Journal septembre 2011 - Saint-Aubin

saint.aubin.fr

Journal septembre 2011 - Saint-Aubin

Sommaire

EDITO DU MAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

VIE MUNICIPALE

SEPTEMBRE 2012 N°83

2

Mairie de Saint-Aubin

rue du Clocher

91190 SAINT-AUBIN

Tél. : 01 69 41 09 15

Fax : 01 60 19 22 15

Saint-Aubin infos

Informations municipales - Gratuit

Mairie de Saint-Aubin

Tél. : 01 69 41 09 15

Fax : 01 60 19 22 15

Courriel : mairie@saint-aubin.fr

Projet de géothermie à la ferme de la Commanderie . . . . . . . . . 4

L’animation « jeunes » sur les terres de nos ancêtres . . . . . . . . 6

Le point sur les travaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7

Journée portes ouvertes crèche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

Les délibérations du dernier Conseil Municipal. . . . . . . . . . . . . . 8

LE VILLAGE BOUGE

Que se passe t-il à l’Etablissement Public Paris Saclay . . . . . . . 9

Tracé du Transport en Commun en Site Propre . . . . . . . . . . . . . . 9

Le Grand Paris Express sur la ligne de départ. . . . . . . . . . . . . . 10

LE VILLAGE ASSOCIATIF

Cérémonie des Anciens combattants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

Ah ! les beaux jours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

Les Amis de la Louisiane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Le Comité des Fêtes : la fête champêtre . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Le Comité des Fêtes : la fête de la musique . . . . . . . . . . . . . . . 13

Opération vide-greniers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

ACL. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

Responsables

de la publication :

Gaëtan de GUILLEBON,

Jacques DUPUIS

Michel SERGENT

Conception Graphique :

ValDesign - Valérie MASSON

Tél.:0145831365

Crédits photographiques :

Les Associations

DIVERS

Conseils cambriolage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

La réforme territoriale, son impact sur le département

et la région . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

Premiers pas vers les sénatoriales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

Carnet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15


VIE MUNICIPALE

Editorial

Après un été riche en crises diverses, dont notamment une

crise boursière spectaculaire, responsable, d'une certaine

morosité ambiante, il est important de souligner les

évènements positifs.

Pour nous Saint-Aubinois, nous avons obtenu, début juillet, un

très beau résultat dans le cadre de l'aménagement de la zone du

Moulon, aménagement piloté par l'EPPS (Etablissement Public

Paris Saclay).

A la suite d'un important travail de communication et grâce à

une entente sans faille des maires des communes concernées, le

Conseil d'Administration de l'EPPS a validé le maintien en terre

agricole de la grande parcelle située entre le village et les bois,

des terrains proches du Bassin des Biches et de 17 ha, en face

de Soleil, sur la parcelle de la Mare du Vivier. Cette dernière

décision, qui au départ s'annonçait peu probable, nous permet

de conserver un cône de vision sur les champs, depuis la

Route Départementale 306 à l'entrée de notre village. Merci aux

maires de Bièvres et de Massy, qui ont su partager et relayer nos

demandes en les soutenant jusqu'au succès.

Mais tout n'est pas aussi positif, ainsi, au cours de l'été, le

Préfet de l'Essonne a rendu public un nouveau schéma de

l'intercommunalité départementale. Ce schéma, qui n'est pas

du tout celui que souhaitait notre équipe municipale, entraine

à nouveau l'éclatement de la zone d'activité de Courtaboeuf

entre plusieurs intercommunalités.

En ce qui concerne purement la vie municipale, l'été a

été très studieux :

Dans le domaine de la de communication, nous allons mettre

en œuvre, dès la rentrée, une nouvelle formule permettant

d'informer rapidement les Saint-Aubinois, par courriel, sur tous

les évènements qui nécessitent une communication urgente

comme, par exemple, les aléas climatiques ou les changements

de dates, d'horaires, de programmes, etc... Grâce à une liste de

diffusion en cours d'élaboration, la Mairie pourra informer, dans

les meilleurs délais, tous ceux qui souhaiteraient s'inscrire.

Comme chaque année, nous avons profité de la trêve estivale

pour réaliser d'importants travaux de rénovation. Ainsi, dans la

Maison de la Colombe, tous les vitrages, dont le mastic brun

suintait vilainement, ont été remplacés par des vitrages plus

conformes aux économies d'énergie et aux normes de sécurité

actuelles.

De la même façon, les espaces verts de l'école maternelle ont été

repensés et refaits afin d'éviter qu'ils ne se transforment, dès la

première pluie, en un cloaque inconfortable.

Pour autant, il nous reste encore beaucoup à faire, notamment

au niveau des grands chantiers de réhabilitation de la Ferme,

chantiers retardés par la recherche et l'attribution de

subventions.

Ainsi, nous attendons avec impatience les subventions de

I'ADEME pour pouvoir démarrer, enfin notre programme

de géothermie.

Concernant la Maison d'Habitation, nous attendons les

premières offres pour mi-septembre.

Mais nous avons bien avancé dans la définition de ces

programmes et nous sommes désormais en mesure de communiquer

sur les éléments, notamment financiers, de ces deux

grands chantiers. Nous vous proposons une nouvelle réunion

publique le 1 er Octobre.

