquettes d’avertissement et les fiches signalétiques.

Points essentiels

Le SIMDUT est un règlement qui s’applique

à tous les lieux de travail où des matières

dangereuses sont utilisées ou entreposées.

Les matières mentionnées dans le SIMDUT

ont une étiquette d’avertissement.

Ton employeur doit avoir une fiche

signalétique à jour pour toute matière

dangereuse qu’il utilise ou entrepose.

Ton employeur doit te donner une

formation sur les aspects du SIMDUT

qui s’appliquent à ton lieu de travail.

17


Tu dois signaler...

6Si tu te blesses ou que tu

contractes une maladie au

travail, tu dois le signaler

à ton superviseur ou à

ton employeur.

Beaucoup de jeunes travailleurs

hésitent à déclarer une lésion

ou une maladie professionnelle.

Ne te gêne pas!

Au bureau

En fin d’après-midi, un vendredi, un jeune

employé administratif avait reçu l’ordre d’aider

à déplacer des bureaux. Il avait presque terminé

quand il a ressenti une douleur au dos. Il ne s’en est

pas préoccupé et a continué à travailler.

Les maladies et lésions professionnelles peuvent être

prévenues. Un lieu de travail qui s’acquitte avec sérieux de

ses devoirs de santé et sécurité peut réduire l’exposition

aux dangers entraînant des lésions ou des maladies.

Mais que se passe-t-il s’il survient un accident au travail

Si quelque chose te rend malade au travail

Tu dois le signaler à ton superviseur!

Le lendemain matin, il arrivait à peine à bouger. Son médecin

a dit qu’il s’était étiré un muscle et lui a recommandé de se

reposer quelques jours avant de retourner au travail.

Lorsqu’il y est retourné, son employeur a refusé de croire que

l’accident était survenu au travail, car il n’avait pas été signalé

immédiatement. Ses prestations pour perte de gains de

la CSPAAT ont également été retardées.

Que s’est-il passé Le superviseur aurait dû enseigner

au jeune employé comment déplacer les bureaux

de la bonne façon et s’assurer que le

travailleur savait qu’il devait signaler

tout accident immédiatement.

Pourquoi les jeunes travailleurs ne

déclarent-ils pas les accidents

Ton employeur peut être un ami de la famille, et tu peux

avoir peur qu’il soit insulté si tu déclares une lésion.

Tu as peut-être peur que le patron pense que tu

es incompétent.

Tu penses peut-être que la lésion n’est pas très grave.

Tu as peut-être peur de perdre l’estime de tes collègues.

Pourquoi dois-tu signaler

toute lésion ou maladie

Pour que tu reçoives les soins

médicaux appropriés immédiatement.

Pour que tu reçoives les

prestations appropriées pour ta

lésion ou ta maladie dans les plus

brefs délais (voir la page suivante.)

Pour qu’on enquête sur la

cause de la lésion ou de la

maladie et qu’on prenne des

mesures correctives pour éviter

que cela arrive à quelqu’un

d’autre ou que cela cause des

lésions plus graves.

18 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Signale toutes les lésions

La Loi sur la

sécurité professionnelle et

l’assurance contre les accidents

du travail de l’Ontario

La LSPAAT est une autre loi importante en matière

de santé et sécurité au travail. Elle a été créée pour

encourager le maintien de lieux de travail sains et

sécuritaires, pour aider les travailleurs qui ont subi une

lésion ou qui ont contracté une maladie professionnelle

à retourner travailler rapidement et sans danger et

pour leur fournir des prestations durant leur

interruption de travail.

La Commission de la sécurité professionnelle et de

l’assurance contre les accidents du travail (CSPAAT)

est chargée de l’application de la Loi.

À moins qu’il s’agisse d’un cas des plus mineurs, toi et

ton employeur êtes obligés de déclarer toute lésion ou

maladie reliée au travail à la CSPAAT rapidement et de

présenter une demande d’indemnisation correctement

(voir ci-dessous).

Dans tous les cas de lésion

ou de maladie au travail

Obtiens les premiers soins immédiatement.

Signale tout accident à ton employeur dès que possible, peu

importe la gravité.

Signale toute maladie ou état (une éruption cutanée, par

exemple) qui, selon toi, est relié au travail.

