La 2 CV - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

La 2 CV - Magazine Sports et Loisirs

AUTOMOBILE

LES 60 ANS DE LA 2 CV

Laurent Missbauer

Photos: Laurent Missbauer,

Fondation Le Corbusier

et constructeurs

Le 60 e anniversaire d’un mythe

2CV TPV 1939

1948-2008. La Citroën 2 CV fête cette année

son 60 e anniversaire et nombreuses

sont les commémorations qui, un peu

partout dans le monde, rendent hommage

à cette automobile mythique. Une

des plus importantes d’entre elles est

celle organisée du 15 avril au 30 novembre

par la Cité des sciences de Paris. Elle

lui réserve une exposition qui présente

une quinzaine de voitures, du prototype

de 1939, appelé TPV pour «Toute petite

voiture», jusqu’à la C-Cactus de 2007, un

concept-car évoquant dans les grandes

lignes une possible Deuche du futur. Entre

ces deux prototypes, figurent une 2 CV

de 1950, une version de 1953 à conduite

à droite, une 2 CV fourgonnette de 1955,

une rare version

Sahara

de 1962 à

quatre roues

motrices,

ainsi que les

célèbres éditions

spéciales

2 CV

Spot, 2 CV

007, 2 CV Charleston ou encore deux

exemplaires ayant participé en 1972 au

Raid Afrique et aux compétitions de 2 CV

Cross.

22


automobile, laCitroën 2 CV

23

sportsetloisirs.ch


Dessins de la voiture

Maximum devant

l'église du Corbusier à

Ronchamp.

Flaminio Bertoni-L'uomo della 2 CV

En Suisse aussi, on s’apprête à saluer le 60e anniversaire

de la Citroën 2 CV. Finalement, son créateur, le

styliste italien Flaminio Bertoni, à ne pas confondre

avec Nuccio Bertone, est né à Varèse, à une dizaine

de kilomètres de la frontière suisse et sa marraine, de

même que son parrain de baptême habitaient alors à

Bellinzone, au Tessin, dans la partie italophone de la

Suisse. Varèse abrite aujourd’hui le très intéressant

Musée Flaminio Bertoni* qui, grâce à l’inlassable

travail de Leonardo Bertoni**, le premier fils de Flaminio

Bertoni, passe en revue les différentes créations

de ce génial styliste dont le talent n’est pas seulement

à l’origine de quelques-unes des voitures les plus

marquantes du 20 e siècle, dont la Citroën Traction-

Avant et la DS, mais également d’un grand nombre

de sculptures, de dessins et de maisons. Au sujet de

ce dernier point, on relèvera que Flaminio Bertoni,

né le 10 janvier 1903 à Masnago, un village aujourd’hui

rattaché à la ville de Varèse, a décroché à

Paris en 1949, parallèlement à ses fonctions de responsable

du design chez Citroën, un diplôme en architecture.

* www.flaminiobertoni.it

** Leonardo Bertoni a également rédigé deux livres dédiés à son père,

«L’uomo della 2 CV, storia di Flaminio Bertoni un genio italiano alla corte

della Citroën» et «Flaminio Bertoni, la vita, il genio e le opere», chez

Macchione Editore à Azzate-Varèse www.macchione.it.

La même recherche que Le Corbusier

Toujours dans le but de souligner les liens

qui unissent la Citroën 2 CV à la Suisse, on

relèvera que la philosophie générale de la

Deuche n’est pas sans rappeler celle de la

«Voiture Maximum» esquissée en 1928 par

l’architecte suisse Charles-Edouard Jeanneret,

dit Le Corbusier (1887-1965). Dans un

courrier qu’il rédigea à l’époque de la présentation

de la 2 CV, Le Corbusier écrivit ce

Le Corbusier

24


qui suit à Citroën: «Votre voiture est très intéressante,

j’y avais cependant déjà pensé il y a

vingt ans». En effet, en 1928, il avait dessiné les

plans d’une automobile qu’il avait appelée la

«Voiture Maximum». Une appellation qui s’explique

par le fait que, malgré une compacité minimum

et une longueur de seulement 3,70 m,

elle offrait le maximum, comprenez par là

qu’elle pouvait accueillir quatre personnes ainsi

que suffisamment de bagages pour partir en

voyage. L’architecture de la «Voiture Maximum»

devait par ailleurs bouleverser tout ce qui

s’était fait jusque-là dans l’industrie automobile.

