03.01.2015 Views

Le magazine de la Ville d'Alençon - Numéro 72 - janvier - février 2009

Le magazine de la Ville d'Alençon - Numéro 72 - janvier - février 2009

Le magazine de la Ville d'Alençon - Numéro 72 - janvier - février 2009

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Le magazine de la Ville d’Alençon - Numéro 72 - janvier - février 2009


Magazine municipal d’information - Service communication de la Ville d’Alençon - Hôtel de Ville - BP 362 - 61014 Alençon cedex - service.communication@ville-alencon.fr

Directeur de la publication : Joaquim Pueyo, Maire d’Alençon - Rédactrice en chef : Florence Widmer - Ont collaboré à ce numéro : Alban Desile, Sophie Mortreuil, Carol Reussner-Pigelet, Emilie Martin -

Photographies : Service communication : Gérard Mareau, Sébastien Collet - Maquette : création Sophie Colin - Réalisation Service communication : Sébastien Collet et Didier Birée / Campagne de pub.

Magazine gratuit imprimé à 24 000 exemplaires. Ne pas jeter sur la voie publique. Photo de couverture : Lize Rixt.


Photographies : Service communication : Gérard Mareau, Sébastien Collet - Maquette : création Sophie Colin - Réalisation Service communication : Sébastien Collet et Didier Birée / Campagne de pub.

Magazine gratuit imprimé à 24 000 exemplaires. Ne pas jeter sur la voie publique. Photo de couverture : Lize Rixt.

ED I T O

Au moment où j’écris ces quelques lignes, les Alençonnais se préparent

à célébrer en famille les fêtes de fin d’année. Mes pensées vont surtout

vers ceux qui n’ont pas cette chance, et je veux les assurer de toute

mon attention.

Modestement, en tant que maire d’Alençon, j’ai souhaité que cette

fin d’année soit marquée du signe de la convivialité et de la cohésion

sociale. C’est pour cette raison que nous avons fait un effort particulier

pour animer notre belle ville d’Alençon. Cela fait chaud au cœur de

voir les habitants de tous les quartiers, l’espace de quelques heures,

se retrouver dans les différentes manifestations. Du marché de Noël

au Solstice d’Hiver, sans oublier la patinoire, j’ai pu me rendre compte

que petits et grands appréciaient ces moments simples de fraternité.

Je veux ici remercier les élus, les services de la ville, mais aussi les

associations, les commerçants et l’office de tourisme du Pays d’Alençon

qui ont su unir leurs efforts pour que la fête soit réussie.

Sans attendre que les illuminations de Noël s’éteignent, nous sommes

déjà au travail pour préparer le budget 2009. Je reviendrai bien entendu

dans le détail sur ce travail fondamental pour l’avenir de la collectivité,

mais d’ores et déjà je voudrai vous dire quelques mots sur l’état d’esprit

qui nous anime.

Ce budget tiendra compte de la crise économique qui commence à frapper

durement une partie des Alençonnais, et tout devra être fait pour

maintenir la cohésion sociale. Il faut certes être attentif à la vie quotidienne

des plus démunis, mais il faut aussi et surtout préparer l’avenir.

C’est pour cette raison que toute notre attention et notre volonté

doivent être tournées vers le développement économique d’Alençon et

de la CUA, sans oublier de respecter l’environnement, domaine dans

lequel nous prendrons des initiatives fortes en 2009. Enfin, en dépit

d’un environnement défavorable, mais conformément aux engagements

que j’ai pris devant tous les Alençonnais, les impôts seront contenus et

les investissements poursuivis.

L’année 2009 sera ponctuée de plusieurs événements qui me permettront

d’aller à votre rencontre. Je veux parler des vœux que j’ai souhaité

organiser cette année au plus prés de chez vous, dans votre quartier.

Je serai également amené à installer officiellement les six Conseils de

démocratie locale dès le mois de février.

C’est aussi dans toutes ces rencontres que je puise l’énergie nécessaire

pour «faire d’Alençon une ville solidaire et plus juste pour mieux vivre

ensemble».

Joaquim PUEYO,

Maire d’Alençon

4-5 EVENEMENT

> Ornexpo 2009 met à l’honneur la Thaïlande

> Les vœux du Maire

> La Pensée en Question

> Le Salon du mariage et des cérémonies

> La Fête du timbre

> La Fête foraine de la Chandeleur

6-7 INITIATIVES

> Coup de projecteur sur les travailleurs de nuit

> Coups de cœur : l ivres et musique

> Complément d’information

sur l’aide d’urgence en hiver

> Deux étoiles pour le site intranet de la ville

> Nouvelle exposition du Chemin d’Iris

8-9 DEVELOPPEMENT DURABLE

> Démarche Agenda 21 : préparons l’avenir !

> Planète Verte : quelle page tourner

> Thermographie infrarouge,

les bâtiments publics mis à nus

> OGM : génie scientifique ou déclin d’une éthique

> OGM : ouvrons le débat !

> L’habitat dans tous ses états

> La nature de A à Z

> Rencontre autour de l’habitat écologique

10-11 DEMOCRATIE LOCALE

> Le voyage du kiosque, retour en images

> Rue de Vicques… ou l’apprentissage

de la démocratie locale

> Tirage au sort des conseillers de démocratie locale

> Création du service de démocratie locale

12-13 VIE EN VILLE

> Centre Hospitalier Intercommunal,

des navettes entre Alençon et Mamers

> Un appel aux bénévoles,

rompre l’isolement des personnes âgées

> Outil informatique, le SIG fait peau neuve

> Chantier d’insertion, Notre cité, notre avenir

> L’année 2008 en chiffres

> Talents des Cités 2008 : un Alençonnais récompensé

> Nouvelle réglementation pour les chiens dangereux

14-15 SPORT

> L’escalade au programme de l’Ecole des Sports,

initiations gratuites

> Un animateur au Club d’escalade alençonnais

> En route pour Alençon-Médavy

> Les prochaines Foulées scolaires

> Boxe : 16 ème de finale des championnats de France Elite

> Le judo club dans les quartiers

> Foot : les Alençonnais gagnent à Saint-Leu-la-Forêt

> Cercle Fabien Canu : remise des récompenses

SOMMAIRE

16 TRAVAUX

> Un mat d’éclairage très « écolo »

> Les chaussées remises en état

> Une nouvelle piste cyclable

> Un collecteur d’eaux pluviales rue Demées

> La serre de la roseraie à nouveau ouverte

17-20 CULTURE

> Au Musée des Beaux-arts et de la Dentelle, les musées

de Basse-Normandie dévoilent leurs trésors

> Quelles acquisitions pour le musée d’Alençon

> Le Ticket Culturel Solidaire « La Luciole »

> Médiathèque : les rendez-vous de janvier et février 2009

> La Luciole : les concerts de janvier et février 2009

> Scène Nationale 61 : le programme de janvier et février

2009

21 EXPRESSION

22-25 ARRET SUR IMAGE

> Rétrospective : retour en image sur l’année 2008

26-27 PRATIQUE - CALENDRIER

EDITO / SOMMAIRE

Janvier - février 2009 3

SOMMAIRE


EVENEMENT

Du 25 février au 2 mars 2009

Ornexpo met à l’honneur la

Thaïlande

Ornexpo se déroulera cette année du 25 février au 2 mars, au Parc

des Expositions d’Alençon. La Thaïlande est l’invité d’honneur de cette

80 ème édition.

Comme chaque année, 250 à 280

exposants présenteront un vaste

échantillon de l’activité commerciale

et artisanale de notre région. Le parc

des expositions d’Alençon a le plaisir

cette année d’avoir pour invité d’honneur

lors de cette 80 ème édition, le

deuxième pôle touristique d’Asie : la

Thaïlande.

Au programme donc : la décoration

du Parc Elan selon les traditions

Thaïlandaises, la possibilité de découvrir

des maisons traditionnelles, des

statues à l’effigie de Bouddha, des

espaces de tissus thaïlandais et enfin

des artisans, tel qu’un sculpteur sur

Invitation

aux vœux du Maire

savon et un peintre sur ombrelle.

Tout au long du salon, comme chaque

année, des spectacles seront organisés.

La journée du jeudi 26 proposera

une représentation exceptionnelle,

réservée aux séniors.

Tarifs : 4 € ; 3 € de 12 à 18 ans ; 2 €

de 6 à 12 ans et gratuit jusqu’à 5 ans.

Horaires : mercredi 25 février de 14h à

20h, jeudi 26 février de 10h30 à 20h,

vendredi 27 février de 10h30 à 22h30,

samedi 28 février de 10h30 à 21h30,

dimanche 1 er mars de 10h30 à 20h,

lundi 2 mars de 10h30 à 18h.