Si tu subis une perte de gains ou requiers un traitement

médical en raison de la lésion ou la maladie, toi et ton patron

devez remplir une demande de prestations (le formulaire 7)

de la CSPAAT. Si tu es âgé de moins de 16 ans, un parent ou

un tuteur devra signer une section du formulaire.

Tu peux choisir ton propre médecin, mais tu ne peux pas

ensuite changer de médecin sans l’autorisation de la CSPAAT.

Ton médecin fera parvenir un rapport sur ta lésion ou ta

maladie (un formulaire 8) à la CSPAAT.

La CSPAAT communiquera avec toi une fois que tu auras

rempli ta demande. Tu dois suivre toutes les instructions de

la CSPAAT, remplir tout formulaire rapidement et collaborer

en ce qui a trait à ton traitement médical et à ton retour au

travail sécuritaire.

Si ta demande de prestations est refusée, tu as le droit de

contester la décision.

Points essentiels

!

choses

que vous

devez savoir!

ATTENTION

En vertu de la Loi sur la sécurité

professionnelle et l’assurance contre

les accidents du travail, si toi ou ton

employeur tardez ou négligez de déclarer

une lésion ou une maladie reliée au

travail, on peut te refuser des prestations,

et ton employeur peut se voir

imposer une amende.

ATTENTION

La CSPAAT accorde des prestations pour

la perte de gains et le coût des soins de

santé résultant de lésions et de maladies

professionnelles.

Si tu te blesses ou que tu contractes une

maladie, tu dois suivre les étapes décrites

sur l’affiche En cas de lésion au travail de

la CSPAAT.

N’aie pas peur et n’hésite pas à signaler

toute lésion ou maladie qui, selon toi,

est reliée à ton travail.

19


Ne prends pas de risques avec ta santé et ta sécurité...

7Ce n’est pas un jeu.

Tu dois te protéger.

NE RISQUE PAS TA VIE! AUCUN

EMPLOI N’EN VAUT LA PEINE.

Tu n’es pas sûr de la manière d’accomplir une tâche

Demande à ton superviseur de te regarder travailler

pour s’assurer que tu l’accomplis sans danger.

La meule

Dans un atelier d’usinage, un jeune

travailleur avait reçu l’ordre d’aiguiser un ciseau

à l’aide d’une vieille meule qu’il n’avait encore

jamais utilisée.

Le ciseau est resté coincé et la meule a explosé. Les

morceaux été projetés partout dans la pièce, causant de

graves lésions au visage et aux yeux du jeune travailleur.

Que s’est-il passé La meule n’était pas dotée d’un dispositif

de protection, et le porte-outil était placé trop loin de la meule,

chose que le jeune travailleur inexpérimenté ne savait pas.

De plus, personne n’a dit au jeune travailleur de porter

des lunettes protectrices et un masque, ce que son

superviseur aurait dû lui expliquer. Enfin, l’entreprise

aurait dû vérifier l’équipement de protection

régulièrement pour s’assurer qu’il

fonctionnait correctement.

Ton employeur et ton superviseur ont le devoir de

protéger ta santé et ta sécurité. La plupart d’entre eux

travaillent fort pour y arriver.

Mais, en fin de compte, c’est aussi à toi de te protéger.

Tu commences un nouvel emploi

Tu viens d’être promu à un autre

poste Renseigne-toi auprès de

ton superviseur!

1 Pour accomplir mon travail sans danger, quels

règles de sécurité de l’entreprise dois-je connaître

2 Quels dangers dois-je connaître Comment

l’entreprise contrôle-t-elle ces dangers Que

dois-je faire pour les contrôler

3 Quelle formation sur la sécurité vais-je recevoir

Ai-je besoin d’une formation sur le SIMDUT

Quand vais-je la recevoir

4 Y a-t-il un aspect du travail qui requiert une

formation particulière (par exemple, comment

manoeuvrer un chariot élévateur à fourche)

5 Quel équipement de sécurité dois-je utiliser

ou porter Quelle formation dois-je recevoir

pour apprendre à utiliser et à entretenir

cet équipement

6 Où sont les extincteurs d’incendie et

l’équipement d’urgence Quelle formation

dois-je recevoir sur les procédures d’urgence

Quand

7 Où sont les sorties d’urgence Où est le

poste de premiers soins Qui est la personne

ayant reçu la formation sur les premiers soins

8 Y a-t-il un comité mixte sur la santé et la

sécurité au travail ou un délégué Qui est cette

personne, et où est-elle

9 Y a-t-il des réunions régulières sur la santé

et la sécurité

20 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


!

choses

que vous

devez savoir!

