Les fous du guidon - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Les fous du guidon - Magazine Sports et Loisirs

1 2

SPORT EXTRÊME

FMX ET BMX...

Claire Buart

Photos J.-M. Favre

Sur terre, sur mer

ou dans les airs,

l’homme n’en finit

pas de repousser

les limites. Rouler,

glisser, décoller…

Avec des disciplines

aériennes

comme le FMX, le

BMX ou même le

jet à bras, l’homme

prouve en tous les

cas qu’il peut tout

faire voler. Seul

mot d’ordre: «Envoyer

du gros», autrement

dit réaliser

une figure spectaculaire,

inédite,

énorme… Alors,

accrochez-vous

pour une leçon

acrobatique.

LES FOUS DU GUIDON

3 4

sportsetloisirs.ch

47


Légendes photos page 1

1) Rider X pendant les X-Games.

2) Rider Mat Rebeaud backflip onehand pendant le Zurich Freestyle.ch 2005.

3) Christophe Morera dans le Colorado du Lubéron.

4) Eric Forney onefoot onehand en démo sur le lac de Tignes.

Légendes photos page 2

Jason Boron pendant le snowcross des X-Games à Aspen, CO.

48


Chute aux X-Games.

Pendant les X-Games 2006.

Rodéo pendant les Tignes Airwawes 2006.

Eric Forney snowhawk backcountry à Tignes.

Eric Forney durant les Tignes Airwawes.

Culture free

Tout démarre vraiment

dans les années 1970. Le

contexte géopolitique inspire

une génération qui revendique

des valeurs et un

style de vie. Des beatniks

aux premiers surfers californiens,

être nomade devient

philosophique… Le

mouvement hippie fait la

part belle à tout ce qui est

contre-culture. Les sports

extrêmes incubent dans cet

état d’esprit contestataire

du just for fun. Etre

free s’impose alors dans

une société où pointent les

premières controverses écologiques.

Les sports extrêmes

comme le surf et le ski

à l’époque (on parle de free

ride) contrastent avec des

sports plus classiques pratiqués

dans des stades bétonnés

et se réclament d’un

contact avec une nature

vierge et rebelle. En effet, la

confrontation aux éléments

et le danger potentiel de

cette fusion entre rider et

nature est propre aux sports

extrêmes. Pourtant, si ce

monde free carbure à

l’adrénaline et aux sensations,

il en mesure aussi les

risques. Associer l’extrême

à l’inconscience, c’est nier

l’engagement physique et

mental que supposent ces

disciplines et du coup réduire

ceux qui les pratiquent

à une bande de suicidaires!

Rider, au contraire

c’est vivre à 200% et pas

comme les autres.

sportsetloisirs.ch

49


50

Manu Troux pendant le show final des Tignes Airwawes 2006.


Nate Adams

en tsunami au Freestyle.ch 2006.

Manu Troux, tsunami seatgrab pour le coup

de pied à la lune aux Tignes Airwaves.

Nate Adams en tsunami audessus

de la station de Tignes le Lac.

Julien Dupond trial FMX pour survoler le domaine de Val-d’Isère.

En shaolin lazy, Zurich Freestyle.ch.

Aujourd’hui, le terme

«sports alternatifs» renvoie

à des dérivés de disciplines

traditionnelles. Aux

côtés de disciplines presque

classiques que sont le

skiercross (ou boardercross,

parcours à skis ou

snowboard dans lequel les

riders doivent jouer des

coudes pour être le premier

en bas), le half pipe

(demi-tube de neige inspiré

d’une rampe de skateboard),

le big-air (énorme

tremplin) ou le slopestyle

(épreuve polyvalente

consistant à enchaîner les

tricks ou figures sur différents

modules), d’autres

disciplines viennent défier

les lois de la gravité sur

terre comme sur mer. Et

dans le genre croisement

entre Mad Max et Icare, les

candidats ne manquent

pas. Les stations de ski

l’ont d’ailleurs bien compris

et c’est à celle qui dégainera

son «event le plus

Xtrèm», à grand renfort

d’investissement dans des

modules ou des

walls (murs). Et pour ceux

qui pensaient que Superman

n’était qu’un super

héros en collant moulant,

des disciplines comme le

FMX, ou le BMX viennent

quelque peu revisiter le

mythe… Mais éclairons

tout d’abord ces consonnes

très free style. Le FMX

consiste à faire des sauts

en moto sur un parcours

naturel ou matérialisé.

51

sportsetloisirs.ch


52

Gomart Jonathan Backflip

pendant les Tignes Airwaves.


Sequera Lionel

high cliff jump dans le

Colorado du Lubéron.

En VTT au centre de Montpellier.