Informations : 02 33 26 23 98, ou

parc.expositions.61@wanadoo.fr

Joaquim Pueyo, Maire d’Alençon, aura le plaisir de présenter ses vœux aux

Alençonnaises et aux Alençonnais, dans chaque quartier de la ville :

Le 8 janvier 2009 à 18h salle de la Paix à Perseigne

Le 10 janvier 2009 à 15h, à l’école maternelle de Courteille

Le 11 janvier 2009 à 16h, à la Halle aux Toiles

Le 16 janvier 2009 à 17h30, au Centre Edith Bonnem

Le 17 janvier 2009 à 11h, à la salle Artois de la Croix-Mercier

La Pensée en

Question

La 13 ème édition du cycle de

réflexion philosophique La Pensée

en Question aura cette année pour

thème central:

«Orient-Occident, la fin ».

Roger-Pol Droit, Antoine Sfeir, Pascal

Boniface, François Jullien et Michel

Pastoureau se pencheront à tour de

rôle avec leurs points de vue propres

sur cette question.

Au programme :

«Qu’est-ce-que l’Occident» par

Roger-Pol Droit, philosophe, écrivain,

journaliste et chercheur au C.N.R.S.

«Qu’est-ce-que l’Orient» par Antoine

Sfeir, journaliste, enseignant et directeur

des «Cahiers de l’Orient».

Jeudi 8 janvier 2009 – 20h30 – Halle

aux Toiles.

«Orient-Occident, la nouvelle

donne», un décryptage des enjeux

géopolitiques contemporains par

Pascal Boniface, directeur de l’Institut

de Relations Internationales et

Stratégiques (I.R.I.S.).

Jeudi 15 janvier 2009 – 20h30 - Halle

aux Toiles.

«Orient-Occident, penser l’autre»,

comprendre et créer les conditions du

«dialogue des cultures» par François

Jullien, directeur de l’Institut de la

Pensée Contemporaine.

Mardi 20 janvier 2009 – 20h30 – Halle

aux Toiles.

«Couleurs de l’Orient, Couleurs de

l’Occident», quand les couleurs nous

aident à comprendre le monde autrement,

par Michel Pastoureau, historien

et anthropologue.

Jeudi 29 janvier 2009 – 20h30 – Halle

aux Toiles.

Entrée gratuite – Ouverture des portes

à 20h – La capacité d’accueil sera

augmentée cette année. N’hésitez pas

à venir !

Renseignements au 02 33 32 40 41

marie-france.comte@ville-alencon.fr

ou www.ville-alencon.fr

4

Alençon magazine


Les 17 et 18

janvier

Le Salon du mariage

et des cérémonies

Plus de 1 000 visiteurs sont attendus

les 17 et 18 janvier au parc

Elan pour la 14 ème édition du Salon

du mariage et des cérémonies. Une

trentaine d’exposants seront présents,

représentant l’ensemble des métiers

liés aux événements festifs : robes de

mariés, photographie, bijoux, location

de salle, vaisselle, restauration, etc…

«Les visiteurs trouveront toutes les

informations dont ils ont besoin pour

réussir leur fête familiale» affirme

Christelle Levastre, la présidente du

Salon. «Des commerçants et artisans

de toute la région feront le déplacement.»

Des défilés auront lieu le samedi à

16h et le dimanche à 11h, 15h et 17h.

«Ces défilés sont toujours très appréciés

par le public. Cette année, six

mannequins (quatre femmes et deux

hommes) évolueront sur le podium

en musique. C’est un spectacle à part

entière.»

Comme chaque année, un bulletin

concours sera remis à chaque visiteur.

Un tirage au sort mettra en jeu

deux week-ends en Relais Château.

Les 17 et 18 janvier au parc Elan –

Horaires : le samedi de 14h à 19h, le

dimanche de 10h à 19h – Tarif : 5 € -

Nouveauté : l’entrée du Salon se fera

cette année par la rue de Bretagne.

Les 28 février et

1er mars

La Fête du

timbre

C

’est à la Halle aux Toiles (et non plus

à la Halle au Blé) qu’aura lieu cette

année la Fête du timbre. «Alençon fait

partie des 108 villes françaises sélectionnées

par la Fédération Française

des Associations Philatéliques pour

participer à la Fête du timbre» souligne

Michel Assier, président du Groupement

Philatélique Alençonnais. «Cette année,

l’opération a pour thème national les

«Looney Tunes», personnages de dessins

animés tels que Titi et Grosminet

ou Bugs Bunny. Cela devrait plaire aux

plus jeunes.»

Reconnu pour ses qualités d’organisation,

le Groupement Philatélique

Alençonnais va proposer une multitude

d’animations. Plusieurs centaines de

mètres de visuels aborderont différents

thèmes comme les dinosaures, les

sapeurs-pompiers, les instruments de

musique, etc. Le village de Courgains,

dans la Sarthe, sera au centre d’une

exposition de cartes postales. Au programme

également : un atelier du timbre,

un coin dessin, un coin lecture,

un jeu vidéo sur les dinosaures... «Pas

besoin d’être un collectionneur pour

venir à la Fête du timbre. Tout le monde

peut y trouver son compte.»

Partenaire de l’opération, La Poste tiendra

un stand où seront vendus des timbres

conçus pour l’occasion, dont un

carnet de 12 timbres autocollants avec

trois visuels différents. «La Fédération

Française des Associations Philatéliques

met également à notre disposition des

enveloppes et des cartes postales à l’effigie

des Looney Tunes. Ces produits

seront vendus sur place» précise Michel

Assier.

Les 28 février et 1 er mars de 9h à 18h à

la Halle aux Toiles – Entrée gratuite.

© WA R N E R BR O S EN T E R T A I N M E N T

Du 31 janvier au

22 février

La Fête

foraine de la

Chandeleur

Plus qu’une tradition, c’est une véritable

institution ! La Fête foraine de

la Chandeleur va investir l’esplanade

de Hertré du samedi 31 janvier au

dimanche 22 février. C’est la première

foire de l’année pour les industriels

forains. Comme chaque année, plus

de 80 manèges et attractions seront

au rendez-vous, dont les incontournables

Speed waves, Sweety, Palais des

glaces, Palais du rire, High energy,

Afrika park, autos tamponneuses,

jeux d’adresse, stands de tir… De quoi

satisfaire les amateurs de fous rires

et de sensations fortes. Qu’ils soient

petits ou grands !

Horaires (à titre indicatif) : tous les

jours de 13h30 à 23h, vendredi et

dimanche jusqu’à minuit, samedi

jusqu’à 1h.

Tarif réduit le mercredi.

EVENEMENT

Janvier - février 2009 5


Coups de cœur :

Livres et musique

La forêt d’Ecouves méritait bien un livre. C’est Jean-Marie

Foubert qui rend hommage à cette belle forêt si proche de

nous et que nous ignorons trop souvent. Son livre Ecouves, la

belle au bois normand nous fait découvrir au fil des pages, l’histoire,

les légendes, et les lieux remarquables de ce lieu. Les 250

illustrations (cartes postales anciennes, photographies récentes,

et plans) nous emmènent d’anecdotes en émotions au travers

de ce domaine remarquable, chère au cœur de l’auteur, de jour

comme de nuit, sous le soleil comme sous la pluie. Ecouves,

la belle au bois normand de Jean-Marie Foubert, aux éditions

Orep, 15 €.

Pour son premier livre, il était évident pour Pierre-Marie Gautier

de traiter d’Alençon. Cet ancien libraire du Passage fraîchement

retraité, nous parle de la vie de la ville aujourd’hui comme

hier. La première partie nous fait découvrir l’histoire de la ville à

travers les siècles. C’est ensuite une balade au travers des rues,

des monuments et des personnages, que l’auteur nous offre au fil

des pages. Richement illustré (plus de 400 documents) l’ouvrage

se propose aussi d’accompagner les touristes puisqu’il s’agit

d’une édition bilingue, anglais-français. Alençon dans l’Orne de

Pierre-Marie Gautier, aux éditions de l’Ornal, 29,50 €.

Yves Roth, Gilbert Thil et Yves Duprez nous offrent au fil des pages de ce livre,

une biographie des plus fascinante. Ce trio de passionnés d’histoire a enquêté

dans les archives personnelles du Général Bonet et nous livre le récit trépidant de

sa vie. Fils de pâtissier né à Alençon, il s’engage dans l’armée royale et rejoint les

«Volontaires de l’Orne» en 1791. Il parcourt le monde de l’époque, allant de Belgique

en Espagne en passant par la Saxe où il est fait prisonnier. Son nom est gravé sur

l’Arc de Triomphe. Il joue ensuite un rôle éminent dans la monarchie de Juillet, et

c’est plus tard que Napoléon III fera de lui un sénateur. C’est à l’âge remarquable de

89 ans qu’il s’éteint à Alençon qui l’a vu naître en 1768. Le général comte Bonet, de

Yves Roth, Gilbert Thil et Yves Duprez, aux éditions Pic de la Mirandole, 26,60 €.

