Télécharger - ANFH

anfh.fr

Télécharger - ANFH

N° 26 Jan. 08 www.anfh.asso.fr

ANFH

version instances

Dominique Valmary

Directeur Général du

Centre Hospitalier Le Vinatier

Président de l’ANFH en 2008


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

Bernard Hénin

Président de l’ANFH

Force ouvrière

Le projet stratégique 2008-2011 de l’ANFH entre, avec

cette nouvelle année, dans sa phase opérationnelle. Fruit d’une

réflexion approfondie et méthodique des instances paritaires et des

cadres de l’ANFH, le projet stratégique fixe cinq orientations majeures pour

le développement de l’association, avec en trame de fond très présente, la

volonté affirmée vigoureusement de renforcer la qualité des services dus aux

établissements et aux agents de la fonction publique hospitalière.

Le conseil d’administration s’est prononcé en décembre sur la déclinaison des

cinq axes en un programme stratégique. Ce programme voit le lancement de

projets et des développements organisationnels des services de l’ANFH.

Les premières réalisations seront concrètes dès l’année 2008, avec notamment

la réalisation d’une enquête pour mesurer la satisfaction des cotisants à l’ANFH

et le recueil de leurs attentes.

Mais le projet stratégique de l’ANFH ne nous fait pas perdre de vue la

réforme de la formation professionnelle, dont l’entrée en vigueur sera effective au

cours de cette année charnière dans l’histoire des politiques de formation de la

fonction publique hospitalière.

En effet, l’installation de la formation tout au long de la vie va modifier nos

habitudes et réflexes professionnels. Le Droit Individuel à la Formation (DIF),

mesure phare du décret, ne doit pas occulter les autres mesures qu’il

institue : période de professionnalisation, passeport formation, possibilité de se

former en dehors du temps de travail… Autant de dispositions sur lesquelles

l’ANFH et plus particulièrement ses délégations régionales continueront

de vous informer tout au long de l’année 2008, et celles qui suivent ! Durant

l’année 2007, de nombreuses journées d’information se sont tenues, et nos

équipes sont d’ores et déjà en ordre de bataille pour interpréter, comprendre

et expliquer le décret qui encadre la Formation tout au long de la vie pour

la fonction publique hospitalière. Nous sommes au début du franchissement

d’une nouvelle conception de la formation professionnelle, il nous faut, collectivement

s’en saisir pour s’assurer que cela devienne une opportunité et non

une contrainte pour notre système de santé public.

Tous les services du siège et les 25 délégations régionales de l’ANFH

vous souhaite une brillante année 2008.

> Vu sur anfh.asso.fr

Les études promotionnelles en clair ! l p. 3

> En bref l p. 3, 4, 5

2

Pour recevoir

La Lettre de l’ANFH :

communication@anfh.asso.fr

en indiquant

vos coordonnées complètes

>ANFH à vos cotés Partenariat CHU d’Angers, l p. 4

ANFH Pays de la Loire, Université d’Angers

>Actus réglementaires

Imputabilité des dépenses de formation : suivez le guide l p. 5

>Dossier ANFH, version instances l p. 6, 7

>Portrait Brigitte Biguenet et Murielle Gelon-Gagliano l p. 8

Lettre de l’ANFH : Pierre Gilibert directeur de publication • Bernard Hénin, Gérard Payet, Michel Fourmeaux, Marie-Noëlle

Bougère, Françoise Forcioli, Françoise Julien, Elsa Livonnet-Moncelon, Jocelyne Marquant, Martine Mondopoulos-Clémente,

Maryvonne Rey, Hafid El Gharrafi, Raphaëlle Courtin, Kristel Hamon comité de rédaction • maquette DIAGRAPHE •

20 000 exemplaires • TAAG impression • ISSN 1167-8046


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

Les études promotionnelles

en clair !

diplome d’eTAT aide-soignant,

auxiliaire de puericulture et

ambulancier

Les études promotionnelles désignent

les actions de formation qui permettent

aux agents de la fonction publique

hospitalière (FPH) d’obtenir des diplômes

ou certificats sanitaires et social.

