Rapport social & environnemental 2012 - Hospice général

hospicegeneral.ch

Rapport social & environnemental 2012 - Hospice général

Rapport social & environnemental

2012


Edition : Hospice général

Photos : © Johann Sauty (sauf pages 16 & 17 photos Eric Roset)

Illustration s : pages 10 & 11, Buche

Impression : Atar Roto Presse SA Genève

Papier : Méga silk Blanc certifié FSC

Tirage : 1’800 exemplaires

© Hospice général, avril 2013


Sommaire

avant-propos 3

Enquête de satisfaction : place à l’action 4

employeur responsable 6

Quelques chiffres 8

L’avenir se prépare aujourd’hui 10

UNE PRÉVENTION DISCRÈTE ET EFFICACE 12

Un employeur impliqué

dans le respect de l’environnement 14

la vie de l’hospice général 16

Point jeunes

Rapport social & environnemental 2012 1


CAS des Trois-Chêne

Foyer de Saconnex

2 Rapport social & environnemental 2012


avant-propos

Face à une hausse permanente des demandes d’aide émanant

de personnes en situation précaire, avec en moyenne mensuelle

plus de 20’000 personnes à l’aide sociale et près de 5’000

dans le dispositif asile, l’Hospice général se donne les moyens

nécessaires pour assurer des prestations de qualité. C’est

pourquoi, en 2012, les effectifs ont été dotés de 11 postes

supplémentaires et 47 nouveaux assistants sociaux ont été

engagés (essentiellement destinés à compenser les départs).

Par ailleurs, l’accent continue à être mis sur les postes de

terrain puisque 81 % des collaborateurs travaillent en contact

direct avec les usagers.

Nos collaborateurs s’engagent, jour après jour, et de manière

indéfectible pour la dignité des plus fragilisés. L’institution

intervient en soutien en leur mettant à disposition des outils

adaptés aux exigences de leurs pratiques professionnelles.

Ainsi, l’Hospice général propose de nombreux cours offrant de

nouvelles mises en perspectives et des analyses, qui permettent

à un personnel déjà très qualifié de se perfectionner encore

davantage. Un chiffre seul d’ailleurs suffit à décrire le degré

d’engagement : 95 % des collaborateurs de l’institution a suivi

au moins une formation au cours de l’année dernière !

Le souci permanent d’assurer des conditions de travail optimales

est également à l’origine du lancement de grands chantiers

et d’actions découlant de l’enquête de satisfaction. Cette

enquête réalisée auprès de l’ensemble du personnel en 2011

avait permis d’identifier les points critiques. Les projets se

mettent désormais en place grâce à une forte mobilisation et

participation de tous.

C’est ainsi que l’Hospice général a lancé un processus, dont la

prochaine enquête prévue début 2014, permettra de valider

l’avancement.

Un enjeu capital car la principale valeur ajoutée de l’institution

réside précisément dans la qualité, l’efficacité et le bien-être

du personnel. Car c’est bien entendu grâce à lui que nous

pouvons accomplir notre mission jour après jour : mettre en

œuvre avec efficacité la politique sociale du canton de Genève.

Serge Mimouni

Directeur des Ressources humaines

Bertrand Levrat

Directeur général

Rapport social & environnemental 2012 3


Enquête de satisfaction : place à l’action

L’enquête de satisfaction lancée en 2011 auprès de l’ensemble du personnel de l’Hospice général en collaboration

avec l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) n’en finit pas de produire ses effets constructifs.

La période d’analyse des résultats

s’est achevée début 2012 mettant en

évidence plusieurs axes d’amélioration

possible. Un comité de pilotage formé

de membres de la Direction et des partenaires

sociaux en a retenu les principaux,

en fonction des niveaux d’urgence et de

l’importance accordée par les collaborateurs

lors du sondage.

Cinq groupes de travail œuvrent

désormais avec une belle constance,

pilotés chacun par deux responsables :

un représentant RH et un représentant

du métier qui peuvent compter sur la

participation active de 57 collaborateurs

(soit 5% du personnel ).

