Objectif - Tramayes

tramayes.com

Objectif - Tramayes

Tramayes

Aménagement du secteur des écorces

Juillet 2010

URBICAND - Paysage Conseil - SJA Ingénierie - ICT


Sommaire

L’essentiel du diagnostique

Présentation des Scénarii

CHAPITRE 1 : Présentation des Scenarii

CHAPITRE 2 : Evaluation des Scenarii

Evaluation des scenarii (Paysage, Fonctionnement urbain, eau, trame verte...)

CHAPITRE 3 : Conclusion et choix d’un parti

Tableau comparatif des scenarii


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

CHAPITRE 1 : Présentation des Scenarii

L’essentiel du diagnostic


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

Une topographie et un pourtour de site Complexe

Enjeu du projet :

• Insérer les constructions et les espaces publics dans la pente.

• Permettre l’accessibilité urbaine aux personnes à mobilité réduite.

• La pente peut donner davantage d’intimité aux jardins privatifs.

• Les nouvelles constructions doivent prendre en compte les volumes existants

alentours.

5


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

Les éléments naturels du site : le soleil,l’eau, la végétation et le vent

Enjeu du projet :

• Valoriser le talweg central

• Profiter de la topographie favorable à une gestion gravitaire des EP

• Profiter de l’exposition et de la pente Sud du terrain pour une

bonne orientation des bâtiments

• Réinterpréter la trame bocagère du site dans le projet

• Préserver les arbres majeurs existants

• Protéger les constructions des vents dominants

• Prendre en compte d’une saison de chauffe longue (6 mois < 10°C)

6


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

Un urbanisme et une architecture caractéristique du site

Enjeu du projet :

• Recomposer le village à partir du paysage et de l’espace public

• Penser l’espace public comme lieu de vie et d’échanges identifiés

• Réinterpréter les tissus identitaires de Tramayes (rue, charrière, cour...)

• S’inspirer des volumes existants pour s’insérer dans la trame urbaine

• Maitriser la consommation du foncier par une densité acceptable qui offre un cadre de vie de qualité et une intimité extérieure à

chaque logement

7


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

Les enjeux et le programme proposés pour les Ecorces

Programme proposé pour le secteur des Ecorces :

Envisager la création d’environ 50 logements sur le secteur

Types :

50% en logements locatifs conventionnés, soit 25

30% au moins en accession aidée, soit 15

15% en accession libre, soit 10

Taille :

25% de T2, soit 15

60% de T3-T4, soit 36

15% de T5 ou plus, soit 9

Forme urbaine :

Majorité de logements groupés, maison de ville, accolées,

superposées... pour faciliter le mélange des tailles,

les petits logements accessibles de plein pied.

Les enjeux pour le secteur des Ecorces :

• Gérer et aménager les articulations pour une trame fonctionnelle

du nouveau quartier

• Favoriser les déplacements doux vers les équipements et

services du bourg

• Hiérarchiser les espaces pour les rendre appropriables

par les futurs habitants

• Penser à l’évolutivité après la réalisation de l’opération

8


L’ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC

Les premières esquisses et les conclusions

Scénario 1 : inscription parallèle dans la pente

Point communs des scénarios:

• Espace vert central

• Équipement scolaire à l’articulation de la charrière des

écorces et de la RD 45

• Habitation proche de la salle des fête

• Cheminement doux avec le centre bourg et du GR

• Traitement de l’articulation de l’hôpital à prendre en

compte.

Scénario 2 : inscription perpendiculaire dans la pente

Défaut des scénarios:

• Monotonie des espaces

• Répétitivité des formes et du type d’urbanisation

• Habitation proche de la salle des fête

• Gestion de l’accessibilité handicapé difficile

9


CHAPITRE 1 : Présentation des Scenarii

Présentation des Scénarii


SCÉNARIO 1 : LA CHARRIÈRE

Le projet met en valeur , par la fermeture de deux bâtiments, la perspective centrale sur

le bourg. Un espace central vert permet la transition entre l’urbanisation de la partie Est,

proche du lotissement, et de la partie Ouest, marquée par la Rolle. Cette dernière est

rythmée par des muret de manière à s’adapter à la pente. De l’autre coté les constructions

permettent de régler le denivelé.

