telecharger

clccom.com

telecharger

Information presse 6 février 2012

ALERTE PRESSE ... ALERTE PRESSE ... ALERTE PRESSE ... ALERTE PRESSE

J – 1

AVANT L’OUVERTURE DU SALON

Interclima+elec 2012

Le salon de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables

dans les bâtiments

Interclima+elec, le salon de l'efficacité énergétique des bâtiments (du 7 au 10

février 2012) offre la possibilité de découvrir les solutions les plus innovantes

alliant efficacité énergétique, utilisation des énergies renouvelables et confort

dans l'habitat et le bâtiment.

Ce rendez-vous est aussi l'opportunité pour tous les acteurs de la filière de se

retrouver et d'appréhender ensemble les enjeux de la RT 2012.

Pour cette nouvelle édition, le salon accueille 638 exposants et donne rendezvous

à plus de 85 000 visiteurs (installateurs, négociants, prescripteurs,

maîtres d'ouvrage…).

UN SECTEUR AU CŒUR DE L'ACTUALITÉ

A l'heure de la mise en application de la RT 2012, l'efficacité énergétique représente

l'un des sujets "phares" de l'actualité.

Pour preuve, l'ADEME a réalisé récemment une étude afin d'identifier les besoins en

compétences et en emplois dans le secteur de la construction. Cette étude fait

apparaître que le chiffre d'affaires lié à l'efficacité énergétique et aux ENR devrait

croître de 47 à 330 %, avec un besoin de 69 000 emplois d'ici à 2014. Ce besoin

s'accompagne d'évolutions dans certains corps de métiers (comme la maçonnerie, la

plomberie, le chauffage…) où la formation sera indispensable pour atteindre la

performance énergétique dans le bâtiment. (Source : ADEME)

Une autre étude, (Ifop pour Qualit' ENR) démontre que 73 % des Français font

confiance aux ENR. Près d'une personne sur trois aurait l'intention de s'équiper et

25 % des personnes interrogées se disent plus intéressées par les énergies

renouvelables qu'en 2011. (Source : sondage Ifop pour l'organisme de qualification Qualit' ENR).

LA RT 2012, UN DES THÈMES MAJEURS D'INTERCLIMA+ELEC

Au moment de l'entrée en vigueur de la Réglementation Thermique 2012, le salon a

fait de cet événement un de ses thèmes majeurs. Interclima+elec 2012 est ainsi

l'occasion pour tous les acteurs d'une filière dynamique en pleine mutation de faire le

point sur les solutions les plus innovantes en matière de génie climatique, génie

électrique et gestion technique du bâtiment. Le salon est aussi une formidable

opportunité pour tous les professionnels de mieux connaître et mieux comprendre les

enjeux de cette nouvelle réglementation thermique.


UNE OFFRE LARGE ET UNIQUE

En 2012, Interclima+elec s'articule autour de six secteurs pour présenter une offre

globale et apporter des réponses concrètes aux problématiques actuelles dans les

domaines suivants : Génie climatique - Systèmes d'installation électrique - Réseaux

de communication - Systèmes utilisant des énergies renouvelables pour la

production d'électricité - Outillage - Techniques sanitaires.

Liste des exposants disponible sur le site internet interclima+elec :

Rubrique Exposants / télécharger la liste des exposants 2012

DEUX SALONS DANS LE SALON : PV ENERGY ET SMARTHOME

En 2012, Interclima+elec accueille en son sein un nouveau salon s'inscrivant

naturellement dans son prolongement : PV energy, un espace consacré aux besoins

spécifiques des acteurs du solaire photovoltaïque, permettant de revendiquer de

façon plus large et plus visible la facette EnR du salon.

PV energy dispose de sa propre identité visuelle comme Smarthome, autre salon

dans le salon, créé lors de l'édition d'Interclima+elec 2010 et dédié aux solutions

"domotique et multimédia" pour l’habitat et le tertiaire.

