Assemblée Générale le 19 Janvier 2008 - Ligue Paris Ile de France ...

ligue.pidf.ffvl.fr

Assemblée Générale le 19 Janvier 2008 - Ligue Paris Ile de France ...

N° 38

Le Bulletin Inter-Club de la Ligue PIDF-Centre

INFO-PIDF

Assemblée Générale

le 19 Janvier 2008

Les PIAFS et le

Chalenge CLEY

Le KITE-COACHING

Base de données des Sites kite

Validation des Breverts

Jeuffosse on en Reparle encore !

formation d’organisateur

de compétition

la Desencyclopedie nous dit tout !

Centre

Parapente Delta Cerf-Volant Traction Kite-Surf

Info ligue PIDF-centre n° 38 vwww.ffvl-lpidf.com


Un

événement à

ne pas rater

Le 19 Janvier 2008

l’ Assemnblée

Générale de la

Ligue

Paris Ile de France

et Centre

Info ligue PIDF-centre n° 38 www.ffvl-lpidf.com page 2


Assemblée Générale Ligue PIDF

le 19 janvier 2008

Bonjour à tous les clubs et écoles.

Je vous remercie de faire passer ce message à vos licenciés.

L’AG de votre ligue Paris Île-de-France aura lieu le samedi 19 Janvier 2008 au

lycée Toulouse Lautrec de Vaucresson, comme d’habitude.

Vous recevrez l’invitation officielle ultérieurement.

Je rappelle que ce sont les présidents de clubs (ou leurs représentants) qui ont le

droit de vote mais que l’AG est ouverte à tous les licenciés

Elle sera précédée d’un lancer de parachute + pliage.

Il y aura aussi une démonstration de cerf-volant indoor, dans le gymnase.

Les horaires ne sont pas encore définitivement calés: probablement 13 h pour les

manifestations, 16 heures pour les CDVL et 17 h pour l’AG (avec un pot à la fin

pour respecter les traditions).

Lycée Toulouse Lautrec

131 Avenue de la Celle Saint Cloud

92420 Vaucresson Pour venir, voici un plan d’accès ...

Info ligue PIDF-centre n° 38 www.ffvl-lpidf.com page 3


Les PIAFS sont les gagnants 2007

du Chalenge CLEY

Une idée pour avancer !

Sécurité

L’idée est toute simple, et pourtant très judicieuse : analyser les récits de frayeurs, ces non-accidents qui auraient

pû être des accidents, pour en tirer des leçons…

Nom de code de l’idée : BDNA (Base de données de non-accidents). C’est une idée collective, née dans

un club : Les Piafs à Villebon-sur-Yvette (Essonne). Cette idée a remporté le challenge Cley 2007 qui veut

encourager les meilleures initiatives susceptibles d’améliorer la sécurité des libéristes.

Le concept

Les habituelles bases de données sur l’accidentologie ne s’intéressent… qu’aux accidents, ce qui ne représente

(heureusement) qu’une faible proportion des frayeurs que nous éprouvons. De plus, elles ont une préoccupation

en matière de responsabilité et d’assurance qui peut perturber l’analyse sereine de ce qui s’est passé. L’idée

est donc de s’intéresser… aux accidents qui auraient pu avoir lieu. En effet, chaque pilote de vol libre se fait

de temps en temps une petite frayeur. Heureusement, la plupart du temps, nos engins étant devenus très sûrs,

le vol se poursuit sans bobo. Faut-il pour autant oublier ce qui s’est passé Car ces erreurs, une fois analysées,

peuvent être un puissant moyen de faire progresser la sécurité…

Le BEA (Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile) a mis en place en 2000 le

REC (Recueil d’Evénements Confidentiel) avec diverses fédérations aéronautiques. Les données recueillies

sont centralisées de façon anonyme et ne peuvent être utilisées ni pénalement, ni civilement. Elles font l’objet

de publications fort instructives (REC-info).

Le club des piafs de Villebon (qui depuis quelques années a fait de la sécurité une de ses priorités) a voulu

adapter ce dispositif au vol libre. C’est la BDNA.

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 4


Les PIAFS sont les gagnants 2007

du Chalenge CLEY

La BDNA, qui a été présentée au challenge Cley sous le parrainage de Pierre-Paul Ménégoz, Laurent Chamerat

et Xavier Demoury, poursuit deux objectifs :

1/ Fournir aux pilotes un outil d’auto-analyse des incidents de vol, en leur permettant d’identifier ce qui dans

leur pratique met en jeu leur sécurité et ainsi d’y remédier.