Les projets abordent des champs très

variés tels une réflexion sur les moyens

de prévenir les formes de stress cumulatif

qui conduisent à l’épuisement professionnel

et une refonte des modèles et

des méthodes d’évaluation de la charge

de travail en fonction des mutations

de l’aide sociale et les nécessités du

terrain qui en découlent. Ils s’attachent

également à alléger les tâches administratives

des collaborateurs, à valoriser

les formes de reconnaissance témoignée

par l’institution ou la hiérarchie indirecte,

et enfin, à favoriser la transmission des

connaissances et des compétences des

collaborateurs plus expérimentés.

D’autres actions ont pu être mises rapidement

en place en raison de l’évidence

des réponses à apporter. Il s’agit

notamment de l’ergonomie au poste de

travail informatisé, de la préparation au

retour d’une absence de longue durée,

de la mise en place des processus de

supervision et de l’audit de la communication.

Foyer de Saconnex

Variations annuelles

En 2012, l’Administration RH a délivré 413 abonnements TPG à prix préférentiels, soit à près de 45 % des collaborateurs ; ce

qui correspond à une hausse de 76 unités depuis 2 ans. Les achats de vacances ont eux aussi connu une embellie depuis leur

lancement en 2010 puisqu’on a relevé 94 achats supplémentaires pour arriver à 135. Enfin, et c’est le cœur du métier, les

Ressources humaines ont procédé l’année dernière à 103 nouveaux engagements, dont 47 assistants sociaux.

4 Rapport social & environnemental 2012


57

collaborateurs

participent

aux projets de

l’enquête de

satisfaction

Point jeunes

Rapport social & environnemental 2012 5


employeur responsable

L’institution continue à assumer pleinement sa responsabilité sociale d’employeur en privilégiant, à compétences

égales, l’engagement de candidats qui ont bien malgré eux été soustraits du marché du travail pendant un temps

critique.

On peut évoquer les quatre collaborateurs

issus de l’agence TRT, les neuf

employés au bénéfice d’une allocation

de retour à l’emploi (ARE), ou enfin les

quatre personnes placées dans le cadre

d’un Programme cantonal d’emploi et de

formation (PCEF) et qui ont été engagés

par la suite ; tous, ont su mériter parfaitement

la confiance placée en eux.

La collaboration mise en place avec le

Service employeur de l’Office cantonal

de l’emploi (OCE), qui a permis d’engager

ces dernières années plusieurs

secrétaires-réceptionnistes ainsi que des

assistants administratifs, a connu en

2012 un nouveau développement. Un

protocole spécifique permet désormais

d’identifier parmi les chômeurs inscrits

aux mesures du marché du travail des

candidats potentiels au poste d’assistant

social. Dans le contexte actuel où les

filières de formation ne couvrent pas

suffisamment les besoins du marché,

ce partenariat est doublement précieux

pour un employeur responsable.

Concrètement, les conseillers de

l’OCE identifient les diplômés orientés

« sciences humaines » avec un profil

pressenti d’assistant social et les dirigent

vers une conseillère, ancienne collaboratrice

de l’Hospice général, qui confirme

les candidatures intéressantes et les

soumet spontanément à la gestion des

ressources humaines de notre institution.

Un entretien de validation initie ensuite

le processus normal de recrutement.

Ainsi en 2012, ce ne sont pas moins de

6 assistants sociaux qui ont été engagés

sur un total de 47, soit 13% du recrutement

pour ce métier !

en 2 ans, le

partenariat avec l’Office

cantonal de l’emploi a

permis d’engager

19

collaborateurs

Les activités de réinsertion, une immersion dans des postes valorisants

En 2012, trente personnes inscrites à l’aide sociale ont bénéficié dans le cadre d’une Activité de réinsertion (ADR) d’un poste

à mi-temps pour enseigner le français auprès des requérants d’asile. Ces expériences à la fois professionnelles et humaines

sont exigeantes et nécessitent des qualités pédagogiques et relationnelles importantes. Elles ont aidé de façon manifeste les

participants à recouvrer la confiance et l’estime de soi. Elles constituent donc, indéniablement, des étapes importantes en vue

d’une réinsertion.