Par ailleurs, Interclima+elec s’attache à valoriser les nouveaux usages électriques du

secteur avec la mise en avant de solutions à valeur ajoutée comme, par exemple, les

Infrastructures de Recharge de Véhicules Electriques (IRVE).

LE CAHIER DES INNOVATIONS

Zoom sur les technologies de demain disponibles dès aujourd'hui et les grandes

tendances du salon !

DIFFÉRENTES TENDANCES DU SALON

La PAC Haute Température

Souvent recommandée dans le cadre d’une rénovation des équipements de

chauffage, la pompe à chaleur haute température produit l’eau chaude sanitaire et

alimente les radiateurs ou un plancher chauffant. Elle représente la solution tout-enun,

offrant à la fois le confort de l’eau chaude sanitaire et une source fiable de

chauffage (Airwell, Atlantic, Daikin, De Dietrich, Stiebel Eltron…).

La PAC au CO2

La pompe à chaleur au CO2 produit de l'eau chaude sanitaire en utilisant le CO2

comme fluide réfrigérant. Cette technologie constitue une véritable alternative

écologique aux fluides frigorigènes traditionnellement utilisés. Le CO2 est un gaz

réfrigérant naturel totalement neutre au niveau environnemental et assurant de

hautes performances.

Le chauffe-eau thermodynamique

L'offre en matière de chauffe-eau thermodynamique est en constante progression (fin

2011, pas moins de 79 modèles sous 34 marques différentes). Il s'agit d'un chauffeeau

à accumulation basé sur la technologie d'une pompe à chaleur aérothermique,

qui récupère l'énergie de l'air pour la transmettre à l'eau. Résultats : des économies

d'énergie tout en préservant l'environnement.


De nouveaux générateurs

La construction d'une maison BBC ou conforme à la RT 2012 s'appuie sur une

conception bioclimatique, une isolation thermique renforcée et une étanchéité à l'air

maîtrisée. Face à cette évolution, les générateurs se transforment :

• les chaudières gaz ou fioul à condensation s'imposent et affichent des

rendements jusqu'à 110% en récupérant la chaleur des fumées,

• les chaudières de faible puissance (capables de moduler à partir de 0,9 kW) se

multiplient,

• les chaudières à granulés trouvent toute leur place.

Les systèmes multi-énergies

Condensation, pompe à chaleur (PAC), chauffe-eau solaire individuel (Cesi)... toutes

ces techniques sont aujourd’hui totalement maîtrisées et peuvent même être

combinées entre elles pour réaliser des systèmes sur-mesure offrant le meilleur

rendement et un confort optimal. Système solaire couplé à une chaudière à

condensation, à une PAC ou à une chaudière bois... ou encore chaudière bois

associée à une chaudière fioul à condensation ou une PAC couplée à une

chaudière… toutes les combinaisons sont possibles.

Le capteur solaire hybride ou combiné PV-T

Le système solaire combiné photovoltaïque et thermique, ou capteur solaire hybride,

est une unité de production d’énergie solaire mixte, générant à la fois de la chaleur

grâce à un capteur thermique (T) et de l'électricité au moyen d’un module

photovoltaïque (PV). Il fournit ainsi, séparément ou simultanément, un appoint en

chauffage, de l’eau chaude sanitaire et de l’électricité. Il est pratique (production

simultanée de chaleur et d’électricité), économique (amélioration du rendement des

cellules photovoltaïques, installation d'un seul système au lieu de deux) et esthétique

(uniformité des installations).

La ventilation : 3, 4, 5 et 6 en 1 !

Les systèmes de ventilation se font de plus en plus perfectionnés pour répondre aux

préoccupations économiques et environnementales de l'habitat d'aujourd'hui. Ils

regroupent un ensemble de solutions pour ventiler, filtrer, chauffer, rafraîchir,

produire de l'ECS et déshumidifier. Ils assurent ainsi un air sain, renouvelé en

permanence, une atmosphère confortable et chauffée en hiver, une ambiance

rafraîchie en été et de l'eau chaude toute l'année.