Un premier album de chansons françaises plein de promesses,

c’est ainsi que l’on pourrait qualifier le nouvel album de

Jehanne Loz. C’est l’artiste Anne-Marie Hue qui se cache derrière

ce joli pseudonyme, et qui nous propose de la découvrir autrement,

au travers de douze chansons écrites et composées par

elle. Trois autres textes viennent compléter cet album : Emily

Brontë, Charles Orléans, et Ronsard. Grâce à L’Arbre bleu, la

musicienne classique de talent nous propose autre chose, un

monde différent, plein de poésie et de rimes pour nous raconter

sa vie, la vie… L’Arbre bleu, de Jehanne Loz, environ 20 €, www.

jehanneloz.com

Complément d’information

L’aide d’urgence en hiver

En complément de l’article « aides d’urgences en hiver » paru dans Alençon Magazine n° 71:

l’association Enfance et Partage agit pour l’enfance en détresse sur la Communauté

Urbaine, mais aussi à l’étranger. L’association REVIVRE aide de nombreuses familles

en difficultés et agit par l’insertion et par la vente d’appareils électroménagers.

Pour plus d’information :

Enfance et Partage : 02 33 29 67 05

Association REVIVRE à Alençon : 02 33 28 48 76

Deux étoiles

pour le site intranet

de la ville

C

’est le jeudi 27 novembre 2008, à

l’occasion du salon des maires et

des collectivités, que les prix du Label

Intranet Territorial 2008 ont été décernés.

Annick Gallois et Géraldine Grave,

du Service Affaires Générales y représentaient

la collectivité et ont reçu un

label deux étoiles, avec une mention

spéciale «management organisation».

Les prix vont de 1 à 3 étoiles, avec la

possibilité pour certains projets d’obtenir

une mention spéciale. Ce label

récompense la mise en place par l’outil

internet d’une démarche collaborative,

d’échanges d’informations et de procédures

dématérialisées au profit des

élus, des responsables et des agents

territoriaux. «C’est aussi l’occasion de

partager des expériences, des bonnes

idées ou encore des pratiques différentes

avec d’autres collectivités. Afin d’enrichir

toujours un peu plus, les outils

dont nous disposons et la qualité de nos

réflexions», nous confie Annick Gallois,

en charge du site intranet de la Ville et

de la Communauté Urbaine d’Alençon.

Nouvelle exposition

du Chemin d’Iris

Du 7 janvier au 7 février

Souvenez-vous, en mars 2008, le Chemin d’Iris

se terminait à la médiathèque d’Alençon, avec

l’exposition d’œuvres issues de la rencontre d’artistes

avec les habitants des quartiers de la Ville. Mais que

sont donc devenus depuis le ginkgo biloba de Michel

Froger, le jardin d’Agnès Rainjonneau, les masques de

Marie-Noëlle Deverre ou les voiles d’Elisa FIasca Pas

d’inquiétude, toute l’équipe du Chemin d’Iris revient

en ce début d’année 2009, pour nous présenter une

nouvelle exposition, du mercredi 7 janvier au samedi

7 février. Grande nouveauté cette année : une exposition

en forme de chemin qui nous emmène du Musée

des Beaux-arts à la Luciole, et de la Scène Nationale

au Conservatoire de Musique de la ville.

Programme complet sur http://lechemindiris.com.

I N I T I AT I V E S

Janvier - février 2009 7


DEVELOPPEMENT DURABLE

Développement durable

Démarche Agenda 21 : préparons l’avenir !

La Ville et la Communauté Urbaine

d’Alençon s’engagent dans l’élaboration

d’un Agenda 21. D’ici à la rentrée

2010, un programme d’actions

concrètes sera conçu en concertation

avec les citoyens et les acteurs locaux.

L’objectif est de mettre en œuvre une

politique de développement durable à

l’échelle du territoire pour les années

à venir.

Au rythme où la planète se dégrade,

où nos ressources s’épuisent et où les

inégalités s’accroissent, il est urgent

d’agir pour mieux protéger l’environnement,

lutter contre les inégalités sociales

et favoriser une économie durable

et partagée… Voilà toute l’ambition de

l’Agenda 21.

À l’origine de cette démarche : un

document ratifié au Sommet de la

Terre de Rio en 1992. 178 pays – dont

la France - ont adopté un plan d’actions

global pour le 21 ème siècle (d’où le

nom Agenda 21) en faveur du développement

durable. Dans le chapitre

28 de ce document, le rôle des collectivités

locales est mis en avant. «À leur

niveau, les collectivités ont le pouvoir

d’agir sur des sujets aussi importants

que la solidarité, le transport, le logement,

les achats éco-responsables,

l’accès des services pour tous, etc.»

constate Bertrand Robert, conseiller

municipal délégué au Développement

durable.

Actuellement, environ 350 démarches

Agenda 21 sont recensées en France.

La Ville et la Communauté Urbaine

d’Alençon ont fait le choix d’un Agenda

21 commun. «Il nous a semblé nécessaire

de prendre en compte les compétences

des deux collectivités pour agir

en toute transversalité et élaborer un

programme d’actions cohérent sur le

territoire.»

La démarche Agenda 21 sera officiellement

lancée le 7 mars prochain. Cette

date marquera le début d’une longue

phase de diagnostic, de concertation et

d’échanges durant laquelle les enjeux

et les objectifs de l’Agenda 21 seront

définis. Les citoyens, les associations,

les partenaires institutionnels et les

entreprises seront associés à la démarche.

«La participation de la population

est un point clé de la démarche Agenda

21» souligne le conseiller municipal

délégué. «La méthodologie participative

sera définie en lien avec un

bureau d’études. Il y aura des forums

où les gens pourront s’exprimer et faire

connaître leurs attentes.»

Le programme d’actions sera élaboré

à partir de la fin 2009. L’application

de ces engagements pourrait intervenir

dès la rentrée 2010. À partir de

cette date, un processus d’évaluation

continu sera déployé pour faire évoluer

et adapter au mieux les actions sur le

terrain. «Des défis urgents s’imposent

à nous en termes de développement

durable. Il est temps d’agir ensemble,

nous sommes tous concernés, chacun

peut faire quelque chose à son niveau.

La collectivité doit impulser et orienter

mais sans la participation de tous,

notre action sera forcement plus limitée

!» insiste Bertrand Robert.

8

Alençon magazine


Thermographie

infrarouge

Les bâtiments publics

mis à nu

Quand l’invisible devient visible…

Pour continuer à économiser

l’énergie, la Ville réfléchit à la mise

en place d’études thermiques basées

sur une technologie émergente, la

«thermographie infrarouge». «Ce

procédé est une technique qui permet

de capter les températures de

surface des immeubles» explique

Josselin Sourisseau, responsable

Environnement et Développement

durable au sein de la collectivité.

«Cette caméra capte les radiations

électromécaniques et les transforme

en une image appelée «thermogramme».

Cette photographie thermique

indique les déficiences énergétiques

d’une façon précise.»

Dans le secteur du bâtiment, la thermographie

infrarouge recouvre plusieurs

applications : l’identification

de zones mal isolées, la détection

de points de condensation ou d’infiltrations

d’eau dans les murs, les

pertes d’air chaud dans les systèmes

de ventilation, la détection de fuites

d’eau chaude ponctuelles, les points

de surchauffe dans les systèmes électriques…

«En un clin d’œil, on sait où

sont des problèmes et comment les

régler.» Une première bonne résolution

de la Ville pour 2009.

Conférence et

expositions

Planète Verte :

quelle page tourner

Fin d’un mythe ou prise de

conscience… L’avenir de la

planète est au cœur des discussions.

Pour en débattre, la médiathèque

vous propose de nouveaux

rendez-vous «Planète Verte»

jusqu’à la fin du mois de janvier.

OGM :

génie scientifique

ou déclin d’une

éthique

Projection d’un documentaire «coup

de poing» et débat avec Christian

Vélot, enseignant et chercheur en biologie

moléculaire. Célèbre pour son

intervention à la télévision après la

diffusion du documentaire choc «Le

Monde selon Monsanto», Christian

Vélot entre dans la controverse

comme nombre de ses pairs. Il tire

la sonnette d’alarme sur les dérives

possibles de l’utilisation des OGM.

Vendredi 16 janvier à 20h30

Auditorium de la Cour Carrée de la

Dentelle.

Renseignements au 02 33 82 46 00

Christian Vélot

OGM :

ouvrons le débat !

Exposition à la médiathèque Aveline,

salle du collège, du mardi 6 au

samedi 24 janvier.

Horaires d’ouverture :

le mardi et le jeudi de 13h30 à

18h, le mercredi de 10h à 12h

et de 13h30 à 18h, le vendredi

de 13h30 à 18h30, le samedi de

10h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

L’habitat

dans tous ses états

Exposition de photographies réalisées

par le Groupe Ornithologique

des Avaloirs, à la médiathèque Aveline,

bibliothèque Jeunesse, du mardi 6 au

samedi 31 janvier – Horaires d’ouverture

: lire ci-dessus.

