photo Emily Fargier - Aix-en-Provence

mairie.aixenprovence.fr

photo Emily Fargier - Aix-en-Provence

photo Emily Fargier


3 jours et plus…

Amateurs, nous aimons…

Ce que vous allez voir durant cette semaine, ce sont les spectacles issus d’ateliers encadrés par

des jeunes gens en formation d’intervenants artistiques. Il s’agit pour eux d’un baptême de théâtre

où tous sont novices : novices comme formateurs, novices, le plus souvent, comme pratiquants.

Depuis bientôt 15 ans que ce festival existe, cette semaine a toujours été un moment émouvant

de prise de parole d’une génération, et si ce n’est pas un moment d’excellence artistique, un

temps fondamental, venant témoigner, avec joie et parfois une certaine solennité, de la prise de

conscience intime, par les 150 participants de cette manifestation, de ce que c’est une expérience

artistique. Gageons qu’ils ont mesuré qu’elle était une expérience singulière, existentielle et

culturelle à la fois, comparable avec aucune autre et qu’elle était aussi une expérience concernant

chacun.

Au moment où on parle tant de généralisation de l’éducation artistique sans s’en donner

les moyens, à un moment où l’acquisition du statut d’artiste confondu indûment avec celui

de professionnel reconnu par les politiques publiques, est en passe d’être exclusivement

accordé par une élite aristocratique d’Etat, au nom d’une excellence dont l’identité artistique

aurait à être interrogée, nous tenons à insister sur les choix présidant à ce festival.

Ateliers encadrés par des gens si peu légitimes sur le plan de l’art, dira-t-on ?

Nous le revendiquons car il ne s’agit pas d’ateliers de formation mais de pratiques de

production artistique amateur.

Ce mot « amateur » induit un rapport spécifique à l’art dont nous pensons qu’il est indispensable

dans le paysage théâtral d’une société : rapport interne à l’art (on est dedans et pas devant) et l’on

en fait pour le plaisir. C’est cette exigence du plaisir qui met en tension processus artistique et

pratique sociale, de façon non protocolaire, selon des motifs souvent intimes et secrets, souvent

mouvants et en devenir, ayant à voir avec la liberté et l’appropriation individuelle et collective d’une

culture.

Nous pensons qu’il est important de préserver et de privilégier ce modèle de pratique de l’art qui

nous paraît, à tout prendre, plus proche du positionnement artistique que l’ensemble des pratiques

éducatives de l’art, visant le plus souvent les bénéfices culturels induits par les normes sociales

ambiantes : réponse aux besoins d’expression de soi et aux revendication identitaires liés aux

universités de masse dans une société de masse, démocratisation en surface des langages et

des formes de l’art, intégration dans une culture mais pas appropriation de celle-ci, encore moins

invention.

Faites-nous l’amitié de venir accompagner ces jeunes gens dans cet espace de provisoire qu’est le

temps de l’université. Faire du théâtre est une affaire très intime, très locale, mais c’est aussi « du

théâtre » un indéfini comme le peuple. Ces indéfinis nous manquent et vous pouvez contribuer à en

produire quelque peu.

A bientôt

Danielle Bré


Au théâtre Antoine Vitez

Me r c r e d i 9 Ju i n

19H - Macharnaüm

Durée : 1h20

Texte et mise en scène : Nicolas Rochette

Dans le rôle de : Alice Alice Faravel, Anaïs et Mylène Anaïs Guignon, Lola Angéline Deborde,

Joris Camille Hamadi, Julie Julie Verhaeghe, La tueuse Marion Rivet,Vanessa Nina Durup, Le

contrôleur Wagner Katrken

Régie : Sarah Marcotte

Scénographie : Manon Trompowsky et Mathilde Spini

Avec la participation de : Erell Hannah et Bernard Orengo

Sept personnages dans un train, sait pas où ça va, d’où ça vient, qu’est-ce que ça fait là. Sait pas

grand chose. Non. Puis des autres, qui sont là, qui s’ennuient, qui tentent, un peu, de remuer tout

ça. On bouge beaucoup, mais encore une fois, mêmes ces autres là, où est-ce qu’ils croient aller

comme ça ? Alors peut-être, juste que l’on reste, là, et qu’on attend de voir, peut être au hasard,

ce que l’on va choisir : Quel train ? Quelle vie ? Quelles chaussures ? Quel pays ? Quelles mains ?

