Annuaire 2011-2012 - Certified General Accountants Association of ...

cga.canada.org

Annuaire 2011-2012 - Certified General Accountants Association of ...

Annuaire 2011-2012

Juillet 2011


Association des comptables

généraux accrédités du Canada

100 — 4200, North Fraser Way

Burnaby (Colombie-Britannique)

Canada V5J 5K7

www.cga.org/canada-fr

© CGA-Canada, 2011

Tous droits réservés. Il est interdit de

reproduire le présent ouvrage ou d’en faire

usage, en totalité ou en partie, de quelque

manière que ce soit, sans avoir obtenu au

préalable l’autorisation écrite de CGA-Canada.

Imprimé au Canada

Numéro de l’ISBN du volume :

1-55219-583-X

Dans la présente publication, le masculin vise à la fois

les hommes et les femmes, et est employé uniquement

dans le but d’alléger le texte.


Au sujet de CGA-Canada

CGA-Canada aujourd’hui

Le titre de CGA est le titre comptable professionnel qui connaît la plus forte croissance au

Canada. Grâce à leur souci d’intégrité et d’éthique professionnelle, ainsi qu’à leur programme

de formation dont les critères sont extrêmement rigoureux, les CGA sont des chefs de file

dans les domaines de la comptabilité et des affaires. Ils éclairent tous les secteurs de

l’économie canadienne par leurs conseils stratégiques, leur rôle prépondérant dans les milieux

financiers et leur capacité de direction d’ensemble.

L’Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada) établit des

normes professionnelles, élabore des programmes de formation, publie des documents

d’intérêt professionnel, prend position sur des questions de politique publique et représente

les CGA tant au Canada qu’à l’étranger. L’Association représente 75 000 CGA et étudiants

au Canada, aux Bermudes, dans les Caraïbes, à Hongkong et en Chine.

Mission

CGA-Canada a pour mission de promouvoir les intérêts de ses membres et du public par ses

interventions à l’échelle nationale et internationale et par la mise au point de normes,

pratiques et services professionnels.

Une histoire empreinte de fierté

CGA-Canada a été créée à Montréal, en 1908, sous la direction de John Leslie, vice-président

du Canadien Pacifique. Dès le début, son objectif consistait à favoriser l’amélioration des

compétences et du rendement au travail de ses membres — un objectif que l’Association a

toujours à cœur aujourd’hui.

Le 14 avril 1913, le Parlement du Canada adoptait une loi constituant CGA-Canada en

organisme professionnel autoréglementé. Au cours des années, les filiales sont devenues des

associations à part entière, affiliées à l’organisme national.

Une nouvelle loi constitutive, adoptée en 1999, a actualisé les pouvoirs de CGA-Canada. Elle

reflétait en outre les objectifs et les projets de l’Association pour le nouveau millénaire. C’est

également cette loi qui a établi l’appellation française actuelle, soit l’Association des

comptables généraux accrédités du Canada.

Structures et rôles

La régie de CGA-Canada est assurée par un conseil d’administration composé de

représentants régionaux et d’un représentant du public. Un conseil d’affiliation, composé de

représentants de chaque association affiliée de CGA établit le plan stratégique de CGA-

Canada et approuve les directives nationales. Chaque CGA est représenté à l’échelle nationale

par CGA-Canada et, localement, par son association provinciale, territoriale ou régionale et

par sa section locale.

iii


L’Association

assure la reconnaissance de la profession à l’échelle nationale et se prononce sur des enjeux

politiques d’intérêt pour la profession;

fait la promotion du titre de CGA et représente ses membres à l’échelle internationale;

établit des normes de formation nationales, en plus de développer et d’actualiser

constamment un programme d’études professionnelles et d’examens, qui est concurrentiel

à l’échelle internationale, afin d’accréditer les CGA au Canada et à l’étranger;

propose un éventail de services aux associations affiliées de CGA et à ses membres;

contribue à l’ensemble des connaissances de la profession en participant à la recherche et

aux activités d’organismes comptables internationaux, en particulier l’International

Federation of Accountants (IFAC).

Tant au pays qu’à l’étranger, CGA-Canada participe au processus de normalisation

comptable; elle exprime ses opinions et partage le résultat de ses recherches. En outre,

l’Association participe aux discussions sur la politique publique et y défend les intérêts de ses

membres et du public.

À titre d’organisme autoréglementé, CGA-Canada établit des normes rigoureuses de

professionnalisme par l’intermédiaire du Code des principes d’éthique et règles de conduite,

qu’elle a élaboré à l’intention de ses membres. Les règles et lignes de conduite exhaustives

qu’on y trouve visent à protéger les intérêts du public et à veiller à ce que les CGA adhèrent

aux plus hautes normes d’éthique professionnelle.

Formation et perfectionnement professionnel

Pour de plus amples renseignements

Le programme de formation de CGA-Canada est fondé sur les compétences et est depuis

longtemps reconnu comme un chef de file des programmes de formation à distance. Non

seulement les technologies de pointe sont-elles utilisées pour la prestation du programme,

mais elles font également partie intégrante du contenu du programme. Les principes d’éthique

sont également intégrés dans l’ensemble des cours. En outre, grâce à un partenariat conclu

avec l’Université Laurentienne, les étudiants profitent d’un éventail d’options pour satisfaire

aux exigences du diplôme universitaire.

La formation professionnelle continue obligatoire permet aux CGA de maintenir leurs

compétences professionnelles. À cette fin, CGA-Canada propose des possibilités de

perfectionnement portant sur l’exercice en cabinet, la déontologie, les normes de comptabilité

et d’audit, l’évaluation des entreprises, la fiscalité et plus encore. Le réseau de

perfectionnement professionnel (Reper), mis au point en collaboration avec les associations

affiliées, constitue une ressource d’information en ligne exhaustive et efficace pour les

membres.

Vous trouverez d’autres renseignements au sujet de CGA-Canada sur son site Web à l’adresse

www.cga.org/canada-fr.

iv


Table des matières : Annuaire

AU SUJET DE CGA-CANADA ...................................................................................................... iii

INTRODUCTION ........................................................................................................................... vii

But du présent document ............................................................................................................ vii

Contenu ....................................................................................................................................... vii

Le Programme d’études professionnelles des CGA .................................................................. viii

Mission du programme .................................................................................................... viii

Caractéristiques du programme ....................................................................................... viii

Structure du programme ..................................................................................................... x

Exigences pour les cours et les examens ......................................................................... xiii

Méthode d’apprentissage et charge de travail................................................................... xv

Niveaux de compétence .................................................................................................... xv

Examens et seuil de réussite .......................................................................................... xviii

Expérience pratique ....................................................................................................... xviii

Exigence du diplôme universitaire .................................................................................. xix

Description et plan des cours ...................................................................................................... xx

Cours de comptabilité financière ................................................................................................. 1

Fondements de la comptabilité financière [FA1] .......................................................................... 5

Comptabilité financière : Actif [FA2] ........................................................................................... 9

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3] ........................................................ 13

Analyse de cas en comptabilité [BC1] ........................................................................................ 18

Comptabilité financière : Consolidation et autres concepts avancés [FA4]................................ 20

Théorie comptable et enjeux contemporains [AT1] ................................................................... 25

Gestion financière dans le secteur public [PF1].......................................................................... 28

Cours de comptabilité de gestion .............................................................................................. 31

Fondements de la comptabilité de gestion [MA1] ...................................................................... 34

Comptabilité de gestion avancée [MA2] .................................................................................... 38

Cours d’audit ................................................................................................................................ 41

Audit externe [AU1] ................................................................................................................... 43

Audit externe avancé [AU2] ....................................................................................................... 47

Audit interne et contrôles internes [MU1] .................................................................................. 51

Analyse de cas : Audit externe [BC2] ......................................................................................... 54

Cours de finance.......................................................................................................................... 57

Fondements de la finance d’entreprise [FN1] ............................................................................. 59

Finance d’entreprise avancée [FN2] ........................................................................................... 62

Cours d’informatique de gestion ............................................................................................... 67

Gestion des systèmes d’information [MS1] ................................................................................ 69

Stratégie des systèmes d’information [MS2] .............................................................................. 72

Cours de fiscalité ......................................................................................................................... 75

Fiscalité des particuliers et des sociétés [TX1] ........................................................................... 77

Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ............................................................. 80

Cours connexes ........................................................................................................................... 83

Communications d’affaires [CM1] ............................................................................................. 84

Microéconomie et macroéconomie [EM1] ................................................................................. 86

Droit des affaires [LW1] ............................................................................................................. 89

Analyse quantitative pour les affaires [QU1] ............................................................................. 92

Cours d’applications au milieu professionnel .......................................................................... 95

PA1 : Exercice professionnel ...................................................................................................... 96

PA2 : Gestion financière stratégique .......................................................................................... 98

v


Cours d’informatique ................................................................................................................ 101

Informatique 3 : Comptabilité avec ERP Sage Accpac [CT3] .................................................. 102

Cours du SAIT ............................................................................................................................ 105

Applications Internet [IA1/BCPT 381] ..................................................................................... 106

Gestion de réseau pour les directeurs financiers [NM1/BCPT 385] ......................................... 108

Principes fondamentaux du marketing [MK1/MKTG 224] ...................................................... 111

Principes fondamentaux du comportement organisationnel [OB1/MGMT 240] ...................... 114

Gestion de base de données pour les directeurs financiers [DM1/ACCT 483] ........................ 116

Commerce électronique [EE1/ACCT 480] ............................................................................... 119

Intégration des processus d’affaires [BP1/ACCT 493] ............................................................. 122

Gestion de projet pour les directeurs financiers [PM1/ACCT 487] .......................................... 125

Cours du programme de B.Com. (spéc.) de l’Université Laurentienne ............................... 129

Comportement organisationnel [OR1/COMM 2045] ............................................................... 130

Gestion du marketing [MM1/COMM 2035] ............................................................................ 132

Gestion des opérations [OM1/COMM 2055] ........................................................................... 135

Gestion et politiques stratégiques [SP1/COMM 4005] ............................................................. 137

Aspects sociaux de l’activité commerciale [HC1/COMM 4405] ............................................. 140

Gestion de projet [PT1/COMM 4506] ...................................................................................... 142

Gestion des risques [RK1/COMM 4736] ................................................................................. 143

Cours du programme de maîtrise en administration des affaires (M.B.A.) de

l’Université Laurentienne .......................................................................................................... 145

Comportement et processus organisationnels [OR2/COMM 5405] ......................................... 146

Gestion et planification du marketing [MM2/COMM 5305] ................................................... 148

Gestion des opérations [OM2/COMM 5605] ........................................................................... 151

Formulation et mise en œuvre de stratégies [SP2/COMM 6005] ............................................. 153

Leadership et conception organisationnelle [OL2/COMM 6405] ............................................ 156

Stratégie de marketing international [GM2/COMM 6305] ...................................................... 158

Méthodologie de la recherche en gestion [RM2/COMM 6915] ............................................... 161

Aspects sociaux de l’activité commerciale [HC1/COMM 4405] ............................................. 164

Stratégie des systèmes d’information [MS2/COMM 4186] ..................................................... 166

Finance d’entreprise avancée [FN2/COMM 4216] .................................................................. 169

Audit interne et contrôles internes [MU1/COMM 4126] ......................................................... 172

Gestion de projet [PT2/COMM 4506] ...................................................................................... 175

Gestion des risques [RK2/COMM 4736] ................................................................................. 176

AUTEURS DES COURS ET SPÉCIALISTES DE CGA-CANADA (2011-2012) ....................... 177

AUTEURS DES COURS DU SAIT (2011-2012)......................................................................... 179

AUTEURS DES COURS DE L’UNIVERSITÉ LAURENTIENNE (2011-2012)........................... 180

RENSEIGNEMENTS .................................................................................................................... 181

vi


INTRODUCTION

But du présent document

Le présent document a pour but de fournir des renseignements détaillés sur le contenu des cours du

Programme d’études professionnelles des CGA et des programmes de partenariat menant à l’obtention d’un

diplôme. Ce document est destiné aux responsables de la formation, aux auteurs des cours et des examens, aux

membres des comités ainsi qu’aux personnes-ressources du réseau de formation des CGA. Il est également

destiné aux étudiants actuels et éventuels, ainsi qu’à leurs conseillers, de même qu’à toute autre personne

intéressée, qu’il s’agisse d’un professionnel de la comptabilité, d’un professeur ou d’un profane. (Pour en

savoir davantage sur le programme d’études professionnelles, veuillez vous adresser au bureau de l’une des

associations de CGA proviciales ou territoriales en utilisant la liste déroulante « Sites des associations » sur le

site Web de CGA-Canada à www.cga.org/canada-fr).

Contenu

Dans les quelques pages qui suivent, vous trouverez des renseignements sur les principales caractéristiques du

programme d’études des CGA. Ensuite, la majeure partie de l’Annuaire contient une description de chaque

cours, accompagnée d’un plan (module par module) du contenu du cours. Le niveau de compétence

correspondant à chaque matière est également indiqué. Les descriptions de cours et les plans qui les

accompagnent sont regroupés par matière, dans l’ordre suivant :

comptabilité financière

comptabilité de gestion

audit/audit de gestion

finance

informatique de gestion

fiscalité

cours connexes (communications, économie, droit, méthodes quantitatives)

applications au milieu professionnel

cours d’informatique

cours du SAIT

cours du programme de B.Com. (spéc.) de l’Université Laurentienne

cours du programme de M.B.A. de l’Université Laurentienne

Vous trouverez un index au début de chaque matière. Cet index contient la liste des sujets traités dans chaque

cours, et le niveau de compétence requis.

L’information fournie sur chaque cours dans le présent document est fonction de la situation actuelle de ce

cours dans le programme. Dans le cas des cours en cours de révision ou d’élaboration, il peut s’agir d’une

simple description provisoire.

vii


Le Programme d’études professionnelles des CGA

Mission du programme

La mission du Programme d’études professionnelles des CGA est d’élaborer du matériel didactique et des

examens qui soutiennent le développement et l’évaluation des compétences nécessaires pour obtenir un titre

professionnel dans le domaine de la comptabilité.

Caractéristiques du programme

Le programme d’études des CGA établit les normes en matière de formation, d’examen et d’expérience que

les étudiants doivent respecter afin de devenir CGA. L’Association est reconnue internationalement comme

un chef de file dans l’élaboration et la prestation de formation professionnelle basée sur les compétences qui

intègre l’éthique, les technologies de l’information et les meilleures méthodes de formation à distance.

Programme basé sur les compétences

Le programme d’études des CGA est basé sur les compétences et met l’accent sur le développement des

connaissances, des compétences et des valeurs professionnelles essentielles dont un comptable ou un

gestionnaire financier doit faire preuve, c’est-à-dire

posséder une compétence professionnelle en comptabilité et dans les disciplines connexes;

faire preuve de jugement éthique et de capacités décisionnelles;

savoir communiquer de façon efficace;

être capable d’administrer et faire preuve de leadership;

savoir faire appel à l’interprétation, au jugement et à l’analyse;

savoir utiliser un ordinateur en tant qu’instrument de gestion et de comptabilité;

savoir faire face aux changements qui interviennent dans la structure des organismes, dans les technologies

qu’ils utilisent et dans leur méthode d’exploitation;

être capable d’utiliser des systèmes d’information complexes pour prendre des décisions.

Les connaissances, techniques et valeurs professionnelles que doivent posséder les nouveaux CGA sont

groupées dans un ensemble d’énoncés de compétences que l’Association valide de temps à autre par une

analyse des activités professionnelles. À cette fin, elle met sur pied des groupes de réflexion et mène des

sondages analytiques auprès de CGA qui occupent divers postes dans les milieux financiers afin de confirmer

l’importance, le caractère essentiel ainsi que la fréquence d’utilisation réelle de chaque compétence. À partir

des résultats, l’Association établit les compétences que doivent posséder tous les nouveaux CGA. Pour

consulter la liste de toutes les compétences traitées dans le Programme d’études professionnelles des CGA,

allez dans la section du site Web de CGA-Canada qui traite de la formation (www.cga.org/canada-fr).

L’Association accorde une importance primordiale au concept de la formation permanente. Ainsi, les cours de

perfectionnement professionnel qui suivent l’obtention du titre professionnel reposent eux aussi sur une

approche basée sur les compétences.

Intégration de l’informatique

Le programme d’études des CGA est conçu de façon à garantir que les nouveaux CGA connaissent bien les

technologies de l’information. Tous les diplômés de CGA-Canada atteignent un haut degré de compétence en

ce domaine; ils ont notamment

une connaissance pratique de l’ordinateur en tant qu’outil de gestion et de comptabilité;

une bonne compréhension des technologies de l’information, qui leur permet d’utiliser des systèmes

informatiques de gestion complexes et de participer à leur élaboration et à leur contrôle;

une bonne connaissance de base des technologies de l’information, qui leur permet de faire face aux

changements technologiques à venir.

viii


Pour tous les cours du programme, les étudiants doivent avoir accès à un ordinateur et s’être familiarisés avec

son utilisation. CGA-Canada publie chaque année un document précisant ses recommandations en ce qui a

trait au matériel informatique dont les étudiants auront besoin pour l’année d’études à venir. Ces

recommandations, qui s’adressent à tous les étudiants, leur permettront de disposer d’un matériel supérieur au

minimum nécessaire aux fins du programme d’études. Les étudiants doivent notamment disposer d’un

ordinateur muni d’un lecteur de DVD/CD-ROM, d’un modem, d’une carte son et de haut-parleurs et doivent

avoir accès à Internet et au courrier électronique.

Prestation des cours par Internet

Le programme d’études des CGA se distingue des autres programmes de formation comptable du Canada par

son intégration de la technologie. Les cours regroupent des ouvrages de référence imprimés, des notes de

cours en ligne et du matériel didactique sur Internet. Toujours à la fine pointe de la technologie de l’éducation,

CGA-Canada met à la disposition de ses étudiants une vaste gamme de services en ligne, notamment des

instructeurs, de l’aide technique et des cercles d’étude interactifs. De plus, les étudiants ont directement accès

aux activités multimédias, aux sites Web des cours, aux mises à jour des cours, à des examens types, aux

résumés des modules, à des questions de révision, à des révisions exhaustives des cours et à des modèles

d’états financiers. Les travaux pratiques sont remis aux correcteurs par courrier électronique, et les étudiants

reçoivent les commentaires de ces derniers une semaine plus tard.

Grâce à l’intégration de nombreux logiciels de gestion de premier plan, le Programme d’études

professionnelles des CGA permet aux étudiants d’acquérir les compétences dont ils auront besoin pour tirer

parti des technologies dans la prise de décisions de gestion.

Intégration de l’éthique

L’éthique est la pierre angulaire sur laquelle s’appuient les professions pour asseoir leur réputation et pour

inspirer confiance au public. Les CGA et les étudiants sont tenus de respecter les dispositions strictes de leur

Code des principes d’éthique et règles de conduite. Ce code réputé est l’une des principales raisons de la

grande estime dont jouit le titre de CGA auprès des entreprises. Pour aider les étudiants à apprendre et à

mettre en œuvre les principes d’éthique des affaires qui les guideront au cours de leur carrière en comptabilité,

CGA-Canada traite, dans tous ses cours, des principes d’éthique professionnelle exposés dans son Recueil de

lectures sur l’éthique. Ce recueil, qui est utilisé tout au long du programme d’études, est offert en ligne à tous

les étudiants du programme d’études des CGA.

Compétences en communication écrite

On s’attend à ce que les professionnels comptables produisent toujours des documents bien rédigés. Rapports,

observations, analyses, opinions, conclusions et recommandations — voilà autant de produits du travail du

professionnel comptable qui doivent être rédigés dans un langage clair et sans ambiguïté. Il est

particulièrement important que les longs passages soient bien structurés et faciles à comprendre. Pour

communiquer de manière efficace et donner une impression de professionnalisme, le comptable doit veiller à

ce que les documents qu’il rédige ne contiennent pas de fautes de syntaxe, d’usage, d’orthographe et de

ponctuation. De même, le comptable doit maîtriser le vocabulaire.

Ces normes universellement reconnues dans le milieu professionnel s’appliquent à tous les étudiants inscrits

au programme d’études des CGA. Dans les travaux pratiques et les examens, les correcteurs ne peuvent

évaluer les connaissances, la compréhension et les compétences que si l’aptitude à rédiger correspond aux

normes de la profession. Dans les cours où les étudiants sont appelés à rédiger de longs rapports, les

correcteurs s’attendront tout particulièrement à ce que les étudiants démontrent leur faculté de raisonnement et

présentent une argumentation convaincante et claire.

ix


Structure du programme

Pour devenir CGA, une personne doit satisfaire à un certain nombre d’exigences en matière de cours,

d’examens et d’expérience pratique. Ces exigences sont présentées au document 1. Le programme de

formation et d’accréditation est schématisé au document 2. Comme il peut exister de légères variantes d’une

région à l’autre, les étudiants doivent confirmer les renseignements relatifs aux cours en s’adressant à leur

association affiliée de CGA. Chaque association publie un annuaire, où ils trouveront également toute

l’information pertinente. Toute demande d’inscription au programme d’études des CGA doit se faire par

l’intermédiaire d’une association affiliée. Les associations affiliées de CGA procurent également de

l’information détaillée sur les programmes menant à l’obtention d’un diplôme universitaire offerts grâce aux

partenariats conclus entre CGA-Canada et des établissements d’enseignement postsecondaire.

x


DOCUMENT 1

CRITÈRES D’ACCRÉDITATION

Pour terminer le Programme d’études professionnelles des CGA, l’étudiant doit satisfaire aux exigences

en matière de cours, d’examens et d’expérience pratique, lesquelles sont administrées par les

associations affiliées de CGA.

FORMATION

Comptabilité financière

Comptabilité de gestion

Théorie comptable

Audit

Finance

Fiscalité

Informatique de gestion

Domaines d’études

Baccalauréat

Communications

Économie

Droit

Méthodes quantitatives

Informatique

Déontologie

EXAMENS

Évaluation des compétences et de l’application professionnelle

(ECAP)

La série ECAP se compose d’examens portant sur les matières

principales et de deux examens de synthèse sur les applications au milieu

professionnel.

EXAMENS PORTANT SUR LES MATIÈRES PRINCIPALES

Ces examens permettent d’évaluer les connaissances, techniques et

aptitudes que l’étudiant a acquises dans les cours avancés des

principales matières traitées dans le programme.

EXAMENS DE SYNTHÈSE SUR LES APPLICATIONS

AU MILIEU PROFESSIONNEL

Ces examens permettent d’évaluer l’application des connaissances et du

processus décisionnel à des situations représentatives du milieu de travail

où un professionnel de la comptabilité est appelé à évoluer.

EXPÉRIENCE

Avant de recevoir le titre de CGA, tous les candidats doivent acquérir une

expérience pratique pertinente, faisant l’objet d’évaluations

satisfaisantes. Il faut généralement une expérience de travail approuvée

de 36 mois pour obtenir les compétences requises. Toutefois, après

évaluation, une expérience minimale de 24 mois pourra être jugée

acceptable dans certains cas.

xi


DOCUMENT 2

PROGRAMME D’ÉTUDES PROFESSIONNELLES

TITRE PROFESSIONNEL DE CGA 1

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES ET DE L’APPLICATION PROFESSIONNELLE (ECAP)

PA1 : Exercice professionnel

PA2 : Gestion financière stratégique

Options professionnelles

Choisissez une des options suivantes.

PME ET SOCIÉTÉS

COMMERCIALES

TECHNOLOGIES DE

L’INFORMATION

SECTEUR PUBLIC ET OSBL

EXPERTISE

COMPTABLE

Finance d’entreprise

avancée [FN2]

Stratégie des systèmes

d’information [MS2]

ou Audit interne et

contrôles internes [MU1]

Stratégie des systèmes

d’information [MS2]

Audit interne et contrôles

internes [MU1]

Gestion financière dans le

secteur public [PF1]

Stratégie des systèmes

d’information [MS2] ou

Audit interne et contrôles

internes [MU1]

Fiscalité avancée des

particuliers et des

sociétés [TX2]

Audit externe avancé

[AU2]

Obtention du baccalauréat

Formation

avancée

NIVEAU 4

Comptabilité financière : Consolidation

et autres concepts avancés

Comptabilité de gestion avancée

Théorie comptable et enjeux

contemporains

Audit externe

Fiscalité des particuliers et des sociétés

Analyse de cas : Audit externe

FA4

MA2

AT1

AU1

TX1

BC2

NIVEAU 3

Comptabilité financière : Passif et

capitaux propres

Fondements de la finance d’entreprise

Gestion des systèmes d’information

Analyse de cas en comptabilité

FA3

FN1

MS1

BC1

Formation

de base

NIVEAU 2

Comptabilité financière : Actif

Analyse quantitative pour les affaires

Fondements de la comptabilité de

gestion

Communications d’affaires

FA2

QU1

MA1

CM1

NIVEAU 1

Fondements de la comptabilité

financière

Microéconomie et macroéconomie

Droit des affaires

Cours d’informatique

FA1

EM1

LW1

CT3

1 Le candidat doit satisfaire aux exigences en matière d’expérience pratique avant de recevoir le titre de CGA.

xii


Exigences pour les cours et les examens

Le programme d’études des CGA (document 2) se compose de 19 cours théoriques et de 19 examens. Pour

répondre aux exigences du programme, il faut soit réussir aux examens de CGA-Canada, soit obtenir des

transferts de crédits pour des cours pertinents suivis dans des établissements d’enseignement

postsecondaire. Toutefois, tous les étudiants doivent réussir aux quatre examens d’accréditation

professionnelle de CGA-Canada.

La mise au point et la mise à jour du programme des CGA sont confiées à une équipe de spécialistes en

affaires et de professeurs d’université, tous chefs de file dans leur domaine, recrutés aux quatre coins du

Canada. Les cours et les examens sont conçus de manière à fournir aux étudiants les connaissances de

pointe, les compétences en informatique, les aptitudes d’apprentissage autonome et les compétences

professionnelles dont ils ont besoin dans le monde des affaires actuel et à évaluer ces connaissances et ces

compétences.

Formation de base

Les cours des trois premiers niveaux du programme d’études des CGA constituent la formation de base.

Ces cours permettent une compréhension approfondie du cycle complet de la comptabilité financière et

fournissent de solides connaissances en économie, en droit, en analyse statistique d’entreprise, en

comptabilité de gestion, en communication d’entreprise et en informatique de gestion.

Les étudiants peuvent s’adresser directement à une association affiliée de CGA pour suivre ces cours soit

entièrement par enseignement à distance, soit par enseignement à distance avec cours magistraux là où ces

cours sont offerts. Les étudiants titulaires d’un diplôme d’études commerciales postsecondaires peuvent

avoir droit à des transferts de crédits pour la plupart, sinon la totalité, des cours de la formation de base.

Formation avancée

Les cours de niveau 4 du programme d’études des CGA constituent la formation professionnelle avancée.

Ces cours portent sur la comptabilité financière avancée, la comptabilité de gestion avancée, la fiscalité des

particuliers et des sociétés, l’audit et la théorie comptable.

Les étudiants peuvent s’adresser directement à une association affiliée de CGA pour suivre ces cours soit

par enseignement à distance, soit par enseignement à distance avec cours magistraux là où ces cours sont

offerts. Au Canada, les étudiants inscrits à de nombreux programmes d’études commerciales menant à

l’obtention d’un grade universitaire ou d’un diplôme peuvent avoir droit à des transferts de crédits pour les

cours de ce niveau.

Analyses de cas

Les analyses de cas font partie intégrante du programme d’études des CGA. Elles ont pour but d’aider les

étudiants à appliquer les notions de gestion financière, de comptabilité financière, de comptabilité de

gestion et d’audit d’une manière pratique et professionnelle. Le programme comprend deux études de cas

informatisées qui permettent aux étudiants d’apprendre à mettre en pratique leurs connaissances en se

servant de logiciels de gestion et de logiciels financiers de pointe.

Évaluation des compétences et de l’application professionnelle (ECAP)

Le niveau ECAP regroupe les cours d’orientation professionnelle et leurs examens et constitue le dernier

niveau du programme d’études des CGA menant à l’obtention du titre de CGA. À ce niveau, les étudiants

doivent choisir l’une des quatre options professionnelles. Chacune de ces options se compose de deux cours

facultatifs (tous suivis d’un examen d’accréditation de quatre heures) et de deux cours de synthèse portant

sur les applications au milieu professionnel (chacun suivi d’un examen d’accréditation d’une durée de

quatre heures). Les cours du niveau ECAP font intervenir le travail d’équipe en ligne, les simulations

professionnelles et les études de cas approfondies. Ces cours sont conçus de manière à permettre aux

xiii


étudiants d’acquérir les compétences requises pour un nouveau CGA dans les domaines techniques, en

éthique, en leadership et en gestion générale.

Seule une association de CGA peut faire subir les examens du niveau ECAP. Ces examens permettent à

l’Association de s’assurer que les candidats possèdent les connaissances et les compétences requises pour

un nouveau CGA.

Cours et examens sur les applications au milieu professionnel

Les examens sur les applications au milieu professionnel (PA1 et PA2) constituent les derniers examens du

processus d’accréditation qui mène à l’obtention du titre de CGA.

PA1 : Exercice professionnel et PA2 : Gestion financière stratégique sont les cours de synthèse sur les

applications au milieu professionnel. Ils sont conçus de manière à permettre aux candidats de s’exercer à

appliquer les compétences requises pour un nouveau CGA, en préparation aux examens PA1 et PA2. Dans

le cadre de ces cours, les étudiants développent leur capacité d’appliquer et d’intégrer des connaissances

dans deux contextes professionnels distincts mais apparentés.



Dans le cadre du cours PA1, les candidats doivent résoudre des problèmes et traiter de questions du

point de vue d’un professionnel comptable externe qui fournit à l’organisme des services consultatifs

d’affaires, de certification ou de fiscalité. Ce cours met l’accent sur les compétences en comptabilité

financière, en fiscalité, en certification, et en éthique et confiance. Il contient également de

l’information sur des questions courantes qui touchent l’exercice professionnel dont les cours

précédents n’ont pas traitées.

Le cours PA2 met surtout l’accent sur les compétences en comptabilité financière, en comptabilité de

gestion, en finance, et en éthique et confiance. Les candidats doivent jouer le rôle du gestionnaire

financier interne de l’organisme pour résoudre des problèmes et traiter de questions typiques de ce

contexte. Ce cours contient de l’information actuelle sur les stratégies et la gestion financière

stratégique.

Options professionnelles

Les étudiants peuvent axer la dernière étape de leur préparation professionnelle sur leurs propres intérêts et

objectifs de carrière. Les options offertes ont pour but d’aider les étudiants à exceller dans le domaine

professionnel de leur choix.

PME et sociétés commerciales

Cette option s’adresse aux étudiants qui désirent gérer les ressources de sociétés commerciales, et

notamment de PME. Elle met l’accent sur les décisions en matière d’investissement en capital, la

planification à long terme et les analyses concurrentielles.

Technologies de l’information

Cette option s’adresse aux étudiants qui veulent faire carrière dans la gestion de l’analyse, de la conception

et de la mise en place de systèmes informatiques d’utilisateur final ou encore en audit de gestion,

notamment en audit informatique et en développement de systèmes.

Secteur public et OSBL

Cette option s’adresse aux étudiants qui désirent faire carrière dans le secteur public, en gestion

d’associations, d’œuvres de bienfaisance et d’organismes sans but lucratif, ou encore dans les secteurs de la

santé et de l’éducation. Cette option met l’accent sur la comptabilité dans le secteur public, l’information

financière des organismes sans but lucratif, le contrôle des dépenses et la planification stratégique.

xiv


Expertise comptable

Cette option prépare les étudiants à faire carrière en expertise comptable et à offrir des services de

comptabilité, d’audit, de planification fiscale et de consultation aux sociétés commerciales, aux

gouvernements, aux organismes sans but lucratif et aux PME. Cette option met l’accent sur les

compétences techniques et professionnelles nécessaires pour bien mener une carrière en expertise

comptable et pour protéger l’intérêt public.

Autres options

Les étudiants peuvent personnaliser leur orientation professionnelle en choisissant leurs cours parmi les

quatre options professionnelles recommandées. Dans ce cas, ils doivent choisir obligatoirement les cours et

les examens PA1 et PA2, de même que deux cours et examens facultatifs de niveau ECAP. Toutefois, leur

choix ne peut inclure qu’un seul des cours facultatifs MU1 et AU2.

Méthode d’apprentissage et charge de travail

Le Programme d’études professionnelles des CGA est conçu de manière à permettre aux étudiants d’étudier

à temps partiel tout en travaillant à temps plein et en poursuivant leur cheminement de carrière. C’est

pourquoi l’Association a opté pour des cours autodidactiques offerts par enseignement à distance utilisant

Internet. Elle offre en outre, dans de nombreuses régions, des cours magistraux (soit en classe, soit en ligne,

sous forme audio) qui complètent le processus d’apprentissage autodidactique.

Chaque cours du programme d’études des CGA comporte des modules ainsi que des questions

d’autoévaluation et des travaux pratiques. Les étudiants doivent effectuer ces travaux pratiques et les faire

corriger (sauf au Québec, où les étudiants font l’équivalent de ces travaux à l’université). Pour les cours de

la formation de base, les résultats que les étudiants obtiennent aux travaux pratiques sont pris en compte

dans la note finale. Pour les cours de la formation avancée et ceux du niveau ECAP, les étudiants doivent

effectuer les travaux pratiques afin d’être admissibles à l’examen national.

Le programme d’études des CGA prépare les étudiants à une carrière dans le monde de la finance. Pour

réussir, les étudiants doivent s’engager à fond et savoir se discipliner et organiser leur travail. Ils doivent

également s’attendre à consacrer au moins 20 heures par semaine à leurs études. Les étudiants qui

travaillent à temps plein ne devraient suivre qu’un seul cours par session.

Ouvrage de référence optionnel

Les étudiants qui n’ont pas étudié depuis un certain temps ou qui cherchent une nouvelle méthode

d’apprentissage plus efficace peuvent se procurer un exemplaire de l’ouvrage Study Guide de

CGA-Canada, rédigé par David Palmer. Ils y trouveront d’excellentes suggestions pour améliorer leur

motivation, leur capacité de concentration, leur mémoire, leurs aptitudes en lecture et en communication

écrite, de même que des techniques d’examen. Ils peuvent se procurer ce document en s’adressant au

bureau de leur association affiliée de CGA. Ils peuvent également y avoir accès électroniquement dans le

cadre des cours.

Niveaux de compétence

Les niveaux de compétence sont utilisés pour indiquer aux étudiants le niveau de compréhension et

d’application du matériel didactique qu’ils doivent atteindre. Le système à trois niveaux, utilisé dans la

plupart des cours du programme d’études des CGA, a été conçu pour permettre aux étudiants de reconnaître

aussi bien les matières les plus importantes que celles qui exigent une étude moins approfondie. Ce système

aide également les étudiants à comprendre ce qu’on attend d’eux dans les travaux pratiques et les examens

au fur et à mesure qu’ils passent de la formation de base au niveau professionnel du programme. Les

matières des trois niveaux peuvent faire l’objet de questions d’examen.

On attribue à chaque sujet d’un cours (et aux objectifs d’apprentissage connexes) un niveau de compétence

en fonction des définitions suivantes.

xv


Niveau 1 — Essentiel

L’étudiant doit arriver à une compréhension approfondie des différents concepts et principes relatifs à

la matière à l’étude, acquérir une connaissance théorique solide et une connaissance technique

complète des méthodes à suivre, savoir effectuer avec compétence le passage de la théorie à la pratique

et pouvoir utiliser avec compétence les ouvrages de référence susceptibles d’être consultés pour

effectuer des recherches sur le sujet. Les examens porteront principalement, mais non exclusivement,

sur des sujets de niveau 1. Les exigences relatives aux questions portant sur ces sujets seront les plus

poussées. Dans ses réponses aux questions portant sur des sujets de niveau 1, l’étudiant doit faire

preuve d’un niveau croissant de maîtrise tout au long du programme.


Niveau 2 — Important

L’étudiant doit arriver à une solide compréhension des concepts et des principes, acquérir une

connaissance pratique des méthodes, se familiariser avec les ouvrages de référence courants et autres

sources qu’il peut consulter pour effectuer des recherches sur le sujet. Des sujets de niveau 2 figureront

aux examens, mais les exigences seront généralement moins poussées que celles liées aux sujets de

niveau 1. Dans ses réponses aux questions portant sur des sujets de niveau 2, l’étudiant doit faire

preuve d’un niveau croissant de compréhension, d’application pratique et d’analyse tout au long du

programme.


Niveau 3 — Général et Approfondissez vos connaissances

L’étudiant doit acquérir une connaissance générale des grandes lignes du sujet à l’étude et savoir quels

ouvrages de référence courants il peut consulter. Même si les sujets de niveau 3 peuvent être matière à

examen, seules la connaissance et la compréhension générales de ces sujets sont évaluées. Cette

matière peut servir de référence pour les étudiants dans le cadre de leur expérience pratique. Dans ses

réponses aux questions portant sur des sujets de niveau 3, l’étudiant de niveau ECAP doit faire preuve

d’une connaissance générale et d’une compréhension des sujets légèrement plus élevées que les

étudiants des autres niveaux.

Tout au long du programme, les résultats d’apprentissage attendus à un niveau de formation donné du

programme comprennent les attentes des niveaux antérieurs ainsi que les nouvelles attentes relatives à ce

niveau.

Pour les cours de formation de base (niveaux 1 à 3)

Niveau 1 : Essentiel

L’étudiant doit

appliquer les concepts et les techniques à de nouvelles situations;

effectuer des calculs pour créer des solutions appropriées;

analyser l’information fournie pour tirer des conclusions préliminaires.

Dans le cadre de son analyse, l’étudiant doit décomposer l’information en différents éléments, trier

l’information pertinente et différencier les faits des hypothèses et des déductions.

Niveau 2 : Important

L’étudiant doit être en mesure de décrire, d’expliquer, de résumer et de reformuler l’information ainsi que de

fournir des exemples. Il n’est pas tenu d’appliquer les concepts de façon exhaustive ni d’effectuer des analyses

approfondies.

Niveau 3 : Général

L’étudiant doit être en mesure de déterminer quand cette matière s’applique ou pourquoi elle s’avère

pertinente. L’étudiant n’est toutefois pas tenu de faire preuve d’une compréhension approfondie des concepts.

xvi


Pour les cours de formation avancée (niveau 4)

Niveau 1 : Essentiel

L’étudiant doit être en mesure d’analyser l’information de façon à tirer des conclusions préliminaires. Dans le

cadre de son analyse, l’étudiant doit décomposer l’information en différents éléments, trier l’information

pertinente et différencier les faits des hypothèses et des déductions. L’étudiant doit également commencer à

intégrer des concepts et des idées ainsi qu’à appliquer des normes et des critères pour évaluer des situations et

faire des jugements.

Niveau 2 : Important

L’étudiant doit être en mesure

de décrire, d’expliquer, de résumer et de reformuler l’information ainsi que de fournir des exemples;

d’appliquer les concepts et les techniques à de nouvelles situations;

d’effectuer des calculs pour créer des solutions appropriées.

L’étudiant n’est pas tenu d’effectuer des analyses ou des évaluations approfondies.

Niveau 3 : Général

L’étudiant doit être en mesure de déterminer quand cette matière s’applique ou pourquoi elle s’avère

pertinente. L’étudiant n’est toutefois pas tenu de faire preuve d’une compréhension approfondie des concepts.

Pour les cours de formation professionnelle (niveau ECAP)

Niveau 1 : Essentiel

L’étudiant doit être en mesure

d’analyser en profondeur l’information fournie;

de synthétiser l’information afin de bien évaluer la situation;



de faire des recommandations bien étayées qui créent de la valeur pour le décideur;

d’appliquer et de mettre en pratique les connaissances comme le ferait un professionnel compétent en des

circonstances normales, dans un délai raisonnable et sans supervision.

Niveau 2 : Important

L’étudiant doit être en mesure

d’appliquer les concepts et les techniques à de nouvelles situations;

d’analyser l’information contenue dans l’énoncé pour tirer des conclusions préliminaires;

de décomposer l’information selon ses éléments, de trier l’information pertinente et de différencier les

faits des hypothèses et des déductions.

L’étudiant n’est pas tenu d’effectuer des évaluations approfondies ni de faire des recommandations

complexes.

xvii


Niveau 3 : Général

L’étudiant doit être en mesure de déterminer pourquoi la matière s’avère pertinente. Il doit la comprendre

assez bien pour la décrire ou l’expliquer, pour résumer l’information ou pour fournir des exemples. L’étudiant

n’est pas tenu d’effectuer des analyses ou des évaluations approfondies.

Examens et seuil de réussite

À la fin de chaque cours de la formation de base et de la formation avancée, l’étudiant doit subir un examen

national de trois heures. Au niveau ECAP, les examens durent quatre heures. Dans les cours de la

formation de base, on accorde des notes aux travaux pratiques. Toutefois, la note accordée pour les cours

de la formation avancée et de niveau ECAP repose uniquement sur les résultats obtenus aux examens.

Tous les examens du programme d’études des CGA (à l’exception de PA1 et de PA2) sont corrigés selon

une échelle de 100 points, et la note de passage est de 65 %. Les examens PA1 et PA2 sont évalués selon

des critères qualitatifs fondés sur des compétences. Leur réussite est fonction d’une évaluation globale du

degré de maîtrise de l’ensemble des compétences.

Pour aider les étudiants à se préparer aux examens, CGA-Canada intègre à chaque cours deux examens

types et les solutions correspondantes. En outre, des séances de révision en vue de l’examen sont offertes

dans la plupart des régions. Ces séances peuvent se faire par lecture audio, en ligne ou en classe.

Plan d’examen

CGA-Canada se sert des plans d’examen afin d’aider les étudiants à se préparer aux examens. Le plan

d’examen présente les spécifications de l’examen, c’est-à-dire la matière visée (les sujets), les objectifs

d’apprentissage pertinents, les niveaux de compétence, la proportion de points accordés pour chaque

matière le type de question (questions à choix multiple et questions à réponse construite) et le mode de

prestation. Les examinateurs élaborent les examens à l’aide de ces plans. Des plans d’examen ont été

préparés pour tous les cours et ils accompagnent l’examen type du cours, lequel fait partie du matériel

didactique. Les plans d’examen sont affichés sur le site Web de CGA-Canada (www.cga.org/canada-fr).

Expérience pratique

Avant de recevoir le titre de CGA, tous les candidats doivent acquérir une expérience pratique pertinente,

faisant l’objet d’évaluations satisfaisantes. Il faut généralement une expérience de travail approuvée de

36 mois pour acquérir les compétences requises. Toutefois, après évaluation, une expérience minimale de

24 mois pourra être jugée acceptable dans certains cas.

L’expérience de travail doit être acquise à un poste qui exige une bonne connaissance de la comptabilité, de la

finance ou d’un domaine connexe et qui amène les étudiants à assumer des responsabilités importantes dans

ces domaines. On s’attend à ce que les étudiants occupent un poste approprié à plein temps, en même temps

qu’ils poursuivent leurs études. Au fur et à mesure qu’ils avanceront dans leurs études, ils devront se voir

confier de plus grandes responsabilités dans leur travail. Cette expérience leur permettra de mettre en

application les notions, les compétences et les aptitudes en matière de jugement professionnel qu’ils ont

acquises dans le cadre du programme d’études.

De temps à autre, le bureau de l’association affiliée de CGA procède à une évaluation de l’expérience pratique

ou du portfolio de l’étudiant. L’expérience de travail doit permettre aux étudiants d’atteindre les objectifs clés

suivants :

Obtenir une formation leur permettant d’atteindre un niveau supérieur de compétence technique et

professionnelle dans leur milieu de travail.

Comprendre la relation entre leur rôle financier et le fonctionnement des autres services de l’entreprise.

Élaborer et mettre en pratique un code de déontologie rigoureux.

Exercer des fonctions comportant de plus en plus de responsabilités, d’autonomie, de décisions à prendre

et de problèmes à résoudre.

Démontrer leur maîtrise de la communication orale et écrite.

xviii


Faire preuve de fortes aptitudes en relations interpersonnelles, en gestion de projets et en supervision.

Participer activement aux activités d’un réseau de professionnels.

Exigence du diplôme universitaire

Tous les étudiants inscrits au Programme d’études professionnelles des CGA doivent obtenir un

baccalauréat avant de recevoir le titre de CGA. Ils peuvent obtenir ce baccalauréat d’un établissement

conférant des grades universitaires reconnu, notamment d’une université, d’un collège universitaire ou d’un

institut de technologie.

