1- 3 MARS 2013

portesouvertes.ch

1- 3 MARS 2013

Dossier

ressources

Unis dans la priere pour la Chine

1- 3 mars 2013

1


Contenu du pack

Shockwave

Shockwave

Introduction

Profil de pays

Chine

Zoom sur les minorités

chinoises

Cook & Pray

Recettes de cuisine chinoise

Réflexion Paul et les

chrétiens chinois

Idées de prières originales

Témoignage

Lettre de remerciement d’un

pasteur

Sujet de prière

Liste de prisonniers chrétiens

Projet

Formation en Chine

Aftershock

2

Vidéos

Priez pour la Chine


Shockwave

Introduction

Du 1er au 3 mars, des milliers de

jeunes chretiens de 50 nations

prieront pour les chretiens de

Chine.

Shockwave est une initiative d’Underground

qui rassemble des jeunes du monde entier. Tous

ces jeunes sont différents: ils viennent de pays

différents, de cultures et de couches sociales

diverses, ils ont un passé et un futur différents.

Mais tous ensemble, nous poursuivons un

même but: soutenir par la prière les chrétiens

persécutés. En 2013, c’est sur la Chine que se

focalise Shockwave. Les chrétiens chinois sont

confrontés à de nombreux défis et demandent

nos prières. Participe, toi aussi avec ton groupe,

à cette «onde de choc» mondiale!

La persecution des chretiens :

Il s’agit bien d’une réalité, aujourd’hui ils sont plus

de 150 millions de chrétiens à être persécutés!

Dans plus de 50 pays, les chrétiens font face à

la torture, à l’emprisonnement, à la destruction

de lieux de cultes, aux restrictions de littératures

chrétiennes, aux rejets de la société ou de la

famille, etc… Chaque année un index mondial

de persécution est défini.

Notre engagement :

Nous ne pouvons pas tous aller visiter des chrétiens

persécutés et les soutenir personnellement.

Nous ne pouvons pas tous discuter avec des

personnalités influentes de ce monde pour leur

demander d’améliorer la situation des chrétiens

persécutés. Mais nous pouvons tous nous

adresser au Très-Haut et témoigner que Dieu

construit son Eglise et qu’aucun ennemi ne peut

la détruire (Math. 16:18)!

Shockwave 2013 :

La Chine est un pays en évolution et la

persécution des chrétiens a diminué ces

dernières décennies. Elle n’a cependant pas

entièrement disparu.

Ce dossier donne un aperçu de la situation

actuelle et des besoins de l’Eglise en Chine!

C’est le moment de prier pour eux !

Clip Video Shockwave :

Retrouve le clip de lancement ici :

www.indexmondialdepersecution.ch

3


Profil de pays

Chine

Leader: Président Xi Jinping

(jusqu’en mars 2013: Hu

Jintao)

Population: 1.34 milliards

Chrétiens: 80-90

millions (6%)

Religion

principale: Religions

chinoises traditionnelles

comme le taoïsme

et le bouddhisme.

Officiellement, la Chine se

qualifie d’Etat athéiste.

Gouvernement: Système

communiste à parti unique

Rang Index mondial

de persécution:

rang 21 (2012)

rang 37 (2013)

Aujourd’hui, la Chine ne figure plus

parmi les 20 premiers pays de l’index

mondial de persécution, mais cela

tient surtout au fait que la persécution

s’est aggravée dans d’autres pays.

D’une année à l’autre, on n’observe

pas de grand changement en

Chine. Cependant, si l’on fait une

comparaison à dix ans d’intervalle,

on voit que la situation des chrétiens

s’est réellement améliorée. D’après le

directeur de Portes Ouvertes Chine,

Xiao Yun*, la plus grande menace

pour l’Eglise n’est plus la persécution

mais le matérialisme.

Croissance des eglises de maison

Le christianisme continue sa croissance

très rapide en Chine. D’après des

chiffres officiels de 2011, 23 millions de

chrétiens font partie du «Mouvement

patriotique des trois autonomies»

(MPTA), l’Eglise protestante reconnue

par l’Etat. A cela s’ajoutent 40 à

50 millions de protestants membres

d’églises de maison non enregistrées

et 15 à 20 millions de catholiques

appartenant à des communautés

enregistrées ou non. Certaines

sources avancent des chiffres encore

beaucoup plus élevés. Portes Ouvertes

estime à 80 millions le nombre total des

chrétiens en Chine.

Depuis les années 1990, le haut

lieu du christianisme en Chine s’est

déplacé de certaines régions rurales

vers les agglomérations urbaines.

L’urbanisation a donné naissance

à un nouveau type d’églises de

maison. La «troisième Eglise», comme

on l’appelle, comprend surtout des

chrétiens urbains d’un bon niveau

de formation, occupant souvent

des postes professionnels élevés. Ces

communautés non enregistrées sont

confrontées elles aussi à l’arbitraire

des autorités. Parmi leurs membres,

elles comptent notamment des

professeurs d’université, des médecins,

des avocats et des membres du

Parti communiste. Les Eglises de ce

mouvement s’efforcent à une grande

ouverture dans leurs célébrations

comme dans leurs rapports avec l’Etat,

et elles tiennent à s’engager pour

répondre aux besoins de la société.

Pour éviter l’ingérence de l’Etat, elles

limitent l’assistance à leurs célébrations

à 200 personnes, même si beaucoup

de ces communautés, dans les

grandes villes, louent de grands locaux

pour leurs rencontres du dimanche.

Ce faisant, elles profitent d’un flou

juridique sur la question de savoir si

de telles communautés ont le droit ou

non de posséder des immeubles et de

fonctionner indépendamment.

Plus de 450 organisations et groupes

ecclésiastiques étrangers sont actifs en

Chine actuellement. Les responsables

des communautés peuvent prendre

part à des conférences à l’étranger et

ils demandent souvent de l’aide pour

guider leurs membres sur le chemin

de Jésus face à l’attrait toujours plus

grand du matérialisme. Beaucoup

4


5

d’employeurs chrétiens commencent la journée

par un moment de recueillement avec leurs

ouvriers. Quelques réseaux chrétiens apportent

une aide humanitaire. Des librairies chrétiennes

surgissent partout dans le pays et des publications

chrétiennes sont produites légalement. Pour des

millions de chrétiens, même si ce n’est pas pour

tous, l’internet permet un accès sans précédent

à des prédications, à des traductions de la

Bible et même à des prières interactives et à

l’accompagnement spirituel.