Dans le domaine des transports en commun, des changements

importants sont à attendre. En effet, la CAPS, qui a obtenu à

notre demande un renforcement de la fréquence de passage

des bus sur les lignes régulières 91-06 et 39-04, nous incite

fortement à abandonner nos lignes « spéciales ». Ces lignes

spéciales, sauf pour l'école primaire, qui en faisant doublon,

concurrencent dangereusement les lignes régulières, coutent à la

commune quelques 40.000 €. Dans une période où toutes les

collectivités doivent modérer leurs dépenses, la bonne gestion

des deniers publics nous amènera à les supprimer, chaque

fois qu'elles ne s'avèreront pas indispensables. Par contre,

nous maintiendrons, tant que faire se peut, le principe de gratuité

des transports scolaires auquel nous sommes attachés. Nous

continuerons à être vigilants sur la rigueur budgétaire, tout en

travaillant sur l'amélioration du service public.

J'ai été un peu bavard, mais cette rentrée mouvementée est riche

en évènements importants.

Je tenais à vous en faire part.

Bonne rentrée.

Gaëtan de GUILLEBON

SEPTEMBRE 2011 N°83

3


VIE MUNICIPALE

Le projet de Géothermie à la Ferme de la Commanderie

En 2006, après le départ des fermiers, les terres cultivables

de la Ferme de la Commanderie sont reprises par un

exploitant agricole du voisinage qui n’est pas intéressé

par les bâtiments du corps de ferme.

En juillet 2006, la Municipalité exerce son droit de préemption

sur l’ensemble des bâtiments agricoles afin, d'une part de répondre

à des besoins en matière de locaux à vocation artistique,

sportive, culturelle et sociale, et d'autre part de préserver un

élément prépondérant du patrimoine communal.

• Bâtiment A : coulisses de la salle de spectacle et chaufferie

centrale

• Bâtiment B : salle de spectacle

• Bâtiment F : maison des associations et logements d’urgence

• Bâtiment G : salle polyvalente, réception / sport.

SEPTEMBRE 2011 N°83

4

Le Maire signe l’acte d’achat en novembre 2007 à la suite

de quoi, la Municipalité engage une rénovation des bâtiments de

ferme mettant en œuvre une démarche de Haute Qualité

Environnementale.

Dans cette optique, une analyse technico-économique des

différents moyens de chauffage envisageable est commandée à

EDF. Parmi les solutions permettant de répondre aux besoins de

confort thermique et aux contraintes financières de la commune,

(coût global maîtrisé « investissement, exploitation,

maintenance) le rapport préconise un recours aux énergies

renouvelables et plus précisément à la géothermie.

En 2008, une étude de faisabilité d’une production de chaleur et

de froid par pompe à chaleur sur sondes géothermiques pour

l'ensemble des bâtiments de la Ferme, cofinancée par l'ADEME,

est confiée à un bureau d'étude (Saunier et Associés). Le rapport,

produit en 2010, conclut à la faisabilité technique et à l'intérêt

économique du projet.

Devant l'ampleur du projet global, la Municipalité décide de

limiter, dans un premier temps, le recours à la géothermie pour

les bâtiments destinés à recevoir du public :

Pour vérifier mesurer les capacités caloriques du sous-sol de la

Ferme, un forage à 100 m de profondeur est réalisé au printemps

2011 et une sonde témoin, implantée.

La réponse de ce test thermique dynamique (mesure des

échanges entre le fluide calorique circulant dans la sonde

et les différentes couches du sous-sol) montre qu'un champ

de 16 sondes couplées à une pompe à chaleur de 70 kW

permettrait de répondre au mieux aux besoins générés par les

activités prévues au sein de ces quatre bâtiments.

L'ensemble des matériels nécessaires à l'exploitation de la

géothermie sera implanté au 1 er étage du bâtiment A qui devrait

être très prochainement reconstruit.


VIE MUNICIPALE

En 2011, la Municipalité confie une mission de maîtrise d’œuvre au bureau d'étude ECOME afin d’être accompagnée par un

professionnel dans la phase de préparation du cahier des charges pour l'installation de géothermie.

Quelques chiffres sur le coût de l'installation et les bénéfices

pour l'environnement estimés pour cette opération :

• Investissement total hors subvention : 226 000 € HT

• Investissement total après subvention : 137 000 € HT

Par rapport à un chauffage de référence utilisant les énergies fossiles :

SEPTEMBRE 2011 N°83

5

• Temps de retour sans subvention hausses « gaz » 5% et électricité 3,5 % : 15.7 ans

• Temps de retour avec aide prix énergie fixe : 10,3 ans

Bilan environnemental Chaudière PAC + Différentiels

gaz

champs de sondes

Emission CO 2 (t/an) 55.03 7.16 47.9

Emission NOx (kg/an) 39.98 22.47 17.5

Parallèlement, et afin que la rénovation des bâtiments de la Ferme qui bénéficieront de cette solution géothermique soit respectueuse

de l'environnement, la Municipalité se dote d’un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) en haute qualité environnementale (HQE).

La phase d’étude de faisabilité des travaux de réhabilitation et de transformation de la maison d’habitation (Bât F et G) a commencé

en 2010 et les travaux sont prévus pour le 1 er semestre 2012.

Bernard MAZIÈRE


VIE MUNICIPALE

L'animation « jeunes » sur les terres de nos ancêtres

SEPTEMBRE 2011 N°83

6

Durant le mois de juillet, une quinzaine

de jeunes ont sillonné un territoire

riche en patrimoine. La

Dordogne fut l'occasion d'enrichir les

connaissances historiques de ces derniers.

Nos juniors ont gouté à différents sports,

notamment le tir au propulseur afin d'acquérir

une technique infaillible pour la

chasse. Cet exercice fut assez concluant car

nous avons gagné nos premiers galons de

guerriers dans notre quête à l'apprentissage

des us préhistoriques.