La nature de A à Z

Exposition du concours de photographies,

dans le hall de médiathèque,

du mardi 6 au samedi 31

janvier – Horaires d’ouverture : lire

ci-dessus.

Rencontre autour de

l’habitat écologique

Panneaux solaires, maisons en bois,

etc… n’auront plus de secrets pour

vous après cette rencontre. Nicolas

Knapp, architecte au CAUE, des artisans

spécialisés et des particuliers

ayant sauté le pas viendront à votre

rencontre le vendredi 23 janvier

à 20h30 à la médiathèque Aveline,

pour vous proposer une autre vision

de l’habitat.

Renseignements au 02 33 82 46 00

DEVELOPPEMENT DURABLE

Janvier - février 2009 9


DEMOCRATIE LOCALE

Le voyage du kiosque,

retour en images

Le kiosque de la démocratie locale est parti à la rencontre des habitants des

quartiers d’Alençon pendant près de 15 jours. Les élus y accueillaient les

Alençonnais désireux de mieux connaître le fonctionnement des conseils de

démocratie locale et recueillaient les premières candidatures.

Rue de Vicques…

ou l’apprentissage

de la démocratie

locale

Souvenons-nous, le 16 septembre,

une première rencontre avec les

habitants de Courteille, environ 200,

avait permis à ces derniers de s’exprimer

très librement et très fortement

contre la réalisation d’un programme

de 10 pavillons sur le terrain de sport et

de loisirs de la rue de Vicques. En effet

ce programme immobilier figure dans

la convention de rénovation urbaine

signée le 28 janvier 2008, et cette

convention fait obligation d’informer et

de concerter les habitants pour tous les

projets concernant leur quartier. Après

avoir beaucoup écouté, expliqué, Kévin

Bodé, adjoint à la démocratie locale et

Ahamada Dibo, adjoint à l’urbanisme

s’étaient engagés à réunir de nouveau

les habitants.

En toute franchise ils n’avaient pas

caché que la marge de manœuvre était

étroite pour 3 raisons essentielles :

• La reconstitution d’une partie de l’offre

de logements après démolition rue

Guynemer doit se faire sur le quartier

en respectant les demandes de certains

habitants d’accéder à un habitat

individuel.

Les 10 pavillons rue de Vicques sont

inscrits dans la convention et leur

non-réalisation nécessite un avenant.

Les enjeux financiers sont tels, que le

moindre risque de fragilisation de la

convention ne peut pas être pris.

• Par ailleurs, compte tenu de l’hostilité

unanime des habitants et de tous les

acteurs sociaux, il n’est pas envisageable

de maintenir le projet en l’état.

Le 4 novembre, élus et services de la

ville, en présence des bailleurs sociaux

(Orne Habitat et la SAGIM), mais aussi

d’un représentant de l’Etat (la DDE),

sont venus présenter un projet alternatif

qui limitait l’emprise du programme

sur le terrain de sport et de loisir. Cette

proposition n’a pas rencontré l’adhésion

des habitants, bien au contraire.

Certains l’ont dit avec leurs mots, mais

il est illusoire de faire de la démocratie

locale sans être à certains moments

confrontés à l’exaspération de citoyens

qui ont le sentiment de n’avoir jamais

été écoutés. Sans démagogie, les élus

ont tiré aussitôt les conclusions de ce

qu’il faut bien appeler une situation

de blocage : les pavillons ne seront

pas construits rue de Vicques, mais ce

programme doit être maintenu sur le

quartier afin de répondre aux attentes

d’une partie des habitants de la rue

Guynemer. Au cours de la réunion,

les habitants ont avancé des idées qui

témoignent à l’évidence d’une volonté

d’aboutir à une solution satisfaisante

pour toutes les parties, et cela est à

porter au crédit de la démocratie locale.

Une solution va donc être recherchée,

en concertation avec les élus du quartier

et proposée aux différents signataires

de la convention, dont les services

de l’Etat. Au moment du bouclage

de ce numéro, nous avons interrogé

Ahamada Dibo, qui semble plutôt optimiste.

Les habitants du quartier et en

particulier ceux de la rue Guynemer,

seront informés des décisions arrêtées

par voie d’affichage et par distribution

de tracts. La démocratie locale

est en marche… «le chemin à parcourir

sera long, parsemé d’embûches, mais

riche de rencontres et d’expériences»,

ainsi s’exprimait Joaquim Pueyo, maire

d’Alençon dans un récent édito. Affaire

à suivre...

10

Alençon magazine


Tirage au sort des conseillers de démocratie locale

Le 22 novembre 2008, la salle du Conseil était trop exigüe

pour accueillir tous les Alençonnais venus assister aux

tirages au sort pour la désignation des 210 conseillers qui

vont siéger dans les conseils de démocratie locale. Ambiance

sérieuse pour un enjeu important, qui n’avait pas échappé

aux 429 citoyens qui se sont portés volontaires pour les

trois collèges (habitants, monde économique, monde associatif).

96 d’entre eux ont été tirés au sort pour représenter

Résultats des tirages au sort

pour tous les collèges de volontaires :

Conseil Croix-Mercier, Châtelets,

Nord Lancrel

Elu délégué : Pascal MESNIL

Habitants :

Pierre-Marie LECIRE, Angéla PAGANI,

Philippe BELLET, Viviane ROULETTE,

Philippe HAUPPERMANS, Fatima

TOUFFAHI, Elisabeth DUBOSC-

VANNIER, Renaud JEGAT.

Monde économique :

Jacky GUITTARD, Hervé RICORDEAU,

Nadine JOUAUX, Luc PITOIS.

Monde associatif :

AFM, Centre Social Croix-Mercier,

R.E.V.I.V.R.E. au Pays d’Alençon,

APF.

Conseil Duchamp, Villeneuve,

Brebiette, Chapeau Rouge,

Guéramé

Elu délégué : Sébastien BESLIN

Habitants :

Emmanuel HUBERT, Paulette

BOELLE, Sylvaine GUILLET, Olivier

THOUAYE, Fidel MOUNGAR, Patrick

MEZENGE, Jacky NICOUX, Dominique

ANTOINE.

Monde économique :

Marie-Joëlle GUITTON, Dominique

BOUTIN, Mohammed SOLEIMANI,

Roger GOUIN.

Monde associatif :

Twirling Move, Comité des Fêtes,

CLCV, Association A.C.E.

Conseil Courteille

Elu délégué : Michel ROTROU

Habitants :

Catherine COTREL, Inès JEANNIN,

Gérard CLATOT, Norbert FAJARDO,

Luc LEVESQUE, Isabelle LANOE,

Yvette VEAUD, Christiane VIALATTE.

Monde économique :

Dominique PALLOT, Véronique DE

BAERMECKER, Michel RATTIER,

Francis GORLIEZ.

Monde associatif :

Etoile Alençonnaise, Association

Familiale de Courteille, Association

Aide aux Handicapés et Familles en

difficultés, Association des Jardins

Familiaux de Courteille.

Conseil Centre-Ville

Elu délégué : Didier MANOURY

Habitants :

Catherine SOULARD, Virginie

HAXAIRE, Gilles FOLIN, Chantal

LIBERGE, Mikaël CHEREL, Amélie

ACKET, Alain CHURIN, Jacques

LOURDET.

Monde économique :

Gilles GUILLEMOT, Gérard GORON,

Raphaël VASSEUR, Sébastien

ROUSTIN.

Monde associatif :

AOLTS, CODES 61, OMS, Association

Forages-Mali.

Conseil Montsort, Saint-Léonard,

Haut-Eclair, Mantelet

Elu délégué : Vincent VAN DER LINDEN

Habitants :

Blandine BEAUJARD, Jacqueline

DESPIERRES, Sylvie ROUSSEAU,

Josette SERALINE, Pierre BEUCHER,

Chantal GENDRON, Marie-France

LORIQUET, Philippe DIVIER.

Monde économique :

Mickaël JOUVIN, Didier BIREE, Tony

LEARD, Christophe CHARBONNIER.

Monde associatif :

ACREDIC, Commune Libre,

A Bicyclette, Jacqueline DAULNY.

Conseil Perseigne

Elue déléguée : Annick GUILLOT

Habitants :

Sylvie DEZALAY, Marguerite

LEMOINE, Cédric THEVENIN, Nasim

ESSAMOUTE, Isabelle METAYER,

Binnaz OZDEMIR, Patricia OLIVIER,

Kamel GHAZOUALI.

Monde économique :

Ahmed ELIBRAHIMI, Jean-Claude

TRAN, Adbelnasser EL MOUTAOUKIL,

Régis DALIGET.