Signale les lésions professionnelles!

Obtiens une formation! Signale les dangers!

Connais tes devoirs!

Connais tes droits!

Tu as des questions ou des

préoccupations et tu ne sais

pas à qui en parler

Ton superviseur (patron) est la première personne à

qui tu dois parler. En vertu de la Loi, ton employeur

doit veiller à ta santé et ta sécurité dans le lieu de

travail et doit aussi s’assurer que tu connaisses les

dangers associés à ton travail.

Parle au travailleur membre du comité mixte sur

la santé et la sécurité au travail de l’entreprise

(ou au délégué à la santé et à la sécurité, dans

une petite entreprise).

Si l’entreprise où tu travailles a un service de santé et

sécurité (plusieurs grandes entreprises en ont), parle à

un de ses professionnels de la santé et de la sécurité.

Répondre aux questions et donner des conseils fait

partie de leur travail.

S’il y a un syndicat, il y a une unité de santé et

sécurité ou un délégué pour conseiller les travailleurs

et s’occuper des préoccupations sur la santé et

la sécurité.

Si rien ne fonctionne, tu as

d’autres possibilités!

Si tu es un étudiant participant à un programme

de placement coopératif, parle à ton professeur du

programme d’enseignement coopératif.

Va sur Internet et visite www.youngworker.ca.

Communique avec l’association de santé et sécurité au

travail appropriée pour obtenir plus de détails. Voir la

liste aux pages 29 et 30.

Tu peux appeler le ministère du Travail. Tu n’as

pas besoin de donner ton nom.

Points essentiels

Connais tes droits et tes devoirs.

Pose des questions jusqu’à ce que tu

obtiennes des réponses que tu comprends.

Bien travailler, c’est toujours travailler

sans danger!

21


Je veux

en savoir

plus long

Lieux de travail

fédéraux...

Tous les emplois des lieux de travail figurant sur

cette page sont protégés en vertu de la partie II du

Code canadien du travail et de ses règlements.

Si tu travailles dans un de ces lieux de travail,

tes droits et responsabilités sont très semblables

à ceux que tu aurais en vertu de la Loi sur la

santé et la sécurité au travail de l’Ontario.

Pour plus de détails sur les lieux de travail

fédéraux, communique avec l’une des

associations de santé et sécurité au travail

figurant à l’endos de ce manuel, ou visite

Santé et sécurité au travail à

http://info.load-otea.hrdc-drhc.gc.ca.

Aéroport

Banques (sauf les sociétés de fiducie)

Compagnies de téléphone (p. ex. Bell Canada)

Entreprises de câblodistribution

Entreprises de camionnage *

Entreprises de messagerie *

Entreprise de transport aérien (toutes les

entreprises, y compris les petites compagnies de

transport à la demande)

Entreprises de transport ferroviaire

(dont presque toutes celles de l’Ontario)

Entreprises de transport maritime

(p. ex. cargo des Grands Lacs)

Entreprises de transport par autobus *

Fabriques d’aliments pour animaux

Installation d’énergie atomique

Ministères du gouvernement du Canada

(p. ex. Agriculture Canada, Parcs Canada, Santé Canada)

Pipelines *

Silo-élévateurs

Sociétés d’État (p. ex. Postes Canada)

Stations de radiodiffusion

Stations de télévision

* si l’entreprise traverse des frontières provinciales en

transportant des biens ou des personnes

22 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Règlements

de la LSST...

En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail

de l’Ontario, des règlements prévoient des règles très

précises sur certains emplois ou secteurs d’industrie,

et sur l’usage de plusieurs types de matières dangereuses.

Il est important de savoir lesquels des règlements

figurant ci-dessous s’appliquent à ton lieu de travail

et à ton emploi.