Elle utilisait en effet toute la largeur de la voiture,

ce qui n’était guère courant à l’époque

étant donné que les marches-pieds latéraux

étaient la plupart du temps apparents et rétrécissaient

d’autant l’habitacle de la voiture.

Au grand regret du Corbusier, aucun constructeur

ne produisit sa voiture dont il proposa

pourtant les plans à Fiat, en Italie, et à Tatra, en

Tchécoslovaquie. Ce n’est qu’à l’occasion du

centenaire de sa naissance, en 1987, que le carrossier

italien Giorgetto Giugiaro, le père entre

autres de la première Fiat Panda, en construisit

une maquette en bois en grandeur nature. Flaminio

Bertoni, passionné de sculpture et d’architecture,

s’est-il inspiré de la voiture du Corbusier

pour dessiner sa Citroën 2 CV qui ne s’appelait

encore que «Toute petite voiture» On

l’ignore mais cela demeure fort possible. Ce

d’autant plus que Pierre-Jules Boulanger, directeur

des usines Citroën à partir de 1938, demanda

lui aussi à Flaminio Bertoni de faire le

maximum avec le minimum. Son cahier des

charges pouvait d’ailleurs se résumer à ces cinq

mots: quatre roues sous un parapluie! Ce qui est

certain en revanche, c’est que le seul journaliste

qui ait cru à la Citroën 2 CV lors de sa présentation

au Salon de Paris le 7 octobre 1948, a été

un journaliste suisse, en l’occurrence Robert

Braunschweig.

Dessin de la voiture du Corbusier.

Tout comme la 2 CV, la «Voiture Maximum» du Corbusier est...

...caractérisée par des lignes hors du commun.

25

sportsetloisirs.ch


Un journaliste suisse

identifie tout de suite le

potentiel de la 2 CV

Rédacteur en chef alors de l’Automobil

Revue de Berne, Robert

Braunschweig identifia tout de

suite le potentiel de la 2 CV. Alors

que tous ses confrères s’avouaient

choqués par ce vilain petit canard

dont le non conformisme leur paraissait

hautement anti-commercial,

Robert Braunschweig crut

immédiatement au succès de la

Citroën 2 CV et il ne manqua pas

de l’écrire dans les colonnes de

l’Automobil Revue du 13 octobre

1948 et le lendemain dans celles

de l’édition sœur en français, la

Revue automobile: «Ce que Citroën

a présenté au salon de Paris

est une véritable révolution. Alors

que presque toutes les petites voitures

présentées jusqu’ici, y compris

sous certains aspects la Volkswagen

Coccinelle, ne proposent

qu’une réduction des dimensions

et des performances, ainsi qu’une

simplification de la carrosserie et

des méthodes de construction de

grandes voitures, Citroën a réussi

à créer une toute nouvelle catégorie

d’automobiles avec la 2 CV

«La nouvelle Citroën 2 CV se distingue

en effet des autres voitures

par le fait qu’il s’agit d’un moyen

de transport pour tout un chacun,

d’un véritable vélo à quatre

roues», poursuit Robert Braunschweig,

enthousiaste. «Sous cet

aspect, le choc initial se transforme

rapidement en admiration.

Jamais l’étude d’une automobile

n’avait été aussi ciblée sur l’aspect

pratique et sur sa facilité de

construction. La même voiture

peut ainsi être utilisée en tant que

berline à quatre places, en tant

que décapotable ou encore en tant

que véhicule utilitaire ou de livraison.

Les sièges, qui peuvent

être soulevés et enlevés du bout

des doigts, sont à la fois souples et

confortables. Quant à l’essuieglace,

il est entraîné par l’indicateur

de vitesse afin d’économiser

la batterie et peut également être

actionné à la main. L’espace de

rangement sous le tableau de bord

est quant à lui plus spacieux que

celui d’une Bentley et l’on pourrait

mentionner encore des dizaines

de détails qui démontrent que

la 2 CV a fait l’objet de très importantes

recherches intellectuelles

et techniques.»

Charles Faroux:

«Ceci n’est pas une voiture!»

Après ce véritable concert de

louanges, Robert Braunschweig se

demande si la 2 CV aura du succès.