Le gouvernement montre des volontes de

dialogue

D’autre part, des contacts de Portes

Ouvertes signalent que des représentants du

gouvernement ont mené un dialogue ouvert

avec certains responsables d’églises de maison,

ce qui donne l’espoir à de nombreux chrétiens

que le gouvernement «comprenne enfin que les

chrétiens des églises de maison ne sont pas une

menace politique pour l’Etat.» Pour beaucoup

d’observateurs, ce tournant positif dans

l’attitude des dirigeants politiques est en rapport

avec l’engagement des églises de maison après

le tremblement de terre dans la province du

Sichuan en mai 2008. Sur le million de volontaires

venus de toute la Chine pour prêter main-forte

– et dont une partie sont encore sur place – on

estime que deux tiers étaient chrétiens.

Chretiens optimistes pour l’avenir

Sous le gouvernement de Xi Jinping, le nouveau

chef du Parti communiste qui prendra ses

fonctions de président du pays en mars 2013, on

ne s’attend pas à de grands changements dans

la dynamique Eglise-Etat pour les prochaines

années. «Tant que nous communiquons avec

le gouvernement, il nous laisse en paix», estime

un responsable d’une communauté non

enregistrée, exprimant un optimisme partagé

par beaucoup de ses collègues.

Cas de persecution

La Chine reste cependant un Etat à parti

unique, dans lequel la plupart des chrétiens

ne bénéficient pas pleinement de leurs droits

religieux. Même ceux qui sont rattachés au MPTA

reconnu par l’Etat ne peuvent pratiquer leur foi

qu’à l’intérieur des lieux de culte approuvés.

En octobre 2010, le gouvernement a

empêché une délégation chinoise de se rendre

au Cap, en Afrique du Sud, pour le congrès

du «Mouvement de Lausanne». Il lui avait aussi

interdit de signer la «Déclaration de Lausanne».

En 2011, c’est la grande église de maison de

Shouwang, à Pékin, qui a fait les titres des médias.

Forte de 1000 membres, l’Eglise Shouwang avait

acheté des locaux pour se réunir, mais une

intervention des autorités l’a empêchée d’en

prendre possession. Finalement, depuis avril 2011,

elle célèbre le culte sur des places publiques.

Les autorités ont réagi par des arrestations. Un

des pasteurs a été assigné à résidence. D’après

l’organisation «China Aid», plus de 700 membres

de la communauté ont été détenus pour de

courtes périodes.

Ceux qui défendent les droits des chrétiens ou

soutiennent des activistes continuent à risquer des

représailles des autorités. Ceci concerne avant

tout les avocats militant contre les violations des

droits humains. L’éminent et inflexible avocat

chrétien Gao Zhisheng a déjà été plusieurs fois

enlevé, enfermé et torturé à cause de son fort

engagement en faveur des minorités religieuses

persécutées. Il subit actuellement une peine

dans la prison de Shaya, province du Xinjiang.

Dans ce territoire autonome de tradition

musulmane, un autre prisonnier est le responsable

ouïghour d’églises de maison Alimjan Yimit,

arrêté le 12 janvier 2008 et condamné en août

2009 à 15 ans de détention, prétendument pour

«divulgation illégale de secrets d’Etat à des

organisations étrangères».

*Nom d’emprunt


Zoom sur

les minorites chinoises

Un petit groupe de chrétiens se sont réunis dans

une maison tibétaine. Ils sont arrivés à la faveur

de l’obscurité. Les rideaux restent tirés. Les lamas,

les guides spirituels tibétains, ne doivent pas

savoir qu’il y a ici des chrétiens. La célébration

commence par un hymne en tibétain. On

chante à voix basse, presque chuchotée. Les

croyants et même le pasteur, qui n’a pas suivi

de formation, en savent très peu sur la Bible.

Neuf Chinois sur dix appartiennent à l’ethnie

Han. 99% des chrétiens chinois sont des Han.

Mais la Chine compte encore 56 autres groupes

ethniques – chiffre officiel – subdivisés à leur

tour en plus de 400 sous-groupes. Ces dernières

décennies, des personnes de ces minorités

ethniques sont devenues chrétiennes et elles

sont aujourd’hui fortement persécutées.

«Les minorités en Chine se sentent

marginalisées», dit Bao Yu*, le

coordinateur de Portes Ouvertes auprès

des minorités chinoises. «Les Chinois

Han ont de bien meilleures chances de

succès dans la vie. De plus, les minorités

désirent préserver leur culture, leur

langue et leur religion . Chaque converti

représente une grande honte pour la

famille, le clan , voir le peuple tout

entier.»

«Les chrétiens des minorités sont

doublement exposés», ajoute Bao Yu. «La

persécution vient de leur environnement

social , en premier lieu de la famille.

Mais le régime joue aussi un rôle. Il arrive

en effet que les autorités ethniques se

plaignent auprès des fonctionnaires du

gouvernement. Comme ceux-ci ne veulent

pas de troubles civils, ils interviennent

contre les chrétiens.»

Les chrétiens les plus gravement persécutés sont

ceux du Xinjiang et du Tibet.

Xinjiang

La Région autonome du Xinjiang est la patrie des

Ouïghours, une minorité musulmane d’origine

turque. Ce peuple est divisé en de nombreux

clans, qui tiennent beaucoup à conserver leur

identité. «Les chrétiens ne peuvent se réunir

qu’en petits groupes et en secret», poursuit Bao

Yu.