Ce baccalauréat peut avoir été obtenu dans n’importe quelle discipline. CGA-Canada acceptera également

les diplômes étrangers qu’elle jugera équivalents à un baccalauréat canadien. La reconnaissance des

diplômes universitaires se fera au cas par cas. Les candidats titulaires d’un diplôme universitaire reconnu se

verront accorder des équivalences en fonction de leurs antécédents universitaires et pourront bénéficier

d’exemptions. Il leur faudra suivre des cours supplémentaires ou se présenter à des examens additionnels.

Les étudiants qui ne détiennent pas de baccalauréat au moment de leur inscription au programme pourront

mener de front des études menant à l’obtention du baccalauréat et du titre professionnel de CGA grâce aux

programmes de formation à distance inédits mis au point par CGA-Canada et divers établissements

d’enseignement postsecondaire.

Programmes nationaux menant à l’obtention du diplôme universitaire

CGA-Canada entend offrir aux étudiants qui ne détiennent pas de baccalauréat des programmes nationaux

qui leur permettront d’obtenir ce diplôme par voie de formation à distance, tout en poursuivant leurs études

professionnelles menant à l’obtention du titre de CGA. CGA-Canada a déjà établi des partenariats avec

l’Université Laurentienne et le Southern Alberta Institute of Technology (SAIT Polytechnic).

Université Laurentienne

Grâce au programme de baccalauréat spécialisé en sciences commerciales [B.Com. (spéc.)], offert en ligne

par CGA-Canada et l’Université Laurentienne, les étudiants qui ont besoin d’un diplôme de premier cycle

pourront acquérir d’excellentes compétences de base en affaires et en gestion, tout en poursuivant leurs

études en vue de l’obtention du titre de CGA. En plus de satisfaire à l’exigence du diplôme universitaire

pour l’obtention du titre de CGA, le programme de l’Université Laurentienne est entièrement intégré au

Programme d’études professionnelles des CGA.

Le programme de maîtrise en administration des affaires de l’Université Laurentienne offert en ligne est le

fruit d’un partenariat conclu entre cette université et les associations de CGA et est basé sur le programme

de M.B.A. offert actuellement à l’université même. Dans le cadre de ce programme de 60 crédits, auxquels

sont intégrés des éléments du Programme d’études professionnelles des CGA, les CGA se verront accorder

un certain nombre de crédits au départ, et les étudiants qui y sont admissibles pourront travailler à la fois à

l’obtention de leur M.B.A. et de leur titre de CGA. Ce programme de formation à distance dispensé sur le

Web met l’accent sur le comportement organisationnel, le marketing, la gestion des opérations, la recherche

et la stratégie, et est conçu pour améliorer les compétences générales en gestion.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur chaque programme ainsi que les descriptions de cours

officielles à www.cga.laurentian.ca.

SAIT Polytechnic

Le programme du SAIT Polytechnic permet aux étudiants inscrits au Programme d’études professionnelles

des CGA d’obtenir un baccalauréat en sciences administratives appliquées (comptabilité et technologies de

l’information). Ce programme, qui a été conçu de manière à satisfaire à toutes les exigences de

CGA-Canada relativement au diplôme universitaire, est offert principalement par voie de formation à

distance, mais des cours en classe peuvent être suivis au SAIT à Calgary, au Humber College à Toronto, au

Conestoga College à Kitchener, au Vancouver Community College à Vancouver et au Seneca College à

xix


Toronto. Ce programme constitue, pour les étudiants qui n’ont pas de diplôme universitaire, une façon

efficace d’obtenir ce diplôme et leur titre comptable professionnel tout en acquérant des compétences très

recherchées en technologies de l’information.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le programme de baccalauréat du SAIT à

www.cga-saitdegree.ca.

Description et plan des cours

Pour chaque cours du Programme d’études professionnelles des CGA et des programmes menant à

l’obtention d’un diplôme universitaire, les pages qui suivent contiennent

un index des différents sujets à l’étude;

une description du cours comprenant une liste des cours préalables, une description sommaire du cours

et une description du matériel didactique;

un plan détaillé (module par module) du contenu du cours présentant les principaux sujets et précisant

les niveaux de compétence exigés.

Il se peut que certains cours soient encore au stade de l’élaboration. Par conséquent, les renseignements

fournis sont provisoires. CGA-Canada se réserve le droit de modifier sans préavis les renseignements

contenus dans l’Annuaire, lequel est mis à jour tous les ans. Il est également possible d’avoir accès à

l’Annuaire en visitant le site Web de CGA-Canada au www.cga.org/canada-fr.

xx


Cours de comptabilité financière

Fondements de la comptabilité financière [FA1]

Comptabilité financière : Actif [FA2]

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Analyse de cas en comptabilité [BC1]

Comptabilité financière : Consolidation et autres concepts avancés [FA4]

Théorie comptable et enjeux contemporains [AT1]

Gestion financière dans le secteur public [PF1]


Sujet

2 / ANNUAIRE

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS DE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE

Fondements de

la comptabilité

financière

(FA1)

Comptabilité

financière :

Actif

(FA2)

Comptabilité

financière :

Passif et

capitaux

propres

(FA3)

Comptabilité

financière :

Consolidation et

autres concepts

avancés

(FA4)

Théorie comptable

et enjeux

contemporains

(AT1)

Achalandage et écart

d’acquisition/goodwill X X X X

Actions autodétenues X X

Gestion financière

dans le secteur

public

(PF1)

Amortissement X X X X X

Analyse d’une opération

particulière

X

Analyse des états financiers X X X X

Avoir X X X

Besoins des utilisateurs des états

financiers en matière

d’information X X X X X X

Cadre théorique :

structure actuelle

autres solutions X X

Comptabilisation des impôts X X X X

Comptabilité par fonds X X

Comptes de régularisation et

reports X X X

Constatation des produits et des

charges X X X

Contrats de location X X

Conversion des opérations

conclues en monnaies

étrangères X X

Correction d’erreurs

Coût des marchandises vendues

Créances irrécouvrables X X

Débiteurs X X X

Éléments inhabituels X X X

X

Encaisse X X X

État de la situation financière

(bilan) — Concepts,

classement et préparation

État (tableau) des flux de

trésorerie

État des résultats (compte de

résultat) —

Concepts, classement et

préparation

États financiers indexés sur le

niveau général des prix

X

X X X X X

X X X X

X X X X X

X

X

X

X

X

X


Cours de comptabilité financière / 3

Sujet

Fondements de

la comptabilité

financière

(FA1)

Comptabilité

financière :

Actif

(FA2)

Comptabilité

financière :

Passif et

capitaux

propres

(FA3)

Comptabilité

financière :

Consolidation et

autres concepts

avancés

(FA4)

Théorie comptable

et enjeux

contemporains

(AT1)

Gestion financière

dans le secteur

public

(PF1)

États financiers d’une société de

personnes

X

X

Éthique X X X X X X

Éventualités X X X

Exigences de la SEC en matière

d’information financière

Frais de recherche et de

développement

X

Gestion du risque X X

Gestion de la performance

Hypothèse de l’efficience du

marché des capitaux X X

Immobilisations corporelles X X X

Immobilisations incorporelles

(à l’exclusion de l’écart

d’acquisition/goodwill) X X

Impôts futurs X X

Influence des organismes de

réglementation X X X X X

Instruments financiers X X X X

Normalisation :

au Canada

à l’échelle internationale

questions d’ordre politique

questions d’ordre théorique

Normes comptables

internationales

X

X

X

X

X X X X X

Normes de comptabilité

financière et de présentation X X X X X X

Notions de valeur actualisée et

de valeur capitalisée X X X X

Organismes sans but lucratif et

organismes

gouvernementaux X X

Participations ne donnant pas le

contrôle X X

Passif :

à long terme

à court terme

Petites entreprises :

caractéristiques

besoins en information

exigences en matière de

présentation de

l’information

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


4 / ANNUAIRE

Sujet

Fondements de

la comptabilité

financière

(FA1)

Comptabilité

financière :

Actif

(FA2)

Comptabilité

financière :

Passif et

capitaux

propres

(FA3)

Comptabilité

financière :

Consolidation et

autres concepts

avancés

(FA4)

Théorie comptable

et enjeux

contemporains

(AT1)

Gestion financière

dans le secteur

public

(PF1)

Placements en valeurs

mobilières : dettes et

capitaux propres X X

X

X

Présentation de l’information :

rapport intérimaire

information sectorielle

Questions relatives à

l’attribution des coûts

Régimes de retraite X X X

Regroupements d’entreprises :

consolidation

établissements étrangers

filiales partiellement

détenues

filiales en propriété

exclusive

acquisition

Ressources naturelles X X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Résultat par action X X X

Service public

Stocks X X X

Système à partie double

Taxe sur les produits et services

(TPS) et taxe de vente

harmonisée (TVH)

Théorie de la décision pour un

individu unique

Théorie des jeux/Théorie de la

délégation

X

X

Théorie du marché des capitaux X X

Utilité pour la prise de décisions

en matière d’information

financière

angle de l’information en

matière d’information

angle de l’évaluation

Pouvoir prédictif des états

financiers

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


Fondements de la comptabilité financière / 5

FONDEMENTS DE LA COMPTABILITÉ FINANCIÈRE [FA1] À jour au 11 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Aucun

Ce cours d’initiation à la comptabilité financière présente aux

étudiants les grandes lignes du cycle comptable et de la préparation

des états financiers. Il traite notamment de la comptabilisation des

activités commerciales, de la comptabilisation de l’encaisse, des

placements à court terme et des comptes clients, des stocks et du coût

des marchandises vendues, des immobilisations, du passif à court

terme et à long terme, de la comptabilité des sociétés de personnes et

des sociétés de capitaux ainsi que de l’état des flux de trésorerie —

des informations essentielles à la poursuite des études en comptabilité

financière.

Deux thèmes sous-tendent l’ensemble du cours. Le premier concerne

l’importance de développer la capacité d’effectuer une analyse

critique et de prendre des décisions. Le deuxième concerne les

utilisateurs de l’information comptable; les raisons qui les amènent à

utiliser l’information et la façon dont ils l’utilisent sont des éléments

fondamentaux du premier thème.

Les étudiants apprennent que l'utilisation d’une terminologie

commune améliore les communications entre les préparateurs et les

utilisateurs des informations comptables et financières. Ils apprennent

ce que le classement dans les états financiers indique aux utilisateurs,

comment ces indications sont utilisées aux fins de la prise de décision

par les investisseurs et les créanciers, et pourquoi il faut adopter une

structure pour les états financiers qui améliore la qualité de

l’information communiquée.

Les étudiants appliquent les techniques d’analyse que les

investisseurs, créanciers et autres analystes utilisent. Le ratio de

liquidité générale, le ratio de la marge brute et les ratios de rotation

servent à évaluer les éléments des états financiers qui importent pour

les investisseurs et les créanciers : liquidité, rentabilité, évaluation de

la performance, comparaison des entreprises et décisions en matière

de prêts et d’investissements.

Le cours aborde l’incidence des méthodes comptables retenues et des

normes, par exemple les hypothèses concernant le flux des coûts des

stocks et la valeur nette de réalisation, sur les ratios financiers et la

pertinence de l’information financière. L’utilité d’une information

exhaustive pour les investisseurs, les créanciers et autres décideurs est

abordée dans les sujets qui concernent les passifs, les éléments non

récurrents et les actifs cédés et abandonnés. Les étudiants apprennent

aussi pourquoi la structure du capital de l’entreprise est importante

pour les créanciers et les investisseurs.

Matériel didactique

Le cours FA1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :


6 / ANNUAIRE

Larson et Jensen, Fundamental Accounting Principles, 13 e édition

canadienne, volumes 1 et 2 (Toronto, Ontario : McGraw-Hill

Ryerson, 2010).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du cours).

Model Financial Statements, 18 e édition, CGA-Canada, 2011 (la

version électronique est fournie avec les modules du cours).

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION AUX POSTULATS COMPTABLES

1.1 Définition de la comptabilité 1

1.2 Formes de l’entreprise 2

1.3 Éthique et comptabilité 1

1.4 Types de comptables et branches de la comptabilité 2

1.5 États financiers 1

1.6 Principes comptables généralement reconnus (PCGR) 2

1.7 Équation comptable 1

1.8 Cadre théorique de la comptabilité 2

1.9 Objectif des états financiers 2

1.10 Notions comptables fondamentales — Hypothèses 2

1.11 Caractéristiques qualitatives de l’information comptable 2

1.12 Entraves à une information pertinente et fiable 2

1.13 Notions comptables fondamentales — Composantes des états financiers 2

2. COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS

2.1 Operations commerciales et documents de base 1

2.2 Comptes 1

2.3 Analyse des opérations 1

2.4 Journalisation et report des opérations 1

2.5 Préparation d’une balance de vérification 1

3. RÉGULARISATION DES COMPTES, PRÉPARATION

DES ÉTATS ET CONCLUSION DU CYCLE COMPTABLE

3.1 PCGR et besoin de régularisation 1

3.2 Régularisation des comptes 1

3.3 Balance de vérification après régularisations et préparation

des états financiers 1

3.4 Chiffrier 2

3.5 Écritures de clôture 1

3.6 Balance de vérification après clôture 1

3.7 Cycle comptable 1

3.8 Classification des éléments du bilan 1

3.9 Utilisation de l’information — Ratio de liquidité générale 2

4. COMPTABILISATION DES ACTIVITÉS COMMERCIALES

4.1 Entreprises commerciales 2

4.2 Achat de marchandises — Méthode de l’inventaire permanent 1

4.3 Considérations d’ordre éthique 1

4.4 Produits provenant des ventes et coût des marchandises vendues —

Méthode de l’inventaire permanent 1


Fondements de la comptabilité financière / 7

Niveau de compétence

4.5 Autres considérations propres aux entreprises commerciales 1

4.6 Modes de présentation de l’état des résultats, chiffrier et écritures

de clôture 1

4.7 Méthodes de l’inventaire périodique et de l’inventaire permanent 2

4.8 Utilisation de l’information — Ratio de la marge brute 2

5. STOCKS — AUTRES ÉLÉMENTS À CONSIDÉRER

5.1 Imputation des frais aux articles de stock 1

5.2 Évaluation des stocks au plus bas du coût et de la valeur nette

de réalisation 1

5.3 Erreurs d’inventaire 1

5.4 Évaluation des stocks 2

5.5 Méthodes d’évaluation des stocks — Méthode de l’inventaire

périodique 2

5.6 Utilisation de l’information — Rotation des stocks et

durée moyenne du stockage 2

5.7 Utilisation des comptes des grands livres auxiliaires 2

6. CONTRÔLE INTERNE ET COMPTABILISATION DE

L’ENCAISSE, DES PLACEMENTS À COURT TERME ET

DES COMPTES CLIENTS

6.1 Contrôle interne 2

6.2 Encaisse : Définition et contrôle interne 1

6.3 Fonds de caisse 1

6.4 Considération d’ordre éthique – petite caisse 1

6.5 Rapprochement bancaire 1

6.6 Utilisation de l’information — Ratio de liquidité relative 2

6.7 Classement des placements 1

6.8 Comptabilité des placements détenus à des fins de transaction 1

6.9 Clients en compte et créances irrécouvrables 1

6.10 Billets 1

6.11 Conversion des comptes clients en espèces avant échéance 2

6.12 Utilisation de l’information — Rotation des comptes

clients et délai moyen de recouvrement 2

7. IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

7.1 Immobilisations corporelles 1

7.2 Coût consécutif à l’acquisition d’immobilisations corporelles 2

7.3 Amortissement 1

7.4 Perte de valeur des immobilisations corporelles 1

7.5 Considérations d’ordre éthique - amortissement

7.6 Cession d’immobilisations corporelles 2

7.7 Immobilisations incorporelles 2

7.8 Utilisation de l’information : Ratio de rotation de l’actif et

rendement de l’actif 2

8. PASSIF À COURT TERME ET À LONG TERME

8.1 Passifs 1

8.2 Dettes connues (déterminables) 2

8.3 Effets à payer à court terme 1

8.4 Dettes estimatives et éventuelles 2

8.5 Dette obligataire et autres passifs à long terme 2

8.6 Émission d’obligations à leur valeur nominale 1

8.7 Valeur temporelle de l’argent 2


8 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

8.8 Primes et escomptes à l’émission d’obligations 1

8.9 Remboursement des obligations 2

9. COMPTABILITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES ET

DES SOCIÉTÉS DE CAPITAUX

9.1 Caractéristiques des entreprises individuelles et des sociétés

de personnes 2

9.2 Partage des bénéfices d’une société de personnes 1

9.3 Structure d’une société de capitaux 2

9.4 États financiers d’une société de capitaux 1

9.5 Émission d’actions 1

9.6 Catégories d’actions et caractéristiques particulières

des actions privilégiées 2

9.7 Dividendes en espèces et écritures de clôture d’une société

de capitaux 2

9.8 Valeur comptable d’une action 2

9.9 Autres opérations portant sur des actions 2

9.10 Résultat par action 2

9.11 Présentation des bénéfices 2

9.12 Bénéfices non répartis 2

9.13 Considérations d’ordre éthique — Opérations d’initiés 1

10. ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE ET ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS

10.1 Flux de trésorerie et état des flux de trésorerie 1

10.2 Préparation d’un état des flux de trésorerie 1

10.3 Flux de trésorerie et résultat présenté 1

10.4 Interprétation des états financiers par l’analyse au moyen de

ratios et compréhension de la notion de qualité des résultats 2

10.5 Illustration des caractéristiques et des principes comptables 2


Comptabilité financière : Actif / 9

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE : ACTIF [FA2] À jour au 11 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Fondements de la comptabilité financière [FA1]

Ce cours de comptabilité financière intermédiaire porte

principalement sur la portion « actif » de l’état de la situation

financière. Dans la première moitié du cours, les étudiants se

penchent sur les notions de comptabilité et d’information financière,

sur la présentation de l’état des résultats et de l’état de la situation

financière, sur l’état des flux de trésorerie, sur la constatation des

produits et des charges et sur les notions de valeur capitalisée et de

valeur actualisée. La deuxième moitié du cours couvre les notions

relatives aux soldes monétaires à court terme, aux stocks et au coût

des produits vendus, aux placements et aux instruments financiers et

aux immobilisations corporelles. Ce cours est accompagné d’un

logiciel servant à illustrer les notions et méthodes de comptabilité à

l’étude tout en donnant aux étudiants l’occasion d’acquérir une

expérience pratique très utile de l’ordinateur.

Un des thèmes sous-jacents du cours concerne l’utilisation que font

les divers lecteurs de l’information contenue dans les états

financiers et ce qu’ils veulent savoir. Les étudiants apprennent

comment les investisseurs, créanciers et autres utilisateurs

synthétisent l’information sur les méthodes comptables retenues, les

méthodes d’évaluation et les retraitements sur exercices antérieurs

et intègrent cette synthèse dans leurs décisions en matière de

placements et de prêts. La valeur prédictive des états financiers pour

les utilisateurs est examinée par l’entremise de la présentation, dans

le compte de résultat, des activités abandonnées, éléments

extraordinaires et retraitements, et la présentation, dans l’état de la

situation financière, des instruments financiers.

En examinant la contradiction inhérente entre le fondement

théorique de la comptabilité d’exercice (comptabilité

d’engagement) et l’état (le tableau) des flux de trésorerie, les

étudiants peuvent commencer à analyser de façon critique le rôle

des normes comptables dans l’amélioration de la qualité de

l’information sur les résultats communiquée aux utilisateurs des

états financiers.

Enfin, le cours traite du rôle du résultat par action et de

l’information fournie par voie de notes aux fins des comparaisons

de diverses entreprises par les investisseurs et les créanciers.

L’objectif d’apprentissage réside dans ce que les étudiants qui

comprennent mieux l’utilisation qui est faite de l’information sont

davantage en mesure de fournir une information plus utile, c’est-àdire

pertinente, fiable, fidèle, exhaustive et comparable.

Matériel didactique

Le cours FA2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :


10 / ANNUAIRE

Beechy, Thomas, et Joan Conrod, Intermediate Accounting, 5 e édition

canadienne (Toronto, Ontario : McGraw-Hill Ryerson, 2011),

volume 1 seulement

Model Financial Statements, 18 e édition, CGA-Canada, 2011 (la

version électronique est fournie avec les modules du cours)

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du cours).

Système ERP Sage Accpac version CGA 5.6A

Informatique 3 : Comptabilité avec ERP Sage Accpac [CT3]

Niveau de compétence

1. NOTIONS DE COMPTABILITÉ

ET D’INFORMATION FINANCIÈRE

1.1 Objectifs de l’information financière 1

1.2 Questions d’éthique liées à la comptabilité 1, 2

1.3 Caractéristiques qualitatives et postulats comptables 1

1.4 Méthodes d’évaluation et critères de constatation 1

1.5 Éléments des états financiers 1

1.6 Jugement professionnel et information financière 2

1.7 Système de traitement de l’information comptable 1

1.8 Exemple informatique 1.8-1 : Révision du cycle comptable 1

2. PRÉSENTATION DE L’ÉTAT DES RÉSULTATS ET DE L’ÉTAT DE LA SITUATION

FINANCIÈRE

2.1 Nature du bénéfice 2

2.2 Présentation de l’état des résultats 1

2.3 Cession d’actifs et restructuration 1, 2

2.4 Ventilation des impôts de l’exercice 2

2.5 Pouvoir prédictif de l’état des résultats :

Les éléments non récurrents 1

2.6 Résultat par action 2

2.7 État du résultat global 1

2.8 Présentation de l’état de la situation financière 1

2.9 État des variations des capitaux propres 1

2.10 Retraitements 2

2.11 Informations à fournir 2

2.12 Taxe sur les produits et services et taxe de vente harmonisée (TVH) 2

2.13 Exemple informatique 2.13-1 : Balance de vérification 1

3. ÉTAT DES FLUX DE TRÉSORERIE ET ANALYSE DE CAS

3.1 Fondement théorique 1

3.2 Classement des flux de trésorerie 1

3.3 Préparation de l’état des flux de trésorerie 1

3.4 Problèmes particuliers de l’information à fournir 1

3.5 Interprétation de l’état des flux de trésorerie 2

3.6 Pouvoir prédictif de l’état des flux de trésorerie :

La distinction entre bénéfice et flux de trésorerie 1

3.7 Exemple informatique 3.7-1 : Méthode du chiffrier 1

3.8 La méthode d’analyse de cas des CGA 1


Comptabilité financière : Actif / 11

Niveau de compétence

4. CONSTATATION DES PRODUITS ET DES CHARGES

4.1 Notations de constatation des produits 1

4.2 Constatation des produits à la livraison 1

4.3 Constatation des produits avant et après la livraison 2

4.4 Constatation des produits selon le degré d’achèvement des travaux 1

4.5 Constatation des charges 1

4.6 Pouvoir prédictif de l’état des résultats :

Les produits et les charges 1

4.7 Considérations d’ordre éthique 1

5. NOTIONS DE VALEUR CAPITALISÉE ET

DE VALEUR ACTUALISÉE

5.1 Valeur temporelle de l’argent 1

5.2 Intérêt — Notions fondamentales 1

5.3 Calcul de la valeur actualisée et de la valeur capitalisée 1

5.4 Calcul des versements périodiques nécessaires pour arriver

à une valeur actualisée ou une valeur capitalisée données 1

5.5 Calcul du terme 1

5.6 Exemple informatique 5.6-1 : Valeur du matériel 1

6. ACTIFS FINANCIERS ET PASSIFS FINANCIERS À COURT TERME

6.1 Nature des actifs et passifs financiers à court terme 1

6.2 Encaisse 1

6.3 Créances 1

6.4 Comptabilisation des créances douteuses 1

6.5 Effets à recevoir 1

6.6 Passifs financiers à court terme 1

6.7 Exemple informatique 6.7-1 : Classement chronologique

des comptes clients 1

6.8 Gestion du fonds de roulement 2

7. MESURE ET ÉVALUATION DES STOCKS ET COÛT

DES PRODUITS VENDUS

7.1 Nature des stocks 1

7.2 Systèmes d’inventaire périodique et d’inventaire permanent 1

7.3 Méthodes de détermination du coût des stocks 1

7.4 Exemple informatique 7.4-1 : Méthode du coût d’achat réel 1

7.5 Évaluation des stocks au plus bas du coût

et de la valeur nette de réalisation 1

7.6 Effets des erreurs d’inventaire 1

7.7 Méthode d’estimation du chiffre des stocks 2

7.8 Contrôles internes portant sur les stocks 2

8. PLACEMENTS ET INSTRUMENTS FINANCIERS

8.1 Introduction aux instruments financiers 1

8.2 Classement des placements 1

8.3 Comptabilisation des placements au coût amorti

(placements détenus jusqu’à leur échéance) 1

8.4 Comptabilisation des placements à la juste valeur par le biais

du résultat net (placements détenus à des fins de transaction ) 1

8.5 Comptabilisation des placements à la juste valeur par le biais

des autres éléments du résultat global (placements

disponibles à la vente) 1


12 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

8.6 Comptabilisation selon la méthode de comptabilisation à la valeur

de consolidation/de mise en équivalence 1, 3

8.7 Reclassement des placements 2

8.8 Présentation et informations à fournir 2

8.9 Diversification des placements dans

des instruments financiers 2

9. IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

9.1 Définition et évaluation des immobilisations corporelles et incorporelles 1

9.2 Détermination du coût des immobilisations corporelles 1, 2

9.3 Immobilisations incorporelles 1

9.4 Cession d’immobilisations corporelles 1

9.5 Goodwill 1

9.6 Informations à fournir et présentation dans le tableau des flux de

trésorerie 1

9.7 Réévaluation des immobilisations corporelles et incorporelles 2

10. IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES : AMORTISSEMENT

ET DÉPRÉCIATION

10.1 Nature de l’amortissement 1

10.2 Méthodes d’amortissement 1

10.3 Exemple informatique 10.3-1 : Méthodes d’amortissement 1

10.4 Autres questions liées à l’amortissement 2, 3

10.5 Dépréciation des immobilisations corporelles et incorporelles 1

10.6 Informations à fournir 1

10.7 Amortissement fiscal 2

10.8 Amortissement des actifs réévalués 2

10.9 Considérations d’ordre éthique 2


Comptabilité financière : Passif et capitaux propres / 13

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE : PASSIF ET CAPITAUX PROPRES [FA3] À jour au 11 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Comptabilité financière : Actif [FA2]*

Ce cours de comptabilité financière intermédiaire porte

essentiellement sur deux sujets fondamentaux : le passif et les

capitaux propres. On y traite des aspects juridiques et financiers des

sociétés de personnes et des sociétés de capitaux, du passif à court

terme et à long terme, des capitaux propres, des instruments

d’emprunt et de capitaux propres complexes, des contrats de

location, de la comptabilisation de l’impôt sur le revenu, des

prestations de retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi, des

modifications comptables, de l’état des flux de trésorerie et de

l’analyse des états financiers. Ce cours est accompagné de logiciels

servant à démontrer les notions à l’étude tout en donnant aux

étudiants l’occasion d’acquérir une expérience pratique très utile de

l’ordinateur.

On y met l’accent sur la comptabilisation du capital fourni par les

actionnaires et les créanciers. Les créanciers demandent une

information qui leur permette d’évaluer la capacité des emprunteurs

de rembourser leur emprunt. Ils veulent que les dettes de

l’entreprise soient classées selon une méthode comparable à celle

utilisée par d’autres entreprises. Les créanciers tiennent aussi à

avoir l’assurance que la direction ne manipule pas le classement des

dettes ou les méthodes comptables en vue de les tromper au sujet de

la situation de l’entreprise ou pour dissimuler un manquement

possible aux clauses restrictives.

Les créanciers et les investisseurs veulent des informations sur les

flux de trésorerie pour déterminer si, par le passé, les fonds ont été

investis efficacement, et pour prédire les flux de trésorerie futurs.

Le tableau des flux de trésorerie et les notes correspondantes sont

une source importante d’informations. Les étudiants apprennent à

interpréter les ratios mêmes que les investisseurs et créanciers

utilisent pour évaluer les occasions d’investissement et prendre des

décisions d’octroi de prêts.

Des informations claires, exhaustives et instructives sur le passif

non comptabilisé et estimatif, les obligations incorporées à d’autres

titres, les dettes non provisionnées, les méthodes comptables

retenues et les estimations permettent aux investisseurs et aux

créanciers d’évaluer la comparabilité de l’information fournie par

différentes entreprises. À cet égard, le passif au titre des prestations

de retraite est un exemple important. Les investisseurs et les

créanciers veulent savoir quels flux de trésorerie sont nécessaires à

court terme pour couvrir le passif non capitalisé et sur quelles

estimations la direction s’est fondée. Les étudiants découvrent les

obligations d’information détaillées relatives aux régimes de retraite

qui sont importantes pour la prise de décisions par les investisseurs

et les créanciers. Les utilisateurs peuvent commencer par évaluer la

* L’étudiant devra être admissible à l’examen.


14 / ANNUAIRE

fiabilité de l’information financière présentée et la qualité des

projections fondées sur cette information. De plus, les informations

sur les régimes de retraite ont une incidence sur le cours des actions

et peuvent avoir un effet immédiat; elles sont donc très importantes

pour les investisseurs.

Les investisseurs et les créanciers veulent être en mesure de prédire

la rentabilité future de l’entreprise et déterminer si elle pourra

utiliser les avantages associés aux pertes fiscales antérieures. Quels

signaux envoient aux lecteurs des états financiers les entreprises qui

ne comptabilisent pas les reports prospectifs de perte La direction

craint-elle que l’entreprise ne soit pas rentable dans un proche

avenir Manipule-t-elle les résultats de l’exercice pour avoir de

meilleures primes l’année suivante Les investisseurs et les

créanciers exigent des informations de grande qualité pour évaluer

les perspectives de l’entreprise et les intentions de la direction. Les

étudiants apprennent à entrevoir les besoins en matière

d’information et les messages non intentionnels que peuvent

contenir les rapports financiers.

Les investisseurs tiennent à protéger leur investissement et à le voir

fructifier. Ils s’attendent à être dédommagés si leur investissement

doit être dilué. Les informations sur la rémunération fondée sur des

actions et l’émission d’actions supplémentaires sont cruciales pour

la prise de décisions par les investisseurs. Dans le cours FA3, les

étudiants adoptent la position de l’investisseur ou du créancier. Ils

sont amenés à se demander ce qu’ils aimeraient savoir si leur propre

argent était exposé au risque, comment ils peuvent fournir une

information pertinente et si les investisseurs et les créanciers sont

bien servis par les choix effectués par l’entreprise.

Enfin, les étudiants doivent examiner les besoins en matière

d’information d’autres parties. Ainsi, certaines ressources utilisées

par l’entreprise appartiennent à tous. De quelles informations le

public et le gouvernement ont-ils besoin pour évaluer la

performance de l’entreprise En voyant les utilisateurs des états

financiers dans un sens large, les étudiants apprennent à peser les

intérêts et besoins opposés des divers utilisateurs.

Matériel didactique

Le cours FA3 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Beechy, Conrod et Farrell, Intermediate Accounting, 5 e édition

canadienne (Toronto : McGraw-Hill Ryerson, 2011), volume 2

seulement.

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Model Financial Statements, 18 e édition, CGA-Canada, 2011 (la

version électronique est fournie avec les modules du cours).

Système ERP Sage Accpac CGA 5.6A


RAPPEL DES NOTIONS DE BASE

RNB.1 Écritures de journal et préparation des états financiers

RNB.2 Concepts et principes des états financiers

RNB.3 Valeur actualisée

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres / 15

Niveau de compétence

1. ANALYSE ET CONVENTIONS COMPTABLES

1.1 Contexte de l’information financière et marchés des capitaux 1, 2

1.2 Éthique et choix des conventions comptables 1

1.3 Analyse stratégique 2

1.4 Analyse verticale et analyse horizontale 1

1.5 Analyse au moyen de ratios 1

1.6 Analyse de l’état des flux de trésorerie 1

1.7 Introduction à l’analyse de cas 1

1.8 Analyse de la qualité des résultats 1

2. PASSIF

2.1 Passif : Fondement théorique 1

2.2 Obligations contractuelles, poursuites et garanties 1

2.3 Obligations environnementales 2

2.4 Passif à court terme et à long terme 1

2.5 Calcul du cours des obligations 1

2.6 Changements des taux d’intérêt des obligations 1

2.7 Calcul de la charge d’intérêts sur des obligations 1

2.8 Préparation d’un tableau d’amortissement

des obligations 1

2.9 Remboursement d’un emprunt et désendettement 1, 2

2.10 Dette libellée en devises 2

2.11 Informations à fournir, état des flux de trésorerie et qualité des résultats 1

3. CAPITAUX PROPRES

3.1 Capitaux propres : Fondement théorique 1

3.2 Fondement moral / éthique d’une entreprise 2

3.3 Émission d’actions 1

3.4 Rachat d’actions et actions autodétenues 1

3.5 Bénéfices non répartis 1

3.6 Versement de dividendes 1

3.7 Dividendes en actions et fractionnement d’actions 1

3.8 Réserves et résultat global 1

3.9 Préparation des informations à fournir, état des flux de trésorerie et

qualité des résultats 1

3.10 Préparation des états financiers à l’aide d’Accpac 1

4. INSTRUMENTS D’EMPRUNT ET DE CAPITAUX

PROPRES COMPLEXES

4.1 Instruments financiers : identification et classement 1

4.2 Obligation convertible au gré de l’investisseur 1

4.3 Obligation convertible : conversion obligatoire au gré de l’émetteur 1

4.4 Paiements fondés sur des actions 1

4.5 Dérivés 1

4.6 État des flux de trésorerie et qualité des résultats 1

4.7 Informations à fournir

4.8 Restructuration, faillite et mise sous séquestre 1


16 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

5. CONTRATS DE LOCATION

5.1 Contrats de location : Fondement théorique 1

5.2 Location simple 1

5.3 Classement des contrats de location-financement 1

5.4 Comptabilisation par le preneur 1

5.5 Tableau d’amortissement du passif au titre d’un contrat de

location-financement 1

5.6 Autres questions moins courantes relatives à la location 1

5.7 Informations à fournir dans les états financiers par le

locataire et qualité des résultats 1

5.8 Comptabilisation par le bailleur 1

6. COMPTABILISATION DES IMPÔTS SUR LE REVENU

6.1 Écarts permanents et écarts temporaires 1

6.2 Choix comptables 2

6.3 Répartition des impôts 1

6.4 Crédits d’impôt à l’investissement 2

6.5 Pertes fiscales 2

6.6 Informations à fournir et état des flux de trésorerie et

qualité des résultats 1

7. CHARGES DE RETRAITE ET OBLIGATIONS AU TITRE D’UN RÉGIME DE

RETRAITE

7.1 Caractéristiques des régimes de retraite 1

7.2 Régimes de retraite à cotisations déterminées 1

7.3 Méthodes de financement 2

7.4 Obligations au titre des régimes de retraite et actifs 1

7.5 Détermination des charges de retraite 1

7.6 Constatation du passif au titre d’un régime de retraite 2

7.7 Autres avantages postérieurs à l’emploi 1

7.8 Incidence des régimes de retraite sur l’état des flux de trésorerie,

information à fournir et qualité des résultats 1

8. MODIFICATIONS COMPTABLES

8.1 Modifications comptables : Fondement théorique 1

8.2 Types de modifications comptables 1

8.3 Méthode du résultat étendu et méthode du résultat d’exploitation 2

8.4 Traitement rétrospectif 1

8.5 Traitement prospectif 1

8.6 Correction d’une erreur d’une période antérieure 1

8.7 Informations à fournir sur les modifications comptables 1

8.8 Qualité des résultats et choix des méthodes comptables 1

9. RÉSULTAT PAR ACTION

9.1 Résultat par action : Fondement théorique 1

9.2 RPA : Résultat de base par action 1

9.3 RPA : Résultat dilué par action 1

9.4 Exigences relatives à la présentation et autres montants par action 1

9.5 Interprétation du RPA et évaluation de la qualité des résultats 1


Comptabilité financière : Passif et capitaux propres / 17

Niveau de compétence

10. COMPTABILISATION DES CAPITAUX PROPRES D’UNE SOCIÉTÉ

DE PERSONNES

10.1 Comptabilisation des capitaux propres d’une société de personnes :

Fondement théorique 2

10.2 Caractéristiques d’une société de personnes 2

10.3 Création et dissolution d’une société de personnes 2

10.4 Société en nom collectif et société en commandite simple 2

10.5 Apport de capitaux et répartition du bénéfice 1

10.6 Admission, départ à la retraite, retrait ou décès d’un associé 1

10.7 Liquidation d’une société de personnes 2

10.8 Présentation des états financiers et qualité des résultats 1


18 / ANNUAIRE

ANALYSE DE CAS EN COMPTABILITÉ [BC1] À jour au 15 juin 2011

Préalables

Description sommaire

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Fondements de la comptabilité de gestion [MA1]

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Cette analyse de cas permet aux étudiants d’appliquer et d’intégrer les

connaissances qu’ils ont acquises dans diverses disciplines liées à la

comptabilité. Dans cet exercice de simulation, les étudiants doivent

résoudre des problèmes précis auxquels doit faire face une entreprise

et produire des rapports de qualité à l’intention de la direction. Les

étudiants doivent faire appel aux notions apprises dans les cours de

comptabilité financière, d’informatique de gestion, de comptabilité de

gestion, de finance et de communications pour s’acquitter des tâches

suivantes :

comptabiliser des opérations financières;

dresser des états financiers

évaluer de nouvelles occasions d’affaires possibles et leurs

incidences financières;

résoudre divers problèmes de comptabilité;

analyser les régimes de retraite et les problèmes de mise en

œuvre;

offrir des solutions aux problèmes qui se posent à l’entreprise en

matière de développement durable.

Le document Accounting Business Case contient des informations sur

le contexte, les activités et les comptes de la société fictive S&D

Developments Ltd., une liste des problèmes de comptabilité à

résoudre et le travail que doit effectuer l’étudiant dans le cadre des

travaux pratiques à remettre.

Matériel didactique

Le cours BC1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Manuel de l’ICCA — Comptabilité, jusqu’à la mise à jour de

janvier 2011 (édition pour étudiant CGA achetée par l'entremise d’un

lien dans le cas en ligne).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Système ERP Sage Accpac version CGA 5.6A

CONTEXTE – HISTORIQUE DE S&D DEVELOPMENTS

Origine

Mise sur pied de l'entreprise

Cinq premiers mois

Réunion tenue aujourd’hui


Analyse de cas en comptabilité / 19

TRAVAIL PRATIQUE 1 – MISE À JOUR DES ÉCRITURES ET PRÉPARATION DES ÉTATS

FINANCIERS

TRAVAIL PRATIQUE 2 – DEEPAK’S EXCAVATION LTD.

TRAVAIL PRATIQUE 3 – PROBLÈMES DE COMPTABILITÉ

TRAVAIL PRATIQUE 4 – PROBLÈMES RELATIFS AUX RÉGIMES DE RETRAITE

TRAVAIL PRATIQUE 5 – PROBLÈMES NOUVEAUX


20 / ANNUAIRE

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE : CONSOLIDATION ET AUTRES CONCEPTS AVANCÉS [FA4]

À jour au

11 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Ce cours de comptabilité financière fournit aux étudiants un examen

approfondi de six sujets principaux de la comptabilité financière

avancée : la normalisation au Canada et sur le plan international, les

instruments financiers et la répartition des impôts, les placements

intersociétés à long terme, la consolidation, la conversion des

devises ainsi que la conversion et la consolidation des filiales

étrangères, la comptabilité des organismes sans but lucratif et des

organismes du secteur public. Ce cours est accompagné de tableurs

informatiques servant à démontrer les notions à l’étude tout en

donnant aux étudiants l’occasion d’acquérir une expérience pratique

en comptabilité financière avancée.

Les investisseurs et les créanciers veulent protéger leur

investissement et obtenir un rendement, sous la forme d’intérêts, de

dividendes ou d’une appréciation du capital. En ce qui a trait aux

instruments financiers, les utilisateurs des états financiers veulent

des informations sur le classement, les risques et l’activité relatifs à

ces instruments. Les investisseurs et créanciers veulent connaître les

causes des modifications apportées au classement et si elles

indiquent un changement dans les perspectives de l’entreprise ou si

elles sont le résultat d’un événement non récurrent. En apprenant

comment comptabiliser les instruments financiers, les étudiants

découvrent le raisonnement qui sous-tend les normes sur les

instruments financiers et de quelle façon les exigences énoncées

dans les normes améliorent la qualité de l’information sur laquelle

les investisseurs, créanciers et autres se fondent pour prendre leurs

décisions.

Les investisseurs et les créanciers utilisent les états financiers

consolidés pour évaluer la performance de la direction en ce qui a

trait à l’utilisation de toutes les ressources qui lui sont confiées. Ils

veulent être certains que les profits et pertes découlent uniquement

des transactions avec les parties à l’extérieur du groupe consolidé et

que la direction ne manipule pas les résultats présentés pour servir

ses propres intérêts.

Les investisseurs minoritaires, notamment, veulent savoir que leurs

intérêts sont protégés et que la direction n’agit pas de façon

préjudiciable pour eux. Les informations sur l’ampleur, la nature et

les modalités des transactions intragroupe leur permettent

d’effectuer cette évaluation.

Les créanciers veulent une information financière qui reflète la

substance des ententes juridiques et avoir l’assurance que les

clauses restrictives, le cas échéant, sont respectées par l’entité qui a

la responsabilité de la dette.


Comptabilité financière : Consolidation et autres concepts avancés / 21

Les investisseurs veulent une information qui leur permet d’évaluer

la performance et les perspectives des différentes unités

fonctionnelles. Les créanciers et les investisseurs utilisent

l’information sectorielle aux fins de leur analyse financière des

entreprises.

Les investisseurs et les créanciers veulent connaître les risques

auxquels les participations dans les filiales à l’étranger exposent

l’entreprise locale. L’information sur les méthodes utilisées pour la

conversion des états financiers d’une filiale à l’étranger montre

l’évaluation qui est faite par la direction du degré d’intégration ou

d’indépendance de la filiale par rapport à la société mère et, de

même, le degré de risque auquel la société mère est exposée du fait

de sa filiale. Une information exhaustive sur la nature des risques

aide les investisseurs et les créanciers à effectuer leur analyse des

états financiers et à prendre des décisions.

Les lecteurs des états financiers d’un organisme sans but lucratif

veulent savoir quelles méthodes de comptabilisation des produits

sont employées, que les fonds sont bien utilisés conformément aux

affectations imposées par les apporteurs et que la direction utilise

les ressources dont l’organisme dispose pour atteindre les buts

convenus. Pour ces lecteurs, les buts non financiers sont parfois plus

importants que les buts financiers. Lorsqu’ils analysent les

problèmes qui concernent les organismes sans but lucratif, les

étudiants apprennent à identifier ces autres buts et les besoins

d’information des utilisateurs.

Matériel didactique

CD Internet FA4. Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Hilton et Herauf, Comptabilité financière avancée, 6 e édition

(Montréal, Chenelière/McGraw-Hill, 2010).

Manuel de l’ICCA — Comptabilité, jusqu’à la mise à jour de

janvier 2011 (édition pour étudiant CGA achetée par l'entremise d’un

lien dans le cours en ligne).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du cours)

Model Financial Statements, 18 e édition, CGA-Canada, 2011 (la

version électronique est fournie avec les modules du cours).