Mais une fois la maitrise du lancer, il nous fallut apprendre

l'art du feu. Une fois après avoir visualiser la taille du silex, et les

étapes nécessaires à la naissance d'une flambée, nous pouvions

poursuivre notre chemin, à la recherche des dinosaures.

Cette rencontre se fit à l'occasion d'un jeu clairsemé de

rebondissements. Il n'était pas question de s'avouer vaincu pour

aucune des équipes. Les camps étaient préparés avec la plus

grande minutie et les chants guerriers ne laissaient rien à redire.

Une fois l'affrontement terminé, une paix durable régna au

sein de la tribu. Notre conquête de la Dordogne se donna

quelques airs indiens. La journée canoë se profila dans un cadre

majestueux mais pas pour autant reposant. Nous allions

descendre 28 km en pagayant en rythme, sans que cela puisse

altérer la bonne humeur du groupe.

Un bon repos s'imposa après cette descente fantastique, sous un

soleil généreux. Notre destination vit le jour sur les pas d'un

célèbre personnage de la littérature Française en la personne de

Cyrano. Bergerac nous dévoila ses nombreux trésors à travers un

jeu de pistes dans son cœur. La prose s'invita au détour des

plumes de nos écrivains en herbe. L'inspiration était de mise…

La fin de notre séjour commençait à pointer à l'horizon, mais il

n'était pas envisageable de quitter cette région sans gouter

une dernière fois aux joies de la baignade.

Les endroits propices à cet exercice ne

manquaient pas, il suffisait de s'équiper

d'un minimum et le rafraichissement était

garanti.

Nos joyeux lurons ont immortalisé leur

passage dans ce lieu magique, lors de la fête

du 14 juillet ou il n'était question que de

bonheur de vivre ensemble et de le partager

avec les nombreux vacanciers du Bugue.

Le jour du retour était dès lors présent, le

temps des valises prenait le pas sur nos activités, mais sans pour

autant estomper nos souvenirs innombrables dans un séjour qui

fusa à la vitesse du temps…

Nos prochains rendez-vous sont à la rentrée scolaire, mais aussi

durant les vacances de la Toussaint pour expérimenter dans un

domaine scientifique et tout particulièrement autour des microfusées.

Un grand merci aux animateurs de juillet :

Christilla et Tom

Anne LA RIVIERE


VIE MUNICIPALE

Le point sur les travaux

Les travaux d'été des ados

Comme chaque année, nos collégiens et lycéens sont venus

prêter main forte au service technique. La mise en condition s'est

faite pendant les quelques jours de beau temps du début juillet;

c'est ainsi que sous la canicule ils ont ramassé de nombreux

cailloux et charrié des mètres cubes de terre végétale destinée

à la réfection de la pelouse de l'école maternelle.

Leur talent de peintre a été mis à profit pour rafraîchir la

signalisation routière horizontale.

Le mur d'entraînement du tennis a lui aussi bénéficié d'une cure

de rajeunissement.

Le nettoyage annuel

La venue du printemps a donné le ton aux travaux. Le nettoyage

annuel, avec une bonne participation des Saint-Aubinois, a

permis de débarrasser notre commune de différents objets

laissés par des personnes peu scrupuleuses. L'APESA a encadré

nos bambins dans le centre du village. Les plus grands et beaucoup

plus grands ont ratissé une partie de nos bois et récoltés,

hélas encore, une grande quantité de cartouches. Quelques jours

avant, la municipalité avait mandaté un terrassier pour enlever

plusieurs mètres cubes de gravas comportant de nombreux fers

à béton provenant d'une décharge sauvage (dans les bois en

haut de la côte de la Belle image) ainsi que de l'ancien poste

de tir aux pigeons d'argile (dans la grande clairière à côté

des ruches). En plus de leur coté peu esthétique, ces détritus

représentaient un danger pour les promeneurs. Après l'effort, le

réconfort, sous la forme d'un barbecue où chacun a pu

faire part de ses découvertes.

La mare

Le mercredi 18 mai, les jeunes ont

participé à l'opération destinée à

vider la mare. Ses habitants à nageoires

ont été relogés dans une autre

résidence. Ainsi débarrassée de tous

ses poissons, la mare sera asséchée afin

de faire un bilan de l'état des berges.

La maison de la Colombe

Le chantier de réfection des vitres de la maison de la colombe a

démarré fin juillet. Des retards dans les livraisons n'ont

pas permis de respecter les délais prévus. Les peintures et

l'installation de nouveaux stores électriques ne seront réalisées

que courant septembre.

L'école maternelle

La pelouse a été complètement refaite pour permettre à nos

bambins de s'ébattre sans trop se « décorer ».

Les installations électriques de l'école maternelle ont fait l'objet

d'une mise en conformité avec les normes actuelles.

Un adoucisseur d'eau a été mis en place pour le lave-vaisselle et

le lave-linge.

La salle de la Commanderie

Les gradins de la salle de la Commanderie ont été

vérifiés et les systèmes de roulement motorisé, qui

permettent leur mobilité, remis en état.

Michel GRISY

SEPTEMBRE 2011 N°83

7


VIE MUNICIPALE

La crèche du Héron

De bonnes nouvelles !!

Les jeunes parents Saint-Aubinois et Villebâclais

peuvent se réjouir puisque le Syndicat

Intercommunal Villiers-le Bâcle/Saint-Aubin a obtenu

du Président du Conseil Général de l’Essonne l’autorisation

d’augmenter la capacité d’accueil de la crèche.

Ainsi, la crèche offre depuis le 1 er septembre, 25 places à

répartir également entre les petits Saint-Aubinois et les petits

Villebaclais, soit une croissance de l’activité de 25%.

