Présentation des animations régionales 2013 - ANFH

anfh.fr

Présentation des animations régionales 2013 - ANFH

MIDI-PYRÉNÉES

ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER


ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

EDITO

UNE ANIMATION RÉGIONALE QUI S’INSCRIT

DANS UN NOUVEAU PROJET STRATÉGIQUE

2013, OBJECTIF DPC !

« Après la réforme

de la FPTLV en 2008,

le DPC – développement

professionnel continu –

sera notre chantier de 2013. »

Il constitue effectivement

un tournant important dans

le paysage de la formation.

D’abord par son intention et son contenu :

clarifier, organiser et développer

la formation continue des médecins,

objectifs légitimes suite à la nécessaire

relance de la formation médicale continue

et à l’exigence de transparence

des financements par l’industrie

pharmaceutique… Ensuite par son

impact sur notre OPCA : notre Assemblée

générale de juin dernier a validé

l’organisation et la représentation

du corps médical hospitalier au sein

de nos instances, donnant ainsi corps

à cet objectif ancien : rapprocher

la formation médicale de la formation

des personnels paramédicaux

hospitaliers. Ce nouvel environnement

nous amène à nous repositionner

pour accueillir un nouveau public,

les praticiens hospitaliers, et organiser

dans le respect des règles définies

par chacun, la gestion de ces nouvelles

contributions. Nos instances nationales

y ont travaillé en 2012 et nos systèmes

de gestion et d’information seront

au rendez-vous au 1 er janvier 2013.

Nous nous y sommes également

préparés en Midi-Pyrénées : cette

question a fait l’objet de notre séminaire

d’instances régionales en octobre dernier.

Toutefois cet objectif ne doit pas

nous éloigner de nos missions

et nos orientations réaffirmées dans

notre projet stratégique 2012-2015.

En premier lieu parce que le DPC

concerne tous les professionnels

de santé, médicaux et paramédicaux.

Concernant ces derniers, des questions

opérationnelles se posent d’ores et déjà

aux responsables de la formation

continue : comment faire cohabiter plan

de formation et programme de DPC,

quels en seront les périmètres respectifs,

quelles traçabilités organiser et avec

quels acteurs, ne pas délaisser

la formation continue des autres

professionnels non soignants…

réflexions que notre délégation engagera

en 2013 avec nos instances régionales,

les directions des ressources humaines,

les chargés de formation et les partenaires

sociaux.

En second lieu, parce que le DPC

s’intègre dans une vision rénovée

de la formation continue, portée depuis

plusieurs années par notre délégation

dans le cadre de sa politique d’animation

régionale :

> accompagner les changements

par une politique de formation intégrée

à la politique RH soucieuse du développement

des compétences individuelles

et collectives ;

> soutenir la promotion professionnelle

à l’aide de financements mutualisés ;

> participer au déploiement de la GPMC

dans le cadre de partenariats régionaux

opérationnels et respectueux

des ressources et contraintes

des établissements ;

> engager avec les acteurs

de la formation les réflexions nécessaires

sur l’impact des contraintes de temps,

des nouvelles organisations du travail,

de la mise à disposition permanente

et instantanée des savoirs sur la toile…

sur la rénovation des dispositifs

pédagogiques, leurs usages

et nos exigences vis-à-vis de l’offre

de formation ;

> favoriser la formation des personnels

faiblement ou pas qualifiés répondant

ainsi à la double nécessité de qualité

des prestations et de développement

des parcours professionnels…

Les instances régionales de Midi-

Pyrénées souhaitent poursuivre

ces différents objectifs structurants

tant dans le cadre des mutations

institutionnelles en cours que dans

celui de l’accompagnement des par -

cours individuels.

La politique d’animation régionale

qui vous est proposée pour 2013

traduit cette ambition que nous

souhaitons partagée.

Olivier RASTOUIL

Président Régional

Michel DEDIEU

Vice-président Régional


INTRODUCTION

ET PENDANT CE TEMPS,

LA FORMATION CONTINUE !

UN OUTIL INDISPENSABLE

« Au service des établissements

et des agents,

la formation demeure

un outil indispensable

à l’accompagnement des

réflexions et des évolutions

qui traversent nos secteurs

sanitaires, sociaux

et médico-sociaux. »

Le CPR – Comité Pédagogique

Régional – avec le soutien de la

délégation, a pour mission de recueillir

et d’analyser les besoins en formation

des établissements, de promouvoir les

thématiques issues du projet stratégique

national, d’organiser des dispositifs

d’accompagnement des changements

et des parcours de formation... et

d’assurer la cohérence de la Politique

d’Animation de l’ANFH Midi-Pyrénées.

Le présent document vous présente

les actions construites à partir des

réflexions menées par nos Instances

tout au long de l’année. Les formations,

séminaires, partenariats portés par les

politiques régionales de l’ANFH Midi-

Pyrénées de ces trois dernières années

autour de la notion de « compétences »,

s’inscrivent aujourd’hui dans des dispositifs

cohérents d’évolution des politiques

RH et des parcours professionnels :

compétences et DPC ; compétences et

entretiens professionnels ; compétences

de base et projets de qualification ;

compétences et valorisation des

formateurs internes...

Le CPR est également garant d’une

politique régionale qui a vocation

à s’adresser à l’ensemble des

établissements adhérents et à tous les

professionnels et ceux, quelle que soit

leur filière (soignants, techniques et

administratifs) qui participent aux soins

et prises en charge des patients,

résidents et usagers. Des éclairages

particuliers sont néanmoins privilégiés :

formations et ateliers en direction des

RFC, itinéraires et conférences cadres,

développement durable et métiers

de la logistique, formation des référents

handicap... ils s’adressent de façon

transversale aux professionnels, quel

que soit leur établissement, hospitalier,

d’accueil des personnes âgées ou

du champ social.

Deux orientations structurent notre

Politique Régionale 2013 : valoriser

les ressources humaines au sein de nos

établissements et préparer aux évolutions

des métiers.

Sur le volet « ressources humaines »,

les actions d’accompagnement et de

formation des responsables formation

continue s’attacheront plus que jamais

à vous fournir les clés pour faire de

la formation un élément majeur dans

la réussite des changements à venir.

Le projet GPMC entre dans une seconde

phase sur le volet métiers-compétences.

Les dispositifs nationaux de formation

viendront renforcer la démarche : module

de formation aux entretiens professionnels

et modules de formation « GPMC ».

Enfin, les instances ont souhaité renforcer

la mobilité interne en proposant des

parcours préparant à la qualification

pour les personnels les moins qualifiés.

Les trois axes structurant les

évolutions des métiers s’organisent

autour du dispositif proposé

à l’encadrement, des formations

« métiers » et de la posture du formateur

occasionnel. Le volet « itinéraire Cadres »

s’enrichit d’un module supplémentaire

sur la qualité de vie au travail et le rôle

du cadre dans les démarches de prévention

des risques. Les trois conférences

ouvertes à l’encadrement favoriseront

les débats et les partages d’expérience

sur des thématiques d’actualité.

Certaines formations « métiers »

comme l’éthique, la prévention des

erreurs médicamenteuses évitables,

la bientraitance ou la prise en charge

de la maladie d’Alzheimer sont

maintenues et proposées en actions

coordonnées. Toujours présentes,

les formations de formateurs internes

favorisent les secondes parties

de carrière, valorisent les compétences

internes et les expertises métiers au

service de la qualité et de l’amélioration

des pratiques des professionnels de

la santé des établissements sanitaires,

sociaux et médico-sociaux.

Nous souhaitons que ces actions

répondent à vos attentes. L’ensemble

des personnels de la délégation Midi-

Pyrénées reste à votre écoute pour

réaliser vos ambitions « formation »

pour 2013.

Dominique HAURINE

Responsable du CPR

1


ANIMATIONS

RÉGIONALES 2013

ORIENTATION 1

DÉVELOPPER, ANTICIPER

ET GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES

AXE 1

ACCOMPAGNER

LE DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION

CTR 1 Séminaire des Instances Régionales 6

CTR 2

Séminaire des Responsables

Formation Continue 7

CTR 3 Cycle de Formations – Ateliers 8

CTR 4 Club Utilisateur GESFORM

CTR 5 Les ateliers du Club GESFORM 9

AFN 1

& AFR1 Construire un programme de DPC 10

AFR 2

Manager la formation dans les établissements

sanitaires, sociaux et médico-sociaux 11

AXE 3

ACCOMPAGNER LA MOBILITÉ INTERNE

PAR LA CONSTRUCTION

DE PARCOURS PROFESSIONNELS

INFO

Dispositif de sécurisation des parcours

qualifiants par la Validation des Acquis

de l’Expérience 22

AFR 6 Travailler auprès des personnes âgées 23

AFR 7 Compétences et savoirs

& 8 professionnels de base 24

AFR 9 Référent handicap 26

AFR 10 Prévention des RPS et bien-être au travail 27

Nouvelles modalités

d’inscription aux

actions de formation

page 56

Bulletin d’inscription

page 57

Les partenariats

pour développer

la formation

et la promotion

professionnelle

pages 58 – 59

AXE 2

INITIER ET OPTIMISER

LES DÉMARCHES DE GPMC

DANS LES ÉTABLISSEMENTS

AFR 3 Prospective métiers 15

AFR 4 L’entretien professionnel 16

AFR 5 Formation d’animateurs :

Se préparer à son entretien professionnel 17

CTR 6

AFC 1

Séminaire des Directrices et Directeurs

d’établissements sociaux et médico-sociaux 18

Adaptation à l’emploi des Adjoints des Cadres

Hospitaliers et des Techniciens Supérieurs

Hospitaliers 19

2


ORIENTATION 2

PRÉPARER AUX ÉVOLUTIONS DES MÉTIERS

AXE 1

Les outils

et les supports

pages 60 – 61

Délégation régionale

pages 62 – 64

RENFORCER

LE POSITIONNEMENT DU CADRE

AFR 11

Itinéraire de formation

des personnels d’encadrement 31

CTR 7 Encadrement / Cycle de conférences 32

AFR 19 Mise en oeuvre de la loi du 5 juillet 2011 45

AFC 4 Situation de soins et bientraitance

auprès des personnes âgées 46

AFC 5 Maladie d’Alzheimer

& AFR 20 et troubles du comportement 47

Rapport d’activité

2011 – ANFH

Midi-Pyrénées

pages 65 – 72

CTR 8

AXE 2

Conférence « Mobiliser les compétences

individuelles, organiser la compétence

collective dans son service » 33

AXE 3

DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES

DE FORMATEUR INTERNE

RENFORCER

LES COMPÉTENCES MÉTIERS

AFR 12 Formation des techniciens

& 13 d’information médicale 36

AFR 14

La fonction achat dans une dynamique

de développement durable 38

AFR 21 Éducation thérapeutique du patient 50

AFR 22 Devenir formateur occasionnel 51

AFR 23 Encadrement et tutorat

des étudiants infirmiers 52

AFR 24 Devenir animateur multi + 53

AFR 15

Intégrer le développement durable

dans sa pratique professionnelle 39

AFC 6

Devenir animateur référent

en manutention manuelle des malades 54

AFR 16

Fiabilisation du bilan et impératifs

documentaires de la certification des comptes 40

AFC 7 Devenir animateur référent :

« Gestes et activation des personnes âgées » 55

AFR 17 Gestion des risques infectieux 41

AFC 2

Prévention des erreurs

médicamenteuses évitables 42

AFC 3 Éthique et décision dans le soin 43

AFR 18 Développer la pratique réflexive 44

3


Être bien

accompagnés

pour avancer…


ORIENTATION 1 DÉVELOPPER, ANTICIPER ET GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES

AXE 1

ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT

DE LA FORMATION

L’actualité dans les champs de la santé, du social et du médico-social

s’invite dans nos établissements et se concrétise par des évolutions

organisationnelles, techniques, technologiques et des exigences de

qualité et de sécurité au service de la santé des patients et des résidents.