2/ Mettre à la disposition de la communauté du vol libre des traitements statistiques et des analyses globales

afin d’améliorer la sécurité active.

Description

La BDNA commence par un questionnaire, accessible en ligne à l’adresse http://lespiafs.home-dn.net/insert.

htm Ce questionnaire rassemble des éléments tels que caractéristiques du pilote, description du non-accident

(ou de la frayeur), matériel, site, phase de vol, aérologie. Il invite celui qui le remplit à identifier les causes

de la frayeur et définir les remèdes. Ce questionnaire sert à alimenter la base de données, dont l’interrogation

se fait librement à l’adresse http://lespiafs.home-dn.net Des analyses seront publiées dès que le nombre

d’enregistrements sera représentatif.

Premiers résultats

Une première analyse (à valeur purement indicative compte tenu du faible nombre d’enregistrements, la

BDNA n’en étant qu’à ses tout débuts) montre que :

– tous les enregistrements sont remplis de façon utile, c’est à dire qu’ils contiennent une explication et

définissent des solutions pour améliorer la sécurité.

– Le matériel n’est mentionné qu’une fois parmi les causes (aile ancienne présentant un problème de calage

et fermant trop facilement).

les non-accidents concernent principalement le vol (16 cas), puis viennent décollage et atterrissage (11 cas),

enfin les manoeuvres au sol (6 cas).

Les causes principales sont :

– une mauvaise connaissance du site et de son aérologie (cité 16 fois).

– une prévol incomplète (cité 14 fois).

– une marge de sécurité insuffisante (cité 10 fois).

– une erreur de pilotage (cité 6 fois).

– la fatigue (cité 5 fois).

– une mauvaise interaction avec un moniteur ou un autre pilote (cité 4 fois).

le matériel (cité 1 fois).

Des contacts ont été pris avec la commission sécurité de la FFVL et avec des clubs et

écoles pour ouvrir la BDNA à l’ensemble des pilotes. De nouvelles analyses seront publiées régulièrement.

Des réflexions sont à poursuivre pour intégrer la BDNA dans l’enseignement du vol libre.

Contacts :

Vincent Lacour (responsable sécurité du club) vlacour@gmail.com 06 12 06 13 44

Patricia Deboevere (présidente du club) patdeb_9@yahoo.fr

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page5


La Ligue PIDF coache le Kite

KITE SURFING

Compte-rendu week-end coaching Ligue Paris Ile de France et AKIF

Les 22/23/24 septembre 2007

Sous l’égide de la Ligue de Paris Ile de France, l’AKIF (Association Kitesurf Ile de France) a organisé un

week-end ‘ kitesurf ‘ au début de l’automne 2007. Ce week-end ouvert à tous les kitesurfeurs licenciés sur

la ligue de Paris Ile de France et en partie subventionné (prise en charge partielle par la Ligue de Paris Ile de

France des cours et conseils prodigués par les professionnels présents) avait plusieurs objectifs. Au-delà du

plaisir de se retrouver entre passionnés, ce week-end a permis de :

1.

2.

3.

Sensibiliser à nouveau l’ensemble de nos pratiquants sur les aspects ’sécurité’ inhérents à notre sport

Entamer un travail de détection de nos nouveaux talents, afin d’une part de trouver nos futurs ‘leader

club’ et d’autre part susciter un intérêt pour la compétition.

Encourager la pratique du kitesurf feminin

Voilà plus de 6 mois

que Rahan (le président de

l’association) tente de trouver un week-end pour nous

concocter un long trip breton.

Sur le papier, c’est simple,

il suffit de réserver un lieu

ou dormir et hop, nous voilà

partis à 30 Parisiens à l’assaut

de l’un des plus beaux endroits

de Bretagne, l’Aber Wrach.

Sauf que Rahan veut hausser

le niveau des adhérents en

organisant un ‘ coaching

encadré par quelques riders pro et une école ‘ (A ce

propos, il ne nous a jamais

dit sa motivation profonde

sur un tel projet. Est-ce

parce qu’il n’assume pas que

l’AKIF se fasse rosser lors des conviviales inter-clubs

A-t-il l’idée de monter une

équipe de compétition ) nous

découvrirons tout au long du

week-end, que finalement,

son souhait est très simple.