ÉTABLISSEMENTS INDUSTRIELS

CHANTIERS DE CONSTRUCTION

MINES ET INSTALLATIONS MINIÈRES

PÉTROLE ET GAS EXTRACÔTIER

SOINS DE SANTÉ ET ÉTABLISSEMENTS RÉSIDENTIELS

NETTOYAGE DES VITRES

PLONGÉE

POMPIERS

ENSEIGNANTS

PROFESSEURS ET ADJOINTS

D’ENSEIGNEMENT D’UNIVERSITÉ

STRUCTURES DE PROTECTION CONTRE LE CAPOTAGE

CONTRÔLE DE L’EXPOSITION AUX AGENTS

BIOLOGIQUES OU CHIMIQUES

SÉCURITÉ RADIOLOGIQUE

SIMDUT

SUBSTANCES DÉSIGNÉES

Règlements sur les

substances désignées

La plupart des matières dangereuses utilisées au travail

sont mentionnées dans le règlement du SIMDUT et le

règlement sur le contrôle de l’exposition aux agents

biologiques ou chimiques. Cependant, le gouvernement

de l’Ontario a émis des règlements particuliers sur onze

matières dangereuses.

Ces matières sont appelées substances désignées et, à

l’exception de l’amiante, chacune d’elle à son propre

règlement (il y a deux règlements portant sur l’amiante).

Ces règlements ont pour but de limiter la quantité de la

matière à laquelle un travailleur peut être exposé.

Il y a des règlements sur les substances

désignées pour :

l’amiante;

l’amiante sur les chantiers de construction et

dans les opérations de construction et réparation;

la silice;

les isocyanates;

le benzène;

l’arsenic;

l’oxyde d’éthylène;

le plomb;

les fumées de four à coke;

l’acrylonitrile;

le mercure;

le chlorure de vinyle.

!

choses

que vous

devez savoir!

23


Je veux

en savoir

plus long

Refuser de travailler...

De toute évidence, si le patron ou le superviseur te dit de

faire un travail, tu n’as pas tendance à refuser.

Mais si tu crois que le travail est dangereux, qu’il blessera

un de tes collègues ou toi-même, tu devrais peut-être

refuser.

Auparavant, tu dois parler à ton patron ou superviseur.

Explique-lui tes inquiétudes quant à la sécurité de la

tâche. La plupart du temps, les choses s’arrangent.

Si elles ne s’arrangent pas et que tu crois encore que le

travail est dangereux, la loi te donne le droit de refuser.

Si tu refuses, sois poli, mais ferme. La Loi sur la santé et

la sécurité au travail décrit les étapes que ton employeur

et toi-même devez suivre. Si tu suis ces étapes et que ton

patron prend des mesures disciplinaires parce que tu

refuses un travail dangereux, il agit contrairement à la loi.

Dans ce cas, tu peux porter plainte auprès de la

Commission des relations de travail de l’Ontario.

Les travailleurs ont-ils tous le droit de refuser

un travail dangereux

Oui, mais certains travailleurs ont des droits limités.

Certains travailleurs qui ont la responsabilité de protéger

la population ne peuvent pas refuser un travail dangereux

s’il fait partie de leurs tâches habituelles et que la vie,

la santé ou la sécurité d’une autre personne est en jeu.

Il s’agit des policiers, des pompiers et de certains

travailleurs de la santé.

Le droit de refuser est important. Regarde bien comment

les choses se passent, et si tu as des questions, parle à

ton représentant au CMSS ou au délégué à la santé et à

la sécurité.

Le processus de refus du travail

Le travailleur refuse de travailler parce qu’il

a une raison de croire que le travail met en

danger la santé ou la sécurité.

n

Le travailleur informe son

superviseur ou son employeur.

n

Le représentant des travailleurs est convoqué.

n

L’employeur ou le superviseur mène une enquête

en présence du travailleur ou du représentant

des travailleurs

n

Le superviseur ou l’employeur est-il d’accord

et croit-il que le travail peut être dangereux

pour la santé ou la sécurité kNON

du travailleur

n

OUI

Le superviseur ou l’employeur prend

des mesures correctives.

n

Le travailleur retourne au travail.

24 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Tu as le droit

d’être informé,

de participer

et de refuser

un travail

dangereux

Qu’est-ce qui arrive

quand tu refuses

Si tu décides de refuser une tâche parce que tu crois

qu’elle est dangereuse, il faut en informer ton superviseur

ou ton employeur.

Une fois informé, ton superviseur ou employeur doit

appeler le comité mixte sur la santé et la sécurité au

travail ou un délégué à la santé et à la sécurité (si aucun

n’est disponible, il doit appeler un autre travailleur).

Le superviseur ou l’employeur doit mener une enquête

sur la question qui te préoccupe, en ta présence et en

présence d’un représentant des travailleurs.