Le pilotage par internet pour une décentralisation des automatismes

Parmi les familles de produits de la GTB, le marché en 2010 a confirmé une

tendance observée ces dernières années : la décentralisation des automatismes sur

les unités de traitement local (UTL).

Intégrant des algorithmes de régulation et d’efficacité énergétique, ces UTL

s’implantent de plus en plus dans les bâtiments industriels et tertiaires au détriment

des unités centrales. En effet, le développement du pilotage à distance via internet,

qui permet de dialoguer avec les UTL sans se déplacer, entraîne en parallèle une

réduction du nombre de postes centraux.

L'enjeu des infrastructures de recharge

Les voitures électriques (VE) sont les nouvelles stars des routes. Pour preuve, une

vingtaine d'entre elles devraient être commercialisées d'ici à 2013. Et ce n'est qu'un


début si l'on se réfère aux objectifs du Grenelle de l'environnement qui, à l'horizon

2020, prévoit la mise en circulation de deux millions de véhicules ''décarbonés'' en

France. Un marché estimé entre 20 et 50 milliards d'euros par an enEurope (dont 7,5

milliards en France) à partir de cette date. Quant au taux de pénétration des VE, il

atteindrait alors les 5%. Reste que ces prévisions ne pourront se réaliser sans

infrastructures publiques de recharge électrique afin d'apporter une solution viable

aux utilisateurs. Dans moins de dix ans, près de 400 000 bornes devront ainsi être

installées dans le domaine public. Un chantier immense. Un défi à la fois industriel,

technologique et financier.

LES TECHNOLOGIES DE DEMAIN

LES GRANDS ESPOIRS DE LA PILE À COMBUSTIBLE

A l'image d'une pile électrique, la pile à combustible transforme, grâce à un procédé

électrochimique, le gaz naturel et l'oxygène en électricité et en chaleur. Inventée il y

a plus d'un siècle et demi, elle est aujourd'hui promise à un bel avenir.

Les atouts de la pile à combustible

Les avantages de la pile à combustible sont nombreux : puisqu’il n'y aucun moteur, il

n’y a donc aucune usure mécanique, ni nuisance sonore, ni problème

d’intermittence. En outre, il est possible de monter plusieurs piles à combustible en

série, ce qui permet de fabriquer des systèmes de forte puissance, jusqu’à plusieurs

MW, intégrant des fonctions de cogénération, c’est-à-dire de production simultanée

de chaleur et d’électricité. Enfin, cette technologie ne rejette que de l’eau et de la

chaleur, s’affranchissant ainsi des problématiques de déchets ou d’émissions de gaz

à effet de serre.

La pile à combustible, comment ça marche

La pile à combustible est une pile utilisant de l’hydrogène (qui fait office de

combustible) et de l’oxygène atmosphérique. Il s’agit d’une combustion

électrochimique, avec production simultanée d’électricité, d’eau et de chaleur.

Pour mettre en oeuvre cette réaction chimique, deux électrodes sont nécessaires,

l’anode et la cathode, séparées par un électrolyte (milieu bloquant le passage des

électrons mais laissant circuler les ions). La réaction est déclenchée en utilisant un

catalyseur, en général, du platine.

LA CHAUDIÈRE ÉLECTROGÈNE OU ÉCO-GÉNÉRATEUR

La cogénération est la production simultanée de deux formes d'énergie à partir d'une

source d'énergie primaire. Ainsi, il est possible de produire de l'électricité et du

chauffage pour un usage domestique à partir de bois, de gaz, de soleil... L'intérêt

réside dans le rendement d'une telle installation. La cogénération concerne plus

particulièrement de grosses installations industrielles de production d'énergie. La

micro-cogénération, quant à elle, convient à un usage domestique.