Ces évolutions nécessitent des articulations cohérentes entre pratiques RH

et gestion prévisionnelle des compétences, entre entretien professionnel

et entretien formation… D’autres seront à construire dès 2013 : plan

de formation et plan de développement professionnel continu (DPC),

actions de formation et actions de DPC…

Plus que jamais, l’ANFH s’attache à vous aider à impulser de nouvelles

modalités de mise en œuvre de la formation, à vous fournir les outils

et les techniques nécessaires pour faire de la formation un axe majeur

dans la réussite des changements à venir. Les actions de formation,

séminaires et journées de travail qui vous sont proposés dans cet axe fixent

un seul objectif : la formation au service de tous, des institutions comme

des agents, des besoins collectifs et des souhaits individuels.

TÉMOIGNAGE

« L’ANFH Midi-Pyrénées a été précurseur

en nous proposant une

journée d’information sur le DPC. »

« Aujourd’hui, de nombreuses actions menées

dans les services, notamment d’analyse et d’amélioration

des pratiques, ne sont pas « tracées »

comme relevant de la formation… or le DPC

permettrait de les valoriser. Je l’ai réalisé lors d’une

conférence, organisée par l’ANFH Midi-Pyrénées

en mars 2012. Avec Jean-Michel Audouy, directeur

des Ressources humaines des CH de Bigorre, de

Lourdes et de Bagnères-de-Bigorre, nous avons

engagé une réflexion sur la nécessité d’une démarche

inter-établissements autour de ce nouveau

dispositif. Il nous est apparu que la démarche

qualité et gestion des risques que nous menons

pouvait s’inscrire dans le DPC. Dans ce cadre,

nous avons organisé une réunion avec les directions

des soins, des affaires médicales, de la

qualité et gestion des risques, et les chargés de

formation. Il en est ressorti la nécessité de faire reconnaître

chaque établissement comme organisme

DPC et d’informer les cadres, qui constituent des

relais essentiels dans cette nouvelle réglementation.

Suite à cette journée, de nouvelles questions

ont surgi, faisant avancer la réflexion autour du

DPC et sa mise en œuvre. L’ANFH Midi-Pyrénées

nous précède et nous accompagne. Nous donner

des outils (par exemple, de traçabilité) et favoriser

les rencontres entre professionnels confrontés aux

mêmes problématiques est essentiel. »

Corinne BARRÈRE

Cadre supérieur

de santé responsable

formation continue

Centre hospitalier

de Bigorre

(957 lits – 1752 agents)

5


ORIENTATION 1 AXE 1

CTR 1

INSTANCES

RÉGIONALES

SÉMINAIRE 2013

Le séminaire annuel des Instances Régionales est un temps privilégié

permettant de construire une identité commune partagée autour des

valeurs* de l’ANFH. Les débats initient la politique régionale de la délégation

et amorcent les futures décisions qui orienteront le développement

de la formation des établissements et de leurs agents. Aujourd’hui, l’ANFH

fait face à un nouveau défi : la mise en œuvre du DPC**. Cette réforme

renforce les synergies entre professionnels et rénove le dialogue social

en réinterrogeant les articulations à construire entre actions de formation

et programmes de DPC, plan de formation et plan de DPC et entre le

projet d’établissement et les orientations nationales et régionales de DPC.

* Paritarisme, solidarité

et proximité.

** Développement

professionnel continu.

RETOUR SUR LE SÉMINAIRE 2012

Le développement professionnel continu –

Quelle mise en œuvre en région Midi-Pyrénées ?

En présence de Catherine DUPIRE, directrice

adjointe, Claudie FARDO, consultante au CNEH,

a présenté les grands principes du développement

professionnel continu et les enjeux pour les

professionnels et les établissements.

Claudie FARDO a poursuivi par la présentation

des modalités concrètes de mise en œuvre

au sein des établissements à l’aide d’exemples

de programme de DPC.

Le développement professionnel continu n’est

pas sans incidence sur l’activité de l’ANFH.

Après avoir exposé la stratégie nationale

d’accompagnement dans la mise en œuvre

du DPC, Catherine DUPIRE a présenté le dispositif

d’appui au suivi des obligations de chaque

établissement, à la collecte et la gestion des fonds

consacrés au DPC.

Les éclairages et les apports des intervenantes

ont permis aux Instances Régionales de réfléchir

collégialement aux incidences du DPC en termes

de mise en oeuvre dans les établissements

et de définir la stratégie d'accompagnement

de la délégation.

Le thème du séminaire 2013 sera défini

ultérieurement.

ANIMATION

À définir

PUBLIC

Membres des Instances

Régionales

DURÉE

1 jour ½

LIEU

Séminaire en résidentiel

CALENDRIER

Dates à déterminer

6


CTR 2

RESPONSABLES

FORMATION CONTINUE

SÉMINAIRE 2013

Ce séminaire annuel rassemble les professionnels de la formation

continue des établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux

de la région Midi-Pyrénées. Il permet de réaffirmer les valeurs, la culture

commune et les évolutions du métier de responsable formation continue.

Des évaluations des précédents séminaires, il ressort que chacun

s’enrichit des échanges et partages d’expériences, que le réseau des RFC

se renforce par des liens de proximités géographiques ou par des orientations

et objectifs de formation communs. Ce séminaire est aussi l’occasion

de découvrir de nouveaux outils et de nouveaux dispositifs. Ainsi, il offre

l’occasion de décliner le thème aujourd’hui d’actualité : le DPC.

OBJECTIFS DU SÉMINAIRE

Créer une communauté de pratiques

et renforcer le réseau en favorisant le partage

d’expériences, en mutualisant les compétences

et en développant une culture partagée.

Contribuer à faire évoluer la fonction

et les pratiques en facilitant l’articulation politique

de formation et politique de ressources humaines

et en renforçant le positionnement du RFC avec

les acteurs internes.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Le programme de l’année 2013 s’attachera

à vous accompagner dans la mise en place

du DPC.

Quels sont les principaux enjeux de mise

en œuvre du DPC dans les établissements ?

Comment le mettre en place et avec quels

financements ? Quelles sont les missions

des établissements de santé ?

Un temps de réflexion et d’échanges permettra

de mettre en perspective le DPC au regard

des pratiques des établissements, dans

le respect des critères d’un programme de DPC,

des orientations nationales et régionales en lien

avec le projet d’établissement.

> Faire simple et pragmatique.

> Valoriser et formaliser l’existant.

> Favoriser la transversalité.

> Impliquer les différents acteurs.

ANIMATION

À définir

PUBLIC

Les responsables formation

continue des établissements

adhérents

DURÉE

1 jour ½

LIEU

Séminaire en résidentiel

CALENDRIER

Jeudi 11 et vendredi 12 avril

2013

7


ORIENTATION 1 AXE 1

CTR 3

CYCLE DE FORMATIONS – ATELIERS

DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU :

DE LA STRATÉGIE À LA CONCEPTION DE PROGRAMMES

Stratégies et dispositifs

pour le déploiement du DPC :

du plan aux programmes de DPC

Comment définir et manager la bonne

articulation, dans le déploiement du DPC,

entre les différentes parties prenantes

et leurs niveaux d’implication respectifs

est une question incontournable pour

les établissements, de tous types

et de toutes dimensions.

Méthodologie et outils pour

la conception de programmes de DPC

Comment déterminer une méthodologie

et utiliser les outils qui permettront d’atteindre

les objectifs du DPC en mobilisant les justes

ressources, sans systématiser notamment

le recours aux formats de formation traditionnels

pour le volet cognitif.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Cette formation-atelier vise à mettre à la disposition

des services formation et de leurs interlocuteurs au sein

des établissements les repères nécessaires à la définition

d’une démarche stratégique spécifique au déploiement

du DPC : comment s’y prendre, avec quels partenaires,

selon quelle répartition des rôles ?

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Cette formation-atelier vise à mettre à la disposition

des responsables d’activités, au sein des établissements

ou des pôles, en charge de concevoir, mettre en place

et suivre les programmes de DPC, la méthodologie

et l’outillage nécessaires.

ANIMATION

ECS – Alain FRAIGNEAU

PUBLIC

Chefs d’établissements, présidents

de CME, DRH, coordonnateurs

des soins, responsables qualité,

RFC, responsables d’activités

médicales, cadres supérieurs

de pôles

DURÉE

1 journée

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 30 mai 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Vendredi 1 er mars 2013

ANIMATION

ECS – Alain FRAIGNEAU

PUBLIC

RFC, responsables d’activités

médicales, coordonnateurs

des soins, responsables qualité,

cadres supérieurs de pôle

DURÉE

1 journée

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 10 octobre 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Vendredi 12 juillet 2013

8


CTR 4

CLUB UTILISATEUR

GESFORM

CTR 5

LES ATELIERS

DU CLUB GESFORM

GESFORM, logiciel proposé gratuitement

par l’ANFH aux établissements adhérents,

gère l’ensemble du processus de formation

continue : recueil des besoins, plans

de formation, gestion financière,

tableaux de bords, statistiques…

GESFORM s’adapte aux évolutions

règlementaires et organisationnelles

du monde de la santé.

Tous les centres hospitaliers de la région

sont aujourd’hui connectés à GESFORM.

Les fonctionnalités du logiciel évoluent pour

apporter des réponses adaptées aux besoins

des utilisateurs dans la gestion quotidienne

de leur plan de formation.

Ces utilisateurs forment aujourd’hui

une communauté de pratique au sein

d’un réseau qui demande à être développé

et consolidé par le partage de connaissances

et de savoir-faire.

LE LOGICIEL GESFORM

GESFORM s’est enrichi d’un outil complémentaire :

GESFORM Intranet et son module GPMC. Il facilite :

> l’identification des effectifs par métier.

> la gestion actuelle et prévisionnelle des métiers

et des compétences.

> la mise en œuvre et le suivi des entretiens professionnels.

