Asie centrAle

portesouvertes.ch

Asie centrAle

Asie centrale

Avril 2011


Edito

Asie Centrale

nouvelle liberté

Il y a vingt ans, en 1991 précisément, que les pays d’Asie Centrale se sont

détachés de la Russie, l’ancienne URSS, et ont ainsi gagné la liberté.

Cette vaste région comporte six pays qui appartenaient à l’ancienne URSS : l’Azerbaïdjan,

l’Ouzbékistan, le Turkménistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan et le Kazakhstan.

Dans le passé, cette importante partie de la Route de la soie était essentiellement

habitée par des tribus nomades.

De nos jours, plus de 60 millions d’habitants de plus de 100 groupes ethniques

sont principalement de confession musulmane sunnite.

En Savoir

Clique sur l’un des pays de la carte pour en

découvrir plus depuis notre site Internet

La fin de l’ère communiste a apporté beaucoup de nouvelles libertés,

telle la liberté religieuse. La porte s’est ouverte aux activités

missionnaires, et différentes dénominations ont trouvé leur

place en Asie Centrale. Beaucoup furent attirés par ces églises.

Cependant, l’Islam a rapidement commencé à devenir

plus actif. Par conséquent la liberté religieuse et l’ouverture qui

existait ont désormais été remplacées par de lourdes restrictions.

Voici un exemple probant : Aujourd’hui, quatre des cinq pays de cette

région figurent sur l’index mondial de persécution de Portes Ouvertes :

l’Ouzbékistan à la 10ème place, le Turkménistan à la 15ème, le Tadjikistan à la

32ème et le Kirghizistan à la 49ème place.

Toute cette pression et cette persécution n’ont pourtant pas arrêté la croissance du

nombre de personnes qui aspirent à la liberté.

Cette indépendance qui dépasse celles des hommes et qui permet aux enfants de Dieu d’espérer,

de croire malgré les contextes les plus difficiles :

Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Jean 8:36


face à face

Si donc le Fils vous affranchit,

vous serez réellement libres.

Jean 8:36

De nos jours, le christianisme en Asie

Centrale grandit, cela malgré toutes

les restrictions et difficultés imposées

par les autorités étatiques et religieuses

et la pression de la société

majoritairement musulmane.

Asie Centrale

nouvelle liberté

Le christianisme est apparu en Asie

Centrale au premier siècle. Selon la

légende, l’apôtre Thomas est arrivé

à la ville de Samarkand (Ouzbékistan

d’aujourd’hui) par la grande Route

de la soie et y a nommé quelques

évêques.

Aux alentours du XIVe siècle, l’islam

et le bouddhisme ont tout fait pour

abolir le christianisme et chasser la

religion chrétienne, celle-ci a pratiquement

disparue durant plusieurs

siècles. C’est seulement vers la moitié

du XIXe siècle que l’église orthodoxe

russe et les paysans russes ont

ramené la religion chrétienne dans la

région. A la fin du XIXe siècle, beaucoup

de chrétiens évangéliques ont

afflué progressivement, souvent dû à

la persécution dans d’autres régions.

Durant la période soviétique,

toutes les religions étaient contrôlées

et également persécutées par

les autorités gouvernementales.

Cette période a engendré plusieurs

générations d’athées.

Aujourd’hui, malgré les restrictions

et le contrôle exercés par les gouvernements,

l’église croît. Des gens choisissent

le chemin de la croix même si

cela implique des persécutions à venir.

Le message d’amour et de pardon de

l’Evangile, le seul qui rend réellement

libre, attire les gens en Asie Centrale.

La vérité dans Jean 8:36 implique la

reconnaissance de Jésus en tant que

Christ et Fils de Dieu, mais aussi la volonté

de suivre ses enseignements.

Cette affirmation suscite la question

suivante: pourquoi la vérité nous rendra-t-elle

libre

Parce qu’elle nous donne la vie éternelle

(Jean 3:16), elle pardonne nos

pêchés (1 Jean 1:7), elle donne

l’espoir de vivre ici et aujourd’hui

«Un de mes amis,

(Psaume 146:5), et parce que

communiste à Moscou,

m’a avoué un jour :

l’amour que la vérité nous offre

bannit la peur (1 Jean 4:18).

