suivre le lien - Direction des Enseignements Secondaires

des.pf

suivre le lien - Direction des Enseignements Secondaires

HISTOIRE CINQUIÈME

THÈME IV

VERS LA MODERNITÉ

THÈME 2 : L’ÉMERGENCE DU « ROI

ABSOLU »


PROPOSITION D’ENTRÉE DANS CE

THÈME

• L’ENTRÉE ROYALE DE LOUIS XIII À PARIS EN

1628 (Allégorie de la prise de la Rochelle)


LE POINT SUR LE PROGRAMME

• CONNAISSANCES

La monarchie française subit une éclipse dans le contexte des

conflits religieux du XVIe siècle, à l’issue desquels l’Etat royal

finit par s’affirmer comme seul capable d’imposer la paix

civile (1598).

Les rois revendiquent alors un « pouvoir absolu » qui atteint son

apogée avec Louis XIV et se met en scène à Versailles.


LE POINT SUR LE PROGRAMME

• DÉMARCHES

L’étude qui est conduite à partir d’exemples au choix :

- De la vie et l’action d’un souverain

- D’un évènement significatif

Le château de Versailles et la cour sous Louis XIV, et une œuvre

littéraire ou artistique de son règne au choix sont étudiés

pour donner quelques images du « roi absolu » et de son rôle

dans l’État.


LE POINT SUR LE PROGRAMME

• CAPACITÉS

Connaître et utiliser les repères suivants :

- L’Édit de Nantes (1598)

- L’évolution des limites du royaume, du début du XVe siècle à

1715

- 1661 -1715 : le règne personnel de Louis XIV

Raconter une journée de Louis XIV à Versailles révélatrice du

pouvoir du roi.


LES COULISSES DE LA LEÇON

• BIBLIOGRAPHIE

- F. BARDON : « Le portrait mythologique à la

cour de France sous Henri IV et Louis XIII ».

Picard, 1974.

- Y.M. BERCE : « La naissance dramatique de

l’absolutisme » (1598 – 1652). Seuil, 1992.

- J. CORNETTE : « L’affirmation de l’Etat absolu,

1515 – 1652 ». Hachette 1994.


• J. CORNETTE : « La Monarchie Absolue », Doc.

Photo n°8057.

• « La royauté sacrée dans le monde chrétien »

sous la direction de A. BOUREAU. EHESS,

1989.

• R.E. GIESEY : « Cérémonial et puissance

souveraine ». A. Colin 1987.


MISE AU POINT SCIENTIFIQUE

• J. Cornette rappelle que le concept d’absolutisme

n’existe pas au XVIIe siècle, c’est une invention

tardive. Il existe alors d’autres termes pour

rendre compte de la nature du pouvoir politique :

« roi absolu » ou encore « pouvoir absolu ».

Ainsi, le « roi absolu » est celui qui jouit de la pleine

souveraineté dans son royaume, renforcé par le

caractère sacré de la monarchie française.


• Le renouvellement de la recherche sur

l’absolutisme s’opère également par la

relecture des guerres de religion avec un

accent tout particulier sur l’Édit de Nantes

(1598) qui permet à l’État royal de s’affirmer

comme un roi de raison, seul garant de

l’intérêt commun en soumettant le religieux à

la loi civile.


• Renouvellement également de l’approche du

règne personnel de Louis XIV qui montre une

monarchie en recherche d’équilibre entre le

pouvoir central et local. L’objectif poursuivi

étant une réduction progressive, paisible et

consentie à l’obéissance.


PROBLÉMATIQUES

• En quoi cette entrée royale de Louis XIII à

Paris en 1628, témoigne-t-elle de l’émergence

d’un roi absolu

• Comment ce portrait mythologique de Louis

XIII témoigne-t-il de l’émergence d’un pouvoir

absolu


NOTIONS / CONCEPTS

• État – Pouvoir Absolu – Autorité –

Souveraineté – Édit de Nantes – Siège – Parti

huguenot


REPÈRES CHRONOLOGIQUES

- 14 mai 1610 : Assassinat d’Henri IV. La paix

religieuse est précaire, remise en cause par le

jeune Louis XIII qui soutient le renouveau

catholique.

