Numéro 18 - Conseil général de l'Oise

oise.fr

Numéro 18 - Conseil général de l'Oise

JEAN-LOUIS GILLET

Cyclophonique

« Quand j’étais petit, j’avais des coureurs en plomb et je

commentais les courses qu’on organisait sur le sable, avec les

copains du quartier. » Depuis qu’il a intégré le peloton de tête

des commentateurs cyclistes, Jean-Louis Gillet réalise

un rêve d’enfant. Et sa passion « pour ce

sport bucolique, festif et populaire »

reste intacte. Cadre commercial

licencié pour motif économique il

y a huit ans, il a depuis réussi son

contre-la-montre : « Grâce à Daniel

Mangeas, la “voix” du Tour, qui m’a

fait confiance, j’ai eu la chance d’intégrer

la société du Tour de France. »

Une consécration. À 53 ans,

le gamin des coureurs de

plomb est devenu Maillot

jaune du commentaire

cycliste en Picardie. Membre

actif de l’Union cycliste

de Liancourt-Rantigny, il

organise la Ronde de l’Oise

(du 8 au 11 juin), et balade

sa voix radiophonique

dans toute la France,

côtoyant les grands noms

du cyclisme hexagonal.

DR

DANIEL MARTOT

Patriarche

des

majorettes

Vous l’aurez peut-être remarqué,

les majorettes n’existent plus. Ou

plutôt, elles ont été relookées : finis

les défilés de rue, on les retrouve

en salle, adeptes du « twirling

bâton ». Américanisées ou non,

elles fascinent Daniel Martot.

Ancien ouvrier de l’usine de Villiers-

Saint-Sépulcre, il encourage,

depuis 1973, le développement de

ce sport dans l’Oise ; ce pourquoi

il a récemment reçu la médaille

d’argent de la Jeunesse et des

Sports. Basé à Bresles, il a organisé

stages et compétitions. Il a aussi

coaché sa descendance. Car l’art

de faire virevolter les baguettes

se transmet de génération en

génération : à 75 ans, Daniel Martot

a eu la joie d’applaudir les prouesses de ses quatre enfants. Et si aujourd’hui

sept seulement de ses huit petits-enfants ont attrapé le virus, c’est que la

dernière n’a pas encore l’âge de chausser les « cougards »!

André Lejarre / Le bar Floréal

DOMINIQUE PERRET

Zinc citoyen

Apprendre des autres, apprendre aux autres. « Chacun d’entre nous possède

un savoir », telle est la conviction de Dominique Perret. Animatrice dès les

années 1980 des Réseaux d’échanges de savoirs, cette artiste-humaniste

revendique « qu’en s’appuyant sur ce que chacun sait, on renforce sa

confiance en lui ». Parisienne, elle s’est longtemps investie sur le terrain

scolaire « pour tisser de meilleures relations entre parents, enfants et

enseignants ». Puis, la quarantaine passée, la militante a voulu donner une

autre forme à son action, en utilisant le bistrot comme lieu d’échanges

et de rencontres. C’est ainsi que naquit, il y a neuf ans, L’Écume du jour :

« en ayant pignon sur rue, on touche un public plus large », argumente

la fondatrice de ce lieu chaleureux où l’alcool est banni, l’interaction

encouragée, la citoyenneté omniprésente. Débats, expos et « bouffes à

thèmes » sont autant de rendez-vous libres d’accès, à consommer sans

complexe : « Personne n’est bête, il n’y a pas de mauvaise question, juste des

questions importantes pour celui qui les pose. »

CONTACT L’Écume du jour

5, rue du Faubourg-Saint-Jacques à Beauvais

03 44 02 07 37 / ecumedujour.org

60 - N°18 - Juin 2006

25

Hervé Dez / Le bar Floréal

More magazines by this user
Similar magazines