11


SCÉNARIO 2 : LES ILÔTS GROUPÉS

Dans ce scénario, la disposition de l’espace public conserve le même principe, mais la

disposition des bâtiments crée des groupes de bâtiment organisés autour d’un espace

central. Ainsi, trois grappes sont créées à l’Est du site. Elles sont d’une densité décroissante

du Nord au Sud. A l’ouest, les constructions dialoguent avec le talweg central par des

façades largement ouvertes.

12


SCÉNARIO 3 : LES COURS TOURNÉES

Ce scénario met en scène des typologies différentes au fil du talweg. La disposition des

bâtiments et leur rotation progressive permettent de créer des jardins intimes bien

exposés. La forme de l’espace public est variée et des traitements différents peuvent

prendre place. Le cheminement piéton de ce scénario débouche directement sur le

carrefour de la RD 45 et la charrière des Ecorces.

13


14

SCÉNARIO 4 : LES PLATES-FORMES


CHAPITRE 2 : Scénarii - Evaluation

Evaluation des scénarii


L’IMPACT DANS LE PAYSAGE

Les points communs aux trois scénarios :

• S’intégrer de manière parallèle aux courbes de niveaux

• Création de cours ou ruelle qui rappellent le paysage urbain de

Tramayes

• S’insérer le long de la charrière des Écorces

• Créer une perspective centrale avec des têtes construites

• Densité dégressive qui permet de s’adapter à la pente

• Création d’un front sur la partie Est et Ouest qui met en valeur le

Talweg

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

Le paysage est mis en

valeur par des jardins en

terrasses successives. La

ruelle peut être jardinée

, des vues lointaines sont

conservées.

Une insertion en poche en

partie Est, et des bâtiments

de volumes plus petits

s’adaptent à la pente en

partie Ouest. Cette forme

met, davantage, l’église en

valeur depuis la perspective

centrale

Un aspect organique

est donné par la

forme d’habitat. Les

espaces paysagers sont

importants et contigus

16


LE FONCTIONNEMENT URBAIN

Constat :

• Des accès difficiles et peu nombreux

• Un îlot de grande taille

Objectif :

• Optimiser l’utilisation du foncier

• Favoriser les connections aux voiries existantes

• Faciliter les déplacements piétons

• Créer un cadre de vie de qualité avec des espaces publics

Les points communs aux trois scénarios :

• Un cheminement piéton complet en direction du centre bourg

• Création de deux espaces publics majeurs

• Création du pôle scolaire au nord ouest

• La charrière des Écorces deviendra une rue de desserte à sens unique

• Création de vergers et jardins de manière à marquer les entrées de bourg

• Lier de manière piétonne le quartier aux arrêts de bus

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

La création de la ruelle

permet un meilleur

fonctionnement urbain de

l’ensemble de la partie Est.

La place du Stade est mis

en valeur par la forme du

bâtiment d’angle en recul.

Les cheminements piétons

se font tous en passant

par le cheminement bas.

Le bâtiment sur la place

du stade referme le lieu de

manière trop étroit.

Un cheminement piéton

supplémentaire permet

un accès en direction

de l’église. Il permet de

lier directement cette

dernière avec le stade et

de prolonger le GR.