«Surtout cette année, car l’administration

de la province a annoncé une ‹campagne

de stabilité›. Pour rechercher les groupes

oppositionnels, les autorités s’efforcent de

démasquer les activités clandestines. Ainsi,

elles vous téléphonent si elles voient que vous

avez vos rideaux tirés en plein jour. Le but est

de mettre un terme à toute activité qui, à leurs

yeux, pourrait provoquer des troubles sociaux,

et ceci inclut les églises de maison.»

Voici un exemple de l’attitude des autorités à

l’égard des chrétiens ouïghours. Un homme

a trouvé la foi après avoir lu un prospectus

d’évangélisation, puis la Bible.

Pour tenter de faire connaître l’Evangile à

d’autres Ouïghours, il a déposé des imprimés

6


7

chrétiens dans des lieux publics.

La police s’en est aperçue et l’a arrêté. Par

chance, il n’avait pas ses papiers d’identité sur

lui. Pendant plusieurs jours, il a refusé de répondre

aux questions des policiers, qui l’ont finalement

relâché. Cet homme cherche toujours à

rejoindre un groupe de chrétiens. Mais même

les chrétiens ne fréquentent pas des personnes

d’autres clans, tant la méfiance est grande.

Tibet

Le cas des quelque mille chrétiens tibétains est

comparable. Eux aussi risquent d’être chassés

ou battus par leur famille et d’être emprisonnés

par les autorités. Ils doivent également se réunir

en secret. Ils sont très dépendants des chrétiens

chinois Han, qui leur apprennent à vivre leur foi

et le fonctionnement d’une communauté.

Il y a cependant aussi des différences profondes.

La culture tibétaine est très enracinée dans

le bouddhisme et dans le bön, la religion

populaire du Tibet antérieure au bouddhisme.

Les Tibétains invoquent de nombreux dieux et

démons. «Souvent, Jésus devient simplement un

dieu de plus parmi les autres,» observe Bao Yu.

Da Wie*, un Chinois Han qui travaille parmi

les chrétiens des minorités, confirme cette

remarque et ajoute: «Nous avons besoin de

plus de prières et d’ouvriers pour expliquer

l’Evangile aux Tibétains. Les croyants tibétains se

font beaucoup d’idées fausses. Ils croient que

les chrétiens étrangers doivent leur donner de

l’argent. Ils croient aussi que Dieu va simplement

tout arranger pour eux. Les responsables de

communautés s’attendent à une rémunération

élevée, car les lamas ont une vie confortable.

Enfin un problème très profond de haine des

intrus, les Chinois Han est encrés. »

C’est précisément la raison pour laquelle

les chrétiens chinois doivent soutenir l’Eglise

clandestine tibétaine, estime Da Wie: «Seuls les

Han eux-mêmes peuvent changer l’opinion des

Tibétains à leur égard, en leur montrant qu’ils

peuvent aussi les aimer. Parfois, nous devons

apprendre à leur demander pardon.»

Chercher et servir

L’Eglise des minorités de Chine occidentale

est encore très faible et a besoin de soutien

extérieur. Portes Ouvertes cherche des moyens

d’aider ces chrétiens. Ils manquent de bibles,

de publications chrétiennes et de possibilités

de formation. Portes Ouvertes organise des

voyages de prière dans ces régions. Bao Yu nous

demande aussi de prier: «Nous avons besoin de

la direction divine pour chercher et aider les

chrétiens les plus persécutés de Chine.»

*Noms d’emprunt


COOK & PRAY

Recettes de cuisine chinoise

Attention: ne pas oublier l’indispensable pour se plonger dans l’ambiance: les baguettes et le thé chinois! Dans la culture chinoise, les aliments

ont une signification symbolique. Par exemple: porc = richesse, canard = joie; poisson = longue vie; riz grillé = passer un bon moment ensemble.

Facile comme tout - Soupe

aux fleurs d’œufs

Ingrédients pour 4 personnes:

- 4 tasses de bouillon de poule

- 2 tasses de jeunes feuilles d’épinard

(facultatif)

- ½ cuillère à café d’huile de sésame

- ½ cuillère à café de sel

- 2 œufs bien battus

- 3 cuillères à soupe d’oignons printaniers

coupés en fines rondelles

- Facultatif: riz bouilli

Dans une casserole moyenne, à feu moyen,

amener le bouillon de poule à ébullition.

Ajouter les feuilles d’épinard, l’huile et le sel,

mélanger.

Tourner le tout en cercle et verser prudemment

les œufs battus sur la surface. Saupoudrer avec

les oignons printanières et servir chaud.

Variante:

Verser la soupe sur une portion de riz.

8

Poulet aigre-doux

Ingrédients pour 4 personnes:

- 4 blancs de poulet coupés en dés

- 1 petit poivron rouge, évidé et

coupé en morceaux

- 1 petit poivron vert, évidé et coupé

en morceaux

- 1 morceau de gingembre de la taille

du pouce, épluché et haché fin

- 6 gousses d’ail hachées

- 3 carottes coupées en rondelles

- 1 botte d’oignons printaniers

coupés en morceaux

- 1 petite boîte d’ananas, sans le jus,

coupé en morceaux

- Poivre blanc moulu

Pour la sauce:

- 1 cuillère à soupe de sucre

- 2 cs de vinaigre

- 2 cs de sauce de soja

- 175 ml de bouillon de poule

- 2 cs de concentré de tomates

- 2 cs de fécule ou maïzena dilué

dans 2 cs d’eau

Accompagnement:

- Riz bouilli

Faire chauffer l’huile dans un wok

ou une grande poêle. Verser le

poulet, les poivrons, les carottes, le

gingembre et l’ail et faire revenir le

tout 2 à 3 minutes. Ajouter ensuite les

oignons printaniers et l’ananas et faire

revenir encore environ 30 secondes.

Ajouter les ingrédients de la sauce

et porter à ébullition. Puis réduire

la chaleur et faire cuire à feu doux

encore 6 minutes. Aromatiser avec le

poivre blanc.

Servir avec le riz bouilli.


Aventure et audace - la vraie Fondue chinoise

Oubliez tous vos préjugés sur ce qui est mangeable et ce qui ne l’est pas.