OBJECTIFS DES ATELIERS

Le Club utilisateur GESFORM est une prestation

proposée par le service Systèmes d’information de l’ANFH.

Il permet de vous tenir informé des nouvelles fonctionnalités

de GESFORM et de trouver des réponses aux sujets

que vous souhaitez aborder.

GESPLAN, réservé aux plus petites structures, assiste

les chargés de formation dans la constitution des plans

de formation, depuis le recensement des besoins jusqu’à

la prise en charge par l’ANFH.

ANIMATION

ANFH – Direction des systèmes

d’information

PUBLIC

Établissements connectés

GESFORM

DURÉE

1 journée

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Date à déterminer

ANIMATION

ANFH – Utilisateurs GESFORM

PUBLIC

Établissements connectés

GESFORM

DURÉE

½ journée – 2 ateliers / an

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Dates à déterminer

9


ORIENTATION 1 AXE 1

AFN 1 – AFR 1

CONSTRUIRE UN PROGRAMME

DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL

CONTINU (DPC)

Prévu dans la loi du 21 juillet 2009 dite loi HPST*, le développement

professionnel continu (DPC), se met actuellement en place. Ce nou -

veau dispositif nécessite encore quelques étapes clés nécessaires

pour sa mise en œuvre opérationnelle, notamment en matière de création

des instances de gouvernance à travers les Commissions Scientifiques

Indépendantes (CSI). À partir du 1 er janvier 2013, chaque professionnel

de santé devra s’inscrire dans un programme de DPC. Cette formation

porte sur l’architecture du nouveau dispositif du DPC, une nouvelle

démarche et les articulations à construire entre actions de formation

et programmes de DPC, entre plan de formation et plan de DPC.

* Loi n o 2009-879 du 21 juillet 2009

portant réforme de l’hôpital

et relative aux patients,

à la santé et aux territoires,

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Élaborer différents modèles de programmes

de DPC.

> Sélectionner les méthodes proposées

par la HAS.

> Identifier les orientations nationales

et régionales de DPC en lien avec le projet

d’établissement.

> Repérer les acteurs partenaires et les outils

institutionnels du dispositif du DPC

(directions qualité, certification, gestion

des risques, vigilances, évaluation externe

et interne des établissements et services

médico-sociaux par l’ANESM…).

> Inscrire les programmes de DPC

dans une démarche de développement

des compétences collectives.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Les critères des programmes de DPC .

Les méthodes et modalités validées par la HAS :

comment les intégrer et les combiner au sein

d’un programme de DPC.

> Procédure au sein de l’établissement à partir

de la publication de l’arrêté fixant les orientations

nationales de DPC.

> Travail de collaboration avec les acteurs

impliqués dans la certification, les vigilances,

les évaluations.

> Organisation des concertations

avec les instances représentatives

et les partenaires sociaux.

> Construction d’un plan de DPC de pôle

et du plan de DPC de l’établissement.

ANIMATION

À déterminer (choix en cours)

PUBLIC

> Personnels de soins :

cadres de santé, sociauxéducatifs

et sages-femmes,

médecins, pharmaciens

> Représentants

des comités techniques

d’établissement, comités

médicaux d’établissement,

commission soins infirmiers,

rééducation et médicotechnique,

etc.

> Personnels des services

de formation et des RH

DURÉE

2 jours (à confirmer)

LIEU

> 1 session en Délégation

Midi-Pyrénées

> 4 sessions en région

CALENDRIER

Dates à déterminer

10


AFR 2

MANAGER LA FORMATION DANS

LES ÉTABLISSEMENTS SANITAIRES,

SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX

Les transformations récentes de l’environnement sanitaire et médicosocial,

l’évolution de la réglementation de la formation professionnelle

et la mise en œuvre de la GPMC amènent à reconsidérer les rôles,

missions, fonctions et activités de la personne en charge de la formation

dans l’établissement. Dans ce contexte, l’ANFH Midi-Pyrénées propose

une action de formation pour permettre aux responsables concernés

de mieux appréhender la fonction et d’intégrer pleinement les impacts

et les enjeux de ces réformes dans le management de la formation

au quotidien.

En 2013, cette formation

s’étoffe d’un nouveau

module sur la

communication interne

adaptée à la fonction

responsable formation :

quelle stratégie et quels

moyens d’action mettre

en œuvre ?

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Situer les enjeux de la formation,

l’environnement externe et interne de la formation

professionnelle continue (le champ de la formation

professionnelle continue et les acteurs), le rôle

et le positionnement du Responsable Formation

Continue dans l’environnement sanitaire et social

et au sein de son établissement.

> Identifier, pour mettre en œuvre dans

son établissement, les différentes étapes

de construction d’un plan de formation au regard

de la politique GPMC en y associant les différents

partenaires.

> Développer des activités de conseil

et d’accompagnement des agents en mobilisant

les outils de la réforme FPTLV.

> Communiquer auprès des acteurs internes

de la formation.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Module 1

Évolution de la fonction formation

et du rôle du responsable

Module 2

Construire le plan de formation avec efficacité

Module 3

Conseil interne et plan d’action individuel

Module 4

Concevoir une communication adaptée

pour la formation

La journée du mercredi 17 avril sera animée

par l’équipe de l’ANFH qui vous présentera

les modalités d’organisation de la gestion

de votre plan et des demandes individuelles.

ANIMATION

SUD MANAGEMENT SANTÉ

PUBLIC

Chargés ou responsables

de formation. Cet axe est

prioritairement proposé

aux nouvelles personnes

chargées de la formation

continue et aux équipes

des établissements sociaux

et médico-sociaux.

DURÉE

7 jours :

2 jours + 2 jours + 3 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

18/19 fév. ; 21/22 mars ;

17/19 avril 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

11


GPMC,

regardons plus loin.


ORIENTATION 1 DÉVELOPPER, ANTICIPER ET GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES

AXE 2

INITIER ET OPTIMISER

LES DÉMARCHES DE GPMC

DANS LES ÉTABLISSEMENTS

À l’heure où le paysage sanitaire et médico-social se transforme,

les coopérations s’organisent, de nouveaux métiers apparaissent,

d’autres nécessitent de nouvelles compétences, il est indispensable

pour accompagner ces mutations de disposer d’instruments de pilotage.

Pour accompagner les politiques de Gestion Prévisionnelle des Métiers

et des Compétences des dispositifs se développent et viennent étoffer

les démarches institutionnelles et individuelles. En proposant des outils

adaptés, des dispositifs de formations qui répondent aux besoins, l’ANFH

accompagne au plus près les établissements et les agents dans ces

évolutions. Le volet GPMC se poursuit dans le cadre du partenariat avec

l’ARS, la FHF et la FEHAP et entrera dans une nouvelle phase tout en

confortant une démarche collective au niveau régional. Des dispositifs

nationaux viendront également renforcer ces démarches par des formations

s’appuyant sur des dispositifs pédagogiques innovants pour

développer les compétences et éclairer les réflexions stratégiques.

TÉMOIGNAGE

« La cartographie des métiers,

une première étape de la GPMC »

La GPMC est un des axes priorisés par le CHCP*

dans le cadre de l’actualisation du projet social.

Un comité de pilotage commun à toutes les

actions du projet social a été constitué. En tant

que chef de projet, j’ai conduit et suivi chacune

des étapes de réalisation de la cartographie

des métiers du CHCP et assuré le lien avec

les groupes de travail. Nous avons disposé d’un

accompagnement méthodologique avec échange

de pratiques entre établissements, partage d’un

vocabulaire commun, formation à la GPMC et à

la gestion de projet… Pour la cartographie de nos

métiers, nous avons travaillé sur quelques profils

(infirmier, aide-soignant, gestionnaire administratif,

technicien informatique, électricien, plombier).

Jusqu’à présent, nous pensions par grade, sans

connaître vraiment le métier des professionnels.

Ainsi, le grade d’ASH, où plusieurs fonctions sont

rattachées : hôtellerie, bio-nettoyage ou auxiliaire

de vie sociale. Cela nous a permis d’identifier près

de 70 métiers différents au CHCP, de mesurer

les écarts entre qualifications et besoins ; donc,

d’adapter les formations et de mieux anticiper les

recrutements. La reconnaissance de leur métier

permet de valoriser les personnels, de mieux

les accompagner dans leur projet professionnel,

de proposer des formations en adéquation avec

nos besoins. Le CHCP va travailler maintenant

sur les référentiels de compétences.

Pierrette MARTIN

Chargée de

développement des

ressources humaines,

CH de Saint-Gaudens

(432 lits – 800 agents)

*Centre Hospitalier Comminges

Pyrénées.

13


ORIENTATION 1 AXE 2

À LIRE

ACCOMPAGNER LA GPMC

EN MIDI-PYRÉNÉES

UN PROJET RÉGIONAL EN APPUI

AUX DÉMARCHES GPMC

Sous l’impulsion des circulaires DHOS

d’octobre 2007 et DGOS de juin 2010,

les établissements de santé ont été incités

à introduire la GPMC au cœur de leur politique

d’établissement. Le projet « Accompagner la

GPMC en Midi-Pyrénées », démarré en 2011

et porté par l’ARS, la FHF, la FEHAP et l’ANFH

Midi-Pyrénées, a pour objectif d’accompagner

les établissements de santé à la mise en œuvre

de la GPMC en favorisant une cohérence

régionale. Dans le cadre d’une démarche

collective et partenariale, les établissements

engagés dans le projet ont pu réaliser leur

cartographie en avril 2012. Le projet régional

se poursuit sur le 2 e niveau de la GPMC « intégrer

la démarche métiers-compétences ».

UNE BROCHURE D’INFORMATION

pour faire connaître le dispositif régional

et partager les travaux réalisés et les résultats

obtenus.

Ce document retrace la méthodologie proposée

et les premiers résultats obtenus :

> rappel d’une démarche collective et partenariale

en vue d’élaborer une cartographie des métiers.

> rappel des principes généraux de la GPMC.

> présentation de la méthodologie régionale.

> synthèse des résultats obtenus en termes

d’effectifs, d’analyse par métiers.

> annonce du 2 e niveau de la démarche destinée

à améliorer les pratiques RH.

Les témoignages des acteurs porteurs du projet

viennent enrichir le bilan de cette première étape.

Plaquette « Accompagner

la GPMC en Midi-Pyrénées »

Démarche régionales GPMC

2011-2012

UN APPUI POUR INTÉGRER LA DÉMARCHE

MÉTIERS-COMPÉTENCES

Cette deuxième phase s’appuie sur

un accompagnement méthodologique sur site

pour chaque établissement dans leurs pratiques

RH en matière de recrutement, gestion

des carrières et mobilités, de mise en œuvre

des entretiens professionnels, de construction

de plans de formation ciblés favorisant

les parcours professionnels et d’anticipation

des impacts des évolutions sur les métiers et les

compétences.Le dispositif s’articule autour de :

> journées de regroupement inter-établissements

pour favoriser les échanges de pratiques sur des

thématiques choisies en fonction de l’avancement

des accompagnements sur site.