Une chaudière à micro-cogénération est capable de fournir 100% des besoins

thermiques d'une maison (chauffage et ECS), et entre 50% et 80% des besoins

électriques. Les produits testés actuellement (Chaffoteaux, De Dietrich, ELM

Leblanc, Vaillant, Viessmann…) s'apparentent à une chaudière murale à

condensation couplée à un moteur Stirling de 1kW : la chaleur résiduelle issue du

corps de chauffe alimente le moteur qui produit de l'électricité en 50Hz.


La plupart des chaudières électrogènes est équipée du moteur Stirling qui présente

le triple avantage de permettre une combustion à piston en continu, de ne pas

polluer et de faire un minimum de bruit.

Les atouts de la micro-cogénération

Outre la possibilité d'assurer une fourniture d'électricité sur site même en cas de

panne du réseau public, la cogénération allège de manière substantielle la facture

énergétique, réduit l'utilisation des sources d'énergies fossiles et contribue ainsi à la

préservation de l'environnement.

Les appareils de micro-cogénération répondent parfaitement aux tendances

actuelles : augmentation des besoins en électricité, en raison du développement de

la domotique dans l'habitat moderne et des équipements électroménagers et

informatiques, diminution des besoins thermiques, grâce à l'amélioration des

performances thermiques des logements et réduction des consommations d'eau

chaude sanitaire par un changement des habitudes (baisse de l'usage du bain au

profit de la douche, et appareils permettant de réduire la consommation d'eau).

De dimensions compactes, ces écogénérateurs intègrent un moteur Stirling,

fonctionnant au gaz naturel. Ce moteur à combustion externe est sans entretien,

performant, fiable et silencieux. Il peut s’intégrer dans tout type d’installation de

chauffage. Ainsi, avec une production électrique d’environ 1 kW, le système de

micro-cogénération permet à la fois de chauffer la maison et de couvrir plusieurs

sources de consommation électrique : télévision, ordinateur, éclairage, réfrigérateur

et congélateur.


FICHE IDENTITE

NOM : INTERCLIMA+ELEC 2012

DATES & LIEU : Du mardi 7 au vendredi 10 février 2012

Paris, Porte de Versailles

Halls 7.1 - 7.2 - 7.3

HORAIRES :

LIEU :

EXPOSANTS :

VISITEURS :

9h00 à 19h00

Paris Porte de Versailles

638 exposants attendus

Près de 85 000 visiteurs attendus

OFFRE DU SALON : Génie climatique & produits et systèmes pour la

production d'eau chaude sanitaire et de chauffage à

partir d'énergies renouvelables

• Produits & systèmes d'installation électrique

• Réseaux de communication, infrastructures, écrans

tactiles et télécommandes / Automatismes de portes et

portails / Audio et vidéo, media center, alarmes, systèmes

pour incendie, interphones, portiers vidéo

• Produits & systèmes utilisant les énergies renouvelables

pour la production d'électricité

• Outillage & solutions installateurs

• Techniques sanitaires & accessoires de chauffage

• Espace Conférences

DEUX SALONS DANS LE SALON :

Le salon du photovoltaïque au cœur d'Interclima+elec

Le salon de la domotique et du multimédia au cœur

d'Interclima+elec

SECTEURS :

Hall 7.1 : Climatisation/Pompe à chaleur/Ventilation et

traitement de l'air/Froid

Hall 7.2 : PV Energy (Solaire photovoltaïque)/Smarthome

(Domotique) /IRVE/ Cabling/GTB et régulation/ Outillage/

Espace Conférences

Hall 7.3 : Chauffage et Eau chaude sanitaire/Radiateurs/

Solaire thermique, bois énergie/Pompes/Robinetterie et

traitement de l'eau

www.interclimaelec.com

Service de Presse : CLC COMMUNICATIONS - 01 42 93 04 04

Jérôme SACZEWSKI, Elisabeth MESTON, Stéphanie TAILLIBERT

j.saczewski@clccom.com – e.meston@clccom.com - s.taillibert@clccom.com

More magazines by this user
Similar magazines