Monde associatif :

Twirl’Dance, Association Touloulou

des Antilles, CSC Paul Gauguin,

Association Groupe Local CIMADE.

ces trois collèges et il a été décidé de créer un statut de

«citoyens relais» pour ceux qui n’ont pas été retenus. En ce

qui concerne le tirage au sort sur les listes électorales, les

19 conseillers de chaque conseil de démocratie locale ont été

répartis en tenant compte des concentrations de population

pour les différents quartiers. Avant de publier leurs noms,

les élus délégués doivent recueillir leur accord, et ce travail

est en cours.

Création du service

de démocratie locale

Rattaché à la Direction Générale

des Services, il est créé depuis le

1 er décembre 2008 avec l’arrivée de

Marie-Dominique Martin, coordinateur

du dispositif de démocratie locale.

Elle est désormais l’interlocuteur des

élus délégués, des services et des

présidents des conseils de démocratie

locale lorsqu’ils seront élus. Une

de ses premières missions sera d’accompagner

la mise en place des conseils

de démocratie locale qui devrait intervenir

fin janvier ou début février 2009.

Marie-Dominique Martin:

02 33 32 41 82 ou

marie-dominique.martin@ville-alencon.fr

DEMOCRATIE LOCALE

Janvier - février 2009 11


Janvier - février 2009 13


SPORT

En route pour

Alençon-Médavy

L’escalade au programme

de l’Ecole des Sports

Initiations gratuites

Bonne rentrée pour l’Ecole des Sports:

au premier trimestre, 120 personnes se

sont inscrites aux séances d’initiation

gratuites encadrées par les éducateurs

sportifs de la Ville et des clubs alençonnais.

Soit un chiffre équivalent à celui

de l’an dernier. Le patinage, la gym, le

tennis, le judo, l’escrime, l’athlétisme,

ou encore le badminton sont les disciplines

qui ont obtenu le plus de succès.

Il est d’ores et déjà possible de s’inscrire

pour les 2 ème et 3 ème trimestres.

Le choix est large, puisqu’une

quinzaine d’activités sont proposées:

le handball, l’haltérophilie, le tennis

de table, la boxe, l’aïkido, le volley,

le rugby, etc. Une nouvelle discipline

est programmée jusqu’en juin : l’escalade.

Les séances se déroulent à la Halle

des Sports (en face du lycée Maréchal

Leclerc) le mercredi de 14h à 15h30

(pour les 7-14 ans) et de 18h à 20h

(pour les adultes débutants). Attention,

le nombre de places est limité.

Rappelons que l’Ecole des Sports permet

aux Alençonnais (enfants à partir

de 4 ans et adultes) de découvrir gratuitement,

le temps d’un trimestre,

des activités physiques et sportives.

On peut s’inscrire dans deux activités

chaque trimestre. Dans la mesure

du possible, le matériel est prêté.

La 36 ème édition de la course Alençon-

Médavy se déroulera le dimanche 29

mars à partir de 13h. Comme chaque

année, le parcours de 15,4 km mènera

les coureurs du Parc Elan jusqu’au

carrefour de la Croix de Médavy, au

cœur de la forêt d’Ecouves. L’épreuve,

qui réunit à la fois des champions de

niveau mondial et des coureurs non

licenciés, est réputée pour ses derniers

kilomètres. La côte régulière,

avec une arrivée à 391 mètres d’altitude,

est particulièrement difficile !

Les inscriptions s’effectuent

jusqu’au 19 mars. Le bulletin individuel

d’inscription est à renvoyer

à : Course Alençon-Médavy

– BP 113 – 61004 Alençon cedex

Renseignements :

www.alencon-medavy.fr ou

alencon.medavy@wanadoo.fr

Les prochaines

Foulées scolaires

Un animateur

au Club d’Escalade Alençonnais

Le Club Alençonnais d’Escalade vient

de recruter un animateur. Benoît Huet,

originaire d’Alençon, a pris ses fonctions

le 1 er octobre dernier. Titulaire

d’un Brevet d’Etat et d’une certification

«spécialisation d’activité d’escalade»,

il travaillait auparavant à la base du Parc

Normandie-Maine. «Ce poste d’animateur

pérennise le travail que nous

avons effectué depuis de nombreuses

années» se réjouit Hervé Nicolas, président

du club. «Désormais, nous pouvons

participer à l’Ecole des Sports.

Nous allons également pouvoir développer

les séances d’entraînement et

sans doute les activités périscolaires.»

Le club regroupe actuellement 100

adhérents. 150 adhérents sont espérés

d’ici à 5 ans. Le club met en place

actuellement une nouvelle falaise

en forêt de Perseigne. Le site sera

opérationnel d’ici à l’été prochain.

La 20 ème édition des Foulées scolaires

se déroulera le samedi 28 mars,

en préambule à la course Alençon-

Médavy. Cette course pédestre réunit

chaque année des écoliers, des collégiens

et des lycéens d’Alençon. Les

élèves s’engagent à courir pendant

une durée précise. Dans ce laps de

temps, ils doivent parcourir la plus

grande distance possible. L’an dernier,

1 270 jeunes ont participé. Les inscriptions

s’effectuent dans les écoles,

les collèges et les lycées d’Alençon.

Renseignements et inscriptions :

Service des Sports de la Ville

d’Alençon : La Rotonde -

Tél. : 02 33 32 41 17

www.ville-alencon.fr

14

Alençon magazine


Le 24 janvier 2009

Boxe :16ème de finale

des championnats

de France Elite

Belle reconnaissance pour Le Ring

Alençonnais. La Fédération Française

de Boxe (FFB) a confié au club alençonnais

l’organisation des 16 ème de

finale des championnats de France

Elite de boxe amateur. La compétition

se déroulera le samedi 24 janvier à

partir de 19h au gymnase Louvrier.

«Depuis trois ans, nous avons pris l’habitude

d’organiser une épreuve prestigieuse.

L’an dernier, c’était la finale

des championnats de Normandie»

confirme Michel Corbière, le président

du Ring Alençonnais. «C’est la

première fois qu’Alençon accueille les

16 ème de finale des championnats de

France Elite. Le plateau sera relevé.

Les combats seront de qualité.»

L’an dernier, la compétition régionale

avait attiré 600 spectateurs. Cette

année, environ 800 personnes sont

attendues au gymnase Louvrier.

«Alençon est la ville normande qui

draine le plus de spectateurs sur des

combats amateurs. En clôture du

programme, j’espère organiser un

combat professionnel avec Damien

Esnault, le seul pro de notre club.»

Le Ring Alençonnais compte actuellement

une cinquantaine d’adhérents

répartis en trois sections : la boxe

amateur de compétition, la boxe éducative

(pour les jeunes à partir de 10

ans), et la boxe de loisirs. Le club

compte dans ses rangs plusieurs compétiteurs

émérites : Thomas Barbier,

n°1 régional en poids coq, Sarah

Ghouati, championne de Normandie

junior, ou encore Anthony Tamisier,

un poids plume qui a tout pour devenir

champion de Normandie.

Labellisé FFB depuis la saison dernière

(seuls 60 clubs sont labellisés en

France), le club alençonnais ne manque

pas de projets. «Nous mettons

sur pied une équipe départementale

avec les clubs de Flers et d’Argentan.

Ce sera une première dans l’Orne»

souligne Michel Corbière. «Je souhaite

également mettre en place une section

d’aéroboxe. Cette discipline, qui

mêle la boxe sans coups et la gym

chorégraphique, est en plein essor

en France.»

Le Judo club dans

les quartiers

Depuis septembre 2007, le Judo

Club Alençonnais assure chaque

semaine des cours dans le quartier

de Courteille. «L’idée est d’aller à la

rencontre des jeunes. Sans cela, il y a

peu de chance qu’ils viennent à nous»

explique Jacky Rojo. Les cours, qui

ont lieu le samedi après-midi, regroupent

actuellement une quinzaine de

jeunes de 7 à 12 ans. «Ces séances

sont destinées aux enfants de

familles défavorisées. Les prix sont

très attractifs. La cotisation annuelle

s’élève à seulement 10 €, licence

comprise. Les jeunes se déplacent

également au dojo et on les emmène

dans les tournois. L’ambiance est très

sympathique.»

Fort de ce succès, le club souhaite

développer la formule dans le quartier

de Perseigne. «Le projet est en cours.

Il faut que les jeunes soient motivés

pour cela

Renseignements au 06 87 28 01 50

Foot : les Alençonnais

gagnent à Saint-Leu-la-Forêt

Samedi 20 décembre c’est par une victoire

de 3 à 1 qu’Alençon s’est imposé

face à Ezanville-Ecouen, l’aventure

continue pour nos footballeurs ! Un

grand bravo à tous !