Niveau de compétence

1. LES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES ET LES INSTRUMENTS

FINANCIERS — PARTIE I

1.1 L’adoption des normes comptables internationales 1

1.2 Les instruments financiers — Notions élémentaires 1

1.3 Le résultat global (étendu) et les capitaux propres 1

1.4 Le classement et les catégories des instruments financiers 1

1.5 La comptabilisation initiale et l’évaluation des instruments financiers 1

1.6 La comptabilisation initiale 1

1.7 Après la comptabilisation initiale 1


22 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

1.8 Les questions particulières : les prêts et les créances;

les transactions entre parties liées; les prêts sans intérêt 1, 2

2. LES INSTRUMENTS FINANCIERS ET LA RÉPARTITION DES IMPÔTS —

PARTIE II

2.1 Les dérivés : Les contrats à terme normalisés, les options et les swaps 1

2.2 Les dérivés incorporés 1

2.3 Les instruments non financiers 1

2.4 Les pertes de valeur 1

2.5 Le reclassement et l’évaluation ultérieure 1

2.6 La présentation et les informations à fournir 1

3. UNE INTRODUCTION AUX PLACEMENTS INTERSOCIÉTÉS

3.1 Le contrôle, l’influence notable et l’absence d’influence notable 1

3.2 La méthode de la mise en équivalence (comptabilisation à la

valeur de consolidation) 1

3.3 Les regroupements d’entreprises 1, 2

3.4 La comptabilisation et la présentation 1

3.5 Un aperçu des procédés de consolidation 1

3.6 Le calcul du goodwill (écart d’acquisition) et la ventilation de

l’écart de première consolidation 1

3.7 La consolidation de filiales entièrement détenues 1

3.8 Le goodwill négatif 2

3.9 La consolidation d’une participation inférieure à 100 % 1

3.10 Les états financiers consolidés : la méthode du chiffrier 1

3.11 Les états financiers consolidés : la méthode directe 1

3.12 Les questions liées à la consolidation 2

3.13 L’utilisation d’un chiffrier de consolidation 1

4. LA CONSOLIDATION À UNE DATE ULTÉRIEURE À LA DATE

D’ACQUISITION

4.1 La comptabilisation du goodwill (écart d’acquisition) 1

4.2 L’écart de première consolidation et la consolidation un an après

l’acquisition — la méthode du coût (valeur d’acquisition) 1

4.3 La consolidation de filiales entièrement détenues (en propriété

exclusive) après le premier exercice qui suit l’acquisition : la

méthode du coût (valeur d’acquisition) 1

4.4 La consolidation de filiales non entièrement détenues (en propriété non

exclusive) après l’acquisition : la méthode du coût (valeur

d’acquisition) 1

4.5 Les créances et les dettes intra-groupe (intersociétés) 1

4.6 La consolidation des filiales — la méthode de

la mise en équivalence (valeur de consolidation) 1

4.7 Le chiffrier pour l’exercice suivant l’acquisition — la méthode du coût

(valeur d'acquisition) 1


Comptabilité financière : Consolidation et autres concepts avancés / 23

5. LES OPÉRATIONS INTRA-GROUPE

5.1 Les produits et les charges intra-groupe (intersociétés) 1

5.2 Les ventes descendantes (en aval) et ascendantes (en amont) 1

5.3 Les profits intra-groupe relatifs aux stocks 2

5.4 Le profit latent (non réalisé) sur la vente de marchandises intra-groupe 1

5.5 Le profit réalisé sur la vente de marchandises intra-groupe 1

5.6 Le profit sur la vente d’un terrain intra-groupe 1

5.7 Les profits intra-groupe compris dans les actifs amortissables 1

5.8 Un exemple récapitulatif 1

5.9 La conversion de la comptabilisation au coût à la comptabilisation

selon la méthode de la mise en équivalence (valeur de consolidation) 1

5.10 La consolidation : les profits latents intra-groupe 1

6. LES PARTICIPATIONS ET AUTRES QUESTIONS RELATIVES À LA

CONSOLIDATION

6.1 L’augmentation de la participation 1

6.2 La diminution de participation lorsque la société mère vend des actions 1

6.3 La diminution de participation : la non-acquisition par la société mère

d’actions supplémentaires de la filiale 1

6.4 Les actions préférentielles d’une filiale non détenues par la société mère 2

6.5 Les actions préférentielles de la filiale détenues par la société mère 2

6.6 Les participations indirectes 2

6.7 La présentation des participations dans des coentreprises 2

6.8 Les coentreprises effectuant des transactions intra-groupe 2

6.9 Le bénéfice comptable avant impôt et le bénéfice imposable 2

6.10 La comptabilisation de l’impôt différé et les informations à fournir à

son sujet 2

6.11 Les informations sectorielles et la prévisibilité 1, 2

7. LA CONVERSION EN MONNAIE ÉTRANGÈRE ET LA COMPTABILITÉ DE

COUVERTURE

7.1 Les opérations en monnaie étrangère 1

7.2 La présentation des éléments monétaires et non monétaires libellés en

monnaie étrangère 1

7.3 Une introduction à la comptabilité de couverture 1

7.4 La couverture de juste valeur 1

7.5 La couverture de flux de trésorerie 1

7.6 L’information financière à l’échelle internationale 2

8. LA CONVERSION ET LA CONSOLIDATION DES ÉTATS FINANCIERS

DES FILIALES ÉTRANGÈRES

8.1 La conversion des états financiers 1

8.2 Les établissements à l’étranger autonomes et les filiales comptabilisées

selon la méthode des transactions en monnaie étrangère 1

8.3 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales

étrangères 1

8.4 La couverture d’un investissement net dans un établissement à

l’étranger autonome 2

8.5 La conversion des en monnaies étrangères et la consolidation 1

8.6 Les filiales étrangères : la consolidation des états financiers

lorsqu'il existe un écart de première consolidation 1


24 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

9. L’INFORMATION FINANCIÈRE DES ORGANISMES SANS

BUT LUCRATIF

9.1 Les organismes sans but lucratif 1

9.2 Les problèmes liés à l’information financière des OSBL 1

9.3 Une introduction à la comptabilité par fonds 1

9.4 L’application des normes relatives aux OSBL 1, 2

9.5 Le contrôle budgétaire 1

9.6 Les instruments financiers et les organismes sans but lucratif 1, 2

9.7 L’information financière du secteur public 2

9.8 Les PCGR applicables au secteur public 1

10. L’ÉTHIQUE, LES NOUVEAUX ENJEUX ET SYNTHÈSE

10.1 Les nouveaux enjeux liés à l’information financière 1

10.2 Cas – Les regroupements d’entreprises et les enjeux

liés à la conversion des monnaies étrangères et à la gestion 1

10.3 Cas – Les regroupements d’entreprises et

les conventions intra-groupe 1

10.4 Cas – Les organismes sans but lucratif 1

10.5 Cas — L’éthique 1


Théorie comptable et enjeux contemporains / 25

THÉORIE COMPTABLE ET ENJEUX CONTEMPORAINS [AT1] À jour au 15 juin 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Ce cours avancé traite de questions d’actualité dans le domaine de

la comptabilité financière. Il traite notamment de l’apport de

l’économie, de la finance et d’autres disciplines à la théorie

comptable, des problèmes pratiques et théoriques que pose le

modèle de la valeur actualisée, de la comptabilisation des opérations

conclues en monnaie étrangère, des opérations de couverture, du

processus de normalisation et des questions qu’il soulève, de la

théorie de la délégation et d’autres sujets touchant certains secteurs

particuliers de l’économie.

Le cours AT1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Scott, Financial Accounting Theory, 5 e édition (Scarborough,

Ontario : Prentice Hall, 2009).

Manuel de l’ICCA — Comptabilité, jusqu’à la mise à jour de

janvier 2011 (édition pour étudiant CGA achetée par l'entremise

d’un lien dans le cours en ligne).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. COMPTABILITÉ DANS UN ENVIRONNEMENT IDÉAL

1.1 Processus diligent 2

1.2 Changements récents touchant la comptabilité financière 2

1.3 Comptabilité à la valeur actualisée 1

1.4 Modèle de la valeur actualisée dans un contexte de certitude 1

1.5 Modèle de la valeur actualisée en contexte d’incertitude 1

1.6 Méthode de la capitalisation de la valeur des gisements 1

1.7 Nouveau regard sur la comptabilité au coût historique 1

1.8 Conclusion

2. MÉTHODE AXÉE SUR L’UTILITÉ DE L’INFORMATION

FINANCIÈRE POUR LA PRISE DE DÉCISIONS

2.1 Méthode axée sur l’utilité de l’information financière

pour la prise de décisions 1

2.2 Théorie de la décision pour un individu unique 1

2.3 Investisseur rationnel ayant de l’aversion pour le risque 2

2.4 Principe de la diversification des portefeuilles 2

2.5 Décision d’investissement optimale, abstraction faite

des coûts d’opération 3

2.6 Notion de risque bêta 2, 3

2.7 Organismes comptables professionnels et méthode axée sur

l’utilité de l’information financière pour la prise de décisions 1

2.8 Implications déontologiques des critères d’utilité 2

2.9 Conclusion


26 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

3. EFFICIENCE DES MARCHÉS DES VALEURS MOBILIÈRES

3.1 Efficience des marchés des valeurs mobilières 1

3.2 Incidences de l’efficience des marchés des valeurs mobilières

sur la publication de l’information financière 1, 3

3.3 Valeur informative du prix 2

3.4 Modèle d’évaluation des actifs financiers 1

3.5 Asymétrie de l’information 1, 3

3.6 Signification sociale de marchés des valeurs mobilières

qui fonctionnent bien 2

3.7 Exemple reflétant une bonne information 1

3.8 Conclusion

4. UTILITÉ POUR LA PRISE DE DÉCISIONS — ANGLE

DE L’INFORMATION

4.1 Grandes lignes du problème de recherche 1

4.2 Étude de Ball et Brown 1

4.3 Coefficients de réaction aux bénéfices 1

4.4 Éléments exceptionnels, non récurrents et extraordinaires 2

4.5 Avertissement 2

4.6 Contenu informatif des autres éléments des états financiers 2

4.7 Conclusion

5. UTILITÉ POUR LA PRISE DE DÉCISIONS — ANGLE

DE L’ÉVALUATION

5.1 Angle de l’évaluation 1

5.2 Raisons de l’attention accrue portée à l’évaluation 1, 2

5.3 Emploi de la théorie du résultat global

pour l’évaluation de l’entreprise 2

5.4 Normes des PCGR relatives à l’évaluation 2

5.5 Instruments financiers 1

5.6 Présentation des actifs incorporels 1

5.7 Présentation du risque 1

5.8 Conclusion

6. CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES

6.1 Émergence des conséquences économiques 2

6.2 Options d’achat d’actions accordées à des employés 1

6.3 Hypothèse du marché des valeurs mobilières efficient

et conséquences économiques 1

6.4 Théorie positive de la comptabilité 1

6.5 Opportunisme et efficience des contrats dans le cadre de la

théorie positive de la comptabilité 2

6.6 Conclusion

7. ANALYSE DES SITUATIONS DE CONFLITS

7.1 Théorie des jeux 1

7.2 Modèle de la théorie des jeux non coopératif représentant

le conflit gestionnaire-investisseur 2

7.3 Théorie de la délégation 1, 2, 3

7.4 Conséquences de la théorie de la délégation pour la comptabilité 1

7.5 Rapprochement de la théorie du marché efficient

avec les conséquences économiques 1

7.6 Conclusion


Théorie comptable et enjeux contemporains / 27

Niveau de compétence

8. CONFLIT ENTRE DES COCONTRACTANTS

8.1 Les contrats avec intéressement sont-ils nécessaires 2

8.2 Régime type de rémunération des gestionnaires 2

8.3 Rémunération des cadres supérieurs : Théorie et pratique 1, 3

8.4 Aspects politiques de la rémunération des cadres 2

8.5 Théorie du pouvoir en matière de rémunération des cadres supérieurs 2

8.6 Rémunération des cadres supérieurs : Conclusion 2

8.7 Modèles de gestion des bénéfices 1

8.8 Preuves de la gestion des bénéfices aux fins des

primes de rendement 1

8.9 Autres motivations de la gestion des bénéfices 1

8.10 Gestion des bénéfices : bien ou mal 1

8.11 Les gestionnaires acceptent-ils l’hypothèse du marché

des valeurs mobilières efficient 1

8.12 Conclusion

9. NORMALISATION — QUESTIONS ÉCONOMIQUES

9.1 Réglementation de l’activité économique 2

9.2 Facteurs incitatifs visant la production d’information 1, 2

9.3 Causes de l’effondrement d’un marché 1

9.4 Quelle quantité d’information suffit 1

9.5 Réglementation décentralisée 2

9.6 Conclusion

10. NORMALISATION — QUESTIONS POLITIQUES

10.1 Deux théories de la réglementation 1

10.2 Normalisation au Canada, aux États-Unis et dans le monde 2

10.3 Perspective d’éthique en matière de normalisation 2

10.4 Conflits et compromis 1

10.5 Critères pour la normalisation 1

10.6 Conclusion


28 / ANNUAIRE

GESTION FINANCIÈRE DANS LE SECTEUR PUBLIC [PF1] À jour au 8 juillet 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Comptabilité financière : Actif [FA2]

Comptabilité de gestion avancée [MA2]

Audit externe [AU1]

Le cours Gestion financière dans le secteur public [PF1] est un cours

d’introduction exhaustif qui fait un survol du secteur public à

l’intention des comptables. Le cours examine les notions de gestion

financière ainsi que des normes et méthodes utilisées dans le secteur

public en général et, plus particulièrement, dans le secteur public

canadien. Il met l’accent sur les gouvernements fédéral et

provinciaux, mais traite aussi de questions d’envergure internationale.

Après avoir terminé le cours PF1, les étudiants devraient avoir une

connaissance de base de l’établissement de priorités, du contrôle et de

l’information financière dans le secteur public. Ils devraient être en

mesure d’examiner et d’analyser des rapports annuels et des budgets

gouvernementaux. Ils devraient en outre pouvoir mettre en question

l’information relative à la performance dans le secteur public,

examiner, évaluer et/ou recommander des pratiques en matière de

gestion et de contrôle des coûts pour les entreprises du secteur public

ainsi que repérer et gérer le risque. Le cours PF1 comprend des

exemples et des travaux pratiques, y compris des études de cas, dans

lesquels les étudiants devront appliquer les notions apprises.

Le cours PF1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

PF1 Readings Book, CGA-Canada, 2011.

Manuel de comptabilité de l’ICCA pour le secteur public, mise à jour

n o 32, et Énoncés de pratiques recommandées du secteur public

(édition pour étudiant CGA achetée par l’entremise d’un lien dans le

cours en ligne ).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du cours).

Niveau de compétence

1. GOUVERNEMENTS CANADIENS : CONTEXTE

FINANCIER ET INSTITUTIONNEL

1.1 Responsabilité du gouvernement 1

1.2 Caractéristiques du secteur public 1

1.3 Évaluation des politiques et programmes gouvernementaux 1

1.4 Privatisation et impartition 1

1.5 Éthique dans le secteur public 1

1.6 Renouveau de la fonction publique 2


Gestion financière dans le secteur public / 29

Niveau de compétence

2. REDDITION DE COMPTES ET GESTION DE LA PERFORMANCE

2.1 Introduction à la gestion de la performance, à l’évaluation des

programmes, à la mesure de la performance et à la présentation

de l’information relative à la performance 1

2.2 Mesure de la performance et présentation de l’information 1

2.3 Modélisation logique 1

2.4 Établissement des mesures de la performance et présentation

de l’information relative aux mesures de la performance 1

2.5 Gestion de la performance et incitatifs 1

2.6 Attestation par l’auditeur de l’information relative à la performance 2

3. ANALYSE DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE GOUVERNEMENTALE

3.1 Performance financière gouvernementale en contexte 1

3.2 Indicateurs de la situation financière 1

3.3 Évolution des normes du FASAB, du GASB et de l’IPSASB sur

la viabilité budgétaire 1

3.4 Viabilité budgétaire au Canada et aux États-Unis 1

4. BUDGÉTISATION ET INFORMATION FINANCIÈRE — PREMIÈRE PARTIE

4.1 Cycle de gestion financière 2

4.2 Cycle de budgétisation et de présentation de l’information 1

4.3 Établissement des priorités du gouvernement et présentation de

l’information des ministères 1

4.4 Préparation des demandes de crédits budgétaires des

ministères 2

4.5 Mise à jour économique et financière 1

4.6 Budget définitif 1

4.7 Rôle du Parlement dans le processus de gestion des dépenses 1

5. BUDGÉTISATION ET INFORMATION FINANCIÈRE — DEUXIÈME PARTIE

5.1 Établissement de budgets selon la comptabilité d’exercice 1

5.2 Budget de fonctionnement et budget des investissements 2

5.3 Analyse des rapports financiers annuels

5.3 Déficits, dettes et excédent/déficit accumulé, information sur le

déficit et la dette et gestion du déficit et de la dette 1

6. NORMES DE COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC

6.1 Conseil sur la comptabilité dans le secteur public 1

6.2 Manuel de comptabilité de l’ICCA pour le secteur public 1

6.3 Évolution des normes du CCSP 2

6.4 Projets en cours du CCSP 1

6.5 Organismes américains et internationaux de normalisation comptable 2

7. NORMES, OUTILS ET PRATIQUES EN MATIÈRE D’INFORMATION

FINANCIÈRE

7.1 Information financière du gouvernement 1

7.2 Comptabilité d’exercice 1

7.3 Périmètre comptable du gouvernement 1

7.4 Cadre définitoire du périmètre comptable du gouvernement 1

7.5 Actifs et revenus affectés 1

7.6 Contrôle législatif 1


30 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

8. ÉTATS FINANCIERS

8.1 Énoncé de responsabilité du gouvernement 1

8.2 Fondements conceptuels et objectifs des états financiers 1

8.3 Normes de présentation 1

8.4 Relations entre les états financiers 1

8.5 Normes sur les informations à fournir 2

8.6 États financiers condensés 2

8.7 Annexes des états financiers 2

9. GESTION DES COÛTS ET MÉTHODES DE CONTRÔLE

9.1 Législation en matière de gestion financière 1

9.2 Systèmes de contrôle dans les organismes du secteur public 2

9.3 Cadre de responsabilisation de gestion 2

9.4 Vérification 1

9.5 Établissement du coût des services gouvernementaux 1

10. GESTION DU RISQUE

10.1 Introduction au risque et à la gestion du risque 1

10.2 Gestion du risque d'entreprise 1

10.3 Stratégies pour les partenariats entre le secteur public et le secteur privé 1

10.4 Prise en compte des parties prenantes 1


Cours de comptabilité de gestion

Fondements de la comptabilité de gestion [MA1]

Comptabilité de gestion avancée [MA2]


32 / ANNUAIRE

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS DE COMPTABILITÉ DE GESTION

Sujet

Fondements de la

comptabilité de

gestion

(MA1)

Comptabilité de

gestion avancée

(MA2)

Analyse coût-volume-profit (CVP) X X

Analyse des écarts

Analyse des écarts par activités

Analyse de la rentabilité des clients

Analyse complète des écarts dans l’état des

résultats

Écart sur composition des ventes et

écart réel sur volume des ventes

Écart sur volume des ventes

Écart sur dépense et sur rendement

Budgets :

à base zéro

variable

Comptabilité par centres

de responsabilité :

bénéfice

coût

investissement

Contrats de rémunération et gestion budgétaire

participative

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Contrôle de gestion X X

Contrôle des coûts indirects X X

Contrôle et gestion des stocks X X

Coûts :

coûts communs

coûts standard

modèles de comportement

X

X

X

X

Décisions de fabriquer ou

d’acheter (impartition) X X

Entreprises non industrielles

— Considérations particulières X

Établissement des prix :

nouveaux produits

produits standard

Établissement des prix de revient :

ciblage des coûts

complet (y compris diverses méthodes de

répartition des coûts indirects)

coûts directs

coûts variables

en fabrication uniforme et continue

par activités

par commande

selon l’analyse comparative

selon le système Kaizen

Établissement du budget des investissements :

méthode du délai de récupération

taux de rendement comptable

taux de rendement interne

valeur actualisée nette

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

États financiers prévisionnels X X


Cours de comptabilité de gestion / 33

Sujet

Fondements de la

comptabilité de

gestion

(MA1)

Comptabilité de

gestion avancée

(MA2)

Éthique X X

Sujet

Fondements de la

comptabilité de

gestion

(MA1)

Comptabilité de

gestion avancée

(MA2)

Évaluation de la performance :

analyse des écarts sur éléments non

financiers

bénéfice résiduel

comptabilité par centres de responsabilité

coûts communs

établissement des prix de cession interne

évaluation de la performance en fonction

de critères non financiers

information sectorielle

rendement du capital investi

Facteurs clés de réussite

Gestion par activités (GPA)

Information comptable nécessaire

au processus décisionnel de la direction

(p. ex. établissement de prix, achats,

production) X X

Méthodes d’achat et de stockage juste-à-temps X X

Nouveaux points d’intérêt

Responsabilité sociale des entreprises

Développement durable

Planification :

à court terme

à long terme

Présentation de l’information sur la qualité

Produits avariés, gaspillés, défectueux et

résiduels X X

Stratégie et comptabilité de gestion

Analyse FFPM

Tableau de bord équilibré X X

Techniques quantitatives en comptabilité

de gestion :

analyse de régression

analyse de sensibilité

programmation linéaire

Théorie de la délégation

Théorie des contraintes X X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


34 / ANNUAIRE

FONDEMENTS DE LA COMPTABILITÉ DE GESTION [MA1] À jour au 15 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Fondements de la comptabilité financière [FA1]*

Ce cours initie l’étudiant aux principales notions et méthodes de

comptabilité de gestion. On y traite particulièrement des fondements

de la comptabilité analytique, des méthodes du prix de revient par

commande et du prix de revient en fabrication uniforme et continue,

de l’analyse coût-volume-profit, de l’établissement du budget et du

contrôle budgétaire, de l’évaluation des stocks et de l’information

nécessaire au contrôle de gestion et à l’analyse décisionnelle. Ce

cours est accompagné de tableurs informatiques qui permettent

d’illustrer les notions à l’étude et de donner aux étudiants une

expérience pratique très utile.

Le cours MA1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Garrison, Chesley, Carroll et Webb, Managerial Accounting,

8 e édition canadienne (Toronto, Ontario : McGraw-Hill Ryerson,

2009).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. NOTIONS FONDAMENTALES DE COMPTABILITÉ

DE GESTION

1.1 Besoins du gestionnaire en matière d’information 2

1.2 Comparaison entre la comptabilité générale et la comptabilité de gestion 2

1.3 Structure organisationnelle 2

1.4 Gestion des processus 2

1.5 Normes éthiques 2

1.6 Classification générale des coûts 2

1.7 Classification des coûts dans les états financiers 2

1.8 Coûts de la planification, de l’établissement des coûts de revient

et de la prise de décisions 1

2. MÉTHODE DU PRIX DE REVIENT PAR COMMANDE

2.1 Méthode du prix de revient par commande — Aperçu général 1

2.2 Méthode du prix de revient par commande — Flux des coûts 1

2.3 Utilisation des taux prédeterminés de coûts indirects 1

2.4 Complications associées à l’imputation des coûts indirects 1

2.5 Méthode du prix de revient par commande dans les sociétés de services 1

2.6 Produits résiduels et réusinage 1

2.7 Exemple informatique 2.7-1 : Tableaux des coûts 1

* L’étudiant devra être admissible à l’examen.


Fondements de la comptabilité de gestion / 35

Niveau de compétence

3. MÉTHODE DU PRIX DE REVIENT

EN FABRICATION UNIFORME ET CONTINUE

3.1 Comparaison des méthodes du prix de revient par commande et

du prix de revient en fabrication uniforme et continue 2

3.2 Méthode du prix de revient en fabrication uniforme et

continue — Flux des coûts 1

3.3 Unités de production équivalentes 1

3.4 Rapport de production — Méthode du coût moyen pondéré 1

3.5 Rapport de production — Méthode du premier entré,

premier sorti 1

3.6 Freintes et pertes de produits 1

3.7 Système de fixation du coût à la série 2

3.8 Exemple informatique 3.8-1 : Rapport de production —

Méthode du coût moyen pondéré et

méthode du premier entré, premier sorti 1

4. COMPORTEMENT DES COÛTS ET ANALYSE

COÛT-VOLUME-PROFIT

4.1 Modèles de comportement des coûts variables 1

4.2 Coûts fixes 1

4.3 Analyse des coûts semi-variables 1

4.4 Marge sur coûts variables et formule de la marge

sur coûts variables dans l’état des résultats 1

4.5 Exemple informatique 4.5-1 : Analyse de régression 2

4.6 Fondements de l’analyse coût-volume-profit 1

4.7 Analyse du seuil de rentabilité 1

4.8 Facteurs coût-volume-profit dans le choix d’une structure des coûts 1

4.9 Composition du chiffre d’affaires 1

4.10 Hypothèses de l’analyse coût-volume-profit 2

4.11 Exemple informatique 4.11-1 : Analyse de sensibilité

coût-volume-profit 2

5. MÉTHODES DES COÛTS PAR ACTIVITÉS ET DE L’ATTRIBUTION

DES COÛTS DANS UNE UNITÉ DE SERVICES

5.1 Imputation des coûts indirects dans le nouveau contexte

de fabrication 1

5.2 Conception d’un système de coûts par activités 1

5.3 Comparaison de la méthode des coûts par activités et des méthodes

des coûts conventionnelles 2

5.4 Exemple informatique 5.4-1 : Méthode des coûts par activités 1

5.5 Principes directeurs de l’attribution des coûts dans une unité de services 1

5.6 Exemple informatique 5.6-1 : Méthode par étapes et

méthode directe d’attribution des coûts 1

6. MÉTHODES DU COÛT VARIABLE ET DU COÛT COMPLET,

ET ÉTABLISSEMENT DU BUDGET

6.1 Méthodes du coût complet et du coût variable 1

6.2 Méthodes du coût complet et du coût variable dans l’état des résultats 1

6.3 Avantages et inconvénients des méthodes du coût complet et du coût

variable 1

6.4 Incidences de la production optimisée 1

6.5 Cadre fondamental de l’établissement du budget 2

6.6 Avantages des budgets 2


36 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

6.7 Établissement du budget directeur 1

6.8 Exemple informatique 6.8-1 : Budget des ventes et

calendrier prévisionnel des recouvrements 1

6.9 Budgets variables 1

6.10 Exemple informatique 6.10-1 : Détermination du budget variable et

des écarts sur volume des ventes 1

7. COÛTS STANDARD POUR LES MATIÈRES,

LA MAIN-D’ŒUVRE ET LES COÛTS INDIRECTS VARIABLES

7.1 Coûts standard — Direction par exceptions 2

7.2 Établissement des coûts standard 1

7.3 Modèle général d’analyse des écarts 1

7.4 Écarts sur coûts indirects variables 2

7.5 Analyse des écarts et direction par exceptions 2

7.6 Avantages et inconvénients des coûts standard 1

7.7 Exemple informatique 7.7-1 : Écarts sur composition et

écarts de rendement 2

8. ANALYSE DES COÛTS INDIRECTS FIXES ET PRODUCTION DE RAPPORTS AUX

FINS DE CONTRÔLE

8.1 Taux des coûts indirects et coûts standard 1

8.2 Budget des coûts indirects fixes et écarts sur volume 1

8.3 Écritures de journal pour comptabiliser les coûts standard et les écarts 2

8.4 Exemple informatique 8.4-1 : Coûts fixes et budget variable 1

8.5 Analyse complète des écarts dans l’état des résultats 2

8.6 Décentralisation dans les organisations 2

8.7 Informations sectorielles 1

8.8 Analyse des écarts de chiffre d’affaires et des frais de marketing 1

8.9 Rendement du capital investi et résultat net résiduel 1

8.10 Tableau de bord équilibré 1

8.11 Autres mesures de la performance 1

9. COÛTS PERTINENTS POUR LA PRISE DE DÉCISIONS

ET GESTION DES STOCKS

9.1 Notions de coût pour la prise de décisions 1

9.2 Ajout et abandon de gammes de produits 1

9.3 Décisions de fabriquer ou d’acheter 1

9.4 Exemple informatique 9.4-1 : Coûts pertinents 1

9.5 Commandes spéciales 1

9.6 Utilisation de ressources peu abondantes 2

9.7 Coût des co-produits et formule de la marge sur coûts variables 1

9.8 Quantité économique de réapprovisionnement et

seuil de réapprovisionnement 1


Fondements de la comptabilité de gestion / 37

Niveau de compétence

10. ÉTABLISSEMENT DES PRIX ET ORIENTATIONS

DE LA COMPTABILITÉ DE GESTION

10.1 Établissement du prix coûtant majoré 1

10.2 Exemple informatique 10.2-1 : Établissement des prix 2

10.3 Ciblage des coûts 1

10.4 Établissement du prix des heures de travail et des matières 1

10.5 Coût de la qualité 2

10.6 Considérations d’ordre éthique 2


38 / ANNUAIRE

COMPTABILITÉ DE GESTION AVANCÉE [MA2] À jour au 3 octobre 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Fondements de la comptabilité de gestion [MA1]

Analyse quantitative pour les affaires [QU1]

Ce cours permet à l’étudiant de bien comprendre les notions qui soustendent

la conception et l’utilisation de l’information de comptabilité de

gestion et le rôle du comptable de gestion. L’étudiant apprendra

comment exécuter les analyses qui appuient les décisions prises par les

gestionnaires et élaborer et mettre en œuvre des systèmes de contrôle

de gestion efficaces. Il pourra également acquérir des connaissances sur

les responsabilités morales du comptable de gestion. Ce cours porte sur

les matières suivantes : la prise de décisions stratégiques, le tableau de

bord équilibré, l’analyse de la rentabilité des clients, l’établissement du

budget des investissements, les facteurs temporels, l’analyse de la

chaîne d'approvisionnement, la théorie de la délégation; la comptabilité

par centres de responsabilité; l’établissement des prix de cession

interne, les mesures de la performance et les nouveaux points d’intérêt.

Il souligne l’importance de comprendre les questions éthiques liées à la

comptabilité de gestion. Les modules 5 et 10 permettent à l’étudiant

d’intégrer les connaissances qu’il a acquises dans un ensemble de cas

portant sur la prise de décisions de gestion, les coûts de délégation et la

planification stratégique. Ce cours est accompagné de tableurs

informatiques qui permettent d’illustrer les notions à l’étude et de

donner à l’étudiant une expérience pratique.

Le cours MA2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Horngren, Foster, Datar, Teall et Gowing, Cost Accounting: A

Managerial Emphasis, 5 e édition canadienne (Toronto, Ontario :

Pearson Prentice Hall, 2010).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

RAPPEL DES NOTIONS DE BASE

RNB.1 Représentation des inégalités linéaires sur un graphique

RNB.2 Modèle de programmation linéaire

RNB.3 Interprétation des résultats de la programmation linéaire

RNB.4 Valeur capitalisée et valeur actualisée

RNB.5 Comptabilité par activités

RNB.6 Rédaction efficace de notes

Niveau de compétence

1. STRATÉGIE, COMPTABILITÉ DE GESTION ET PRISE DE DÉCISIONS

1.1 Qu’est-ce que la stratégie 2

1.2 Analyse PEST et analyse FFPM 1

1.3 Mise en œuvre d’une stratégie 2

1.4 Planification et contrôle 2

1.5 Différents types de coûts 1


Comptabilité de gestion avancée / 39

Niveau de compétence

1.6 Cadre décisionnel 1

1.7 Modèles de décision et incertitude 1

1.8 Programmation linéaire 2

1.9 Décision de fabriquer ou d’acheter et décision d’ajouter ou

d’abandonner un produit ou un service 1

1.10 Comptabilité de gestion et éthique professionnelle 1

2. ANALYSE DES ÉCARTS ET DE LA RENTABILITÉ DES CLIENTS

2.1 Répartition des produits 2

2.2 Écart sur volume des ventes 1

2.3 Écart sur composition des ventes et écart réel sur volume des ventes

pour les facteurs de production substituables 2

2.4 Comptabilité par activités et analyse des écarts 1

2.5 Analyse de la rentabilité des clients 1

2.6 Analyse complète des écarts dans l’état des résultats 1

3. QUALITÉ ET TEMPS

3.1 Qualité en tant qu’outil concurrentiel et coûts d’obtention de la qualité 2

3.2 Analyse et amélioration de la qualité 1

3.3 Coûts et avantages de l’amélioration de la qualité 1

3.4 Temps et concurrence 2

3.5 Théorie des contraintes 1

3.6 Étude de cas : Initiatives liées à la qualité et au temps 1

4. GESTION DES STOCKS

4.1 Gestion des stocks et quantité économique de réapprovisionnement 1

4.2 Estimation des coûts liés aux stocks 2

4.3 « Juste-à-temps » et analyse et gestion de la chaîne

d’approvisionnement 2

4.4 Sytèmes de production fondés sur la planification des besoins de

matières et sur la gestion intégrée de la production 2

4.5 Imputation rétrospective 1

4.6 Étude de cas : Gestion de la chaîne d’approvisionnement 1

5. ÉTABLISSEMENT D’UN BUDGET DES INVESTISSEMENTS, D’UN BUDGET

SELON LA MÉTHODE KAIZEN ET D’UN BUDGET PAR ACTIVITÉS

5.1 Analyse de sensibilité, établissement d’un budget selon la méthode

Kaizen et établissement d’un budget par activités 1

5.2 Étape de l’établissement d’un budget des investissements 2

5.3 Flux de trésorerie actualisés : valeur actualisée nette 1

5.4 Flux de trésorerie actualisés : taux de rendement interne 1

5.5 Analyse de sensibilité et flux de trésorerie pertinents 1

5.6 Délai de récupération et rendement du capital investi 1

5.7 Complexité de l’établissement d’un budget des investissements 2

5.8 Budget des investissements et budget directeur 1

5.9 Cas de synthèse 1

6. ÉTABLISSEMENT DES PRIX DE CESSION INTERNE

6.1 Structure organisationnelle et décentralisation 2

6.2 Politiques d’établissement des prix de cession interne 1

6.3 Mesures pour l’établissement des prix de cession interne 1

6.4 Détermination du prix de cession interne minimal 1

6.5 Sociétés multinationales et établissement des prix de cession interne 2


40 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

7. SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE GESTION

7.1 Systèmes de contrôle de gestion : introduction 2

7.2 Théorie de la délégation et contrôle 2

7.3 Stratégies d’entreprise 2

7.4 Stratégies concurrentielles 2

7.5 Contrôle de gestion et stratégie 1

7.6 Contrôle de gestion et convergence des efforts 1

7.7 Types de contrôles 1

7.8 Résumé : Évaluation de la conception et utilisation

des systèmes de contrôle de gestion 1

8. MESURE DE LA PERFORMANCE

8.1 Mesures de la performance financière et non financière 1

8.2 Mesures de la performance fondées sur la comptabilité 2

8.3 Centres de responsabilité et mesures de la performance 1

8.4 Rendement du capital investi, résultat net résiduel,

valeur économique ajoutée et ratio de la marge d’exploitation 1

8.5 Horizon temporel des mesures de la performance 2

8.6 Modes de mesure de la performance des actifs 2

8.7 Choix des objectifs en matière de performance et

fréquence de la rétroaction 2

8.8 Mesure de la performance à l’échelle internationale 2

8.9 Évaluation des gestionnaires et des unités organisationnelles 2

8.10 Rémunération et mesures de la performance de la direction 2

8.11 Mesures de la performance et fraude 1

9. STRATÉGIE ET TABLEAU DE BORD ÉQUILIBRÉ

9.1 Évaluation de la stratégie et tableau de bord équilibré 2

9.2 Application du tableau de bord équilibré à la

gestion du risque d’entreprise 2

9.3 Tableau de bord équilibré et développement durable 2

9.4 Mise en œuvre du tableau de bord équilibré 1

9.5 Évaluation du résultat des initiatives stratégiques 1

9.6 Analyse stratégique du bénéfice d’exploitation

9.7 Stratégies de contrôles particulières 1

10. NOUVEAUX POINTS D’INTÉRÊT ET L’INTÉGRATION

10.1 Nouveaux points d’intérêt 1

10.2 Étude de cas : Prise de décisions de gestion

et tableau de bord équilibré 2

10.3 Étude de cas : Prise de décisions de gestion

et rentabilité des clients 2

10.4 Étude de cas : Coûts de délégation et planification

stratégique — Établissement du budget des investissements 2

10.5 Étude de cas : Coûts de délégation et planification

stratégique — Établissement des prix de cession interne 1


Cours d’audit

Audit externe [AU1]

Audit externe avancé [AU2]

Audit interne et contrôles internes [MU1]

Analyse de cas : audit externe [BC2]


42 / ANNUAIRE

Sujet

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS D’AUDIT

Audit externe

(AU1)

Audit externe

avancé

(AU2)

Audit interne et

contrôles

internes

(MU1)

Attentes des utilisateurs à l’égard du rôle joué

par l’auditeur X X X

Contrôle interne X X X

Échantillonnage :

autres méthodes statistiques

échantillonnage discrétionnaire

échantillonnage statistique

Éléments probants X X X

Éthique X X X

Événements postérieurs à la date de clôture X X

Fraudes et actes illégaux X X X

Gestion de l’audit :

revue (contrôle qualité)

planification et supervision

rapports avec les clients

Influence des organismes de réglementation sur l’audit

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X X X

Lettre de recommandations X X

Missions d’attestation et missions sans audit X X

Normes d’audit :

Normes internationales

NAGR

X

X

X

X

Procédés :

analytiques

examen des opérations

feuilles de travail

sondages de conformité

sondages portant sur les opérations

sondages portant sur les soldes (sondages de

corroboration)

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Prospectus et rapports annuels

X

Rapport de l’auditeur :

rapport court standard

rapport long

rapports spéciaux

Règles de conduite professionnelle X X X

Responsabilités légales de l’auditeur X X

Risque d’audit et importance relative X X X

X

X

X

Techniques de contrôle assistées par ordinateur

(TCAO)

X

Audit opérationnel X X

Audit dans un cadre informatique X X X

Audit des organismes sans but lucratif

— Considérations particulières X

Audit d’une PME

X

Audit intégré X X


Audit externe / 43

AUDIT EXTERNE [AU1] À jour au 3 octobre 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Analyse quantitative pour les affaires [QU1]

Ce cours d’introduction présente de façon approfondie aux étudiants

des concepts et des procédés d’audit externe. Après avoir réussi le

cours AU1, les étudiants se seront familiarisés avec les matières

clés, dont les suivantes : le rapport d’audit, les normes et l’éthique

professionnelles, la responsabilité légale, les objectifs de l’audit, les

éléments probants et la documentation, la planification et l’analyse,

l’importance relative et le risque, le contrôle interne, l’audit par

sondages et l’audit informatique. Ce cours traite également des

fonctions et des procédés qui se rapportent au cycle des produits et

du recouvrement, au cycle des achats et des dépenses, aux soldes

des stocks et des immobilisations, au cycle de la production et des

salaires ainsi qu’au cycle du financement et de l’investissement. Il

traite en outre de la conclusion de l’audit, notamment de

l’évaluation et de la communication des constatations.

Le cours AU1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Smieliauskas et Bewley, Auditing, An International Approach,

5 e édition canadienne (Toronto, Ontario : McGraw-Hill Ryerson,

2010).

Manuel de l’ICCA — Certification, jusqu’à la mise à jour de

décembre 2010 (édition pour étudiant CGA achetée par l'entremise

d’un lien dans le cours en ligne).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION À L’AUDIT EXTERNE

1.1 Survol de l’audit 1

1.2 Risque lié à l’information 1

1.3 Expertise comptable 1

1.4 Rôle du chef de mission adjoint 2

1.5 Auditexterne et audit interne 2

1.6 Missions de certification 1

1.7 Missions d’audit, d’examen et de compilation 1

1.8 Rapports 1

1.9 Formulation d’une opinion 1


44 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

2. NORMES PROFESSIONNELLES, ÉTHIQUE

ET RESPONSABILITÉ LÉGALE

2.1 Normes professionnelles 1

2.2 Normes de certification, normes d’audit généralement

reconnues et procédures d’audit 1

2.3 Éthique professionnelle 1

2.4 Indépendance 1

2.5 Étude de cas sur l’éthique 1

2.6 Responsabilité légale et responsabilité éthique 2

2.7 Responsabilité envers les clients et les tiers 2

2.8 S’acquitter de la responsabilité légale 2

3. OBJECTIFS DE L’AUDIT, ÉLÉMENTS PROBANTS,

PROCÉDURES D’AUDIT ET DOCUMENTATION

3.1 Objectifs de l’audit 2

3.2 Objectifs particuliers de l’audit 1

3.3 Éléments probants 1

3.4 Procédés d’audit liés à la collecte d’éléments probants 1

3.5 Documentation 1

3.6 Activités préalables à la mission 1

3.7 Lettres de mission 2

4. PLANIFICATION, IMPORTANCE RELATIVE ET RISQUE

4.1 Planification de l’audit 1

4.2 Rôle de l’analyse dans la planification de l’audit 1

4.3 Analyse d’états financiers non audités 1

4.4 Détermination du seuil d’importance relative 1

4.5 Application de l’importance relative 1

4.6 Composantes du risque d’audit 1

4.7 Modèle de risque d’audit 1

4.8 Incidence du risque de l’entité à auditer sur le

risque anomalies significatives (RAS) 1

4.9 Programmes d’audit 1

5. CONTRÔLE INTERNE

5.1 Évaluation des contrôles internes 1

5.2 Responsabilité de la direction et de l’auditeur 1

5.3 Composantes du contrôle interne et

environnement de contrôle 1

5.4 Évaluation du contrôle interne 1

5.5 Stratégie d’audit mixte et stratégie corroborative 1

5.6 Objectifs des contrôles internes et procédés de contrôle 1

5.7 Documentation des contrôles internes 1

5.8 Évaluation du risque d’anomalies significatives 1

5.9 Tests des contrôles internes 1

5.10 Valeur des tests des contrôles dans le temps 1

5.11 Contrôle interne dans le cadre de la stratégie d’audit 1

5.12 Rapports d’audit sur les contrôles internes 2


Audit externe / 45

Niveau de compétence

6. SONDAGES EN AUDIT

6.1 Introduction aux sondages en audit 2

6.2 Sondage statistique et sondage non statistique 2

6.3 Erreur liée à un sondage et erreur hors sondage 2

6.4 Sondages des attributs et tests des contrôles 2

6.5 Détermination de la taille de l’échantillon et sélection d’un échantillon 2

6.6 Évaluation des résultats d’un sondage 2

6.7 Sondages de corroboration 2

6.8 Procédures de sondage pour les sondages de corroboration 2

6.9 Détermination de la taille de l’échantillon pour les sondages

de corroboration 2

6.10 Évaluation des résultats d’un sondage de corroboration 2

6.11 Sondages par unités monétaires 2

7. L’INFORMATIQUE ET L’AUDIT

7.1 Activités de l’entreprise et systèmes informatiques 1

7.2 Éléments principaux de l’environnement informatique actuel 2

7.3 Incidences sur l’audit : Procédures de contrôle interne 1

7.4 Incidences sur l’audit : Accès au système et conception 1

7.5 Contrôles généraux et contrôles des applications 2

7.6 Incidence du commerce électronique sur l’audit 2

7.7 Vérification des systèmes informatisés — Considérations générales 1

7.8 Stratégie générale pour l’audit de systèmes informatisés 1

7.9 Considérations relatives au contrôle interne — Ordinateur personnel,

Internet et bases de données 1

7.10 Approches pour l’audit de systèmes informatisés 1

7.11 Approches pour l’audit trans-logiciel 1

7.12 Audit à l’aide d’un ordinateur 1

8. CYCLE DES PRODUITS ET DU RECOUVREMENT

ET CYCLE DES ACHATS ET DES DÉPENSES

8.1 Méthode fondée sur le bilan 1

8.2 Cycle des produits et du recouvrement — Notions de base 1

8.3 Cycle des produits et du recouvrement — Tests des contrôles 1

8.4 Soldes de caisse 1

8.5 Créances 1

8.6 Créances — Procédures de corroboration 1

8.7 Créances — Confirmation 1

8.8 Cycle des achats et des dépenses — Notions de base 1

8.9 Cycle des achats et des dépenses — Tests des contrôles 1

8.10 Dettes d’exploitation et charges à payer — Connaissance de l’entité 1

8.11 Dettes d’exploitation et charges à payer — Procédures de corroboration 1


46 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

9. SOLDES DES STOCKS ET DES IMMOBILISATIONS, CYCLES

DE LA PRODUCTION ET DES SALAIRES, CYCLE

DU FINANCEMENT ET DE L’INVESTISSEMENT

9.1 Stocks — Connaissance de l’entité 1

9.2 Stocks — Procédures de corroboration 2

9.3 Stocks — Observation 1

9.4 Stocks de fabrication — Procédures de corroboration 2

9.5 Immobilisations — Connaissance de l’entité 2

9.6 Immobilisations — Procédures de corroboration 2

9.7 Cycles de la production et des salaires — Notions de base 2

9.8 Cycles de la production et des salaires — Tests des contrôles 2

9.9 Salaires — Procédures de corroboration 2

9.10 Cycle du financement et de l’investissement — Notions de base 1

9.11 Cycle du financement et de l’investissement — Tests des contrôles 2

10. INVESTISSEMENTS, DETTE À LONG TERME, SOLDES

DES CAPITAUX PROPRES ET CONCLUSION DE L’AUDIT

10.1 Investissements — Procédures de corroboration 2

10.2 Dette à long terme — Procédures de corroboration 2

10.3 Capitaux propres — Procédures de corroboration 2

10.4 Produits et charges 1

10.5 Éventualités 1

10.6 Communication avec le cabinet d’avocats d’un client 1

10.7 Déclarations de la direction 2

10.8 Personnes apparentées 1

10.9 Événements postérieurs à la clôture 2

10.10 Évaluation des constatations 2

10.11 Constatations et examens indépendants 2

10.12 Constatations et communication avec la direction 2

10.13 Communication avec le comité d’audit 2


Audit externe avancé / 47

AUDIT EXTERNE AVANCÉ [AU2] À jour au 3 octobre 2011

Préalable

Audit externe [AU1]

Comptabilité financière : Consolidation et autres concepts avancés

[FA4]

Théorie comptable et enjeux contemporains [AT1]

Description sommaire

Ce cours traite de façon exhaustive des procédures et des concepts

relatifs à l’audit externe et aux autres missions de certification, du

rôle de l’audit externe au sein de la société et des questions

d’actualité, tendances futures et facteurs environnementaux qui ont

des incidences sur les auditeurs et la profession. Les sujets abordés

comprennent le cadre professionnel, juridique et déontologique de

l’audit dans l’ère post-Enron, l’évaluation des contrôles internes

dans des environnements informatiques, la complexité qui résulte

des systèmes informatisés évolués, la fraude, la juricomptabilité et

les questions complexes qui touchent les rapports d’audit. Le cours

AU2 traite aussi des missions autres que l’audit type d’états

financiers, par exemple l’audit des états financiers consolidés et des

états financiers des organismes sans but lucratif, l’audit dans le

secteur public, l’audit, l’examen et la compilation des états

fiannciers des petites entreprises et l’intervention de l’auditeur sur

des documents de placement et des informations financières

prospectives.