6 Rapport social & environnemental 2012


CAS des Trois-Chêne

Foyer du Lagnon

Rapport social & environnemental 2012 7


quelques chiffres (photo au 31.12.2012)

Nombre de collaborateurs par Fonction

1

1’041 collaborateurs, dont 41 stagiaires et apprentis, pour 816 postes

1

classes 18 à 22 = cadre intermédiaire

2

classes 23 et plus = cadre supérieur

Nombre de

collaborateurs

Femmes

Hommes

Total de

collaborateurs

Action sociale 470 115 585 56.2

Activités seniors 33 10 43 4.1

Aide aux requérants d’asile 119 92 211 20.3

Direction générale 22 13 35 3.4

Finances 27 25 52 5.0

Ressources humaines 36 8 44 4.2

Services centraux 31 40 71 6.8

Total 738 303 1’041 1 100.0

Temps partiels

Nombre % de temps partiel Taux d’activité moyen

Femmes 738 72.5 80.5

Hommes 303 26.7 93.5

Total 1’041 59.2 84.3

Collaborateurs 883 64.0 82.7

Cadres intermédiaires 1 131 33.6 92.5

Cadres supérieurs 2 27 25.9 96.7

Total 1’041 59.2 84.3

%

Classe de

fonction

F H Total

Stagiaires

et apprentis 34 7 41

4 1 – 1

5 6 – 6

6 7 3 10

7 2 1 3

8 7 2 9

9 69 8 77

10 4 – 4

11 21 7 28

12 163 66 229

13 16 6 22

14 54 23 77

15 276 77 353

16 3 3 6

17 7 10 17

18 14 13 27

19 21 26 47

20 8 17 25

21 6 14 20

22 10 2 12

23 5 6 11

24 1 2 3

25 2 4 6

27 1 2 3

28 – 3 3

31 – 1 1

Total 738 303 1’041

8 Rapport social & environnemental 2012


Maison de vacances, Chalet Florimont

Rapport social & environnemental 2012 9


L’avenir se prépare aujourd’hui

L’Hospice général est un employeur pleinement conscient de l’enjeu placé autour de la formation. En effet celle-ci

permet principalement de perfectionner les pratiques professionnelles et de préparer ainsi l’avenir, mais également

d’enrichir le quotidien de ses collaborateurs et favoriser les échanges et la cohésion d’entreprise.

L’effort de formation global a été particulièrement

important en 2012 avec

notamment un taux de formation à

l’interne de 95 % (alors que la moyenne

nationale s’élève à 46 %) ! Plus de

44’000 heures ont été consacrées à des

mesures de développement des compétences,

soit une progression de 32%

depuis 2011. A noter que la moitié de

ces heures sont destinées à des mesures

spécifiques indispensables pour l’environnement

professionnel (par exemple

introduction de nouvelles lois, évolution

de l’environnement informatique, etc.).

L’autre volet important concerne l’implication

de l’Hospice général dans la

préparation des futurs assistants sociaux

et notamment des étudiants à la Haute

école de travail social (HETS). Une

convention de collaboration signée par

les deux institutions renforce le partenariat

avec la HETS et développe l’offre

des places de stage pour ses étudiants.

Cela se traduira, d’ici fin 2013, par 28

places de stage ouvertes pour les futurs

assistants sociaux.

Par ailleurs, en 2012, il a été observé une

hausse de plus de 30 % pour l’ensemble

des stages dans nos différents services,

avec une évolution remarquable du

nombre de stagiaires universitaires. Ces

chiffres encourageants résultent d’une

série d’actions menées en parallèle : la

mise en place d’un dispositif d’accueil

efficace, une ouverture favorable au

niveau du terrain et une présence plus

efficace dans des manifestations ou

forums d’emplois pour étudiants grâce

auxquelles l’Hospice général a bénéficié

d’une meilleure visibilité en tant qu’entreprise

formatrice.

Il est à noter également que 10 anciens

stagiaires et apprentis ont été engagés

comme collaborateurs en 2012.