> formations pour consolider le dispositif

et favoriser l’acquisition d’une méthodologie

sur la prospective « métiers ».

> formations à l’entretien professionnel

pour dynamiser le management

des ressources humaines.

14


AFR 3

PROSPECTIVE MÉTIERS

Quels sont les métiers sensibles et ceux qui émergent ?

Quelles sont les compétences critiques et celles qui vont décliner ?

Dans quelles proportions et à quelles échéances ? En tant que mode

de gestion anticipatrice, la GPMC donne des clés pour prévoir les besoins

à moyen et long terme et préparer les changements. À ce niveau de mise

en œuvre, la démarche GPMC prend toute sa dimension stratégique.

Il s’agit dès lors de trouver aujourd’hui des réponses aux problématiques

de demain concernant les métiers et les compétences et de pronostiquer

des besoins qualifiés en effectifs à moyen et long termes. Pour la fonction

RH, anticiper consiste donc à observer les évolutions qui se dessinent

dans l’environnement professionnel, dans l’établissement et sur son territoire.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Acquérir une méthode prospective métier

et l’articuler avec le projet stratégique

de son établissement. Être en mesure de :

> définir la prospective.

> identifier les enjeux d’une vision prospective.

> conduire une étude de prospective métier.

> utiliser la prospective métier comme un outil

d’aide à la stratégie.

> connaître et s’appuyer sur les réseaux de veille

et d’information.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Module 1 (2 jours)

> Situer la prospective dans le cadre d’une GPMC.

> Définir la notion de prospective.

> Réunir les conditions d’une étude prospective.

> Intégrer les méthodes et outils existant

en matière de prospective.

> Intégrer les apports des études prospectives

DGOS.

> Intégrer la démarche méthodologique utilisée.

> S’approprier les neuf variables clefs repérées

comme ayant un impact sur les RH.

> Travailler sur les signaux faibles dans le secteur

sanitaire et social.

> Commencer à appliquer cette analyse.

Module 2 (1 jour)

> Faire fonctionner un atelier prospective

à partir d’un ou deux métiers proposés

par les participants : phase exploratoire,

phase normative, idées reçues, proposition

de 5 à 10 actions concrètes.

ANIMATION

DIALOGIE

PUBLIC

Membres des comités de

pilotage des établissements

engagés dans la démarche

régionale « Accompagner

la GPMC en Midi-Pyrénées »,

membres des équipes

de direction, toute personne

susceptible de mener une

étude prospective métiers.

Pré-requis : les participants

devront maîtriser les grands

principes de la GPMC.

DURÉE

3 jours (2 jours + 1 jour)

LIEU

3 sessions décentralisées

en région

CALENDRIER

À déterminer selon

avancement de la phase 2

de l’accompagnement

15


ORIENTATION 1 AXE 2

AFR 4

L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL

La mise en œuvre dans la FPH, de l’expérimentation de l’entretien professionnel

sur la période courant de 2011 à 2013, s’inscrit dans une

dynamique de gestion des ressources humaines individuelles et collectives.

Le décret du 29 septembre 2010 en fixe les modalités de mise en œuvre ;

le modèle de compte-rendu de l’entretien profes -sionnel est publié

en annexe de l’arrêté du 29 septembre 2010. L’entretien professionnel

est un volet à part entière des politiques de GPMC et de dynamisation

du management de gestion des ressources humaines au service de

l’amélioration continue de l’offre de soins. L’ANFH, en partenariat avec

la DGOS, propose un dispositif de formation modulaire qui s’adresse

aux personnels d’encadrement en position d’évaluateurs. En complément

à cette action, les agents évalués disposent également d’une formation

à la préparation de l’entretien professionnel (cf. action suivante).

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Former les évaluateurs à la conduite de l’entretien

professionnel, avec un dispositif découpé

en 3 modules de formation distincts :

Module 1

« Acquérir les fondamentaux pour mener

un entretien professionnel »

> S’approprier les enjeux de l’entretien

professionnel et le cadre de sa mise en œuvre.

> Faire vivre et animer l’entretien professionnel

Module 2

« Parfaire ses écrits en tant qu’évaluateur »

> S’approprier le vocabulaire et maîtriser

la rédaction d’un compte-rendu sur la base du

modèle annexé à l’arrêté du 29 septembre 2010.

Module 3

« Parfaire ses pratiques d’évaluateur »

> Ancrer l’entretien professionnel dans

une pratique managériale.

> Créer un pont entre les attentes individuelles

et les besoins institutionnels (services, pôles…).

> Adopter la posture qui favorise le dialogue

et l’échange.

ELÉMENTS DE CONTENU

Module 1

« Acquérir les fondamentaux pour mener

un entretien professionnel »

Module en e-learning

> L’entretien professionnel : qu’est-ce que c’est ?

À quoi ça sert ?

> Préparer l’entretien professionnel.

> Mener l’entretien professionnel.

> Définir des objectifs.

> Rédiger le compte-rendu et mettre

en place un suivi.

Module 2

« Parfaire ses écrits en tant qu’évaluateur »

> Apprendre ou se perfectionner dans la langue

de l’entretien professionnel.

> Préparer l’entretien et rédiger le compte-rendu.

Module 3

« Parfaire ses pratiques d’évaluateur »

> Renforcer ses savoir-faire à la conduite

de l’entretien, au conseil et à la communication

(travail sur cas).

ANIMATION

NONAKA Conseil

SYMETRIX

PUBLIC

Tout cadre « évaluateur »

DURÉE

Module 1 : 3 heures

Module 2 et 3 : 1 jour chacun

LIEU

3 sessions en délégation

Midi-Pyrénées

5 sessions en région

CALENDRIER

en 2013 :

1 ère session : 21/ 22 janvier

2 e session : 12/13 mars

3 e session : 15/16 maI

Sessions en région :

à déterminer

DATES LIMITES

D’INSCRIPTION

1 ère session : 20 déc. 2012

2 e session : 11 janv. 2013

3 e session : 14 fév. 2013

16


AFR 5

FORMATION D’ANIMATEURS :

SE PRÉPARER À SON ENTRETIEN

PROFESSIONNEL

L’entretien professionnel, conduit par le supérieur hiérarchique direct,

a pour finalité l’évaluation annuelle des résultats professionnels

et des compétences de l’agent, en lien avec les savoir-faire requis

du métier et du poste ainsi qu’avec les objectifs fixés à l’année N -1.

La préparation par l’agent de son évaluation (auto-évaluation) en amont

de celle-ci, permet d’envisager l’entretien professionnel comme un temps

de dialogue et d’échange au service du développement continu des

compétences et dans la perspective de parcours professionnels

accompagnés (gestion prévisionnelle des métiers et compétences).

L’expérimentation de l’entretien

professionnel dans la FPH

(de 2011 à 2013) est prévue

par l’article 65-1 de la loi

du 9 janvier 1986. Le décret

du 29 septembre 2010 en fixe

les modalités.

Le modèle de compte-rendu

de l’entretien professionnel

est publié en annexe de l’arrêté

du 29 septembre 2010.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Co-animer des sessions de formation pour les

agents de son établissement.

> Maîtriser les concepts, les contenus constituant

le kit pédagogique.

> S’auto-évaluer en tant qu’animateur.

> Évaluer et rendre compte des résultats aux

personnes responsables et/ou commanditaires

de l’action de formation.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Consolider les connaissances sur la procédure

d’entretien professionnel.

> Animer une session de formation sur les bases

du socioconstructivisme.

> S’approprier les supports de formation

constituant le kit pédagogique.

> S’auto-évaluer en tant que formateur.

> Évaluer et rendre compte des résultats

de l’action de formation.

Mise à disposition d’un kit d’auto-formation

et d’auto-évaluation sur support électronique

Les établissements engagés dans la formation

des animateurs pourront mettre à disposition

de leurs agents un kit d’auto-formation et d’autoévaluation

« Se préparer à son entretien

professionnel ».

Ce kit pourra être accessible à tous les agents

de l’établissement. Les différents supports

pédagogiques qui le composent (films, quiz,

glossaire) leur permettront de parfaire leurs

connaissances de l’entretien professionnel

et de s’y préparer efficacement

en toute autonomie.

ANIMATION

GRIEPS

PUBLIC

Cadres ou tout agent

souhaitant s’investir dans

une activité de formation

auprès de ses collègues.

Action de formation

en binôme.

DURÉE

1 jour

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

4 groupes prévus

Dates à déterminer

17


ORIENTATION 1 AXE 2

CTR 6

DIRECTRICES ET DIRECTEURS

D’ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX

ET MÉDICO-SOCIAUX

SÉMINAIRE

Confrontées à des mutations profondes – sociales, réglementaires,

tarifaires… – les structures accueillant des personnes âgées en perte

d’autonomie sont appelées à adapter leurs projets, leurs organisations,

leurs réseaux, les compétences de leurs équipes…

Devant l’ensemble de ces injonctions, quelques fois contradictoires,

les directeurs de ces établissements peuvent être en difficulté

pour définir des priorités d’actions au regard des enjeux et des moyens

humains, architecturaux, financiers… dont ils disposent.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

En résidentiel sur 1,5 jours, ce séminaire

des directrices et directeurs d’établissements

sociaux et médico-socaiux a pour objectifs

de leur ouvrir un espace et un temps privilégié

pour partager leurs expériences et réflexions

de manager de terrain, de leur apporter des clés

de lecture des différentes contraintes mais

aussi opportunités qu’ils sont invités à relever,

de leur permettre un questionnement sur

l’organisation de leurs choix stratégiques.

ELÉMENTS DE CONTENU

L’objectif de ce séminaire sera de permettre

aux directrices et directeurs de :

> Répertorier, classer, prioriser les différents

enjeux stratégiques et organisationnels auxquels

leur établissement est confronté.

> Identifier des axes de projet faisant cohérence

et sens.

> Construire une communication susceptible

de porter et faire partager quelques éléments

de vision commune entre les différentes

composantes et partenaires de l’établissement.

ANIMATION

À définir

PUBLIC

Directrices et directeurs

d’établissements sociaux

et médico-socaiux

DURÉE

1 jour ½

LIEU

Séminaire en résidentiel

CALENDRIER

Dates à déterminer

18


AFC 1

ADAPTATION À L’EMPLOI

DES ADJOINTS DES CADRES HOSPITALIERS ET

DES TECHNICIENS SUPÉRIEURS HOSPITALIERS

La formation d’adaptation à l’emploi des adjoints des cadres hospitaliers

et des techniciens supérieurs hospitaliers s’inscrit dans le contexte

réglementaire de l’arrêté du 1 er octobre 1991. Le décret du 14 juin 2011

modifie les dispositions statutaires des personnels administratifs de

catégorie B et le décret du 27 juin 2011 celles du corps des techniciens

supérieurs hospitaliers. Les arrêtés fixant l’organisation et le contenu de

la formation d’adaptation à l’emploi des ACH et des TSH ne sont pas parus

à ce jour. Le programme de formation est susceptible de modification

en fonction du nouveau programme attendu. Les contenus des modules

1 et 2 sont conformes à l’arrêté de 1991.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Cette formation d’adaptation à l’emploi

s’inscrit dans un dispositif commun aux adjoints

des cadres et techniciens supérieurs hospitaliers.