Les étudiants apprennent à évaluer les méthodes et procédures

comptables, et à conseiller les clients sur ces méthodes et

procédures, en conformité avec les normes professionnelles. Ils

acquièrent ces compétences notamment au moyen de l’identification

et de l'analyse des facteurs de risque et des mesures visant à atténuer

le risque, au moyen d’outils technologiques que l’on trouve en

milieu de travail, de l’évaluation des systèmes de contrôle interne et

de la production de rapports à cet égard.

Matériel didactique

CD-ROM Internet AU2. Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures AU2, 14 e édition, CGA-Canada, 2011.

Manuel de l’ICCA — Certification, jusqu’à la mise à jour de

décembre 2010 (édition pour étudiant CGA achetée par l’entremise

d’un lien dans le cours en ligne).

Audit Command Language (ACL) pour Windows, version 9.1 CGA,

sur CD-ROM.

Guide d’utilisation du logiciel ACL, 4 e édition (Vancouver :

CGA-Canada, réimprimé en 2011.


48 / ANNUAIRE

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. LES ENJEUX CONCEPTUELS DE LA CERTIFICATION

1.1 La valeur d’un audit : l’incidence de la certification sur le processus

de prise de décision 1, 2

1.2 Les défis actuels de la profession d’auditeur 1

1.3 Les aspects économiques de l’audit 1

1.4 Le rôle et les objectifs des instances de normalisation, des autorités

de règlementation et des organisations professionnelles 1, 2

1.5 Les faillites d’entreprises et leurs répercussions sur la profession 1, 2

1.6 L’indépendance de l’auditeur et les menaces à l’indépendance 1

2. LA COLLECTE DES ÉLÉMENTS PROBANTS ET LE RAPPORT

2.1 Les rôles et les responsabilités des membres de l’équipe d’audit 1

2.2 Les relations des membres de l’équipe entre eux et avec le client 1

2.3 Le jugement professionnel 1

2.4 La distinction entre les différents types de risques 1, 2

2.5 Les éléments probants 1, 2

2.6 Les types d’anomalies 1, 2

2.7 Les estimations 1, 2

3. L’AUDIT AXÉ SUR LES SYSTÈMES STRATÉGIQUES

3.1 Le risque d’entreprise 1, 2

3.2 L’analyse de l’entreprise et de sa stratégie 1, 2

3.3 L’analyse et la réduction des risques 1

3.4 Le risque d’entreprise et le risque d’audit 1

3.5 L’analyse du rendement de l’entreprise et les états financiers 1

3.6 L’audit axé sur les systèmes stratégiques et les Normes canadiennes

d’audit 1

4. LES CONTRÔLES INTERNES DANS UN ENVIRONNEMENT

INFORMATISÉ

4.1 L’effet des systèmes d’information sur l’audit des contrôles internes

et le risque lié au contrôle 1

4.2 L’environnement de contrôle et le processus d’évaluation des risques 1

4.3 Les contrôles généraux informatiques 1

4.4 L’audit des contrôles au niveau de l’entité 1

4.5 Les activités de contrôle, l’information et la communication, ainsi que

le suivi des contrôles 1

4.6 Les tests des contrôles des applications 1

4.7 L’appui sur les rapports des auditeurs de sociétés de services 2

4.8 L’utilisation des travaux d’audit interne 2

5. LES CONTRÔLES D’ACCÈS ET LES TECHNIQUES D’AUDIT

ASSISTÉES PAR ORDINATEUR

5.1 Les politiques et les normes pour les contrôles d’accès 1, 2

5.2 Les contrôles d’accès physiques et logiques 1, 2

5.3 La sécurité des données et la confidentialité de l’information 1, 2

5.4 La sécurité des réseaux et des applications 1

5.5 Les types de TAAO et leurs avantages 1

5.6 L’utilisation des TAAO dans le cadre de l’examen analytique 1

5.7 L’utilisation des TAAO axées sur les systèmes pour tester les contrôles 2


Audit externe avancé / 49

Niveau de compétence

5.8 L’utilisation des TAAO axées sur les systèmes pour tester les contrôles 2

5.9 L’utilisation des TAAO axées sur les données dans le cadre des

procédures de corroboration 2

6. LES RÉPERCUSSIONS DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE SUR LES

CONTRÔLES

6.1 Les technologies Web utilisées par les organisations 2

6.2 L’identification des risques 2

6.3 Des considérations sur le contrôle interne 1, 2

6.4 Les éléments probants électroniques 1, 2

6.5 La collaboration avec les spécialistes des TI 2

6.6 L’audit en continu et le langage XBRL 2

6.7 L’ISO et les vignettes de sécurité 2

7. LA FRAUDE ET LA JURICOMPTABILITÉ

7.1 Le risque de fraude 1, 2

7.2 Les responsabilités de la direction et de l’auditeur 1

7.3 L’auditeur et la gestion des résultats 1

7.4 Les contrôles préventifs et les procédures de détection 1

7.5 La juricomptabilité et les enquêtes relatives à une fraude 1

7.6 Les tendances et les nouveaux enjeux dans le domaine des TI 1

7.7 Les techniques d’enquête actuelles et nouvelles 2

8. DES SUJETS DIVERS LIÉS À L’AUDIT AVANCÉ

8.1 Les évènements postérieurs à la date de clôture et la découverte d’une

anomalie significative après la délivrance du rapport 1

8.2 Les informations comparatives 1

8.3 Les communications avec les clients 1

8.4 Le rapport annuel et le rapport de gestion 1, 2

8.5 Les rapports liés à des normes étrangères 2, 3

8.6 Les missions initiales 1

8.7 Les questions relatives à l’audit d’une petite entreprise 1, 2, 3

8.8 L’audit des organismes sans but lucratif 2

8.9 L’audit des entités du secteur public 2

8.10 Les consultations 2

9. LES AUTRES MISSIONS

9.1 Les missions d’examen 1, 2

9.2 L’examen des états financiers intermédiaires 1, 2

9.3 Les autres missions de certification 2

9.4 Les missions de compilation 1, 2

9.5 Les procédures d’audit spécifiées 1, 2

9.6 L’intervention de l’auditeur sur des documents de placement 2

9.7 L’assistance fournie par l’auditeur aux placeurs et à d’autres tiers 2

9.8 Le consentement de l’auditeur à l’utilisation de son rapport

d’audit dans des documents désignés 2

9.9 Les conditions particulières 1, 2

9.10 Les prévisions et les projections 2, 3

9.11 Les rapports sur le contrôle interne à l'égard de l'information financière 2, 3

10. LA GOUVERNANCE D’ENTREPRISE, LES QUESTIONS D’ACTUALITÉ ET LES

ORIENTATIONS FUTURES

10.1 La gouvernance d’entreprise et les comités d’audit 1


50 / ANNUAIRE

10.2 La gouvernance en matière de TI et son harmonisation avec la stratégie

d’entreprise 1

10.3 La mise en œuvre des normes internationales 2

10.4 Le langage XBRL et l’infonuagique 2

10.5 Les rapports de développement durable et l’audit environnemental 1, 2


Audit interne et contrôles internes / 51

AUDIT INTERNE ET CONTRÔLES INTERNES [MU1] À jour au 5 mai 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Audit externe [AU1]

Ce cours traite des objectifs, notions, principes et techniques de

l’audit (vérification) interne. Les étudiants qui suivent le cours MU1

seront bien préparés à jouer un rôle clé dans l’équipe d’audit interne

d’un organisme privé ou public. Le cours couvre les matières

suivantes : le rôle de l’auditeur (vérificateur) interne, les types

d’audit, la gestion du risque d’entreprise, la planification de l’audit

interne, la phase de l’examen de l’audit interne, la communication

des résultats de l’audit et le suivi, les répercussions des technologies

de l’information sur l’audit interne, l’auditinterne de

l’approvisionnement, de la gestion des ressources humaines, de la

commercialisation et de la gestion financière et, enfin, l’audit

interne dans les organismes publics et sans but lucratif. Ce cours est

accompagné d’un logiciel qui permet d’illustrer les notions à l’étude

et de donner aux étudiants une expérience pratique.

CD-ROM Internet MU1. Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures MU1, CGA-Canada, 2011.

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Audit Command Language (ACL) pour Windows, version 9.1 CGA,

sur CD-ROM.

Niveau de compétence

1. UNE INTRODUCTION À L’AUDIT INTERNE

1.1 La définition de l’audit interne 1

1.2 L’étendue de l’audit interne 1

1.3 Les fonctions de la gestion 2

1.4 Le risque d’exploitation 1

1.5 Le rôle de l’auditeur interne 1

1.6 Les types de missions d’audit interne 1

1.7 La mesure de la performance 2

1.8 Le climat éthique 1

1.9 Les considérations d’ordre éthique 1

1.10 Une introduction aux études de cas 2

2. LES NORMES D’AUDIT INTERNE

2.1 Un aperçu 1

2.2 La mission, les pouvoirs et les responsabilités 1

2.3 L’indépendance et l’objectivité 1

2.4 La compétence et la diligence 1


52 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

2.5 Le recours aux services de fournisseurs externes pour le travail

d’audit interne 2

2.6 La gestion du service d’audit interne 1

3. LA GESTION DES RISQUES, LES MODÈLES DE CONTRÔLE ET

LA GOUVERNANCE

3.1 La gestion des risques 1

3.2 Le rôle de l’auditeur interne 1

3.3 Le processus d’évaluation des risques 1

3.4 Les modèles de contrôle 2

3.5 L’audit à l’aide de modèles de contrôle 2

3.6 L’autoévaluation du contrôle 2

3.7 La gouvernance 1, 2

3.8 Le rôle du comité d’audit 1, 2

3.9 Le gouvernement d’entreprise 2

4. LA PLANIFICATION DE L’AUDIT INTERNE

4.1 Le processus d’audit interne 1

4.2 Le processus de planification de l’audit interne 1

4.3 Un aperçu du processus de planification à long terme 2

4.4 La planification à long terme — Grille d’évaluation du risque 2

4.5 La planification à long terme — Une étude de cas 2

4.6 La planification de l’audit à court terme 2

4.7 La planification de la mission 1

4.8 La planification d’une mission — Une étude de cas détaillée 1

5. LA PHASE DE L’EXÉCUTION DES TRAVAUX DE L’AUDIT INTERNE

5.1 Un aperçu de la phase de l’exécution des travaux 1

5.2 La préparation du programme de travail 1

5.3 Les tests et les éléments probants 1

5.4 La définition de critères d’audit et l’élaboration

d’un programme d’audit — Une étude de cas 1

5.5 Les techniques d’audit assistées par ordinateur 1

5.6 Les logiciels d’audit généraux 1

5.7 L’évaluation des résultats de l’audit 1

5.8 La constitution et la revue des dossiers d’audit 2

5.9 L’audit interne et les fraudes 1

5.10 L’exécution d’une enquête sur une fraude 1

5.11 La fraude dans un cadre technologique 1, 2

6. LA COMMUNICATION DANS LE CADRE DE L’AUDIT INTERNE

ET LA PRODUCTION DU RAPPORT

6.1 Les techniques d’entretien 2

6.2 Le but et les objectifs du rapport d’audit interne 1

6.3 Les normes de communication des résultats de l’audit interne 1

6.4 Le contenu du rapport d’audit interne 1

6.5 La présentation du rapport d’audit interne 1, 2

6.6 Le suivi des recommandations 1

6.7 Le rapport d’audit interne — Une étude de cas 2

7. L’AUDIT DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION

7.1 L’incidence des TI sur le processus d’audit interne 2

7.2 L’audit en milieu informatisé 1


Audit interne et contrôles internes / 53

Niveau de compétence

7.3 Les types de risques dans un environnement TI 1

7.4 Les modèles de contrôle dans un environnement TI 2

7.5 Les contrôles généraux 1

7.6 Les contrôles des applications 1

7.7 Les contrôles des réseaux de communications 2

7.8 Les contrôles dans un environnement d’informatique utilisateur 1

7.9 Les technologies naissantes et l’auditeur 2

7.10 L’incidence du commerce électronique 2

8. LA COMMERCIALISATION, LES ACHATS ET LA PRODUCTION

8.1 La fonction commercialisation 2

8.2 L’audit de la fonction commercialisation — Une étude de cas 1

8.3 L’audit de la fonction commercialisation — L’analyse des

données 2

8.4 La fonction achats 2

8.5 L’audit de la fonction achats — Une étude de cas 1

8.6 La fonction production 2

8.7 L’audit de la fonction production — Une étude de cas 1

9. LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, LA TRÉSORERIE

ET LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE

9.1 La fonction gestion des ressources humaines 2

9.2 L’audit de la planification des ressources humaines

— Une étude de cas 1

9.3 L’audit de la planification des ressources humaines —

L’analyse des données 2

9.4 La fonction trésorerie 2

9.5 L’audit de la fonction trésorerie — Une étude de cas 1

9.6 L’audit du processus d’information financière 1

9.7 La planification stratégique 2

9.8 L’audit de la planification stratégique — Une étude de cas 1

10. L’AUDIT INTERNE DANS LE SECTEUR PUBLIC

ET LE SECTEUR DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF

10.1 Les rôles, les activités et les risques dans le secteur public 1

10.2 La gouvernance dans le secteur public 2

10.3 La vérification législative — Le rôle du vérificateur général 2

10.4 La vérification interne dans le secteur public 1

10.5 La vérification intégrée et la vérification de gestion 2

10.6 Les rôles, les activités, les risques et la gouvernance dans le secteur

des organismes sans but lucratif 2

10.7 Les facteurs propres à l’audit interne des OSBL 1


54 / ANNUAIRE

ANALYSE DE CAS : AUDIT EXTERNE [BC2] À jour au 20 juin 2011

Préalables

Description sommaire

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]

Analyse quantitative pour les affaires [QU1]

Audit externe [AU1] (terminé ou en cours)

L’Analyse de cas : audit externe a pour but de permettre aux

étudiants de se familiariser avec la préparation du dossier d’audit et la

réalisation de programmes d’audit externe. Le dossier d’audit

renferme les documents de travail nécessaires pour étayer l’opinion

de l’auditeur.

Dans cet exercice de simulation pratique, l’étudiant joue le rôle d’un

auditeur et met sur pied le dossier d’un audit de fin d’exercice avant

que ce dossier ne soit révisé par un associé. Le cours amène l’étudiant

à développer son expertise dans les quatre phases suivantes de

l’audit :





Planification et conception

Sondages portant sur le contrôle interne

Test direct des soldes financiers

Fin de l’audit et publication du rapport de l’auditeur

Le cours BC2 amène l’étudiant à travailler avec CaseWare pour

réaliser cinq travaux pratiques soumis en ligne.

Matériel didactique

Le cours BC2 se donne en ligne. Outre le contenu de l’analyse de cas,

les ouvrages de référence sont les suivants :

Manuel de l’ICCA — Certification, jusqu’à la mise à jour de

janvier 2011 (édition pour étudiant CGA achetée par l’entremise d’un

lien dans le cas en ligne).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du cours).

CaseWare 2010, version didactique de CGA-Canada.

1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ET INFORMATION FINANCIÈRE SUR

L’ENTREPRISE CLIENTE

2. GUIDE DE PRÉPARATION DU DOSSIER D’AUDIT


Analyse de cas : Audit externe / 55

3. TRAVAIL À EFFECTUER

1 Examiner les communications avec le client (lettre de confirmation, lettre de mission,

lettre de prise de contact et réponse)

2 Déterminer l’importance relative et effectuer l’analyse préliminaire

3 Déterminer le seuil d’importance et évaluer le risque inhérent

4 Se familiariser avec le contrôle interne de l’entreprise cliente et évaluer le risque

de non-contrôle

5 Concevoir et exécuter les tests des contrôles et les sondages bivalents

6 Effectuer l’audit de la trésorerie et des placements

7 Effectuer l’audit des créances à l’aide de l’échantillonnage en unités monétaires

8 Effectuer l’audit des stocks

9 Effectuer l’audit des dettes d’exploitation au moyen de l’échantillonnage non

statistique

10 Terminer l’audit

4. FEUILLES DE TRAVAIL

5. DOSSIER PERMANENT

6. DOCUMENTS DE L’ENTREPRISE CLIENTE

7. FEUILLES DE TRAVAIL VIERGES


56 / ANNUAIRE


Cours de finance

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Finance d’entreprise avancée [FN2]


58 / ANNUAIRE

Sujet

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS DE FINANCE

Fondements de la

finance d’entreprise

(FN1)

Finance

d’entreprise

avancée

(FN2)

Actions ordinaires, bons de souscription à des actions

et capital-actions convertible X X

Analyse financière X X

Capital :

coût du capital

à court terme et à long terme

Choix des investissements X X

Contrats de location X X

Dette à long terme et actions privilégiées X X

Éthique X X

Financement de projet et capital de risque X X

Gestion de la trésorerie X X

Gestion du fonds de roulement X X

Gestion du risque de trésorerie X X

Imposition X X

Opérations de couverture X X

Options X X

Planification :

à long terme X X

Politique de dividendes X X

Regroupements et acquisitions X X

Rendement prévu X X

Stratégie optimale d’investissement X X

Structure du capital :

incidence des impôts des sociétés

théorie de la structure du capital

Théories des marchés financiers :

modèle d’évaluation des actifs financiers efficience des marchés

financiers

théorie du portefeuille

Utilisation de techniques quantitatives :

modèles de planification financière des sociétés

analyse de sensibilité

Valeur actualisée ajustée X X

Valeur temporelle de l’argent X X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


Fondements de la finance d’entreprise 59

FONDEMENTS DE LA FINANCE D’ENTREPRISE [FN1] À jour au 3 octobre 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Microéconomie et macroéconomie [EM1]

Comptabilité financière: Actif [FA2]

Le cours FN1 est un cours de base sur la finance de gestion qui

porte sur les grandes décisions que les cadres financiers ont à

prendre. Il fournit aux étudiants une introduction à une grande

variété de sujets tels que l’analyse du milieu financier et de ses

composantes, les facteurs influant sur les taux de rendement,

l’évaluation des titres financiers, le choix des investissements et

l’estimation des flux de trésorerie, l’établissement du coût du

capital, la structure du capital, la politique de dividendes, la

location, la gestion du fonds de roulement, les instruments dérivés

et la planification financière. Ce cours est accompagné de feuilles

de calcul électroniques servant à illustrer les notions à l’étude tout

en donnant aux étudiants l’occasion d’acquérir une expérience

pratique en analyse financière.

Le cours FN1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Laurence Booth et W. Sean Cleary, Introduction to Corporate

Finance; Managing Canadian Firms in a Global Environment,

2 re édition (Toronto (Ontario), John Wiley & Sons, 2010).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

RAPPEL DES NOTIONS DE BASE

RNB.1 Formes juridiques de l’entreprise

RNB.2 Valeur temporelle de l’argent

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION À LA FINANCE D’ENTREPRISE

1.1 Principales tâches du gestionnaire des finances 1

1.2 Objectifs du gestionnaire des finances 1

1.3 Conflits d’intérêts 1

1.4 Système financier 2

1.5 Titres financiers principaux : titres à court terme 1

1.6 Titres financiers principaux: obligations 1

1.7 Titres financiers principaux: titres de participation 1

1.8 Capital de risque 2

1.9 Impôt des particuliers et des sociétés 1

2. FACTEURS INFLUANT SUR LES TAUX DE RENDEMENT

2.1 Taux d’intérêt comme coût de renonciation 1

2.2 Aperçu général des facteurs influant sur les taux de rendement 1

2.3 Effet de la structure temporelle des taux d’intérêt 2

2.4 Facteurs influant sur les taux de change 1

2.5 Primes de risque sur les obligations et les actions privilégiées 2


60 ANNUAIRE

Niveau de compétence

2.6 Efficience des marchés financiers 1

2.7 Considérations éthiques additionnelles 1

3. ÉVALUATION DES TITRES

3.1 Facteurs influant sur le cours des actions ordinaires 1

3.2 Relation entre le rendement prévu et le rendement exigé 1

3.3 Risque et rendement des portefeuilles d’actions 1

3.4 Facteurs influant sur le rendement exigé 1

3.5 Utilisation du modèle d’évaluation des actifs financiers (MEDAF)

dans l’évaluation des risques 1

3.6 Méthode du taux d’actualisation ajusté au risque (TAAR) 2

4. CHOIX DES INVESTISSEMENTS ET ESTIMATION DES FLUX DE

TRÉSORERIE

4.1 Processus de choix des investissements 2

4.2 Estimation des flux de trésorerie 1

4.3 Flux de trésorerie économiquement dépendants 2

4.4 Estimation des flux de trésorerie à risque (incertains) 2

4.5 Complications internationales 2

4.6 Entreprises dans des contextes multinationaux et multiculturels 1

5. MÉTHODES D’ÉVALUATION DU CHOIX DES INVESTISSEMENTS

5.1 Mesure de la richesse des actionnaires à l’aide de la valeur actualisée

nette (VAN) 1

5.2 Autres méthodes de choix des investissements 1

5.3 Limites des investissements 2

5.4 Utilisation des taux d’actualisation lors du choix des investissements 2

5.5 MEDAF et bêta d’un projet 1

5.6 Ajustement au risque par projet ou division 2

6. COÛT ET STRUCTURE DU CAPITAL

6.1 Établissement du coût du capital 1

6.2 Utilisation du coût du capital 2

6.3 Calcul du coût des composantes du coût du capital 1

6.4 Calcul de la pondération des composantes du coût en capital 1

6.5 Calcul du coût moyen pondéré du capital (CMPC) 1

6.6 Effets de la structure du capital sur le CMPC 2

6.7 Financement par emprunt, risque d’entreprise et risque financier 2

6.8 Effets du levier d’exploitation sur la structure du capital 2

6.9 Choix de la structure du capital 2

7. POLITIQUE DE DIVIDENDES ET LOCATION

7.1 Politique de dividendes et méthodes de versement 2

7.2 Différentes politiques de dividendes 1

7.3 Facteurs qui ont une incidence sur la politique de dividendes 2

7.4 Dividendes en actions et fractionnements d’actions 2

7.5 Rachats d’actions 2

7.6 Types de contrats de location 2

7.7 Évaluation de la décision de louer ou d’acheter 1


Fondements de la finance d’entreprise 61

Niveau de compétence

8. GESTION DU FONDS DE ROULEMENT

8.1 Gestion du fonds de roulement 2

8.2 Objectif de la gestion du fonds de roulement 2

8.3 Processus de gestion du fonds de roulement 2

8.4 Niveaux optimaux de trésorerie et de titres négotiables 1

8.5 Techniques de gestion de la trésorerie 1

8.6 Niveaux optimaux de créances clients 1

8.7 Niveaux optimaux de stocks 2

8.8 Gestion des dettes d’exploitation 1, 2

8.9 Titrisation 2

8.10 Fluctuations cycliques et planification des flux de trésorerie 1

8.11 Complications internationales 3

9. INTRODUCTION AUX INSTRUMENTS DÉRIVÉS

9.1 Contrats à terme normalisés et contrats à terme de gré à gré 2

9.2 Exigence de dépôts de garantie sur les marchés des contrats à terme

normalisés 1

9.3 Évaluation des contrats à terme normalisés et des contrats à terme

de gré à gré 1

9.4 Options et marchés sur options 2

9.5 Stratégies de base de la négociation d’options 2

9.6 Comparaison des options et des contrats à terme normalisés/contrats

à terme de gré à gré 1

9.7 Évaluation des options 1

9.8 Modèle d’évaluation des options de Black-Scholes 1

9.9 Swaps de devises et swaps de taux d’intérêt 2

9.10 Fondements de la gestion du risque de trésorerie 2

10. PLANIFICATION FINANCIÈRE

10.1 Éléments clés de la planification financière 2

10.2 Objectif et avantages de la planification financière 2

10.3 Modèles de planification financière 1

10.4 Décisions financières à long et court termes 2

10.5 Analyse de ratios 1

10.6 Évaluation d’entreprise, regroupements et acquisitions 2

10.7 Revue des considérations d’ordre éthique 1


62 ANNUAIRE

FINANCE D’ENTREPRISE AVANCÉE [FN2] À jour au 1 er février 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Ce cours de finance avancée présente un examen approfondi des

concepts et des outils auxquels le gestionnaire financier peut avoir

recours dans le cadre du processus décisionnel. Les étudiants y

apprennent à analyser les enjeux et à prendre de bonnes décisions en

matière de financement d’entreprise. Les sujets traités sont les

suivants : les marchés financiers et le risque du portefeuille; la

gestion des investissements dans un contexte d’incertitude; les

sources de fonds à long terme; la structure du capital et la politique

de dividendes; les moyens de financement particuliers et les

décisions d’investissement; une introduction à l’évaluation des

entreprises; la gestion du risque de trésorerie; les contrats à terme

normalisés, les contrats à terme de gré à gré, les options et les

swaps; la planification financière, ainsi que la planification à long

terme et les questions de stratégie dans le domaine de la finance.

CD-ROM Internet FN2. Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures FN2, 11 e édition, CGA-Canada, 2010.

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les notes de cours).

RAPPEL DES NOTIONS DE BASE

RNB.1 La valeur temporelle de l’argent (avec calculatrice)

RNB.2 La structure temporelle des taux d’intérêt

RNB.3 L’évaluations des obligations, des actions privilégiées

et des actions ordinaires

RNB.4 Le coût moyen pondéré du capital

RNB.5 Les notions de statistique

RNB.6 Les notions de gestion de la trésorerie

RNB.7 L’analyse financière

Niveau de compétence

1. LES MARCHÉS FINANCIERS ET LE RISQUE DE PORTEFEUILLE

1.1 Le transfert de la richesse 1

1.2 Les investissements dans des actifs réels 1

1.3 Les décisions d’investissement et de consommation 1

1.4 L’efficience du marché 2

1.5 L’estimation du rendement du portefeuille et du risque de portefeuille 1

1.6 Les portefeuilles efficients et la droite du marché 1

1.7 Le risque et le rendement d’un titre unique — MEDAF 1

1.8 Les problèmes liés à la délégation 1


Finance d’entreprise avancée 63

Niveau de compétence

2. LA GESTION DES INVESTISSEMENTS EN CONTEXTE

D’INCERTITUDE

2.1 La valeur actualisée nette et le taux de rendement interne 1

2.2 L’estimation des flux de trésorerie 1

2.3 Le calcul de la valeur actualisée nette 1

2.4 Les autres techniques d’évaluation 1

2.5 Les projets économiquement dépendants 1

2.6 L’ajustement en fonction de l’inflation 2

2.7 La gestion des investissements et le risque systématique 1

2.8 La gestion des investissements et le risque total 1

2.9 Le rationnement du capital 1

2.10 Le processus de gestion des investissements 2

2.11 Les plans et le contrôle de la gestion des investissements 2

3. LES SOURCES DE FONDS À LONG TERME

3.1 Le financement bancaire 1

3.2 L’éthique du crédit 1

3.3 Les obligations 1

3.4 Le refinancement des obligations 1

3.5 Les actions privilégiées 2

3.6 Le refinancement des actions privilégiées 1

3.7 Les actions ordinaires 1

3.8 Les bons de souscription et les titres convertibles 1

3.9 L’émission de titres 1

3.10 L’émission de droits 1

4. LA STRUCTURE DU CAPITAL ET LA POLITIQUE DE DIVIDENDES

4.1 Les sociétés sans levier financier et les sociétés avec levier financier 1

4.2 La théorie de la structure du capital dans des marchés parfaits 1

4.3 Les impôts et les autres facteurs ayant une incidence sur la structure

du capital 1

4.4 Les coûts associés à une faillite 2

4.5 Le choix de la structure du capital optimal 1

4.6 Les politiques de dividendes : théorie et pratique 1

4.7 Les versements de dividendes 1

4.8 Les solutions de rechange aux dividendes en espèces 1

5. LES MOYENS DE FINANCEMENT PARTICULIERS ET LES DÉCISIONS

D’INVESTISSEMENT

5.1 La méthode de la valeur actualisée ajustée 1

5.2 La méthode du coût moyen pondéré du capital 1

5.3 La méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires 1

5.4 Comparaison de la méthode de la VAA, de la méthode du CMPC et

de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires 1

5.5 Les types de contrats de location 1

5.6 La décision de louer ou d’acheter 1

6. UNE INTRODUCTION À L’ÉVALUATION DES ENTREPRISES

6.1 Le financement de projet 2

6.2 La mobilisation de capital de risque et les étapes du financement 2

6.3 Une introduction aux regroupements et acquisitions 1

6.4 Les acquisitions par emprunt 2


64 ANNUAIRE

Niveau de compétence

6.5 L’évaluation à l’aide des méthodes fondées sur les flux de trésorerie

actualisés 1

6.6 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie d’exploitation 1

6.7 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie disponibles pour la société 1

6.8 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie disponibles pour les

actionnaires 1

6.9 L’évaluation à l’aide des modèles de croissance des dividendes 1

6.10 L’évaluation à l’aide de la valeur comptable avec ajustements 2

6.11 L’évaluation à l’aide de multiples de prix 1

6.12 Les problèmes de délégation et d’éthique pour les regroupements

et les acquisitions 1

7. LA GESTION DU RISQUE DE TRÉSORERIE

7.1 Le risque de taux d’intérêt 1

7.2 Le risque de change 1

7.3 Le risque de prix des marchandises 1

7.4 La mesure du risque de taux d’intérêt d’un titre à l’aide de la

durée moyenne pondérée 1

7.5 La mesure du risque de portefeuille à l’aide de la durée moyenne

pondérée 1

7.6 La mesure du risque de taux d’intérêt à l’aide de l’analyse de l’écart 1

7.7 La mesure de l’exposition au risque à l’aide de l’analyse de

sensibilité et de l’analyse par scénarios 1

7.8 Les méthodes de gestion du risque 2

7.9 La mesure du risque à l’aide de la valeur à risque 1

7.10 Le financement du commerce international 2

8. LES CONTRATS À TERME NORMALISÉS, LES CONTRATS

À TERME DE GRÉ À GRÉ ET LES SWAPS

8.1 Les contrats à terme normalisés et les contrats à terme de gré à gré 1

8.2 L’établissement du prix des contrats à terme normalisés 1

8.3 Les opérations de couverture au moyen de contrats à terme

normalisés et de contrats à terme de gré à gré 1

8.4 Les swaps 1

8.5 L’éthique et le marché des produits dérivés 1

8.6 La gestion du risque de trésorerie — Une étude de cas 1

9. LES OPTIONS

9.1 Le marché des options 1

9.2 L’évaluation des options 1

9.3 Les titres de sociétés avec options 1

9.4 Les opérations de couverture au moyen d’options 1

9.5 Les coûts d’une couverture 1

9.6 L’éthique et le marché des options 1

9.7 Un cas intégré 1


Finance d’entreprise avancée 65

Niveau de compétence

10. LA PLANIFICATION FINANCIÈRE

10.1 Le processus de planification financière 2

10.2 Les prévisions 1

10.3 Les états financiers pro forma 1

10.4 La planification financière à court terme 1

10.5 Le financement à court terme et à long terme 1

10.6 L’analyse des ratios financiers 1

10.7 Le modèle de planification financière à long terme 1

10.8 Les décisions stratégiques et les considérations éthiques 1


66 ANNUAIRE


Cours d’informatique de gestion

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Stratégie des systèmes d’information [MS2]


68 ANNUAIRE

Sujet

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS D’INFORMATIQUE DE GESTION

Gestion des systèmes

d’information

(MS1)

Stratégie des systèmes

d’information

(MS2)

Administration X X

Analyse de systèmes :

analyse orientée objets

organigrammes

outils et techniques

phases

référentiel

spécifications

Applications

Bases de données :

caractéristiques

conception

concepts

types

Caractéristiques d’un système d’information de gestion X X

Composantes du matériel informatique

Conception et élaboration X X

Conception et technologie des entrées et sorties X X

Contrôle interne X X

Entretien des systèmes X X

Étapes et cycle de vie X X

Éthique X X

Fichiers :

conception

méthodes d’organisation

Gestion de projets X X

Information requise pour la prise de décision en matière de gestion X X

Interfaces utilisateur X X

Logiciels :

logiciels d’exploitation

langages de 4 e génération

programmes d’application

Mise à l’essai X X

Mise en place d’un système

Modélisation

Planification des systèmes X X

Prototypage X X

Réseaux de communication X X

Risque X X

Rôle stratégique X X

Système d’aide à la décision/Système d’information à l’intention

des cadres X X

Systèmes experts et intelligence artificielle

Traitement multitâche

Types de systèmes X X

Audit et contrôle X X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


Gestion des systèmes d’information 69

GESTION DES SYSTÈMES D’INFORMATION [MS1] À jour au 3 octobre 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Fondements de la comptabilité financière [FA1]

Le cours MS1 est un cours d’introduction qui traite de l’utilisation

des systèmes d’information gérés par ordinateur dans les domaines

de la gestion et de la comptabilité. Après avoir suivi ce cours, les

étudiants devraient avoir les connaissances nécessaires pour prendre

des décisions éclairées en ce qui concerne les applications des

technologies de l’information. Les matières à l’étude comprennent

le matériel et le logiciel des systèmes informatiques, l’organisation

des fichiers et des bases de données, les réseaux et les

télécommunications, le processus d’élaboration des systèmes, la

conception de solutions informatiques, la sécurité et le contrôle des

systèmes, l’intelligence artificielle et la gestion des systèmes

d’information.

Le cours MS1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Stair et Reynolds, Principles of Management Information Systems:

A Managerial Approach, 8 e édition (Boston, Thomson Course

Technology, 2008).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D’INFORMATION

1.1 Systèmes d’information : notions 2

1.2 Types de systèmes d’information 1

1.3 Systèmes d’information dans l’entreprise 1

1.4 Utilisation des systèmes d’information pour obtenir un avantage

concurrentiel 1

1.5 Justification de l’utilisation des systèmes d’information 2

1.6 Développement de systèmes 1

1.7 Rebuts, erreurs informatiques et mesures de sécurité 1

1.8 Délit informatique 1

1.9 Santé et environnement 2

1.10 Éthique 1

2. ÉLÉMENTS DE BASE DES SYSTÈMES INFORMATIQUES

2.1 Principales composantes du matériel informatique 1

2.2 Mémoire auxiliaire 1

2.3 Technologie des entrées et sorties 1

2.4 Types d’ordinateurs, normes, choix et mise à niveau 1, 2

2.5 Logiciels 1

2.6 Langages de programmation 2

2.7 Logiciels : problèmes et tendances 1


70 ANNUAIRE

Niveau de compétence

3. ORGANISATION DES FICHIERS ET DES BASES DE DONNÉES

3.1 Information et organisation des données 1

3.2 Méthodes d’organisation des fichiers 1

3.3 Systèmes de gestion de base de données 1

3.4 Bases de données : Stockage et analyse 2

3.5 Développement d’une base de données 2

4. PROCESSUS D’ÉLABORATION DES SYSTÈMES

4.1 Introduction à l’élaboration des systèmes 1

4.2 Planification des systèmes d’information 1

4.3 Cycle chronologique de l’élaboration des systèmes 1

4.4 Options autres que le CCÉS traditionnel 1

4.5 Facteurs ayant un effet sur la réussite de l’élaboration d’un système 2

4.6 Définition du système 1

4.7 Analyse de système 1

4.8 Organigrammes de données 1

4.9 Utilisation d’Excel en tant qu’outil d’élaboration d’organigrammes

de données 1

5. CONCEPTION DE SOLUTIONS INFORMATIQUES

5.1 Conception logique et physique 1

5.2 Tableurs

Exemple informatique 5-1 : Élaboration d’une solution

au moyen d’une feuille de calcul 1

5.3 Facteurs particuliers et conception de l’interface utilisateur 1

5.4 Mesures d’urgence et plan anti-sinistre 1

5.5 Contrôle des systèmes 1

5.6 Contrôles internes pour les systèmes informatiques 1

5.7 Obtention d’un choix d’options pour la conception des systèmes 2

5.8 Évaluation et choix de la conception d’un système 1

5.9 Rapport de conception 2

6. IMPLÉMENTATION, MAINTENANCE, SUIVI ET AUDIT

DES SYSTÈMES

6.1 Implémentation des systèmes 1

6.2 Développement de logiciels 1

6.3 Logiciels développés à l’interne 1

6.4 Outils et techniques de développement de logiciels 2

6.5 Préparation 1

6.6 Installation et mise à l’essai 1

6.7 Conversion et réception 1

6.8 Maintenance des systèmes 1

6.9 Suivi des systèmes 1

6.10 Audit des systèmes 2

6.11 Pistes d’audit 1

7. RÉSEAUX ET TÉLÉCOMMUNICATIONS

7.1 Concepts fondamentaux des télécommunications 2

7.2 Modèles de télécommunications 1

7.3 Types de réseaux 1

7.4 Informatique client/serveur 1

7.5 Informatique distribuée 1

7.6 Avantages et inconvénients de l’informatique client/serveur 1


Gestion des systèmes d’information 71

Niveau de compétence

7.7 Logiciels, protocoles et dispositifs de télécommunication 2

7.8 Télécommunications — Applications et problèmes 2

7.9 Internet 1

7.10 Web 1

7.11 Intranets et extranets 1

7.12 Enjeux d’Internet 2

8. COMMERCE ÉLECTRONIQUE, TRAITEMENT TRANSACTIONNEL

ET PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS

8.1 Introduction au commerce électronique 1

8.2 Commerce mobile 1

8.3 Applications de commerce électronique 2

8.4 Facteurs qui menacent le commerce électronique 1

8.5 Commerce électronique : stratégies de réussite 2

8.6 Infrastructure technologique 1

8.7 Systèmes de paiement électronique 2

8.8 Systèmes transactionnels 1

8.9 Progiciels de gestion intégrés 1

9. SYSTÈMES D’INFORMATION ET DE SOUTIEN À LA PRISE DE

DÉCISIONS

9.1 Prise de décisions et résolution de problèmes 1

9.2 Types de systèmes d’information de gestion et aspects fonctionnels 1

9.3 Systèmes d’information de gestion 1, 2

9.4 Systèmes d’aide à la décision 1

9.5 Systèmes d’aide à la décision de groupe 1

9.6 Exemple informatique 9-1 : Utilisation d’un tableur dans le cadre

de la prise de décisions 2

9.7 Systèmes d’information à l’intention des cadres 1

10. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET SYSTÈMES D’INFORMATION

10.1 Intelligence artificielle — Notions de base 2

10.2 Secteurs principaux de l’intelligence artificielle 2

10.3 Agents intelligents et robots 3

10.4 Systèmes experts 2

10.5 Applications des systèmes experts et de l’intelligence artificielle 2

10.6 Multimedia et réalité virtuelle 2

10.7 Autres systèmes spécialisés 2


72 ANNUAIRE

STRATÉGIE DES SYSTÈMES D’INFORMATION [MS2] À jour au 7 septembre 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Le cours MS2 est un cours avancé qui traite de l’analyse, de la

conception et de la mise en place d’un système d’informatique de

gestion. Prenant l’angle de la gestion stratégique, le cours a été

conçu pour les étudiants qui souhaitent améliorer leurs compétences

relativement au rôle des SI et des TI dans la planification

stratégique, à l’avantage concurrentiel et à la transformation de

l’entreprise, à la détermination des besoins du système, au cycle

d’élaboration des systèmes et à l’analyse de systèmes, à la

conception de systèmes et de processus, à l’implémentation de

systèmes, à la mise à l’essai et au soutien des systèmes, aux

technologies Internet, à l’extranet et à l’intranet, au commerce

électronique et à l’échange de données informatisé, à la gestion des

télécommunications et des réseaux, aux questions d’exploitation et

de sécurité dans le domaine des TI, et à l’aspect humain de la

gestion du changement dans le domaine des SI.

Le cours MS2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Laudon, Laudon et Brabston, Management Information Systems:

Managing the Digital Firm, 5 e édition canadienne (Toronto :

Pearson Canada, 2011).

MS2 Casebook, Pearson Custom Business Resources (Pearson

Learning Solutions, 2011)

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. IMPORTANCE STRATÉGIQUE DES SI

1.1 SI : partie intégrante de la planification stratégique 1

1.2 SI : atout concurrentiel 1

1.3 SI : outil de transformation de l’entreprise 1

1.4 SI et mondialisation 1

1.5 Gestion des ressources humaines affectées aux SI 2

1.6 Évolution rapide des SI 1

1.7 Les aspects éthiques de la fourniture d’informations pour les CGA 1,2

2. GESTION DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION — ORGANISATION ET

PLANIFICATION DES SI

2.1 Gestion des TI 1

2.2 Planification technologique à court et à long terme 1

2.3 Considérations relatives à la gestion des données et de l’information 2

2.4 Économie des SI 1, 2

2.5 Élaboration d’un plan stratégique pour les SI 1


Stratégie des systèmes d’information 73

Niveau de compétence

3. SURVOL DE L’ÉLABORATION DE SYSTÈMES ET CONSIDÉRATIONS

CONNEXES

3.1 Élaboration de systèmes 1

3.2 Méthodes et techniques d’élaboration de systèmes 1

3.3 Décision d’élaborer, d’acheter ou de s’abonner 1

3.4 Acquisition du logiciel et du matériel 1

3.5 Choix du fournisseur et questions d’ordre contractuel 2

3.6 Gestion de projet 1

4. CONCEPTION ET ANALYSE DE SYSTÈMES

4.1 Aperçu de la conception et de l’analyse de systèmes 1

4.2 Analyse de systèmes — Spécification des besoins 1

4.3 Modélisation de processus : diagrammes de flux de données 1

4.4 Modélisation de données : diagrammes entité-relation 1

4.5 Modélisation logique : anglais structuré 2

4.6 Analyse au moyen de cas d’utilisation 2

4.7 Conception de systèmes 2

4.8 Conception et analyse de systèmes dans les petites entreprises 2

4.9 Questions d’ordre éthique dans le cadre de l’élaboration de systèmes 2

5. IMPLÉMENTATION, MISE À L’ESSAI ET SOUTIEN DES SYSTÈMES

5.1 Installation et conversion des systèmes 1

5.2 Mise à l’essai dans le cadre de l’implémentation des systèmes 1

5.3 Assurance de la qualité dans l’élaboration de systèmes 1

5.4 Maintenance des systèmes 2

5.5 Amélioration et reconception des systèmes 2

5.6 Considérations relatives aux systèmes patrimoniaux 1

5.7 Évaluation des avantages d’un système 1

6. RÉSEAUX DE RÉSEAUX : INTERNET, EXTRANET, INTRANET ET WEB 2.0

6.1 Internet : un outil commercial 1

6.2 Utilisation d’Internet pour simplifier les activités 2

6.3 Technologies appuyant les décisions et les réunions virtuelles 1

6.4 Intranet et extranet 1

6.5 Usages stratégiques des technologies Internet 1

6.6 Web 2.0 1

7. COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET ÉCHANGE DE DONNÉES

INFORMATISÉ

7.1 Affaires électroniques, commerce électronique et prestation

électronique de services 1

7.2 Affaires électroniques : possibilités et défis à relever 1

7.3 Planification des activités de commerce électronique 2

7.4 Considérations relatives au financement 1

7.5 Sécurité, confidentialité, imposition et ressort 2

7.6 Échange de données informatisé et XML 2

7.7 Publication de rapports sur le Web et XBRL 2


74 ANNUAIRE

Niveau de compétence

8. GESTION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DES RÉSEAUX

8.1 Survol des télécommunications 1

8.2 Usages stratégiques des télécommunications 2

8.3 Notions de base sur les réseaux 1

8.4 Tendances de la gestion des réseaux 2

8.5 Sécurité des réseaux 1

8.6 Planification et gestion de réseaux sans fil 1, 2

8.7 Gestion du télétraitement 1

9. SI : EXPLOITATION ET SÉCURITÉ

9.1 Impartition et modèles d’impartition 1

9.2 Sécurité des SI : menaces et vulnérabilité 1

9.3 Mesures à prendre pour faire face aux menaces à la sécurité 1

9.4 Rôle de l’audit dans la sécurité des SI 2

9.5 Questions d’ordre éthique 1

10. L’ASPECT HUMAIN DE LA GESTION DES SI

10.1 Gestion des ressources internes et externes 1

10.2 Gestion du changement 1

10.3 Informatique utilisateur et formation 1

10.4 Gestion des attentes 1

10.5 Responsabilité sociale 1


Cours de fiscalité

Fiscalité des particuliers et des sociétés [TX1]

Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2]


76 / ANNUAIRE

Sujet

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA

COURS DE FISCALITÉ

Achat ou vente d’une entreprise — Actifs ou actions

Allocation du coût en capital et biens en immobilisation admissibles

Assujettissement à l’impôt — Principes de base

Fiscalité des

particuliers et des

sociétés

(TX1)

X

Fiscalité avancée

des particuliers et

des sociétés

(TX2)

Avantages accordés aux actionnaires X X

Décès et fiducie

Déduction pour gains en capital X X

Éthique X X

Fiscalité internationale

Gains et pertes en capital

Impôt minimal de remplacement

Non-résidents X X

Particuliers :

calcul du revenu net

calcul du revenu imposable et des impôts à payer

Planification fiscale X X

Processus administratifs

Règles anti-évitement

Remise de dettes

Réorganisations de sociétés

Revenu d’emploi

Revenu d’entreprise

Revenu tiré d’un bien

Sociétés :

calcul des impôts à payer

calcul du revenu imposable

Sociétés de personnes

Structure et interprétation de la LIR

Transfert de biens :

à une société canadienne imposable

entre les membres d’une famille

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X


Fiscalité des particuliers et des sociétés 77

FISCALITÉ DES PARTICULIERS ET DES SOCIÉTÉS [TX1] À jour au 5 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Comptabilité financière : Passif et capitaux propres [FA3]*

Le cours TX1 traite des notions et principes fondamentaux relatifs à

la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada (LIR). Ce cours insiste

sur la compréhension de la structure théorique de la LIR et permet

aux étudiants d’acquérir les compétences nécessaires pour en

appliquer les règles dans des cas pratiques. Les matières à l’étude

sont les suivantes : les notions de revenu et d’assujettissement à

l’impôt; les revenus tirés d’un emploi, d’une entreprise et d’un bien;

les avantages conférés à des actionnaires; les déductions; les gains

et les pertes en capital; le calcul du revenu imposable des

particuliers et des sociétés; la planification fiscale et la fiscalité

internationale. Il intègre aussi l’utilisation d’un logiciel de

préparation des déclarations de revenus.