Pour que chacun connaisse l’offre d’accueil de la crèche et

son organisation interne, une matinée porte ouverte sera

organisée le samedi 1 er octobre de 9h à 12h. Au cours de

celle-ci, les membres de l’équipe vous feront visiter la structure

et vous présenteront les activités qui s’y déroulent.

SEPTEMBRE 2011 N°83

8

SIVISA

, Modification du tableau des effectifs, création

d'un poste d'adjoint d'animation de 1 ère classe

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Modification de la délibération fixant le régime

indemnitaire au profit des agents communaux

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Avis sur le projet de délimitation de la Zone de

Protection Naturelle Agricole et Forestière du Plateau

de Saclay

Délibération votée à la majorité.

, Délégation au Maire en vertu de l'article l-2122-22

du Code Général des Collectivités Territoriales

Délibération votée à la majorité.

, Approbation du rapport de la Commission Locale

d'Evaluation des Transferts de Charges (CLETC)

Délibération approuvée à l'unanimité.

, Subvention de 1 500,00 € à l'association Aide aux

enfants d'Haïti

Délibération approuvée à l'unanimité.

, Redevance d'occupation du domaine public - tarif

du vide-greniers 2011

Délibération approuvée à l'unanimité.

Les délibérations du Conseil Municipal

du mardi 6 septembre 2011

, Autorisation donnée au Maire pour signer des

conventions constitutives de groupement de commandes

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Elections des membres de la Commission d'Appel

d'Offres des groupements de commandes

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Approbation des procès verbaux de mise à

disposition des voiries d'intérêt communautaire

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Autorisation donnée au Maire pour signer la

convention de la CAPS pour la reprise de dette relative

à la voirie

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Remboursement des frais de transport aux lycéens

et collégiens Saint-Aubinois fréquentant des établissements

scolaires publics et privés

Délibération adoptée à l'unanimité.

, Autorisation donnée au Maire pour signer la

convention d'adhésion avec le Conseil Général pour

l'accueil des animaux errants au Centre Départemental

d'Accueil Animalier (CDAA)

Délibération adoptée à l'unanimité.

Le texte intégral des délibérations et le procès-verbal

des débats sont consultables en mairie.


LE VILLAGE BOUGE

Que se passe-t-il à l’Etablissement Public Paris Saclay

Comme je l'ai évoqué dans mon édito, les changements

sont suffisamment rapides pour qu'à l'occasion de ce

journal on fasse un point d'étape.

Nous avons donc obtenu, après beaucoup d'insistance ponctuée

de faux espoirs, que 17 ha de terres agricoles Saint-Aubinoises

supplémentaires soient inclus sur la carte des 2300 ha.

C'est une très bonne nouvelle car cela nous permettra de garder

une vue verte sur le Plateau depuis l'entrée de Saint-Aubin. Tout

ne sera donc pas construit en continu le long de la RD 306, dans

la partie saint-aubinoise.

Il a fallu néanmoins concéder une bande de terre le long de la

rigole de Corbeville qui sera réservée pour le tracé du futur métro

automatique. C'est la seule concession que nous avons accepté

de faire sachant que, de toute façon, cette emprise s'impose à

toutes les communes traversées par ce futur métro.

Une équipe d'urbanistes (Saison-Menu) a été retenue par

l'Etablissement Public Paris Saclay pour établir le PIan guide de

l'Etude du secteur du Moulon.

Le Conseil Municipal s'est prononcé pour l'approbation de la

carte des espaces naturels, agricoles et forestiers lors du Conseil

Municipal du 6 septembre 2011.

C'est une étape importante dans le processus d'aménagement

de la zone du Moulon, processus qui sera long mais qui devrait

donner une large part à la concertation, inaugurée déjà par la

réunion publique animée par le paysagiste Michel Desvigne en

juin 2011.

Autres dossiers en cours : la définition des périmètres de la

ZAD du Plateau et de la ZAC du Quartier du Moulon, zones

d'aménagement qui concernent les trois communes d'Orsay, de

Gif-sur-Yvette et de Saint-Aubin. Nous avons approuvé et voté

les modalités de la concertation qui se déroulera tout au long des

différentes étapes de la ZAC (création, réalisation, etc) courant

2012.

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l'évolution des

dossiers en cours

Gaëtan de GUILLEBON

Projet : Tracé du Transport en Commun en Site Propre

SEPTEMBRE 2011 N°83

9

L

Le projet de bus en site propre entre Saint-Quentin-en-

Yvelines et Massy est inscrit au Schéma Directeur de la

Région Île-de-France (SDRIF). Une première section entre

Saint-Quentin-en-Yvelines et Magny-les-Hameaux a été réalisée

en 2000. Le tronçon Massy - École Polytechnique a été aménagé

en 2009. Une nouvelle section de site propre de 6,7 km de long,

de l'École Polytechnique au Christ de Saclay a été soumise à la

concertation en mai 2010. Elle comptera environ 10 stations,

pour un investissement d'environ 50 millions d'euros.

Les avantages du projet : Il complète et optimise l'offre

de transport globale du Plateau et renforce le maillage avec

les lignes existantes (bus et RER). Il induit d'importants gains

de régularité et de ponctualité pour les bus, en évitant les points

de congestion du secteur (Christ de Saclay, échangeur de

Corbeville…). Il réduit le temps de parcours de la ligne 91-06. Il

assure la continuité des circulations douces, en tenant compte

des autres itinéraires piétons et cyclables actuels ou projetés.

Cette troisième section sera utilisable par la ligne de bus actuelle

(91-06) et éventuellement ouverte demain à d'autres lignes

de transport. En offrant une véritable alternative à l'automobile,

le TCSP s'inscrit dans une démarche de développement durable.

