Raltegravir (IsentressMD) - Portail VIH / sida du Québec

pvsq.org

Raltegravir (IsentressMD) - Portail VIH / sida du Québec

90

Maraviroc | Celsentri MC

Pharmacocinétique

Notes

BIODISPONIBILITÉ

33 %

MÉTABOLISME

Substrat : 3A4 et P-gp

TMAX

0,5 - 4 heures

LIAISON AUX PROTÉINES

76 %

T ½ VIE

14-18 heures

ELIMINATION

25 % de la clairance totale

70 % de la clairance totale (en

présence d'un inhibiteur du CYP 3A4)

Le Maraviroc est un antagoniste sélectif du corécepteur à chémokines CCR5

pour les souches de VIH-1 à tropisme R5 exclusivement. Lors du processus de

pénétration virale dans les lymphocytes T à récepteur CD4, la glycoprotéine de

l’enveloppe du virion (env), la gp120, se lie avec les récepteurs de surface CD4

de la cellule hôte, ainsi qu’avec deux corécepteurs possibles (CCR5 et/ou

CXCR4). Cette liaison provoque un changement structurel facilitant la fusion

des membranes virales et cellulaires. Par liaison allostérique, l’antagoniste du

corécepteur CCR5 induit donc un changement de conformation dudit récepteur

faisant en sorte que le virus ne peut désormais s’y lier, empêchant ainsi le

processus de fusion.

Grossesse et allaitement

• L’administration de doses significativement supérieures aux doses cliniques

maximales recommandées ne présente pas de toxicité apparente pour la

reproduction chez les rats et les lapins.

• Par contre, à la suite à la suite de l’ingestion orale chez des rates en lactation, le

Maraviroc est sécrété dans le lait, d’où la possibilité qu’il soit aussi sécrété

dans le lait maternel. De plus, afin de diminuer la transmission du VIH,

l'allaitement n'est pas recommandé chez la femme infectée par le VIH.

• Selon les données existantes et à cause de l’absence d’études portant sur les

effets de ce médicament chez les femmes enceintes ou qui allaitent, il est

impossible de se prononcer sur l’innocuité du Maraviroc pendant la grossesse

et l’allaitement. Le Maraviroc devrait être administré aux femmes enceintes

seulement si les bienfaits l'emportent sur les risques pour le foetus.

• Registre d’exposition aux antirétroviraux pendant la grossesse :

1 800 258-4263 ou www.APRegistry.com

La plupart des souches du VIH ont recours au corécepteur CCR5 pour entrer

dans la cellule. Toutefois, certaines souches utilisent le corécepteur CXCR4,

tandis que d’autres utilisent les deux à la fois. Les inhibiteurs du CCR5 ne

fonctionnent que pour les patients dont le virus utilise le CCR5. Lors de la

primo-infection par le VIH (première année de l’infection), le virus semble

préférer majoritairement le corécepteur CCR5. Mais au fil du temps, les virus

développent une autre affinité, cette fois-ci, pour le CXCR4. Ainsi, 50 % des

personnes infectées par le VIH développent éventuellement des virus qui

utilisent les deux corécepteurs, tandis que 50 % des personnes continuent de

produire des virus qui utilisent exclusivement le CCR5. Afin de déterminer le

tropisme du VIH vis-à-vis des corécepteurs et donc de mieux cibler les patients,

un dosage biologique s’avère nécessaire. En conclusion, ces médicaments ne

sont efficaces ni pour les patients porteurs de virus qui utilisent le corécepteur

CXCR4 (virus à tropisme X4) ni pour les patients qui utilisent les deux

corécepteurs à la fois (virus à tropisme double ou mixte).

Conserver les comprimés de Maraviroc entre 15-30° C (59-86 o F) dans un

endroit sec, à l’abri de la lumière et hors de la portée des enfants.

Sites Web d’information supplémentaire sur la résistance et les interactions

médicamenteuses : consultez la section référence de ce guide, page 95.

More magazines by this user
Similar magazines