Cercle

Fabien Canu

Remise des récompenses

le 6 février 2009

C’est à la salle des fêtes de Pacé

qu’aura lieu cette année la traditionnelle

remise des récompenses sportives

attribuées par la Communauté

Urbaine d’Alençon. Une dotation

financière (en hausse de 5 % par rapport

à l’an dernier) sera attribuée aux

13 athlètes de haut niveau figurant

sur les listes officielles du ministère

de la Jeunesse et des Sports. Seront

également récompensés les clubs qui

se sont distingués en 2008 (podiums

internationaux, participation à une

épreuve internationale, titres de

champions de France), ainsi que les

sportifs qui ont participé à un championnat

de France (hors catégories

minimes et seniors). Au total, plus

de 180 sportifs seront récompensés

cette année.

Grande nouveauté : un concours de

photos sportives est lancé à l’occasion

des récompenses du Cercle

Fabien Canu. Les prix seront décernés

le 6 février en même temps que les

récompenses sportives.

Renseignements : Service des Sports de

la Ville d’Alençon,Tél. : 02 33 32 41 17

Les athlètes de haut niveau (parrains)

récompensés : Alexandre Leboulanger

(aéronautique), Simon de la Bretèche

(aéronautique), Robert Lagarrigue

(aéronautique), Gurvan Le Gall (vol

à voile), Gaétan Remars (judo),

Manon Sellos (judo), Lucas Corvée

(badminton), Pierre-François Hubert

(judo), Katia Klein (roller), Mélissa

Mesaglio (judo), Florian Perdereau

(judo), Marvin Chapelle (judo), Alexis

Remars (judo).

SPORT

Janvier - février 2009 15


La Ville d’Alençon innove. Un Mat

d’éclairage public «dernière génération»

vient d’être installé au jardin de

l’espoir. D’une hauteur de 6 mètres,

ce mat dit «hybride» fonctionne

grâce à l’énergie solaire et au vent.

Un panneau photovoltaïque et une

petite éolienne permettent de recharger

la batterie. Ce mat d’éclairage,

doté d’une lampe de 70 w, fait

la part belle aux énergies renouvelables.

Une solution d’avenir


Au Musée des Beaux-Arts

et de la Dentelle

Les musées de Basse-Normandie dévoilent leurs trésors

À partir du 7 février, le Musée des Beaux-arts et de la Dentelle présente

une très belle sélection d’œuvres acquises par les musées de France de

Basse-Normandie au cours des quinze dernières années.

Après Caen, et avant Saint-Lô, l’exposition

itinérante «Trésors des Musées

en Normandie – Acquisitions 1993-2008»

s’arrête au Musée des Beaux-arts et de

la Dentelle du 7 février au 22 mars.

Au menu: une centaine d’œuvres acquises

ces quinze dernières années par 24

musées de France de Basse-Normandie

grâce au soutien du FRAM (Fonds

Régional d’Acquisition des Musées).

De la peinture à la sculpture, en passant

par les robes de haute couture, les

manuscrits, les dessins, ou les objets

ethnologiques, cette rétrospective témoigne

de la richesse des musées bas-normands.

On pourra y découvrir notamment

le grand soufflet de la forge du

Mesnillard, l’édition illustrée de Voyage

au bout de la Nuit de Céline, le Deuxième

mémorandum manuscrit autographe de

Jules Barbey d’Aurevilly, la robe du soir

Salade d’Yves Saint-Laurent, la marine Le

phare de Gatteville de Ferdinand Perrot,

la photo Le quai aux feuilles d’Olivier

Mériel… «On est proche d’un inventaire

«Cheminée» Jean Le Moal (1946)

à la Prévert» sourit Aude Pessey-Lux,

conservateur du musée. «Les collections

des musées de France de Basse-

Normandie relèvent de domaines aussi

différents que les beaux-arts, les arts

décoratifs, la bibliophilie, l’archéologie,

l’ethnologie, l’histoire industrielle, l’histoire

maritime et côtière, l’architecture

et l’habitat, les textiles et les costumes,

la Seconde Guerre mondiale, etc. Cette

diversité se reflète dans le panorama des

œuvres présentées.»

À Alençon, l’exposition mettra l’accent

sur les acquisitions des trois musées de

France du département. Deux pièces

acquises récemment par le Musée des

Beaux-arts et de la Dentelle seront présentées

pour la première fois au public :

un magnifique éventail du 19 ème siècle

entièrement au Point d’Alençon, dont la

monture est sertie de petits brillants,

ainsi que le tableau «Cheminée» (1946)

signé Jean Le Moal, un des grands

maîtres français de l’abstraction. À ne

pas manquer !

Eventail du 19 e siècle au point d’Alençon

Exposition Trésors des Musées en Normandie – Acquisitions 1993-2008,

du 7 février au 22 mars au Musée des Beaux-arts et de la Dentelle – Cour carrée

de la Dentelle – Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 10h à 12h et de 14h à 18h

– Tél. : 02 33 32 40 07 – Catalogue de l’exposition disponible : 12 €.

Quelles acquisitions pour le musée d’Alençon

Comme tous les musées de France, le Musée des Beaux-arts et de la Dentelle

enrichit régulièrement ses collections par le biais d’achats et de dons. La politique

d’acquisition est bien précise. Dans le domaine de la dentelle, sont privilégiées les

pièces de prestige réalisées à l’aiguille, en point d’Alençon mais aussi en Point de

France et Point de Venise. Pour les beaux-arts, le musée s’oriente vers les artistes

du 19 ème siècle et du début du 20 ème qui ont un lien avec le département. Sont

également privilégiés les tableaux dans lesquels la dentelle est représentée.

Les achats s’effectuent grâce au budget alloué par la Communauté Urbaine d’Alençon.

Après achat, l’Etat et la Région accordent généralement des subventions via

le FRAM (Fonds Régional d’Acquisition pour les Musées) allant de 50 à 70 %. Une

fois inscrites à l’inventaire, les œuvres sont inaliénables et imprescriptibles. Elles

font définitivement partie du patrimoine collectif.

Le Ticket

Culturel

Solidaire

«La Luciole»

Le Ticket Culturel Solidaire «La

Luciole», disponible depuis début

novembre 2008, est une démarche

innovante, qui consiste à défendre

et à faciliter l’accès à la culture pour

tous. Il s’adresse aux personnes de

plus de 14 ans résidant dans les quartiers

de Perseigne et de Courteille ou

pouvant justifier d’une situation de

précarité (chômage, RMI) à Alençon

(sachant que pour le public scolaire

ou étudiant existe, par ailleurs, le

Timbré de Culture du Pays d’Alençon

et la Cart’@too de la Région Basse-

Normandie qui offrent des réductions

et des avantages équivalents).

Ce projet a vu le jour dans le cadre du

Contrat Urbain de Cohésion Sociale

avec le concours de l’ACSE, l’Agence

Nationale pour la Cohésion Sociale et

l’Egalité des chances, suite au projet

proposé par l’association Eureka-La

Luciole. Il a pour but d’ouvrir les

portes de la salle de concert au plus

grand nombre possible. Ainsi, les

Tickets sont utilisables pour toutes

les offres de la Luciole (concerts,

répétitions, ateliers) moyennant une

modeste participation de 2 € par

Ticket, ce même Ticket ayant une

valeur d’échange de 6 €.

Exemple :

un concert à 24 € = 4 tickets, soit 8€.

Les Tickets Culturels Solidaires sont

vendus à l’unité ou par carnet de 5,

cumulables entre eux, ainsi qu’avec

les autres dispositifs de réduction proposés

par la Luciole, sur présentation

de simples justificatifs et d’une pièce

d’identité liés aux conditions d’attribution.

L’achat est limité à 5 tickets

par trimestre.

Le Ticket Culturel Solidaire «La

Luciole», sera disponible à la Luciole

(route de Bretagne), au Bureau

d’Information Jeunesse (place

Poulet-Malassis) et dans les centres

sociaux.

CULTURE

Janvier - février 2009

17


CULTURE

Planète Verte

Une image à la

page

Pour consulter le programme d’animations,

rendez-vous en page 9.

Ur asamlet

Exposition

grandeur nature,

portraits Asa et Iso

Les artistes Odile Darbelley et

Michel Jacquelin vont créer leur

nouveau spectacle loufoque «Ur

asamlet» au Théâtre d’Alençon. En

parallèle, ils présenteront une exposition

ethnographie au pays des Asa

(ethnie du Grand Nord sibérien) à

la médiathèque Aveline du 7 au 22

février. Au programme : des photos

grandeur nature, des objets du

quotidien et des images vidéo. Des

visites scientifiques et théâtralisées,

animées par Mona Hurri (alias Odile

Darbelley), auront lieu le samedi 7

février à 17h30 (vernissage de l’exposition

suivi de la conférence), le

mercredi 25 février à 10h30, 14h, 15h

et 16h (visites guidées familiales), et

le samedi 28 février à 16h (conférence

«finissage»). En déambulant à

travers l’exposition, vous assisterez

à une mini conférence ethnographique,

humoristique et décalée, pour

découvrir le rapport des peuples Asa

et Iso à la photographie. Tout un programme

!