«Le public a certes critiqué

ses lignes peu séduisantes et son

aspect spartiate. Il faut néanmoins

reconnaître que cette voiture permettra

de motoriser une très large

frange de la population», prophétise-t-il

avec justesse. «Par ailleurs,

aucun contrôleur fiscal n’y verra

un signe de richesse. En ayant

l’ambition de n’être qu’un simple

outil de travail, elle ne suscite en

effet pas de jalousie et s’inscrit

ainsi parfaitement dans l’air du

temps», ajoute-t-il. Ses confrères

français ne seront pas aussi clairvoyants.

Si Vincent Auriol, le président

de la République, convié à

l’inauguration du salon, est plongé

dans une intense perplexité et ne

dit pas un mot, bon nombre de

journalistes sont pour le moins

sceptiques. L’un d’entre eux écrit

même que, «quoi qu’on fasse, nous

2CV AZ

2CV AZ très rare

avec sa capote longue

2CV 4x4

2CV Spot

26


«La Deuche, un vent de liberté.»

2CV Charleston

croyons que la 2 CV est déjà dépassée

par l’actualité».

Quant au réputé journaliste Claude

Faroux, il rédige dans le quotidien

«L’Equipe» du 8 octobre 1948 un

article de 231 lignes sur le Salon.

Sur ces 231 lignes, seulement seize

lignes, en tout et pour tout, sont

consacrées à la 2 CV où Charles Faroux

écrit qu’il ne s’agit pas d’une

voiture et qu’il n’en parlerait tout

simplement pas: «On trouve chez

Citroën trois maquettes d’une nouvelle

petite voiture: je dis maquettes

et non pas voitures car les trois

2 CV présentées sur le stand n’ont

pas de moteur…» Apportées en

grand mystère au milieu de la nuit

et encore insuffisamment au point,

les trois 2 CV exposées au Salon de

Paris de 1948 ne sont en effet pas

équipées de moteur. Sous leur capot

soigneusement scellé, il n’y a

que des sacs de lest pour faire le

poids.

Citroën craignait

la Renault 4 CV

En agissant de la sorte, Citroën n’a

toutefois pas laissé le champ libre

à la Renault 4 CV dont il craignait

la concurrence. Des dizaines de

milliers de visiteurs du salon ont

par ailleurs tout loisir de faire plus

ample connaissance avec la Deuche

en appuyant sur leurs ailes pour

tester l’incroyable souplesse de leur

suspension. Ceux qui ont la chance

de s’y asseoir derrière le volant manient

les commandes et s’ébahissent

de la souplesse d’une suspension

qui fait que le véhicule entier

s’incline ou se relève au seul poids

du passager! Tous les avis ne sont

pas négatifs. De nombreux visiteurs

du salon partagent ainsi le même

avis enthousiaste du journaliste

suisse Robert Braunschweig et ils

n’ont pas tort. De 1948 à 1990, Citroën

aura construit plus de cinq

millions de 2 CV, soit 3’867’932

berlines et 1’246’335 fourgonnettes.

C’est à ces millions de 2 CV que

la Cité des sciences rend hommage

en exposant «avec respect et

enthousiasme une sexagénaire

toujours aussi séduisante malgré

le poids des ans». Comptant parmi

les voitures françaises les plus emblématiques,

la 2 CV demeure

dans toutes les mémoires tant

pour son inimitable silhouette que

pour son avant-gardisme technologique.

Jetant un pont au-dessus

de six décennies, l’exposition qui

lui est consacrée à Paris jusqu’à la

fin du mois de novembre présente

également le concept C-Cactus,

qui se veut, aujourd’hui, aussi ingénieux

et adapté à son époque

que la 2 CV en son temps. Serat-elle

aussi emblématique On

peut en douter. Les tentatives de

remplacer autrefois la 2 CV par la

Dyane, la LN ou encore l’AX

n’ont pas réussi à enlever à la

Deuche l’aura qui était la sienne.