17


L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

L’eau

Constat :

Sols peu perméables (argile), écoulements d’eau simple

par la topographie particulière en amphithéâtre

Objectif :

Gérer les écoulements d’eau sur le site

Les points communs aux trois scénarios :

• Une limitation des surfaces imperméabilisées (non création d’une

voirie interne)

• Des stockages à la parcelle pour écrêter les crues (toiture végétalisée,

récupérateur d’eau de pluie)

• Prolongement du réseau de fossés à ciel ouvert pour améliorer les

exutoires (support de biodiversité)

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

Possibilité de Les cheminements Les parcelles de

stockage des eaux et perpendiculaires tailles supérieures

d’imperméabilisation peuvent accueillir favorisent un

supplémentaire dans des

noues stockage à la

la ruelle pour amortir perpendiculaires aux parcelle.

la vitesse de l’eau dans courbes de niveaux

son écoulement. qui fonctionneront en

escalier.

Quel type de traitement de l’eau Minéral ou végétal Quel traitement

de sol pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite

18


L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

La trame verte

Constat :

• 2 entités naturelles de forte sensibilité écologique (vallée du Valouzin et

les Hautes Grosnes), un réseau de haies bocagères et de prairies, support

d’échange entre les deux

• Un village ceinturé de ses milieux naturels et agricoles

Objectif :

Maintenir la trame verte

Améliorer ces échanges écologiques

Les points communs aux trois scénarios :

• Volonté de regrouper l’urbanisation afin de libérer le maximum de terre naturelle

• Maintien des haies en place hormis celle à l’Est

• Maintien d’au moins deux corridors principaux

• Incitation à planter des variétés d’essence locale, interdiction de haies mono-spécifiques…

• Création de vergers et jardins de manière à renforcer les échanges écologiques

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

Continuité des jardins

privés pour former des

échanges perpendiculaires

aux corridors

Un corridor supplémentaire

sur l’urbanisation de la partie

Est.

Des corridors répartis dans

les jardins privés pour

favoriser les échanges

19


L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Constat :

Orientation des vents Sud Ouest

Orientation des logements par rapport à la rue et à la

pente

Objectif :

Viser un label BBC (obligatoire en 2012) voir passif

Réduire les besoins en énergie de l’habitat dès la

conception du plan urbain.

base 100 8 unités de maisons

individuelles

100

90

80

70

60

50

40

30

20

10

0

100

70

34

Emprise au sol

100

74

35

Surface

d’enveloppe

100

89

68

Énergie de

chauffage

100

87

58

Coût de

construction

Les points communs aux trois scénarios :

Le confort climatique

• Une orientation Est-Ouest qui permet un éclairage naturel des logements

• Des jardins et pièces de vie orientés sud-est et sud-ouest

• Compacité des logements et mitoyenneté

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

Une mitoyenneté

importante et des

bâtiments de faible

épaisseur pour un bon

éclairage naturel

Une continuité moins

forte des bâtiments qui

améliore la perméabilité

des vents dominants

Des bâtiments

davantage orientés

Sud permettent

des apports solaires

gratuits. Les gros

volumes évitent

les déperditions

surfaciques

Quel type d’architecture pour favoriser ce confort Prendre des parties et des

éléments du bioclimatisme Forcer un exigence sur l’isolation La connexion

avec la chaufferie biomasse est-elle obligatoire pour ce nouveau quartier

20

8 unités en maisons individuelle

(rez-de-chaussé + sous-sol)

8 unités en deux bandes de 4

maisons mitoyennes

(rez-de-chaussé + sous-sol)

8 unités en immeubles collectifs

(rez-de-chaussé + sous-sol)


L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

La gestion des déchets

Constat :

Un point d’apport volontaire (PAV) implanté sur le parking

du stade

Ramassage bi-hebdomadaire dans le bourg

Une déchetterie sur la zone artisanale «Les terreaux»

Objectif :

Maintenir une bonne gestion des déchets

Améliorer le cadre de vie

Les points communs aux trois scénarios :

• Conservation du PAV du parking du stade à réintégrer dans l’aménagement

de la place

• Des micros espaces publics pour centraliser la collecte des ordures

ménagères (OM

• Soigner l’intégration des bac avec l’architecture

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

La ruelle sert d’accès

aisé et sécurisé vers

la place du stade. Sur

la rue des Ecorces le

ramassage des OM se

situe à deux endroits

L’accessibilité est plus

difficile surtout pour la

cour centrale en partie

Est.