Cité des métiers

Mis en dessins par Buche, le papa de Franky Snow, le métier d’assistant social a conquis plus d’un jeune cette année à la Cité

des métiers qui s’est tenue à Palexpo du 20 au 25 novembre. Le stand a été pris d’assaut et le questionnaire-concours sur les

spécificités du travail social a été rempli par 1500 visiteurs enthousiastes !

10 Rapport social & environnemental 2012


95%

des collaborateurs

ont suivi au moins

une formation

Rapport social & environnemental 2012 11


UNE PRÉVENTION DISCRÈTE ET EFFICACE

Au sein d’une grande institution, il est parfois difficile d’aborder des problèmes d’ordre privé.

Pour garantir la confidentialité dans la prise en charge de problèmes d’ordre privé affectant le personnel, le Service

de santé du personnel a mis en place diverses mesures novatrices.

L’Hospice général a conclu dans le courant de

l’année 2012 un partenariat avec le Service

social inter-entreprises (SSIe) afin de permettre

à son personnel de pouvoir désormais

consulter des professionnels externes, en

toute discrétion, en cas de problématique

d’ordre privé (problèmes familiaux, gestion

financière, assurances sociales ou démarches

liées au logement, notamment).

Certaines difficultés personnelles qui relèvent

d’un suivi social ponctuel, ne sont pas toujours

aisées à aborder dans la sphère professionnelle.

Il était en effet devenu quelque peu

paradoxal de ne pouvoir offrir, au sein même

de l’institution en charge de la politique

sociale du canton, des prestations d’aide ou

un accompagnement adapté à ses propres

collaborateurs.

La prise en charge financière étant assurée

par l’employeur, cette prestation est gratuite

pour les collaborateurs. Les assistants sociaux

du SSIe proposent leurs services dans leurs

propres locaux, ce qui garantit la totale

discrétion de la démarche. De plus, ils sont

tenus au strict respect de la confidentialité et

ne transmettent ni l’identité des personnes ni

le détail des actions entreprises.

Fonds de solidarité

Le Fonds de solidarité a été créé par l’Hospice

général pour accorder une aide financière à

ses collaborateurs momentanément en difficulté.

Il est financé par les retenues sur salaire

effectuée lors de grèves du personnel et les

intérêts du fonds lui-même. D’un montant

maximal de 5’000 francs, il est octroyé sous

forme de don ou de prêt sans intérêt et

sous certaines conditions : l’urgence de la

situation, la présence de personnes à charge,

le fait que l’événement n’ait pu être anticipé

par le demandeur et enfin, la potentialité de

résolution de la situation. En 2012, quatre

personnes en ont bénéficié.

16%

des

collaborateurs

ont bénéficié d’un

aménagement

ergonomique de

leur poste

de travail.

Ergonomie au poste de travail informatisé

Un nouveau site présentant les meilleurs conseils en matière ergonomique pour aménager sa place de travail a été mis à la

disposition des collaborateurs sur l’intranet. Bien illustré, comportant même un film didactique, il aborde les principaux aspects

à prendre en compte sur sa place de travail, pour accroître le confort personnel de l’utilisateur et réduire les contraintes visuelles

et posturales. Il s’inscrit parfaitement dans la démarche de l’enquête de satisfaction visant à diminuer les risques liés à la santé

des collaborateurs.

12 Rapport social & environnemental 2012


Foyer du Lagnon

Foyer du Lagnon

Rapport social & environnemental 2012 13


Un employeur impliqué

dans le respect de l’environnement

L’année 2012 aura été marquée par un bel engagement de l’Hospice général en faveur de l’environnement. Cela s’est

traduit par une série de mesures dont l’impact est aisément mesurable.

Tout d’abord, la disparition des fiches de

salaires au profit d’un portail e-salaire sur

l’intranet permet aujourd’hui d’économiser

plus de 15’000 feuilles au sein de

notre institution. Le portail offre toujours

la possibilité d’imprimer sa fiche de

salaire, bien entendu, mais cette action

ne sera désormais plus réalisée systématiquement

; seulement pour répondre

ponctuellement à une nécessité. Cette

démarche procède comme on le constate

d’une volonté de traquer les mauvais

réflexes et les gaspillages inutiles à

l’époque du numérique.