Le tracé projeté : les extrémités du tracé et les impératifs

d'insertion de la ligne ont été fixés : il s'agit de s'assurer de la

compatibilité du projet avec l'urbanisation future et de desservir

les grands pôles du plateau, via une liaison structurante,

complémentaire des lignes d'intérêt local.

Suite de l’article page 10...


LE VILLAGE BOUGE

Projet : Tracé du Transport en Commun en Site Propre

... Suite de la page 9

• Le site propre sera inséré au plus près des habitations et des

activités.

• Un nouveau pont au-dessus de la RN 118 a permis d'identifier

un tracé moins impactant.

• Le passage du TCSP se fera, le long de la RD 306 côté golf et

CEA pour une meilleure accessibilité et une plus grande sécurité.

De même sur la RD 128 à Saint-Aubin : les stations seront au sud

de la route pour permettre un accès facile depuis les entreprises

(les Algorithmes), le CEA (l'Orme des Merisiers) et le Synchrotron.

• Il permettra aux habitants et aux personnels des entreprises

de Saint-Aubin de gagner de précieuses minutes pour rejoindre

les RER à Massy ou Saint-Quentin-en-Yvelines.

Fin 2011 - 2012 : phase d'enquête publique.

Jacques DUPUIS

Le Grand Paris Express sur la ligne de départ

SEPTEMBRE 2011 N°83

10

Le gigantesque projet du Grand Métro Paris devrait être

réalisé d'ici 2025 pour un coût estimé à 32,5 milliards

d'euros ; 12 milliards supplémentaires seront consacrés

à l'amélioration des infrastructures existantes.

En mai 2011, le tracé du Grand Paris Express a été adopté par la

Société du Grand Paris qui a voté l'acte qui définit l'emplacement

des prochaines lignes de métro et des gares qui viendront

compléter le réseau de transport en Ile-de-France. Au total

72 gares dont 57 nouvelles apparaissent, et ce maillage devant

transporter plus de 2 millions de voyageurs.

Le tracé final réserve peu de surprises par rapport au projet

présenté en janvier 2011.

La ligne qui circulera d'Orly à Versailles en desservant le pôle

universitaire sera un métro qualifié de « léger » similaire au Val

et dont la majeure partie sera malheureusement aérienne.

Entre Saint-Quentin-en-Yvelines (78) et l'aéroport d'Orly, la

Société du Grand Paris a fait le choix de la création de 5 gares

en Essonne, une au niveau du CEA - Saint-Aubin, une seconde

pour la desserte du campus, une troisième à la hauteur

de Polytechnique, une quatrième en liaison avec la gare TGV -

RER de Massy - Palaiseau, et un cinquième dans le quartier de

Massy - Opéra.

Il nous restera donc à être vigilant sur le trajet précis du métro

aérien et notamment sur l'implantation de la gare CEA/Saint-

Aubin et de toutes les servitudes associées.

Jacques DUPUIS

Saint-Aubin


Union Nationale des Combattants

de Saint-Aubin

LE VILLAGE ASSOCIATIF

Petite conversation entendue entre une petite fille et son

grand-père lors de la Cérémonie du 8 mai dernier.

« Le Souvenir, dis grand-père, c'est quoi »

« Vois-tu, le Souvenir, c'est ce qui doit être maintenu présent

dans la tête de tout le monde, car il permet ainsi de rendre

hommage à ceux qui ont fait dans le passé l'ultime don de leur

vie pour que nous puissions respecter la devise de la France,

qui est « LIBERTE ÉGALITE FRATERNITE ».

C'est pourquoi les Anciens combattants, dont c'est la mission de

le perpétrer, participent régulièrement aux célébrations officielles

du Souvenir.

, Le dernier dimanche d'avril, c'est la journée Nationale de la

Déportation.

, Le 8 mai c'est la Victoire de 1945, à l'issue de la Seconde

Guerre Mondiale.

, Le 24 aout, c'est la libération du Plateau de Saclay, par les

troupes de la 2 ème DB du Général Leclerc.

, Le 11 novembre, c'était l'Armistice de 1918. Dorénavant, à

cette même date, et depuis le décès du dernier survivant de cet

horrible conflit, nous célébrons la Journée Nationale du Souvenir.

Alors voilà, si on vous pose cette question, vous pouvez amener

vos petits enfants (ou enfants) aux cérémonies du Souvenir, qui

se déroulent traditionnellement au Rond-point de Saint-Aubin.

Vous aurez ainsi, tous les éléments pour leur répondre.

Claude FONTAINE

Troisième année de « Ah ! les Beaux Jours » à Saint-Aubin

SEPTEMBRE 2011 N°83

11

Ce 26 juin 2011, Saint-Aubin accueillait

la Famille Goldini dans le cadre

du festival « Ah ! les Beaux jours »

soutenu par la CAPS.

Pour nous mettre en appétit, les Trublions de

Bures, des clowns, des fantaisistes et autres

pitres, nous ont amusés avec leurs

percussions.

Le rideau noir, chargé de dorures, surplombe

la scène ronde installée sous l'impressionnante

charpente du hall de la Ferme de la

Commanderie.

Roulement de tambour. « Attention mesdames

et messieurs, bienvenue ce soir au

Travelling Palace » annonce Monsieur Loyal.

Nous avons assisté à un spectacle 3D :

Décalé, Déluré et Drôle !