Et quel spectacle ?

21H30 - Tirésias & Théaure

Durée : 2h00

Cie : L’Être Incertain

Texte et mise en scène : Olivier Larue

Avec : Sandra Evèque, Sébastien Mintoff, Laure-Hélène Gouffran, Benjamin Hofman, Leslie

Verdet, Patrice Hermenault, Sylvain Bausson, Guillaume Poulenard

Costumes : Emmanuelle Chauvet ; Décors : Charly Hamou

Maquillage : Stéphanie Joffroy

Musique : Ez3kiel

Régie : Benjamin Salignon

Avec la participation de : Jean-Paul Allègre et des E.A.T

«Le Roi n’existe pas », ce trait, qui ébranle toute la cour, Tirésias pourrait bien le payer de son

sang. Le Roi laisse à Théaure, un jour pour convaincre son frère de s’excuser. Tirésias, lui, ne

demandera pardon que si Théaure démontre l’existence du Roi. Pourtant, plus que sur Théaure,

c’est sur vous que reposera l’issue…

Ursonate

Festival 2008

Compagnie invitée

Photo

Nasser Chebbi

État amer (2008)

photo

Audrey Kerjean


Jeudi 10 Juin

19H - Le seul ensemble

Durée : 30min

Cie de danse interuniversitaire “ C’est pas nous”

Danseurs / chorégraphes : Arsène Richard, Aurore Toche, Céline Massa, Chloé David et

Hélène Mohamed

Mise en scène / scénographie / chorégraphie : Manon Trompowsky

Régie : Jérémie Dessertine

Avec la participation de : Cindy Renaudi

Compagnie invitée

Ils étaient tout seuls, là, jetés dans cet espace. Ensemble et seuls à la fois, dans cet endroit étrange

mais pourtant familier. Chacun y mène sa vie et cohabite. L’équilibre fragile de leur petit monde est

posé. Seuls, libres et innocents. Innocents, vraiment ? C’est facile tout seul, sans entraves, sans

enclaves. Mais est-on jamais vraiment seul ? Solitaire, peut-être, égoïste, sûrement. Et pourtant,

suffit de se tourner pour se croiser. Attention, circulation ! Au croisement, rouge, stop ! Et après ?

Après quoi ?

21H30 - Salomé

Durée : 1h20

Texte et mise en scène : Florian Onnéin

Dans le rôle de : Les Sœurs Anne Bouchard, Ioana Ianculescu-Foucault, Virginie Attal ;

Les Narrateurs Maïlys Delisle, Marjolaine Darche, Patrice Puchaux ; Salomé Sofy Jordan ;

Hérodias Erell Guillo ; Hérode Nicolas Rochette ; Sybille Stéphanie Béal ; Jean Baptiste Martin

Bismarck Mickaël Bouhadiba

Régisseur : Emmy Faure

Scénographe : Julie Familiar-Cano

« Je m’appelle Salomé. Mon histoire. Notre histoire se casse la gueule depuis des siècles. On

cherche un coupable au meurtre de Jean, mais on ne saura jamais comment les choses se sont

passées. Il faut lire la Bible. Ou la brûler et tout oublier. Ce soir, c’est la dernière. »

Vendredi 11 Juin

19H - Les petits bonheurs de la vie

quotidienne

Durée : 1h00

Texte : Philippe Delerm

Mise en scène : Anne-Lise Paquien

Avec : Florianne Gautier, Astrid Peyre, Nathalie Akkaya, Mathieu Timotéo, Clément

Bruccoleri, Cédric Chamontin, Martin Petitjean, Kévin Faure, Gaëlle Baptiste

Régisseur : Sarah Marcotte


C’est tout, c’est rien. C’est vous, c’est moi, c’est nous. Ce sont ces petits riens, petits bonheur du

quotidien... Invisibles mais pourtant indélébiles. On ne les voit pas, Philippe Delerm nous rend la

vue et nous fait revivre avec délectation ces moments inestimables qui ponctuent la vie.

21H30 - L’opéra de quat’sous

Durée : 1h45

Texte : Bertold Brecht

Mise en scène : Annabelle Hanesse

Avec : Stéphanie Beltramo, Damien Rousseau, Laura Bordes, Alexandre Gerin, Grégoire

Denjean-Massia, Béatrice Gérardin, Flora Tschirky, Océane Goubier, Naïs Desiles, Malte

Schwind, Patrick Ducloy, Thomas Ferrand, Loïc Balzan

Régisseur : Benjamin Salignon

Dans la banlieu de Soho les mendiants mendient, les voleurs volent et les putains font les putains.