L’année 2007 a été marquée par la création

d’un fonds mutualisé

dédié au financement

La seconde rubrique dresse l’inventaire

réglementaire des textes qui encadre ces

actions de formation. L’internaute y trouvera

une liste de liens vers Légifrance,

accessible en permanence et en deux clics

de souris.

La troisième page fait

le tour des modalités

de ces actions. C’est

pour accompagner la

première collecte du

D’un clic ! la liste des diplômes et

certificats éligibles au financement

«études promotionnelles» et un

de collecte et de prise

en charge et propose

aux agents FPH et aux

Fonds Mutualisé relatif

lien vers les fiches métiers éditées responsables hospi-

au financement des par le ministère de la santé, de la taliers l’ensemble des

Etudes Promotionnelles

jeunesse et des sports.

formulaires et notices

(FMEP), que le site

nécessaires en télé-

anfh.asso.fr propose

chargement.

aux internautes hospitaliers une rubrique

qui fait le tour de la question.

Dès la page d’accueil du site, cliquez sur

«Les études promotionnelles, en clair !»

pour accéder aux pages qui vous présentent

le dispositif, l’encadrement législatif, les

modalités de collecte et de prise en charge

et enfin, la liste des diplômes qui peuvent

être financés.

La première page pose la définition des

études promotionnelles et indique les

Enfin, d’un clic, la liste des diplômes et

certificats éligibles au financement «études

promotionnelle» et un lien vers les fiches

métiers éditées par le ministère de la santé,

de la jeunesse et des sports.

Ces pages internet ont vocation à faciliter

l’information autour d’un dispositif de

formation qui cristallise de nombreuses

attentes, ne pas hésiter à s’y référer dès

que possible ou à inviter les agents à le

visiter avant tout entretien.

conditions à remplir pour en bénéficier.

Trois professions

désormais

diplômées d’Etat.

Comme l’indique le

décret n°2007-1301

du 31 août 2007,

ces professions

soignantes ont ainsi

«troqué» leur diplôme

professionnel ou

certificat d’aptitude

contre un diplôme

d’Etat, à l’instar de celui des infirmières,

leur conférant une reconnaissance

officielle.

Ce même décret décide en outre de

sanctionner la formation d’ambulancier

par un diplôme d’Etat. Un arrêté

du ministère de la Santé, à paraître,

fixera quant à lui les modalités et le

programme de la formation préparatoire

à ce diplôme ainsi que ses

conditions de délivrance.

creation d’UNE DELEGATION

REGIONALE ANFH EN MARTINIQUE

Encore plus de proximité !

www.anfh.asso.fr

Depuis le 1 er janvier 2008, L’ANFH

compte 26 délégations régionales

grâce à la création d’une nouvelle

structure en Martinique, les instances

paritaires sont en cours de constitution,

le recrutement du délégué régional

également. Inauguration des locaux

prévue début mai.

3


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

ile-de-france

Inauguration

le 17 janvier 2008 à 12h30

Après cinq mois de travaux,

toute l’équipe de l’ANFH

Ile-de-France a pu réintégrer ses

locaux remis à neuf. Les adhérents

et les membres des instances sont

cordialement invités pour fêter

cette installation.

Partenariat CHU d’Angers

ANFH Pays de la Loire

Université d’Angers

OCEAN INDIEN

NOUVELLE ADRESSE

Les délégations

régionales développent

des partenariats avec

différentes institutions

pour réserver aux établissements

adhérents

L’ANFH Océan Indien

a inauguré ses nouveaux locaux

le 4 octobre 2007 en présence

de Bernard Hénin président de

l’ANFH et vous accueille maintenant

:

11, avenue de la Grande Ourse

Les Ateliers Roquefeuil

97434 SAINT-GILLES-LES-BAINS

Tél. : 02 62 90 10 20

Fax : 02 62 90 10 21

oceanindien@anfh.asso.fr

des actions de formations.