Le marxisme est tromperie

pure, mais quelle est

l’autre solution Les mensonges

rendent l’être humain

esclave, mais la vérité libère

des chaînes. Le monde dit à nos

jeunes: N’êtes-vous pas libres de

faire tout ce que vous voulez Pourquoi

est-ce que vous ne vivriez pas

comme cela Et les jeunes répondent:

Oui, je veux être libre. Mais ils découvrent

vite qu’ils ne le sont pas. Ils sont devenus les

esclaves de toutes sortes de mauvaises habitudes

que le monde leur propose. Satan trompe

et promet la liberté mais, en réalité, il rend les

témoignage

Un pasteur d’un pays communiste

a témoigné ceci :

gens esclaves. Son seul but est

de détruire notre personnalité

et de voler notre âme.

La vérité de Dieu nous rend réellement libres. Si le

Fils vous libère, vous serez alors vraiment libres.

C’est une liberté qui est réelle et durable, éternelle.

Grâce au Fils Jésus-Christ, le Sauveur.»

Pour que l’église en Asie Centrale puisse croître,

il faut des gens courageux qui vivent et annoncent

cette liberté. Il en est de même ici, et c’est

une des leçons que nous pouvons tirer de l’église

persécutée:

Si nous voulons que les personnes autour de

nous soient sauvées, nous devons leur montrer

le chemin qui mène au Christ.


News

Je veux terminer

mes études!

Dina et son père

Egypte

«Nous avons vraiment plus qu’assez de toute

cette souffrance. J’ai déjà perdu deux ans de

ma vie. Je veux terminer mes études.» Pendant

deux ans, Dina (17) et son père ont vécu dans

la clandestinité en Egypte, tous deux dénigrés

comme apostats et menacés de mort. En

août 2008, le père, Maher El-Gohary (58) avait

poursuivi le gouvernement en justice afin

d’obtenir le droit de changer la mention de sa

religion inscrite sur sa carte d’identité. Même

clandestins, ils étaient chicanés par la police

de sûreté, raison pour laquelle ils changeaient

souvent d’adresse entre le Caire et Alexandrie.

En décembre 2010, après une longue

bataille juridique, ils ont finalement été autorisés

à quitter l’Egypte et ont fui en Syrie. Leur

espoir d’obtenir un visa pour les Etats-Unis ou

un pays en Europe s’est rapidement éteint. En

Syrie, ils ne sentent pas en sécurité non plus.

Selon Maher, «la persécution n’est pas finie.»

Dina est reconnaissante

d’avoir pu quitter l’Egypte.

Mais elle a un souhait qui la

préoccupe de plus en plus: «Je veux sortir

afin de pouvoir terminer mes études. Je veux

pouvoir me rendre librement dans une église

sans avoir peur d’être assassinée.»

Priez pour Dina et son père, que Dieu leur

ouvre une porte vers un lieu où ils pourront

vivre en sécurité.

L’un des studios,

où ils ont habité.

feedback voyage

«Walk in their shoes»... en Israël et dans les territoires palestiniens (février 2011)

14 jeunes ont participé au voyage en février qui a été une bénédiction autant

pour les chrétiens israéliens et palestiniens que pour les jeunes Suisses.

« C’était une telle bénédiction de vous voir tous. Pour être honnête, il est parfois difficile

d’être une chrétienne dans ce pays. La rencontre avec vous m’a rappelé ma famille

chrétienne dans le monde. Dieu est bon, et Il nous donnera toujours de l’espoir

lorsque nous choisissons de Lui faire confiance, ce qui est parfois difficile.

Vous êtes tous une merveilleuse bénédiction pour moi et pour ce pays.

Merci d’être intéressés au sujet de l’église ici.»

Par: jeune chrétienne palestinienne rencontrée

lors du voyage.


pray!

Ouzbékistan – un chrétien condamné

à dix ans de prison

act!

Le jeune homme de 27 ans, Tohar Haydarov, appartient à une

église baptiste non-enregistrée. Il a été condamné à dix ans

de prison pour possession et fabrication de drogue.