Gratuit - Renseignements

Tél. : 02 33 82 46 00

Médiathèque :

les rendez-vous de janvier

et février 2009

À la bibliothèque de Courteille

Tous aux Vendredis de la Bibli !

Qui a dit que les enfants n’aimaient pas les histoires À la bibliothèque de

Courteille, on prouve le contraire en les invitant une fois par mois à une soirée

pleine d’histoires. Qu’elles soient contées, lues, jouées, mimées, animées…

il y a des «Histoires dans tous les sens» ! Les enfants n’ont qu’à s’installer et

ouvrir grands leurs yeux et leurs oreilles.

L’animation «Histoire de voir» leur permet également de rire, pleurer, être émus,

avoir peur, ou réfléchir devant un grand film ou un dessin animé.

Prochaines dates : vendredi 23 janvier, vendredi 6 février, vendredi 20 mars.

Gratuit – à 20h30 – Ouvert aux enfants de 6 à 11 ans – Programme détaillé et

réservations à la bibliothèque de Courteille – Tél. :02 33 29 56 55

Saint-Valentin

Envoyez vos

messages par SMS !

À l’occasion de la Saint-Valentin, la

bibliothèque de Perseigne vous propose

d’envoyer vos messages ou vos

déclarations d’amour par SMS (anonymement

ou pas) sur le téléphone

portable de la bibliothèque :

06 26 56 10 42

r

amour,

«Mon coeur»...

Les plus beaux textes seront exposés

dans l’établissement ! Baptisée «Les

Mots doux», cette animation se déroulera

du 3 au 28 février. Par ailleurs,

une soirée lecture autour de l’amour

aura lieu à la bibliothèque le mercredi

25 février de 17h à 18h. Destinée

aux ados et aux adultes, cette soirée

sera organisée en partenariat avec

la Médiathèque Départementale de

l’Orne. Une soirée surprise autour de

la Saint-Valentin sera également pro-

posée à la médiathèque Aveline.

Renseignements au 02 33 26 69 82

tu es le soleil de ma

de ma soleil le es

vie,

tu

la

amour,

lumière de mes nuits...»

«Mon

Pour les plus jeunes

L’Heure du conte et les Petites oreilles

A près la trêve de Noël, les animations mensuelles L’Heure du conte et Petites

oreilles deviendront Grandes reprennent à la médiathèque Aveline.

Au programme des prochaines semaines :

Mercredi 21 janvier à 11h : L’Heure du conte «C’est ma maison».

Samedi 31 janvier à 16h : Petites oreilles - Séance spéciale pour les toutpetits

de 0 à 4 ans.

Mercredi 25 février à 11h : L’Heure du conte «Histoires d’amour».

Samedi 28 février à 15h : Petites oreilles «À l’écoute de mon cœur».

Minis concerts: La médiathèque

recherche des musiciens ou chanteurs

Cette année, la discothèque organisera une fois par trimestre des mini-concerts

ou des show-cases. Vous êtes musicien ou chanteur (même débutant) Vous

souhaitez vous produire en public

Contacter Sabine Michel ou Valérie Moulin au 02 33 82 46 00

vi

,

v e

ie

la

e,

la

l lumière

r de mes

re

nuits

t ...»

18

Alençon magazine


La Luciole

2009

Les rendez-vous de janvier et février

CULTURE

Amadou et Mariam

Avec Dimanche à Bamako, produit et réalisé avec

la participation de Manu Chao, le duo malien s’est

propulsé au sommet des charts en France, remportant

dans la foulée une Victoire de la musique,

mais aussi deux BBC Radio Awards dans la catégorie

World Music.

En 1ère partie : Smod. Le groupe est composé de trois

jeunes rappeurs : Sam, le fils d’Amadou et Mariam,

Ousco et Donski. Sur scène, Smod délivre une énergie

communicative, un mélange entre folk, hip-hop et

traditions.

Samedi 31 janvier – 21 h - Tarifs : 20 €, 22 €, 25 €.

Tarif solidaire : 3 tickets culturels solidaires + 4 €

(concert à 10 €)

Neïmo

Camille (guitare), Bruno (chant) et Matthieu (basse

synthé et clavier) se sont rencontrés début 2000. Ils

ont trouvé en Alexis (batterie) la perle rare qui fait

aujourd’hui que l’alchimie du groupe est parfaite.

Si le groupe est totalement ancré sur scène, c’est

parce que ses multiples influences (de Blondie aux

Strokes, en passant par The Smiths et New Oder)

sont parfaitement digérées.

En 1 ère partie : The Dodoz

Mercredi 4 février – 21 h - Tarifs : 8 €, 10 €, 12 €.

Tarif solidaire : 1 ticket culturel solidaire + 4 €

(concert à 6 €)

Jamait

Après deux albums couronnés de succès (De Verre

en vers, Le Coquelicot), Yves Jamait sort un nouvel

opus : « Je passais par hasard ». Les mélodies se

sont enrichies d’orchestrations plus souples et plus

mosaïques. Loin des formatages du show business,

Jamait trace sa route dans la chanson française,

chantant comme personne les éclopés de la vie,

l’âpreté du quotidien, le rêve de l’être aimé.

Jeudi 5 février – 21 h - Tarifs : 15 €, 18 €, 22 €.

Tarif solidaire : 3 tickets culturels solidaires

(concert à 6 €)

Nitin Sawhney

Compositeur et producteur londonien d’origine

indienne, Nitin Sawhney est considéré comme un

des pionniers de la scène underground asiatique, un

genre musical mélangeant des influences musicales

sud-asiatiques à l’électronique et au breakbeat. Son

dernier album, In the wind of Nitin Sawhney, est

sorti l’an dernier.

Samedi 21 février – 21 h - Tarifs : 8 €, 10 €, 12 €.

Tarif solidaire : 1 ticket culturel solidaire + 4 €

(concert à 6 €)

Anaïs

Le déjanté Cheap Show,

enregistré de manière

quasi artisanale, s’est

vendu à plus de 450 000

exemplaires. The love

album, son premier album

studio, nous emmène

ailleurs. Anaïs a lâché les

chevaux. Ce n’est plus une

succession de chansons simplement

rigolotes, mais un

album à l’ampleur insoupçonnée.

Mercredi 25 février – 21 h -

Tarifs : 20 €, 22 €, 25 €.

Tarif solidaire : 3 tickets culturels

solidaires + 4 € (concert à 10 €)

Amadou et Mariam

Patrice

Son dernier album, Free-Patri-Ation,

fait rencontrer le son « new school »

et le feeling « old school ». De vraies

bonnes chansons qui montrent la toute

dernière tendance en musique noire

progressive, tout en restant fermement

ancrées dans l’époque de Bob Marley.

Samedi 28 février – 21 h - Tarifs : 15 €, 18 €, 22 €.

Tarif solidaire : 3 tickets culturels

(concert à 6 €)

Des répétitions publiques

C’est une nouveauté de ce début d’année. La

Luciole propose au public d’assister gratuitement

à une répétition des groupes accueillis en résidence.

Au programme des prochaines semaines:

Dreed (vendredi 13 février à 19h) et Manu

Larouy (vendredi 20 février à 19h).

Par ailleurs, le vendredi 23 janvier, le vernissage

de l’artiste plasticienne Marie-Noëlle Deverre sera

suivi d’un concert public (à 20h) à un prix très

attractif.

Soirées After work

Bow Low le jeudi 26 février, et Dirty Delicious

Sounds le vendredi 27 février – De 18h à 21h –

Gratuit.

Les concerts à venir

Au programme des prochains mois : Keziah

Jones, Thomas Fersen, Pascale Picard, Caravan

Palace, Ariane Moffatt, Java, Anis, Grand Corps

Malade

Patrice

Neïmo

Anaïs

La Luciole

Renseignements et réservations au 02 33 32 83 33 ou www.laluciole.org

Janvier - février 2009

19


CULTURE

Scène Nationale 61 2, avenue de Basingstoke

Guichet ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 13h à 18h30, les samedis de spectacle à partir de 15h

Renseignements et réservations au 02 33 29 16 96 ou www.scenenationale61.com

1000 Morceaux de moi © a.k entrepôt

El Horizonte Trio Argent © Lorena Alcaraz Minor

Magie des images © Dario Lasagnie

Cabaret. François Verret

crédit Herbert Hoffmann

J’ai marché sur le ciel

© Carole Tricard

Ur Asamlet © DR.

Danse et objet

1 000 morceaux de moi

1 000 morceaux de moi

parle d’enfance : du temps

où l’on apprend à devenir

quelqu’un, de l’âge de la

construction du moi, dans le

monde et avec les autres.