Un exemple avec la

convention signée par

l’ANFH Pays de la Loire,

le CHU d’Angers et

l’Université d’Angers.

L

’accord de collaboration entre les trois parties permet

de proposer aux établissements sanitaires et médicosociaux

de la région une formation dispensée par l’équipe

mobile d’accompagnement en soins de support et en

4

haute normandie

100 % d’adhesion

La délégation ANFH Haute-

Normandie vient d’enregistrer

la dernière adhésion qui lui

manquait. L’ensemble des

établissements sanitaires,

médico-sociaux et sociaux et

leurs agents de la région bénéficient

dorénavant des services

de l’ANFH .

multi + : mieux comprendre

sa carrière et son environnement

professionnel

Le 20 septembre 2007, l’ANFH

a présenté la nouvelle version

des supports pédagogiques

Multi +. Cette mise à jour s’accompagne

d’une nouvelle ligne

graphique, d’une plaquette de

communication et d’une affiche.

Les malettes sont remplacées par

une clé USB qui est mise à

disposition des animateurs

régionaux et des délégations.

Pour tout renseignement contactez :

Corinne ROUBY - chargée de

formation : 01 44 75 68 15

> Contactez la délégation

régionale Pays de la loire

ANFH Pays de la Loire,

1, Bd Salvador-Allende

Les Sallorges II - BP 60 532

44105 NANTES CEDEX 4

Tél. : 02 51 84 91 20

paysdelaloire@anfh.asso.fr

soins palliatifs du CHU d’Angers.

Cette formation est dispensée, pour le secteur sanitaire sur

six jours, et en secteur médico-social sur trois jours. Cette

action est un module du diplôme universitaire (DU) de

l’Université d’Angers.

Elle amène les stagiaires à réfléchir sur le concept de

soins, de soins de support et de soins palliatifs et leurs

incidences sur la pratique des soignants. En matière

d’objectifs, cette formation vise à améliorer la prise en

compte et la lutte contre les douleurs, qu’elles soient

ponctuelles, chroniques, modérées ou paroxystiques. Les

participants aborderont dans une première approche, les

déclinaisons des différentes thérapeutiques antalgiques.

Enfin, troisième objectif, il y sera question de l’accompagnement

de fin de vie dans des pathologies spécifiques,

type cancer.

L’enseignement est assuré par une équipe de professionnels

de l’EMSSAP du CHU d’Angers dès le printemps 2008 et

sera proposé gratuitement aux agents des établissements

adhérents à l’ANFH pays de la Loire dans le cadre d’une

action coordonnée de formation, au printemps.


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

Imputabilité des dépenses de

formation : suivez le guide…

L’introduction de la formation professionnelle tout au long de la vie

génére des modifications législatives et réglementaires qui impactent

significativement les conditions de prise en charge financière

des actions de formation continue.

NOUveau délégué

régional en aquitaine

Bernard Merle, a pris ses

fonctions le 10 septembre 2007.

Auparavant Délégué de la région

Auvergne, le recrutement est en

cours pour son remplacement et

il continue à assurer l’interim.

L’ANFH publie un guide sur l’imputabilité

des dépenses liées aux actions de formation.

Il dresse un état des lieux des actions

imputables au titre des dépenses de formation

continue, s’appuie sur les précisions

apportées par les instances de contrôle

(circulaire DGEFP du 14 novembre 2006)

et reprend les dispositions spécifiques au

secteur sanitaire et social.

Conditions d’imputabilité

Une action de formation

est «imputable» lorsque

les dépenses s’y attachant

sont déductibles de la participation

de l’employeur à

la formation continue. Les

critères sont définis par le

droit commun : conformité

à la typologie des actions

et aux modalités de déroulement

(art. L900-2 et L920-1 du code

du travail), être dispensée par un prestataire

répondant aux obligations légales et

aux modes de contractualisation définis

(convention ou contrat de formation professionnelle).