En janvier 2010, il a été arrêté par la police. Plusieurs

personnes voulaient que Tohar revienne à l’islam (sa

religion avant d’être devenu chrétien) et ils ont demandé

de l’aide à la police. Celle-ci a exercé une

pression physique sur Tohar pour l’amener à renier

Jésus, mais il a refusé.

Suite à cela, de la drogue a été retrouvée

dans son appartement. Il a donc été arrêté

et accusé de production et détention

de drogue.

En mars dernier, Tohar a été condamné

à 10 ans de prison pour possession

et fabrication de drogue.

Les membres de l’église qui souhaitaient assister à cette session

n’ont été autorisés à entrer qu’au moment où le procureur a présenté

sa plaidoirie finale. Ils n’ont pas été autorisés à témoigner

en faveur de Tohar, même l’avocat engagé n’a pas été admis

dans la salle.

Le père de Tohar, âgé de 72 ans, a assisté au procès pour soutenir

son fils. Le jour suivant, il a été retrouvé mort. La police a conclu

qu’il s’agissait d’une mort naturelle d’origine accidentelle liée à

un chauffage électrique non protégé…

Tohar a décidé de faire appel, et l’affaire a été transférée. En avril

dernier, le tribunal régional a rejeté la procédure de protestation.

Un appel devant la cour suprême, cette fois-ci, est en cours

de préparation. En attendant, Tohar a été transféré au camp de

travail de Qarshi, à 400 km de son domicile. Ses amis ont demandé

aux chrétiens du monde entier de prier pour lui. Prions

pour que les autorités l’acquittent et le relâchent.

Tu as la possibilité d’écrire une carte postale à Tohar:

Ecris-lui en anglais, ne fais pas de commentaires politiques et

ne mentionne pas Portes Ouvertes.

Précise ton nom et ton pays, mais ne donne pas ton adresse

complète.

Encourage-le en prison par quelques versets bibliques!

Haydarov, Tohar

UYa 64/69

Otryad 13

Pos. Shaikh Ali

g.Karshi

Kashkadarya Region

180020 Uzbekistan

Photographie

de Tohar


shockwave

Du 4 au 6 mars a eu lieu la vague de prière

mondiale Shockwave.

Durant l’événement Shockwave, des milliers de jeunes

chrétiens d’environ 50 pays ont prié pour les chrétiens

d’Asie Centrale. Voici quelques pays qui faisaient partie de

cette chaîne:

Suisse, Allemagne, France, Belgique, Italie, Autriche, Angleterre,

Pays-Bas, Norvège, Danemark, Luxembourg, Etats-

Unis, Canada, Australie, Brésil, Cameroun, Tchad, Sénégal,

Burkina Faso, Burundi, Madagascar, Nouvelle-Guinée, Guadeloupe

et Martinique.

Tes prières peuvent

Tout changer!

Au Brésil, le pack Shockwave a été téléchargé 5640 fois.

Lors d’un événement Shockwave au nord-est du pays,

environ 2000 jeunes ont participé.

En Allemagne, environ 700 événements Shockwave

ont été organisés.

En France, il y a eu plus ou moins 200 événements

Shockwave.

En Suisse, le pack a été téléchargé 25 fois :

11 fois en Suisse romande et 14 fois en

Suisse alémanique.

Underground / voyager

Underground te propose plusieurs

voyages en 2011

En Suisse, Underground existe depuis 2009. Nous avons invité des

jeunes à s’engager et à aider les jeunes chrétiens persécutés.

Nous te proposons de tisser des liens avec les chrétiens persécutés,

notamment en allant les rencontrer dans leurs lieux de vie.

Pars à la rencontre des chrétiens persécutés!

Chine

Tu as entre 18 et 25 ans et tu es amateur de foot

Participe au camp de foot avec des jeunes chrétiens chinois!

Prix : CHF 1’000.-, sans le vol

Délais d’inscription : 30 avril 2011

Afrique du Nord

Voyage pour jeunes adultes (18 à 30 ans) en octobre/novembre.

Prix: CHF 1’000.-, sans le vol

Délais d’inscription: 15 juillet 2011

Inscris-toi ici pour Shockwave 2012 et reçois

le pack de ressources.

inscris-toi!

Concours underground

Teste tes connaissances sur les chrétiens persécutés

et gagne un livre de Frère André !

More magazines by this user
Similar magazines