Florent Ravoir,

high cliff jump près

de Rustrel, Lubéron.

Fourcross pendant les Tignes Airwaves,

Karim Amour en tête.

Cabiac Cyril, BMX Tignes Airwaves.

Saut périlleux, superman

no grab: avec des tricks

impressionnants, les bad

boys supermotards n’ont

peur de rien et surtout pas

d’aller déranger les oiseaux.

Le BMX (ou dirt)

est un dérivé du VTT dont

l’objectif est de rester le

moins de temps possible…

sur terre. Avis aux amateurs…

Mais se contenter

de faire voler de vulgaires

«motos» et «vélos» serait

trahir l’esprit free et ce

serait brider la liberté de

voler…

Pourquoi se priver d’envoyer

dans les airs des

quads, des scooters des

neiges et des jet skis La

complexité des figures nécessite

bien entendu des

engins adaptés, et les disciplines

s’inspirent les

unes des autres pour optimiser

les machines. Certains

guidons par exemple

pivotent complètement sur

eux-mêmes, permettant

ainsi des contorsions surréalistes

où riders et engins

s’associent et se dissocient

dans des ballets acrobatiques.

On l’aura compris, amateurs

s’abstenir. Ne devient

pas oiseau métallique

qui veut. Car derrière

la dimension esthétique,

c’est la performance physique

qu’il faut saluer. Celle

de vrais sportifs qui refusent

simplement d’avoir

tout le temps «la tête dans

le guidon».

sportsetloisirs.ch

53


54

Eric Forney, back-flip no hand dans les vagues d’Hossegor.


Un superbe nothing de runabout à Anglet.

Eric Forney vole au-dessus de

Pierre Maixent et de Tignes Val-Claret.

ERIC FORNEY

L’homme volant

Interview

Précurseur du jet free ride

en Europe, Eric Forney est

connu pour inventer de

nouvelles figures et surtout

aller très haut. Il a été le premier

Européen à passer le

back-flip en jet à bras en

2000 puis le back-flip no

hand et no foot. Il reste le

seul à pouvoir passer la très

compliquée carlatricks (de

nom de sa fille Carla), cumul

de trois figures et de

transfert de masse. Organisateur

du championnat du

monde depuis quatre ans, il

prend le guidon cette année

du championnat d’Europe.

Comment êtes-vous venu

à cette discipline

E.F.: Je faisais beaucoup de

moto, d’enduro et puis un

jour j’ai testé le jet et ça a été

le coup de foudre. Tout simplement!

Pierre Maixent en back-flip one foot, Anglet.

Gilles Beurnier en back-flip no hand.

Shaolin.

Vrille no hand.

Avec quels engins passezvous

les figures

E.F.: Les jets sont adaptés

(renfort de la coque, modification

du moteur, etc.). On

ne se lance pas dans les vagues

avec n’importe quelle

machine. Le jet à bras pèse

150 kg, le scooter des mers

ou jet ski, 250 kg (on atteint

des pointes à 140 km/h avec

celui-ci) et la moto des neiges

pèse environ 160 kg. On

peut sauter des vagues aussi

bien avec un jet à bras où

l’on est debout qu’avec un

jet ski où l’on est assis.

sportsetloisirs.ch

55


Comment aborde-t-on une

vague

E.F.: Il faut lire la vague, c’està-dire

savoir quand elle va

s’ouvrir ou se fermer et si elle

va s’ouvrir sur la droite ou sur

la gauche. Quand on saute

une vague de 4 ou 5 mètres de

haut, on décolle à 7 mètres.

Quelle est votre plus grosse

vague

E.F.: Sept mètres à Hossegor.

Enorme!

Avez-vous peur parfois

E.F.: J’ai des appréhensions

mais pas peur. Quand je suis

sur ma machine, je ne pense

plus à rien. J’ai la tête dans le

guidon et je me fais plaisir.

L’adrénaline, les sensations.

C’est le pied.

Comment cela se passe-t-il

en compétition

E.F.: On a huit minutes pour

passer le plus de vagues possible.

Les épreuves se courent

deux par deux. Cinq personnes

évaluent les riders sur la

technique, l’amplitude, le

style.

Y a-t-il des femmes dans ce

milieu

E.F.: Oui! Ma douce,

Virginie Charlet,

double championne

du monde de

jet free ride 2004 et 2005 et

double championne de

France 2004/2005. Elle passe

le back-flip et la vrille. Elle a

été la première femme à exécuter

ces figures.

Quelle figure voudriez-vous

passer que vous n’avez

jamais faite

E.F.: Le snowhawk en motoneige.

Personne ne l’a encore

fait. Faut voir…

Eric Forney en vrille one foot.

56

More magazines by this user
Similar magazines