Allez à la boucherie et demandez la viande que personne n’achète:

pieds de poule, cervelle de porc, tripes... bref, vous voyez le principe. Les

Chinois sont convaincus que les Occidentaux passent à côté des vraies

délicatesses.

A la maison, mettez les morceaux de viande sur des brochettes en bois.

Dans un appareil à fondue chinoise, amener le bouillon à ébullition.

Tremper les brochettes de viande et laisser le bouillon continuer à cuire

doucement. Servir avec différentes sauces (moutarde, sweet chilli, etc.),

des légumes et du riz ou des nouilles.

9

Doux delice - Pudding a la mangue

Qu’y a-t-il pour le dessert En Chine, on sert normalement

des fruits. Mais si vous tenez à quelque chose de spécial,

essayez ce pudding à la mangue très populaire.

Ingrédients pour 8 personnes:

- 2 mangues mûres

- 400 ml de lait de coco

- 100 g de sucre

- 2 cs de jus de limette ou de citron

- 2 brins de menthe (pour décorer)

Peler les mangues et enlever le noyau. Ajouter le sucre, le

lait de coco et le jus de limette ou de citron. Passer le tout

au mixer. Verser dans des coupes et placer deux heures

au réfrigérateur. Avant de servir, décorer avec la menthe.


Reflexion

Paul et les chretiens chinois

10

Au cours des siecles, aucun

homme, sans doute, n’a exerce

sur l’Eglise une influence aussi

marquante que l’apotre Paul.

Pendant des années, animé d’un amour

inlassable, il s’est dévoué sans compter

pour annoncer l’Evangile, encourager les

communautés chrétiennes, accompagner les

croyants et les mettre en garde. Ni la prison,

la flagellation, la persécution, le naufrage, ni

d’autres épreuves n’ont pu l’arrêter, et cela

jusqu’à sa mort, probablement en martyr sous le

règne de Néron dans les années 60 du premier

siècle.

Comme Paul, les chrétiens chinois ont souffert

pendant des décennies.

Histoire de l’Eglise en Chine

Pendant des dizaines d’années, l’Eglise en

Chine a traversé les pires persécutions. Les

communistes, et en premier lieu Mao Zedong,

ont tenté avec le plus grand acharnement

de soumettre les chrétiens ou d’éradiquer

le christianisme. C’est ainsi que de grandes

figures comme Samuel Lamb, Allen Yuan et

bien d’autres ont passé plus de 20 ans de leur

vie en prison. Ils y ont subi les interrogatoires, les

mauvais traitements, la torture. Leurs familles

ont dû survivre dans des conditions difficiles,

sans époux et sans père.

Non seulement les responsables de l’Eglise, mais

aussi beaucoup d’autres chrétiens ont connu

la prison. Un très grand nombre ont même

été tués. Mais malgré plus de cinquante ans

de persécution d’une extrême violence, les

chrétiens de Chine sont restés attachés aux

promesses de la Bible. Cette persévérance

représente une grande bénédiction pour le

pays.

Alors qu’il y avait en Chine quelque 800’000

chrétiens en 1949, lors de la prise du pouvoir

par les communistes, on estime aujourd’hui le

nombre des chrétiens à 80 millions, un chiffre qui

augmente de semaine en semaine.

L’Eglise

chinoise

aujourd’hui

En 2012, des collaborateurs de Portes Ouvertes

ont visité de jeunes chrétiens en Chine. Ce qu’ils

ont découvert, ce sont des chrétiens jeunes et

dynamiques dont le cœur brûle pour leur pays.

Ils parlent de leur foi partout où ils le peuvent

et se montrent très créatifs dans les moyens

d’évangélisation.

Beaucoup de jeunes chrétiens connaissent

le passé de l’Eglise chinoise et se souviennent

du temps où leurs parents étaient persécutés.

Ils comprennent que l’Eglise ne serait pas là

aujourd’hui si leurs aînés n’avaient pas été prêts

à souffrir pour leur foi.

Le pays est en complet bouleversement. Le

communisme prend une forme toujours plus

libérale. C’est surtout dans les minorités ethniques

que l’on trouve encore une persécution des

chrétiens en Chine. Sinon, la plupart des

croyants peuvent vivre leur foi, certes

avec des restrictions, mais sans grande

persécution.

C’est à d’autres défis que la jeunesse

est confrontée aujourd’hui: leur foi

est menacée par le confort et le

matérialisme.


11

C’est a d’autres defis que

la jeunesse est confrontee

aujourd’hui: leur foi est

menacee par le confort et

le materialisme.


Etude biblique

interactive

Perseverance

La persévérance est une des qualités des chrétiens

chinois. Paul est pour eux un exemple lumineux,

lorsqu’il parle de lui-même en ces termes:

«Non, frères, je ne pense pas avoir déjà obtenu

le prix; mais je fais une chose: j’oublie ce qui est

derrière moi et m’efforce d’atteindre ce qui est

devant moi. Ainsi, je cours vers le but afin de

gagner le prix que Dieu, par Jésus-Christ, nous

appelle à recevoir là-haut.» (Philippiens 3:13-14)

Interaction:

Que signifient pour nous ces versets de l’Epître

aux Philippiens Ou bien concernent-ils

seulement les chrétiens persécutés

Le materialisme

Beaucoup de Chinois ont une situation

économique meilleure qu’il y a quelques années,

et c’est très bien. Mais le progrès économique

et l’enrichissement conduisent au matérialisme.

C’est là un risque pour les chrétiens, car les valeurs

que véhiculent ces nouveaux dieux de la Chine

sont diamétralement opposées aux valeurs de

Jésus. Il est important que les chrétiens gardent en

vue les vraies valeurs!

Interaction:

Le matérialisme est la plus grande menace

pour le christianisme en Chine. Est-il aussi une

menace chez nous Y a-t-il encore d’autres

menaces

Victoire en Christ

L’apôtre a écrit sa lettre aux Philippiens alors qu’il se trouvait

en prison, ce qui confère à son témoignage une force

supplémentaire. Mais déjà lors de son premier passage à

Philippes, Paul avait été emprisonné dans cette ville, après

avoir chassé l’esprit de prédiction d’une esclave (Actes 16).