> Appréhender une approche globale du système

de santé, des structures, du métier, en vue

de faciliter l’adaptation aux évolutions.

> Réactualiser les connaissances.

> S’approprier les outils de management,

de communication et de gestion.

> Comprendre les évolutions des structures

et des métiers.

> Favoriser la réflexion sur le métier, la fonction

et le positionnement du cadre.

> Aider au développement personnel.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Module 1

Appréhender le fonctionnement de l’hôpital

et comprendre son environnement

> Les enjeux des réformes hospitalières

en cours et leurs impacts sur le fonctionnement

des établissements sanitaires et médico-sociaux.

> Les nouvelles règles de financement.

> Les achats publics.

> Les principes fondamentaux de la gestion

du personnel.

> Qualité et gestion des risques.

Module 2

Développer des capacités personnelles

de communication et de management

> Management et rôle de l’encadrement.

> Améliorer l’organisation et la gestion de l’activité.

> Inscrire les actions dans un projet collectif

institutionnel.

> S’initier aux méthodes et outils de management

opérationnel.

> Conduite de projet de changement.

> Maîtrise des nouveaux outils de l’activité

de gestion.

ANIMATION

CRP Consulting

PUBLIC

Adjoints des cadres

hospitaliers et techniciens

supérieurs hospitaliers

stagiaires

DURÉE

8 jours en 2012 et en 2013

LIEU

CRP Consulting

Toulouse Technoest

17, av. St-Martin-de-Boville

31130 BALMA

CALENDRIER

Module 1 : en 2012

Du 19 au 21 septembre

Du 22 au 24 octobre

Du 19 au 20 novembre

Module 2 : en 2013

Du 4 au 6 février

Du 26 au 28 mars

Du 13 au 14 mai

19


Parcours

professionnels,

ouvrons les portes.


ORIENTATION 1 DÉVELOPPER, ANTICIPER ET GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES

AXE 3

ACCOMPAGNER LA MOBILITÉ

INTERNE PAR LA CONSTRUCTION

DE PARCOURS PROFESSIONNELS

En 2013, l’ANFH Midi-Pyrénées renforce son axe destiné à mieux

accompagner la mobilité interne et le recrutement externe, par la mise

à disposition de formations et de financements en direction de publics

spécifiques. Nous avons souhaité consolider l’articulation entre les

différents dispositifs présentés pour les inscrire dans un continuum

de progression et d’évolution professionnelle : la formation aux savoirs

professionnels de base s’adresse aux agents de faible niveau de qualification,

« travailler auprès des personnes âgées » concerne plus particulièrement

les ASH en poste ou les nouveaux personnels peu qualifiés

travaillant en gériatrie. Le dispositif VAE continue d’assurer la sécurisation

financière des démarches de valorisation de l’expérience acquise pour

les agents de catégorie C, toutes filières confondues. L’accompagnement

des personnels en situation d’inaptitude professionnelle est maintenu

au travers de la formation des référents « handicap » et une nouvelle

thématique autour de la prévention des RPS vous est proposée.

TÉMOIGNAGE

« La lecture et l’écriture pour

mieux s’intégrer en équipe »

« L’organisation du travail à la blanchisserie

du CHU de Toulouse est relativement complexe.

Quatre-vingt personnes d’horizons différents sont

affectés à ce service et environ 10 % d’entre eux

ont des difficultés à s’exprimer en français, à l’oral

comme à l’écrit. Or la communication est

essentielle pour bien s’intégrer au service,

travailler ensemble dans de bonnes conditions.

Comme souvent dans ce genre de situation,

les personnes qui sont en difficulté le cachent,

elles éprouvent de la honte et il est très difficile

de les identifier. Par ailleurs, il y a de plus en

plus de machines à utiliser dans nos métiers,

d’où la nécessité de savoir lire…

La directrice de la formation à l’hôpital connaissait

ces difficultés et m’a parlé de la formation ANFH

sur les savoirs de base. J’ai saisi l’occasion.

J’ai pu constater que les trois agents qui ont suivi

cette formation l’ont très bien perçue. Elle a facilité

leur intégration dans l’équipe et lorsqu’ils sont

en difficulté, ils parviennent davantage à l’exprimer

à leurs collègues. D’où un travail de meilleure

qualité, dans une meilleure ambiance. Depuis,

trois autres agents ont demandé à suivre cette

formation. »

Marc DRENZEN

Responsable industriel

fonction

linge/stérilisation

CHU Toulouse

(2900 lits – 14000 agents)

21


ORIENTATION 1 AXE 3

INFO

DISPOSITIF DE SÉCURISATION DES

PARCOURS QUALIFIANTS PAR LA VAE

VALORISER SON EXPÉRIENCE

Pour favoriser l’accès à la qualification des agents de catégorie C

par des dispositifs adaptés et personnalisés, les Instances Régionales

ont souhaité poursuivre et étendre leur soutien financier sur des dispositifs

d’accompagnement à la VAE : mise à disposition des établissements et

de leurs agents d’un fonds mutualisé destiné à sécuriser financièrement

des parcours qualifiants ; conventionnement avec l’Éducation nationale

pour une ingénierie d’accompagnement et de coordination du réseau

régional des Greta par le dispositif académique de validation des acquis.

Cette action bénéficie

du soutien financier du Conseil

régional de Midi-Pyrénées

POUR QUELS DIPLÔMES ?

Six diplômes prioritaires ont été identifiés :

> DE Aide-soignant.

> DE Auxiliaire de vie sociale.

> DE Aide médico-psychologique

> Titre d’agent de stérilisation en milieu hospitalier.

> CAP agent polyvalent de restauration.

> CAP assistant technique en milieux familial

et collectif.

> BAC pro. accompagnement, soins et services

à la personne en structure.

EN QUOI CELA CONSISTE ?

> Un diagnostic préalable à l’accompagnement

aide le candidat à analyser sa motivation

et la faisabilité du projet [diagnostic 2 heures].

> L’accompagnement fournit une aide méthodologique

pour réaliser le dossier de présentation

de l’expérience dans le cadre d’entretiens

individuels et collectifs et prépare à l’entretien

avec le jury [accompagnement 24 heures].

> Un diagnostic post-VAE permet de faire le point

à l’issue de la démarche, en cas de non validation

ou de validation partielle [diagnostic 2 heures].

COMMENT DEMANDER

VOTRE FINANCEMENT ?

Les établissements intéressés sont invités

à communiquer à l’ANFH les candidatures

qu’ils souhaitent inscrire dans le dispositif.

Chaque parcours, financé par le fonds mutualisé,

fait l’objet d’un conventionnement entre

l’établissement et le DAVA.

Un PASSEPORT VAE est également remis au

candidat. Ce document constitue la fiche de

liaison entre les différents acteurs et il appartient

au candidat de le mettre à jour tout au long

de son parcours VAE.

PUBLIC

Agents de catégorie C

toutes filières confondues

22


AFR 6

TRAVAILLER AUPRÈS

DES PERSONNES ÂGEES

ITINÉRAIRE ASH ET INTÉGRATION

DES NOUVEAUX PERSONNELS

PEU QUALIFIÉS

L’allongement de la durée de la vie et la volonté des personnes encore

valides de rester à leur domicile ont modifié le profil des résidents et des

patients accueillis dans les établissements médicaux et médico-sociaux.

Dans ce contexte, l’enjeu de la professionnalisation des ASH et ASHQ

réside dans une dynamique de valorisation au regard du cadre particulier

d’exercice professionnel.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’objectif général de cette formation vise

l’autonomie des ASH, c’est-à-dire la capacité à :

> Redonner du sens, revaloriser son travail

au quotidien.

> Prendre de la hauteur, avoir une vision

globale de son emploi.

> Développer une intelligence pratique

des situations.

> Se situer dans une organisation,

dans une chaîne de travail.

ELÉMENTS DE CONTENU

> Connaître l’environnement médico-social

et le métier d’agent des services hospitaliers –

l’institution et le rôle de l’ASH.

> Comprendre et accompagner la personne

âgée – la personne âgée et le rôle de l’ASH.

> Se positionner dans l’équipe – l’équipe de travail

et le rôle de l’ASH.

> Entrer en relation avec le résident et sa famille –

le résident et sa famille et le rôle de l’ASH.

ANIMATION

AMS Grand Sud

PUBLIC

ASH – ASHQ et nouveaux

personnels peu qualifiés

travaillant auprès des

personnes âgées

DURÉE

8 jours (4 × 2 jours)

CALENDRIER

2013 :

Jeudi 28 et vendredi 29 mars

Jeudi 11 et vendredi 12 avril

Jeudi 23 et vendredi 24 mai

Jeudi 20 et vendredi 21 juin

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

jeudi 20 décembre 2012

23


ORIENTATION 1 AXE 3

AFR 7 ET 8

COMPÉTENCES ET SAVOIRS

PROFESSIONNELS DE BASE

L’évolution des activités de soin et de prise en charge des patients

accueillis dans les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux

nécessite pour les personnels de catégorie C de mobiliser des connaissances

et des savoirs de base, qui sont par ailleurs indispensables au

développement de leurs qualifications leur permettant d’évoluer dans leur

fonction. Parce que ces agents forment un maillon important de la chaîne

de prise en charge des patients, l’acquisition de savoirs de base constitue

un préalable à la qualité et sécurité attendues des malades, résidents

ou usagers et de leurs familles.

OBJECTIFS DES FORMATIONS

SAVOIRS DE BASE GÉNÉRAUX

La formation proposée s’adresse aux

agents de faible niveau de qualification.

Elle s’inscrit dans une démarche de préqualification

des agents les plus éloignés

de la formation soit dans une perspective

d’une pérennisation sur un poste ou une filière,

soit dans une perspective de sécurisation

des parcours professionnels en favorisant

ou en maintenant l’employabilité et l’autonomie.

Elle peut constituer un préalable à l’engagement

des agents dans un parcours qualifiant.

Les objectifs de cette formation visent l’acquisition

de compétences clés en situation professionnelle

permettant aux agents de :

> Répondre aux exigences des démarches

qualité mises en oeuvre dans les établissements.

> Accéder à la qualification et développer

l'employabilité.

> Participer à l'amélioration de la sécurité

des services rendus, de l'organisation du travail

et du fonctionnement des équipes.

OBJECTIFS DES FORMATIONS

SAVOIRS APPLIQUÉS

À L’OUTIL BUREAUTIQUE

Les objectifs de formation et pédagogiques

visent l’acquisition d’une maîtrise suffisante

de l’outil bureautique pour travailler de façon

autonome sur un poste informatique.