Les cours sont

ouvertes sur rue et

facilite le ramassage

des ordures sur rue

21


Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

La ruelle sert de

colonne vertébrale

du quartier. Les

cheminements piétons

complètent le maillage

des espaces

Les coures fonctionnent

avec la rue. Les jardins

privés ont un accès

piéton au cheminement

pour se déplacer dans

le quartier

Les coures sont

liées à la rue et au

cheminement piéton

LA FORME URBAINE

Constat :

Importance de la rue à Tramayes

Un maillage complet et des espaces diversifiés

Les espaces publics

Objectif :

S’inscrire dans la trame existante

Proposer un système de maillage de cheminements diversifiés

La ruelle

• Une qualité du cadre de vie

• Réinterprétation des charrières de Tramayes

• Lieu de vie et de partage qui permet la desserte des logements

• Des espaces de qualités et de dimensions variées pour une hiérarchisation

• Permet de régler la pente du terrain

La cour

• Hiérarchisation des espaces

• Vivre ensemble et communiquer

• Lieu de stationnement et de regroupement sur l’espace public

Le verger partagé

• Un agrément du cadre de vie

• Appropriation de l’espace vert possible

• Une forme économie pour les habitants

• Traiter l’entrée du bourg de la RD 45

Les jardins potagers

• Un jardin supplémentaire au logement

• Un lieu social entre les habitants

• Une économie pour les habitants

• Occuper le paysage et le créer

22


LA FORME URBAINE

Constat :

Importance de la rue à Tramayes

Des volumes importants inscrit dans la pente (moyenne R+1)

L’habitat

Objectif :

Réinterpréter la morphologie du bourg pour mettre en valeur le talweg central

Créer une typologie adaptée à la vie contemporaine

Permettre une diversité et une mixité des bâtiments

De grande maison individuelle pour des usages multiples

Les maisons-blocs nous paraissent posséder beaucoup de qualités d’habitation et de capacité à être ré-interprétées comme des maisons jumelées, ou des

maisons en bande. Elles permettent de ne pas occuper trop de surface au sol étant très compactes, elles peuvent accueillir des programmes variés en

respectant les qualités de la maisons individuelles (un usage exclusif d’un sol végétal, une claire délimitation avec son voisin, un logement unifamilial

de la cave jusqu’au grenier). Il est possible de prendre en compte l’évolution de la cellule familiale et du rapport au travail.

De plus, en construisant des maisons blocs, d’un volume similaire aux maisons existantes, le respect du paysage et l’intégration des nouvelles

maisons est facilitée, les coûts de construction et de gestion sont optimalisés.

23


Pente à 10% à l’Est : 2 choix d’implantation

L’adaptation au terrain par la ruelle permet de créer un local en face de la

maison de ruelle qui pourrait lui servir de dépendance. Ce choix permettrait

de donner de la vie et prioriser le piéton sur cet espace

Voirie

L’ADAPTATION À LA PENTE

Maison sur rue

Jardin 1 Sud

• Implantation dont le bâtiment sur rue comprant un niveau enterré :

ce cas de figure est propice lorsque les parcelles des maisons de rue sont

plus profondes que les parcelles des maisons de ruelle.

• Implantation dont le RDC de la maison sur rue est au niveau de la voirie :

Ce cas de figure fonctionne à l’inverse du 1er cas. Il faut que la parcelle de la

maison sur rue soit plus courte que la parcelle des maisons sur ruelle.

Abri/pièce de rangement

Ruelle

Maison de ruelle

Jardin 2 Talweg

Pente à 20% à l’Oust :

L’adaptation au terrain se fait par l’enterrement de la maison d’un niveau. Le

prolongement par un muret permet de tenir la terre du jardin de la maison

du niveau supérieur. Les murs créent l’intimité des jardins.