Avec Travelling Palace nous avons pu voir le

délire du Marvelous Mambo, puis ce furent

Gino et Gina, Sergeï et Tatiana, Ginder et

Fred, Isis et Osiris, Katajax le Magnifique et

son assistante, tous interprétés par Hugo et

Priscilla, qui forment un duo attachant, manipulant

avec brio le second degré. Passant des

rythmes latino-américains aux airs slaves et

aux claquettes sautillantes, la Famille Goldini

a su nous divertir pendant un spectacle

de 50 minutes. Le public l'a longuement

acclamé avant d'apprécier les rafraichissements

offerts à l'issue du spectacle.

Un grand merci à tous ceux qui ont contribué

à la réussite de ce spectacle.

Jacques DUPUIS


LE VILLAGE ASSOCIATIF

Les Amis de la Louisiane

SEPTEMBRE 2011 N°83

12

C'est bientôt l'automne. Les activités reprennent et les

projets que nous évoquions dans le dernier Bulletin sont

toujours d'actualité. Nous vous en parlerons dans un Petit

Cajun mais aussi lors du Forum des Associations.

Nous avons, au mois de mai, reçu notre ami Ralph Daigle

accompagné d'une de ses filles, Andrea dite Andy. Ils ont été

chaleureusement accueillis, dès leur arrivée, par une réception à

la mairie (c'était le 7 ème voyage de Ralph parmi nous). Joëlle et

Jean-Claude Harrari étaient allés les chercher à Roissy.

Ralph souhaitait voir les plages du Débarquement et Daniel

Plantegenest l'y a conduit et en a profité pour lui faire visiter la

Normandie. Andy préférait rester dans la région parisienne

et ses souhaits, à elle aussi, ont été exaucés. Ralph est resté chez

Marithé et Daniel Plantegenest une ou deux nuits et a rejoint sa

fille chez moi pour le reste de leur séjour.

Andréa et moi sommes allées au marché de Gif le dimanche

matin, un autre jour à Paris (Paris Story, Terrasse des Galeries

Lafayette entre autres).

Guy Gibert et son épouse les ont amenés à Paris pour un

après-midi et un dîner avant la traditionnelle balade sur

un Bateau Mouche.

Yves Guittet, pour sa part, les a pris en charge pour visiter

Versailles, le Louvre et le Musée d'Orsay.

Le Comité des Fêtes :

la fête champêtre

Eh bien tout de même, pour préparer notre deuxième fête

nous étions plus rassurés que l'année dernière !

Plus de 60 bénévoles avaient répondu présents et, cerise

sur le gâteau, le temps était magnifique !!

Toujours très attachés à leur fête les Saint-Aubinois

étaient venus nombreux et les porte-monnaie ont

rapidement fondu, malgré des nouveautés gratuites

telles que les structures gonflables qui ont rencontré un

grand succès.

Avec l'expérience et le nombre de volontaires, le montage des

tentes a été effectué en un temps record !!

Merci à toute l'équipe technique toujours souriante et efficace.

Nos forains, qui font maintenant partie intégrante de notre fête,

étaient là et bien là. Quel boulot de montage et démontage !!

Le concours de déguisement a rencontré un grand succès, les

enfants étaient venus nombreux et tous étaient très beaux.

C'est dans une ambiance familiale que se sont déroulées les

différentes animations : stands, concours de pétanque, tournoi

de foot, barbecue, spectacle de danse, pom pom girls et, le clou

Jean-François et Catherine Bailly ainsi que Claude Fontaine les

ont amenés à la Malmaison.

Lors de la Fête des Voisins, rue Traversière, organisée par Philippe

Tranquard (belle organisation de Philippe, c'était très convivial),

nos amis louisianais et moi-même étions présents et cela

nous a permis de rencontrer un certain nombre d'habitants de

Saint-Aubin et parler de nos racines communes.

Très conviviale également leur présence sous une tente le jour de

la Fête de Saint-Aubin où Ralph a pu rencontrer Monsieur le

Maire qui, a cette occasion, lui a remis un ouvrage dédicacé

pour le Maire de Scott. Ralph a pu aussi revoir de vieilles

connaissances Saint-Aubinoises.

Enfin, une courte visite au Musée de la Toile de Jouy a clôturé

leur séjour.

J'espère n'avoir rien oublié ni personne. Merci à tous ceux qui

nous ont aidés à les recevoir. Ils sont repartis vers Roissy le lundi

30 mai, accompagnés par Jean-François et Catherine Bailly.

Nous étions présents au Forum des Associations le 10 septembre

et heureux de vous y accueillir.

Danièle HAWKINS

Les Amis de la Louisiane

du samedi soir, le spectacle pyrotechnique.

N'oublions pas bien sur la tombola

qui clôture traditionnellement ce

week-end avec toujours autant de

participants (tous les gagnants avaient acheté des tickets!)

Grâce à la participation de tous, cette fête fut un bon cru.

Rendez-vous est pris pour 2012.

Une information importante : Pour cause de Pentecôte, la

fête 2012 aura lieu les 9 et 10 juin.

Vive la fête

Sonia DIEU-ROMASTIN

© Kudryashka - Fotolia.com


Le Comité des Fêtes : la fête de la musique

LE VILLAGE ASSOCIATIF

On va encore parler de la pluie et du beau temps ! La Fête de la musique 2011 a été bien arrosée… d'eau…

même si nous avons pu nous réchauffer avec le cocktail et les petits fours préparés par notre Claude national !!

Très « Rock’n roll », la Fête de la Musique a vu trois groupes se succéder :

Dream factory, Sylvain Picci's et Gilbert Azzam Rock Band.

S'il est vrai que d'avoir du jouer dans la salle de la Colombe avec les portes fermées

les groupes les plus dynamiques ont mis les oreilles de certains d'entre nous à dure

épreuve, l'ambiance était à la fête et tous, nous avons chanté et dansé avec entrain.