Le cours TX1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Beam, Laiken et Barnett, Introduction to Federal Income Taxation

in Canada:Fundamentals, 4 e édition 2011-2012 (Toronto, Ontario :

CCH Canadienne Limitée, 2011) [fourni en version électronique et

en version imprimée].

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

CD-ROM ITA, lequel comprend :

Canadian Income Tax Act with Regulations, 92 e édition (North

York, Ontario : CCH Canadienne Limitée, 2011) [aussi offert en

version imprimée].

CD-ROM CANTAX T1Plus.

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION ET CONCEPT DE REVENU

1.1 Impôt sur le revenu : historique, objectifs et processus législatif 1, 2

1.2 Éthique professionnelle 1

1.3 Fraude fiscale, évitement fiscal et planification fiscale 1

1.4 Administration et mise en recouvrement 1, 2

1.5 Structure et interprétation de la Loi de l’impôt sur le revenu (LIR) 1

1.6 Apprendre à utiliser la LIR 1

1.7 Étapes du calcul de l’impôt sur le revenu 1

1.8 Exemple informatique :

Comment remplir une déclaration de revenus et de prestations 1

1.9 Assujettissement à l’impôt de la Partie I 1

1.10 Calcul du revenu 1

1.11 Étapes du calcul du revenu 1

* L’étudiant devra être admissible à l’examen.


78 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

2. REVENU D’EMPLOI

2.1 Définition du revenu d’emploi et du revenu d’une charge 1

2.2 Éthique de la planification fiscale touchant le personnel 1

2.3 Éléments inclus dans le revenu d’emploi 1

2.4 Avantages relatifs à l’utilisation d’une automobile et

autres avantages imposables 1

2.5 Options d’achat d’actions 1

2.6 Déductions dans le calcul du revenu d’emploi 1

2.7 Exemple informatique : Calcul du revenu d’emploi 1

3. REVENU D’ENTREPRISE

3.1 Définition du revenu d’entreprise 1

3.2 Principes généraux 1

3.3 Éléments à inclure dans le calcul du revenu d’entreprise 1

3.4 Restrictions concernant les montants déductibles 1

3.5 Déductions permises 1

3.6 Exemple informatique : Préparation d’un état des revenus

et dépenses aux fins de l’impôt 1

3.7 Cessation d’une entreprise et questions d’ordre éthique 1, 2

4. DÉDUCTION POUR AMORTISSEMENT ET BIENS

EN IMMOBILISATION ADMISSIBLES

4.1 Transactions entre personnes ayant un lien de dépendance 2

4.2 Amortissement fiscal 1

4.3 Déduction pour amortissement 1

4.4 Acquisition avec lien de dépendance (biens amortissables) 2

4.5 Biens en immobilisation admissibles 1

4.6 Exemple informatique : Déduction pour amortissement

et biens en immobilisation admissibles 1

5. REVENU TIRÉ D’UN BIEN, REVENU TIRÉ D’AUTRES

SOURCES ET AUTRES DÉDUCTIONS

5.1 Revenu tiré d’un bien : introduction 1

5.2 Intérêts 1

5.3 Dividendes 1

5.4 Revenu de location 2

5.5 Avantages conférés à des actionnaires 1

5.6 Autres revenus 1

5.7 Déductions sur le revenu tiré d’un bien et autres déductions 1

5.8 Épargne pour la retraite 1

5.9 Règles d’attribution 2

5.10 Exemple informatique : Calcul du revenu tiré d’un bien

et du revenu d’autres sources, et calcul d’autres déductions 1

6. GAINS ET PERTES EN CAPITAL

6.1 Introduction aux gains en capital 1

6.2 Biens en immobilisations et disposition 1

6.3 Règles générales pour la détermination des gains en capital

imposables et des pertes en capital déductibles 1

6.4 Dispositions particulières aux gains en capital et aux pertes en capital 1, 2

6.5 Règles particulières : Changement d’utilisation et échange de biens 2

6.6 Exemple informatique : Détermination des gains et des pertes en capital 1


Fiscalité des particuliers et des sociétés 79

Niveau de compétence

7. CALCUL DU REVENU IMPOSABLE ET DE L’IMPÔT

À PAYER — PARTICULIERS

7.1 Déductions dans le calcul du revenu imposable 1, 2

7.2 Déductions dans le calcul du revenu imposable — Pertes 1

7.3 Déduction pour gains en capital 2

7.4 Calcul de l’impôt de la Partie I 1

7.5 Crédits d’impôt remboursables et non remboursables 1, 2

7.6 Calcul de l’impôt de la Partie I.2 et fractionnement du revenu 2

7.7 Exemple informatique : Préparation d’une déclaration

de revenus et de prestations complète, exemple A 1

7.8 Exemple informatique : Préparation d’une déclaration de revenus

et de prestations complète, exemple B 1

8. REVENU IMPOSABLE ET IMPÔT À PAYER — SOCIÉTÉS 1

8.1 Genres de sociétés 1

8.2 Calcul du revenu net et du revenu imposable 1

8.3 Impôt fédéral de base, réduction du taux général et

abattement de l’impôt fédéral 1, 2

8.4 Sociétés liées et déduction accordée aux petites entreprises 1

8.5 Autres déductions dans le calcul de l’impôt à payer 2

9. REVENU IMPOSABLE ET IMPÔT À PAYER — SOCIÉTÉS 2

9.1 Impôt remboursable relatif au revenu de placement des SPCC 1

9.2 Impôt de la Partie IV 1

9.3 Principe de l’intégration et distribution des surplus d’une société 1, 2

9.4 Compte de dividende en capital 1, 2

9.5 Entreprises non constituées et sociétés de capitaux 1

9.6 Rémunération des actionnaires-dirigeants 1

9.7 Exemple informatique : Utilisation d’un programme

de planification fiscale (T1) 1

10. FISCALITÉ INTERNATIONALE

10.1 Personnes qui ne résident au Canada que pendant une partie

Non-résidents : impôt de la Partie I à payer 1

10.3 Non-résidents : impôt de la Partie XIII à payer 1

10.4 Conventions fiscales 2

10.5 Autres questions relatives à la fiscalité internationale 2

10.6 Éthique dans les opérations internationales 1


80 / ANNUAIRE

FISCALITÉ AVANCÉE DES PARTICULIERS ET DES SOCIÉTÉS [TX2] À jour au 20 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Fiscalité des particuliers et des sociétés [TX1]

Ce cours de fiscalité avancée est conçu pour aider à renforcer les

compétences en résolution de problèmes dans le cadre de l’exercice

professionnel. Il traite notamment des sujets suivants : les

réorganisations de sociétés, la planification fiscale et l’application

des principes et concepts fiscaux à des situations complexes faisant

intervenir des particuliers, des fiducies, des sociétés de personnes et

des sociétés. Le cours TX2 traite également des avantages accordés

aux actionnaires, des transferts de biens à une société, des

réorganisations de sociétés, des dispositions anti-évitement et

d’autres dispositions, de l’achat ou de la vente d’une entreprise, des

sociétés de personnes, des décès, des fiducies et des transferts de

biens entre membres d’une même famille.

CD-ROM Internet TX2. Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Recueil de lectures TX2, CGA-Canada, 2 e édition, 2011.

Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et Règlement annotés (LIR),

40 e édition (Brossard, Québec : Publications CCH ltée, 2011).

Législation et documentation fédérale, Volume 1, (Brossard,

Québec : Publications CCH ltée, 2011).

Niveau de compétence

1. LES AVANTAGES ACCORDÉS AUX ACTIONNAIRES

1.1 Les avantages accordés aux actionnaires 1

1.2 Les prêts aux actionnaires 1

1.3 Les actionnaires non-résidents 1

1.4 Le capital versé 1

1.5 Les dividendes réputés 1

1.6 L’éthique et la planification fiscale 1

1.7 La rédaction d’un avis d’ordre fiscal 1

2. LE TRANSFERT DE BIENS À UNE SOCIÉTÉ CANADIENNE IMPOSABLE

2.1 Les buts de l’utilisation de l’article 85 1

2.2 Les conditions d’application 1

2.3 La règle pour avantage accordé à des actionnaires liés 1

2.4 Le transfert d’un bien à une société affiliée 1

2.5 Les modifications du capital versé 1

2.6 Les formulaires de choix 1

2.7 Un exemple d’un transfert de biens 1


Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés 81

Niveau de compétence

3. LES RÉORGANISATIONS DE SOCIÉTÉS (PREMIÈRE PARTIE)

3.1 La vente d’actions avec lien de dépendance 1, 2

3.2 Le remaniement du capital 1

3.3 Les biens convertibles en actions d’une société 1

3.4 L’échange d’actions d’une société pour des actions d’une autre société 1

4. LES RÉORGANISATIONS DE SOCIÉTÉS (DEUXIÈME PARTIE)

4.1 La fusion 1

4.2 La liquidation d’une filiale détenue à 90 % ou plus 1

4.3 La liquidation d’une société canadienne 1

4.4 La présomption de gain en capital selon le paragraphe 55(2) 1

5. LES DIVERSES CONSIDÉRATIONS FISCALES

5.1 L’entreprise constituée ou non en société 1

5.2 Les déductions pour gains en capital 1, 2

5.3 Les remises de dettes et les saisies de biens 1, 2

5.4 Les règles anti-évitement 1, 2

6. L’ACHAT OU LA VENTE D’ENTREPRISES

6.1 L’achat ou la vente d’actions 1, 2

6.2 L’achat ou la vente de biens 1

6.3 Les biens ou les actions 1

6.4 L’acquisition de contrôle 1, 2

7. LES SOCIÉTÉS DE PERSONNES

7.1 Une définition 2

7.2 Le calcul du revenu 1, 2

7.3 Le calcul du PBR d’une participation dans une société de personnes 1

7.4 Le transfert de biens à la société de personnes et l’admission d’un

nouvel associé 1

7.5 Le départ d’un associé 1, 2

7.6 La dissolution d’une société de personnes 1

7.7 La société en commandite 2

7.8 Le transfert de biens par une société de personnes à une société 1

7.9 La déclaration de renseignements 1

8. LE DÉCÈS D’UN CONTRIBUABLE

8.1 Le revenu de l’année du décès 1, 2

8.2 La disposition réputée des biens au décès 1, 2

8.3 Les régimes de revenus différés 1

8.4 La prestation consécutive au décès 1

8.5 Les déductions, les crédits d’impôt et l’impôt minimum de

remplacement 2

8.6 La production des déclarations et le paiement de l’impôt 1

8.7 Les pertes réalisées par la succession 1

8.8 Le décès d’un actionnaire d’une société privée 1

8.9 La planification 1

8.10 Les multiples compétences requises 1


82 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

9. LES FIDUCIES

9.1 Les fiducies - Généralités 1, 2

9.2 La création d’une fiducie 1, 2

9.3 L’imposition d’une fiducie résidant au Canada 1

9.4 L’imposition des bénéficiaires 1

9.5 La disposition des biens de la fiducie tous les 21 ans 1

9.6 La participation au revenu d’une fiducie 1

9.7 La participation au capital et la liquidation d’une fiducie 1

9.8 L’utilisation de la fiducie 1

10. LE TRANSFERT DE BIENS ENTRE LES MEMBRES D’UNE FAMILLE

10.1 Les dons et les transactions avec lien de dépendance 1

10.2 Les règles d’attribution 1, 2

10.3 Le gel successoral 1

10.4 Des études de cas 1


Cours connexes

Communications d’affaires [CM1]

Microéconomie et macroéconomie [EM1]

Droit des affaires [LW1]

Analyse quantitative pour les affaires [QU1]


84/ ANNUAIRE

COMMUNICATIONS D’AFFAIRES [CM1] À jour au 20 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours aidera les futurs experts-comptables à obtenir les aptitudes

dont ils auront besoin, en matière de rédaction, pour bien réussir

dans leurs communications commerciales et leurs études. Il propose

une méthode de rédaction en trois étapes (planification, rédaction

d’un brouillon et révision), oriente les étudiants dans le processus

souvent complexe de rédaction et de révision de documents et

encourage l’analyse critique de la communication écrite et orale. Ce

cours comprend une révision des notions de base de la grammaire,

de l’orthographe et du bon usage. Les travaux pratiques portent sur

la rédaction de documents commerciaux courants, tels des notes de

service, des lettres et des rapports soignés.

Le cours CM1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Lannon et Klepp, Technical Communication, 4 e édition canadienne

(Toronto : Addison Wesley Longman, 2009).

Aaron, The Little Brown Essential Handbook, 3 e édition canadienne

(Toronto, Addison Wesley Longman, 2008) [dans les modules du

cours, on désigne cet ouvrage comme le manuel].

Pearson Education, mytechcommlab (ce site anglais est une

ressource en matière de grammaire, de rédaction et de recherche,

lequel accompagne l’ouvrage Technical Communication).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les module du cours).

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION AUX PROCESSUS DE RÉDACTION ET DE LECTURE

1.1 Importance du processus de rédaction 1

1.2 Planification de la rédaction 1

1.3 Trouver des idées 1

1.4 Méthodes d’organisation 2

1.5 Lecture analytique 1

1.6 Planification du rapport soigné 1

2. GRAMMAIRE, ORTHOGRAPHE ET PONCTUATION; ALS

2.1 Orthographe 1

2.2 Structure des phrases 1

2.3 Ponctuation 2

2.4 Conseils lorsque l’anglais est la langue seconde 2


Communications d’affaires 85

Niveau de compétence

3. BIEN RÉDIGER — RÉVISION

3.1 Pourquoi utiliser l’anglais standard 2

3.2 Révision 1

3.3 Éléments d’importance — Aperçu 1

3.4 Éléments secondaires — Paragraphes et phrases 1

3.5 Détail — Cohérence et exactitude 1

3.6 Choisir le mot juste 1

3.7 Révision linguistique — Liste de contrôle 1

4. NOTES DE SERVICE; RECHERCHE PRINCIPALE ET

DEMANDE DE PROPOSITIONS

4.1 Notes de service — Critères d’efficacité 1

4.2 Notes de services convaincantes 1

4.3 Structure des notes de service — Utilisation de plans 1

4.4 Courriel et étiquette 1

4.5 Collecte de données pour le rapport soigné 1

4.6 Demande de propositions 1

5. STYLES DE RÉDACTION ET STYLES CULTURELS; PLAN DE

RAPPORT

5.1 Styles de rédaction 1

5.2 Communiquer en fonction des cultures 2

5.3 Plan d’un rapport soigné 1

6. RÉDACTION DE LETTRES D’AFFAIRES EFFICACES

6.1 Correspondance d’affaires — Utilisation et format 2

6.2 Lettres convaincantes 1

6.3 Lettres positives et constructives 1

6.4 Rédaction de lettres — Stratégies 1

7. RÉDACTION DE SOMMAIRES EFFICACES

7.1 Importance du sommaire 2

7.2 Rédaction de sommaires — Stratégies 1

7.3 Aspects pratiques du sommaire 1

8. RÉDACTION DE LA VERSION DÉFINITIVE DU RAPPORT SOIGNÉ

8.1 Rédaction du rapport 1

8.2 Règles et usages du rapport et format 2

8.3 Éthique et modes de présentation des sources 1, 2

8.4 Style du rapport soigné 1

8.5 Dernière étape de révision 1

9. ANALYSES DE CAS

9.1 Introduction à l’analyse de cas 2

9.2 Méthode d’analyse en neuf étapes 1

10. TECHNIQUES DE RÉDACTION DE RÉPONSES D’EXAMENS

10.1 Rédaction de réponses d’examens — Préparation et stratégies 2

10.2 Exemple d’examen 1


86 / ANNUAIRE

MICROÉCONOMIE ET MACROÉCONOMIE [EM1] À jour au 6 mai 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours présente les thèmes, les concepts et les théories propres à

la microéconomie et à la macroéconomie. Il permet d’obtenir de la

pratique très utile dans l’application d’un raisonnement économique

aux problèmes concernant les décisions et les prévisions dans les

secteurs des affaires, de l’industrie et du gouvernement. Les

étudiants acquièrent une bonne compréhension du fonctionnement

de l’économie canadienne et de son interaction avec l’économie

mondiale. Les notions traitées sont les suivantes : l’offre, la

demande et le prix, l’élasticité et le contrôle des prix, les coûts de

fabrication et les décisions se rapportant à la production, les

structures du marché et l’établissement des prix, les questions, le

rendement, la politique et les indicateurs économiques nationaux, la

monnaie, la banque et l’intérêt, le chômage et l’inflation et, enfin,

l’environnement commercial et financier mondial.

Le cours EM1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Parkin et Bade, Economics: Canada in the Global Environment,

1 re édition pour les CGA (Toronto, Ontario, Pearson Education

Canada Inc., 2010).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. INTRODUCTION À L’ÉTUDE DE L’ÉCONOMIE

1.1 Définition de l’économie 1

1.2 Élaboration et utilisation de graphiques 2

1.3 Limites du potentiel de production 1

1.4 Demande 1

1.5 Offre 1

1.6 Établissement des prix 1

1.7 Compréhension des graphiques en économie 1

2. ÉLASTICITÉ ET RÉGLEMENTATION DES PRIX

2.1 Élasticité de la demande par rapport aux prix 1

2.2 Élasticité de la demande par rapport à d’autres facteurs 2

2.3 Élasticité de l’offre par rapport aux prix 1

2.4 Surplus du consommateur et du producteur 2

2.5 Réglementation des prix 1

2.6 Éthique et économie 1


Microéconomie et macroéconomie / 87

Niveau de compétence

3. COÛT DE PRODUCTION

3.1 Problème économique de l’entreprise 1

3.2 Efficience des entreprises 1

3.3 Contraintes et coûts à court terme de l’entreprise 1

3.4 Économies d’échelle et coûts à long terme 2

4. STRUCTURES DU MARCHÉ : CONCURRENCE ET MONOPOLE

4.1 Types de structures du marché 1

4.2 Concurrence pure 1

4.3 Autres aspects de la concurrence pure 2

4.4 Monopoles 1

4.5 Discrimination des prix et autres questions relatives aux monopoles 1

4.6 Loi sur les monopoles 2

5. STRUCTURES DU MARCHÉ : CONCURRENCE MONOPOLISTIQUE

ET OLIGOPOLE; DÉTERMINATION DES TAUX DE SALAIRES

5.1 Définition de la concurrence monopolistique et de l’oligopole 1

5.2 Prix, production et efficience dans un secteur où la concurrence

est monopolistique 1

5.3 Stratégies prix-bénéfice des entreprises des secteurs oligopoles 1

5.4 Détermination des taux de salaires 1

6. INTRODUCTION AUX INDICATEURS MACROÉCONOMIQUES

6.1 Produit intérieur brut 1

6.2 Taux de chômage 1

6.3 Inflation et indice des prix à la consommation 1

6.4 PIB potentiel 1

7. MONNAIE, BANQUE ET TAUX D’INTÉRÊT

7.1 Marché des fonds disponibles pour avances 1

7.2 Influence des gouvernements sur le marché des

fonds disponibles pour avances 2

7.3 Définition de la monnaie 1

7.4 Système bancaire et création de la monnaie 1

7.5 Détermination des taux d’intérêts 1

8. DÉCISIONS RELATIVES AUX DÉPENSES

8.1 Offre globale 1

8.2 Demande globale 1

8.3 Équilibre macroéconomique 1

8.4 Plans de dépenses 1

8.5 Multiplicateur 1

9. CHÔMAGE ET INFLATION

9.1 Cycles d’inflation 1

9.2 Courbe de Phillips 2

9.3 Politique budgétaire 1

9.4 Autres multiplicateurs 1

9.5 Politique monétaire 1

9.6 Comparaison entre politique monétaire et politique budgétaire 1


88 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

10. ENVIRONNEMENT MONDIAL

10.1 Avantages comparés et gains résultant des échanges 1

10.2 Autres sujets relatifs au commerce 1

10.3 Comptes de balance des paiements 1

10.4 Marché des changes 1

10.5 Éthique et économie 1


Droit des affaires / 89

DROIT DES AFFAIRES [LW1] À jour au 2 mars 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

L’objectif de ce cours est de fournir aux étudiants les outils

nécessaires pour éviter les problèmes juridiques possibles,

reconnaître les situations qui exigent des connaissances spécialisées

en droit et communiquer de façon efficace avec un avocat. À cette

fin, les étudiants sont initiés au système juridique canadien, au droit

de la responsabilité civile délictuelle et à la responsabilité

professionnelle, aux principes du droit en matière de contrats, aux

lois régissant différents types de contrats commerciaux, notamment

les contrats de vente, d’assurance et de travail, aux relations entre

débiteurs et créanciers, aux différents types d’entreprises : agence,

entreprise individuelle, société de personnes et société de capitaux.

Le cours LW1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Yates, Bereznicki-Korol et Clarke, Business Law in Canada,

8 e édition (Toronto, Ontario, Prentice Hall, 2008).

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Niveau de compétence

1. SYSTÈME JURIDIQUE CANADIEN

1.1 Nature du droit 2

1.2 Catégories de droit 2

1.3 Origine du droit 2

1.4 Sources du droit 2

1.5 Droit canadien 2

1.6 Droits de la personne 2

1.7 Charte canadienne des droits et libertés 2

1.8 Tribunaux 2

1.9 Recours aux tribunaux 2

1.10 Frais juridiques 2

1.11 Solutions de rechange à la poursuite en justice 2

1.12 Avantages et inconvénients du règlement extrajudiciaire des différends 2

2. DROIT DE LA RESPONSABILITÉ DÉLICTUELLE

ET RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE

2.1 Droit de la responsabilité délictuelle 2

2.2 Fondement de la responsabilité délictuelle 2

2.3 Délits civils intentionnels commis envers une personne ou un bien 2

2.4 Délits civils intentionnels particuliers aux entreprises 2

2.5 Droit de la négligence 1

2.6 Dommages-intérêts pour négligence 1

2.7 Responsabilité professionnelle en cas de négligence 1

2.8 Responsabilité professionnelle 2

2.9 Organismes professionnels 2


90 / ANNUAIRE

Niveau de compétence

3. FORMATION DU LIEN CONTRACTUEL (PREMIÈRE PARTIE)

3.1 Qu’est-ce qu’un contrat 2

3.2 Types de contrats 1

3.3 Offre 1

3.4 Résiliation de l’offre 1

3.5 Acceptation 1

3.6 Communication de l’acceptation 1

3.7 Contrepartie 1

3.8 Formes de contreparties nulles 1, 2

3.9 Utilisation d’un sceau 1

4. FORMATION DU LIEN CONTRACTUEL (DEUXIÈME PARTIE)

4.1 Capacité de s’obliger — Mineurs et enfants en bas âge 1

4.2 Capacité de s’obliger — Aliénation mentale et ivresse 1

4.3 Légalité de l’objectif 1

4.4 Types de contrats contraires à l’ordre public 1

4.5 Intention de faire produire des obligations juridiques

à la convention 1

4.6 Formes de confirmation par écrit et exigences en la matière 1

5. INTERPRÉTATION DU CONTRAT ET RÉSILIATION DU LIEN

CONTRACTUEL

5.1 Erreur 1

5.2 Clauses contractuelles 2

5.3 Représentation trompeuse 2

5.4 Effet relatif des contrats 2

5.5 Cession de droits contractuels 2

5.6 Résolution à la suite de l’exécution 1

5.7 Résolution à la suite d’une entente 1

5.8 Décharge pour impossibilité d’exécution d’un contrat et par action

d’une loi 1

5.9 Résolution à la suite d’une rupture de contrat 1

5.10 Recours en cas de rupture de contrat 1

6. CONTRATS SPÉCIAUX : VENTE

6.1 Contrat de vente : Introduction 1

6.2 Contrat de vente : Titre et risque 1

6.3 Titre et risque en vertu des lois sur la vente d’objets 1

6.4 Contrat de vente : Conditions implicites et garanties 1

6.5 Dispositions de dérogation 1

6.6 Contrat de vente : Recours 2

6.7 Lois sur la protection des consommateurs 2

7. CONTRATS SPÉCIAUX : ASSURANCE ET TRAVAIL

7.1 Nature des contrats d’assurance 2

7.2 Nature de l’intérêt assurable 1

7.3 Condition de la plus entière bonne foi 1

7.4 Subrogation 1

7.5 Relation employeur-employé 2

7.6 Trois types de relations employeur-employé 2

7.7 Contrat de travail : cessation d’emploi et congédiement 1

7.8 Lois sur le bien-être des employés 2

7.9 Négociation collective 2


Droit des affaires / 91

Niveau de compétence

8. RELATIONS ENTRE LE DÉBITEUR ET LE CRÉANCIER

8.1 Titres négociables 2

8.2 Contrats de location 2

8.3 Opérations garanties : Approche traditionnelle 1

8.4 Opérations garanties : Lois sur les sûretés mobilières 1

8.5 Loi sur les banques 1

8.6 Faillite et insolvabilité 2

8.7 Administration et règlement d’une faillitte 2

9. ENTREPRISES : RELATIONS MANDANT-MANDATAIRE

ET SOCIÉTÉS DE PERSONNES

9.1 Relations mandant-mandataire 1

9.2 Création et cessation des relations mandant-mandataire 1

9.3 Tâches du mandant et du mandataire 1

9.4 Droits des tiers dans les relations mandant-mandataire 1

9.5 Entreprises individuelles 1

9.6 Nature des sociétés de personnes 1

9.7 Responsabilité des associés 1

9.8 Relations entre les associés d’une société de personnes 1

9.9 Sociétés en commandite et sociétés à responsabilité limitée 1

10. ENTREPRISES : SOCIÉTÉS PAR ACTIONS

10.1 Méthodes de constitution en société par actions 2

10.2 Types de sociétés par actions 1

10.3 Nature de la société par actions 1

10.4 Responsabilité contractuelle de la société par actions 1

10.5 Dirigeants et administrateurs 1

10.6 Droits des actionnaires 1

10.7 Protection des actionnaires 1

10.8 Conventions d’actionnaires 2


92 / ANNUAIRE

ANALYSE QUANTITATIVE POUR LES AFFAIRES [QU1] À jour au 20 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Dans ce cours, les étudiants se familiariseront avec l’analyse de

données, qui est essentielle à la prise de bonnes décisions d’affaires.

Les matières traitées dans le cours QU1 sont les suivantes : les

données et la présentation des données, la probabilité, l’analyse des

décisions, les distributions, les applications de l’échantillonnage et

l’analyse du risque, l’estimation statistique, le sondage des

hypothèses, la régression et la corrélation, la régression multiple, les

indices, les séries chronologiques, la théorie statistique de la

décision et une introduction à la programmation linéaire. Ce cours

est accompagné d’un logiciel servant à démontrer les notions de

statistique à l’étude.

Le cours QU1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Keller, Statistics for Management and Economics, 8 e édition

(South-Western Cengage Learning, 2008).

CD-ROM de Statistics for Management and Economics.

Niveau de compétence

1. DONNÉES : DESCRIPTION ET PRÉSENTATION

1.1 Introduction à la statistique 1

1.2 Types de données 1

1.3 Graphiques pour les données qualitatives 2

1.4 Techniques de graphiquage pour les données quantitatives 1

1.5 Description de la relation entre deux variables 2

2. MESURES SOMMAIRES

2.1 Symboles de notation 1

2.2 Caractéristiques de valeur centrale 1

2.3 Calcul de la moyenne géométrique 1

2.4 Caractéristiques de dispersion 1

2.5 Caractéristiques de position relative 2

2.6 Caractéristiques d’association 1

3. PROBABILITÉ : NOTIONS FONDAMENTALES

3.1 Introduction à la probabilité 1

3.2 Règles de probabilité 1

3.3 Distributions de probabilité 1

3.4 Distribution binomiale 1

3.5 Distribution de Poisson 1

4. DISTRIBUTION NORMALE ET ÉCHANTILLONNAGE

4.1 Distribution normale 1

4.2 Distribution de t 1

4.3 Collecte de données et échantillonnage 1

4.4 Distribution de la moyenne 1


Analyse quantitative pour les affaires / 93

Niveau de compétence

5. DISTRIBUTION ET ESTIMATION

5.1 Distribution de la proportion 1

5.2 Estimation 1

5.3 Détermination de la taille de l’échantillon 1

5.4 Introduction aux tests d’hypothèses 1

6. TESTS D’HYPOTHÈSES

6.1 Tests d’hypothèses sur la moyenne — Écart type de la population

inconnu 1

6.2 Tests d’hypothèses sur une proportion 1

6.3 Tests d’hypothèses sur la différence entre deux moyennes

— Échantillons indépendants 1

6.4 Tests d’hypothèses sur la différence entre deux moyennes — Paires 1

6.5 Tests d’hypothèses sur la différence entre deux proportions 1

7. RÉGRESSION ET CORRÉLATION

7.1 Régression linéaire simple 1

7.2 Évaluation du modèle 1

7.3 Corrélation 1

7.4 Régression multiple 1

8. INDICES ET ANALYSE CHRONOLOGIQUE

8.1 Indices 1

8.2 Analyses chronologiques et prévision 1

8.3 Analyse des tendances 1

9. THÉORIE STATISTIQUE DE LA DÉCISION

9.1 Introduction à l’analyse des décisions 1

9.2 Analyse des décisions étayée d’informations supplémentaires 1

9.3 Prise de décision dans un contexte d’incertitude 1

10. PROGRAMMATION LINÉAIRE

10.1 Résolution d’équations linéaires et représentation des

inégalités linéaires sur un graphique 1

10.2 Modèle de programmation linéaire 1

10.3 Analyse de sensibilité par graphique 1

10.4 Utilisation de Solver 1

10.5 Applications 1


94 / ANNUAIRE


Cours d’applications au milieu professionnel

PA1 : Exercice professionnel [PA1]

PA2 : Gestion financière stratégique [PA2]


96 / ANNUAIRE

PA1 : EXERCICE PROFESSIONNEL À jour au 15 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Consulter l’annuaire de l’association des CGA de votre région.

Le cours PA1 : Exercice professionnel est l’un des deux cours de

synthèse sur les applications au milieu professionnel du Programme

d’études professionnelles des CGA. Les étudiants suivent ce cours

une fois qu’ils ont terminé les cours de niveau 4 et les cours

d’option. Le cours PA1 donne aux étudiants l’occasion de s’exercer

à appliquer les compétences professionnelles requises pour un

nouveau CGA, en préparation à l’examen PA1.

Matériel didactique CD-ROM Internet PA1, 2011.

Le cours PA1 donne un aperçu des questions liées à l’exercice

professionnel du point de vue d’un professionnel comptable externe

qui fournit à l’organisme des services consultatifs d’affaires. Le

cours met l’accent sur les compétences en comptabilité financière,

en fiscalité, en certification et en éthique. Les études de cas donnent

aux étudiants l’occasion d’intégrer et d’appliquer les connaissances

acquises dans le cadre des niveaux de la formation du Programme

d’études professionnelles des CGA. Par ailleurs, dans le cadre des

groupes de discussion en ligne, les étudiants s’exercent à gérer des

situations professionnelles. En outre, les travaux de groupe

permettent aux étudiants de développer leurs compétences en

communication, en travail d’équipe et en gestion du temps.

Le cours PA2 : Gestion financière stratégique est le second cours de

synthèse sur les applications au milieu professionnel. Dans le cadre

de ce cours, les étudiants abordent les questions du point de vue

d’un professionnel comptable interne qui travaille au sein de

l’organisme.

1. UNE INTRODUCTION À L’EXERCICE DE LA PROFESSION

1.1 L’expertise comptable

1.2 Un aperçu du processus de rédaction

2. LE JUGEMENT PROFESSIONNEL, LA COMPÉTENCE ET L’ESPRIT CRITIQUE

2.1 Le jugement professionnel

2.2 La compétence professionnelle

2.3 L’esprit critique

2.4 L’information à caractère privé et la confidentialité

2.5 Les réponses aux questions à réponse courte

3. LA PENSÉE CRITIQUE ET LE PROCESSUS D’ANALYSE DE CAS

3.1 Une initiation à la pensée critique

3.2 La pensée critique sous l’angle analytique

3.3 La validation de la fiabilité de données auprès d’une source d’information

3.4 Une vue d’ensemble des études de cas


PA1 : Exercice professionnel 97

4. LA MÉTHODE D’ANALYSE DE CAS

4.1 Le diagnostic du problème

4.2 L’analyse des problèmes

4.3 La production des solutions envisageables

4.4 Les critères de décision

4.5 La prise de décisions

4.6 Comment échapper aux pièges de l’étude de cas

5. L’APPLICATION DES TECHNIQUES D’ÉTUDE DE CAS AUX CAS DE SYNTHÈSE

5.1 La planification de l’étude de cas

5.2 L’évaluation de la nature du cas

5.3 Le classement des problèmes et la planification de la réponse

5.4 La communication et le professionnalisme

5.5 Les techniques pratiques

6. LES ENJEUX ACTUELS (PREMIÈRE PARTIE)

6.1 La gouvernance d’entreprise

6.2 Les services aux petites entreprises et aux organismes sans but lucratif

6.3 L’audit et les éléments probants numériques

6.4 Le blanchiment d’argent

7. LES ENJEUX ACTUELS (DEUXIÈME PARTIE)

7.1 Le langage XBRL

7.2 Vers un langage international commun de l’information

7.3 L’évaluation en comptabilité générale

7.4 La responsabilité de l’entreprise et la mesure de la valeur

8. RÉPONDRE AUX QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE

8.1 Le but et la forme des questions à choix multiple

8.2 La nature des questions à choix multiple

8.3 La conception des questions à choix multiple

8.4 Comment aborde-t-on les questions à choix multiple

8.5 Les techniques de préparation

9. UNE ÉTUDE DE CAS — EXERCICE PRATIQUE (PREMIÈRE PARTIE)

9.1 Des exemples de cas de synthèse

10. UNE ÉTUDE DE CAS — EXERCICE PRATIQUE (DEUXIÈME PARTIE)

10.1 Des exemples d’étude de cas synthèse

10.2 Les examens types

MATÉRIEL DES COURS PRÉALABLES

Récapitulatifs des cours

Résumés des modules

MISES À JOUR DES PCGR ET DES NVGR


98 / ANNUAIRE

PA2 : GESTION FINANCIÈRE STRATÉGIQUE À jour au 15 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Consulter l’annuaire de l’association des CGA de votre région.

Le cours PA2 : Gestion financière stratégique est l’un des deux

cours de synthèse sur les applications au milieu professionnel du

Programme d’études professionnelles des CGA. Les étudiants

suivent ce cours une fois qu’ils ont terminé les cours de niveau 4 et

les cours d’option. Le cours PA2 donne aux étudiants l’occasion de

s’exercer à appliquer les compétences professionnelles requises

pour un nouveau CGA, en préparation à l’examen PA2.

Matériel didactique CD-ROM Internet PA2, 2011.

Le cours PA2 donne un aperçu de la gestion financière stratégique

du point de vue du gestionnaire financier interne de l’organisme. Le

cours met l’accent sur les compétences en comptabilité financière,

en comptabilité de gestion, en finance et en éthique. Les études de

cas donnent aux étudiants l’occasion d’intégrer et d’appliquer les

connaissances acquises dans le cadre des niveaux de la formation du

Programme d’études professionnelles des CGA. Par ailleurs, dans le

cadre des groupes de discussion en ligne, les étudiants s’exercent à

gérer des situations professionnelles. En outre, les travaux de

groupe permettent aux étudiants de développer leurs compétences

en communication, en travail d’équipe et en gestion du temps.

Le cours PA1 : Exercice professionnel est le second cours de

synthèse sur les applications au milieu professionnel. Dans le cadre

de ce cours, les étudiants abordent les questions du point de vue

d’un professionnel comptable externe qui fournit à l’organisme des

services consultatifs d’affaires.

1. LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE

1.1 Les trois tâches exigées par l’élaboration d’une stratégie

1.2 Les outils d’évaluation de l’environnement concurrentiel

1.3 L’éthique de la confrontation

1.4 La relation entre les stratégies à tous les échelons de l’organisation

1.5 Le leadership stratégique

1.6 Les contrôles

1.7 Un aperçu du processus de rédaction

2. LA GOUVERNANCE D’ENTREPRISE ET LES QUESTIONS ÉTHIQUES

2.1 La responsabilité sociale de l’entreprise

2.2 La responsabilité de l’entreprise à l’égard des parties prenantes

2.3 La gestion morale et les parties prenantes

2.4 La gouvernance d’entreprise et les contrôles

2.5 Le manquement à l’éthique des entreprises

2.6 L’importance de la gestion financière stratégique

2.7 Les réponses aux études de cas abrégées

2.8 Le traitement des questions éthiques dans les cas

3. LES INSTRUMENTS D’ANALYSE FINANCIÈRE STRATÉGIQUE


PA2 : Gestion financière stratégique 99

3.1 La différence entre la comptabilité de gestion et la gestion stratégique des coûts

3.2 L’analyse coût-volume-profit

3.3 L’analyse du positionnement stratégique

3.4 L’analyse de la chaîne de valeur

3.5 L’analyse des inducteurs de coûts

3.6 L’analyse de la valeur pour les actionnaires

3.7 Une vue d’ensemble des études de cas

3.8 Comment échapper aux pièges de l’étude de cas

4. LA PENSÉE ET L’ANALYSE CRITIQUES

4.1 Le diagnostic du problème

4.2 Une initiation à la pensée critique

4.3 La pensée critique sous l’angle analytique

4.4 La validation de la fiabilité de données auprès d’une source d’information

4.5 L’analyse des problèmes

4.6 La production des solutions envisageables

4.7 Les critères de décision

4.8 La prise de décisions

5. L’APPLICATION DES TECHNIQUES D’ÉTUDE DE CAS À L’ÉTUDE DES CAS DE

SYNTHÈSE

5.1 La planification de l’étude de cas

5.2 L’évaluation de la nature du cas

5.3 Le classement des problèmes et la planification de la réponse

5.4 La communication et le professionnalisme

5.5 Les techniques pratiques d’analyse de cas

6. LE CHANGEMENT, LE LEADERSHIP ET LES COMPÉTENCES EN RELATIONS

INTERPERSONNELLES

6.1 La mise en œuvre et la gestion du changement

6.2 Pourquoi les employés résistent au changement

6.3 Le rôle du leadership dans le changement organisationnel

6.4 Vaincre la résistance au changement

7. L’ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE, LA STRATÉGIE DE TI ET LA

PLANIFICATION DE MESURES D’URGENCE

7.1 L’évaluation de la performance financière et ses limites

7.2 Les méthodes non financières d’évaluation de la performance

7.3 L’évaluation de la stratégie

7.4 La stratégie des TI et le rôle du gestionnaire financier

7.5 La planification de la continuité des activités, la planification de mesures d’urgence

et la planification antisinistre

8. RÉPONDRE AUX QUESTIONS À CHOIX MULTIPLE

8.1 Le but et la forme des questions à choix multiple

8.2 La nature des questions à choix multiple

8.3 La conception des questions à choix multiple

8.4 Comment aborde-t-on les questions à choix multiple

8.5 Les techniques de préparation


100 / ANNUAIRE

9. UNE ÉTUDE DE CAS — EXERCICE PRATIQUE (PREMIÈRE PARTIE)

9.1 Des exemples de cas de synthèse

10. UNE ÉTUDE DE CAS — EXERCICE PRATIQUE (DEUXIÈME PARTIE)

10.1 Un exemple d’étude de cas synthèse

10.2 Les examens types

MATÉRIEL DES COURS PRÉALABLES

Récapilatifs des cours

Résumés des modules

MISES À JOUR DES PCGR ET DES NVGR


Cours d’informatique

Informatique 3 : Comptabilité avec ERP Sage Accpac [CT3]


102 / ANNUAIRE

INFORMATIQUE 3

Comptabilité avec ERP Sage Accpac [CT3] À jour au 7 septembre 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours autodidactique de comptabilité informatisée traite de

l’application du système comptable primé Sage Accpac. Les

étudiants apprendront à créer un plan comptable, à entrer et à

modifier les renseignements relatifs aux différents numéros de

comptes, à créer, éditer et gérer des lots d’opérations, à enregistrer

des lots d’opérations et à régulariser et fermer le grand livre. Les

étudiants apprendront également à imprimer des balances de

vérification et des états financiers, à mettre en forme les états

financiers et à créer un nouvel ensemble de données pour le système

ERP Sage Accpac.