La validation des 4 modules proposés conduit

à l’obtention du Passeport de compétences

informatique européen (PCIE) qui est le standard

international de certification et de validation

des compétences de base en informatique.

Soutenu par l’Union européenne, le PCIE évalue

et valide, par un système de tests, l’aptitude

de tout utilisateur à pratiquer l’outil informatique

dans le cadre professionnel.

Pour des informations complémentaires,

visitez le site du PCIE http ://www.pcie.tm.fr/

DEUX MODULES

AFR 5

Savoirs de base généraux

AFR 6

Savoirs appliqués à l’outil

bureautique

24


AFR 7

SAVOIRS DE BASE

GÉNÉRAUX

AFR 8

SAVOIRS APPLIQUÉS

À L’OUTIL BUREAUTIQUE

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Avant le démarrage de la formation, un entretien est prévu

avec chacun des participants. L’objectif de cet échange est

de pouvoir mesurer les attentes des agents et leurs besoins

en savoir de base. Cette « pré-évaluation » sera affinée le jour

du démarrage de la formation et fera l’objet d’une grille

d’objectifs individualisés qui sera contractualisée avec

le stagiaire à l’issue du premier module.

> La communication avec l’équipe et l’écoute du patient,

de l’usager et de sa famille.

Ce module aborde différentes situations de communication

rencontrées dans le cadre de l’activité. Il s’agit pour le stagiaire,

d’étendre son champ lexical, de connaître le vocabulaire de

base propre à son domaine professionnel et d’être en capacité

d’établir une communication adaptée au public en tenant

compte des codes et usages de l’autre.

> L’application des règles d’hygiène et de sécurité.

Ce module répond au développement de modes de « lecturerepérage

» (signalisation, consignes, étiquettes et fiches

produits) dans la vie quotidienne et professionnelle, du rai -

sonnement mathématique (proportionnalité, règle de trois)

et de la numération (nombres entiers et décimaux).

> L’organisation du travail.

Ce module invite le stagiaire à mieux s’organiser dans le temps

et dans l’espace et à planifier ses activités.

ANIMATION

AMS Grand Sud

PUBLIC

Tout agent de catégorie C occupant

des postes d’agents d’entretien,

administratifs, d’accueil, d’ouvriers

ou agents des services logistiques.

Personnels titulaires et contractuels,

salariés de droit privé, sans

formation de base ou avec une

formation ancienne sur la maîtrise

de l’écrit et de l’oral.

DURÉE

2 sessions de 6 jours (3 × 2 jours)

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

1 ère session : en 2013

Lundi 18 et mardi 19 février

Lundi 18 mars et mardi 19 mars

Lundi 15 avril et mardi 16 avril

2 e session : en 2013

Lundi 23 et mardi 24 septembre

Lundi 21 et mardi 22 octobre

Lundi 18 et mardi 19 novembre

DATES LIMITES

D’INSCRIPTION

1 ère session :

Jeudi 20 décembre 2012

2 e session :

Mardi 25 juin 2013

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Découvrir l’environnement Windows et organiser

le « bureau », gérer les dossiers et les périphériques.

> Utiliser le tableur Excel et ses principales fonctionnalités.

> Utiliser le traitement de texte Word, mettre en forme

et modifier des documents.

> Naviguer sur Internet (recherche d’information,

création de favoris…).

> Communiquer par messagerie électronique et organiser

sa boîte de courriers électroniques.

Cette action de formation s’appuie sur le programme du PCIE.

À l’issue de la formation, les participants seront invités à valider

le Passeport de compétences informatique européen.

Le PCIE est un standard international de certification

et de validation des compétences de base en informatique.

L’obtention du PCIE valide l’aptitude de tout utilisateur

à pratiquer l’outil informatique dans le cadre professionnel.

ANIMATION

FORMAT Différence

PUBLIC

Tout agent non familiarisé avec l’outil

bureautique ou souhaitant en acquérir

une maîtrise suffisante pour être

autonome.

DURÉE

2 sessions de 8 jours + ½ journée

Passage PCIE

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

1 ère session : en 2013

Lundi 4 et mardi 5 février

Jeudi 21 et vendredi 22 février

Jeudi 14 et vendredi 15 mars

Lundi 8 et mardi 9 avril

Mercredi 10 avril matin

2 e session : en 2013

Jeudi 19 et vendredi 20 septembre

Jeudi 3 et vendredi 4 octobre

Jeudi 24 et vendredi 25 octobre

Mercredi 20 et jeudi 21 novembre

Vendredi 22 novembre matin

DATES LIMITES

D’INSCRIPTION

1 ère session :

Jeudi 20 décembre 2012

2 e session :

Vendredi 21 juin 2013

25


ORIENTATION 1 AXE 3

AFR 9

RÉFÉRENT

HANDICAP

Les politiques du handicap, menées dans les établissements, s’intègrent

dans un champ plus vaste de GPMC où les problématiques de reclassement

des agents en situation d’inaptitude professionnelle deviennent

de plus en plus prégnantes avec l’allongement de la durée du travail

et le vieillissement démographique du personnel. Dans ce cadre,

les services RH renforcent leurs compétences en se dotant de personnel

désigné « référent handicap » chargé de mettre en œuvre la politique

de maintien dans l’emploi occupé (aménagement du poste de travail)

ou de réfléchir à un reclassement d’agent en situation d’inaptitude

professionnelle.

La loi du 11 février 2005,

pour l’égalité des droits et

des chances, la participation

et la citoyenneté des personnes

handicapées, réaffirme les droits

fondamentaux des personnes

handicapées et apporte de nombreux

changements et avancées.

Dans la fonction publique,

elle crée le Fonds pour l’insertion

des personnes handicapées

« qui a pour mission de favoriser

l’insertion professionnelle

et le maintien dans l’emploi

des personnes handicapées

au sein des trois fonctions

publiques ».

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Contribuer à l’animation de la démarche

handicap.

> Sensibiliser et informer les acteurs et les agents

sur le handicap.

> Suivre et évaluer les actions mises en œuvre

en faveur des agents handicapés.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Comprendre la notion de handicap.

> Savoir différencier les notions d’handicapé

et de travailleur handicapé.

> Connaître les acteurs intervenants

dans ce champ.

> Comprendre le cadre dans lequel s’inscrit

la loi du 11 février 2005.

> Présentation de la démarche « Handicap »

au sein de son établissement.

> Sensibiliser et informer les agents.

> Accompagner les agents handicapés.

> Maintien dans l’emploi.

> Suivi des actions initiées dans le cadre

de la politique de handicap.

ANIMATION

MAGELLIS Consultants

PUBLIC

Personnel en charge

de la mise en œuvre

des actions de reclassement

des agents en situation

d’inaptitude professionnelle

et du suivi de leur dossier.

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Lundi 21 et mardi 22

octobre 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Mardi 23 juillet 2013

26


AFR 10

PRÉVENTION DES RPS

ET BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

L’évolution du contexte économique et social a considérablement impacté

ces dernières décennies les organisations et collectifs de travail ainsi que

la perception et exigences des patients et des familles vis-à-vis de la prise

en charge attendue.

Pour les professionnels, ces évolutions engendrent régulièrement des

situations de tensions et de stress entraînant des difficultés dans l’exercice

même de leurs fonctions allant parfois jusqu’à créer des risques sur leur

équilibre physique et mental.

L’identification et la prévention des risques psychosociaux dans le cadre

d’une réflexion globale de management est essentielle dans

nos organisations complexes.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Clarifier les enjeux pour l’établissement

à s’engager dans une démarche de prévention

des RPS.

> Connaître le cadre réglementaire et identifier

les responsabilités des acteurs.

> Identifier et s’approprier l’ensemble des

facteurs de risque pour cibler au bon niveau

les actions.

> Clarifier les incontournables de la prévention

à mettre en place.

> Identifier les outils réalistes à mettre en œuvre.

> Maîtriser les fondamentaux de management

de projet pour mettre en place la prévention

des RPS.

> Identifier les mécanismes et dispositions

complémentaires.

ELÉMENTS DE CONTENU

> Les enjeux des RPS au sein des

établissements, définition, conséquences.

> La réglementation et la jurisprudence.

> Les facteurs de RPS : leviers de la prévention

primaire.

> Les principes de prévention des RPS,

les acteurs et instances, les 3 niveaux,

les 3 approches.

> Les outils et démarches de prévention des

RPS et leurs conditions de mise en œuvre.

> Le mode projet : pilotage, communication,

structuration…

> Retours d’expérience à partir des travaux

réalisés et des actions engagées.

> L’évaluation du dispositif de prévention.

ANIMATION

APAVE SUDEUROPE

PUBLIC

DRH, personnel

d’encadrement, médecins

du travail, CHSCT

DURÉE

3 jours (2 jours + 1 jour)

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 16 et vendredi 17 mai

+ jeudi 20 juin 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Vendredi 15 février 2013

27


Cadres, évaluons

les pratiques pour

progresser


ORIENTATION 2 PRÉPARER AUX ÉVOLUTIONS DES MÉTIERS

AXE 1

RENFORCER

LE POSITIONNEMENT DU CADRE

L’ANFH Midi-Pyrénées propose depuis de nombreuses années

aux personnels d’encadrement des temps de décryptage de grandes

réformes sanitaires, médico-sociales et sociales. Les cadres accompagnent

les mutations des institutions. Ils portent les multiples évolutions

(technologique, scientifique, démographique, managériale, qualitative…)

qui impactent leurs missions et sont partie prenante du changement

à l’œuvre. Mais si les cadres doivent être capables d’accompagner ces

mutations, ils doivent aussi gérer les petits changements et impondérables

du quotidien, « les petits tremblements du quotidien »*. Cet axe, spécifique

aux cadres de proximité, vous propose un parcours de 8 modules de

formations de 2 à 3 jours chacun, de l’accompagnement du changement

au management éthique. Initié en 2012 dans son organisation modulaire,

cet itinéraire a permis à plus de 50 cadres, sur la centaine d’inscrits,

de participer à un ou plusieurs modules de formation. En 2013, ce parcours

s’étoffe d’un nouveau module sur la qualité de vie au travail et le rôle

du cadre dans les démarches de prévention des risques. Un cycle annuel

de conférences complétera ce dispositif de formation.

*

Christophe CHABIN,

Nonaka Conseil

TÉMOIGNAGES

Muriel Abriac et Anne-Marie Combourieu

ont toutes deux suivi la formation modulaire

« itinéraires cadres » proposée par l’ANFH.