Paul et Silas avaient ensuite été libérés à la suite d’un miracle

– un tremblement de terre.

Les Philippiens avaient donc appris dès le début qu’être

chrétien peut avoir un prix. Mais ils avaient aussi vu comment

Dieu vient en aide à ses enfants et leur donne la victoire.

Tout comme Paul, les responsables chrétiens chinois savaient

qu’il y a une victoire dans la souffrance. Cette conviction est

un point important. La clé de cette victoire, c’est la foi.

Pierre a donné ce conseil: «Ceux qui souffrent selon la volonté

de Dieu doivent continuer à pratiquer le bien et se confier

entièrement au Créateur, qui est fidèle à ses promesses.»

(1 Pierre 4:19)

Nous ne nous confions pas en un Dieu qui exerce sa puissance

de manière incohérente ou selon l’humeur du moment. Nous

nous confions en un Dieu d’amour, qui nous promet que tout

contribue à notre bien (Romains 8:28). Dieu a un plan et un

but pour notre vie: il agit en nous et par nous. Si nous croyons

cela, nous aurons la victoire.

Interaction:

Est-ce qu’en Chine, la Bible se lit autrement que chez nous

12


Souffrance et persecution

La souffrance, ce peut être la persécution, mais ce peut

aussi être d’autres choses. Chez nous, dans le monde libre,

la souffrance est surtout la maladie, le burn-out ou encore

la perte de nos proches. Dans les pays de persécution, la

souffrance, c’est la discrimination, la prison, la torture ou

aussi la maladie et la perte des proches.

Est-ce à dire que la souffrance est plus grande dans les

pays de persécution que dans le monde libre Non.

Ce sont notre caractère et notre attitude à l’égard de la

souffrance qui déterminent à quel degré nous ressentirons

la souffrance.

Notre caractère n’est pas statique. Il évolue tout au long

de notre vie et peut donc progresser dans sa capacité à

comprendre la souffrance. Quant à notre attitude à l’égard

de la souffrance, elle se base surtout, pour nous chrétiens,

sur notre connaissance de la Bible. Mieux nous connaissons

la Bible, plus nous pouvons réagir adéquatement à la

souffrance.

Les affirmations de la Bible au sujet de la souffrance

mettent en évidence deux points importants:

1. La souffrance fait partie de la vie du chrétien. Admettre

ce fait, c’est pouvoir accepter ce qui nous arrive. (Romains

8:12-25)

2. Dans ces circonstances, nous pouvons être vainqueurs,

bien que nous soyons de faibles créatures.

(2 Corinthiens 4:7-11)

Portes Ouvertes en Chine

La mission Portes Ouvertes est active en Chine depuis

des décennies, et pendant les années de persécution

elle a fait entrer des millions de bibles en contrebande

dans le pays. Le point culminant de cette action a

été l’«Opération Perle» (ce lien conduit au livre qui

raconte l’opération): un million de bibles débarquées

clandestinement en une nuit. Portes Ouvertes travaille

en Chine aujourd’hui encore et s’efforce de préparer

l’Eglise à ses nouveaux défis.

Cette action n’est possible que grâce au soutien de

chrétiens du monde entier, à leurs prières, à leurs dons

et aux voyages que certains effectuent pour des visites

d’encouragement sur place. Etes-vous prêts, vous aussi,

à aider les chrétiens

persécutés et à les

encourager

Interaction:

1. Expliquez AVEC VOS MOTS A VOUS la différence entre

la souffrance et la persécution.

2. La persécution qui a duré des décennies en Chine a

apporté un réveil spirituel. La persécution est-elle le seul

facteur de ce réveil Quelles autres raisons existe-t-il

13


VIDEOS

PRIEZ POUR LA CHINE

Mike sur le reveil

en Chine

Temoignage de David

14


Idees de prieres originales

La priere peut prendre

diverses formes. Voici

quelques sujets de

priere et quelques idees

de «mise en scene»,

grace auxquelles

vous pourrez meme

prier toute la nuit !

Sujets de priere:


Pour les chrétiens des minorités, qui continuent à être persécutés.


Pour que les chrétiens puissent se réunir sans restriction dans tout le pays.


Pour que les responsables de communautés soient plus nombreux à pouvoir suivre une

formation, notamment pour l’accompagnement des nouveaux croyants.


Pour que la jeune génération résiste au matérialisme.


Pour que les communautés locales puissent continuer à remplir leur ministère malgré le

boom économique.


Pour que les grandes communautés des villes viennent en aide aux communautés plus

petites et plus pauvres des campagnes.


Pour la sagesse des responsables de communautés, dont beaucoup sont en contact avec

le gouvernement.


Pour que les jeunes chrétiens sachent transmettre leur foi par des moyens diversifiés.

15


Priere avec baguettes chinoises

Ecrivez les sujets de prière sur des morceaux de

papier, roulez-les en petites boules et placez-les

dans des bols. Répartissez les bols dans la salle.

Passez d’un bol à l’autre et prenez à chaque

fois un sujet avec les baguettes, pour lequel

vous priez.

Prisonniers

Aujourd’hui encore, en Chine, des chrétiens

sont en prison pour leur foi. Le fait de nous

mettre à leur place pour un moment, d’essayer

d’éprouver leurs sentiments, peut nous aider à

prier pour tous ces prisonniers. Dans les locaux

où vous vous réunirez, réservez si possible une

pièce où vous ne ferez entrer qu’une personne à

la fois. Pendant ce temps, pensez aux chrétiens

qui sont séparés de leur famille, de leurs amis,

et parfois complètement coupés du monde

extérieur.

Priere en cercle

Le groupe se place en cercle et se tient par

la main. Chaque personne à tour de rôle prie

comme elle le veut, à voix haute ou basse, puis

elle serre la main de la personne voisine, qui prie

à son tour, et ainsi de suite jusqu’à ce que tout

le monde ait prié.

Mur de priere

Préparez un panneau recouvert de papier

sur lequel chacun peut écrire ou s’exprimer

librement: prière, chant, poème, verset, dessin,

sentiments... Laissez parler votre cœur!