Cette année a vu également le coup

d’envoi du chantier du lotissement de

La Chapelle, sur les terrains de l’Hospice

général. Les plans ainsi que l’esprit de

ce futur éco-quartier ont été réalisés

en concertation avec notre institution.

Nous avons ainsi pu mettre en avant des

aspects liés à l’éco-mobilité : un nombre

de places de parc restreint, des mesures

facilitant l’auto-partage, le co-voiturage,

la mobilité douce ainsi qu’une desserte

performante par les transports publics.

Ce complexe d’habitations accueillera

également à terme des jardins familiaux

et des espaces de détente.

Point jeunes

L’Hospice général passe au vert

Le Service immobilier de l’Hospice général (SIMOB) a conclu en 2012 un contrat Vitale vert avec les SIG, faisant ainsi désormais la

part belle aux énergies renouvelables. En tant que troisième plus grand propriétaire du canton, cette décision n’est pas sans portée.

En effet, cela concerne plus de 33’000 m 2 de surfaces commerciales et les installations communes de presque 90 immeubles

auxquels s’ajouteront bientôt ceux de La Chapelle !

14 Rapport social & environnemental 2012


La mise en place

du portail

e-salaire

permet

d’économiser

15’000

feuilles de papier

par année

CAS des Trois-Chêne

Rapport social & environnemental 2012 15


la vie de l’hospice général

La recette est subtile mais magique ! Solidaires et complémentaires dans le travail, les collaborateurs de l’Hospice

général savent déployer des trésors de complicité dans des activités en commun.

Sport et fêtes pourraient résumer le volet extraprofessionnel

du personnel. Du sport, il y en a

partout (voir plus bas) y compris le midi. Nombreux

sont en effet les adeptes d’un petit bol d’air revigorant

pour couper agréablement la journée. En

solitaire mais le plus souvent en petits groupes, ils

courent, nagent dans le lac ou s’affrontent sur des

terrains de badminton, autant pour la condition

physique que pour le sentiment de détente et de

bien-être… et pour faire des rencontres !

Apéritif du personnel

Les fêtes offrent à peu près le même registre de

satisfactions, avec une plus grande économie de

calories ! Le Noël des enfants des collaborateurs est

toujours un beau succès et l’occasion de présenter

ses proches à ses collègues de travail. L’apéro du

personnel, quant à lui, a permis cette année de

réunir une marée rouge et noire (sous le thème du

flamenco) par une belle soirée de fin d’été dans la

paisible campagne genevoise. Enfin, les « journées

découverte » qui offrent l’opportunité de partager

le quotidien d’un collègue dans un autre service ont

été encore une fois joliment sollicitées avec près de

165 participants.

Noël des enfants

Une dynamique sportive

Qu’est-ce qui fait courir le personnel de l’Hospice général Tout au long de l’année, les activités sportives et les entraînements

en vue de la Coupe de Noël (12 participants) ou de la Course de l’Escalade (63) se multiplient. Toutes les occasions sont bonnes

pour faire du sport, y compris sur le chemin du travail. En effet, de nombreuses équipes participent à la manifestation « Bike

to work » formant un peloton de 103 collaborateurs, accumulant pour certains les kilomètres supplémentaires en faisant de

petits détours bucoliques. Enfin, l’Hospice général possède une très belle équipe de football mixte qui participe au championnat

interentreprises.

16 Rapport social & environnemental 2012


201

parents et

203

enfants ont

participé au Noël

des enfants des

collaborateurs

Noël des enfants

Noël des enfants

Apéritif du personnel Soirée des retraités Coupe de Noël

Rapport social & environnemental 2012 17


Hospice général

Cours de Rive 12

CP 3360

1211 Genève 3

Tél. +41 (0) 22 420 52 00

Fax +41 (0) 22 420 52 99

www.hospicegeneral.ch

Avec le soutien de la République et canton de Genève

More magazines by this user
Similar magazines