- 1620 : Mobilisés partout en France, les

huguenots, menés par Henri de Rohan et son

frère, réunissent, malgré l’interdiction royale,

l’assemblée générale des églises réformées à la

Rochelle. Ils y décident la mise en défense des

places protestantes. La guerre est inévitable.


- Juillet 1627 : Les Anglais débarquent à l’île de

Ré.

- Août 1627 : le blocus de la Rochelle

commence grâce à une ligne de

circonvallation de 12 km ponctuée de forts et

de redoutes.

- Septembre 1627 : Hostilités ouvertes entre la

Rochelle et l’armée de Louis XIII. Début du

siège.


- Été 1628 : Les effets du blocus se font sentir.

La famine devient effrayante.

- 28/29 octobre : Capitulation de la Rochelle et

les députés rochelais sont conduits devant le

roi.

- 30 octobre/1 er novembre : Entrée triomphale

de Louis XIII à la Rochelle.

- Décembre 1628 : Entrée de Louis XIII à Paris


PRÉ–REQUIS DES ÉLÈVES

- Avoir abordé les guerres de religion

- Avoir compris les différences entre

catholiques et protestants

- Connaître l’Édit de Nantes

- Connaître des éléments significatifs de la vie

du roi Henri IV et de Louis XIII

- Replacer la construction du pouvoir absolu

dans la longue durée


OUTILS / SUPPORTS

• Présentation simplifiée des évènements de la

Rochelle

• Document central : Entrée de Louis XIII à Paris

(allégorie de la prise de la Rochelle) – gravure.


PRÉSENTATION SIMPLIFIÉE DES

ÉVÉNEMENTS DE LA ROCHELLE

• Depuis le Moyen Âge, le port de la Rochelle bénéficie

de nombreux privilèges économiques et fiscaux qui

font sa richesse. La ville jouit d’une relative

indépendance administrative face au pouvoir royal.

En outre, depuis le milieu du XVe siècle, elle est un

des bastions de la religion protestante. Déjà

assiégée en 1573 , elle devient place de sûreté

protestante avec l’ Édit de Nantes. Dès lors, elle

héberge régulièrement des membres importants de

la noblesse prompts à l’agitation.


• Jusqu’à son assassinat en 1610, Henri IV a maintenu

l’équilibre entre les deux religions de son royaume et

fait régner la paix. Louis XIII en revanche soutient les

catholiques, ce qui a pour effet de raviver des

tensions mal éteintes depuis les guerres de religion.

À cela s’ajoute sa volonté politique et celle de son

ministre, le cardinal de Richelieu, de soumettre

étroitement tout le pays à son pouvoir.


• Ces raisons religieuses, politiques et économiques

sont à l’origine des évènements de la Rochelle qui

mettent en scène : le Roi, les Rochelais, mais aussi

les Grands du Royaume, les protestants et les

Anglais.

• À la veille du siège, la ville comptait environ 25 000

habitants. Il n’en reste plus que 5400. Mais aucun

protestant, s’il habitait déjà là avant 1627, ne peut

s’installer en ville. Désormais, la population

catholique sera majoritaire à la Rochelle.


PLAN DE LA ROCHELLE


MISE EN ACTIVITÉ DES ÉLÈVES N°1

• Capacités mobilisées :

- Relever des informations

- Décrire / Expliquer

• Consigne : à l’aide de la chronologie, de la présentation des

évènements et du plan de la ville, répondre aux questions

suivantes en formulant des phrases :

- De quels avantages, la ville de la Rochelle dispose-t-elle

- Quelle est la religion majoritaire

- Qu’est ce qu’un siège Pourquoi la ville est-elle difficile à

prendre

- Qui sont les forces en présence Qui l’emporte


DOCUMENT CENTRAL

ENTRÉE DE LOUIS XIII À PARIS EN 1628 (Allégorie

de la prise de la Rochelle)

Dessin : P. Brebiette, gravure : C. Honervogt ; BNF Paris.