Voirie

Maison sur rue

Voirie

Jardin 1 Sud

Ruelle

Maison de ruelle

Jardin 2 Talweg

Abri/pièce de rangement

Maison sur rue

Jardin 1 Sud

24


LA FORME URBAINE

La maison Bloc : pourquoi

La maison Bloc, Evolutive et économique

Cette typologie d’habitat peut proposer une variété d’occupation

évolutive au cours du temps :

- Le logement d’une famille nombreuse.

- Le logement d’une seule famille qui peut s’élargir au cours du

cycle de vie, la cohabitation entre plusieurs générations (les

jeunes adultes en début de vie active ou les grands parents

dépendants).

- Une grande maison pour deux familles, le petit collectif en

maisons jumelées.

- Une maison pour accueillir le logement et le local d’activité

pour l’artisan, ou des activités de haute technologie qui ne

nécessitent pas la proximité directe de la grande ville.

La maison bloc qui réunit dans un seul volume plusieurs

habitations permet de faire des économies dans

plusieurs domaines. La compacité de la construction

et plus spécialement le meilleur ratio entre l’enveloppe

périmètrale et le volume construit induisent des

économies de matériaux pour les façades et la toiture,

des économies de terrassement pour les fondations,

des économies d’énergie pour le chauffage.

Un seul branchement au réseau est nécessaire et la

longueur à déployer dans l’espace public est moindre.

Enfin, l’impact des constructions sur le paysage est

moins forte et peut être mieux maîtrisé.

25


LA DENSITÉ

La surface du tènement pour les 3

scénarios :

3.6 Ha

Densité globale :

Scénario 1 : 17 logt/ha

Scénario 2 : 17.5 logt/ha

Scénario 3 : 14 logt/ha

Surface :

Surface activité : 2237m²

Surface commercialisable :

Scénario 1 : 1.46 ha

Scénario 2 : 1.46 ha

Scénario 3 : 1.30 logt/ha

Moyenne des surfaces de terrain :

Scénario 1 : 540 m²

Scénario 2 : 634 m²

Scénario 3 : 928 m²

26


Constat :

Des réseaux (ligne HTA Moyenne tension et EU) déjà

présents sur le site

Un site pentu

Objectif :

Eviter un surcoût de dévoiement

Limiter l’exposition aux champs électromagnétiques

Limiter l’impact des nuisances sonores

VOIRIE - RÉSEAUX DIVERS

Les points communs aux trois scénarios :

• Un enfouissement de la ligne HTA

• La prise en compte des réseaux EU en partie Est du site

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

Le dévoiement du

réseau des EU en

partie Ouest est

d’une longueur

importante. Le travail

de terrassement est

plus lourd mais les

nuisances sonores

seront moindres.(coeur

d’îlot).

Même problème que le

scénario 1. Du remblais

sera nécessaire pour

structurer les cours.

L’adaptation à la pente

des bâtiments sera

moins réussis et moins

de protections sonores

sur les jardins arrières

La servitude au Nord

de l’école évite un

dévoiement trop

long des EU à l’Ouest.

Peu de terrassement

est nécessaire mais

jardins sont guères

protéger du bruit.

Evaluation économique comparative des 3 scénarios

Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3

3ème 2ème 1er

27


TABLEAU COMPARATIF

CHAPITRE 3 : Conclusion et choix d’un parti

Conclusion


TABLEAU COMPARATIF

Fonctionne-

Confort

Gestion des

Forme

Paysage

ment urbain Eau Trame verte

Climatique

déchets

Urbaine Densité VRD

Scénario 1:

La charrière

1 1 1 3 3 1 1 1 3

Scénario 2 :

Les ilôts

groupés

2 3 3 2 2 3 2 2 2

Scénario 3 :

Les cours

tournées

3 2 2 1 1 2 3 3 1

29


30

VERS LE CHOIX D’UN PARTI D’AMÉNAGEMENT

More magazines by this user
Similar magazines