Ces critères sont impératifs, que

l’action relève du plan ou d’une démarche

individuelle.

Deux évolutions récentes : l’adaptation au

poste de travail (action organisée en lien

précis à un poste ou une fonction et qui vise

l’acquisition de compétences) et le parcours

de formation individualisé (étend la prise en

charge à des phases en amont et en aval)

sont désormais imputables.

Une action de formation

est dite «imputable»

lorsque les dépenses

s’y attachant sont déductibles

de la participation

de l’employeur

à la formation professionnelle

continue.

Formations sensibles

La circulaire de novembre 2006 a confirmé

les restrictions pour les actions d’information,

de consignes, ou d’organisation. Peuvent

aussi être exclues les formations à la sécurité

relevant de l’obligation de l’employeur, ou

celles dites «non professionnalisantes» (bien

être personnel, coaching, conseil…).

Les fiches du guide reviennent

sur ces formations

sensibles en précisant,

sous le prisme sanitaire

et social, les conditions

d’imputabilité, et abordent :

- des formations particulières

: formations ouvertes à

distance (FOAD), actions

d’information, de conseil,

de certification ou touchant

des pratiques non

conventionnelles à visée thérapeutique ;

- des formations obligatoires : sécurité,

habilitation électrique, caristes ;

- des formations de prévention ou sécurité

spécifiques au secteur hospitalier : radioprotection,

AFGSU (attestation de formation

aux gestes et soins d’urgence), conducteurs

d’autoclaves, travailleurs en milieu hyperbare.

Complété par des références accessibles

en ligne, ce guide a vocation à constituer

un référentiel juridique partagé entre l’ANFH

et les responsables et chargés de formation,

pour garantir rigueur et cohérence dans la

prise en charge des actions de formation.

> Étude prospective

des métiers sensibles

de la fonction

publique hospitalière

Ministère de la santé,

de la jeunesse et

des sports

21 euros

2 tomes, éditions ENSP, 2007, 208 +

328 p. Le premier tome examine les dix

grands facteurs d’évolution probables à

moyen et long terme dans les champs

sanitaire, social et médico-social impactant

les ressources humaines et les organisations.

Le second est consacré à l’étude

des dix métiers sensibles de la FPH,

traités sous forme de monographies.

> Comprendre

la VAE en action

sociale : Ecrire,

accompagner,

évaluer

Philippe CROGNIER

24 euros

Edition DUNOD, 2007, 229 p. Cet

ouvrage porte sur le «centre nerveux»

du dispositif de validation, à savoir la

constitution du livret de présentation des

acquis de l’expérience.

> Dico de la

formation

continue

Centre Inffo

19,90 euros

www.doiop.com/imputabilite - Le téléchargement sur le site anfh.asso.fr du

guide sur l’imputabilité des dépenses liées aux actions de formation est réservé à nos

adhérents (identifiant + mot de passe sont nécessaires)

Co-édition Centre Inffo – éditions DUNOD,

2007, 256 p. Mieux connaître le vocabulaire

spécifique à la formation, avec

la définition de 200 mots et un accès

aux sources (juridiques…) en fonction du

thème abordé.

5


version in

ANFH

L

Le conseil d’administration a désigné le 14 décembre 2007 Dominique Valmary pour présider l’ANFH en 2008.

En effet, dans le respect des règles du paritarisme, les statuts de l’association organisent l’alternance entre les

représentants de la Fédération Hospitalière de France (FHF) et les composantes syndicales à la présidence de

l’association. L’occasion, pour la Lettre de l’ANFH, de présenter des instances garantes de la bonne gestion

de l’association et de rencontrer le nouveau président.

e fonctionnement et les missions des instances

de l’ANFH sont inscrites dans le respect des

valeurs de l’association : paritarisme, proximité

et solidarité. Paritarisme : s’y retrouvent

les partenaires sociaux de la fonction publique

hospitalière. Proximité : chaque délégation

régionale est animée par des instances locales.