Si le superviseur ou l’employeur est d’accord et croit

que le travail est dangereux, il doit prendre des mesures

pour corriger la situation et te permettre

de continuer ton travail.

S’il n’est pas d’accord, mais que tu crois encore avoir

de bonnes raisons de refuser le travail, il faut en aviser

un inspecteur du ministère du Travail.

En attendant qu’un inspecteur te contacte, ton

superviseur ou ton employeur peut demander à un

autre travailleur de faire le travail que tu as refusé,

mais il doit informer ce travailleur que tu as refusé de

faire cette tâche, et lui dire pourquoi tu as refusé.

L’inspecteur doit faire une enquête sur le refus et rendre

une décision par écrit. Il peut ordonner de prendre des

mesures correctives ou déclarer que le travail n’est pas

vraiment dangereux. Sa décision peut être contestée par

l’employeur ou par le travailleur.

Pendant que l’enquête continue, le superviseur ou

l’employeur peut te donner un autre travail.

!

choses

que vous

devez savoir!

Est-ce que le travailleur a une raison de croire

que le travail met en danger

la santé ou la sécurité

n

NON

Le travailleur retourne au travail.

kOUI

On convoque un inspecteur

du ministère du Travail.

n

L’inspecteur enquête et consulte le travailleur,

le superviseur ou l’employeur ainsi que le

représentant des travailleurs.

n

L’inspecteur rend une décision par écrit.

Le travail est potentiellement

dangereux L’inspecteur ordonne

des mesures correctives.

D’autres tâches raisonnables

peuvent être confiées au

travailleur.

Le travail n’est pas

potentiellement dangereux

Le travailleur retourne au travail.

Les ordres de l’inspecteur peuvent être contestés

par le travailleur ou l’employeur.

25


Je veux

en savoir

plus long

Symboles du SIMDUT...

Les symboles du SIMDUT indiquent quel type de

danger représente la matière dans le contenant sur

lequel ils sont placés. Tu dois pouvoir les reconnaître

et savoir ce qu’ils signifient.

ATTENTION

Attention! Ces renseignements ne remplacent

pas la formation sur le SIMDUT que ton employeur

doit s’assurer de te fournir si tu travailles avec des

matières dangereuses ou près d’elles.

ATTENTION

CATÉGORIE A - GAZ COMPRIMÉS

Une matière (cylindre) portant ce symbole peut exploser et décoller comme une fusée!

CATÉGORIE B - MATIÈRES INFLAMMABLES ET COMBUSTIBLES

Une matière portant ce symbole peut prendre feu subitement.

CATÉGORIE C - MATIÈRES OXYDANTES

Une matière portant ce symbole alimentera n’importe quel feu et augmentera

sa chaleur et sa force.

CATÉGORIE D1 - MATIÈRES CAUSANT DES EFFETS

TOXIQUES IMMÉDIATS ET GRAVES

Une matière portant ce symbole causera un empoisonnement aigu et grave.

CATÉGORIE D2 - MATIÈRES CAUSANT D’AUTRES EFFETS TOXIQUES

Une matière portant ce symbole causera un empoisonnement lent ou une maladie.

CATÉGORIE D3 - MATIÈRES BIOLOGIQUES DANGEREUSES ET INFECTIEUSES

Une matière portant ce symbole peut te rendre gravement malade.

CATÉGORIE C - MATIÈRES CORROSIVES

Une matière portant ce symbole peut faire beaucoup de mal aux yeux ou causer des

brûlures à la peau et aux poumons.

CATÉGORIE F - MATIÈRES DANGEREUSEMENT RÉACTIVES

Une matière portant ce symbole peut exploser si on la mélange avec d’autres produits

chimiques ou si on l’échappe.

26 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


As-tu besoin d’équipement de protection pour la

manipuler ou l’utiliser Quel équipement Où

peux-tu le trouver Sais-tu comment l’utiliser

!

choses

que vous

devez savoir!

Comment lire une

fiche signalétique...

L’employeur doit avoir une fiche signalétique pour chaque

matière dangereuse utilisée au travail et il doit les placer

à un endroit où les travailleurs comme toi peuvent les voir

et les lire.

Dois-tu prendre des précautions spéciales pour la

manipuler

Quelles sont les procédures d’urgence en cas

d’accident, par exemple, si la matière prend feu,

explose, est déversée ou qu’elle coule

Quel est l’équipement nécessaire en cas d’urgence

et où se trouve-t-il

Une fiche signalétique t’indique quels sont les dangers

d’une matière, la façon d’utiliser cette matière et ce qu’il

faut faire en cas d’urgence.