Que tout le monde continue à

se faire plaisir en progressant.

Ainsi, nous avons commencé par trouver le lieu de pratique, puis le camping, on the spot, site de pratique,

une plage avec du sable et un peu d’eau par exemple), l’école (et donc la sécurité en bateau) est toute trouvée,

Flysurf Finistère, dirigée par François, qui sévit sur les Dunes de Sainte Marguerite. Il le Restait plus qu’à

trouver des riders pro et une date. Fabienne d’Ortoli (2 titres de championne du monde KPWT freestyle, 2

fois vice championne du Monde KPWT, Championne de France longue distance, 2nde à l’épreuve King Of

The Air à Hawaï (Hookipa)… -Une pointure en quelque sorte- a tout de suite été très enthousiasmée à l’idée

de s’occuper de quelques 24 parisiens et 6 parisiennes. Initialement prévu au mois de juin, le planning de

Fabienne nous oblige à organiser cette sortie fin septembre.

Début juin, les inscriptions au week-end sont ouvertes, les places se remplissent vite. Aussi les organisateurs du

week-end prennent l’initiative de contacter les représentants des marques pour qu’ils nous envoient du matos

tout frais sorti d’usine pour que nous puissions les tester. les marques contactées répondent positivement à

notre demande. Vincent, du Shop Force 8 à Clichy, nous a recommandé auprès des marques avec lesquelles

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 6


La Ligue PIDF coache le Kite

KITE SURFING

il a ou a eu des contacts. Nous voilà équipés d’une bonne dizaine d’aile, flambant neuves. 3 takoon Furia

(9-11-13), 4 cabrinha (HD 12 – X bow 9, Contra 14 et Switchblade 14), 1 slingshot REV 11. Remercions

chaleureusement toutes ces marques pour leur confiance et pour leurs efforts.

L’importateur Flysurfer.de qui est venu nous rejoindre pendant tout ce week-end avec du matos et 3 riders

(rider = kitesurfeur). Enorme Big up à Nicolas et son équipe.

Malgré une météo peu encourageante nous décidons de maintenir la sortie. Comme toujours à l’AKIF, les

voitures se remplissent naturellement, chacun s’organise et les départs se feront pour la plupart le samedi

matin, les conditions annoncées pour ce samedi n’étant vraiment pas encourageantes.

Ainsi, tout le monde arrive au fur et à mesure au camping dégotté par Valérie. Sous un soleil radieux, chacun

s’occupe. L’intendance, les courses, les bières pour les uns, promenade sur les dunes pour les autres et aussi

navigation pour les plus malins d’entre nous. Malgré un tout petit 8 neuds, 6 riders, chaussés de Spleene

Door (marque de planche) et de Flysurfer.de tirent des bords, sautent et se régalent, le tout sous les yeux

ébahis et surpris de tous ou presque. Nicolas, l’importateur des marques, sourit à nous voir découvrir le kite

dans ces conditions.

C’est sous un ciel très bas que

nous nous préparons au

petit matin. Une part belle est

faite à nos filles, et c’est

sous les conseils bienveillants

de Fabienne que notre

premier groupe de filles se met

à l’eau. Chacune indique

ses objectifs et difficultés à dépasser. Rapidement,

les 30 kitesurfeurs parisiens

se mettent aussi à l’eau,

malgré un vent rafaleux et ne

dépassant que rarement

les 17 neuds. Tout aussi

rapidement le spot, à

marée basse devient surpeuplé.

Un groupe d’une petite

dizaine, emmenés par Fabienne

passe derrière la pointe

pour aller tenter de trouver un

vent plus fort et plus

stable. La décision semble être

la bonne, puisqu’ils y

restent un bon moment. Nous

saurons, après coup, que

Tony a profité d’une molle au large pour faire tomber son aile puis se faire ramener en nage tractée par

Fabienne. Le coquin.

Sur la plage, François et Caroline prodiguent des conseils précieux pour la progression des uns et des autres.