Même constat aujourd’hui pour

la C3, plus conventionnelles que

le prototype Citroën Berlingo

Bulle dont certains aspects stylistiques

de la partie arrière étaient

inspirés de la version belge de la

2 CV, une version belge par ailleurs

utilisée par les Dupondt

dans les aventures de Tintin et

Milou. La nouvelle Citroën C1, fabriquée

en Slovaquie sur la

même ligne de montage que la

Peugeot 107 et la Toyota Aygo,

ainsi que la nouvelle C2 quatre

portes qui a été présentée ce printemps

au Salon de Pékin et qui

est construite en Chine sur la base

d’une Peugeot 206, devraient

contribuer elles aussi à motoriser

les nouveaux marchés émergeants

comme la 2 CV le fit en

son temps en Europe. La concurrence

indienne, avec la Tata Nano

ou la toute nouvelle Hyundai i10,

qui bien que d’origine coréenne

est construite elle aussi en Inde,

laissent toutefois présager d’une

féroce concurrence.

sportsetloisirs.ch

27


«Rien que pour vos yeux»

La 2 CV 007

de James Bond!

Une des séries spéciales de 2 CV les

plus recherchées est la 2 CV 007. Ce

modèle a été présenté lors de la sortie

du film «Rien que pour vos yeux» au

mois d’octobre 1981. Dans cet épisode

de James Bond incarné par Roger

Moore, elle est la voiture de la «James

Bond girl» incarnée par Carole Bouquet.

Si les trois véhicules (des 2 CV 6

Club jaune mimosa) utilisés pour le

tournage ont été évidemment modifiés

pour les cascades avec une plate forme

d’Ami super et un moteur GS, le modèle

de série a été réalisé sur la base

d’une 2 CV Spécial. Il a été produit à

500 exemplaires pour la France, avec

une motorisation de 2 CV 4, et à 500

autres exemplaires pour la Grande-

Bretagne, en conduite à droite, avec

une motorisation de 2 CV 6. Avec sa

couleur jaune Helios (AC336) et ses

monogrammes 007 sur les portes, le

capot et le coffre, la 2 CV de James

Bond était vendue avec un sachet d’autocollants

d’impacts de balles que les

clients apposaient de la façon qui leur

semblait la plus pertinente. La 2 CV

007 est aujourd’hui très recherchée. Selon

certaines sources, il n’en resterait

qu’une dizaine recensées d’origines et

figurant exactement dans la fourchette

L'affiche du film détournée par Citroën.

des numéros de série indiquée par les archives

Citroën. Il est ainsi plus facile d’en

trouver une en modèle réduit. Roger

Moore, résidant à Crans-Montana depuis

un peu plus de dix ans, en a trouvé une à

l’échelle 1:43 dans le kiosque dans lequel

il a l’habitude d’acheter ses journaux.

Roger Moore et un modèle réduit de sa 2 CV 007.

La 2 CV 007 de Roger Moore et Carole Bouquet

28


F E S T I V A L T I N T I N

La 2 CV des Dupondt

à Lausanne!

La Citroën 2 CV occupe une place de

choix dans les bandes dessinées de

Tintin. Il s’agit en effet de la voiture des

Dupond-Dupont dans l’Affaire Tournesol,

dans Coke en stock ainsi que dans

les Bijoux de la Castafiore. A l’époque

des premiers dessins de l’Affaire Tournesol,

publiés en 1954 dans le Journal

de Tintin, la 2 CV n’a pas encore le statut

d’automobile mythique qui lui reviendra

plus tard. Hergé, le dessinateur

de Tintin, repère cependant immédiatement

le potentiel comique de la petite

Citroën qui, alliée aux personnages

des Dupondt, donnera lieu à bon nombre

de dessins humoristiques. Dans

l’Affaire Tournesol, les Dupondt freinent

par exemple tellement fort que

leurs têtes viennent s’écraser sur la capote

en toile de la 2 CV formant immédiatement

deux protubérances. Dans

les Bijoux de la Castafiore, faute de

s’arrêter à temps, la 2 CV des Dupondt

tamponne le camion garé devant le

perron du château de Moulinsart. Lors

de l’exposition de voitures qui avait été

organisée l’année passée à Lausanne

dans le cadre du Festival Tintin à l’occasion

des 100 ans d’Hergé (1907-

1983), une 2 CV similaire à celle des

Dupondt était bien entendu de la partie.

Enfin, on relèvera que Citroën a

publié dans les années quatre-vingts

trois propspectus dans lesquels la

2 CV est une actrice à part entière de

petites aventures de Tintin inédites.