Lorsque tu lis une fiche signalétique, pose-toi les

questions suivantes :

As-tu la fiche signalétique concernant la matière

avec laquelle tu travailles

La fiche signalétique est-elle à jour (si elle date

de plus de trois ans, elle est trop vieille.)

Quels sont les dangers associés à cette

matière dangereuse

La matière peut-elle prendre feu ou exploser

Est-ce un produit chimique instable

Qu’est-ce qui rend la matière instable

Le produit chimique réagit-il à d’autres

produits chimiques

Lesquels Et si les produits sont mélangés

Ne travaille jamais

avec une matière dangereuse

avant d’avoir réponse à toute

autre question que

tu pourrais avoir

et de bien

comprendre!

Comment la matière peut-elle te faire du mal

Qu’arrive-t-il si tu l’inhales ou si elle entre en contact

avec ta peau

Quelle sorte de lésion ou maladie cette matière

cause-t-elle

27


Je veux

en savoir

plus long

Comité mixte sur la santé

et la sécurité au travail/

délégué à la santé et à

la sécurité...

La Loi sur la santé et la sécurité au travail te donne le

droit de participer aux décisions de santé et sécurité

prises au travail. Selon la taille de ton lieu de travail, tu

peux participer en faisant partie d’un comité mixte sur

la santé et la sécurité au travail (CMSST) ou en devenant

délégué à la sécurité.

Lieux de travail de 20 travailleurs ou

plus ou assujettis aux règlements sur

les substances désignées

Presque tous les lieux de travail couverts par la Loi

et ayant 20 employés réguliers ou plus doivent avoir

un CMSST composé de membres de la direction et

de travailleurs. Les membres du comité travaillent

ensemble pour trouver et recommander des solutions

aux problèmes de santé et sécurité.

Le CMSST vise principalement à assurer que toutes les

préoccupations concernant la santé et la sécurité fassent

l’objet de discussions et qu’on s’en occupe jusqu’à ce

qu’on trouve des solutions. L’une des tâches principales

du comité est de mener des inspections de santé et

sécurité dans le lieu de travail.

Au moins la moitié des membres du CMSST doivent

être des travailleurs qui ont été choisis par les autres

travailleurs ou par un syndicat, s’il y en a un. L’employeur

choisit les représentants de la direction.

Lieux de travail de 6 à 19 travailleurs

sans comité mixte sur la santé et la

sécurité au travail (CMSST)

Les lieux de travail ne sont pas tous tenus d’être dotés

d’un comité mixte sur la santé et la sécurité au travail.

Les entreprises ou chantiers de construction qui emploient

régulièrement de 6 à 19 travailleurs et qui n’ont pas de

comité mixte sur la santé et la sécurité au travail doivent

avoir un délégué à la santé et à la sécurité. Ce délégué

est choisi par les travailleurs. Il s’occupe des problèmes de

santé et sécurité dans le lieu de travail un peu comme le

fait le CMSST.

Si tu as des préoccupations sur la santé et la sécurité,

parles-en à ton superviseur, au délégué à la santé et à la

sécurité ou aux membres du CMSST. Pose des questions

et continue d’en poser jusqu’à ce qu’on te donne des

réponses que tu comprends.

28 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


choses

que vous

devez savoir!

!

Ressources

ASSOCIATIONS DE SANTÉ ET

SÉCURITÉ AU TRAVAIL

(Mise à jour : octobre 2005)