Les directrices de leurs deux établissements,

proches géographiquement, ont en effet la volonté

de mutualiser certains moyens et d’échanger

les pratiques. De plus, elles étaient toutes deux

nouvellement embauchées au moment de

la formation. L’une n’avait pas d’expérience

de la fonction publique hospitalière, l’autre

n’avait jamais travaillé en Ehpad…

Anne-Marie COMBOURIEU « L’intérêt de cette

formation modulaire est de nous permettre de

nous interroger sur nos pratiques, de sortir la tête

du quotidien et de nous repositionner sur notre vrai

rôle de cadre. Qu’il s’agisse de management pur,

d’évaluation du personnel ou de dynamique

qualité, les formations nous ont permis d’échanger

avec d’autres professionnels, d’analyser notre

fonctionnement, et de voir comment et où nous

améliorer. »

Muriel ABRIAC « J’ai eu la chance de suivre

les sept modules. À partir du moment où on

appréhende son mode de fonctionnement, on peut

construire son “immeuble de cadre”, monter ses

murs de système de management. En échangeant

avec d’autres, qu’ils viennent de maisons d’accueil

spécialisées, de centre hospitaliers ou d’Ehpad,

on s’aperçoit que l’on peut être confrontés aux

mêmes problèmes. Et que l’on peut trouver

des solutions. »

Muriel ABRIAC

Cadre à l’Ehpad

la Roussilhe,

Entraygues-sur-Truyère

(96 lits – 56 agents)

Anne-Marie

COMBOURIEU

Cadre à l’Ehpad

de Mur-de-Barrez

(100 lits – 55 agents)

29


ORIENTATION 2 AXE1

AFR 11

ITINÉRAIRE DE FORMATION

DES PERSONNELS D’ENCADREMENT

Depuis plusieurs années, l’ANFH Midi-Pyrénées s’engage dans

la formation des cadres de proximité. Aujourd’hui, les formations

à l’encadrement accompagnent un métier en profonde mutation

quels que soient les domaines et secteurs d’activité.

Les contextes de réforme hospitalière, la mise en place des pôles,

le nouveau dispositif universitaire (LMD), requièrent des compétences

ou des savoir-faire sur les aspects managériaux et ont profondément

renouvelé l’enjeu de la formation de ces personnels : cadres de santé,

ingénieurs hospitaliers, techniciens supérieurs hospitaliers, attachés

d’administration hospitalière et adjoints des cadres hospitaliers.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Appréhender les mutations du secteur sanitaire

et social, dans un environnement en constante

évolution.

> Se positionner dans sa fonction cadre (cadre

de proximité/cadre stratégique).

> Développer ses compétences managériales

(appréhender sa responsabilité d’équipe dans une

éthique professionnelle ; repérer ce qui fait sens).

> Favoriser une mise en œuvre terrain des

apports de la formation.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Ce parcours modulaire et à la carte répond

aux besoins spécifiques de chaque cadre.

Les contenus de ce parcours, sous forme

de renforcement et de consolidation aux

problématiques rencontrées par les cadres

hospitaliers, porteront sur 3 axes principaux :

> Un axe managérial : le manager et son équipe.

> Un axe organisationnel : organisation

hospitalière et positionnement du cadre.

> Un axe relationnel : connaissance de soi

et relations avec ses collaborateurs.

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

PUBLIC

Tout cadre

30


Module 1 (2 jours)

Développer ses compétences managériales

pour accompagner le changement

À partir d’un cas pratique, construit par le formateur,

aborder concrètement l’accompagnement

individuel et collectif du changement au sein

de son équipe et trouver ensemble des postures

et des solutions managériales adaptées.

Module 2 (3 jours)

Favoriser et développer le travail collaboratif

> Développer des relations de travail confiantes.

> Définir la collaboration.

> Faire émerger la collaboration.

> Utiliser la motivation comme moteur

de la collaboration.

> Gérer les conflits dans la collaboration.

Module 3 (3 jours)

Animer la dynamique qualité et contribuer

à la gestion des risques

> Maîtriser et faire partager les enjeux qualité

certification et gestion des risques auprès

de son équipe.

> Valoriser les dispositifs d’évaluation dans

une démarche de progrès.

Module 4 (2 jours + 1 jour)

Prévenir et résoudre les situations

conflictuelles : le rôle du cadre de proximité

> Repérer pour anticiper une situation tendue

ou conflictuelle.

> Analyser les causes des tensions

et leurs conséquences.

> Désamorcer les tensions par des

techniques de communication adaptées.

> Se positionner en tant que cadre.

> Gérer des conflits ouverts (individuels

ou collectifs) par la négociation ou la médiation.

> Rétablir un climat positif après le conflit.

> Conserver un bon climat dans l’équipe.

Module 5 (2 jours)

Optimiser la gestion du circuit patient pour

favoriser l’efficience des prises en charge

> Appréhender sa mission d’encadrement dans

le développement des collaborations internes et

des coopérations externes nécessaires aux prises

en charge pluridisciplinaires et efficientes

des patients, résidents et usagers.

Module 6 (2 jours)

Évaluer les compétences individuelles

et collectives de son équipe pour progresser

ensemble

> Appréhender l’enjeu du développement

des compétences de son équipe et être capable

d’évaluer ses collaborateurs.

> Utiliser les entretiens professionnels pour

développer les compétences individuelles

et collectives de son équipe.

Module 7 (2 jours)

Inscrire sa pratique dans un management

éthique

> Clarifier la notion d’éthique et les enjeux

de l’éthique.

> Identifier les valeurs et comportements associés

à un management éthique.

> Appréhender l’impact de la dimension

personnelle sur les valeurs et les comportements.

> Inscrire sa pratique dans un cadre éthique.

> Élaborer ses axes d’évolution personnelle.

Module 8 (2 jours)

Qualité de vie au travail

> Identifier le concept de la qualité

de vie au travail.

> Identifier les risques qui entravent

le bien-être au travail.

> Que mettre en oeuvre au niveau managérial.

> Influence des modes de management.

> Maîtriser les enjeux de la reconnaissance

au travail.

ANIMATION/

CALENDRIER

Module 1

Nonaka Conseil

Mercredi 23 et jeudi 24

janvier 2013

Module 2

GRIEPS

Mardi 26, mercredi 27

et jeudi 28 mars 2013

Module 3

CRP Consulting

Lundi 27, mardi 28

et mercredi 29 mai 2013

Module 4

A’tout Public

Mardi 10, mercredi 11

septembre et mardi 1 er

octobre 2013

Module 5

GRIEPS

Lundi 7 et mardi 8

octobre 2013

Module 6

ISTHEIS Conseil

Lundi 18 et mardi 19

novembre 2013

Module 7

INFORELEC

Jeudi 12 et vendredi 13

décembre 2013

Module 8

FORMAVENIR

PERFORMANCES

Jeudi 13 et vendredi 14

juin 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

31


ORIENTATION 2 AXE1

CTR 7

ENCADREMENT

CYCLE DE CONFÉRENCES

Dans l’environnement complexe des mutations en cours des secteurs

sanitaire, social et médico-social, les conférences encadrement

sont des temps privilégiés de rencontre et de dialogue entre cadres de

terrain autour d’une thématique d’actualité qui interroge le positionnement

au quotidien de l’encadrement de proximité.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Permettre aux participants d’appréhender

les mutations et évolutions des secteurs

sanitaire et social et de resituer leur

positionnement dans le cadre de ces évolutions.

Ces rencontres ont également pour objectif

de favoriser les échanges autour des thèmes

d’actualité.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Conférence 1

> Faire émerger la performance d’une équipe

professionnelle : l’enjeu nouveau du cadre

de santé.

Intervenante : Chantal RENAUDINEAU,

Consultante CNEH

Conférence 2

> Le développement professionnel continu :

des retours d’expérience ?

Intervenantes : Anne DARDEL, Chargée de mission

DGOS et Claudie FARO, Consultante CNEH

Conférence 3

> Coopération entre professionnels

de santé – Pratiques avancées

Intervenants : Richard BARTHES et Christine

CEAUX, Experts CNEH, CHU Toulouse

ANIMATION

CNEH

PUBLIC

Tout cadre

DURÉE

½ journée de 10h00 à 13h00

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Conférence 1

Jeudi 4 avril 2103

Conférence 2

Jeudi 12 septembre 2013

Conférence 3

Mardi 26 novembre 2013

DATES LIMITES

D’INSCRIPTION

Conférence 1

Vendredi 11 janvier 2103

Conférence 2

Vendredi 14 juin 2013

Conférence 3

Vendredi 6 septembre 2013

32


CTR 8

« MOBILISER LES COMPÉTENCES

INDIVIDUELLES, ORGANISER

LA COMPÉTENCE COLLECTIVE

DANS SON SERVICE » CONFÉRENCE

L’inscription dans une démarche de GPMC nécessite l’évaluation

des compétences disponibles par rapport aux compétences requises.

L’encadrement et particulièrement les cadres de proximité, sont appelés

à identifier ces écarts et à préconiser dans le périmètre de la politique

managériale de l’établissement, les accompagnements et les parcours

susceptibles de les réduire. Ils doivent dès lors mobiliser les compétences

individuelles tout en organisant en parallèle la compétence collective.

OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

> Appréhender les enjeux de la gestion

des compétences dans notre environnement

en mutation.

> Faire le point sur les notions de compétence

individuelle, compétence collective.

> Utiliser l’entretien professionnel comme un outil

de management.

> Mieux appréhender ses marges de manœuvre

dans le contexte particulier de son établissement.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Cette journée, en cours de construction, fera

appel à des intervenants pour préciser les

concepts en jeu et à des expériences dans et

hors du champ de la santé sur cette thématique.

ANIMATION

À définir

PUBLIC

Tout cadre

DURÉE

1 journée

LIEU

À préciser ultérieurement

CALENDRIER

À définir

33


Métiers, musclons

nos compétences.


ORIENTATION 2 PRÉPARER AUX ÉVOLUTIONS DES MÉTIERS

AXE 2

RENFORCER

LES COMPÉTENCES MÉTIERS

Les métiers de la fonction publique hospitalière sont nombreux et couvrent

des champs professionnels très larges (plus de 200 métiers aujourd’hui

répertoriés dans le répertoire des métiers de la FPH). Depuis plusieurs

années, les formations proposées concernent les métiers du soin

et de la gériatrie (éthique, bientraitance, soins auprès des patients présentant

des troubles du comportement…). Initiée en 2012, la thématique

du développement durable est maintenue avec une action en direction

des acheteurs et l’autre en direction des personnels souhaitant appréhender

la mise en œuvre de pratiques de développement durable

dans leur établissement. Avec l’appui financier de l’ARS, la formation

des techniciens de l’information médicale se poursuit par un dispositif

qualifiant conduisant à l’obtention d’un diplôme universitaire.

Enfin, les nouvelles modalités formatives de FOAD favorisent des

parcours personnalisés de formation à la gestion des risques infectieux.

À noter que ce dispositif continue de s’enrichir de nouveaux modules

(gants et masques en 2012).

TÉMOIGNAGE

« Améliorer la qualité du recueil

de l’information médicale »

« Je travaille au sein du service de soins de suite

et de réadaptation. Dans le cadre du PMSI*, qui

mesure l’activité et les ressources des établissements,

je suis chargée de la saisie du codage et

des données médicales. Nous avons mis en place

l’organisation du PMSI dès 1999 dans l’établissement.