Nous avons également pu apprécier la belle voix de Chloé Soldani qui a charmé le

public Saint-Aubinois avec son ambiance « chansons françaises ».

Pour la Fête de la Musique 2012, merci à la météo de bien vouloir être plus clémente !

Sonia DIEU-ROMASTIN

Opération vide-greniers le 2 octobre 2011

à la ferme de la Commanderie de Saint-Aubin

ACL

Nous vous rappelons que les cours pour la saison

2011-2012 ont repris le lundi 19 septembre 2011,

avec une inscription obligatoire lors du Forum des

Associations qui s'est tenu à la salle de la Commanderie à

Saint-Aubin, le samedi 10 septembre 2011.

Pour les personnes absentes lors du forum ou les retardataires,

vous pouvez déjà effectuer vos réservations avec paiement

par chèque (trois chèques possibles à joindre en même

temps, sans omettre le certificat médical) sur le bulletin d'inscription

: (https://sites.google.com/site/aclsaintaubin/bulletin-d-inscription),

par rapport au planning et tarifs

2011-2012 en ligne :

https://sites.google.com/site/aclsaintaubin/planning,

https://sites.google.com/site/aclsaintaubin/tarifs.

Pour les activités comptant un nombre importants

d'adhérents (notamment le fitness le lundi soir), la priorité

sera donnée aux anciens adhérents, et bien sûr toutes les

nouvelles personnes de Saint-Aubin seront les bienvenues.

L’animation « jeunes » organise un vide-greniers, à la ferme de la Commanderie le :

Dimanche 2 octobre de 8h00 à 17h00.

C’est l’occasion pour chacun d’entre vous de faire le vide de ses armoires.

La restauration sera de la partie : buvette, sandwichs, saucisses, frites…

Inscrivez vous afin de réserver le nombre de mètres linéaires souhaités :

1, 2 ou 3 mètres.

à l’adresse suivante : animation@saint-aubin.fr

Tous les bénéfices iront à l’animation « jeunes » pour financer un futur séjour.

Offres d'emploi :

Pour la saison prochaine, nous recherchons une personne

pour assurer les transferts école maternelle/salle

de la colombe et aide à notre professeur, pour les cours

de gymnastique enfant. La personne jeune et sérieuse

devra être âgée d'au moins 16 ans et disponible chaque

mardi (hors congés scolaires) de 16h30 à 17h30, ainsi

que pour les jeudis et vendredis (uniquement transferts).

Pour la mise en place des tatamis, plusieurs fois par

semaine, nous remercions les personnes intéressées de

se faire connaître également.

Déposer votre candidature par mail

aux membres du bureau ACL

SEPTEMBRE 2011 N°83

13

© julien tromeur - Fotolia.com


DIVERS

Quelques conseils de la gendarmerie

pour éviter les cambriolages

SEPTEMBRE 2011 N°83

14

Habitation :

• Si possible faites installer une alarme

avec un transmetteur téléphonique

qui vous préviendra en cas de

déclenchement.

• Signalez vos départs à vos voisins ou à

la gendarmerie (tranquillité vacances).

• La journée, attention quand vous laissez

vos fenêtres ouvertes. Une intrusion peut avoir

lieu en votre présence.

• La nuit fermez tous vos volets, des effractions peuvent se

produire pendant votre sommeil.

• Renforcez la porte d'accès entre votre garage et votre maison.

C'est souvent un point faible par rapport aux portes d'entrées

blindées.

• Attention aux entreprises qui vous sollicitent pour des travaux

dans votre jardin ou sur votre façade. Parfois ce sont des

personnes qui font du repérage.

• Gardez les factures de vos objets de valeur. Faites des photos

de vos bijoux et objets précieux. Cela vous servira pour les assurances.

Notez le numéro IMEI (numéro de série de votre téléphone

portable) que vous obtiendrez en composant le *#06#.

La Réforme Territoriale,

son impact sur le département et la région

L'enchevêtrement des compétences actuelles

pénalise l'action publique locale et empêche

le citoyen d'identifier clairement les responsabilités

des différentes collectivités territoriales.

Il nuit enfin à la clarté de choix des acteurs public

et rend difficile la maîtrise de la dépense publique.

La réforme des collectivités territoriales a donc

pour objectif d'améliorer l'action du département

en clarifiant son champ de compétence et en

développant une véritable synergie d'action avec

la région.

C'est la fin de la « clause de compétence générale partagée »

pour les deux collectivités. Actuellement, par exemple, les départements

s'occupent des collèges, les régions des lycées et de la

formation professionnelle, mais sur de nombreux projets, les

subventions départementales, régionales (mais aussi de l'Etat et

de l'Europe) s'additionnent, ce qui complique les dossiers.

A partir de 2015 chacun aura ses domaines d'exclusivité.

La loi propose que le département soit doté en priorité de

compétences propres qu'il exercera seul. Il pourra cependant

encore exercer des compétences partagées avec d'autres niveaux

de collectivités territoriales, en particulier la culture, le sport et le

tourisme. Enfin une capacité d'initiative locale sera reconnue au

Véhicule :

• Ne laissez pas d'objets de valeur dans

la boite à gants (appareil photo,

ordinateur, console de jeu...).

• Ne laissez par votre sac à main sous

le siège ou dans le coffre

Lorsque vous quittez votre véhicule pour

aller vous promener, emmenez votre sac à

main avec vous.

• Rangez votre autoradio.

Ne tentez pas les voleurs avec l'autoradio en vue même s'ils sont

de plus en plus intégrés au tableau de bord.

