Décembre 2012 - Église Catholique d'Algérie

eglise.catholique.algerie.org

Décembre 2012 - Église Catholique d'Algérie

Éditorial

doivent pas rester des concepts abstraits mais doivent s’incarner et prendre un

aspect bien concret et bien visible. Saint Jacques nous rappelle cette nécessité de

mettre en pratique notre foi et notre amour : « A quoi bon, mes frères, dire qu’on

a de la foi, si l’on n’ pas d’œuvres ... Si un frère ou une sœur n’ont rien à se

mettre et pas de quoi manger tous les jours, et que l’un de vous leur dise : « allez

en paix, mettez-vous au chaud et bon appétit » sans que vous leur donniez de

quoi subsister, à quoi bon ... » (Jc 2 : 14-16). L’aide matérielle n’est donc que

l’expression concrète de l’amour de Dieu pour nous et pour les hommes et de

notre amour pour nos frères les hommes.

C’est vrai, l’Eglise est toujours du côté des plus pauvres et des plus démunis…

mais l’amour reste toujours le premier et le plus grand des commandements…

et cet amour est à la base de toute charité et de toute aide humaine…

c’est pourquoi aider les hommes dans leurs besoins matériels n’est jamais une fin

en soi, mais c’est vivre l’amour de Dieu envers et pour les hommes. Même quand

les hommes n’auront plus besoin d’aucune aide de ma part je devrais continuer à

me mettre à leur service et à vivre l’amour de Dieu à leur égard.

La charité c’est aussi le salut vécu et incarné dans la vie quotidienne des

hommes. La charité n’est en fin de compte que le combat contre le mal qui est le

résultat du péché et toutes ses conséquences, la faim, l’injustice, la violence, la

haine, le racisme… faire la charité et répondre à tous ces besoins c’est vivre concrètement

et d’une manière quotidienne le salut réalisé par Jésus Christ… Après le

péché originel, l’homme a été condamné à la fatigue et à gagner son pain à la

sueur de son front… Ce n’est qu’avec le salut réalisé dans le Christ que les

hommes ont été sauvés de toutes ces conséquences du péché originel… La charité

chrétienne qui soulage les souffrances et les douleurs des hommes est donc le

salut de Jésus Christ appliqué à ces cas de besoin et de souffrance concrets…

Notre charité est une participation à la mission salvifique de Jésus….

Je ne voudrais pas terminer avant de rappeler que durant ce cinquantenaire

de notre Caritas, nous célébrons aussi l’année de la foi et de souligner le lien

qui existe entre la foi et la charité, entre notre foi et notre charité. Dans nos services,

la foi devient charité, et quand je parle de charité je ne parle pas seulement

des services que nous rendons mais surtout de l’amour du prochain, cet amour

qui trouve son origine et sa force dans la foi. Sans la foi, nous ne pouvons pas aimer

d’un amour gratuit, sincère et total… et la charité c’est les œuvres à travers

lesquels nous témoignons de l’authenticité de notre foi… ces œuvres sans lesquels

il n’y a pas de foi ou sans lesquels la foi est morte… Sans les œuvres, notre

foi est vaine…

+ Mgr Ghaleb Bader

4

More magazines by this user
Similar magazines