Mackie Messer, chef de bande et Peachum, roi des mendiants se mènent une guerre sans merci.

Deux exploiteurs, chacun à sa façon : l’un avec des armes, l’autre avec la Morale.

Samedi 12 Juin

19H - Nous les héros

Durée : 1h45

Texte : Jean-Luc Lagarce

Mise en scène : Fabien Hintenoch

Assistante à la mise en scène : Lucile Mary

Avec : Nawal Bonnefoy, Yves Busnel, Gilbert Cordier, Béatrice de Villars, Florian Feles,

Capucine Lamarque, Lauren Lenoir, Marilyn Mattei, Pierre Ronfard, Robin Riffaud, Claire

Zagaria

Régisseur : Félix Doullay

Scénographe : Capucine Lamarque

photo

Audrey Kerjean

La nuit de valogne

Festival 2008

La représentation commence quand le spectacle se termine. Une troupe itinérante quelque part

dans l’Europe. Ce qu’on dit, ce qu’on ne dit pas. Ce qu’on entend, ce qu’on refuse d’écouter… On

se souvient, on joue toujours de petits sketches idiots qui nous font toujours rire, on chante une fois

encore… Et pour tout avouer, cette soirée est une soirée particulière, nous fêtons des fiançailles !

Demain, ils fuiront, mais, ce soir encore, ils feront semblant, puisqu’ils ne savent rien faire d’autre.

A n o t e r p o u r l e s a d h é r e n t s : l’Assemblée Générale de l’association

Présences-Théâtre Antoine Vitez se tiendra le jeudi 10 juin à 17h dans

l’amphithéâtre A (en face du théâtre Antoine Vitez).


21H30 - Souviens-toi

Durée : 1h45

Texte : Pierre Desproges, Milan Kundera, Pierre Palmade, Fred Vargas, Amélie Nothomb,

Eugène Ionesco, Philipe Avron, Harold Pinter, Anne Roumanoff, Florence Foresty

Avec : Pauline Dumas, Kathrin Faltermeier, Noémie Fischbach, Anne-Flavie Germain, Camille

Grégoire, Anna Kruip, Camille Lauzin,Vincent Leconte, Clément Martinelli, Lauriane Morel,

Louise Praca, Olivier Prisset, Michel Rommel, Cindy Verger

Régisseur : Jérémie Dessertine

La troupe de L’IEP vous invite à entrer dans une aventure pré-apocalyptique... au cours de

“Souviens-toi”, les personnages de la pièce se remémorent des instants passés de leur vie : drôles,

touchants, graves, déconcertants... Une création des étudiants dans laquelle le public n’a plus qu’à

se laisser entraîner par cette ambiance où émotion, folie et bonne humeur se mêlent.

Dimanche 13 Juin

Compagnie invitée

19H - Nicomède ou le port du glaive

Durée : 2h00

Texte et mise en scène : Elie Chapus

Assistant à la mise en scène : Aulne Jouin

Avec : Annaël Van Rijn, Vincent Hély, Pierre Lévy, Aulne Jouin, Bérengère Hirtz, Anthony

Martins, Mélissa Richard, Florian Onnéin, Elie Chapus, Clara Gai

Régisseur : Emmy Faure

Scénographie : Kiké Hamou et Julie Familiar-Cano

Costumes : Patricia Charrierras

Maquillage : Fiona Cosson

A la tête d’un empire, un homme fait régner une paix mensongère en s’octroyant la place d’un

dieu. Face à cette usurpation, un guerrier décide de prendre les armes et de provoquer la haine du

peuple.

21H30 - Robe de mariée

Durée : 1h30

Texte : Nelson Rodrigues

Mise en scène : Stéphanie Defrance

Avec : Anna Chyra, Léah Hamilton French, Sahra Mekki, Valentine Mercier, Patrice Puchaux,

Andréa Sanchez, Marie Siffredi, Delphine Souvant, Bernadette Tavares-Guerry, Salhä Zaïdi

Régisseur : Félix Doullay

Scénographe : Anaëlle Van Rhijn

La mémoire, l’hallucination, la réalité. Ici, dans l’une des pièces majeures du théâtre contemporain

brésilien, tout est mêlé. Les passions y sont déchirantes et les relations familiales mises à

l’épreuve. De multiples personnages se succèdent, tous plus ou moins fantasmés.