• Ne laissez pas le support de votre GPS sur le pare brise, cela

voudrait dire qu'il est dans votre boite à gants ou dans votre

véhicule.

• Ne laissez pas les « bips » de votre résidence dans la boite à

gants.

cela évitera aux voleurs d'entrer et sortir à leur guise du parking

• Mettez des écrous antivols à vos jantes, cela vous évitera peut

être de retrouver votre voiture « sur cales ». Cachez l'écrou dans

un endroit où vous seul le retrouverez.

• Si possible rentrez votre véhicule dans votre garage.

département pour lui permettre d'intervenir en

l'absence de législation, lorsque l'intérêt local le

nécessite. En tout état de cause, le rôle du

département en matière de solidarité territoriale

vis-à-vis des communes n'est pas modifié.

Le département pourra continuer à contribuer

au financement des opérations conduites par

les communes et leurs groupements.

La synergie d'action entre le département et la

région va pouvoir se réaliser grâce à la création

des conseillers territoriaux, c'est la principale nouveauté.

Le conseiller territorial qui remplace le conseiller général (élu lors

des élections cantonales) et le conseiller régional (élu lors des

élections régionales), siégera à la fois dans l'assemblée départementale

et au conseil régional (sauf ceux de Paris qui ne seront

qu'à la région, les conseillers municipaux siégeant eux au conseil

général). Le conseiller territorial sera l'interlocuteur unique des

différents acteurs territoriaux et notamment des maires. Du coup

il y aura moins d'élus : 3 485 conseillers territoriaux au lieu des

6 000 conseillers régionaux et généraux. L'Ile de France aura 308

conseillers territoriaux au lieu des 506 conseillers régionaux et

généraux. Pour l'Essonne 33 conseillers territoriaux remplaceront

les 42 conseillers généraux et 24 conseillers régionaux. Ils seront


DIVERS

élus tous les 6 ans au scrutin uninominal majoritaire à deux tours

sur des cantons qui seront agrandis. Ce scrutin permettra à ces

élus d'être parfaitement identifiés et proches des territoires.

Chaque candidat devra se présenter avec un suppléant, obligatoirement

de sexe opposé. La proportionnelle, qui permettait à

des petits partis d'avoir des élus en région, disparaît.

Actuellement, le taux de féminisation est de 48,60% pour

les conseillers régionaux et de 12,40% pour les conseillers

généraux.

Concrètement, les conseillers territoriaux pourront adapter la

répartition des compétences aux spécificités locales. Dans

un délai de six mois après chaque élection des conseillers

territoriaux, le conseil régional et les conseils généraux de la

région devront élaborer un schéma régional ce dernier permettra

de définir la répartition optimale des compétences entre la

région et les départements puis d'en tirer les conséquences en

termes de réorganisation des interventions financières et de

mutualisation des services.

C'est en faisant confiance au conseiller territorial que nous

obtiendrons l'organisation la plus efficace, celle qui répond aux

enjeux et aux défis propres à chaque territoire.

Jacques DUPUIS

Premiers pas vers les Sénatoriales

Comme toutes les communes de France, Saint-Aubin a élu

le 17 juin 2011, lors d'un Conseil Municipal extraordinaire

ses représentants pour les élections sénatoriales qui

ont eu lieu le 25 septembre. La moitié des sénateurs a été

renouvelée.

Contrairement aux députés élus au suffrage universel direct, les

sénateurs sont élus au suffrage universel indirect. C'est-à-dire

que seuls les grands électeurs sont invités à y participer.

Ces derniers sont les députés, les conseillers régionaux et

généraux, mais, surtout, à 95%, des membres de conseil

municipaux désignés lors d'un conseil municipal extraordinaire.

C'est une élection au scrutin majoritaire à deux tours dans les

communes de moins de 3 500 habitants et, selon la loi, « à la

proportionnelle avec application de la règle de la plus forte

moyenne sans panachage et vote préférentiel » dans les

communes de plus de 3 500 habitants.

Le nombre de délégués varie

selon la taille de la commune :

• 3 pour les communes de 500 à 1 499 habitants

• 5 pour les communes de 1 500 à 2 499 habitants

• 7 pour les communes de 2 500 à 3 499 habitants

• 15 pour les communes de 3 500 à 8 999 habitants

Ensuite pour les communes de 9 000 habitants et plus, le

nombre de délégués est identique au nombre de conseillers

municipaux.

Enfin, dans les communes de plus de 30 000 habitants, les

conseillers doivent élire d'autres délégués à raison d'un délégué

par tranche de 1 000 habitants.

Au total dans l'Essonne c'est 2 333 délégués qui ont

été désignés. Avec les 10 députés, les 24 conseillers régionaux,

les 42 conseillers généraux que compte le département, ils

constituent les 2 409 grands électeurs.

SEPTEMBRE 2011 N°83

15

Pour la commune de Saint-Aubin les délégués élus

titulaires pour les sénatoriales sont : Gaëtan de Guillebon,

Bernard Mazière, Dominique Caignault. Les délégués suppléants

sont : Anne-Marie Florimond, Michel Grisy, Serge Blin

Jacques DUPUIS

Ils ont dit oui :

Frédéric BERNARD et Florence TESTU

Carnet

Bienvenue à :

Florian LAURET né le 06/08/2011

Sacha ROUSSEL née le 10/07/2011

Ysaline BEKY Thibert née le 30/06/2011

Justine MARTINEAU née le 17/02/2011

Florian SECRETAN né le 8/01/2011

Ils nous ont quittés :

Juliette BITTOUN

Didier DUCLOS

Renato BENEVENTI

More magazines by this user
Similar magazines