Alliance ontarienne pour la sécurité dans le secteur

des services

4950, rue Yonge, bureau 1500

Toronto (Ontario) M2N 6K1

Tél. : 416-250-9111 ou 1-888-525-2468

Courriel : info@ossa.com

Site Web : http://www.ossa.com

Association de sécurité dans les transports de l’Ontario

555, chemin Dixon, bureau 101

Etobicoke (Ontario) M9W 1H8

Tél. : 416-242-4771 ou 1-800-263-5016

Courriel : info@thsao.on.ca

Site Web : http://www.thsao.on.ca/

Association ontarienne de la sécurité dans la construction

21, rue Voyager Sud

Etobicoke (Ontario) M9W 5M7

Tél. : 416-674-2726 ou 1-800-781-2726

Courriel : info@csao.org

Site Web : http://www.csao.org

Association ontarienne de sécurité des services

publics et électriques

5580 promenade Explorer, bureau 200

Mississauga (Ontario) L4W 4Y1

Tél. : 416-640-0100 ou 1-800-263-5024

Courriel : info@eusa.on.ca

Site Web : http://www.eusa.on.ca/

Association ontarienne pour la sécurité en éducation

4950, rue Yonge, bureau 1505

Toronto (Ontario) M2N 6K1

Tél. : 416-250-8005 ou 1-877-732-3726

Courriel : esao@esao.on.ca

Site Web : http://www.esao.on.ca/

Association pour la prévention des accidents industriels

207, av. Queen’s Quay Ouest, bureau 550

Toronto (Ontario) M5J 2Y3

Tél. : 416-506-8888 ou 1-800-669-4939

Courriel : feedback@iapa.ca

Site Web : http://www.iapa.ca/

Association pour la santé et la sécurité dans le secteur

de la santé

4950, rue Yonge, bureau 1505

Toronto (Ontario) M2N 6K1

Tél. : 416-250-7444 ou 1-877-250-7444

Site Web : http://www.hchsa.on.ca/

Association pour la santé et la sécurité dans le secteur

des municipalités de l’Ontario

450A, chemin Britannia Est

Mississauga (Ontario) L4Z 1X9

Tél. : (905) 890-2040

Courriel : info@mhsao.com

Site Web : http://www.mhsao.com/

Association pour la santé et la sécurité dans l’industrie des

mines et des agrégats

690, avenue McKeown, CP 2050

North Bay (Ontario) P1B 9P1

Tél. : 705-474-7233

Courriel : info@masha.on.ca

Site Web : http://www.masha.on.ca/

Association pour la santé et la sécurité

dans l’industrie des pâtes et papiers

690, avenue McKeown, CP 2050

North Bay (Ontario) P1B 9P1

Tél. : 705-474-7233

Courriel : info@pphsa.on.ca

Site Web : http://www.pphsa.on.ca/

Association pour la sécurité à la ferme

340, chemin Woodlawn Ouest, bureau 22-23

Guelph (Ontario) N1H 7K6

Tél. : 519-823-5600 ou 1-800-361-8855

Courriel : info@farmsafety.ca

Site Web : http://www.farmsafety.ca

29


Je veux

en savoir

plus long

Association pour la sécurité au travail dans l’industrie

forestière de l’Ontario

690, avenue McKeown, CP 2050

North Bay (Ontario) P1B 9P1

Tél. : (705) 474-7233

Courriel : info@ofswa.on.ca

Site Web : http://www.ofswa.on.ca/

Centre de santé et de sécurité des travailleurs

et des travailleuses

15, promenade Gervais, bureau 802

Toronto (Ontario) M3C 1Y8

Tél. : 416-441-1939 ou 1-888-869-7950

Courriel : postmaster@whsc.on.ca

Site Web : http://www.whsc.on.ca

Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario

15, promenade Gervais, bureau 601

Toronto (Ontario) M3C 1Y8

Tél. : (416) 443-7669 ou 1-877-817-0336

Courriel : info@ohcow.on.ca

Site Web : http://www.ohcow.on.ca

ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX

Commission de la sécurité professionnelle et de

l’assurance contre les accidents du travail de l’Ontario

200, rue Front Ouest

Toronto (Ontario) M5V 3J1

Bureau central

Tél. : 416-344-1000 ou 1-800-387-0080

Appareil de télécommunication pour sourds : 1-800-387-0050

Prévention :

Tél. : 416-344-1016 ou 1-800-663-6639

Courriel : prevention@wsib.on.ca

Site Web : http://www.wsib.on.ca

Ressources humaines et Développement des compétences

Canada

Gouvernement fédéral _ Pour communiquer avec le bureau de

RHDCC le plus près de chez toi, consulte les pages bleues de

l’annuaire téléphonique.

Site Web : http://www.rhdcc.gc.ca

Ministère du Travail de l’Ontario

Gouvernement provincial - Pour communiquer avec le bureau

du ministère du Travail le plus près de chez toi, consulte les

pages bleues de l’annuaire téléphonique.