Solidarité : les administrateurs sont garants

de la mutualisation des fonds confiés par les

établissements sanitaires et médico-sociaux.

Une fois par an, une instance stratégique :

l’assemblée générale.

L’assemblée générale réunit les membres

titulaires du conseil d’administration et six

membres désignés paritairement par chacun

des vingt-six conseils régionaux de gestion

(CRG). Tenue au minimum une fois par an,

l’assemblée générale délibère notamment

sur les orientations politiques de l’association

(elle se prononce, par exemple, sur l’adoption

du projet stratégique triennal), les rapports

annuels d’activité et pour fixer les conditions et

limites dans lesquelles les délégations régionales

assurent la mise en œuvre de l’action de

l’association.

Au national, deux instances de pilotage :

le conseil d’administration et le bureau

national.

Le conseil d’administration est composé de

vingt membres désignés par la FHF et vingt

membres des fédérations syndicales représentatives

de la fonction publique hospitalière.

Ces derniers sont répartis en tenant compte du

résultat d’ensemble des élections aux commissions

administratives paritaires départementales.

Siègent également au conseil d’administration,

deux représentants du ministère de la santé,

de la jeunesse et des sports. Il disposent d’une

voix consultative.

Le conseil d’administration est chargé de mettre

en application des décisions de l’assemblée

générale et veille au bon fonctionnement de

l’association. Ces missions le conduisent,

entre autres, à définir les règles et l’organisation

nécessaires à la collecte et la gestion des

fonds.

Chaque année, le conseil d’administration élit

en son sein le bureau national (trois membres de

la FHF et trois représentants des organisations

syndicales). Lorsque le président est issu de la

FHF, le vice-président est élu parmi les composantes

syndicales, et inversement l’année

suivante. Le bureau national veille à l’exécution

des décisions de conseil d’administration.

Le président, assisté du vice-président, administre

l’association.

Deux commissions sont constituées au sein du

conseil d’administration : la Commission des

affaires administratives et financière (CAAF) et

la Commission d’études et de développement

de la formation permanente (CEDFP). Ces commissions

paritaires rassemblent chacune douze

membres. La CAAF est chargée d’instruire, en

préalable à une séance du conseil d’administration,

les questions relatives à la gestion financière

de l’association. La CEDFP examine quant

à elle les projets liés à l’évolution et au développement

de la formation permanente.

Trois instances régionales par délégation

: le conseil régional de gestion

(CRG), le bureau, et le conseil

pédagogique régional (CPR).

Les CRG sont chargés d’administrer les délégations

régionales dans le cadre fixé par les instances

nationales. Ils sont paritairement composés

de vingt membres titulaires et vingt autres

suppléants réunis au moins deux fois par an.

Les administrateurs régionaux sont notamment

chargés de recenser les moyens de formation

susceptibles d’être mis à disposition des agents

hospitaliers de la région, de décider des plans

d’action régionaux et interrégionaux (après

consultation des CPR) et d’attribuer les prises

en charge d’études promotionnelles (FMEP et

FORMEP). Comme le conseil d’administration,

la présidence est confiée alternativement à la

FHF et aux composantes syndicales et le CRG

> www.anfh.asso.fr rubrique «qui sommes nous»

6


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

stances

élit un bureau constitué de trois représentants

de la FHF et de trois représentants des organisations

syndicales.

Quant au CPR, il rassemble dix-huit administrateurs

paritaires. Instance consultative non décisionnelle,

elle est cependant obligatoirement

consultée par le CRG avant toute délibération

portant sur les programmes de formation.

Des instances dédiées au CFP : le CGN

et vingt-cinq CGR

Pour collecter et gérer les fonds destinés au financement

du CFP, l’ANFH s’est dotée de deux

niveaux d’instances : le Comité de gestion national

(CGN) et les Comités de gestion régional

(CGR).

