20e_rapport_sur_letat_du_mal-logement_en_france_2015_-_chapitre_2_-_1995-2015_pourquoi_la_france_est-elle_bloquee_dans_la_crise_du_logement

abbe.pierre

20e_rapport_sur_letat_du_mal-logement_en_france_2015_-_chapitre_2_-_1995-2015_pourquoi_la_france_est-elle_bloquee_dans_la_crise_du_logement

Un blocage institutionnel :

une politique territoriale défaillante

4

Un blocage institutionnel :

une politique territoriale défaillante

La difficile articulation de la politique du logement conduite par l’État et des

politiques locales de l’habitat apparaît comme une des sources de l’incapacité

des politiques publiques à résoudre la crise du logement et à faire reculer

les manifestations du mal-logement qui s’expriment avec une intensité et des

modalités variables selon les territoires.

2015

Parallèlement, les collectivités locales dont les compétences et les

responsabilités en matière de logementen ce qui concerne les EPCI — ont

été élargies ne sont pas toujours au rendez-vous et, pour celles qui le sont,

elles ne trouvent pas auprès de l’État les appuis nécessaires à leur action —

quand ce dernier ne crée pas d’obstacles à sa mise en œuvre. Il en résulte

un problème de cohérence et d’efficience de l’action publique en matière de

logement et d’hébergement.

Ce thème a fait l’objet de nombreuses analyses de la part de la Fondation

Abbé Pierre ayant permis de souligner que l’État central était relativement

aveugle aux territoires et que ses objectifs étaient souvent décalés par rapport

aux besoins locaux. D’un autre côté, l’intervention des collectivités locales en

faveur du logement apparaît inégale et freinée par la difficulté à la porter à

l’échelle intercommunale compte tenu des résistances des communes.

Ces limites sont d’autant plus préjudiciables que nous sommes dans une

période de réformes des collectivités territoriales et de leurs compétences.

Le processus politique en cours, qui risque de conduire au renforcement

des disparités de traitement d’un territoire à l’autre, et les dynamiques

économiques, qui contribuent à construire des pôles urbains agrégeant

connaissances, capitaux et compétences, se renforcent mutuellement

et soulignent un besoin de réduction des inégalités territoriales, que les

mécanismes de péréquation actuels n’enrayent que trop peu.

/ 111 /

More magazines by this user
Similar magazines