Tél. : 1-800-268-8013 (dans toute la province)

Site Web : http://www.labour.gov.on.ca

AUTRES RENSEIGNEMENTS

DE SANTÉ ET SÉCURITÉ

Association canadienne de normalisation

(CSA International)

178, boulevard Rexdale

Toronto (Ontario) M9W 1R3

Tél. : 416-747-4000 ou 1-800-463-6727

Courriel : certinfo@csa-international.org

Site Web : http://www.csa-international.org

Bureau des conseillers des travailleurs

123, rue Edward, bureau 1300

Toronto (Ontario) M5G 1E2

Tél. : 1-800-661-6365 (français)

Tél. : 1-800-435-8980 (anglais)

Courriel : webowa@mol.gov.on.ca

Site Web : http://www.owa.gov.on.ca

Bureau des conseillers du patronat

151, rue Bloor Ouest, bureau 704

Toronto (Ontario) M5S 1S4

Tél. : 416-327- 0020 ou 1-800-387-0774

Courriel : weboea@mol.gov.on.ca

Site Web : www.employeradviser.ca

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail

135, rue Hunter Est

Hamilton (Ontario) L8N 1M5

905-572-4400 ou 1-800-263-8466

Courriel : clientservices@ccohs.ca

Site Web : http://www.ccohs.ca

Technical Standards and Safety Authority (TSSA)

3300, rue Bloor Ouest, 14 e étage, tour du centre,

Toronto (Ontario) M8X 2X4

Tél. : 416-734-3300 ou 1-877-682-8772

Site Web : http://www.tssa.org

Toronto Workers’ Health & Safety Legal Clinic

180, rue Dundas Ouest, bureau 201

Toronto (Ontario) M5G 1Z8

Tél. : 416-971-8832

30 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Notes

32 Programme Sensibilisation des jeunes au travail


Notes

choses

que vous

devez savoir!

!

31


Sites Web utiles

Sigles

!

choses

que vous

devez savoir!

Jeunes travailleurs

www.youngworker.ca/francais/index.htm

Page d’accueil du Programme Sensibilisation des

jeunes au travail. On y trouve toutes sortes de choses :

information, anecdotes sur des jeunes travailleurs qui

se sont blessés, graphiques de fond d’écran, affiches et

questionnaires interactifs.

CSST

http://www.cccst.qc.ca

Page d’accueil de la Commission de la santé et de la

sécurité du travail du Québec. On y trouve beaucoup

de choses intéressantes : information, jeux, projets en

milieu scolaire, statistiques et questionnaires interactifs.

CanOSH, le site Web national sur l’hygiène et la sécurité

du travail au Canada

http://www.canoshweb.org/fr

Ce site a été créé par le Centre canadien d’hygiène et de

sécurité au travail. Son objectif est d’offrir aux Canadiens

et Canadiennes un moyen pratique d’obtenir des

renseignements sur l’hygiène et la sécurité au travail. Il

offre une section appelée « Jeunes au travail » contenant

des liens vers diverses ressources destinées aux jeunes.

Ce site contient aussi des groupes de discussion

permettant à des particuliers et des organismes de

discuter de questions d’intérêt commun, d’échanger

des idées et de partager l’information.

SRI - Système de responsabilité interne

CMSST - Comité mixte sur la santé et la sécurité au travail

FS - Fiche signalétique

LSST - Loi sur la santé et la sécurité au travail (la Loi)

ÉPP - Équipement de protection personnelle

SIMDUT - Système d’information sur les matières

dangereuses

LSPAAT - Loi sur la sécurité professionnelle et l’assurance

contre les accidents du travail

CSPAAT - Commission de la sécurité professionnelle et

de l’assurance contre les accidents du travail

Réseau canadien de la santé - Santé en milieu de travail

http://www.canadian-health-network.ca/

2sante_en_milieu_de_travail.html

La santé et la sécurité des jeunes travailleurs est une

question nationale, comme le montre ce site financé par

Santé Canada. Il offre des renseignements sur la sécurité

au travail ainsi que sur la prévention des lésions au dos

et des lésions attribuables aux mouvements répétitifs.

Jette un coup d’oeil sur les liens kiosque @ journaux,

forum électronique et jeux et questionnaires.


Nous dédions ce programme à tous les jeunes travailleurs

qui ont été blessés ou qui ont perdu la vie au travail.

Financement

Nous remercions les nombreux bénévoles et les employés qui ont offert temps,

expérience et efforts pour réaliser ce programme à l’intention des jeunes de l’Ontario.

More magazines by this user
Similar magazines