Le CGN est composé paritairement de membres

du conseil d’administration de l’ANFH. Il

est principalement chargé de la collecte des

cotisations consacrées au financement du CFP,

de fixer les grands principes régissant la prise en

charge financière des dossiers et de déterminer

les règles générales relatives à la procédure de

recueil et d’examen des demandes formulées

par les agents. Animé par le président de l’association,

le CGN se réunit au minimum deux

fois par an.

Les délégations régionales comptent chacune,

pour leur part, un Comité de gestion régional

(CGR) du CFP. Comme au niveau national, ils

sont composés paritairement de représentants

de la FHF et des organisations syndicales. Les

CGR, dans le respect de la réglementation et du

cadre national, ont en grande partie pour mission

de mettre en œuvre une politique incitative

du CFP et du bilan de compétences et d’instruire

les demandes de prise en charge financière.

Dans le respect de l’alternance paritaire

Dominique Valmary (FHF) succède à

Bernard Hénin (FO) pour

la présidence de l’ANFH

L’ANFH rassemble plus de

1000 administrateurs bénévoles.

Depuis trente-quatre

ans ils portent les préoccupations

des agents de la

fonction publique hospitalière

auprès des instances nationales

et défendent, sur le

terrain, l’accès à la formation

professionnelle.

2

Questions

miniCV

Dominique Valmary

président de l’ANFH

en 2008

>depuis 2003 Directeur Général

Centre Hospitalier Le Vinatier.

>1992-2003 Directeur Général

Centre Hospitalier Puy-en Velay.

>1986-1992 Directeur Général

syndicat inter-hospitalier de Nyons,

Vaison la Romaine et Valréas.

>1986 Directeur adjoint CHU de

Clermont-Ferrand.

>1978-1985 Directeur du CH de

Parthenay.

>1976/77 Hôpital de Carcassonne.

>1975 ENSP.

Comment avez-vous rejoint les instances

de l’ANFH ?

«Lors de mon passage au CH de Carcassonne, on m’avait confié

la formation et j’ai eu l’opportunité de participer à la création de la

délégation régionale Languedoc. Dans la foulée, lorsque j’ai rejoint

l’Hôpital de Parthenay, je l’ai fait rejoindre la délégation Poitou-Charentes.

Puis j’ai retrouvé les instances de l’association au Puy-en-Velay où

j’occupais les fonctions de président régional et ai rejoint alors les

instances nationales en intégrant le conseil d’administration puis

le bureau national.»

Quelles sont vos ambitions pour ce mandat ?

«Les composantes syndicales et la Fédération Hospitalière de

France (FHF) doivent continuer à travailler ensemble, comme elles

le font depuis maintenant plus de trente ans. Je m’attacherai aussi

à faciliter et accompagner le déroulement des axes du projet stratégique

2008-2011.

L’ANFH a besoin de continuer à s’adapter aux attentes des cotisants.

Cela implique le développement des services, tout en en

aménageant une personnalisation pour que tous s’y retrouvent.

L’autre priorité va à mon sens vers le développement de la veille

juridique et sectorielle et la mutualisation d’expérience entre hospitaliers.

Enfin, l’année 2008 sera marquée par l’application du décret qui

instaure la Formation Tout au Long de la Vie. L’ANFH jouera pleinement

son rôle d’accompagnement et de conseil.»

Quand l’on vous demande «pourquoi adhérer

à l’ANFH ?», que répondez-vous ?

«D’abord pour défendre des valeurs qui sont importantes pour

la communauté hospitalière : solidarité, paritarisme et proximité.

Ensuite parce que l’adhésion permet de s’attacher des compétences

et des expertises précieuses pour gérer nos établissements et

facilite la gestion administrative de la formation professionnelle.

Enfin, adhérer à l’ANFH et éventuellement siéger aux instances

c’est participer aux travaux de réseaux régionaux et nationaux

et bénéficier des expériences des autres établissements. En trois

mots : rester ouvert à l’extérieur.»

7


La Lettre de l’ANFH Janvier 2008 N° 26

Formation et pôles :

Gesform web facteur de succès !

