Be.Passive - Mémoires en Architecture durable : Master's ... - FGF

fgf.be

Be.Passive - Mémoires en Architecture durable : Master's ... - FGF

L’architecture "durable" est souvent réduite – dans le sens commun – à des alternatives

d’isolation, de ventilation, de chauffage, de matériaux respectueux de l’environnement ou

de la santé des occupants. Ne considérer que ces seuls aspects, bien qu’importants, est

réducteur d’une approche multidimensionnelle "développement durable" de qualité. A ce titre, la

construction passive est un aspect parmi d’autres, une partie de la solution, pas LA solution.

Le 8 décembre 2011 a eu lieu la proclamation des Higher

Education & Research Awards for Future Generations (HERA).

Plus qu’une proclamation académique, c’est un message sur

l’architecture durable lancé à notre société par la Fondation pour

les Générations Futures.

La Fondation pour les Générations Futures (Belgique) 1 est née

en 1998 du désir de lutter contre les grands déséquilibres de notre

monde: Nord-Sud, Riches-Pauvres, Homme-Nature, Générations

actuelles et futures. La vision que porte la Fondation est celle d'une

société soutenable, "générations futures admises". Une société

qui prospère, qui offre une grande qualité de vie pour tous ses

habitants, de manière juste et équitable. Une société où les besoins

de tous sont satisfaits, maintenant et demain, en respectant les

limites des écosystèmes dont toute vie dépend. Une société où les

citoyens gardent la maîtrise démocratique du choix de leurs modes

de développement.

approche systémique

Pour rapprocher cette vision à la réalité du terrain, la Fondation

adopte une approche globale, systémique, à 360°. Il s'agit de

conjuguer simultanément et harmonieusement quatre dimensions,

celle des "4 P" : sociale (People), environnementale (Planet),

prospérité notamment économique (Prosperity) et organisationnelle

(Participatory governance). De plus, l'impact (d'un projet, d'une

décision, d'une politique...) sur ces dimensions est apprécié à la fois

dans l'espace (ici et ailleurs, chaque habitant de la planète ayant

le même droit aux ressources de la Terre) et dans le temps (les

générations actuelles ayant le droit d'utiliser ces ressources mais le

devoir d'en assurer la pérennité à long terme pour les générations

à venir).

HERA

Réussir aujourd’hui une transition durable implique de déployer

sans tarder et dans tous les domaines des efforts colossaux en

termes de définition de nouveaux paradigmes, d’innovation, de

construction de savoirs et de savoir-faire. La recherche et la

formation sont deux éléments clés de ces "innovations soutenables".

C’est pourquoi la Fondation pour les Générations Futures et

ses partenaires ont lancé HERA (Higher Education & Research

Awards for Future Generations) 2 , un ensemble de Prix d’excellence

qui visent à appuyer le monde académique dans la recherche de

solutions innovantes vers un mode d’organisation soutenable pour

la planète et ses populations. Ces prix récompensent des mémoires

de fin d’étude et des thèses doctorales.

Master’s Thesis Award for Future Generations :

thématique 2011, l’Architecture

Ce 8 décembre 2011 a été remis le Prix pour mémoires de fin

d’études. C’est l’architecture qui a été retenue comme première

thématique en 2011 pour ce Prix, en collaboration avec la

Fondation Philippe Rotthier pour l’Architecture. Une architecture

durable nécessite des projets exemplaires, y compris au niveau de

la formation des architectes. A travers ce Prix, la Fondation veut

appuyer la prise de conscience et l’évolution des pratiques vers le

développement durable au sein de l’enseignement en architecture

et auprès des nouvelles générations d’architectes.

Pour cette première édition, forte de 15 candidatures, le jury

a co-nominé quatre travaux. Par ce choix fort, le jury a souhaité

envoyer un message constructif pour l’avenir : d’une part sur

l’intérêt de la complémentarité des sujets présentés et d’autre part

sur l’importance d’embrasser une vision transversale avec une

intégration accrue des "4 P" d’un développement durable. Les quatre

nominés 2011 sont complémentaires et illustrent globalement une

vision riche et exigeante de l’architecture durable.

Doctoral Thesis Award for Future Generations

En parallèle a été remis un autre prix récompensant des

thèses de doctorat, toutes disciplines confondues. Parmi le lauréat

et les deux nominés pour 2011, 2 sujets portant sur la question

de l’aménagement du territoire, preuve que ce thème reste un

enjeu majeur et d’actualité, avec l’évaluation du CWATUPE et

l’actualisation du SDER.

Et après…

La transition vers un monde durable nécessite une remise en

question de nos approches architecturales. La Fondation pour les

Générations Futures montre une voie au niveau de l’enseignement

et de la recherche. A nous de trouver notre propre voie au quotidien

en gardant à l’esprit cette approche systémique dans l’espacetemps…


1. www.fgf.be

2. Approche et détail des mémoires sur www.fgf.be/hera

3. www.bruxellesenvironnement.be/Templates/Professionnels/Informer.

aspx?id=3758&langtype=2060

missionnaire

transmettre

un

monde

habitable

texte

Christian Capart

Patricia Delbaere

Tanguy Vanloqueren

20 be.passive 10 missionnaire


© Charlotte Pierson © Emilie Gentges

© Charles Hubert Born

© Clothilde Wyts

© Pauline Feron

Lauréat et Nominés du Doctoral Thesis Award 2011

Lauréat : Charles-Hubert Born, "L’intégration de la biodiversité dans les plans

d’aménagement du territoire. Essai sur la contribution de la planifi cation spatiale à la

mise en place d’un réseau écologique" (SERES, UCL).

Nominée : Valérie Mahaut, "L’eau et la ville, le temps de la réconciliation. Jardins

d’orage et nouvelles rivières urbaines" (Architecture & Climat, UCL). Recherche dont

est issu l’outil de gestion de l’eau de l’IBGE 3 .

Nominé : Patrick Meyfroidt, "Forest transition in Vietnam : evidence, theory and

social-ecological feedback", TECLIM, UCL

Les Lauréats du Master’s Thesis Award 2011

Pauline Feron, "La participation, moteur d'un habitat durable" (ULB-La Cambre Horta),

compare de manière systématique et rigoureuse un éventail d’habitats groupés

wallons et bruxellois, leurs réalisations et motivations. C’est de l’initiative même des

habitants, de nouvelles façons de vivre les relations sociales et de consommer dont

il est question.

Emilie Gentges, "Les reconversions post-industrielles / La question du Développement

durable" (ULg-Saint-Luc), s’est penchée sur le succès de l’initiative d’IBA Emscher

Park de reconversion à la fois industrielle, environnementale et sociale de la Rhür

(Allemagne), éventuellement inspirant pour la région de Seraing.

Charlotte Pierson, "Approche sociologique de l'habitat périurbain" (ULg-FSA),

compare l’étalement urbain en Wallonie et aux Pays-Bas d’un point de vue humain,

environnemental, urbain, fi scal, considérant l’espace comme une ressource limitée,

et enquête sur les conditions d’acceptabilité de solutions innovantes en Wallonie.

Clothilde Wyts, "Logements évolutifs et Mobile' Homme" (UCL–Saint-Luc Tournai),

traite le logement autrement qu’un objet de consommation, au départ d’un quartier à

Nantes (F). Un logement évolutif, à la fois dense et convivial, qui répond aux principes

du développement durable tout en étant respectueux des attentes individuelles. ■

missionnaire

be.passive 10

21

© Valérie Mahaut

More magazines by this user
Similar magazines