Prier en musique

Mettez une musique

de louange pendant

que les participants

s’asseyent et écoutent

en silence. Laissez-vous

inspirer pour la prière par

les paroles du cantique.

Vous pouvez préparer

en plus une présentation

PowerPoint avec de

belles images et des

versets bibliques.

Bougies dans

la nuit

Ecrivez les sujets de

prière sur des papiers et

préparez des bougies.

Répartissez les papiers

dans la salle. Chacun

prend une bougie et

se déplace dans le noir

d’un sujet de prière à

un autre et prie. A la fin,

rassemblez tous les sujets

de prière à un endroit

éclairé de plusieurs

bougies.

Facebook

Allez sur la page Facebook de Portes Ouvertes

Suisse et postez-y vos prières.

16


Temoignage

Lettre de remerciement

d’un pasteur

L’été dernier, le pasteur Zhang Rongliang a été libéré. Il était en

prison depuis décembre 2004. Responsable de l’église «Chine pour

Christ» de Fangcheng, dans la province du Henan, il a bénéficié

d’une remise en liberté anticipée contre

toute attente. Le pasteur

a souhaité remercier tous

ceux qui ont prié pour lui

et sa famille et lui ont écrit

durant sa captivité.

«Je remercie Dieu pour sa protection durant les nombreuses

années de mon ministère et en prison . Je suis reconnaissant

aussi aux nombreux frères et sœurs de Chine et du monde

entier qui n’ont pas cessé de prier pour moi .

Je remercie en particulier tous ceux qui m’ont envoyé des

cartes et des lettres de toutes les parties du monde afin de

m’encourager. Même si je n’ai pas tout compris ce que vous

m’écriviez en anglais, j ’ai senti votre soutien et cela m’a

fortifié.

Le ministère que j ’ai pu accomplir en prison par la grâce de

Dieu était aussi un fruit de vos prières.

Continuez, s’il vous plaît, à prier pour moi et pour ma

famille. J’ai 60 ans et j ’ai des problèmes de santé. J’ai passé

au total près de 17 ans de ma vie en prison .

Cela a aussi représenté une grande souffrance pour mon

épouse.

Je vous remercie pour les livres spirituels dont Portes

Ouvertes a approvisionné notre église au fil des années.

Ils nous ont aidés à grandir en force, dans la foi et dans

l’amour de Dieu.

Priez pour m’aider à le servir encore mieux.»

Durant ces dernières années en prison, le pasteur Zhang n’a cessé de témoigner de l’amour du

Christ à ces codétenus. Il nous confie: «Il y avait beaucoup d’ancien officiers haut gradés autour

de moi. Jamais je n’aurais cru pouvoir les atteindre un jour et pouvoir leur parler pendant des

heures, voire des jours! Leurs cœurs étaient fermés au début, puis ils se sont attendris au fur et à

mesure jusqu’à être prêts à reconnaître Jésus comme leur sauveur. C’était une des raisons de ma

présence en prison…»

17


sujet de priere

Liste de prisonniers chretiens en Chine

Malgré une diminution de la persécution dans de nombreux endroits, beaucoup de chrétiens restent en prison en Chine. Ils ont besoin de nos prières.

Voici une liste non-exhaustive de prisonniers chrétiens en Chine, certains sont en résidence surveillée ou ont étés libérés les derniers mois. Pensez à

eux quand vous priez pour la Chine:

18

ALIMJAN YIMIT (1973)

Arrêté le 12 janvier 2008, il a été condamné le 6 août

2009 à 15 ans de prison pour avoir «livré des secrets d’Etat

à des organisations d’outre-mer». Musulman converti il y

a plus de 10 ans, Alimjan avait accordé des interviews

à des journalistes étrangers. Il était responsable d’une

église de maison ouïghoure en pleine expansion.

CUI JAXING

Responsable d’une église, il est accusé d’avoir «occupé illégalement une

terre agricole», alors qu’il protestait contre les attaques par la police et

par des hommes en civil contre les bâtiments et les membres de l’église

Linfen, dans la province de Shanxi. Condamné le 25 novembre 2009 à 4

1/2 ans de prison.

DONG DAOLAI

Pasteur d’un réseau d’églises de maison du sud de la Chine, il a été arrêté

en octobre 2002 et condamné à 10 ans de prison.

GAO YUETANG (1962)

Chrétien arrêté en octobre 1997 et condamné à 15 ans de prison pour

«trouble à l’ordre public».

GAO ZHISHENG

Avocat chrétien et défenseur des droits de l’homme

établi à Beijing, il était sous surveillance depuis novembre

2007, incarcéré en janvier 2009, puis libéré pour une

courte période le 6 avril 2010. Sa femme et ses deux

enfants avaient quitté la Chine en mars 2009 pour les USA. Depuis le 20

avril 2010, il est à nouveau détenu dans un lieu inconnu. L’agence de

presse Xinhua, dirigée par l’Etat, a rapporté en décembre 2011 que Gao

Zhisheng devait purger une nouvelle peine de prison de trois ans.

GONG BANGKUN

Leader d’un réseau d’églises de maison du sud de la Chine. Condamné

à mort en décembre 2001, sa peine a été commuée en 15 ans de prison.

HU YING

Leader d’un réseau d’églises de maison du sud de la Chine, arrêté en

2000 et condamné à la prison à perpétuité.

HU YONG

Leader d’un réseau d’églises de maison du sud de la Chine, condamné

en décembre 2002 à la prison à perpétuité pour «appartenance à une

secte».

HUO JUNLONG Paul (1963)

Prêtre catholique clandestin et vicaire général du diocèse de Baoding

(Hebei), arrêté le 6 août 2004. Il est toujours en prison.(Info janvier 2011)

JIANG YANLI

Prêtre catholique de Qing Yuan dans la province de Hebei. Il est toujours

en prison. (Info janvier 2011)

LI DE Joseph

Prêtre catholique, il a été arrêté en compagnie de Wang Jianchen dans


19

la région de Beijing le 31 mai 2010. Il avait été consacré prêtre de l’église

clandestine en 2009.