Malgré des conditions difficiles, tout le monde s’essaye à son trick du jour. Back loop ( saut périlleux

en arrière, pour les débutants, le mot périlleux prend ici une connotation très intéressante) pour certains,

premiers sauts pour d’autres, HP (Handle pass, figure qui consiste, une fois en l’air, à passer sa barre derrière

le dos, le HP est réussi si la réception se fait dans le bon sens de la marche et non la tête en bas) pour Rahan

ou encore Jibe ( jibe = empannage, soit un changement de direction du sens aller vers le sens retour) pour

Totophe. Dans ces conditions,certains se mettent sous les ailes à caissons (En kitesurf, 2 types d’ailes

existent : Les CAISSONS avec une structure plus ou moins identique aux ailes de parapente en moins grand

tout de même- et les ailes dites ‘ BOUDINS ‘ en une structure rigidifiée par des boudins gonflables)

Les plus tenaces bénéficieront d’une fin de journée exceptionnelle, avec un vent stabilisé à 18 noeuds, la

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 7


La Ligue PIDF coache le Kite

KITE SURFING

marée est pleine, le spot devient un véritable lagon, avec 1 petit mètre de profondeur. Les locaux ne s’y sont

pas trompés puisqu’ils sont arrivés pile au bon moment pour repartir en même temps que la marée. François a

également profité de ces conditions pour se mettre à l’eau et éclairer le spot de son sourire jusqu’aux oreilles,

Les derniers quittent le spot vers 20h30, ils ont passés plus de 10heures sur (ou sous) l’eau. Quelques riders

prennent la route du retour, ils ont certainement des obligations professionnelles le lendemain. Il paraît que

la seule conversation a eu lieu entre le conducteur et sa voiture. La soirée qui suit est une opportunité pour

quelques-uns de rencontrer de charmantes bretonnes, bretonnes visiblement fans de kite (et des kitesurfeurs).

Lundi, après avoir rendu les bungalows et chargé à nouveau les voitures, route vers Tréompan. Les conditions

s’annoncent parfaites. Le soleil est là, un petit swell ( mouvement d’ondulation de la mer, on peut simplement dire

qu’un swell c’est les vagues) également, par contre

le vent ait encore une fois

léger et irrégulier. C’est

dommage parce que le vent

soufflant pourtant pile side

(vent soufflant parallèlement

à l’axe de la plage), il nous

aurait permis de nous frotter

à des conditions rarement

rencontrées sur les spots

picards et Normands. Nous

nous faisons plaisir, François

sort son bateau pour aller

chercher Chouchou (qui aurait préférée rentrer en

nage tractée avec Fabienne).

Nous progressons sous les

conseils de nos coachs de luxe. Puis la ‘ bascule

(invertion de la marée qui

notifie les conditions de

navigation ) aura raison de

nous, le vent s’écroulant

lamentablement.

Ce week-end a rempli ces objectifs, car on voit poindre au sein des kitesurfeurs parisiens,(sous l’égide du

travail de la ligue Paris Ile de France et par un relais de l’AKIF), des groupes qui s’inscrivent aux compétitions

officielles. Bonne nouvelle, parmi ces rideurs compétiteurs, nous avons aussi des rideuses compétiteuses. Les

quelques sauvetages effectués ont effectivement rappelé aux pratiquants que la décision de ce mettre à l’eau

ne peut en aucun cas se faire sans une approche raisonnable et raisonnée.

Le mot de la fin revient à Filou, qui à la question ‘ Quel etait ton objectif sur ce week-end, c’était de passer

quoi ‘ répondit : ‘ J’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé, je voulais me faire plaisir ‘.

Jérôme SORREL

P.S : Merci aux marques qui ont prêté du matériel : Cabrhina, Takoon, Slingshot et Flysurfer.de. Merci à

François, Fabienne et Caroline. Merci à la ligue de Paris Ile de France qui nous a fait confiance et subventionné

la partie pédagogique.

Pour en savoir plus sur l’AKIF, vous pouvez contacter jeromesorrel@hotmail.com

Ou alors vous rendre sur notre site : akif2.free.fr

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 8


Jeuffosse ont en Reparle encore !

le 23/10/07

Objet : respect des règles à Jeufosse

Mesdames, Messieurs, présidents de club.

Le Thermique Francilien ayant repris la gestion du site de Jeufosse à l’été 2007, suite à celle du club

Eur’enciel, il est nécessaire d’en repréciser les règles d’accès.