Ordinateur et imprimante correspondant à la configuration minimale

ou recommandée

Microsoft Windows 7 ou Windows Vista (SP1) (version anglaise

seulement)

Microsoft Word et Excel 2007 ou 2010 – version de 32 bits

seulement

Système ERP Sage Accpac version CGA 5.6A

1. PROGRAMME DE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE ET SYSTÈME ERP SAGE

ACCPACC VERSION CGA 5.6A : PRINCIPES DE BASE

1.1 Journaux et grands livres

1.2 Aperçu du programme de comptabilité générale

1.3 Plan comptable

1.4 Systèmes comptables manuels

1.5 Systèmes comptables informatisés

1.6 Introduction au grand livre Accpac

1.7 Installation du programme et des données

1.8 Lancement de la version CGA 5.6A du système ERP de Sage Accpac

1.9 Votre bureau

1.10 Utilisation d’un grand livre

1.11 Questions d’autoévaluation

2. PLAN COMPTABLE

2.1 Utilisation d’une fenêtre de saisie

2.2 Fenêtre des comptes généraux

2.3 Aide d’Accpac

2.4 Impression de la balance de vérification d’ouverture

2.5 Impression et examen du plan comptable

2.6 Ajout, modification et suppression de comptes

2.7 Sauvegarde des comptes du grand livre

2.8 Questions d’autoévaluation


Informatique 3 / 103

3. GESTION DES OPÉRATIONS

3.1 Écritures du grand livre et lots d’opérations d’Accpac

3.2 Fenêtre de saisie des écritures de journal dans le grand livre général

3.3 Visualisation et impression d’un lot d’opérations

3.4 Entrée des opérations

3.5 Modification d’un lot d’opérations

3.6 Suppression d’un lot d’opérations

3.7 Questions d’autoévaluation

4. REPORT DE LOTS D’OPÉRATIONS

4.1 Situation du lot

4.2 Sauvegarde avant le report

4.3 Report individuel de lots

4.4 Report de lots en groupes

4.5 Correction des erreurs des opérations après le report

4.6 Questions d’autoévaluation

5. IMPRESSION D’ÉTATS ET ÉCRITURES DE RÉGULARISATION

5.1 États du grand livre

5.2 Impression d’une liste d’opérations

5.3 Impression d’une balance de vérification

5.4 Écritures de régularisation

5.5 Écritures de régularisation apportées aux exercices précédents

5.6 Questions d’autoévaluation

6. CONCEPTION ET IMPRESSION DES ÉTATS FINANCIERS

6.1 Impression des états financiers

6.2 Modification d’états financiers

6.3 Modification d’un fichier de spécifications

6.4 Création d’un fichier de spécifications

6.5 Questions d’autoévaluation

7. UTILISATION D’ACCPAC

7.1 Plan comptable logique

7.2 Procédés de mise à jour

7.3 Procédés d’exploitation

7.4 Procédés de fin de mois

7.5 Procédés de fin d’exercice

7.6 Début d’un nouvel exercice

7.7 Contrôles internes

7.8 Questions d’autoévaluation

7.9 Conclusion

ANNEXE A : INSTALLATION DU SYSTÈME ERP SAGE ACCPAC VERSION CGA 5.6A

A.1 Désinstallation du système ERP Sage Accpac version CGA 5.3A

A.2 Installation du système Microsoft SQL Server 2008 Express

A.3 Installation du système ERP Sage Accpac version CGA 5.6A

A.4 Guides d’utilisation d’Accpac

A.5 Désinstallation du système ERP Sage Accpac version CGA 5.6A


104 / ANNUAIRE

ANNEXE B : SOLUTIONS DES QUESTIONS D’AUTOÉVALUATION

ANNEXE C : GESTION DES DONNÉES BUDGÉTAIRES

C.1 Saisie et modification des données budgétaires

C.2 Affichage et impression des données budgétaires

ANNEXE D : GLOSSAIRE


Cours du SAIT

Applications Internet [IA1/BCPT 383]

Gestion de réseau pour les directeurs financiers [NM1/BCPT 385]

Principes fondamentaux du marketing [MK1/MKTG 224]

Principes fondamentaux du comportement organisationnel [OB1/MGMT 240]

Gestion de base de données pour les directeurs financiers [DM1/ACCT 483]

Commerce électronique [EE1/ACCT 480]

Intégration des processus d’affaires [BP1/ACCT 493]

Gestion de projet pour les directeurs financiers [PM1/ACCT 487]


106 / ANNUAIRE

APPLICATIONS INTERNET [IA1/BCPT 383] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Ce cours donne aux étudiants les solides connaissances de base dont

ils auront besoin pour utiliser Internet en affaires. Les matières à

l’étude comprennent l’infrastructure Internet, les principales

applications Internet, notamment le courriel et le Web, les outils de

recherche et de collaboration, la sécurité, ainsi que les

considérations d’ordre social et les questions de gestion. De manière

à approfondir leur connaissance des technologies utilisées, les

étudiants acquerront une expérience pratique de l’utilisation

d’applications en ligne et des principaux langages de

programmation Internet.

CD Internet IA1

1. INTERNET ET SON INFRASTRUCTURE

1.1 Débuts d’Internet

1.2 Fonctionnement d’Internet

1.3 Infrastructure d’Internet

1.4 Accès à Internet

1.5 World Wide Web

1.6 Répercussions sociales sur le village planétaire

1.7 Respect des lois

1.8 Coût total de possession (CTP)

2. COURRIEL

2.1 Évolution du courriel

2.2 Rudiments du courriel

2.3 Courriel sur le Web

2.4 Options et paramètres

2.5 Gestion des pourriels

2.6 Technologies convergentes

2.7 Sécurité et virus

2.8 Politiques en matière de confidentialité et de gestion

3. NAVIGATEURS

3.1 Navigateurs

3.2 Langage standard de balisage généralisé (SGML)

3.3 XML et XBRL

3.4 Feuilles de style en cascade (CSS)

3.5 Personnalisation du navigateur

3.6 Protection du navigateur

3.7 Protection des transactions effectuées sur le Web

4. RECHERCHE, INTERACTION ET ÉCHANGE D’IDÉES

4.1 Avantages de la recherche en ligne

4.2 Éthique et recherche en ligne

4.3 Utilisation des fils de discussion pour la recherche en ligne

4.4 Utilisation des groupes de discussion pour la recherche en ligne

4.5 Listes de diffusion et alimentation en nouvelles Usenet

4.6 Éviter le plagiat


Applications Internet / 107

5. INFORMATIQUE MOBILE

5.1 Accès sans fil Internet

5.2 Architecture sans fil

5.3 Accès sans fil Blackberry

5.4 Accès Internet sur téléphone cellulaire

5.5 Technologie Wi-Fi

5.6 CTP des appareils mobiles

6. ÉTHIQUE DES AFFAIRES SUR LE WEB

6.1 Affaires électroniques sur le Web

6.2 Consommateurs

6.3 Sécurité

6.4 Vie privée

6.5 Questions d’ordre territorial, fiscal et juridique

6.6 Gouvernance et TI

6.7 Fournisseurs de services applicatifs

7. CRÉATION D’UNE PAGE WEB

7.1 Conception d’un site Web

7.2 Création d’une page Web

7.3 HTML

7.4 Éditeurs de page Web

7.5 Éléments graphiques et sonores

7.6 Suivi du trafic

7.7 Accroissement du trafic

7.8 Pages Web interactives

8. LANGAGES WEB ÉVOLUÉS

8.1 Programmation de page Web

8.2 Programmes côté client

8.3 Programmes côté serveur

8.4 Normes du Web

8.5 Maintenance de site Web

9. SÉCURITÉ

9.1 Sécurité dans Internet

9.2 Sécurité et confidentialité dans Internet

9.3 Délits informatiques

9.4 Coupe-feu

9.5 Biométrie

9.6 Plan de gestion des risques

9.7 Plan de continuité

9.8 Plan de sécurité

10. RESPONSABILITÉ SOCIALE D’ENTREPRISE ET COLLECTIVE

10.1 Responsabilité sociale d’entreprise (RSE)

10.2 Plan de responsabilisation sociale de l’entreprise

10.3 RSE et gestion de l’utilisation d’Internet en milieu de travail

10.4 RSE et cybercriminalité

10.5 RSE et éducation et formation en ligne


108 / ANNUAIRE

GESTION DE RÉSEAU POUR LES DIRECTEURS FINANCIERS [NM1/BCPT 385]

À jour au

1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Ce cours, qui porte sur la gestion des technologies de réseau dans

les applications d’affaires, traite notamment des technologies sousjacentes

de télécommunication, de communication de données et de

réseau. Il est conçu pour des gestionnaires et a comme objectif de

permettre à ces derniers d’apprendre à choisir des technologies de

réseau et à diriger le personnel technique affecté aux réseaux. Il

permet également aux étudiants d’approfondir les aspects suivants

des réseaux : les composants et les topologies, la planification et la

gestion, la sécurité et le contrôle d’accès, les questions de gestion,

notamment en ce qui a trait à la sauvegarde et à la reprise, à la

confidentialité et à l’éthique, les considérations d’ordre juridique et

les nouvelles technologies et tendances.

Fitzgerald et Dennis, Data Communication and Networking,

9 e édition, (Hoboken, New Jersey, John Wiley & Sons, 2007)

CD-ROM Internet NM1

1. INTRODUCTION À LA GESTION DE RÉSEAU ET À LA COMMUNICATION DE

DONNÉES

1.1 Introduction à la gestion de réseau

1.2 Histoire et évolution des télécommunications

1.3 Réseaux et modèles en réseaux

1.4 Normes des réseaux

1.5 Tendances

1.6 Incidences sur la gestion

2. COUCHE APPLICATION

2.1 Architecture des applications

2.2 World Wide Web

2.3 Courrier électronique

2.4 Autres applications

2.5 Incidences sur la gestion

3. COUCHE PHYSIQUE ET COUCHE LIAISON DE DONNÉES

3.1 Circuits

3.2 Transmission de données

3.3 Multiplexage

3.4 Commande d’accès au support et traitement des erreurs

3.5 Limites des messages et efficacité de la transmission

3.6 Incidences sur la gestion

4. COUCHE RÉSEAU ET COUCHE TRANSPORT

4.1 Fonctions et protocoles des couches réseau et transport

4.2 Fonctions de la couche transport

4.3 Adressage

4.4 Routage

4.5 Exemple de protocole TCP-IP


Gestion de réseau pour les directeurs financiers / 109

4.6 Incidences sur la gestion

5. RÉSEAUX LOCAUX D’ENTREPRISE (RLE ou LAN)

5.1 Introduction aux RLE

5.2 Composantes d’un RLE

5.3 Ethernet

5.4 Ethernet commuté

5.5 Pratiques exemplaires en matière de conception de RLE

5.6 Amélioration de la performance des RLE

5.7 Incidences sur la gestion

6. RÉSEAUX LOCAUX SANS FIL (RL sans fil ou WLAN)

6.1 Introduction aux RL sans fil

6.2 Éléments d’un RL sans fil

6.3 Wi-Fi et norme IEEE 802.11

6.4 WiMAX et norme IEEE 802.16

6.5 Bluetooth et norme IEEE 802.15

6.6 Meilleurs pratiques en matière de conception des RL sans fil

6.7 Amélioration de la performance des RL sans fil

7. RÉSEAUX FÉDÉRATEURS

7.1 Composantes d’un réseau fédérateur

7.2 Architecture d’un réseau fédérateur

7.3 Technologies des réseaux fédérateurs

7.4 Pratiques exemplaires en matière de conception de réseaux fédérateurs

7.5 Amélioration de la performance des réseaux fédérateurs

7.6 Incidences sur la gestion

7.7 Point de rencontre : armoire de répartition

8. RÉSEAUX MÉTROPOLITAINS (RM ou MAN), RÉSEAUX ÉTENDUS (RE ou WAN)

ET INTERNET

8.1 Marché des entreprises de télécommunications

8.2 Réseaux à commutation de circuits, à circuits spécialisés et à commutation de

paquets

8.3 Réseaux privés virtuels

8.4 Choix des services de RM et de RE

8.5 Fonctionnement d’Internet

8.6 Technologies de l’accès Internet

8.7 Pratiques de gouvernance liées à l’Internet et Internet 2

8.8 Incidences sur la gestion

9. SÉCURITÉ DES RÉSEAUX

9.1 Importance de la sécurité des réseaux

9.2 Évaluation des risques

9.3 Planification de la continuité des opérations

9.4 Contrôle des accès non autorisés

9.5 Pratiques exemplaires en matière de sécurité des réseaux

9.6 Incidences sur la gestion


110 / ANNUAIRE

10. CONCEPTION, GESTION ET SOUTIEN DE RÉSEAUX

10.1 Procédés et analyse des besoins en conception de réseaux

10.2 Technologies de conception de réseaux

10.3 Évaluation des coûts

10.4 Conception en vue de la performance

10.5 Configuration, performance et gestion d’anomalies

10.6 Soutien à l’utilisateur final

10.7 Gestion des coûts

10.8 Incidences sur la gestion

10.9 Conclusion du cours


Principes fondamentaux du marketing / 111

PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING [MK1/MKTG 224] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Le cours d’initiation MK1 donne aux étudiants une solide

connaissance de base des principes du marketing. Les sujets abordés

comprennent notamment les grandes lignes du processus de

marketing, le rôle du marketing dans l’entreprise, l’environnement

du marketing, le comportement des consommateurs particuliers et

commerciaux, la prise de décisions de marketing, la mise au point et

la gestion des produits et services, la mise au point et la gestion

d’une stratégie de prix, la mise au point et la gestion d’une stratégie

de distribution, la mise au point et la gestion d’une stratégie de

promotion, et les questions d’actualité.

Crane et al., Marketing, 6 e édition canadienne (Toronto, Ontario,

McGraw-Hill Ryerson, 2006)

CD-ROM Internet MK1

1. APERÇU DU PROCESSUS DE MARKETING

1.1 Qu’est-ce que le marketing

1.2 Définition et satisfaction des besoins et des désirs des consommateurs

1.3 Comment le marketing est devenu si important

1.4 Éthique et responsabilité sociale

2. RÔLE DU MARKETING DANS L’ENTREPRISE

2.1 Niveaux de stratégie de l’entreprise

2.2 Orientation stratégique et marketing

2.3 Processus de marketing stratégique — Phase de planification

2.4 Processus de marketing stratégique — Phase de mise en œuvre

2.5 Processus de marketing stratégique — Phase de contrôle

3. ENVIRONNEMENT DU MARKETING

3.1 Analyse de l’environnement

3.2 Facteurs sociaux

3.3 Facteurs économiques

3.4 Facteurs technologiques

3.5 Facteurs concurrentiels

3.6 Facteurs réglementaires

4. COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS (PARTICULIERS

ET ENTREPRISES)

4.1 Processus de décision d’achat des simples consommateurs (particuliers)

4.2 Facteurs psychologiques qui influencent le comportement des simples

consommateurs

4.3 Facteurs socioculturels qui influencent le comportement des simples consommateurs

4.4 Types de consommateurs commerciaux

4.5 Décisions d’achat en entreprise

4.6 Achats en ligne en entreprise


112 / ANNUAIRE

5. PRISE DE DÉCISIONS DE MARKETING

5.1 Recherche en marketing

5.2 Techniques d’étude exploratoire

5.3 Recherche formelle : conception, analyse et conclusions

5.4 Considérations d’ordre éthique dans le processus de recherche en marketing

5.5 Technologies de l’information et initiatives de marketing

5.6 Segmentation du marché

5.7 Positionnement des produits

5.8 Prévision de ventes

6. MISE AU POINT ET GESTION DES PRODUITS ET SERVICES

6.1 Produits de consommation et produits industriels

6.2 Raisons qui empêchent un nouveau produit de s’implanter

6.3 Processus de lancement d’un nouveau produit

6.4 Cycle de vie d’un produit

6.5 Stratégie de marque et gestion de la marque

6.6 Conditionnement, étiquetage et garantie

6.7 Services

6.8 Achat de services par les consommateurs

6.9 Commercialisation des services

7. MISE AU POINT ET GESTION D’UNE STRATÉGIE DE PRIX

7.1 Nature et importance de l’établissement des prix

7.2 Étape 1 : Détermination des facteurs limitatifs et des objectifs

7.3 Étape 2 : Estimation de la demande et du produit des ventes

7.4 Étape 3 : Détermination du rapport entre le coût, le volume et les profits

7.5 Étape 4 : Choix d’un niveau de prix approximatif

7.6 Étape 5 : Établissement du prix courant ou proposé

7.7 Étape 6 : Rajustement du prix courant ou proposé

7.8 Considérations d’ordre juridique et réglementaire

7.9 Aspects financiers de l’établissement des prix

8. MISE AU POINT ET GESTION D’UNE STRATÉGIE DE DISTRIBUTION

8.1 Nature et importance des canaux de distribution

8.2 Structure et organisation des canaux

8.3 Choix et gestion des canaux

8.4 Gestion de la logistique et de la chaîne d’approvisionnement

8.5 Importance de l’information pour l’objectif de la gestion de la logistique dans la

chaîne d’approvisionnement

8.6 Fonctions de logistique clés dans la chaîne d’approvisionnement

8.7 Stratégie de détail

9. MISE AU POINT ET GESTION D’UNE STRATÉGIE DE PROMOTION

9.1 Aperçu du processus de communication

9.2 Éléments de la promotion

9.3 Détermination de la composition promotionnelle

9.4 Marketing direct

9.5 Programme de publicité

9.6 Promotion des ventes

9.7 Relations publiques et information publicitaire

9.8 Vente personnelle


10. ÉTHIQUE ET RESPONSABILITÉ SOCIALE EN MARKETING

10.1 Nature et importance de l’éthique en marketing

10.2 Comprendre le comportement éthique

10.3 Comprendre la responsabilité sociale

Principes fondamentaux du marketing / 113


114 / ANNUAIRE

PRINCIPES FONDAMENTAUX DU COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL [OB1/MGMT 240]

À jour au

1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours traite du comportement des personnes et des groupes au

sein d’une entreprise. Les étudiants apprennent à évaluer leur propre

comportement et celui des autres en examinant les matières

suivantes : la motivation, la dynamique d’équipe, les styles de

communication et l’aptitude à communiquer, le pouvoir et les

conflits, la structure et la culture organisationnelles, les qualités de

commandement, la prise de décision, l’éthique ainsi que le

changement organisationnel.

Robbins et Langton, Organizational Behaviour: Concepts,

Controversies, Applications, 4 e édition canadienne (Toronto,

Ontario, Pearson Education, 2007)

CD-ROM Internet OB1

1. QU’EST-CE QUE LE COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

1.1 Définition du comportement organisationnel

1.2 Défis individuels

1.3 Défis collectifs

1.4 Défis organisationnels

1.5 Compréhension du comportement en entreprise

2. FACTEURS QUI INFLUENCENT LES COMPORTEMENTS INDIVIDUELS

2.1 Perception et erreurs perceptuelles

2.2 Personnalité : traits et attributs

2.3 Personnalité et perception

2.4 Émotions

2.5 Valeurs

2.6 Attitude

2.7 Stress

3. MOTIVATION

3.1 Qu’est-ce que la motivation

3.2 Théories de la motivation : théories des besoins

3.3 Théories de la motivation : théories du processus

3.4 Réaction aux systèmes de récompense

3.5 Motivation à l’aide du renforcement

3.6 Création de systèmes de récompense efficaces

4. TRAVAIL AU SEIN D’UNE ÉQUIPE

4.1 Groupes et travail d’équipe

4.2 Différents types de groupes

4.3 Normes et rôles à l’intérieur d’une équipe

4.4 Étapes de la constitution d’une équipe

4.5 Constitution d’équipes efficaces

4.6 Défis du travail en équipe


5. COMMUNICATION

5.1 Processus de communication

5.2 Modes de communication en entreprise

5.3 Communication électronique

5.4 Communication non verbale

5.5 Communication entre les sexes

5.6 Communication interculturelle

6. POUVOIR, POLITIQUE ET CONFLITS

6.1 Fondements du pouvoir et ses tactiques

6.2 Autonomisation

6.3 Abus de pouvoir

6.4 Pouvoir en action

6.5 Conflits

6.6 Négociation

7. CULTURE ORGANISATIONNELLE ET LEADERSHIP

7.1 Culture organisationnelle

7.2 Instauration et soutien d’une culture organisationnelle

7.3 Culture : défis et changement

7.4 Leadership : l’angle de la supervision

7.5 Leadership inspirateur

7.6 Autres questions relatives au leadership

8. PRISE DE DÉCISION ORGANISATIONNELLE ET ÉTHIQUE

8.1 Processus de prise de décision

8.2 Prise de décision en groupe

8.3 Créativité dans le processus de prise de décision

8.4 Éthique dans la prise de décision

9. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE ET AMÉNAGEMENT

ORGANISATIONNEL

9.1 Éléments de la structure organisationnelle

9.2 Types d’aménagement organisationnel

9.3 Redéfinition des tâches

9.4 Création de milieux de travail souples

9.5 Développement de carrière

10. CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS

10.1 Changements au sein de l’organisation

10.2 Gestion des changements organisationnels

10.3 Résistance au changement

10.4 Questions d’actualité relatives au changement

Principes fondamentaux du comportement organisationnel / 115


116 / ANNUAIRE

GESTION DE BASE DE DONNÉES POUR LES DIRECTEURS FINANCIERS [DM1/ACCT 483]

À jour au

1 er juillet 2011

Préalables Gestion de réseau pour les directeurs financiers [NM1/BCPT 385]

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Description sommaire

Matériel didactique

Ce cours de base porte sur la gestion de l’information à l’aide des

technologies de base de données. Élaboré dans une optique de

gestion, le cours DM1 traite des matières suivantes : la gestion de

l’information, l’organisation des fichiers et des bases de données,

les applications des bases de données, la conception d’une base de

données, la consultation de bases de données et les outils de

consultation, ainsi que les applications des bases de données en

affaires et en comptabilité. Les étudiants acquerront une expérience

pratique de la gestion des bases de données en utilisant les logiciels

Access et Excel de Microsoft pour approfondir leur connaissance

des notions abordées dans le cours.

Hoffer, Prescott et McFadden, Modern Database Management,

8 e édition (Upper Saddle River, New Jersey, Prentice Hall, 2007)

CD-ROM Internet DM1

1. GESTION DE L’INFORMATION

1.1 Qu’est-ce que la gestion de l’information

1.2 Valeur stratégique de l’information

1.3 Questions relatives à la gestion de l’information

1.4 Effet sur la gestion de l’information des lois sur le respect de la vie privée

1.5 Effet sur la gestion de l’information de la loi Sarbanes-Oxley de 2002

2. BASES DE DONNÉES

2.1 Qu’est-ce qu’une base de données

2.2 Bases de données : terminologie et concepts

2.3 Choisir entre un fichier et une base de données

2.4 Processus d’élaboration d’une base de données

2.5 Schéma logique et schéma physique

2.6 Architecture client-serveur à trois niveaux

2.7 Éléments, fonctions et caractéristiques d’un SGDB

3. CONCEPTION D’UNE BASE DE DONNÉES

3.1 Modèle entité relation

3.2 Modèle entité relation étendu (ERE) et règles commerciales

3.3 Bases de données orientées objet


Gestion de base de données pour les directeurs financiers / 117

4. MODÉLISATION D’UNE BASE DE DONNÉES LOGIQUE ET CRÉATION

D’UNE BASE DE DONNÉES

4.1 Conception d’une base de données logique et modèle relationnel

4.2 Transformation de diagrammes ERE en relations

4.3 Normalisation et redondance des données

4.4 Utilisation d’Excel comme outil de gestion de bases de données

4.5 Fonctions d’Excel

4.6 Exemple informatique 4-5 : Validation des données

4.7 Utilisation de Microsoft Query

4.8 Utilisation de tableaux croisés dynamiques pour l’analyse de données

4.9 Problèmes posés par l’utilisation de logiciels de bureau

5. GESTION DE L’INFORMATION À L’AIDE DE MICROSOFT ACCESS

5.1 Élaboration d’un modèle conceptuel et relationnel

5.2 Élaboration d’une application de base de données avec Access

5.3 Exemple informatique 5-4 : Importation de données d’Excel dans Access

5.4 Exemple informatique 5-5 : Création et exécution de requêtes

6. PROTOTYPAGE ET APPLICATIONS DE BASES DE DONNÉES SIMPLES

6.1 Prototypage

6.2 Création de formulaires

6.3 Création d’états

6.4 Conception d’une interface-utilisateur

7. REQUÊTES DANS UNE BASE DE DONNÉES ET OUTILS DE REQUÊTE

7.1 Usages et avantages des requêtes

7.2 Langages de manipulation des données

7.3 Langage SQL et instruction de sélection

7.4 Création et exécution de recherches dans Access avec SQL

8. CONCEPTION PHYSIQUE ET ADMINISTRATION D’UNE BASE DE DONNÉES

8.1 Aperçu du processus de conception physique

8.2 Conception de champs de données et d’enregistrements physiques

8.3 Dénormalisation

8.4 Organisation des fichiers

8.5 Utilisation et choix des index

8.6 Système RAID, traitement parallèle et niveaux RAID

8.7 Choix d’une architecture de base de données

8.8 Dictionnaire de données et autres entrepôts de données

8.9 Données et administration des bases de données

9. APPLICATIONS DE BASES DE DONNÉES SUR INTERNET

9.1 Environnement Internet

9.2 Applications de bases de données pour le commerce électronique

9.3 Indexation pour les recherches textuelles sur le Web

9.4 Bases de données et Web

9.5 Applications de bases de données sur Internet

9.6 Utilisation du langage XML pour la gestion de l’information sur Internet

9.7 Protection des bases de données sur Internet


118 / ANNUAIRE

10. CHOIX D’UNE APPLICATION DE BASE DE DONNÉES

10.1 Rôle de l’administrateur de données et de l’administrateur de base de données

10.2 Critères et tendances dont il faut tenir compte pour le choix d’un logiciel

10.3 Systèmes de gestion de bases de données répandus

10.4 Applications de base de données pour les données comptables

10.5 Gestion des stocks


Commerce électronique / 119

COMMERCE ÉLECTRONIQUE [EE1/ACCT 480] À jour au 1 er juillet 2011

Préalables Applications Internet [IA1/BCPT 383]

Principes fondamentaux du marketing [MK1/MKTG 224]

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Description sommaire

Matériel didactique

Le cours Commerce électronique, élaboré dans une optique de

gestion, donne aux étudiants les compétences dont ils auront besoin

pour développer et gérer des applications de commerce

électronique. Il leur permettra en outre d’apprendre à exploiter le

commerce électronique dans le cadre d’applications d’affaires. Ce

cours porte sur les matières suivantes : les applications de

commerce électronique et les possibilités qu’elles offrent, les modes

de paiement en commerce électronique, les considérations d’ordre

réglementaire, fiscal et territorial, la gestion des risques, le

financement et le marketing, ainsi que les considérations relatives à

la gestion. Les étudiants seront appelés à faire des recherches

poussées dans le Web pour approfondir leur compréhension des

notions de commerce électronique abordées dans le cours.

Trites et Boritz, E-Business: A Canadian Perspective for a

Networked World, 3 e édition (Toronto, Ontario, Pearson Education,

2009).

CD-ROM Internet EE1

1. COMMERCE ÉLECTRONIQUE : APPLICATIONS ET POSSIBILITÉS

1.1 Survol du commerce électronique

1.2 Outils de commerce électronique

1.3 Incidences du commerce électronique sur le modèle d’entreprise

1.4 Modèles de commerce électronique

1.5 Stratégie de commerce électronique

1.6 Récapitulation du module

2. INTERNET, EDI ET COMMERCE ÉLECTRONIQUE

2.1 Évolution d’Internet

2.2 Technologies Internet et leur déploiement

2.3 Composantes d’un système de commerce électronique

2.4 Vitrine Web

2.5 Progiciels de gestion intégrés

2.6 Entrepôts de bases de données et exploration de données

2.7 EDI et XML

2.8 Récapitulation du module

3. COMMERCE ÉLECTRONIQUE : SÉCURITÉ ET CRYPTAGE

3.1 Commerce électronique et sécurité

3.2 Cryptographie et techniques de cryptage

3.3 Signatures numériques et autorités de certification

3.4 Infrastructure à clés publiques

3.5 Mise en dépôt et récupération de clés

3.6 Applications du cryptage dans le contexte du commerce électronique

3.7 Récapitulation du module


120 / ANNUAIRE

4. MODES DE PAIEMENT

4.1 Caractéristiques des systèmes de paiement

4.2 Exigences relatives aux paiements électroniques

4.3 Types de paiements électroniques

4.4 Traitement des cartes de crédit par Internet

4.5 Portefeuilles numériques / portefeuilles électroniques

4.6 Développements dans les systèmes de paiement en ligne

4.7 Prévention des fraudes, éthique et respect de la vie privée

4.8 Récapitulation du module

5. GESTION DE LA CHAÎNE DE VALEUR, GESTION DE LA CHAÎNE

D’APPROVISIONNEMENT ET SYSTÈMES D’APPROVISIONNEMENT

ÉLECTRONIQUE

5.1 Systèmes de commerce électronique

5.2 Gestion de la chaîne de valeur, gestion de la chaîne d’approvisionnement et

traitement des commandes

5.3 Approvisionnement traditionnel et approvisionnement électronique

5.4 Places d’échange et autres places de marché électroniques

5.5 Approvisionnement sur des sites de vente aux enchères

5.6 Récapitulation du module

6. GESTION DE LA RELATION CLIENT, GESTION DE LA CHAÎNE DE DEMANDE,

CYBERMARKETING ET INTÉGRATION DES PROCESSUS D’AFFAIRES

6.1 Gestion de la relation client

6.2 Gestion de la chaîne de demande

6.3 Cybermarketing

6.4 Systèmes de gestion des ressources humaines

6.5 Intégration des processus d’affaires

6.6 Récapitulation du module

7. PLANIFICATION ET FINANCEMENT

7.1 Veille économique et stratégie de commerce électronique

7.2 Planification du commerce électronique

7.3 Financement et sources de financement

7.4 Recrutement et rémunération du personnel

7.5 Évaluation de l’efficacité du site

7.6 Récapitulation du module

8. CONTEXTE ÉTHIQUE, JURIDIQUE ET RÉGLEMENTAIRE

8.1 Caractère mondial du commerce électronique

8.2 Considérations d’ordre éthique et social

8.3 Respect de la vie privée

8.4 Droits de propriété intellectuelle

8.5 Ressort

8.6 Imposition

8.7 Récapitulation du module


9. POSSIBILITÉS POUR LES PME ET RÔLE DES PROFESSIONNELS

INDÉPENDANTS

9.1 Commerce électronique et PME

9.2 Défis et possibilités pour les PME

9.3 Lancement d’un commerce électronique

9.4 Rôle des professionnels indépendants

9.5 Audit d’activités de commerce électronique

9.6 Services de certification

9.7 Récapitulation du module

10. QUESTIONS DE GESTION ET TENDANCES

10.1 Gestion des connaissances et veille économique

10.2 Gestion de portail

10.3 Tendances dans le domaine du commerce électronique

10.4 Commerce mobile

10.5 Administration électronique

10.6 Tendances organisationnelles

10.7 Convergence des médias

10.8 Récapitulation du cours

Commerce électronique / 121


122 / ANNUAIRE

INTÉGRATION DES PROCESSUS D’AFFAIRES [BP1/ACCT 493] À jour au 10 décembre 2010

Préalables Applications Internet [IA1/BCPT 383]

Commerce électronique [EE1/ACCT 480]

Gestion de base de données pour les directeurs financiers

[DM1/ACCT 483]

Description sommaire

Matériel didactique

Le cours Intégration des processus d’affaires porte sur les systèmes

d’entreprise et les technologies connexes dans un cadre commercial.

Il a pour but d’aider les étudiants à prendre connaissance des

aspects techniques de l’intégration des processus d’affaires, de

même que des aspects qui se rapportent à la gestion. Ce cours traite

des concepts actuels et des nouveaux concepts en matière de

systèmes d’entreprise, notamment la gestion de la chaîne

d’approvisionnement, la gestion des relations avec les clients et la

planification des ressources de l’entreprise (PRE), mais ne porte pas

sur l’utilisation d’un logiciel de PRE en particulier. Il porte aussi sur

l’intégration des processus d’affaires dans les PME.

Beth Gold-Bernstein et William Ruh, Enterprise Integration: The

Essential Guide to Integration Solutions (Boston, MA,

Addison-Wesley, 2005).

CD-ROM Internet BP1

1. INTRODUCTION À L’INTÉGRATION DES PROCESSUS D’AFFAIRES

1.1 Contexte de l’intégration des processus d’affaires

1.2 Intégration de SGBDR hétérogènes

1.3 Technologies d’intégration des processus d’affaires

1.4 Planification des ressources de l’entreprise (PRE)

1.5 Intégration des systèmes d’entreprise

1.6 Catalyseurs opérationnels

1.7 Normes pour la gestion des processus

1.8 Récapitulation du module

2. RECONFIGURATION DES PROCESSUS

2.1 Définition de la reconfiguration des processus et de ses concepts

2.2 Méthodologie et instruments de mesure

2.3 Facteurs de réussite et d’échec

2.4 Reconfiguration des processus et amélioration continue

2.5 Technologies de l’information dans le cadre de la reconfiguration des processus

2.6 Changement organisationnel

2.7 Récapitulation du module


Intégration des processus d’affaires / 123

3. INTÉGRATION DE L’ENTREPRISE — PROCESSUS OPÉRATIONNELS

INTERNES

3.1 Des systèmes d’information aux systèmes d’entreprise

3.2 Fonctionnalité des systèmes d’entreprise

3.3 Survol du marché des fournisseurs de systèmes d’entreprise

3.4 Analyse de rentabilisation d’un système d’entreprise

3.5 Rôle du système d’entreprise dans la stratégie d’ensemble de l’entreprise

3.6 Planification, choix et implémentation d’un système d’entreprise

3.7 Architectures client-serveur

3.8 Récapitulation du module

4. INTÉGRATION DE L’ENTREPRISE — ARCHITECTURE ET STRATÉGIES

4.1 Intégration d’application d’entreprise — Le marché

4.2 Architecture axée sur le service (AAS) et processus axés sur le service (PAS)

4.3 Intégration des flux de travaux interorganisationnels

4.4 Développement simultané de produits et évolution de la reconfiguration des

processus

4.5 Montée de l’entreprise virtuelle et de l’entreprise élargie

4.6 Commerce électronique d’entreprise — Prochaine étape

4.7 Récapitulation du module

5. PLANIFICATION PRÉLIMINAIRE DE LA STRATÉGIE D’INTÉGRATION DES

PROCESSUS D’AFFAIRES

5.1 Planification préliminaire des objectifs relatifs aux systèmes et à l’intégration

5.2 Adaptation d’un système d’entreprise à la culture organisationnelle

5.3 Étalonnage et pratiques d’excellence

5.4 Investissements dans les TI

5.5 Maîtrise des TI

5.6 Récapitulation du module

6. STRATÉGIE D’INTÉGRATION

6.1 Stratégie d’intégration

6.2 Interface normalisée de programmation d’applications

6.3 Langages de balisage

6.4 Langage XML : norme de fait

6.5 Langage XBRL (Extensible-Business Reporting Language)

6.6 Récapitulation du module

7. ARCHITECTURE D’INTÉGRATION DE L’ENTREPRISE

7.1 Adoption de la stratégie avant la mise en place de l’architecture

7.2 Nécessité d’une architecture d’intégration de l’entreprise

7.3 Évaluation de l’intégration et technologies d’intégration

7.4 Diagrammes d’intégration

7.5 Récapitulation du module

8. ARCHITECTURES D’INTÉGRATION — TECHNIQUE ET SERVICE

8.1 Introduction aux architectures

8.2 Architecture d’intégration — Technique

8.3 Architecture d’intégration — Service

8.4 AAS et conception de services guidée par l’événement

8.5 AAS et services

8.6 AAS et diagrammes de cas d’utilisation

8.7 Récapitulation du module


124 / ANNUAIRE

9. ARCHITECTURES D’INTÉGRATION — INFORMATION ET PROCESSUS

9.1 Architecture d’intégration — Information

9.2 Métadonnées

9.3 Architecture d’intégration — Processus

9.4 Rappel de la reconfiguration des processus

9.5 Récapitulation du module

10. IMPARTITION DE L’INTÉGRATION DE L’ENTREPRISE

10.1 Services partagés et impartition des processus d’affaires

10.2 Cadre décisionnel

10.3 Impartition de la fabrication

10.4 Impartition des services Internet

10.5 Impartition des ventes

10.6 Impartition de l’approvisionnement

10.7 Impartition des ressources humaines

10.8 Récapitulation du module

10.9 Conclusion


Gestion de projet pour les directeurs financiers / 125

GESTION DE PROJET POUR LES DIRECTEURS FINANCIERS [PM1/ACCT 487]

À jour au

1 er juillet 2011

Préalables

Description sommaire

Matériel didactique

Principes fondamentaux du comportement organisationnel

[OB1/MGMT 240]

Informatique de gestion 1 [MS1]

Gestion de réseau pour les directeurs financiers [NM1/BCPT 385]

Gestion de base de données pour les directeurs financiers

[DM1/ACCT 483]

Dans les milieux d’affaires actuels, il est essentiel de comprendre

les outils de gestion de projet et leur application. Le cours PM1

examine l’ensemble des procédés de gestion de projet qui

débouchent sur une méthodologie de gestion rigoureuse et efficace.

Il porte sur les matières suivantes : les éléments de la gestion de

projet; les processus à mettre en œuvre pour entreprendre, contrôler,

gérer et réussir un projet; l’établissement du budget et de la

planification d’un projet; la gestion des risques; le facteur humain;

les stratégies permettant d’atténuer les risques liés au

développement de systèmes.

Schwalbe, Information Technology Project Management, 6 e édition

(Course Technology, Cengage Learning, 2009).

CD-ROM Internet PM1

1. INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET

1.1 Survol de la gestion de projet

1.2 Facteurs de succès d’un projet

1.3 Ressources en gestion de projet sur Internet

1.4 Carrières en gestion de projet

1.5 Formation en gestion de projet

1.6 Aptitude à écrire du gestionnaire de projet

1.7 Éthique en gestion de projet

1.8 Récapitulation du module

Microsoft Project 2007 (version d’essai qui accompagne l’ouvrage

de référence)

2. LA PERSPECTIVE ORGANISATIONNELLE

2.1 Organisations en tant que systèmes

2.2 Application de l’approche systémique aux projets liés aux TI

2.3 Structures organisationnelles

2.4 Bureau du projet

2.5 Cycles de vie et revue de direction

2.6 Récapitulation du module


126 / ANNUAIRE

3. INTÉGRATION D’UN PROJET ET GESTION DU CHANGEMENT

3.1 Procédures relatives au projet

3.2 Intégration du projet

3.3 Formation continue en planification de projet

3.4 Contrôle intégré du changement

3.5 Gestion de la configuration

3.6 Récapitulation du module

4. GESTION DE PROJET À L’AIDE DE MICROSOFT PROJECT (MS Project)

4.1 Installation de MS Project et introduction au logiciel

4.2 Navigation dans MS Project

4.3 Gestion de la portée du projet

4.4 Inscription et suivi des tâches et des événements pour créer une structure de

répartition du travail (SRT)

4.5 Gestion d’un calendrier de projet

4.6 Gestion des coûts d’un projet

4.7 Gestion des ressources humaines mobilisées pour un projet

4.8 Récapitulation du module

5. TECHNIQUES D’ORDONNANCEMENT DE PROJET

5.1 De la SRT à la mise en œuvre

5.2 Diagramme de planification

5.3 Méthode du chemin critique

5.4 Méthode de programmation optimale (PERT)

5.5 Comparaison : méthodes du chemin critique et PERT

5.6 Diagrammes de Gantt

5.7 Récapitulation du module

6. ASPECTS FINANCIERS RELATIFS AU CHOIX D’UN PROJET

6.1 Évaluation et contrôle des coûts

6.2 Techniques d’analyse utilisées pour le choix de projets liés aux TI

6.3 Enregistrement des coûts dans MS Project

6.4 Récapitulation du module

7. GESTION DES RISQUES DANS LES PROJETS LIÉS AUX TI

7.1 Introduction à la gestion des risques

7.2 Planification de la gestion des risques

7.3 Détermination des risques

7.4 Analyse qualitative et quantitative des risques

7.5 Réalisation d’un plan d’intervention

7.6 Surveillance et maîtrise des risques

7.7 Assistance logiciel pour la gestion des risques

7.8 Facteurs critiques de succès en gestion des risques

7.9 Récapitulation du module

8. GESTION DE LA QUALITÉ DU PROJET

8.1 Gestion de la qualité

8.2 Planification de la qualité

8.3 Assurance de la qualité

8.4 Contrôle de la qualité et tests logiciels

8.5 Gestion moderne de la qualité

8.6 Coût de la qualité

8.7 Récapitulation du module


Gestion de projet pour les directeurs financiers / 127

9. GESTION DE L’APPROVISIONNEMENT DU PROJET

9.1 Importance de la gestion de l’approvisionnement

9.2 Planification des achats et des acquisitions

9.3 Planification des contrats

9.4 Demandes de propositions, appels d’offres et choix d’un fournisseur

9.5 Administration et clôture des contrats

9.6 Récapitulation du module

10. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

10.1 Techniques de gestion des personnes

10.2 Planification des ressources humaines

10.3 Composition d’une équipe de projet

10.4 Gérer et faire progresser une équipe de projet

10.5 Gestion des conflits dans le cadre d’un projet

10.6 Gestion du stress

10.7 Gestion des attentes relatives au projet

10.8 Questions d’éthique

10.9 Récapitulation du module


128 / ANNUAIRE


Cours du programme B. Com. (spéc.)

de l’Université Laurentienne

Comportement organisationnel [OR1/COMM 2045]

Gestion du marketing [MM1/COMM 2035]

Gestion des opérations [OM1/COMM 2055]

Gestion et politiques stratégiques [SP1/COMM 4005]

Aspects sociaux de l’activité commerciale [HC1/COMM 4405]

Gestion de projet [PT1/COMM 4506]

Gestion des risques [RK1/COMM 4736]


130 ANNUAIRE

COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL [OR1/COMM 2045] À jour au 15 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours d’introduction donne aux étudiants les connaissances et les

compétences nécessaires pour être plus efficaces dans les milieux de

travail actuels, toujours plus complexes et diversifiés. Au moyen de

l’étude du comportement de l’individu, du groupe et de

l’organisation, le cours amène l’étudiant à comprendre le facteur

humain et les réalités du milieu de travail dans les organisations

modernes, ce qui englobe notamment les émotions, la motivation, les

attitudes, les décisions, la dynamique d’équipe ainsi que la culture et

le comportement organisationnels. Le cours OR1 intègre des

discussions de groupe, des études de cas, des ressources

d’apprentissage en ligne, des projets spéciaux et des lectures

obligatoires dans le but d’aider à la compréhension des notions

théoriques liées au comportement organisationnel et à leurs

applications.

Le cours OR1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

McShane et Steen, Canadian Organizational Behaviour, 7 e édition

(Toronto, McGraw-Hill Ryerson, 2009).

Ivey et Cohen, OR1 Cases, McGraw-Hill, 2011.

1. QU’EST-CE QUE LE COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

1.1 Pourquoi étudier le comportement organisationnel

1.2 Tendances dans le milieu des affaires

1.3 Quatre points d’ancrage des connaissances en matière de

comportement organisationnel

2. DYNAMIQUE D’ÉQUIPE

2.1 Groupes, équipes et efficacité des équipes

2.2 Éléments de l’efficacité des équipes

2.3 Équipes autonomes et équipes virtuelles

2.4 Prise de décisions en équipe

3. COMPORTEMENTS INDIVIDUELS

3.1 Modèle MARS : comportements individuels et performance

3.2 Traits de personnalité

3.3 Concept de soi

3.4 Valeurs

3.5 Éthique

4. PERCEPTIONS ET ÉMOTIONS

4.1 Processus perceptuel et erreurs d’attribution

4.2 Apprentissage et modification du comportement

4.3 Émotions, attitudes et comportement

4.4 Satisfaction au travail et engagement organisationnel

4.5 Gestion du stress


Comportement organisationnel / 131

5. MOTIVATION ET PRATIQUES EN MATIÈRE DE PERFORMANCE

5.1 Mobiles, besoins et motivation

5.2 Théorie des attentes, établissement d’objectifs et rétroaction

5.3 Justice organisationnelle

5.4 Pratiques en matière de récompense

5.5 Conception des tâches

5.6 Autonomisation et autodirection

6. LEADERSHIP

6.1 Théories du leadership et cadre des compétences

6.2 Théorie du comportement et théorie de contingence

6.3 Leadership transformationnel et leadership implicite

7. PRISE DE DÉCISIONS, CRÉATIVITÉ ET COMMUNICATION

7.1 Paradigme du choix rationnel

7.2 Participation des employés et créativité

7.3 Modèle de communication et voies de communication

7.4 Amélioration de la communication

8. POUVOIR, POLITIQUE ET CONFLITS

8.1 Pouvoir et contingence

8.2 Tactiques d’influence et agissements politiques au sein de l’organisation

8.3 Conflits et gestion des conflits

8.4 Gestion de conflits structurels et négociation

9. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE

9.1 Division et coordination du travail

9.2 Éléments de la structure organisationnelle

9.3 Formes de départementalisation

9.4 Aménagement organisationnel : facteurs déterminants

10. CULTURE ORGANISATIONNELLE

10.1 Éléments de la culture organisationnelle

10.2 Décodage de la culture organisationnelle

10.3 Renforcement de la culture organisationnelle

10.4 Harmonisation des cultures organisationnelles

11. CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS

11.1 Modèle d’analyse des forces de Lewin

11.2 Décristallisation, changement et recristallisation

11.3 Approches en matière de changements organisationnels

11.4 Question interculturelles et éthiques en matière de

changements organisationnels


132 / ANNUAIRE

GESTION DU MARKETING [MM1/COMM 2035] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Le cours MM1 a pour but de transmettre aux étudiants des

connaissances sur la fonction de marketing. Le marketing a pour

objet l’acquisition de connaissances sur la clientèle et l’application

de ces connaissances à la formulation de stratégies et de pratiques

commerciales. Ce cours aborde les grands sujets suivants : le

concept de marketing, le comportement du consommateur, la

segmentation, la prévision du marché, la recherche en marketing et

la formulation d’une stratégie de marketing. Les étudiants

appliquent les principes de la gestion du marketing à divers

problèmes et pratiques se rattachant au marché grand public, au

marché industriel et au marché international.