LI SHUJUN

Jeune prêtre catholique clandestin du diocèse de Baoding (Hebei),

arrêté le 27 décembre 2006.

LIU BANGCHENG (1952)

Chrétien arrêté le 28 avril 2001 et condamné à 15 ans de prison pour une

prétendue «escroquerie».

LIU HONGGENG

Prêtre catholique à Baoding, dans la province du Hebei, arrêté en 2003.

Il est toujours en prison. (Info janvier 2011)

LIU SHUNTING (1974)

Chrétien arrêté en octobre 1998 et condamné à 18 ans de prison comme

«criminel politique».

LIU WEI (1961)

Chrétien arrêté en juin 1998 et condamné à 15 ans de prison pour

«activités contre-révolutionnaires».

LU GENJUN (1962)

Prêtre catholique clandestin du diocèse de Baoding, province du Hebei.

Condamné le 13 avril 2001 à trois ans de rééducation par le travail, il a

été libéré au printemps 2004. Le 17 février 2006, il a été de nouveau arrêté

et se trouve toujours en prison. (Info janvier 2011)

MA WUYONG (1974)

Prêtre catholique clandestin du diocèse de Baoding (Hebei), arrêté le 6

août 2004. Il est toujours détenu dans le centre de détention du comté

de Qing Yuan. (Info janvier 2011)

PANG GUANGZHAO

Prêtre catholique clandestin du diocèse de Baoding, arrêté le 1er juillet

2003 dans la province de Hebei. Il est toujours en prison. (Info janvier 2011)

PAUL MA

Prêtre arrêté en mars 2009.

SHI ENXIANG Cosmas (1921)

Evêque clandestin du diocèse de Yixian, province du Hebei. Détenu

depuis le 13 avril 2001 dans un endroit inconnu. (Info juillet 2010)

SU ZHEMIN Jacques (1932)

Evêque catholique clandestin de Baoding, province de Hebei, détenu

depuis octobre 1997. A fin 2003, il a pu s’entretenir brièvement avec

quelques membres de sa famille à l’hôpital. Depuis, on est sans nouvelles

de lui. (Info juillet 2010)

SUN MINGHUA (1965)

Membre des églises de maison du sud de la Chine,

arrêtée en octobre 2002 et condamnée à 12 ans de

détention.

WANG JIANCHEN Joseph (1972)

Ce prêtre catholique a été arrêté dans la région de Beijing le 31 mai 2010.

Il a exercé son ministère dans l’église clandestine des districts de Huaian

et Wenquan, province Hebei pendant 10 ans.

WANG QUANJUN

Prêtre catholique clandestin du diocèse de Baoding, province du Hebei.

Il a été arrêté en 2005 et se trouve toujours en prison. (Info janvier 2011)

WANG XIAOGUANG

Responsable d’une église, il est accusé d’avoir «occupé

illégalement une terre agricole», alors qu’il protestait

contre les attaques par la police et par des hommes

en civil contre les bâtiments et les membres de l’église

Linfen, dans la province de Shanxi. Condamné le 25

novembre 2009 à 3 ans de prison. Il est marié à Yang Rongli.

WANG XIONGWEI

Prêtre catholique clandestin du comté de Qing Yuan, province Hebei. Il

est actuellement en prison. (Info janvier 2011)


XU JINSHUI (1936)

Chrétien arrêté en avril 1999 et condamné à la prison à perpétuité pour

«participation à une organisation contre-révolutionnaire».

YANG RONGLI

Responsable d’une église, elle est accusée d’avoir

«occupé illégalement une terre agricole», alors qu’elle

protestait contre les attaques par la police et par des

hommes en civil contre les bâtiments et les membres de

l’église Linfen, dans la province de Shanxi. Condamnée

le 25 novembre 2009 à 7 ans de prison. Elle est mariée au pasteur Wang

Xiaoguang.

YANG XUAN

Responsable d’une église, il est accusé d’avoir «occupé

illégalement une terre agricole», alors qu’il protestait

contre les attaques par la police et par des hommes

en civil contre les bâtiments et les membres de l’église

Linfen, dans la province de Shanxi. Condamné le 25

novembre 2009 à 3 ans et six mois de prison. Il est marié à Yang Caizhen.

YI CHUANFU (1955)

Pasteur arrêté en octobre 2002 et condamné à 10 ans de prison.

ZANG HUAMEI

Responsable d’une église, il est accusé d’avoir «perturbé les transports

publics en rassemblant une foule», alors qu’il protestait contre les

attaques par la police et par des hommes en civil contre les bâtiments et

les membres de l’église Linfen, dans la province de Shanxi. Condamné le

25 novembre 2009 à 4 ans de prison.

ZHAO FALIANG (1959)

Chrétien arrêté en octobre 1998 et condamné comme «criminel politique»

à 17 ans de prison.

ZHOU BENYOU (1967)

Chrétien arrêté en octobre 1994 et condamné à la prison à perpétuité.

ZHU AIQING (1962)

Chrétienne arrêtée en juin 1998 et condamnée à 20 ans de prison pour

«activités illégales d’évangélisation». Sa peine a été réduite à 17 ans de

prison.

En residence surveillee ou liberes sous

condition

LIN XIANGAO (Pasteur Samuel LAMB,1924)

Un des pasteurs d’églises de maison les plus connus du

sud de la Chine, étroitement surveillé par la police.

WU QINJING Joseph (1969)

Evêque catholique clandestin en résidence surveillée depuis novembre

2007.

Liberes ces derniers mois

GAO QIN

Une des responsables de l’église de Fushan à Linfen, dans la province de

Shanxi, accusée de «trouble à l’ordre public». Elle avait mis sur pied une

réunion de prière rassemblant 1000 personnes suite à une attaque de

l’église par la police et par des hommes en civil en septembre 2009. Le 30

novembre de la même année, elle a été condamnée à 3 ans de prison.

Elle a été libérée en août 2011.