Afin de préserver le site, nous avons rédigé une charte, approuvée par la mairie en vue de limiter la fréquentation

et sauvegarder l’activité parapente sur la commune de Jeufosse. Cette charte s’appuie sur trois

conditions, n’autorisant l’accès qu’aux pilotes réunissant les compétences nécessaires et vérifiables sur ce

site engagé.

En effet : décollage difficile par vent fort, absence d’atterrissage, rouleaux importants sur le plateau.

En conséquence, nous avons défini les trois critères suivants :

- Brevet confirmé,

+ Vol de distance vérifiable supérieur à 50km (CFD ou manche de compétition),

+ Signature et respect de la charte.

Le site de Jeufosse est strictement destiné au départ en cross.

Récemment et de façon régulière, nous avons constaté les manquements aux règles suivants :

- Présence de pilotes non habilités en vol.

- Divulgation des codes des barques à ces pilotes.

- Trop grand nombre de voitures garées sur le chemin d’accès.

Nous vous remercions de communiquer le rappel de ces règles auprès de vos adhérents.

Le respect de cette charte est la condition sine qua non du maintien de l’activité parapente sur Jeufosse,

le moindre incident pourrait entraîner la FERMETURE du site (cf. le site NE de Bouchevilliers fermé depuis

10 ans suite à un incident).

Sportivement,

Michel LEVISSE

Président

du Thermique Francilien

Hugues MOUTHON

Responsable site

du Thermique Francilien

P.S. : pour plus détails sur l’historique du site (compliqué) et la charte, nous vous renvoyons sur le site http://thermiquefrancilien.org rubrique sites que nous gérons

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page9


Base de données

des Sites Kite

Le projet de “base de données des sites kite” est en phase avancée et nécessite

désormais toute votre attention.

Ce projet, voté par le comité directeur en décembre 2006, est un catalogue dynamique

et collaboratif des sites de pratique kite et a deux buts principaux :

Procurer à tous les pratiquants des informations utiles sur les sites de pratique utilisés

par les clubs et les écoles,

Être un outil de gestion pour les responsables de sites au niveau local, départemental,

régional et national.

Ce catalogue des sites est collaboratif car c’est l’ensemble des clubs et des écoles

qui le construira, avec la connaissance fine du site que les pratiquants locaux en ont.

Il est dynamique car les données pourront y être insérées à tout moment.

En effet, insérer des informations dans la base de donnée est uniquement rendu

possible aux clubs (le président de club et son responsable ‘ site K ‘) et aux écoles de

kite (le dirigeant de l’OBL)

Il a semblé nécessaire et opportun d’opérer une validation des informations par

l’échelon départemental. 
En effet, ce niveau de responsabilité est désormais impliqué

dans la gestion des sites de pratique depuis la modification de la loi sur le sport qui

donne compétence aux Conseils Généraux sur les espaces des sports de nature par

la mise en place des CDESI (comité départenental des espaces, sites et Itineraires).

En pratique, chaque fois qu’une nouvelle fiche de site de pratique sera créée, la

validation des informations vous incombera.

Pour pouvoir accompagner vos clubs et écoles de kite, il vous est maintenant

suggéré:

1)Pour ceux qui, n’ont pas encore ouvert de ‘ compte utilisateur ‘, d’’en ouvrir un

sur l’’adresse http://federation.ffvl.fr/user/register

2)Puis vérifier l’exactitude des informations concernant votre comité départemental

sur l’’annuaire de la F.F.V.L. Vous trouverez le lien concernant celui-ci à partir de

l’’espace annuaire fédéral http://federation.ffvl.fr/annuaire

Vous avez accès à la possibilité de modification des informations relatives à votre

CDVL grâce à l’onglet ‘ modif annuaire ‘. Il est très important que votre adresse

mail soit correcte puisque toutes les informations passeront uniquement par canal

électronique.

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 10


Base de données

des Sites kite

3)Il est possible, dans ce processus, de déléguer cette fonction de validation des

fiches sites à un autre licencié, lui même membre d’’un club faisant partie de votre

CDVL.
Ce licencié aura les mêmes droits de validation des fiches de site qui seront

produites par les présidents des clubs et les dirigeants des OBL.
Pour ce, lorsque

vous serez sur la fiche relative à votre CDVL, vous devrez par le biais de l’onglet

‘ modif fonction ‘ attribuer la fonction ‘ site k ‘ au licencié de votre choix.