Le cours MM1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Perreault, McCarthy, Meredith et Ricker, Basic Marketing: A

Global-Managerial Approach, 12 e édition canadienne (Toronto,

McGraw-Hill Ryerson, 2007).

Ivey, MM1 Cases, McGraw-Hill, 2009.

1. PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING

1.1 Définition du marketing

1.2 Attraction et fidélisation de la clientèle

1.3 Éthique

1.4 Planification stratégique et stratégie de marketing

1.5 Possibilités de marketing

1.6 Planification éthique

1.7 Automarketing

2. ENVIRONNEMENT COMMERCIAL

2.1 Environnement commercial

2.2 Analyse de la concurrence

2.3 Analyse de l’environnement STEEPL (social, technologique, environnemental,

économique, politique, légal)

2.4 Éthique et marketing

2.5 Occasions qui s’offrent dans l’environnement commercial

3. SEGMENTATION ET POSITIONNEMENT SUR LES MARCHÉS

3.1 Options de marketing

3.2 Définition du marché d’une entreprise

3.3 Segmentation

3.4 Prospection des marchés

3.5 Données démographiques sur les consommateurs canadiens

3.6 Revenu et cycles de vie

3.7 Dimensions ethniques


Gestion du marketing / 133

4. COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR

4.1 Modèle de comportement du consommateur

4.2 Facteurs psychologiques

4.3 Facteurs sociaux

4.4 Facteurs situationnels

4.5 Résolution de problèmes

4.6 Avantages du produit

4.7 Consommateurs commerciaux

4.8 Marché gouvernemental

5. ÉTUDES DE MARCHÉ

5.1 Pourquoi avoir recours à un système d’information marketing

5.2 Recherche en marketing en cinq étapes

5.3 À quel moment les études de marché sont-elles suffisantes

6. PLANIFICATION D’UN PRODUIT

6.1 Définition du produit

6.2 Différences entres les biens et les services

6.3 Catégories de produits

6.4 Développement de l’image de marque

6.5 Conditionnement : une décision stratégique

6.6 Garantie : une autre décision stratégique

6.7 Cycle de vie du produit

6.8 Taux d’adoption du produit

6.9 Développement d’un produit

7. ÉTABLISSEMENT DES PRIX

7.1 Objectifs de l’établissement des prix : une fonction de la stratégie produit

7.2 Politique de prix

7.3 Variations des prix

7.4 Établissement de prix en fonction de la valeur et de la loi

7.5 Établissement des prix

7.6 Analyse du point mort

7.7 Établissement des prix en fonction de la demande

8. DISTRIBUTION

8.1 Décisions relatives à la place dans la stratégie de marketing globale

8.2 Objectifs de la distribution

8.3 Logistique

8.4 Nature de la vente au détail

8.5 Évolution de la vente au détail

8.6 Vente en gros et autres considérations

9. COMMUNICATION ET VENTE PERSONNELLE

9.1 Éléments de promotion

9.2 Importance d’une communication claire

9.3 Planification de la promotion

9.4 Rôle de la vente personnelle

9.5 Organisation de l’équipe de vente

9.6 Prospection et argumentation

9.7 Incidence du réseautage social sur le marketing


134 / ANNUAIRE

10. PUBLICITÉ, INFORMATION PUBLICITAIRE ET PROMOTION DES VENTES

10.1 Vente de masse au Canada

10.2 Deux grands types de publicité

10.3 Choix du média approprié

10.4 Rôle des agences de publicité

10.5 Évaluation de l’efficacité et modèle du coût par mille

10.6 Questions juridiques

10.7 Information publicitaire et promotion des ventes

11. PLANIFICATION STRATÉGIQUE DES MARCHÉS

11.1 Planification du marketing

11.2 Étude prévisionnelle des marchés

11.3 Plan de marketing

11.4 Mise en œuvre et contrôle du plan de marketing

11.5 Méthodes de contrôle du marketing


Gestion des opérations / 135

GESTION DES OPÉRATIONS [OM1/COMM 2055] À jour au 11 juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Aucun

Ce cours d’introduction met l’accent sur l’importance stratégique

des activités que l’on nomme collectivement « opérations » et sur

les méthodes utilisées pour mener à bien ces activités. Le cours

OM1 présente à un public général les pratiques et les concepts liés à

la gestion des opérations. Les étudiants acquerront les compétences

et aptitudes professionnelles nécessaires pour comprendre le rôle de

la gestion des opérations, pour comprendre la relation entre la

gestion des opérations et les autres fonctions au sein d’une

organisation, pour analyser la prise de décisions en matière de

gestion des opérations dans le contexte des objectifs

organisationnels généraux et pour comprendre l’étendue des

systèmes de production ainsi que les problèmes connexes.

Ce cours permet aux étudiants de bien comprendre les techniques et

les outils essentiels relatifs à un large éventail de sujets. L’accent est

mis sur l’adoption d’une approche globale, qui est un principe

essentiel de la gestion des opérations.

Matériel didactique

Le cours OM1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Stevenson et Hojati, Operations Management, 4 e édition canadienne

(Toronto, Ontario, McGraw-Hill Ryerson, 2011).

1. Leçon 1 Principes fondamentaux de la gestion des opérations

Leçon 2 Compétitivité, stratégie et productivité

Leçon 3 Conception des produits et services

2. Leçon 4 Planification de la capacité

Leçon 5 Choix des processus et aménagement des installations

3. Leçon 6 Conception des systèmes de travail

Leçon 7 Élaboration du plan d’emplacement et analyse de localisation

4. Leçon 8 Analyse des décisions

Leçon 9 Prévisions

5. Leçon 10 Files d’attente et simulation

Leçon 11 Techniques d’affectation des ressources

6. Leçon 12 Gestion de projet

Leçon 13 Analyse de processus

7. Leçon 14 Notions relatives à la qualité

Leçon 15 Gestion de la qualité totale

8. Leçon 16 Évaluation de la performance

Leçon 17 Notions de base en gestion de la chaîne d’approvisionnement


136 / ANNUAIRE

9. Leçon 18 Gestion des stocks

Leçon 19 Planification globale

10. Leçon 20 Planification des besoins de matières

Leçon 21 Systèmes sans gaspillage et production juste-à-temps


Gestion et politiques stratégiques 137

GESTION ET POLITIQUES STRATÉGIQUES [SP1/COMM 4005] À jour au 13 mai 2011

Préalables Gestion du marketing [MM1/COMM 2035]

Comportement organisationnel [OR1/COMM 2045]

Gestion des opérations [OM1/COMM 2005]

Description sommaire

Matériel didactique

Ce cours de stratégie initie les étudiants à la gestion stratégique des

organisations en présentant le point de vue de la haute direction,

laquelle se préoccupe de l’efficacité d’ensemble de l’organisation à

long terme. Les notions présentées constituent essentiellement le

cadre à l’intérieur duquel la haute direction intègre les disciplines

fonctionnelles que sont la comptabilité, la finance, la gestion des

ressources humaines, le marketing et la gestion des opérations, en

vue de diagnostiquer et de résoudre les problèmes critiques dans des

situations complexes. Bien que le cours SP1 ‘mette l’accent sur le

point de vue de la haute direction, ce cours s’adresse aussi aux

experts fonctionnels, puisque ces derniers sont de plus en plus

appelés à comprendre le fonctionnement de l’ensemble de

l’organisation et la façon dont leur propre fonction contribue à la

réalisation de la mission et des objectifs de l’organisation.

Le cours SP1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, l’ouvrage

de référence est le suivant :

Arthur A. Thompson Jr., A. J. Strickland III et John E. Gamble,

Crafting and Executing Strategy: The Quest for Competitive

Advantage, 17 e édition (New York, McGraw-Hill Irwin, 2010).

1. APERÇU DU PROCESSUS DE GESTION STRATÉGIQUE

1.1 Gestion stratégique : aperçu

1.2 Analyses de cas

2. FORMULATION DE STRATÉGIES

2.1 Introduction à l’élaboration d’une stratégie

2.2 Élaboration d’une vision stratégique et définition des objectifs

2.3 Mise au point d’une stratégie

2.4 Facteurs déterminants

3. ANALYSE DES FACTEURS EXTERNES ET INTERNES

3.1 Perspective statique : description d’une industrie et de ses facteurs concurrentiels

3.2 Perspective dynamique : détermination des changements survenus dans une industrie

3.3 Forces dynamiques d’un secteur : établissement de la carte perceptuelle et du profil

des concurrents

3.4 Facteurs clés de réussite et attractivité

3.5 Analyse FFPM

3.6 Compétitivité et pertinence stratégique


138 / ANNUAIRE

4. STRATÉGIES CONCURRENTIELLES GÉNÉRIQUES

4.1 Incidence de la concurrence sur la stratégie d’entreprise

4.2 Stratégies de leadership par les coûts les plus bas

4.3 Différenciation : un élément de la stratégie d’entreprise

4.4 Stratégies de leadership par les coûts les meilleurs

4.5 Stratégies de concentration ou de créneau

4.6 Stratégies d’expansion

5. STRATÉGIES COMPLÉMENTAIRES

5.1 Hiérarchie des stratégies

5.2 Stratégies de collaboration

5.3 Stratégies de fusion et d’acquisition

5.4 Stratégies d’intégration

5.5 Stratégies d’impartition

5.6 Stratégies d’entreprise selon les marchés

5.7 Facteurs limitatifs dans le choix de stratégies : performance, ressources et risques

6. FAIRE CONCURRENCE SUR LES MARCHÉS INTERNATIONAUX

6.1 Principes fondamentaux du commerce international

6.2 Raisons qui poussent les sociétés à se lancer sur les marchés étrangers

6.3 Stratégies de pénétration sur les marchés étrangers

6.4 Alliances stratégiques

7. DIVERSIFICATION STRATÉGIQUE

7.1 Diversification et approche valeur

7.2 Stratégies de diversification

7.3 Détermination d’une stratégie et évaluation de l’attractivité de l’industrie

7.4 Évaluation de la capacité concurrentielle, de la pertinence stratégique et de la

pertinence des ressources

7.5 Affectation des ressources et élaboration d’une stratégie d’entreprise

8. MISE EN PLACE DES RESSOURCES NÉCESSAIRES À LA MISE EN ŒUVRE DES

STRATÉGIES

8.1 Processus de mise en œuvre des stratégies

8.2 Dotation

8.3 Mise en place des compétences et des capacités de base

8.4 Concordance entre la stratégie et la structure

9. GESTION DU FONCTIONNEMENT INTERNE

9.1 Analyse de l’environnement interne

9.2 Affectation des ressources et directives à l’appui des stratégies

9.3 Amélioration continue

9.4 Systèmes de soutien et récompenses à l’appui des stratégies

10. CULTURE D’ENTREPRISE ET LEADERSHIP

10.1 Établissement d’une culture d’entreprise compatible

10.2 Leadership stratégique

11. GOUVERNANCE ET INFORMATION D’ENTREPRISE, STRATÉGIES

D’AFFAIRES ÉTHIQUES, RESPONSABILITÉ SOCIALE ET DURABILITÉ DE

L’ENVIRONNEMENT

11.1 D’où viennent les normes d’éthique

11.2 Les stratégies d’entreprises doivent-elles respecter l’éthique

11.3 Pourquoi l’éthique importe-t-elle

11.4 Stratégies et responsabilités sociales


12. EXAMEN TYPE

Gestion et politiques stratégiques 139


140 / ANNUAIRE

ASPECTS SOCIAUX DE L’ACTIVITÉ COMMERCIALE [HC1/COMM 4405] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours présente l’influence des facteurs culturels, sociaux,

politiques et éthiques sur l’activité commerciale et sur la valeur

d’échange, de l’Antiquité à aujourd’hui. Ce cours vise à permettre

aux étudiants d’acquérir des compétences essentielles en pensée

critique ainsi qu’une perspective historique des échanges

commerciaux et de la pensée économique.

Le cours HC1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours,

l’ouvrage de référence est le suivant :

HC1 Readings Book, 1 re édition, CGA-Canada, 2010.

1. CULTURES DE L’ANTIQUITÉ ET LEUR ÉTHIQUE DES ÉCHANGES

1.1 Transaction foncière au temps de la Bible

1.2 Économie et entrepreneurs dans la littérature sacrée

1.3 Premières lois et attitudes sur l’usage de l’argent et sur l’intérêt

1.4 Origines de l’impôt et de la monnaie

1.5 Richesse et perversions de l’argent selon le Nouveau Testament

1.6 Travail des femmes et économie domestique

2. RICHESSE, INTÉRÊT ET ÉQUITÉ SOCIALE DANS LE COMMERCE

AU MOYEN ÂGE

2.1 Réflexions et projections dans le temps

2.2 Thomas d’Aquin

2.3 Attitudes changeantes envers l’intérêt et l’usure

2.4 Utopies et dystopies

2.5 Pendant ce temps, à Cathay…

2.6 Travail des femmes avant l’ère industrielle

3. DU SERVICE ET DU PARTAGE À L’ARGENT ET À L’INTÉRÊT PERSONNEL

3.1 Montaigne examine les conséquences fatales d’un événement historique

3.2 Prix de l’argent selon Francis Bacon

3.3 Investir dans le commerce ou dans le mariage

3.4 Contrat d’emprunt et problèmes humains

3.5 Mesure et modération de l’intérêt personnel

4. PROPRIÉTÉ, BANQUE, MONNAIE ET COMMERCE

4.1 John Locke et la théorie de la valeur du travail

4.2 Orfèvres et origines de la banque moderne

4.3 Développement des banques nationales

4.4 Fonte et refonte de monnaie

4.5 Image du commerce

5. SPÉCULATION, OR ET VALEURS HUMAINES

5.1 Fièvre de l’investissement

5.2 Monnaie et crédit selon John Law

5.3 Colonialisme économique et Irlandais

5.4 Isaac Newton et la pierre philosophale


Aspects sociaux de l’activité commerciale / 141

5.5 Deux femmes entrepreneures

6. RÉVOLUTION INDUSTRIELLE ET MAINS INVISIBLES

6.1 David Hume et le raffinement économique

6.2 Adam Smith et les sentiments moraux de l’économie

6.3 Problème de la pauvreté

6.4 Pendant ce temps, en Amérique du Nord…

6.5 Mary Wollstonecraft et les droits de la femme

7. THÉORIES ÉCONOMIQUES ET RÉALITÉS HUMAINES

7.1 Nantis et non-nantis

7.2 Économie populaire et économie polémique

7.3 Repenser le laissez-faire

7.4 Classes laborieuses à la maison et au travail

7.5 Femmes et enfants employés comme main-d’œuvre dans les usines

8. UN PAYS, DEUX NATIONS

8.1 Prisons de débiteurs et folie du chemin de fer

8.2 Dystopies industrielles et utilitaristes

8.3 Ère des « -ismes » et du changement manifeste

8.4 Karl Marx et la tradition humaniste

8.5 John Ruskin et l’esprit humain

9. PROPRIÉTÉ, CONSOMMATION ET INÉGALITÉS DANS L’ÂGE D’OR

9.1 Éthique de la propriété foncière

9.2 Consommation ostentatoire et émulation pécuniaire

9.3 Capitaine d’industrie et officière de la charité

9.4 Esprit d’accumulation dans l’âge d’or

9.5 Femme nouvelle et corporatisme masculin

10. PROBLÈMES MONDIAUX DE L’HUMANITÉ

10.1 Prix de la guerre et de la dépression

10.2 Étatisme, bureaucraties et libéralisme

10.3 Stratégies humaines et inhumaines de guerre et de paix

10.4 Équilibre de la nature

10.5 En résumé, le passé annonce l’avenir


142 / ANNUAIRE

GESTION DE PROJET [PT1/COMM 4506] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Aucun

Description sommaire Ce cours est une introduction à la gestion de projet. Il y est question du cycle

de vie d’un projet, qui comprend notamment l’évaluation des besoins, le

développement de l’esprit d’équipe, la planification, l’ordonnancement, la

budgétisation, l’affectation des ressources, la communication et le contrôle.

Les étudiants y apprendront comment rédiger une demande de proposition,

une proposition et un plan de mise en œuvre, y compris un système de

contrôle.

Matériel didactique

Le cours PT1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, l’ouvrage de

référence est le suivant :

1. CYCLE DE VIE D’UN PROJET

1.1 Concepts en gestion de projet

1.2 Identification des besoins

1.3 Proposition

1.4 Projet

2. PLANIFICATION DE PROJET

2.1 Planification

2.2 Ordonnancement

2.3 Calcul des probabilités

2.4 Logiciel Microsoft Project

Gido et Clements, Successful Project Management, 4 e édition (South-

Western Cengage Learning, 2009).

3. CONTRÔLE D’UN PROJET

3.1 Contrôle de l’ordonnancement

3.2 Ressources nécessaires

3.3 Planification et contrôle des coûts

4. PARTIES PRENANTES D’UN PROJET

4.1 Chef de projet

4.2 Équipe du projet

5. DOCUMENTATION RELATIVE AU PROJET ET STRUCTURE

ORGANISATIONELLE

5.1 Communication et documentation

5.2 Types de structures organisationnelles

6. CONCLUSION


Gestion des risques / 143

GESTION DES RISQUES [RK1/ COMM 4736] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Aucun

Description sommaire Ce cours est une introduction au concept de la gestion des risques et à

l’application de ce concept dans l’entreprise. On y traite des étapes du

processus de gestion des risques, y compris leur identification, leur

évaluation et leur gestion. On y traite également des techniques modernes de

gestion des risques, notamment des politiques et stratégies financières, et des

dérivés. Les étudiants adopteront une vue d’ensemble des notions entourant

la gestion des risques, qui leur servira de cadre de référence lorsqu’ils

devront faire face à différents types de risques.

Matériel didactique

Le cours RK1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, l’ouvrage de

référence est le suivant :

Harrington et Niehous, Risk Management, adapté par Kleffner et Nielson,

2 e édition canadienne révisée (Toronto, McGraw-Hill Ryerson, 2010).

1. RISQUES ET GESTION DES RISQUES

1.1 Risques et gestion des risques

1.2 Objectifs de la gestion des risques

2. IDENTIFICATION ET ÉVALUATION DES RISQUES

2.1 Identification des risques

2.2 Probabilités et statistiques : notions de base

2.3 Évaluation de la fréquence et de la gravité des pertes

3. MISE EN COMMUN ET DIVERSIFICATION

3.1 Réduction des risques par la mise en commun de pertes indépendantes

3.2 Mise en commun avec pertes corrélées

3.3 Gestion de la mise en commun par les assureurs

3.4 Marché des valeurs mobilières : une méthode de diversification

3.5 Évaluation et réduction des risques

4. AVERSION POUR LE RISQUE, GESTION DES RISQUES ET

RICHESSE DES ACTIONNAIRES

4.1 Aversion pour le risque

4.2 Gestion des risques et richesse des actionnaires

5. CONSERVATION, RÉDUCTION ET COUVERTURE

5.1 Décision de conserver ou de réduire les risques

5.2 Opérations de couverture à l’aide de dérivés

6. ANALYSE DE LA GESTION DES RISQUES D’ENTREPRISE

6.1 Outils d’analyse utilisés en gestion des risques d’entreprise

6.2 Étude de cas en gestion des risques d’entreprise


144 / ANNUAIRE


Cours du programme

de maîtrise en administration des affaires (M.B.A.)

de l’Université Laurentienne

Comportement et processus organisationnels [OR2/COMM 5405]

Gestion et planification du marketing [MM2/COMM 5305]

Gestion des opérations [OM2/COMM 5605]

Formulation et mise en œuvre de stratégies [SP2/COMM 6005]

Leadership et conception organisationnelle [OL2/COMM 6405]

Stratégie de marketing international [GM2/COMM 6305]

Méthodologie de la recherche en gestion [RM2/COMM 6915]

Aspects sociaux de l’activité commerciale [HC1/COMM 4405]

Stratégie des systèmes d’information [MS2/COMM 4186]

Finance d’entreprise avancée [FN2/COMM 4216]

Audit interne et contrôles internes [MU1/COMM 4126]

Gestion de projet [PT2/COMM 4506]

Gestion des risques [RK2/COMM 4736]


146 ANNUAIRE

COMPORTEMENT ET PROCESSUS ORGANISATIONNELS [OR2/COMM 5405] À jour au 16 mai 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours donne aux étudiants les connaissances et les compétences

nécessaires pour être plus efficaces dans les milieux de travail actuels,

toujours plus complexes et diversifiés. Au moyen de l’étude du

comportement de l’individu, du groupe et de l’organisation, le cours

amène l’étudiant à comprendre le facteur humain et les réalités du

milieu de travail dans les organisations modernes, ce qui englobe

notamment les émotions, la motivation, les attitudes, les décisions, la

dynamique d’équipe ainsi que la culture et le comportement

organisationnels. Le cours OR2 intègre des discussions de groupe, des

études de cas, des projets spéciaux, des ressources d’apprentissage en

ligne, et des lectures obligatoires dans le but d’aider à la

compréhension des notions théoriques liées au comportement

organisationnel et à leurs applications.

Le cours OR2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

McShane et Steen, Canadian Organizational Behaviour, 7 e édition

(Toronto, McGraw-Hill Ryerson, 2009).

OR2 Cases, McGraw-Hill, 2010.

1. QU’EST-CE QUE LE COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

1.1 Pourquoi étudier le comportement organisationnel

1.2 Tendances dans le milieu des affaires

1.3 Quatre points d’ancrage des connaissances en matière de

comportement organisationnel

1.4 Gestion des connaissances

2. DYNAMIQUE D’ÉQUIPE

2.1 Groupes, équipes et efficacité des équipes

2.2 Efficacité des équipes

2.3 Équipes autonomes et équipes virtuelles

2.4 Prise de décisions en équipe

3. COMPORTEMENTS INDIVIDUELS

3.1 Modèle MARS : comportements individuels et performance

3.2 Traits de personnalité

3.3 Concept de soi

3.4 Valeurs

3.5 Étique

4. PERCEPTIONS ET ÉMOTIONS

4.1 Processus perceptuel et erreurs d’attribution

4.2 Apprentissage et modification du comportement

4.3 Émotions, attitudes et comportement

4.4 Satisfaction au travail et engagement organisationnel

4.5 Gestion du stress


Comportement et processus organisationnels 147

5. MOTIVATION ET PRATIQUES EN MATIÈRE DE PERFORMANCE

5.1 Mobiles, besoins et motivation

5.2 Théorie des attentes, établissement d’objectifs et rétroaction

5.3 Justice organisationnelle

5.4 Pratiques en matière de récompense

5.5 Conception des tâches

5.6 Autonomisation et autodirection

6. LEADERSHIP

6.1 Théories du leadership et cadre des compétences

6.2 Théorie du comportement et théorie de contingence

6.3 Leadership transformationnel et leadership implicite

7. PRISE DE DÉCISIONS, CRÉATIVITÉ ET COMMUNICATION

7.1 Paradigme du choix rationnel

7.2 Participation des employés et créativité

7.3 Modèle de communication et voies de communication

7.4 Amélioration de la communication

8. POUVOIR, POLITIQUE ET CONFLITS

8.1 Pouvoir et contingence

8.2 Tactiques d’influence et agissements politiques au sein de l’organisation

8.3 Conflits et gestion des conflits

8.4 Gestion de conflits et négociation

9. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE

9.1 Division et coordination du travail

9.2 Éléments de la structure organisationnelle

9.3 Formes de départementalisation

9.4 Aménagement organisationnel : facteurs déterminants

10. CULTURE ORGANISATIONNELLE

10.1 Éléments de la culture organisationnelle

10.2 Décodage de la culture organisationnelle

10.3 Renforcement de la culture organisationnelle

10.4 Harmonisation des cultures organisationnelles

10.5 Négociations et règlement des différends

11. CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS

11.1 Modèle d’analyse des forces de Lewin

11.2 Décristallisation, changement et recristallisation

11.3 Approches en matière de changements organisationnels


148 ANNUAIRE

GESTION ET PLANIFICATION DU MARKETING [MM2/COMM 5305] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Le cours MM2 a pour but de transmettre aux étudiants des

connaissances sur la fonction de marketing. Le marketing a pour

objet l’acquisition de connaissances sur la clientèle et l’application

de ces connaissances à la formulation de stratégies et de pratiques

commerciales. Ce cours aborde les grands sujets suivants : le

concept de marketing, le comportement du consommateur, la

segmentation, la prévision du marché, la recherche en marketing et

la formulation d’une stratégie de marketing. Les étudiants

appliquent les principes de la gestion du marketing à divers

problèmes et pratiques se rattachant au marché grand public, au

marché industriel et au marché international.

Le cours MM2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Perreault, McCarthy, Meredith et Ricker. Basic Marketing: A

Global-Managerial Approach, 12 e édition canadienne (Toronto.

Ontario, McGraw-Hill Ryerson, 2007).

Ivey, MM2 Cases, McGraw-Hill, 2009.

1. PRINCIPES FONDAMENTAUX DU MARKETING

1.1 Définition du marketing

1.2 Gestion de la valeur client et décisions des entreprises

1.3 Éthique

1.4 Planification stratégique et stratégie de marketing

1.5 Possibilités de marketing

1.6 Planification éthique

2. ENVIRONNEMENT COMMERCIAL

2.1 Environnement commercial

2.2 Analyse de la concurrence

2.3 Analyse de l’environnement STEEPL (social, technologique, environnemental,

économique, politique, légal)

2.4 Éthique et marketing

2.5 Occasions qui s’offrent dans l’environnement commercial

3. SEGMENTATION ET POSITIONNEMENT SUR LES MARCHÉS

3.1 Options de marketing

3.2 Définition du marché d’une entreprise

3.3 Segmentation

3.4 Prospection des marchés

3.5 Données démographiques sur les consommateurs canadiens

3.6 Revenu et cycles de vie

3.7 Dimensions ethniques


Gestion et planification du marketing 149

4. COMPORTEMENT DU CONSOMMATEUR

4.1 Modèle de comportement du consommateur

4.2 Facteurs psychologiques

4.3 Facteurs sociaux

4.4 Facteurs situationnels

4.5 Résolution de problèmes

4.6 Avantages du produit

4.7 Consommateurs commerciaux

4.8 Marché gouvernemental

5. ÉTUDES DE MARCHÉ

5.1 Pourquoi avoir recours à un système d’information marketing

5.2 Recherche en marketing en cinq étapes

5.3 À quel moment les études de marché sont-elles suffisantes

6. PLANIFICATION D’UN PRODUIT

6.1 Définition du produit

6.2 Différences entres les biens et les services

6.3 Catégories de produits

6.4 Développement de l’image de marque

6.5 Conditionnement : une décision stratégique

6.6 Garantie : une autre décision stratégique

6.7 Cycle de vie du produit

6.8 Taux d’adoption du produit

6.9 Développement d’un produit

7. ÉTABLISSEMENT DES PRIX

7.1 Objectifs de l’établissement des prix : une fonction de la stratégie produit

7.2 Politique de prix

7.3 Variations des prix

7.4 Établissement de prix en fonction de la valeur et de la loi

7.5 Établissement des prix

7.6 Analyse du point mort

7.7 Établissement des prix en fonction de la demande

8. DISTRIBUTION

8.1 Décisions relatives à la place dans la stratégie de marketing globale

8.2 Objectifs de la distribution

8.3 Logistique

8.4 Nature de la vente au détail

8.5 Évolution de la vente au détail

8.6 Vente en gros et autres considérations

9. COMMUNICATION ET VENTE PERSONNELLE

9.1 Éléments de promotion

9.2 Importance d’une communication claire

9.3 Planification de la promotion

9.4 Rôle de la vente personnelle

9.5 Organisation de l’équipe de vente

9.6 Prospection et argumentation

9.7 Incidence du réseautage social sur le marketing


150 ANNUAIRE

10. PUBLICITÉ, INFORMATION PUBLICITAIRE ET PROMOTION DES VENTES

10.1 Vente de masse au Canada

10.2 Deux grands types de publicité

10.3 Choix du média approprié

10.4 Rôle des agences de publicité

10.5 Évaluation de l’efficacité et modèle du coût par mille

10.6 Questions juridiques

10.7 Information publicitaire et promotion des ventes

11. PLANIFICATION STRATÉGIQUE DES MARCHÉS

11.1 Planification du marketing

11.2 Étude prévisionnelle des marchés

11.3 Plan de marketing

11.4 Mise en œuvre et contrôle du plan de marketing

11.5 Méthodes de contrôle du marketing


Gestion des opérations 151

GESTION DES OPÉRATIONS [OM2/COMM 5605] À jour au 20 juin 2011

Préalable

Description sommaire

Aucun

Ce cours d’introduction met l’accent sur l’importance stratégique

des activités que l’on nomme collectivement « opérations » et sur

les méthodes utilisées pour mener à bien ces activités. Le cours

OM2 présente à un public général les pratiques et les concepts liés à

la gestion des opérations. Les étudiants acquerront les compétences

et aptitudes professionnelles nécessaires pour comprendre le rôle de

la gestion des opérations, pour comprendre la relation entre la

gestion des opérations et les autres fonctions au sein d’une

organisation, pour analyser la prise de décisions en matière de

gestion des opérations dans le contexte des objectifs

organisationnels généraux et pour comprendre l’étendue des

systèmes de production ainsi que les problèmes connexes.

Le cours permet aux étudiants de bien comprendre les techniques et

les outils essentiels relatifs à la gestion des opérations. L’accent est

mis sur l’adoption d’une approche globale, qui est un principe

essentiel de la gestion des opérations.

Matériel didactique

Le cours OM2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Stevenson et Hojati, Operations Management, 4 e édition canadienne

(Toronto, Ontario, McGraw-Hill Ryerson, 2011).

OM2 Casebook, McGraw-Hill/Irwin, 2011.

1. INTRODUCTION À LA GESTION DES OPÉRATIONS

1.1 Gestion des opérations et de la production

1.2 Compétitivité, stratégie et productivité

1.3 Stratégies temporelles

2. ÉTABLISSEMENT DE PRÉVISIONS

2.1 Méthodes pour l’établissement de prévisions

2.2 Composantes d’une prévision réussie

2.3 Prévisions et informatique

3. CONCEPTION DES PRODUITS ET DES SERVICES

3.1 Compétitivité

3.2 Questions juridiques, éthiques et environnementales

3.3 Considérations clés dans le cadre de la conception

3.4 Différences entre la conception de produits et la conception de services

4. PLANIFICATION STRATÉGIQUE DE LA CAPACITÉ

4.1 Importance de la planification de la capacité

4.2 Facteurs déterminants d’une capacité efficace

4.3 Processus de sélection

4.4 Décisions relatives à l’aménagement


152 ANNUAIRE

5. CONCEPTION DES SYSTÈMES DE TRAVAIL

5.1 Conception des tâches

5.2 Analyse et amélioration des méthodes

5.3 Effet d’apprentissage

6. ÉLABORATION DU PLAN D’EMPLACEMENT ET ANALYSE DE LOCALISATION

6.1 Caractère nécessaire des décisions en matière d’emplacement

6.2 Facteurs influant le choix d’un emplacement

6.3 Choix d’un emplacement

7. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ

7.1 Signification de la qualité

7.2 Outils de gestion de la qualité

7.3 Contrôle de la qualité

8. GESTION DES APPROVISIONNEMENTS

8.1 Caractère nécessaire de la gestion des approvisionnements

8.2 Gestion de la chaîne d’approvisionnement : Enjeux stratégiques

8.3 Rôle de l’approvisionnement

9. GESTION DES STOCKS

9.1 Contrôle des stocks

9.2 Juste-à-temps

9.3 Fonctionnement sans gaspillage

10. ORDONNANCEMENT

10.1 Environnements d’exploitation

10.2 Méthodes d’ordonnancement

10.3 Amélioration de l’ordonnancement


Formulation et mise en œuvre de stratégies 153

FORMULATION ET MISE EN ŒUVRE DE STRATÉGIES [SP2/COMM 6005] À jour au 16 mars 2011

Préalables Gestion et planification du marketing [MM2/COMM 5305]

Comportement organisationnel [OR2/COMM 5405]

Gestion des opérations [OM2/COMM 5605]

Description sommaire

Matériel didactique

Ce cours de stratégie initie les étudiants à la gestion stratégique des

organisations en présentant le point de vue de la haute direction,

laquelle se préoccupe de l’efficacité d’ensemble de l’organisation à

long terme. Les notions présentées constituent essentiellement le

cadre à l’intérieur duquel la direction intègre les disciplines

fonctionnelles que sont la comptabilité, la finance, la gestion des

ressources humaines, le marketing, la gestion des opérations, les

technologies de l’information et la recherche et le développement en

vue de diagnostiquer et de résoudre les problèmes critiques dans des

situations complexes. Bien que le cours SP2 mette l’accent sur le

point de vue de la haute direction, ce cours s’adresse aussi aux

experts fonctionnels, puisque ces derniers sont de plus en plus

appelés à comprendre le fonctionnement de l’ensemble de

l’organisation et la façon dont leur propre fonction contribue à la

réalisation de la mission et des objectifs de l’organisation.

Le cours SP2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Cornelis A. de Kluyver et John A. Pearce II, Strategy: A View from

the Top, 3 e édition (New Jersey, Pearson Prentice Hall, 2009).

Jorge A. Vasconcellos e Sa, Strategy Moves: 14 complete attack

and defense strategies for competitive advantage (Royaume-Uni,

Pearson Education, 2005).

Lawrence G. Hrebiniak, Making Strategy Work: Leading Effective

Execution and Change (New Jersey, Wharton School Publishing,

2005).

SP2 Casebook, Pearson Custom Publishing (XanEdu Publishing

Inc., 2010).

1. INTRODUCTION AUX CONCEPTS DE STRATÉGIE

1.1 Stratégie : aperçu

1.2 Formulation d’une stratégie

1.3 Élaboration d’une vision stratégique et d’un énoncé de mission

1.4 Définition des objectifs

1.5 Étapes de la planification d’une stratégie

1.6 Formulation d’une stratégie dans les secteurs publics et sans but lucratif

2. ANALYSE DES FACTEURS INTERNES

2.1 Analyse des facteurs internes : aperçu des outils

2.2 Analyse des forces et des faiblesses : matrices FFPM et MPFF

2.3 Analyse de portefeuille

2.4 Analyse fonctionnelle

2.5 Compétitivité, compétences essentielles et pertinence stratégique


154 ANNUAIRE

2.6 Analyse de la chaîne de valeur et étalonnage

3. ANALYSE DES FACTEURS EXTERNES

3.1 Perspective statique : description d’une industrie et des facteurs concurrentiels

3.2 Perspective dynamique : détermination des changements survenus

dans une industrie

3.3 Forces dynamiques d’un secteur : établissement de la carte perceptuelle et du

profil des concurrents

4. NIVEAUX DE CHOIX STRATÉGIQUES

4.1 Choix stratégiques : aperçu

4.2 Stratégies génériques

4.3 Stratégies fondées sur la proposition de valeur

4.4 Stratégies d’entreprise

4.5 Stratégies fonctionnelles

5. VUE EXTERNE DES CHOIX STRATÉGIQUES

5.1 Stratégies liées à l’environnement

5.2 Stratégies conjoncturelles, offensives et défensives

5.3 Choix

6. VUE INTERNE DES CHOIX STRATÉGIQUES

6.1 Stratégies d’entreprise : aperçu

6.2 Stratégies de croissance

6.3 Utilisation des stratégies de croissance

6.4 Stratégies de diversification

6.5 Stratégies d’intégration

6.6 Statu quo, limitation des coûts et stratégies de repli

7. STRATÉGIES SUR LES MARCHÉS ÉTRANGERS

7.1 Stratégies sur les marchés étrangers : contexte

7.2 Expansion sur les marchés étrangers

7.3 Stratégies de pénétration des marchés étrangers

7.4 Alliances internationales

7.5 Contrôle

7.6 Choix stratégiques et risques sur les marchés mondiaux

8. MISE EN ŒUVRE DES STRATÉGIES : PRISE DE DÉCISION ET PLANIFICATION

8.1 Mise en œuvre des stratégies : aperçu

8.2 Prise de décision

8.3 Processus de mise en œuvre des stratégies

8.4 Planification de la mise en œuvre : points saillants

8.5 Élaboration du plan de mise en œuvre

9. STRUCTURE ET CAPACITÉS DE L’ENTREPRISE

9.1 Concordance entre la stratégie et la structure

9.2 Types de structures organisationnelles

9.3 Choix d’une structure

9.4 Restructuration

9.5 Dotation

9.6 Processus à l’appui des stratégies

9.7 Intégration et communication


10. FORMATION D’ÉQUIPES MOTIVÉES ET FLEXIBLES

10.1 Création d’une culture de l’entreprise compatible avec la stratégie

10.2 Gestion du changement

10.3 Cycle de vie d’une organisation

10.4 Systèmes de soutien et récompenses

10.5 Suivi et évaluation des résultats

10.6 Modèles intégrés

Formulation et mise en œuvre de stratégies 155

12 STRATÉGIE, ÉTHIQUE ET RESPONSABILITÉ SOCIALE

11.1 Éthique et leadership stratégique

11.2 Formulation de normes éthiques

11.3 Éthique et stratégies d’entreprise

11.4 Responsabilité sociale et stratégies d’entreprise

11.5 Intégration de l’éthique dans la mise en œuvre des stratégies


156 ANNUAIRE

LEADERSHIP ET CONCEPTION ORGANISATIONNELLE [OL2/COMM 6405] À jour au 1 er mars 2011

Préalable Comportement organisationnel [OR2/COMM 5405]

Description sommaire

La conception organisationnelle s’intéresse aux questions

d’environnement, de stratégie et de conception qui touchent

l’ensemble d’une organisation. Dans ce cours, les étudiants se

familiariseront avec différentes conceptions organisationnelles,

c’est-à-dire avec les structures adoptées pour orienter la façon dont

le travail doit être fait. Ce cours analyse les forces et les faiblesses

de différentes conceptions organisationnelles, en illustrant à quel

point il est important de choisir judicieusement la conception qui

permettra la mise en œuvre d’une stratégie donnée. Il met en outre

l’accent sur le contexte international des affaires et sur les défis que

doivent relever les cadres supérieurs lorsqu’ils doivent élaborer et

modifier une stratégie internationale.

Ce cours définit les conceptions organisationnelles qui conviennent

généralement à différents types de situations. Les étudiants

acquièrent les compétences et les aptitudes professionnelles dont ils

auront besoin pour tirer leur épingle du jeu dans des milieux de

travail de plus en plus complexes, en se familiarisant avec les

nouvelles théories et les nouveaux concepts de la conception

organisationnelle. Ils apprennent également à saisir la substance

d’un problème de conception organisationnelle et à proposer des

solutions ainsi qu’à faire des recommandations fondées sur une

analyse organisationnelle et sur leur sens de l’éthique et leur

jugement professionnel.

Matériel didactique

Le cours OL2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Daft, Richard, Organization Theory and Design, 10 e édition

(Mason, Ohio, South-Western Cengage Learning, 2008).

Ivey, OL2 Selected Readings and Cases, CGA-Canada, 2011.

1. DE LA STRATÉGIE À L’EFFICACITÉ ORGANISATIONNELLE

1.1 Définition de la conception organisationnelle

1.2 Débuts de la théorie de l’organisation

1.3 Conception organisationnelle : un outil de mise en œuvre des stratégies

1.4 Il n’y a pas de formule d’organisation optimale universelle

1.5 Bien choisir sa conception

2. FORMES STRUCTURELLES ET LEURS VARIANTES

2.1 Conception fonctionnelle

2.2 Conception multidivisionnelle

2.3 Principales caractéristiques de la conception multidivisionnelle

2.4 Conception hybride et conception matricielle

2.5 Recherche de l’amélioration


3. RELATIONS INTERORGANISATIONNELLES

3.1 Des rapports d’opposition aux partenariats

3.2 Relations interorganisationnelles : perspectives diverses

3.3 Conception d’un réseau

3.4 Avantages et inconvénients

3.5 Leadership et gestion dans le contexte de l’organisation en réseau

3.6 Organisations virtuelles

3.7 Importance de la technologie

3.8 Incidence de la technologie

Leadership et conception organisationnelle 157

4. INCIDENCE DE L’ENVIRONNEMENT EXTERNE SUR LA CONCEPTION

4.1 Incidence de l’incertitude sur l’organisation des services

4.2 Organisation bureaucratique et organisation organique

4.3 Technologie de l’information et organisation des services

4.4 Gestion des différences entre les services

4.5 Dépendance par rapport aux ressources

5. MONDIALISATION ET CONTEXTE INTERNATIONAL

5.1 Entrée sur la scène mondiale

5.2 Adaptation de la structure à la stratégie mondiale

5.3 Capacités, coordination et mécanismes de contrôle à l’échelle mondiale

5.4 Conceptions organisationnelles mondiales

6. TECHNOLOGIE DANS LES DOMAINES DE LA FABRICATION ET DES

SERVICES

6.1 Entreprises de fabrication

6.2 Entreprises de services et autres organisations

6.3 Importance des cabinets de services professionnels

6.4 Caractéristiques des cabinets de services professionnels

6.5 Entreprises de services professionnels de gestion

6.6 Technologie, déroulement du travail et conception des tâches

7. PRISE DE DÉCISIONS, TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION

ET MÉCANISMES DE CONTRÔLE

7.1 Processus décisionnel

7.2 Prise de décisions individuelle

7.3 Prise de décisions organisationnelles

7.4 Cadre décisionnel dans des circonstances spéciales

7.5 Technologies de l’information et le contrôle

8. CYCLE DE VIE, INNOVATION ET CHANGEMENT

8.1 Cycle de vie d’une organisation

8.2 Changement au niveau organisationnel

8.3 Gestion des changements radicaux — Un aperçu

8.4 Préparation de l’abandon du statu quo

8.5 Mobilisation des énergies et des capacités

8.6 Suivi et institutionnalisation du succès

9. CULTURE ET ÉTHIQUE

9.1 Culture organisationnelle

9.2 Conception et culture organisationnelles

9.3 Valeurs éthiques dans l’organisation

9.4 Influence du leadership sur la culture et l’éthique

9.5 Culture et éthique d’entreprise dans un environnement mondial

9.6 Récapitulation du cours


158 ANNUAIRE

STRATÉGIE DE MARKETING INTERNATIONAL [GM2/COMM 6305] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable Gestion et planification du marketing [MM2/COMM 5305]

Description sommaire

Ce cours facultatif examine la stratégie de marketing dans un

contexte international ainsi que la manière dont les entreprises

soutiennent la concurrence et prennent de l’expansion dans ce

contexte. Le cours GM2 traite de l’analyse et des options

stratégiques ainsi que du marketing international. Comme il existe

certains recoupements entre la stratégie de marketing et la stratégie

d’entreprise, le cours aborde également des notions telles que

l’avantage concurrentiel et le positionnement stratégique. La

perspective internationale fait entrer en jeu toutes les complexités

auxquelles l’entreprise s’expose lorsqu’elle entreprend de franchir

les frontières géographiques et culturelles.

Dans ce cours, les étudiants acquièrent les compétences et les

aptitudes professionnelles voulues pour étudier la situation d’une

entreprise en tenant compte de son environnement, pour

comprendre la complexité des marchés internationaux, pour

intensifier la planification commerciale de manière à formuler

plusieurs options en effectuant les analyses qui s’imposent et, enfin,

pour planifier, organiser et contrôler les activités de marketing

international.

Matériel didactique

Le cours GM2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Aaker, Strategic Market Management, 8 e édition (Hoboken,

John Wiley & Sons, 2008).

Kotabe et Helsen, Global Marketing Management, 4 e édition

(Hoboken, John Wiley & Sons, 2008).