Gesform est un logiciel de gestion de la formation proposé gratuitement

par l’ANFH à ses adhérents. Toujours soucieuse de suivre au plus près les

évolutions du monde hospitalier, le service des systèmes d’information a

développé Gesform web, une version qui intègre la délégation de gestion

de la formation aux responsables de pôles.

Parcours

Brigitte Biguenet

• 1979 - 1992 :

Infirmière Diplômée d’Etat au

CHU de Grenoble

• 1992 - 1993 :

Ecole des cadres

• 1993 - 2000 : Cadre

• depuis 2000 :

Cadre supérieur au CHU de

Grenoble

Murielle Gelon-Gagliano

• 1993 :

Responsable formation à la

Bourse de Paris

• 1999 :

Responsable ressources

humaines dans une société de

conseil

• 2001: CHU de Grenoble

Attaché d’administration au

pôle formation (formation

continue et écoles

paramédicales)

8

> anfh.asso.fr - rubrique

gérer la formation/

Gesform

> Contacter le service

système d’information

au siège de l’ANFH ou

votre délégation régionale

pour bénéficier de

Gesform.

Rencontre avec

Brigitte Biguenet

et Murielle Gelon-

Gagliano «pionnières»

du produit, le CHU de

Grenoble ayant

accepté d’être site

pilote.

Depuis combien d’années

le CHU de Grenoble est-il

équipé de Gesform ?

Murielle Gelon-Gagliano :

Grenoble est l’un des premiers

CHU équipés, puisque

la cellule formation utilise

Gesform depuis sa création.

Il était alors site pilote.

A l’époque il permettait

de gérer les dossiers des

agents, d’éditer les courriers

et de disposer d’historiques.

La réduction du volume de

saisies a tout de suite été

appréciée.

Pourquoi avez-vous

accepté d’être «site

pilote» pour Gesform

web ?

MGG : La cellule formation

devait revoir ses procédures

de recueil des besoins pour

s’adapter à l’organisation

en pôles. La nouvelle

gouvernance, appliquée à

la politique de formation,

implique l’autonomie de

l’encadrement. Parallèlement,

la direction avait

décidé de rendre obligatoire,

de manière régulière, un

certain nombre de formations

et nous a demandé de

créer des outils de pilotage

et statistiques.

Nous recherchions un

logiciel pour y répondre,

quand l’ANFH a su se

montrer réactive et nous

proposer de développer

une solution.

Comment se sont déroulées

l’installation et les

formations des utilisateurs

?

Brigitte Biguenet : Les

utilisateurs ont participé

à la rédaction du cahier

des charges, et, au fur et

à mesure de l’utilisation de

la version expérimentale,

des ajustements étaient

réalisés. Il faut noter que,

contrairement à des projets

qui ont mobilisé beaucoup

de monde sur de longues

durées, celui-ci est arrivé

à son terme rapidement et

simplement.

Quel bilan tirez-vous

aujourd’hui ?

BB : L’organisation en pôles

a été accompagnée par

l’installation de nombreux

outils informatiques.

Gesform web nous a

convenu rapidement car

il est facile d’utilisation

(une demi-journée suffit

pour apprendre à l’utiliser)

et il intègre très bien les

spécificités du secteur hospitalier.

On peut facilement

consulter l’historique de formation

des agents du pôle,

transmettre les besoins en

formation, tout en disposant

de données chiffrées.

MGG : La cellule formation

est du coup libérée des

tâches de saisie et les cadres

ont accès librement à l’information.

Cela a contribué

à diminuer le nombre de

demandes directes. Pour

conclure, je dirais que

Gesform web a sa part dans

la réussite de la mise en

œuvre de la délégation de

gestion de la formation aux

pôles au CHU de Grenoble.

Adaptées à la taille de

l’établissement sont

proposées aux adhérents

3 versions de GESFORM

sont proposées aux

adhérents de l’ANFH :

> Gesform 3

> Gesform Client Léger

> Gesfom web

More magazines by this user
Similar magazines