D’ici quelques jours, nous ouvrirons l’accès à la production des fiches de site aux

présidents de clubs et dirigeants des écoles de kite. En amont, nous vous engageons

à lire deux documents postés sur le site Internet de la F.F.V.L.

1) A l’adresse http://federation.ffvl.fr/node/1055 le document d’’aide à l’édition

d’une fiche de site de kite. A destination des dirigeants fédéraux, il explicite les fonctions

de l’outil mis en place.

2)En complément, vous trouverez à l’adresse http://federation.ffvl.fr/node/1059

un document complet sur la ‘ Gestion des sites de kite ‘.

Stéphane Vieilledent, cadre technique, est disponible pour aider ceux d’entre vous

qui auront des difficultés dans la gestion de cet outil au service des pratiquants. (05

65 61 16 40 ou 06 14 08 38 77).

Pour chaque question générale non déjà explicitée sur l’aide, il sera produit une note

d’’aide supplémentaire dans la rubrique ‘ actualités sites de kite ‘ à l’adresse http://

federation.ffvl.fr/taxonomy/term/207


Cordialement,


 La Commission des sites

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 11


La Ligue PIDF présente à

la Fête des Transports

Avec la Ligue PIDF, la Fêtes des Transports et du

développement durable fût, celle du vol libre. Notre stand

n’a pas désempli des trois journées de cette manifestation.

Nombreux furent les ex pilotes qui se sont informés sont

les possibilités de vols ainsi que les clubs dans notre

région. Beaucoup de contacts prix pour des futurs journées

découvertes, ce qui montre un intérêt croissant pour ce

nouveau loisir aérien et pourquoi pas de transport !

Le simulateur de vol delta créé et mis au point pour l’occasion

grâce au Clubs-Ecole «Les PIAFS» de la MJC de Villebon,

a fait fureur auprès de nombreux jeunes qui ont pu l’utiliser

pour des vols en toute sécurité eu égard à leurs talents de

pilotes en herbe. Ce simulateur permet d’appréhender la sensation du vol couché

qui procure la sensation du delta, cette ambiance «oiseau» du vol libre.

Outre les engins volants on pouvait voir, le futur train francilien, des espaces cybercars,

microcars, et véhicules «nouvelles énergies», qui fonctionnent avec les énergies du

futur, air, eau, hydrogène, électrique via le solaire ou l’atome, sans oublier quelques

rares énergies fossiles utilisées d’une manière économe et performante. Les transports

fluviaux n’étaient pas en reste avec leur potentiel économique.

Puisque aujourd’hui le réchauffement climatique est une réalité, la mutation des

transports vers l’ère de l’après-pétrole, est de la responsabilité des industriels, des

opérateurs, mais aussi des utilisateurs. C’est pourquoi, la Fête des Transports 2007

était pédagogique et interactive. Elle à fait une large place aux débats, conférences,

séances d’essais, et démonstrations.

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 12


La Ligue PIDF présente à

la Fête des Transports

REMERCIEMENTS !!

250 000 visiteurs en 3 jours pour une mobilité durable !

Madame, Monsieur, Chers amis,

La 3ème édition de la Fête des Transports et de la Mobilité s’est achevée dimanche

soir avec le sentiment d’avoir partagé un grand moment avec des centaines de

milliers de visiteurs : 250 000 au total, dont plus de 120 000 le dimanche. Contenu,

qualité des présentations, stands très professionnels, conférences de bonne tenue,

tout était réuni pour que chacun, exposant, amateur, professionnel et visiteur puisse

y trouver son compte,

Sortant à peine du Grenelle de l’environnement, à l’issue d’un vaste débat national,

notamment sur les transports, nous voulions marquer notre événement par un geste

symbolique fort. C’était pour nous l’occasion de montrer aux télévisions du monde

entier qui attendaient ces images, que la France, pays des Droits de l’Homme,

devenait peu à peu le pays des droits de la nature et que développement ciblé des

transports était compatible avec respect de l’environnement.

Grâce à vous, nous sommes maintenant installés dans un événement qui devient

peu à peu incontournable.

Nous préparons d’ores et déjà la 4ème édition qui rassemblera encore plus

d’innovations, d’événements et de lieux d’expositions à travers la France.