RAPPEL

• Les entrées royales constituent la cérémonie

type de l’exaltation monarchique en France

entre les XVe et XVIIe siècles.

• Entrées royales répétées autant qu’il le faut et

partout où besoin est et qui sont autant de

renouvellement du spectacle du sacre.

• Les entrées sont avec le sacre et les

funérailles, les rituels royaux de l’expression

monarchique française.


ENTRÉE DE LOUIS XIII À PARIS (1628)

• L’entrée de Louis XIII à Paris est particulière à

plus d’un titre :

- C’est l’une des dernières entrées royales dans

la capitale

- Est consécutive à la reddition de la Rochelle

- Se présente comme une entrée héroïque

(portrait mythologique du roi de France avec

des attributs antiquisants)


- A donné lieu a posteriori à un ouvrage officiel,

Éloges et discours sur la triomphante réception du

Roi en sa ville de Paris après la réduction de la

Rochelle.

- Elle intervient dans un contexte idéologique et

politique spécifique marqué par la conscience de

la nécessité pour le pouvoir royal, de diffuser une

image parfaitement pensé, et pensée comme

moderne c’est-à-dire liée à l’évolution de la

monarchie vers un pouvoir absolu.


MISE EN ACTIVITÉ DES ÉLÈVES N°2

• Capacités mobilisées :

- Relever et classer des informations

- Décrire / Expliquer

- Raconter

• Consigne :

1 ) Présenter la gravure

Titre de l’œuvre :

Nature :

Date de création :

Lieu de conservation :


2 ) Contextualiser

3 ) Décrire / Expliquer

À l’aide des informations suivantes, associer à chaque élément,

sa représentation : guerrière plantureuse, 4 scènes au vrai

dans les enseignes, imperator romain, Louis XIII, Apollon,

l’hydre (monstre à queue écaillée), la Furie.

Les vaincues :

La prise de la Rochelle :

Le Roi en triple énoncé :

La France :


• Interpréter : quelle image du roi veut-on donner ici

• Le roi n’a pas vaincu ses sujets mais leurs vices. Les vices vaincus, les

pêcheurs sont pardonnés.

• La gravure rend compte de deux évènements : l’un militaire, la prise

de la Rochelle et l’autre politique, le bien a vaincu le mal. Louis XIII a

su démontrer qu’il exerce son autorité sur tout le royaume.

• Si Louis est le Victorieux, c’est à la France que profite le triomphe :

symbolisée par la jeune guerrière plantureuse.

• Et cette apothéose ouvre sur l’éternité. Louis XIII sait que son

triomphe est en fait, l’œuvre de Dieu. Il pardonne donc aux vaincus.

Cette modestie le met à l’abri des retours de fortune (d’où la

Victoire qui lui pose la couronne de lauriers) et la Renommée qui le

précède.


POUR CONCLURE

• La gravure met donc en scène la monarchie qui , pour

s’affirmer, utilise des références antiquisantes .

• Il s’agit de souligner le caractère sacré et infini de la

monarchie française à l’époque moderne.

• Ainsi, se trouvent réunis ici, deux thèmes de l’imaginaire

monarchique :

- La distanciation : Louis XIII est et n’est pas de ce monde. C’est

son visage, son corps mais les attributs qui l’entourent

l’inscrivent dans un ailleurs.

- L’universalisation : le prince sort de soi au moyen de ces

signes qui le transportent dans la sphère de l’absolu du

pouvoir dont il n’est que la représentation.

More magazines by this user
Similar magazines