l'espace et le temps

exosquelette

project for an exposition

l’espace

le temps

l’espace

&

le temps


Tout au long d’une vie, vous, je, ils, marcheront dans une ville,

arpentant des rues connues à force d’aller-retour, à force d’enfance

passée sur un tel macadam, ou entre ces maisons-là, traversant

des places inconnues, le temps d’une romance, d’une excursion

je ne sais où avec je ne sais qui. La seule chose qui ne bougera pas

c’est notre référentiel, nous, notre être, nos pensées mélangés

alors que le chemin du retour se fait plus long que d’habitude,

alors l’espace sera multiple. Il sera tout ce que l’on a vu, ce que

l’on voie, ce que l’on verra, d’immeubles biscornus, de maisons

anonymes au volet fermé depuis trop longtemps, couvert de

mousse verte sur lambris bleu, perspectives surexposées à notre

mémoire, surimposée, superposées. Mais cela n’est qu’un pan du

fil d’équilibriste sur lequel nous essayons d’avancer, bras écarté,

les yeux fixés sur un point imaginaire devant, ne pas regarder en

bas. D’un côté l’espace de l’autre le tends

Le présent n’existe pas, nous pensons le percevoir, mais nous

sommes bernés par notre Être. Il faut 80 millisecondes pour que

notre cerveau analyse notre environnement, les stimulus que

nous recevons. Pendant ce temps, celui-ci ne nous a pas attendus,

il a filé, vous ne le rattraperez pas, jamais, il court tout droit, il

est, et nous étions. Mais chacun de nous réagi différemment à

l’instant fugace du maintenant, choisie un autre mouvement,

regarde autrement, marche, avance, jamais de la même manière,

jamais à la même vitesse. Alors pendant ces 80 millisecondes,

nous ne sommes qu’une foule d’éléments non résolus, en devenir,

accord dissonant au sein d’une symphonie increvable, suivant un

tempo effréné, tapé à la mesure par les différents cycles qui font

office de nuance.

Nous sommes multiples dans une ligne de temps, mais seul dans

More magazines by this user
Similar magazines