Président de l’Association Transports Passion

Directeur du Musée de l’Air et de l’Espace

Gérard Feldzer

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 13


Validation des Breverts

A l’attention des EFVL, CEVL et présidents de clubs

Merci de diffuser aux formateurs et aux personnes concernées par les brevets.

Votre responable régional formation (RRF) a de nombreux problèmes pour valider les brevets de

vos adhérents dans des conditions correctes.Merci de respecter les règles suivantes concernant la

validation des passeports et l’attribution des numéros de qualification, il faut joindre à vos envois :

1) Passeport de vol libre (l’original) renseigné en page d’accueil avec (en autre) la date

de naissance et n° de licence du licencié. La page qualification de ce passeport dont aussi

être renseignée avec le nom, prénom et n° de licence.

2) Attestation de réussite à l’examen théorique du brevet concerné par la validation.

3) Chéque de 20 € à l’ordre de la “Ligue PIDF de Vol Libre”, si l’examen théorique a été passé en

EFVL ou CEVL.

4) Enveloppe renseignée à l’adresse du pilote et affranchie à 0,86 €.

En effet, la FFVL rejette systématiquement toute demande de validation si le numéro de licence

n’est pas écrit et/ou si la date de naissance n’est pas renseignée. Et entre nous, ... notre double

RRF (Claude Bellessort + Benjamin Aygalenc - P 06 87 29 15 02) a plein d’autres choses à faire que

d’aller vérifier lede licence et la date de naissance de chaque demande !!!

formation d’organisateur

Bonjour à tous les présidetns de clubs,

de compétition

Je fais suivre le message de Patrice Quillet, qui s’occupe de la compétition parapente de la ligue.

Il s’agit d’une journée de formation que la ligue met en place pour les futurs organisateurs de

compétitions. Je pense notamment au CDVL 37 et au club de Tours qui seraient peut-être tentés.

A noter aussi qu’un futur organisateur de compétition kite y apprendrait sans doute bien des

choses.

Cordialement

Bruno Ferry-Wilczek

Objet : formation organisateur de competition.

Nous avons la possibilité d’organiser vers mars 2008 une formation d’organisateur de compétition

comme les années précédentes. Merci aux présidents de club de signaler combien de personnes

seraient intéressées pour une telle journée de formation (entièrement prise en charge par la

FFVL. En fonction des retours, on organisera (ou pas) cette journée. L’idéal serait de connaître le

nombre d’intéressés avant la fin du mois de décembre 2007.

Patrice QUILLET

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page14


Ma Qualif Bi

Cette fois c’est bon !

Ça avait mal démarré pour moi, avec un “tour de frein” à la première prestation en pente école (ah!

le stress). Mais ensuite tout s’est bien passé. Un groupe assez petit (5 élèves vennant des Piafs,

des Crécerelles, des Gaz’ailes et du Markstein) mais assez homogène.

Deux moniteurs (Fred Henriot et Yann Martial) qui se complétaient bien. Nous avons commencé

samedi matin sur la pente école de Doue : une belle petite pente école que je ne connaissais pas,

près de la Ferté-sous-Jouarre. Puis nous sommes allés à La-Belle-Idée où, grâce à Daniel (des

Canards Sauvages), nous avons enchainé les treuillés. Une petite difficulté : le vent très traversgauche.

Mais la compétence du treuilleur et celle des pilotes ont permis que tout se déroule bien,

malgré une appréhension initiale.

Ces bonnes conditions ont permis de faire toute la partie pratique samedi. Dimanche a été consacré

à la théorie.

Vincent Lacour du Club des Piafs

Info ligue PIDF-centre n° 38

www.ffvl-lpidf.com

page 15


la Desencyclopedie nous dit tout

DE L’INTERET

Parapente

enfin !

DE LA COMPETITION

Le parapente est une vaste supercherie consistant à faire croire à des milliers de personnes

qu’il est possible de voler sous un petit tissu, ce qui est bien évidemment totalement absurde

(contrairement à l’avion qui consiste à faire voler des tonnes de métal, ce qui est déja beaucoup

plus crédible). Les adeptes des théories parapentistes et pentecôtistes utilisent souvent des

démonstrations géométriques pour tromper les crédules.

cagistes : variété dissidente de parapentistes sans freins, mais avec structure rigide au-dessus

de la tête. Le cagiste est parfois appelé Càlc

Étymologie

Le terme parapente est formée de « Para » qui signifie « contre » dans une quelconque langue

morte d’origine méditéranéenne (reste toutefois l’énigme non résolue du parapet).« Pente » qui

mérite bien son nom car il désigne en effet une pente.Par une astucieuse combinaison de ces

deux termes on obtient alors « parapente » c’est-à-dire « contre la pente » ce qui se produit

effectivement lorsqu’un nigaud tente de s’envoler : il fait un retour à la pente brutal. Pourtant

malgré ce nom très explicite des centaines d’inconscients vont tous les jours tenter de décoller.