Citroën 2 CV AZ exposée au Tintin Festival à Lausanne.

29

sportsetloisirs.ch


Hyundai i10

Citroën Berlingo Bulle

Citroën C3

Publicité C3 - 2 CV

Le journaliste bernois Robert Braunschweig, le

premier à avoir identifié la grande carrière de

la 2 CV, était un passionné de belles voitures.

Il possédait d’ailleurs une magnifique Alfa Romeo

6C 2500 Freccia d’oro de 1948 qui faisait

toute sa fierté jusqu’à son décès en 2001. Bien

conscient toutefois que l’avenir de la motori-

Une seule 2 CV, mais

sation de la planète passait par des petites voitures

pratiques et économiques, il appréciait

beaucoup la Citroën 2 CV, ainsi que la Subaru

Justy 4x4 qui, sous bien des aspects, pourrait

assurément revendiquer une certaine filiation

avec la 2 CV.

Depuis la fin de la production de la 2 CV, le 27

juillet 1990, les héritières de la Deuche ont

été nombreuses. A commencer chez Citroën

par le prototype Berlingo Bulle, dont la symétrie

des portes est un clin d’œil évident à la

2 CV, mais également avec la C3, qui a partagé

la vedette avec une 2 CV des années 1950 dans

une publicité de 2007 vantant les mérites des

«écolo-reprises», la C2 quatre portes produite

en Chine sur la base d’une Peugeot 206 ou la

future C-Cactus. A l’étranger, c’est le projet de

Chrysler CCV (China Concept Vehicle) de 1996

qui s’inspire le plus de la 2 CV. Aujourd’hui,

la Tata Nano indienne, de même que la toute

nouvelle Hyundai i10 remettent elles aussi au

goût du jour les préceptes de la voiture du

Corbusier qui visait notamment à proposer un

maximum d’habitabilité dans un minimum

d’espace. Le récent essai que nous avons pu

faire de la Hyundai i10 dans la région de Montreux

et de Villars-sur-Ollon nous a en tout

cas convaincus de la validité de ces préceptes.

30


Hyundai i10

plusieurs héritières

Hyundai i10, petite à l’extérieur,

grande à l’intérieur

Spécialement développée pour le marché européen,

la Hyundai i10 dispose en Suisse d’un moteur

à essence de 1,1 litre (66 chevaux) qui ne

consomme que 5,2 l/100 km (5,9 l/100 km pour

la version automatique) et qui ne rejette qu’un

taux d’émission de CO2 de 124 g/km (Etiquette

énergétique de catégorie A). Contrairement à la

2CV, son équipement n’est cependant guère

spartiate. Dans la version de base à 13’990 francs,

elle dispose déjà d’un système d’ABS à quatre

canaux, d’airbags frontaux et latéraux, d’une

fixation ISOFIX pour siège d’enfant à l’arrière,

d’une direction assistée et d’une radio-CD/MP3.

Dans la version «Style» à 16’490 francs, elle

dispose en outre de l’air conditionné, de lèveglaces

électriques à l’avant et à l’arrière, de jantes

en alliage et d’un verrouillage central avec

télécommande pour ne citer que quatre équipements

parmi tant d’autres.

grand de tous les modèles cinq portes du segment

A. Son espace intérieur n’en est que plus

spacieux. Enfin, on relèvera que les 66 chevaux

de son moteur à essence nous ont donné toute

satisfaction, même sur les routes de montagne

telles que celles de l’ancienne course de côte

d’Ollon-Villars. Last but not least, on relèvera

que l’i10 bénéficie d’une garantie d’usine de 3

ans, sans limitation de kilométrage, alors que la

carrosserie est garantie pendant 10 ans contre

la corrosion.

Tata Nano

Chrysler CCV

Citroën C-Cactus

Après la Hyundai i30, l’i10 est le deuxième

modèle qui utilise la nouvelle nomenclature

«i». Le «i», selon les responsables de Hyundai,

se rapportant ici à l’innovation, à l’inspiration

et à l’intelligence. Ce dernier point se retrouve

notamment dans sa compacité. Bien qu’elle ne

mesure que 3,57 mètres de longueur, l’i10 dispose

d’un empattement de 2,38 qui est le plus

31

sportsetloisirs.ch

More magazines by this user
Similar magazines