LI SHUANGPING

Un des responsables de l’église de Fushan à Linfen, dans la province

de Shanxi, accusé de «trouble à l’ordre public». Il avait mis sur pied une

réunion de prière rassemblant 1000 personnes suite à une attaque de

l’église par la police et par des hommes en civil en septembre 2009. Le

30 novembre 2009, il a été condamné à 3 ans de prison. Il a été libéré en

août 2011.

20


SHI ENHAO

Directeur adjoint de l’Alliance des églises de maison chinoises (CHCA),

arrêté le 31 mai 2011 à Suqian City, dans la province Jiangsu. En juillet

2011, il a été condamné à 2 ans de rééducation par le travail. Il est marié

à Zhu Guangyun et ils ont 4 enfants adultes.

YANG CAIZHEN

Une des responsables de l’église de Fushan à Linfen,

dans la province de Shanxi, accusée de «trouble à

l’ordre public». Elle avait mis sur pied une réunion de

prière rassemblant 1000 personnes suite à une attaque

de l’église par la police et par des hommes en civil en

septembre 2009. Le 30 novembre 2009, elle a été condamnée à 3 ans de

prison. Elle est mariée au pasteur Yang Xuan. Elle a été libérée en août

2011.

Condamnée le 30 novembre 2009 à 3 ans de prison. Elle a été libérée en

août 2011.

Situation incertaine

HUA HUIQI

Ce responsable d’églises de maison très connu a été

arrêté par le Bureau de la Sécurité Publique du district

de Fengtai à Beijing le 17 septembre 2009. Son lieu de

détention est inconnu.

21

YANG HONGZHEN

Une des responsables de l’église de Fushan à Linfen, dans la province

de Shanxi, accusée de «trouble à l’ordre public». Elle avait mis sur pied

une réunion de prière rassemblant 1000 personnes suite à une attaque

de l’église par la police et par des hommes en civil en septembre 2009.

Le 30 novembre 2009, elle a été condamnée à 3 ans de prison. Elle a été

libérée en août 2011.

ZHANG RONGLIANG

Un des responsables chrétiens les plus connus et

respectés en Chine. Il dirige le réseau d’églises de maison

«Fengcheng». Il a été arrêté sans motif le 1er décembre

2004 dans la province du Henan et condamné le 29 juin

2006 à 7 ½ ans de prison. Il est marié à Chen Hongxian et

père de deux fils qui vivent dans la clandestinité. Zhang a été libéré le 29

août 2011 après 5 ans de prison.

ZHAO GUOAI

Une des responsables de l’église de Fushan à Linfen, dans la province

de Shanxi, accusée de «trouble à l’ordre public». Elle avait mis sur pied

une réunion de prière rassemblant 1000 personnes suite à une attaque

de l’église par la police et des hommes en civil en septembre 2009.


PROJET

Formation en Chine

Face à ces nombreuses conversions, il est important que l’Eglise soit forte. Ainsi toutes les parties

de cette Eglise doivent grandir. Les responsables d’églises doivent être plus nombreux et équipés

(connaissance biblique) pour accompagner les chrétiens.

Facile de se former en Europe où les écoles/instituts/facultés bibliques foisonnent.

Mais qu’en est-il dans un pays où les églises sont clandestines

Comment se former Où se former Par qui Vais-je me retrouver en prison (sachant que c’est

illégal) Voilà où commence la réflexion d’un chrétien qui exerce des responsabilités pastorales…

Participe A la construction de l’Eglise

chinoise!

Prends part aux actions de Portes Ouvertes pour

aider et fortifier l’Eglise en Chine!

Ensemble répondons à leur demande: comblons

ce besoin de formation!

Dans de nombreuses régions de Chine, des

formations de long terme sont prévues. En petit

groupe, les responsables d’églises aborderont

entre autre les points suivants :


Approfondir leurs connaissances bibliques


Apprendre à donner des soins pastoraux


Apprendre à mettre en pratique la foi dans

la société chinoise


Découvrir les besoins des communautés des

minorités chinoises persécutées

Quel que soit le montant,

tu contribues a fortifier

cette Eglise !

dons online

vous pouvez aussi verser un don

avec mention

«shockwave 2013»

sur le compte postal

10-32677-5

Un grand merci pour votre soutien!

22


afterShock

Shockwave, ce n’est pas seulement un week-end, c’est une attitude. Chaque jour, des milliers de personnes sont victimes de persécution et d’injustice

parce qu’elles ont décidé de suivre Jésus.

Tu as participé à une rencontre de Shockwave. Tu as appris à mieux connaître l’Eglise persécutée et la puissance du Saint-Esprit t’a poussé à prier

pour changer les choses. Tu as impliqué ta paroisse, ta famille, ton groupe de jeunes, ton école. Et maintenant que tu as enfin le temps de t’asseoir

pour réfléchir, tu te demandes: quelle est la suite La bonne nouvelle, c’est que ça ne s’arrête pas là. Tu as la possibilité de rester en contact avec

l’Eglise persécutée et de continuer à prier pour elle.

PRIER ECRIRE VOYAGER

Continuer A prier

Reste au courant grâce au bulletin mensuel

de Portes Ouvertes, à l’e-mail de prière

hebdomadaire ou aux informations des pages

Internet et Facebook de Portes Ouvertes et

continue à prier.

Organiser un groupe de priEre

Un groupe de prière peut se réunir n’importe où.

Retrouve-toi avec tes amis pour prier avec eux.

Ecrire

Est-ce que cela t’est déjà arrivé de passer

une mauvaise journée et de recevoir ensuite

une lettre de quelqu’un Cela redonne

courage. Ecris aux chrétiens persécutés pour

les encourager! Tiens-toi au courant grâce

à la page Internet de Portes Ouvertes, où tu

trouveras aussi les adresses.

Voyager

As-tu 18 ans révolus et te sens-tu prêt(e) à

rencontrer personnellement des chrétiens

persécutés Contacte-nous pour recevoir des

informations sur les voyages de 2013.

EN SAVOIR +

je souhaite m’informer et m’engager dans la priere pour l’eglise persecutee

23

More magazines by this user
Similar magazines