On peut donc s’exclamer « mais où va le monde, je vous le demande ! « Para » signifie aussi

« à côté » et « Pente » « cinq » en grec, ce qui fait que « parapente » peut vouloir dire « à côté

de cinq », c’est-à-dire six le nombre du Diable. Donc oui, le parapente est bien l’œuvre du Malin

qui veut tromper les hommes.

D’ailleurs les Anciens disaient “ Si vis pacem, para pentum “ ce qui peut se traduire

approximativement par “ si tu veux avoir la paix, pars voler “

Vocabulaire du parapente

Se faire sucer par un gros noir : se faire aspirer par un cumulonimbus (aussi appelé GNQS),

gros nuage sombre à la base desquels se produisent de fort courants ascendants.

Faire secours : se retrouver avec une fracture ouverte au sommet d’un sapin de 30 m

Radio : instrument censé servir à communiquer entre parapentistes mais qui en réalité sert

surtout à diagnostiquer les fractures après les fameux retour à la pente.

Frontale : ce qui se produit lorsque le petit tissu vient faire un coup de boule au parapentiste

Fusible : rien a voir avec le domaine électrique , se dit d’un pôv malheureux que ses condisciples

Info ligue PIDF-centre n° 37

www.ffvl-lpidf.com

page16


la Desencyclopedie nous dit tout

DE L’INTERET

enfin !

DE LA COMPETITION

envoient dans l’trou pour tester si ça tient en l’air. Nota : risque de faire un plouf (voir plus bas)

Biroute: Chaussette trop grande même pour géant vert, c’est pas grave de toute façon il aurait

trop l’air d’un con avec ça aux pieds. En Belgique on ne dit pas une biroute, mais une route à

double voie de circulation.

DHV: branche armée de la mafia allemande

Vario : instrument sensé faire bip quand ça monte, ne sert en fait qu’à entretenir le mythe du

thermique.

thermique : masse d’air ascendante, mythe ne servant qu’a faire vendre des varios.

envoyer du gros (ou de la sterne, ou du bois de buis, ou du pain, ou des briques, bref...): Faire

tout son possible pour que le morceau de toile qui vous tient gentiment en sustentation dans

les airs soit tordu, froissé, et passe de préférence sous vos pieds...sous réserve de montées

d’adrénaline, de groupies affolées et d’énervement des vieux de la vieille...arf.Parawaiting :

attendre tout le week-end en essayant de ne pas se faire “arracher” par les rafales de vent et en

résistant aux trombes de pluie tout en se disant “ca va voler...ca va voler”

Plouf: nom masc. bruit caracteristique d’aquarissage d’un parapentiste qui préfere se poser

dans une riviere, un lac , la mer plutot que de faire comme tout le monde, un atterrissage

sur l’attéro officiel Voir sens homonyme du mot “tas” plus haut, à la rubrique

(remarque: comme aurait dit ©Descartes: “toutes les hypothèses se recoupent”)

Biplace : Le must ... Le parapentiste, non content de faire croire aux autres qu’il peut soit disant

voler, propose à un non initié de voler avec lui : “Hey, ca te dit un bi ”. Réponse du non initié : “

... “. Pour continuer l’illusion, il prend un bout de chiffon un peu plus grand que lorsqu’il est tout

seul, trouve une bidouille pour attacher 2 personnes sous ce meme torchon, et partage ensuite

tout : déco, attero, vache, plouf, tas ... avec un non initié qui régulièrement écoeuré par les us

et coutumes des parapentistes, se permet de vomir ... - Ha le naze qui ne comprend rien -

retrouvez le document intégral sur http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Parapente

Info ligue PIDF-centre n° 37

www.ffvl-lpidf.com

page17

More magazines by this user
Similar magazines