Au théâtre de Lenche

État amer Festival 2008

photo Audrey Kerjean

Mardi 15 Juin

20H30 - L’Appât du Gain

Durée : 1h15

Texte et mise en scène : Romain Haering

Assistant à la mise en scène : Gilles Gautier

Avec : Mickaël Bouhadiba, Valentin Bousquet, Gilles Gautier, Jean Loirat, Edelweiss Maury,

Anne Russier, Maud Russier, Théo Scotto, Agathe Zentelin

Un trésor inestimable, un grand-père mourant, l’anniversaiore d’un fils déchu, une maison de

campagne... Une réunion familiale peu banale. Comment réagiriez-vous face à la question de

l’héritage? L’amour pèserait-il lourd dans la balance? C’est l’heure de rendre des comptes et

d’assumer leurs décisions pour les personnages de cette fable contemporaine... “Dois-je en cet

instant faire sonner le glas de l’éternelle discorde?” Là est la question...

Jeudi 17 Juin

20H30 - Tina

Durée : 1h15

Texte : Emanuel Adely

Mise en scène : Maxime Potard

Avec : Monique Lerouet, Rémy Bombled, Noémie Dorchies, Charlotte Dumez, Annie

Bertocchi, Claire Siot, René Arrighi, Benoit Brunet-Poirier, Chloé David, Adrien Bukowski,

Florence Guyon, Anaïs Guitonny

Scénographie : Benoit Brunet-Poirier

Soirée musicale

Expérience musicale

Concert musicale

Il n’y a pas d’alternatives...

TECHNIQUES et ARTS

Le Théâtre Antoine Vitez étant un lieu d’apprentissage et d’application au sein de l’Université, il

permet aux étudiants de la filière régie du département Arts du spectacle :

- d’intégrer une équipe de techniciens professionnels,

- de manipuler le matériel, et de l’utiliser dans ses normes de fonctionnement,

- d’apprendre le langage technique et les règles de sécurité dans le spectacle vivant,

- d‘échanger et partager ses expériences au sein de l’équipe et avec les compagnies accueillies.

Durant le festival, chaque stagiaire technique est à la fois membre de l’équipe du théâtre et régisseur

d’un atelier de pratiques amateurs dont il a la responsabilité technique. Il doit prendre en

charge l’étude de faisabilité du décor, le montage et la diffusion de la bande son, la création lumière

du spectacle et enfin la régie pendant la représentation.

Jean-Luc HERVE, Directeur technique

Responsable de la formation - filière régie.


At e l i e r d e c r é a t i o n d e l’Université d e Pr o v e n c e

Au théâtre des Bernardines entrée libre sur réservation 04 91 24 30 40

Du Ma r d i 8 a u Dim a n c h e 13 Ju i n

Au Joyeux Tyrol

D’après l’opérette L’auberge du cheval blanc de Ralph Benatzky et Enfants des morts d’Elfriede

Jelinek

Avec les étudiants des cursus théâtre et musique de l’Université de Provence

Mise en scène : Angela KONRAD

Collaboration artistique : Elise Blaché

Diresction musicale : Christine Culioli

Chef de choeur : Philippe Franchesci

Chorégraphie : Laurence Langlois

Soprano : Eliane Tondut

Une opérette antifolklorique hystérico-historique qui maintient néanmoins les culottes en cuir et

les dirndl autrichiens. Le séjour à l’auberge sera de toute façon une pension complète pour ses

estivants qui se croient à l’abri des revenants de l’Histoire, ce passé « qu’on n’aime pas » revient

pour visiter les alpages, la profondeur insondable des lacs de montagnes, les recoins sombres des

auberges rustiques et le dessous des culottes de peau.

Infos pratiques

THEATRE ANTOINE VITEZ

3,50 € le spectacle - 5 € la soirée - Entrée libre avec le laissez-passer Vitez

Renseignements et réservations 04 42 59 94 37

Chaque soir, nous vous accueillons à la buvette avec boissons et restauration légère.

THEATRE DE LENCHE

4, place de Lenche - 13002 Marseille

lenche@wanadoo.fr - www.theatredelenche.info

3,50 € le spectacle - Entrée libre avec le laissez-passer Vitez

Réservation obligatoire 04 91 91 52 22

More magazines by this user
Similar magazines