Raltegravir (IsentressMD) - Portail VIH / sida du Québec

pvsq.org

Raltegravir (IsentressMD) - Portail VIH / sida du Québec

Tipranavir (TPV) | Aptivus MD

Notes

Le Tipranavir, administré avec le Ritonavir, doit être pris de préférence avec de la

nourriture afin de diminuer les effets gastro-intestinaux. La nourriture riche en lipides

(868 Kcal, 53 % provenant des gras, 31 % provenant des glucides) permet

d’augmenter sa biodisponibilité.

La capsule de Tipranavir doit être avalée en entier : ne pas la croquer, ni l’écraser ni

la mastiquer.

Le Tipranavir doit être pris en même temps que le Ritonavir afin d’obtenir l’effet

maximal de cette association.

Le Tipranavir est un sulfamidé. Il faut donc surveiller attentivement l’apparition de

réaction chez les personnes allergiques aux sulfamidés, car il y a un risque théorique

d’allergie croisée.

On observe une diminution de 25 % de la SSC du Tipranavir lorsqu’il est associé

avec 20 mL d’antiacide liquide à base d’aluminium et de magnésium. Séparer

l’administration du Tipranavir et des antiacides d’au moins 2 heures.

L’administration du Tipranavir avec une faible dose de Ritonavir a été associée à des

cas d’hépatite clinique et de décompensation hépatique, dont certains ont été

mortels. Il s’agissait généralement de patients au stade avancé d’infection par le VIH

recevant de nombreux médicaments en association. Un lien causal avec le

Tipranavir/Ritonavir n’a pas pu être établi. Les patients présentant des signes ou des

symptômes d’hépatite devraient cesser de prendre le Tipranavir/Ritonavir et consulter

un médecin. Il faut faire preuve de prudence lorsqu’on administre le

Tipranavir/Ritonavir à des patients présentant des anomalies des enzymes

hépatiques ou des antécédents d’hépatite. Ces patients, en particulier ceux

présentant une hépatite B ou C concomitante ou une autre forme d’insuffisance

hépatique légère, devraient subir des épreuves de la fonction hépatique avant que le

traitement soit instauré, et à des intervalles réguliers et fréquents durant le traitement.

Il est recommandé d’éviter toute consommation excessive ou chronique d’alcool.

L’alcool augmente le risque d’hépatotoxicité.

Dans une étude clinique chez des patients recevant du Tipranavir, 14 cas

d’hémorragie intracrânienne ont été rapportés, incluant 8 mortalités. Plusieurs de ces

patients avaient d’autres conditions médicales (lésions au niveau du SNC,

traumatisme crânien, neurochirurgie, coagulopathie, hypertension ou abus d’alcool)

ou recevaient d’autres médicaments en concomitance, y compris des agents

anticoagulants ou antiplaquettaires qui ont pu causer ou contribuer à ces

événements. Le Tipranavir/Ritonavir doit donc être utilisé avec précaution chez les

patients à risque élevé de saignements à la suite d’un traumatisme, d’une chirurgie

ou d’autres conditions médicales, ou recevant des médicaments pouvant augmenter

les risques de saignements, y compris les agents anti-plaquettaires ou les

anticoagulants.

Les capsules de Tipranavir contiennent de l’alcool.

Le Tipranavir peut interagir avec plusieurs médicaments. Consulter des guides

d’interaction actualisés.

L’utilisation concomitante du Tipranavir et des inhibiteurs de la phophodiestérase peut

présenter un certain danger. Utiliser avec précaution : doses maximales de 25 mg

de Sildénafil en 48 heures, 10 mg de Tadalafil en 72 heures, 2,5 mg de Vardénafil

aux 72 heures.

Les capsules de Tipranavir doivent être conservées au réfrigérateur, à 2-8°C (36-

46°F). Elles peuvent également être conservées hors du frigo si la température est

inférieure à 25°C (77°F) et que le patient ne les conserve pas plus de 60 jours à cette

température.

Garder hors de la portée des enfants.

Sites Web d’information supplémentaire sur la résistance et les interactions

médicamenteuses : consultez la section référence de ce guide, page 95.

83

More magazines by this user
Similar magazines