Installés sur la scène, les

spectateurs se font face. Ils

assistent à l’éclosion d’un

petit bout de femme qui va

dérouler le fil rouge de sa vie,

rejouant les petits riens qui

aident à grandir. Entre gestes

et murmures, la comédienne

Pauline Maluski tend un miroir

aux jeunes enfants et leur offre

des bribes de leur quotidien. (À

partir de 2 ans)

Samedi 10 janvier à 17h – Théâtre

d’Alençon

Tarif unique : 6 €

Musique, cirque et vidéo

Le Trio d’argent

Routard de la flûte traversière, le Trio

d’argent sillonne le monde depuis 20 ans,

avec une prédilection pour l’Amérique centrale.

Dédiée au pays des Aztèques, leur

nouvelle création, baptisée El Horizonte, sent

bon le Mexique. Dans ce spectacle musical

high-tech, le son est envisagé comme un matériau

malléable qui se pétrit et se transforme à

l’infini, grâce à un système informatique ultrasophistiqué.

Samedi 17 janvier à 17h – Théâtre d’Alençon

Tarifs : de 5 € à 20 €

Bonus des Anges : partage d’un repas sucré

salé avec la compagnie le samedi 17 janvier à 18h30

- Anges et Oiseaux, concert de sons et de lumière

pour flûtistes en herbe le dimanche 1 er février à 17h

(gratuit)

Théâtre

La Magie des images

Raconter l’histoire de l’art aux enfants en 1 heure…

Vaste programme pour si peu de temps. Avec une

subjectivité malicieuse, Alessandro Libertini choisit

plutôt de composer une sensibilisation aux mystères

de l’art et à la magie des images, un voyage à travers

les siècles avec des escales sur quelques fleurons de

l’art occidental, des peintures rupestres à l’action

painting.

Lundi 26 janvier à 19h30 – Théâtre d’Alençon

Tarifs : de 5 € à 20 €

Scène Nationale 61

Le programme de janvier et février 2009

Bonus des Anges : Le Chemin d’Iris – «Une

vie derrière chaque fenêtre», exposition d’Agnès

Rainjonneau du lundi 5 janvier au samedi 7 février au

Théâtre d’Alençon - Apéro rencontre avec Alessandro

Libertini et Agnès Rainjonneau le lundi 26 janvier à

20h40 au Théâtre d’Alençon.

Danse, cirque et vidéo

Cabaret

François Verret a gardé de sa formation d’architecte

une conception unique de l’espace. Ici, il s’acoquine

avec deux artistes de cirque et une chanteuse pour

une variation interdisciplinaire à partir de fragments

du dramaturge Heiner Müller. Entre musique, cirque,

danse et vidéo, l’artiste a concocté un refuge, un

espace pour le rêve et l’imaginaire.

Jeudi 29 janvier à 19h30 – Théâtre d’Alençon – Tarifs :

de 5 € à 20 €

Théâtre d’ombres et transparences

J’ai marché sur le ciel

Rares sont les occasions de s’allonger au théâtre. C’est

pourtant le parti pris de cette création insolite qui nous

ouvre les portes du ciel en installant le lieu de l’action

au-dessus de nos têtes. Une scène métamorphosée

en lit géant, avec autant d’oreillers que de candidats

à la rêverie. Tendre et ouatée, cette errance onirique

accompagne les bébés dans leurs premières sensations

de spectateurs… en apesanteur. (À partir de 9 mois)

Mardi 3 février à 18h30 – Théâtre d’Alençon

Tarif unique : 6 €

Théâtre loufoque

Ur asamlet

Connaissez-vous les Asa, ethnie minoritaire du Grand

Nord sibérien, avec ses us et coutumes issus de la

nuit des temps Odile Darbelley et Michel Jacquelin,

artistes décalés et sans frontières, ne reculent devant

aucun sacrifice pour vous les faire rencontrer. Leur

mission Partager avec vous la plus fascinante de

leurs trouvailles : la trace d’un Hamlet primitif chez

les Asa, un Ur asamlet, vague ancêtre du héros shakespearien.

Mardi 24 et mercredi 25 février à 20h30

Jeudi 26 et vendredi 27 février à 19h30

Théâtre d’Alençon – Tarifs : de 5 € à 20 €

Bonus des Anges : «Exposition Grandeur nature,

portraits Asa et Iso» à la médiathèque du 7 au 28

février – Visite scientifique et théâtralisée (gratuite)

le 7 février à 17h30, le mercredi 25 février à 10h30,

14h, 15h, et 16h, et le samedi 28 février à 16h -

L’association Arsène dans la Caravane d’or le mardi 17

février à partir de 11h sur le marché de Perseigne –

Répétition publique le jeudi 19 février à 19h au Théâtre

d’Alençon – Sucré Salé «Autour du peuple de glace»,

le jeudi 26 février au Théâtre d’Alençon à l’issue de la

représentation.

20

Alençon magazine


EXPRESSION EXPRESSION EXPRESSION EXPRESSION

EXPRESSION EXPRESSION EXPRESSION EXPRESSION

LCR 100 % à gauche Groupe d’Opposition Municipale

Terrain des gens du voyage : une décision inadaptée

Le conseil de communauté urbaine, sous la présidence

de M. Pueyo a décidé lors de sa dernière séance, pour un

montant d’environ 2 millions d’euros, d’installer 2 terrains

pour les gens du voyage.

L’un à Arçonnay, qui officialise une occupation préexistante

et qui ne pose pas de problème en soi, l’autre beaucoup

plus contestable, à Valframbert, à proximité immédiate

de l’Aire de la Dentelle, sur des terrains destinés au développement

économique, créateur d’emplois (entreprises,

hôtel...) et nécessaire pour conforter cette aire, véritable

vitrine de l’entrée de l’agglomération alençonnaise.

Il ne s’agit pas de contester l’utilité de cette décision, mais

le choix de l’implantation de ce 2ième terrain, parfaitement

inadapté. Le cahier des charges exige que le lieu

choisi, soit proche des écoles afin que les enfants de ces

familles soient correctement scolarisés, et également pas

trop éloigné des commerces. L’Aire de la Dentelle située

à 2 ou 3 kms de ces services, en bordure de l’autoroute

source de bruit, à l’évidence, ne répond pas à ces critères.

De plus, les plans locaux d’urbanisme, prévoient que certaines

zones soient dédiées à l’activité économique, industrielle

ou commerciale, d’autres à l’accueil de bureaux ou

de service, enfin d’autres à l’habitat. La coexistence entre

Malgré la loi, la majo de droite précédente avait laissé

les gens du voyage vivre dans des conditions indignes.

Malheureusement le choix géographique de la CUA

pour l’aire d’accueil est inacceptable : 3 km de l’école

la plus proche, aucun transport.

La mairie PS-PC a refusé que je siège dans la commission

sur les services publics, alors que des membres

d’associations vont pouvoir y être présents; on

ne me donne aucun document que je demande, par

ex, l’étude sur les transports. C’est une vision bien

réductrice de la démocratie, du droit des minorités et

du pluralisme politique!

un terrain des gens du voyage, fut-il paysagé, et l’Aire de

la Dentelle, bloquera définitivement le développement de

celle-ci, sans répondre pour autant aux souhaits de ses

futurs occupants.

La précédente municipalité, après études et visites

d’autres terrains similaires faisant référence, à Granville et

à Mayenne, avait prévu de réaliser 2 aires de passage de

15 emplacements maximum chacun. Elle comptait aussi,

aménager un petit lotissement en dur pouvant accueillir

des caravanes pour les semi-sédentaires. Ces derniers,

assez nombreux sur notre ville, sont les grands oubliés

de cette fâcheuse décision.

C’est pour toutes ces raisons que les représentants de

l’opposition alençonnaise siégeant au conseil de la CUA,

ont voté contre ce projet.

Le groupe d’opposition municipale :

Marc Le Picard

Marie-Noëlle Hoffmann

Sébastien Leroux

Anne-Marie Hue

Barthélémy Foubert

Françoise Hubert

Philippe Drillon

Contrairement à beaucoup de mairies, même certaines

de droite, Mr Pueyo et son équipe ont appliqué le

Service Minimum d’Accueil dans les écoles, dispositif

qui est une véritable machine de guerre contre le droit

de grève.

Destruction de 25 000 emplois publics en 2 ans, Bac

Pro en 3 ans, « réforme » des lycées, suppression des

RASED, à la poubelle les mesures Darcos ! Rejoignez

le NPA pour construire une gauche de lutte !

Christine Coulon,

membre du Nouveau Parti Anticapitaliste

EXPRESSION

REGARDS

Couleurs de la ville

Janvier - février 2009 21


ARRET SUR IMAGE

22

Alençon magazine


ARRET SUR IMAGE

ARRET SUR IMAGE

Janvier - février 2009 23


ARRET SUR IMAGE

24

Alençon magazine


ARRET SUR IMAGE

ARRET SUR IMAGE

Janvier - février 2009 25


PRATIQUE

26

Alençon magazine


CALENDRIER

Janvier - février 2009 27

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!