1. GESTION STRATÉGIQUE DE MARCHÉ

1.1 Qu’est-ce qu’une stratégie d’entreprise

1.2 Qu’est-ce que la gestion stratégique de marché

1.3 Rôle croissant du marketing dans la stratégie d’entreprise

1.4 Analyse des facteurs externes et analyse de la clientèle

1.5 Segmentation de la clientèle

1.6 Motivation de la clientèle

2. ANALYSE STRATÉGIQUE — CONCURRENCE, MARCHÉ

ET ENVIRONNEMENT

2.1 Identification de la concurrence — Prise en considération des clients et des groupes

stratégiques

2.2 Prévision de la concurrence future et évaluation de la concurrence actuelle

2.3 Analyse de marché

2.4 Analyse de l’environnement

2.5 Utilisation de scénarios pour pallier l’incertitude


Stratégie de marketing international 159

3. ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT COMMERCIAL INTERNATIONAL

ET DE LA CONJONCTURE D’UN PAYS

3.1 Économie, concurrence et coopération à l’échelle mondiale

3.2 Investissement à l’étranger, technologie et concurrence

3.3 Arrangements économiques régionaux et sociétés multinationales

3.4 Dollar américain, système monétaire international et change

3.5 Balance des paiements, bouleversements et zones monétaires

3.6 Environnement culturel international

3.7 Culture, marketing, organisations et clientèle

3.8 Circonstances politiques

4. ANALYSE DES FACTEURS INTERNES ET AVANTAGE CONCURRENTIEL

DURABLE

4.1 Performance financière — Chiffre d’affaires et rentabilité

4.2 Mesure de la performance — Au-delà de la rentabilité

4.3 Évaluer les capacités internes pour hiérarchiser les possibilités externes

4.4 De l’analyse à la stratégie

4.5 Avantage concurrentiel durable

4.6 Rôle de la synergie

4.7 Engagement, opportunisme et adaptabilité stratégiques

4.8 Intention stratégique

5. FONDEMENTS DE l’ÉTABLISSEMENT DE STRATÉGIES ET DE LA CROISSANCE

5.1 Propositions de valeur

5.2 Qualité et valeur

5.3 Valeur de la marque

5.4 Identité de la marque

5.5 Dynamiser l’entreprise

5.6 Tirer profit des atouts de l’entreprise

5.7 Nouveaux marchés

6. CROISSANCE AU MOYEN D’UNE NOUVELLE ENTREPRISE — GESTION DU

PORTEFEUILLE

6.1 Nouvelle entreprise

6.2 Catégorie de la nouvelle entreprise

6.3 Passer de concept à mise en marché

6.4 Portefeuille d’entreprises

6.5 Désinvestissement ou liquidation

6.6 Exploitation, hiérarchisation et ajustement

7. RECHERCHE ET STRATÉGIE EN MARKETING INTERNATIONAL

7.1 Collecte de données primaires et secondaires

7.2 Taille du marché et information sur le marché

7.3 Gestion des études de marché internationales

7.4 Segmenter le marché mondial

7.5 Segmentation du marché mondial — Approches et scénarios

7.6 Variables de segmentation et positionnement

7.7 Incidence des technologies de l’information sur les stratégies de marketing

international

7.8 Stratégie internationale

7.9 Stratégies, avantages et régionalisation


160 ANNUAIRE

8. ENTRÉE SUR LE MARCHÉ, CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT ET STRATÉGIES

DE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS

8.1 Du marketing national au marketing international

8.2 Choix d’un marché étranger

8.3 Modes d’entrée, moment de l’entrée et sortie d’un marché

8.4 Stratégies de sélection de fournisseurs internationaux

8.5 Politique de produit internationale — Adaptation des produits

8.6 Stratégie-produit internationale — Diffusion d’innovations

9. PRODUIT, PRIX ET PROMOTION

9.1 Choix d’une marque internationale

9.2 Gestion d’un portefeuille international de produits

9.3 Marketing de services à l’échelle internationale

9.4 Établissement des prix sur les marchés étrangers

9.5 Établissement des prix dans un climat d’incertitude

9.6 Établissement des prix dans des contextes internationaux particuliers

9.7 Aspects culturels

9.8 Établissement de budgets, création et choix des médias

9.9 Cadre international de la publicité

9.10 Stratégies relatives à la force de vente dans divers contextes culturels

9.11 Formation et soutien des employés expatriés

10. LOGISTIQUE, DISTRIBUTION ET GESTION DES EXPORTATIONS

10.1 Logistique et distribution : perspective internationale

10.2 Libre-échange et maquiladoras

10.3 Vente au détail à l’échelle internationale

10.4 Exportation

10.5 Modalités administratives et aide gouvernementale

10.6 Importation et marchés semi-clandestins

11. PLANIFICATION, CONTRÔLE ET INTERNET

11.1 Planification et aménagement organisationnel

11.2 Gestion d’une marque mondiale

11.3 Internet et obstacles structurels au commerce électronique

11.4 Consommateurs Internet

11.5 Incidence d’Internet sur les stratégies de marketing international


Méthodologie de la recherche en gestion 161

MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN GESTION [RM2/COMM 6915] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Aucun

Ce cours vise à aider les professionnels en gestion à augmenter leurs

compétences en interprétation de données. Les étudiants de RM2

devront présenter de bons projets de recherche dans le but d’obtenir

du financement, planifier des recherches solides, effectuer des

recherches pertinentes, analyser de façon optimale les conclusions

obtenues et bien communiquer les résultats de leurs recherches.

L’accent est particulièrement mis sur la préparation de propositions

de recherche efficaces, l’établissement des échelles et les méthodes

d’enquête, l’analyse et la présentation des données, et les usages des

techniques statistiques avancées à variables multiples.

Le cours RM2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Donald Cooper et Pamela Schindler, Business Research Methods,

10 e édition (Toronto, McGraw-Hill Irwin, 2008).

Version pour étudiants de SPSS II (comprise avec l’ouvrage de

référence).

1. INTRODUCTION À LA RECHERCHE

1.1 Pourquoi étudier la recherche

1.2 Travail du chercheur

1.3 Clé d’une recherche réussie

1.4 Problématique posée par la recherche en entreprise

1.5 Méthode scientifique

1.6 Trouver un sujet de recherche : induction et déduction

1.7 Rôle des concepts et des constructs en théorie

1.8 Différents types de variables

1.9 Élaboration des hypothèses de recherche

1.10 Théories et modèles

2. PLAN ET PROCESSUS DE RECHERCHE

2.1 Survol du processus de recherche

2.2 Du dilemme du gestionnaire aux questions du gestionnaire

2.3 Des questions de recherche au plan de recherche

2.4 Différents aspects des plans de recherche et types d’évaluation

2.5 Établissement d’une proposition de recherche

2.6 Raison d’être de la proposition de recherche

2.7 Divers types de propositions de recherche

2.8 Propositions de recherche — Informations documentaires

2.9 Propositions de recherche — Plan de recherche

2.10 Propositions de recherche — Documents connexes

2.11 Évaluation des propositions de recherche

3. CONCEPTION DE LA RECHERCHE

3.1 Obligations d’ordre éthique

3.2 Droits du client et du chercheur en matière d’éthique

3.3 Types d’études préliminaires


162 ANNUAIRE

3.4 Études descriptives et études de causalité

3.5 Utilisation des contrôles

3.6 Introduction aux procédés d’échantillonnage

3.7 Échantillons aléatoires

3.8 Échantillons probabilistes complexes

3.9 Échantillons non probabilistes

3.10 Comparaison des techniques d’échantillonnage

4. MESURE

4.1 Introduction à la mesure

4.2 Types de données et d’échelles de mesure

4.3 Mauvaise mesure et sources d’erreurs

4.4 Fondements d’une mesure réussie

4.5 Fiabilité de la mesure

4.6 Caractère pratique de la mesure

4.7 Introduction aux échelles de mesure

4.8 Échelles d’évaluation

4.9 Échelles ordinales

4.10 Établissement des échelles

5. MÉTHODES D’ENQUÊTE

5.1 Approche communicative

5.2 Introduction aux entrevues sur place

5.3 Bien réussir les entrevues sur place

5.4 Problématique des entrevues sur place

5.5 Entrevue téléphonique

5.6 Sondage autoadministré

5.7 Élaboration du questionnaire — 1 re étape

5.8 Élaboration du questionnaire — 2 e étape

5.9 Élaboration du questionnaire — 3 e étape

6. DONNÉES SECONDAIRES ET DONNÉES D’OBSERVATION

6.1 Exploration des sources de données secondaires

6.2 Évaluation de l’information provenant des sources de données secondaires

6.3 Recherche dans les bases de données bibliographiques et dans Internet

6.4 Entrepôts de données internes

6.5 Processus d’exploration de données

6.6 Introduction aux techniques de collecte de données par observation

6.7 Relation entre l’observateur et le participant

6.8 Types d’études par observation

6.9 Caractère discret des mesures d’observation

6.10 Différence entre la recherche qualitative et la recherche quantitative

6.11 Entrevues

6.12 Combiner les méthodologies

7. PLANS EXPÉRIMENTAUX

7.1 Qu’est-ce qu’une expérience

7.2 Avantages et inconvénients des plans expérimentaux

7.3 Étapes à suivre pour effectuer une expérience

7.4 Menaces à la validité d’une expérience

7.5 Caractéristiques des plans expérimentaux

7.6 Plans préexpérimentaux

7.7 Véritables plans expérimentaux

7.8 Aspects complexes des plans expérimentaux

7.9 Plans quasi-expérimentaux


Méthodologie de la recherche en gestion 163

7.10 Survol des plans expérimentaux

8. PRÉSENTATION DES DONNÉES

8.1 Mise en forme des données

8.2 Codage des données

8.3 Questions ouvertes

8.4 Entrée de données

8.5 Distributions statistiques et forme de distribution

8.6 Moyenne, écart type, asymétrie et aplatissement d’une distribution

8.7 Graphiques circulaires, diagrammes à barres, histogrammes et diagrammes de Pareto

8.8 Diagrammes à surfaces

8.9 Tableaux croisés

9. VÉRIFICATION D’HYPOTHÈSES

9.1 Signification pratique, signification statistique et échantillonnage

9.2 Hypothèses nulles et alternatives pour les tests unilatéraux et bilatéraux

9.3 Erreurs de type I (alpha) et de type II (beta) et puissance d’un test

9.4 Rejet ou non (acceptation) de l’hypothèse nulle

9.5 Étapes des tests statistiques

9.6 Influence de l’échelle de mesure dans le choix d’un test statistique

9.7 Tests statistiques pour les résultats provenant d’un seul groupe

9.8 Tests statistiques pour deux échantillons indépendants (non liés)

9.9 Tests statistiques pour deux échantillons dépendants (liés ou répétés)

9.10 Tests statistiques pour deux échantillons non liés (indépendants) ou plus

9.11 Tests statistiques pour deux échantillons répétés (dépendants) ou plus

10. RELATIONS

10.1 Introduction à la mesure des relations

10.2 Traçage et évaluation des nuages de points

10.3 Coefficient de corrélation de Pearson (r) pour les données d’intervalle et de ratio

10.4 Coefficient de corrélation de Spearman (rho) pour les données rangées ou ordinales

10.5 Coefficients liés aux tableaux croisés

10.6 Régression linéaire et formule pour la droite d’ajustement

10.7 Hypothèses relatives à la régression linéaire et diagnostics pour les évaluer

10.8 Évaluation des résultats d’une régression linéaire

10.9 SPSS et régression linéaire (optionnel)

10.10 Relation n’est pas synonyme de causalité

11. STATISTIQUES À VARIABLES MULTIPLES

11.1 Régression multiple

11.2 Analyse discriminante

11.3 Analyse de la variance à plusieurs variables

11.4 LISREL (modélisation par équations structurelles)

11.5 Analyse conjointe

11.6 Analyse factorielle

11.7 Analyse de groupement

11.8 Analyse multidimensionnelle

12. RÉSUMÉ DU COURS


164 ANNUAIRE

ASPECTS SOCIAUX DE L’ACTIVITÉ COMMERCIALE [HC1/COMM 4405] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Aucun

Description sommaire

Matériel didactique

Ce cours présente l’influence des facteurs culturels, sociaux,

politiques et éthiques sur l’activité commerciale et sur la valeur

d’échange, de l’Antiquité à aujourd’hui. Ce cours vise à permettre

aux étudiants d’acquérir des compétences essentielles en pensée

critique ainsi qu’une perspective historique des échanges

commerciaux et de la pensée économique.

Le cours HC1 se donne en ligne. Outre le contenu du cours,

l’ouvrage de référence est le suivant :

HCI Readings Book, 1 re édition, CGA-Canada, 2009.

1. CULTURES DE L’ANTIQUITÉ ET LEUR ÉTHIQUE DES ÉCHANGES

1.1 Transaction foncière au temps de la Bible

1.2 Économie et entrepreneurs dans la littérature sacrée

1.3 Premières lois et attitudes sur l’usage de l’argent et sur l’intérêt

1.4 Origines de l’impôt et de la monnaie

1.5 Richesse et perversions de l’argent selon le Nouveau Testament

1.6 Travail des femmes et économie domestique

2. RICHESSE, INTÉRÊT ET ÉQUITÉ SOCIALE DANS LE COMMERCE

AU MOYEN ÂGE

2.1 Réflexions et projections dans le temps

2.2 Thomas d’Aquin

2.3 Attitudes changeantes envers l’intérêt et l’usure

2.4 Utopies et dystopies

2.5 Pendant ce temps, à Cathay…

2.6 Travail des femmes avant l’ère industrielle

3. DU SERVICE ET DU PARTAGE À L’ARGENT ET À L’INTÉRÊT PERSONNEL

3.1 Montaigne examine les conséquences fatales d’un événement historique

3.2 Prix de l’argent selon Francis Bacon

3.3 Investir dans le commerce ou dans le mariage

3.4 Contrat d’emprunt et problèmes humains

3.5 Mesure et modération de l’intérêt personnel

4. PROPRIÉTÉ, BANQUE, MONNAIE ET COMMERCE

4.1 John Locke et la théorie de la valeur du travail

4.2 Orfèvres et origines de la banque moderne

4.3 Développement des banques nationales

4.4 Fonte et refonte de monnaie

4.5 Image du commerce


Aspects sociaux de l’activité commerciale 165

5. SPÉCULATION, OR ET VALEURS HUMAINES

5.1 Fièvre de l’investissement

5.2 Monnaie et crédit selon John Law

5.3 Colonialisme économique et les Irlandais

5.4 Isaac Newton et la pierre philosophale

5.5 Deux femmes entrepreneures

6. RÉVOLUTION INDUSTRIELLE ET MAINS INVISIBLES

6.1 David Hume et le raffinement économique

6.2 Adam Smith et les sentiments moraux de l’économie

6.3 Problème de la pauvreté

6.4 Pendant ce temps, en Amérique du Nord…

6.5 Mary Wollstonecraft et les droits de la femme

7. THÉORIES ÉCONOMIQUES ET RÉALITÉS HUMAINES

7.1 Nantis et non-nantis

7.2 Économie populaire et économie polémique

7.3 Repenser le laissez-faire

7.4 Classes laborieuses à la maison et au travail

7.5 Femmes et enfants employés comme main-d’œuvre dans les usines

8. UN PAYS, DEUX NATIONS

8.1 Prisons de débiteurs et folie du chemin de fer

8.2 Dystopies industrielles et utilitaristes

8.3 Ère des « -ismes » et du changement manifeste

8.4 Karl Marx et la tradition humaniste

8.5 John Ruskin et l’esprit humain

9. PROPRIÉTÉ, CONSOMMATION ET INÉGALITÉS DANS L’ÂGE D’OR

9.1 Éthique de la propriété foncière

9.2 Consommation ostentatoire et émulation pécuniaire

9.3 Capitaine d’industrie et officière de la charité

9.4 Esprit d’accumulation dans l’âge d’or

9.5 Femme nouvelle et corporatisme masculin

10. PROBLÈMES MONDIAUX DE L’HUMANITÉ

10.1 Prix de la guerre et de la dépression

10.2 Étatisme, bureaucraties et libéralisme

10.3 Stratégies humaines et inhumaines de guerre et de paix

10.4 Équilibre de la nature

10.5 En résumé, le passé annonce l’avenir


166 ANNUAIRE

STRATÉGIE DES SYSTÈMES D’INFORMATION [MS2/COMM 4186] À jour au 2 mars 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Gestion des systèmes d’information [MS1]

Le cours MS2 est un cours avancé qui traite de l’analyse, de la

conception et de la mise en place d’un système d’informatique de

gestion. Prenant l’angle de la gestion stratégique, le cours a été

conçu pour les étudiants qui souhaitent améliorer leurs compétences

dans les domaines suivants : le rôle des SI et des TI dans la

planification stratégique, l’avantage concurrentiel et la

transformation de l’entreprise, la détermination des besoins du

système, le cycle d’élaboration des systèmes et l’analyse de

systèmes, la conception de systèmes et de processus,

l’implémentation de systèmes, la mise à l’essai et le soutien des

systèmes, les technologies Internet, l’extranet et l’intranet, le

commerce électronique et l’échange de données informatisé, la

gestion des télécommunications et des réseaux, les questions

d’exploitation et de sécurité dans le domaine des TI, et l’aspect

humain de la gestion du changement dans le domaine des SI.

Le cours MS2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, les

ouvrages de référence sont les suivants :

Laudon, Laudon et Brabston, Management Information Systems:

Managing the Digital Firm, 4 e édition canadienne (Toronto,

Prentice Hall, 2008).

Ivey et Pearson, MS2 Cases, 2010.

Recueil de lecture sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

1. IMPORTANCE STRATÉGIQUE DES SI

1.1 SI : partie intégrante de la planification stratégique

1.2 SI : atout concurrentiel

1.3 SI : outil de transformation de l’entreprise

1.4 SI et mondialisation

1.5 Gestion des ressources humaines affectées aux SI

1.6 Évolution rapide des SI

1.7 Rôle du chef du service de l’information, du chef du service

des technologies et du chef du service des connaissances

2. GESTION DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION — ORGANISATION ET

PLANIFICATION DES SI

2.1 Gestion des TI

2.2 Planification technologique à court et à long terme

2.3 Considérations relatives à la gestion des données et de l’information

2.4 Économie des SI

2.5 Élaboration d’un plan stratégique pour les SI


Stratégie des systèmes d’information 167

3. SURVOL DE L’ÉLABORATION DE SYSTÈMES ET CONSIDÉRATIONS

CONNEXES

3.1 Élaboration de systèmes

3.2 Méthodes et techniques d’élaboration de systèmes

3.3 Décision d’élaborer ou d’acheter

3.4 Acquisition du logiciel et du matériel

3.5 Choix du fournisseur et questions d’ordre contractuel

3.6 Gestion de projet

3.7 Analyses de faisabilité et analyses coûts-avantages

4. CONCEPTION ET ANALYSE DE SYSTÈMES

4.1 Aperçu de la conception et de l’analyse de systèmes

4.2 Analyse de systèmes — Spécification des besoins

4.3 Modélisation de processus

4.4 Modélisation de données

4.5 Modélisation logique

4.6 Analyse au moyen de cas d’utilisation

4.7 Conception de systèmes

4.8 Conception et analyse de systèmes dans les petites entreprises

4.9 Questions d’ordre éthique dans le cadre de l’élaboration de systèmes

5. IMPLÉMENTATION, MISE À L’ESSAI ET SOUTIEN DES SYSTÈMES

5.1 Installation et conversion des systèmes

5.2 Mise à l’essai dans le cadre de l’implémentation des systèmes

5.3 Assurance de la qualité dans l’élaboration de systèmes

5.4 Maintenance des systèmes

5.5 Amélioration et reconception des systèmes

5.6 Considérations relatives aux systèmes patrimoniaux

5.7 Évaluation des avantages d’un système

6. RÉSEAUX DE RÉSEAUX : INTERNET, EXTRANET, INTRANET ET WEB 2.0

6.1 Internet : un outil commercial

6.2 Utilisation d’Internet pour simplifier les activités

6.3 Technologies appuyant les groupes et le travail en groupe

6.4 Intranet et extranet

6.5 Usages stratégiques des technologies Internet

6.6 Web 2.0

7. COMMERCE ÉLECTRONIQUE ET ÉCHANGE DE DONNÉES INFORMATISÉ

7.1 Affaires électroniques, commerce électronique et prestation électronique de services

7.2 Affaires électroniques : possibilités et défis à relever

7.3 Planification des activités de commerce électronique

7.4 Considérations relatives au financement

7.5 Sécurité, confidentialité, imposition et ressort

7.6 Échange de données informatisé et XML

7.7 Publication de rapports sur le Web et XBRL

8. GESTION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DES RÉSEAUX

8.1 Survol des télécommunications

8.2 Usages stratégiques des télécommunications

8.3 Notions de base sur les réseaux

8.4 Tendances de la gestion des réseaux

8.5 Sécurité des réseaux

8.6 Planification et gestion de réseaux sans fil

8.7 Gestion du télétraitement


168 ANNUAIRE

9. SI : EXPLOITATION ET SÉCURITÉ

9.1 Impartition et modèles d’impartition

9.2 Sécurité des SI : menaces et vulnérabilité

9.3 Mesures à prendre pour faire face aux menaces à la sécurité

9.4 Rôle de l’audit dans la sécurité des SI

9.5 Questions d’ordre éthique

10. L’ASPECT HUMAIN DE LA GESTION DES SI

10.1 Gestion des ressources internes et externes

10.2 Gestion du changement

10.3 Informatique utilisateur et formation

10.4 Gestion des attentes

10.5 Responsabilité sociale


Finance d’entreprise avancée 169

FINANCE D’ENTREPRISE AVANCÉE [FN2/COMM 4216] À jour au 2 mars 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Fondements de la finance d’entreprise [FN1]

Ce cours de finance avancée présente un examen approfondi des

concepts et des outils auxquels le gestionnaire financier peut avoir

recours dans le cadre du processus décisionnel. Les étudiants y

apprennent à analyser les enjeux et à prendre de bonnes décisions en

matière de financement d’entreprise. Les sujets traités sont les

suivants : les marchés financiers et le risque du portefeuille; la

gestion des investissements dans un contexte d’incertitude; les

sources de fonds à long terme; la structure du capital et la politique

de dividendes; les moyens de financement particuliers et les

décisions d’investissement; une introduction à l’évaluation des

entreprises; la gestion du risque de trésorerie; les contrats à terme

normalisés, les contrats à terme de gré à gré, les options et les

swaps; la planification financière, ainsi que la planification à long

terme et les questions de stratégie dans le domaine de la finance.

CD-ROM Internet FN2.Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures FN2, 11 e édition, CGA-Canada, 2010.

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec le cours).

RAPPEL DES NOTIONS DE BASE

RNB.1 La valeur temporelle de l’argent (avec calculatrice)

RNB.2 La structure temporelle des taux d’intérêt

RNB.3 L’évaluations des obligations, des actions privilégiées

et des actions ordinaires

RNB.4 Le coût moyen pondéré du capital

RNB.5 Les notions de statistique

RNB.6 Les notions de gestion de la trésorerie

RNB.7 L’analyse financière

1. LES MARCHÉS FINANCIERS ET LE RISQUE DE PORTEFEUILLE

1.1 Le transfert de la richesse

1.2 Les investissements dans des actifs réels

1.3 Les décisions d’investissement et de consommation

1.4 L’efficience du marché

1.5 L’estimation du rendement du portefeuille et du risque de portefeuille

1.6 Les portefeuilles efficients et la droite du marché

1.7 Le risque et le rendement d’un titre unique — MEDAF

1.8 Les problèmes liés à la délégation


170 ANNUAIRE

2. LA GESTION DES INVESTISSEMENTS EN CONTEXTE

D’INCERTITUDE

2.1 La valeur actualisée nette et le taux de rendement interne

2.2 L’estimation des flux de trésorerie

2.3 Le calcul de la valeur actualisée nette

2.4 Les autres techniques d’évaluation

2.5 Les projets économiquement dépendants

2.6 L’ajustement en fonction de l’inflation

2.7 La gestion des investissements et le risque systématique

2.8 La gestion des investissements et le risque total

2.9 Le rationnement du capital

2.10 Le processus de gestion des investissements

2.11 Les plans et le contrôle de la gestion des investissements

3. LES SOURCES DE FONDS À LONG TERME

3.1 Le financement bancaire

3.2 L’éthique du crédit

3.3 Les obligations

3.4 Le refinancement des obligations

3.5 Les actions privilégiées

3.6 Le refinancement des actions privilégiées

3.7 Les actions ordinaires

3.8 Les bons de souscription et les titres convertibles

3.9 L’émission de titres

3.10 L’émission de droits

4. LA STRUCTURE DU CAPITAL ET LA POLITIQUE DE DIVIDENDES

4.1 Les sociétés sans levier financier et les sociétés avec levier financier

4.2 La théorie de la structure du capital dans des marchés parfaits

4.3 Les impôts et les autres facteurs ayant une incidence sur la structure du capital

4.4 Les coûts associés à une faillite

4.5 Le choix de la structure du capital optimal

4.6 Les politiques de dividendes : théorie et pratique

4.7 Les versements de dividendes

4.8 Les solutions de rechange aux dividendes en espèces

5. LES MOYENS DE FINANCEMENT PARTICULIERS ET LES DÉCISIONS

D’INVESTISSEMENT

5.1 La méthode de la valeur actualisée ajustée

5.2 La méthode du coût moyen pondéré du capital

5.3 La méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires

5.4 Comparaison de la méthode de la VAA, de la méthode du CMPC et

de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires

5.5 Les types de contrats de location

5.6 La décision de louer ou d’acheter

6. UNE INTRODUCTION À L’ÉVALUATION DES ENTREPRISES

6.1 Le financement de projet

6.2 La mobilisation de capital de risque et les étapes du financement

6.3 Une introduction aux regroupements et acquisitions

6.4 Les acquisitions par emprunt

6.5 L’évaluation à l’aide des méthodes fondées sur les flux de trésorerie actualisés

6.6 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie d’exploitation

6.7 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie disponibles pour la société


Finance d’entreprise avancée 171

6.8 L’évaluation à l’aide des flux de trésorerie disponibles pour les actionnaires

6.9 L’évaluation à l’aide des modèles de croissance des dividendes

6.10 L’évaluation à l’aide de la valeur comptable avec ajustements

6.11 L’évaluation à l’aide de multiples de prix

6.12 Les problèmes de délégation et d’éthique pour les regroupements et les acquisitions

7. LA GESTION DU RISQUE DE TRÉSORERIE

7.1 Le risque de taux d’intérêt

7.2 Le risque de change

7.3 Le risque de prix des marchandises

7.4 La mesure du risque de taux d’intérêt d’un titre à l’aide de la durée moyenne

pondérée

7.5 La mesure du risque de portefeuille à l’aide de la durée moyenne pondérée

7.6 La mesure du risque de taux d’intérêt à l’aide de l’analyse de l’écart

7.7 La mesure de l’exposition au risque à l’aide de l’analyse de sensibilité et de l’analyse

par scénarios

7.8 Les méthodes de gestion du risque

7.9 La mesure du risque à l’aide de la valeur à risque

7.10 Le financement du commerce international

8. LES CONTRATS À TERME NORMALISÉS, LES CONTRATS

À TERME DE GRÉ À GRÉ ET LES SWAPS

8.1 Les contrats à terme normalisés et les contrats à terme de gré à gré

8.2 L’établissement du prix des contrats à terme normalisés

8.3 Les opérations de couverture au moyen de contrats à terme normalisés et de contrats

à terme de gré à gré

8.4 Les swaps

8.5 L’éthique et le marché des produits dérivés

8.6 La gestion du risque de trésorerie — Une étude de cas

9. LES OPTIONS

9.1 Le marché des options

9.2 L’évaluation des options

9.3 Les titres de sociétés avec options

9.4 Les opérations de couverture au moyen d’options

9.5 Les coûts d’une couverture

9.6 L’éthique et le marché des options

9.7 Un cas intégré

10. LA PLANIFICATION FINANCIÈRE

10.1 Le processus de planification financière

10.2 Les prévisions

10.3 Les états financiers pro forma

10.4 La planification financière à court terme

10.5 Le financement à court terme et à long terme

10.6 L’analyse des ratios financiers

10.7 Le modèle de planification financière à long terme

10.8 Les décisions stratégiques et les considérations éthiques


172 ANNUAIRE

AUDIT INTERNE ET CONTRÔLES INTERNES [MU1/COMM 4126] À jour au 5 mai 2011

Préalable

Description sommaire

Matériel didactique

Audit externe [AU1]

Ce cours traite des objectifs, notions, principes et techniques de

l’audit (vérification) interne. Les étudiants qui suivent le cours MU1

seront bien préparés à jouer un rôle clé dans l’équipe d’audit interne

d’un organisme privé ou public. Il couvre les matières suivantes : le

rôle de l’auditeur (vérificateur) interne, les types d’audits, la gestion

du risque d’entreprise, la planification de l’audit interne, la phase de

l’examen de l’audit interne, la communication des résultats de

l’audit et le suivi, les répercussions des technologies de

l’information sur l’audit interne, l’audit interne de

l’approvisionnement, de la gestion des ressources humaines, de la

commercialisation et de la gestion financière et, enfin, l’audit

interne dans les organismes publics et sans but lucratif. Ce cours est

accompagné d’un logiciel qui permet d’illustrer les notions à l’étude

et de donner aux étudiants une expérience pratique.

CD-ROM Internet MU1.Outre le contenu du cours, les ouvrages de

référence sont les suivants :

Recueil de lectures MU1, CGA-Canada, 2011.

Recueil de lectures sur l’éthique [RLE], 4 e édition, CGA-Canada,

2011 (la version électronique est fournie avec les modules du

cours).

Audit Command Language (ACL), version 9.1 CGA, sur CD-ROM.

Niveau de compétence

1. UNE INTRODUCTION À L’AUDIT INTERNE

1.1 La définition de l’audit interne 1

1.2 L’étendue de l’audit interne 1

1.3 Les fonctions de la gestion 2

1.4 Le risque d’exploitation 1

1.5 Le rôle de l’auditeur interne 1

1.6 Les types de missions d’audit interne 1

1.7 La mesure de la performance 2

1.8 Le climat éthique 1

1.9 Les considérations d’ordre éthique 1

1.10 Une introduction aux études de cas 2

2. LES NORMES D’AUDIT INTERNE

2.1 Un aperçu 1

2.2 La mission, les pouvoirs et les responsabilités 1

2.3 L’indépendance et l’objectivité 1

2.4 La compétence et la diligence 1

2.5 Le recours aux services de fournisseurs externes pour le

travail d’audit interne 2

2.6 La gestion du service d’audit interne 1


Audit interne et contrôles internes 173

Niveau de compétence

3. LA GESTION DES RISQUES, LES MODELES DE CONTRÔLE ET

LA GOUVERNANCE

3.1 La gestion des risques 1

3.2 Le rôle de l’auditeur interne 1

3.3 Le processus d’évaluation des risques 1

3.4 Les modèles de contrôle 2

3.5 L’audit à l’aide de modèles de contrôle 2

3.6 L’autoévaluation du contrôle 2

3.7 La gouvernance 1, 2

3.8 Le rôle du comité d’audit 1, 2

3.9 Le gouvernement d’entreprise 2

4. LA PLANIFICATION DE L’AUDIT INTERNE

4.1 Le processus d’audit interne 1

4.2 Le processus de planification de l’audit interne 1

4.3 Un aperçu du processus de planification à long terme 2

4.4 La planification à long terme — Grille d’évaluation du risque 2

4.5 La planification à long terme — Une étude de cas 2

4.6 La planification à court terme 2

4.7 La planification de la mission 1

4.8 La planification d’une mission — Une étude de cas détaillée 1

5. LA PHASE DE L’EXÉCUTION DES TRAVAUX DE L’AUDIT INTERNE

5.1 Un aperçu de la phase de l’exécution des travaux 1

5.2 La préparation du programme de travail 1

5.3 Les tests et les éléments probants 1

5.4 La définition de critères d’audit et l’élaboration

d’un programme d’audit — Une étude de cas 1

5.5 Les techniques d’audit assistées par ordinateur 1

5.6 Les logiciels d’audit généraux 1

5.7 L’évaluation des résultats de l’audit 1

5.8 La constitution et la revue des dossiers d’audit 2

5.9 L’audit interne et les fraudes 1

5.10 L’exécution d’une enquête sur une fraude 1

5.11 La fraude dans un cadre technologique 1, 2

6. LA COMMUNICATION DANS LE CADRE DE L’AUDIT INTERNE ET LA

PRODUCTION DU RAPPORT

6.1 Les techniques d’entretien 2

6.2 Le but et les objectifs du rapport d’audit interne 1

6.3 Les normes de communication des résultats de l’audit interne 1

6.4 Le contenu du rapport d’audit interne 1

6.5 La présentation du rapport d’audit interne 1,2

6.6 Le suivi des recommandations 1

6.7 Le rapport d’audit interne — Une étude de cas 2

7. L’AUDIT DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION

7.1 L’incidence des TI sur le processus d’audit interne 2

7.2 L’audit en milieu informatisé 1

7.3 Les types de risques dans un environnement TI 1

7.4 Les modèles de contrôle dans un environnement TI 2

7.5 Les contrôles généraux 1

7.6 Les contrôles des applications 1


174 ANNUAIRE

Niveau de compétence

7.7 Les contrôles des réseaux de communications 2

7.8 Les contrôles dans un environnement d’informatique utilisateur 1

7.9 Les technologies naissantes et l’auditeur 2

7.10 L’incidence du commerce électronique 2

8. LA COMMERCIALISATION, LES ACHATS ET LA PRODUCTION

8.1 La fonction commercialisation 2

8.2 L’audit de la fonction commercialisation

— Une étude de cas 1

8.3 L’audit de la fonction commercialisation — L’analyse des

données 2

8.4 La fonction achats 2

8.5 L’audit de la fonction achats — Une étude de cas 1

8.6 La fonction production 2

8.7 L’audit de la fonction production — Une étude de cas 1

9. LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, LA TRÉSORERIE ET LA

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

9.1 La fonction gestion des ressources humaines 2

9.2 L’audit de la planification des ressources humaines

— Une étude de cas 1

9.3 L’audit de la planification des ressources humaines —

L’analyse des données 2

9.4 La fonction trésorerie 2

9.5 L’audit de la fonction trésorerie — Une étude de cas 1

9.6 L’audit du processus d’information financière 1

9.7 La planification stratégique 2

9.8 L’audit de la planification stratégique — Une étude de cas 1

10. L’AUDIT INTERNE DANS LE SECTEUR PUBLIC ET LE SECTEUR

DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF

10.1 Les rôles, les activités et les risques dans le secteur public 1

10.2 La gouvernance dans le secteur public 2

10.3 La vérification législative — Le rôle du vérificateur général 2

10.4 La vérification interne dans le secteur public 1

10.5 La vérification intégrée et la vérification de gestion 2

10.6 Les rôles, les activités, les risques et la gouvernance dans le secteur

des organismes sans but lucratif 2

10.7 Les facteurs propres à l’audit interne des OSBL 1


Gestion de projet 175

GESTION DE PROJET [PT2/COMM 4506] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Aucun

Description sommaire Ce cours est une introduction à la gestion de projet. Il y est question du cycle

de vie d’un projet, qui comprend notamment l’évaluation des besoins, le

développement de l’esprit d’équipe, la planification, l’ordonnancement, la

budgétisation, l’affectation des ressources, la communication et le contrôle.

Les étudiants y apprendront comment rédiger une demande de proposition,

une proposition et un plan de mise en œuvre, y compris un système de

contrôle.

Matériel didactique

Le cours PT2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, l’ouvrage de

référence est le suivant :

1. CYCLE DE VIE D’UN PROJET

1.1 Concepts en gestion de projet

1.2 Identification des besoins

1.3 Proposition

1.4 Projet

2. PLANIFICATION DE PROJET

2.1 Planification

2.2 Ordonnancement

2.3 Calcul des probabilités

2.4 Logiciel Microsoft Project

Gido et Clements, Successful Project Management, 4 e édition (South-

Western Cengage Learning, 2009).

3. CONTRÔLE D’UN PROJET

3.1 Contrôle de l’ordonnancement

3.2 Ressources nécessaires

3.3 Planification et contrôle des coûts

4. PARTIES PRENANTES D’UN PROJET

4.1 Chef de projet

4.2 Équipe du projet

5. DOCUMENTATION RELATIVE AU PROJET ET STRUCTURE

ORGANISATIONELLE

5.1 Communication et documentation

5.2 Types de structures organisationnelles

6. CONCLUSION


176 ANNUAIRE

GESTION DU RISQUE [RK2/ COMM 4736] À jour au 1 er juillet 2011

Préalable

Aucun

Description sommaire Ce cours est une introduction au concept de la gestion des risques et à

l’application de ce concept dans l’entreprise. On y traite des étapes du

processus de gestion des risques, y compris leur identification, leur

évaluation et leur gestion. On y traite également des techniques modernes de

gestion des risques, notamment des politiques et stratégies financières, et des

dérivés. Les étudiants adopteront une vue d’ensemble des notions entourant

la gestion des risques, qui leur servira de cadre de référence lorsqu’ils

devront faire face à différents types de risques.

Matériel didactique

Le cours RK2 se donne en ligne. Outre le contenu du cours, l’ouvrage de

référence est le suivant :

Harrington et Niehous, Risk Management, adapté par Kleffner et Nielson,

2 e édition canadienne révisée (Toronto, McGraw-Hill Ryerson, 2010).

1. RISQUES ET GESTION DES RISQUES

1.1 Risques et gestion des risques

1.2 Objectifs de la gestion des risques

2. IDENTIFICATION ET ÉVALUATION DES RISQUES

2.1 Identification des risques

2.2 Probabilités et statistiques : notions de base

2.3 Évaluation de la fréquence et de la gravité des pertes

3. MISE EN COMMUN ET DIVERSIFICATION

3.1 Réduction des risques par la mise en commun de pertes indépendantes

3.2 Mise en commun avec pertes corrélées

3.3 Gestion de la mise en commun par les assureurs

3.4 Marché des valeurs mobilières : une méthode de diversification

3.5 Évaluation et réduction des risques

4. AVERSION POUR LE RISQUE, GESTION DES RISQUES ET

RICHESSE DES ACTIONNAIRES

4.1 Aversion pour le risque

4.2 Gestion des risques et richesse des actionnaires

5. CONSERVATION, RÉDUCTION ET COUVERTURE

5.1 Décision de conserver ou de réduire les risques

5.2 Opérations de couverture à l’aide de dérivés

6. ANALYSE DE LA GESTION DES RISQUES D’ENTREPRISE

6.1 Outils d’analyse utilisés en gestion des risques d’entreprise

6.2 Étude de cas en gestion des risques d’entreprise


Auteurs des cours et spécialistes de CGA-Canada / 177

AUTEURS DES COURS ET SPÉCIALISTES DE CGA-CANADA (2011-2012)

Niveau Cours Auteurs/Spécialistes

1 Fondements de la comptabilité financière Tilly Jensen

Université Athabasca

Microéconomie et macroéconomie

Droit des affaires

Cours d’informatique

Rick Hird

Institut universitaire de technologie de l’Ontario

Paul M. Hurley

Collège Durham

Henri Pallard

Université Laurentienne

Barbara Cox

Consultante

John W. Yu

Consultant

2 Comptabilité financière : Actif George Fisher

Collège Douglas

Analyse quantitative pour les affaires

Rick Hird

Institut universitaire de technologie de l’Ontario

Fondements de la comptabilité de gestion G. Richard Chesley

Université Saint Mary’s

Communications d’affaires

Shirley Mauger

Consultante

Catherine Nelson-McDermott

Université de la Colombie-Britannique

3 Comptabilité financière : Passif et

capitaux propres

Fondements de la finance d’entreprise

Gestion des systèmes d’information

Joan Conrod

Université Dalhousie

Peter Clarkson

Université du Queensland

John W. Yu

Consultant

Jamison Aldcorn

Collège Seneca


178 / ANNUAIRE

4

Concentration

Comptabilité de gestion avancée

Audit externe

Hilary Becker

Université Concordia

Wally J. Smieliauskas

Université de Toronto

Sandra Iacobelli

Université York

Théorie comptable et enjeux

contemporains

William Scott

Université de Waterloo

Fiscalité des particuliers et des sociétés

Comptabilité financière : Consolidation

et autres concepts avancés

Lisa Feil

Consultante

Shirley Lamarre

Consultante

George Fisher

Collège Douglas

Consultant

ECAP Finance d’entreprise avancée Charles Mossman

Université du Manitoba

Audit externe avancé

Ingrid Splettstoesser-Hogeterp

Université York

Stephen Spector

Université Simon Fraser

Brian Friedrich, Laura Friedrich, Ronald Wong et Shirley

Lamarre

Consultants

Audit interne et contrôles internes

Fiscalité avancée des particuliers et des

sociétés

Stratégie des systèmes d’information

Chuck Campbell

Consultant

Johanne Leduc

Francine St-Onge

Professionnelles en exercice

Deborah R. Compeau et

V. Joseph Compeau

Université de Western Ontario

Ken Dafoe

Consultant

Gestion financière dans le secteur public

PA1: Exercice professionnel

Lynda Gagné

Université de Victoria

Stella Penner

Consultante

Ruth Ann Strickland

Travaux pratiques

PA2: Gestion financière stratégique

Deborah Mortimer

Université du Manitoba

Wendy Ross

Travaux pratiques

Amin Mawani

Université York

Manon Anders, Laura Dallas, Neeta Nayak

Consultants


Auteurs des cours et spécialistes de CGA-Canada / 179

AUTEURS DES COURS DU SAIT (2011-2012)

Cours

Intégration des processus d’affaires

Gestion de base de données pour les directeurs financiers

Commerce électronique

Applications Internet

Principes fondamentaux du marketing

Gestion de réseau pour les directeurs financiers

Principes fondamentaux du comportement organisationnel

Gestion de projet pour les directeurs financiers

Terry Pegler

Collège Seneca

Ken Dafoe

Consultant

Auteurs

Jocelyn King et Paula McClure

Université de l’Alberta

Rose Minton

Tracey Anderson

Southern Alberta Institute of Technology

John W. Yu

Consultant

Rose Minton

SAIT Polytechnic

Rose Minton

SAIT Polytechnic

Ken Dafoe

Consultant

Mridula (Merge) Gupta-Sunderji

SAIT Polytechnic

Brian Broadway

Collège Seneca

Brian Friedrich

Consultant

Laura Friedrich

Consultante

Mridula (Merge) Gupta-Sunderji

Consultante

Jane Deighan

Consultante

Terry Pegler

Collège Seneca

Robin Day

British Columbia Institute of Technology

Peter Lind

Consultant


180 / ANNUAIRE

AUTEURS DES COURS

DE L’UNIVERSITÉ LAURENTIENNE (2011-2012)

Cours

Auteurs

Comportement organisationnel

Gestion du marketing

Gestion des opérations

Gestion et politiques stratégiques

Formulation et mise en œuvre de stratégies

Aspects sociaux de l’activité commerciale

Leadership et conception organisationnelle

Stratégie de marketing international

Méthodologie de la recherche en gestion

Stratégie des systèmes d’information

Finance d’entreprise avancée

Audit interne et contrôles internes

Gestion de projet

Gestion des risques

Lucien Cortis

Maurice Grzeda

Rana Haq

Rolland LeBrasseur

Université Laurentienne

Ron Mulholland

Barry Cotton

Jean-Charles Cachon

Université Laurentienne

Brian Vendramin

Consultant

Joseph J. Schiele

Université d’Oakland

Mohamed Dia

Université Laurentienne

John Dodge

Université Laurentienne

Sylvie Albert

Université Laurentienne

Jim Black

Université de Calgary

Maurice Grzeda

Rolland LeBrasseur

Université Laurentienne

Barry Cotton

Brian Vendramin

Jean-Charles Cachon

Rolland LeBrasseur

Université Laurentienne

Cynthia Whissell

Université Laurentienne

Deborah R. Compeau

Université de Western Ontario

V. Joseph Compeau

Consultant

Charles Mossman

Université du Manitoba

Chuck Campbell

Timothy J. Higgins

Consultants

Ozhand Ganjavi

Université Laurentienne

Tov Assogbavi

Université Laurentienne


Renseignements / 181

RENSEIGNEMENTS

SIÈGE NATIONAL

CGA-Canada

100 — 4200, North Fraser Way

Burnaby (C.-B.)

V5J 5K7 Canada

Téléphone : 604 669-3555

Télécopieur : 604 689-5845

Courriel : public@cga-canada.org

www.cga.org/canada-fr

Pour obtenir des renseignements sur les associations provinciales et territoriales de CGA, veuillez

consulter notre site Web au www.cga.org/canada-fr.

More magazines by this user
Similar magazines