Cependant, avec l’arrivée progressive de la

tarification à l’activité (T2A), une adaptation au

poste des techniciens d’information médicale a été

jugée nécessaire. L’ANFH a organisé des formations

dans ce sens en lien avec l’Agence régionale

de santé. Cette formation est construite pour

s’adapter aux hôpitaux locaux et a permis à

chacun de travailler sur son établissement. Ainsi,

outre les deux jours par mois de formation sur site

de mars à juin 2012, 50 heures ont été dégagées

de notre temps de travail pour que nous réalisions

un audit interne : état des lieux, analyse de nos

forces et nos faiblesses, proposition d’amélioration

de l’organisation du recueil de l’information

médicale. En réalisant cet audit, j’ai rencontré tous

les intervenants, j’ai pu constater que je faisais

partie intégrante d’une équipe, et me positionner

par rapport à ma direction… Mon objectif était

d’améliorer la qualité du recueil des actes pratiqués

à l’extérieur, notre établissement travaillant

en lien avec le CH de Foix. Et je constate des

améliorations : une meilleure traçabilité et

donc un codage optimisé des actes médicaux. »

Sandrine ROUZAUD

Secrétaire médicale

au centre hospitalier

d’Ax-les-Thermes

(50 lits SSR – 60 lits

Ehpad – 130 agents)

* Programme de médicalisation

des systèmes d’information.

35


ORIENTATION 2 AXE 2

AFR 12 ET 13

FORMATION DES TECHNICIENS

D’INFORMATION MÉDICALE

Contexte

L’agence régionale de santé (ARS), la fédération hospitalière régionale

(FHR), la fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne

(FEHAP) et l’ANFH Midi-Pyrénées ont organisé, en 2012, un cycle

de formation d’adaptation au poste de travail en direction des agents

des établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) exerçant

la fonction de technicien d’information médicale (TIM). En 2013, notre

action partenariale se poursuit et conduit à proposer aux établissements

d’inscrire les personnels TIM dans un cursus qualifiant permettant l’accès

à un diplôme universitaire.

Un métier en évolution

Dans un contexte de réformes hospitalières, le recueil de l’activité

et son codage sont stratégiques à la fois du point de vue économique

et du point de vue médical. Plusieurs facteurs d’évolution impactent

le métier : des évolutions démographiques (augmentation des prises

en charges de personnes âgées présentant des polypathologies,

médecin DIM de plus en plus souvent mutualisé entre plusieurs établissements),

des évolutions de la demande et de l’offre de soins (exigences

accrues de qualité et sécurité, structuration des réseaux et coopérations

médicales obligeant les TIM à reconstituer les parcours de santé), mais

également des évolutions technologiques (systèmes d’information) et des

politiques de qualité et de gestion des risques (certifications et évaluation

des pratiques professionnelles). À moyen terme, l’évolution de l’activité

nécessitera un approfondissement des compétences requises à différents

niveaux selon les besoins des établissements.

Des formations en région financées par l’ARS

Le soutien financier apporté par l’ARS Midi-Pyrénées se concrétise par

la prise en charge des frais pédagogiques, chaque établissement prenant

à sa charge les frais de déplacement et d’hébergement des agents inscrits.

36


LICENCE PRO.

MIDIM*

DIPLÔME

D’UNIVERSITÉ

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Professionnaliser les personnels TIM en étayant

les compétences et les projets professionnels.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

La formation se compose

de 6 unités d’enseignement :

UE 1 : Fondements et disciplines générales

UE 2 : Connaissance des contextes

UE 3 : Méthodes et méthodologies

UE 4 : Information médicale et professionnalisation

UE 5 : Management et pédagogie

UE 6 : Stage de professionnalisation

En FOAD :

> Enseignement en ligne.

> Travaux en auto-formation assistée.

> Évaluation.

> Forum de discussion et de formation.

> Tutorat en ligne.

*MIDIM : Management et Ingéniérie des Départements

de l'Information Médicale

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Acquérir les compétences nécessaires

à l’exercice du métier de Technicien d’information

médicale.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Module 1

Fondements et disciplines générales

> Management et gouvernance hospitalière.

> Système de santé.

> Organisation – Pilotage.

> SIH – Chaîne de production.

> Contrôle de gestion.

> Analyse de situation – Résolution de problème.

> Notion de base de données

et notion de statistique.

> Techniques documentaires.

Module 2

Connaissance des contextes

> Production Exploitation PMSI MCOO HAD

SSR RIMP.

> Facturation T2A – Contrôle externe.

> Démarche qualité.

> Dossier patient.

Module 3

Compétences métier

> Missions – fonctions – organisation.

> Fonction formateur.

> Nomenclatures.

ANIMATION

Université d’Avignon

et des Pays de Vaucluse

PUBLIC

Personnels en situation

de TIM : secrétaire médical,

personnel administratif

et soignant, TSH…

DURÉE – PRÉSENTIEL

DU TIM

4 semaines de 4 jours

en discontinu

LIEU

CRF PFD – Parc du

Canal – Ramonville St-Agne

CALENDRIER

DU TIM

2012 :

Du lundi 10 au jeudi 13 déc.

2013 :

Du lundi 14 au jeudi 17 janv.

Du lundi 18 au jeudi 21 mars

Du lundi 13 au jeudi 16 mai

Licence MIDIM

Constitution d’un groupe

sous réserve d’un nombre

suffisant d’inscrits

37


ORIENTATION 2 AXE 2

AFR 14

LA FONCTION ACHAT

DANS UNE DYNAMIQUE

DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le développement durable a été souvent présenté comme un moyen

efficace de réduire les consommations d’énergie. Des solutions existent

et peuvent être mises en œuvre. Permettant d’agir sur l’énergie, l’eau,

les déchets, les achats hospitaliers représentent un levier important

pour le développement durable. En introduisant la dimension du développement

durable dans le code des Marchés publics et en prenant

en compte le critère de développement durable dans la certification

V2010 au travers d’exigences relatives aux achats coresponsables,

les achats hospitaliers sont appelés à jouer un rôle clé dans la politique

de développement durable menée par les établissements.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La formation vise à fournir aux professionnels

techniques et administratifs des établissements

de santé impliqués dans les achats,

les connaissances leur permettant de participer

activement à la démarche de développement

durable de leur organisation.

Conçue pour coller aux réalités des opérationnels

des établissements de santé, elle alterne apports

théoriques et pratiques, et est alimentée de retours

d’expériences d’autres organisations. Des ateliers

en sous-groupes permettent de se projeter dans

des situations concrètes d’achat.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Le développement durable et les achats

durables en établissement de santé.

> Les aspects réglementaires clés.

> Savoir identifier un produit/service « durable ».

> Les bases d’un achat durable.

> Déterminer son besoin sous l’angle

du développement durable.

> Intégrer des exigences de développement

durable dans le DCE.

> Analyse des offres sous l’angle

du développement durable.

> Suivi des aspects « durables » de son marché.

> Jeu de rôle « s’organiser et mobiliser

pour réaliser un achat durable ».

ANIMATION

FACTEA

PUBLIC

Tout personnel participant

à la décision d’achat à titre

technique et administratif

au sein de l’établissement :

technicien supérieur

hospitalier, ingénieur,

attaché d’administration

hospitalière…

La constitution de binômes

techniques et administratifs

sera recherchée.

DURÉE

3 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Du mardi 15 au jeudi 17

janvier 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

38


AFR 15

INTÉGRER LE DÉVELOPPEMENT

DURABLE DANS SA PRATIQUE

PROFESSIONNELLE

S’inscrivant dans le projet d’établissement, la démarche de développement

durable revêt des enjeux importants sur les volets environnemental

et économique. Les métiers techniques sont les premiers à connaître

des évolutions de compétences nécessaires à la mise en place de toute

démarche que ce soit dans le domaine de la maintenance des bâtiments,

des systèmes électriques ou dans celui de la blanchisserie

ou de la restauration.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Mieux comprendre le concept

de développement durable.

> Prendre la mesure des enjeux au sein

d’un établissement (enjeux environnemental,

économique et social) liés à la certification.

> Porter son métier dans une démarche

de développement durable.

> Identifier les domaines d’amélioration

dans son activité professionnelle (maîtrise

des consommations, de l’énergie, dans

la gestion des déchets…).

> Appréhender le développement durable

dans une démarche collective.

> Savoir argumenter auprès de ses collègues

sur les enjeux du développement durable.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Le développement durable pourquoi s’en

préoccupe-t-on ?

Concepts et définitions.

Impacts économique, social et environnemental

des activités des établissements sanitaires,

sociaux et médico-sociaux.

> État des lieux en termes de développement

durable.

Présentation et utilisation des outils existants

pour réaliser un état des lieux des pratiques

des établissements.

> Quelles démarches possibles au sein

des établissements ?

Mise en œuvre d’un système de management

du développement durable en établissement.

ANIMATION

FORMAVENIR

PERFORMANCES

PUBLIC

Tout personnel des services

logistiques et techniques

concerné par la mise

en œuvre de démarche

de développement durable.

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 19 et vendredi 20

septembre 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Vendredi 21 juin 2013

39


ORIENTATION 2 AXE 2

AFR 16

FIABILISATION DU BILAN

ET IMPÉRATIFS DOCUMENTAIRES

DE LA CERTIFICATION DES COMPTES

La fiabilité des comptes et le principe d’image fidèle inscrits dans

la Constitution sont des enjeux prioritaires pour l’ensemble des établissements

publics de santé. Pour certains, cet objectif se confond avec

celui de la certification des comptes. Dans tous les cas, la démarche est

identique : les établissements doivent engager dès 2011 un travail préparatoire

portant sur la fiabilisation de leur bilan, le déploiement du contrôle

interne comptable, la mise à niveau des systèmes d’information. Ce travail

échelonné sur plusieurs années, implique un nombre important de

personnes et nécessite une conduite de projet soignée, accompagnée

d’une communication interne et d’un management adéquats.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Certification des comptes

et des axes de travail préparatoire.

> Maîtriser les impacts sur la production

des comptes.

> Maîtriser les impacts sur la tenue

de la comptabilité : corrections d’erreurs,

articulation avec le contrôle interne comptable,

documentation à constituer.

> Être en capacité d’effectuer les premiers

diagnostics sur la qualité comptable.

> Être en mesure d’appréhender la totalité

des travaux, de les planifier et d’animer

les équipes concernées.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Introduction : Contexte réglementaire et normatif

de la certification des comptes, enjeux techniques

et managériaux du projet de certification, réponse

aux exigences du commissaire aux comptes

Cycle personnel : paie, avantages en nature,

exhaustivité des provisions…

Cycle immobilisations : notion de fait

générateur, approche par composants,

techniques d’inventaire…

Cycle provisions pour risques et charges :

distinction entre avances, provisions

et subventions…

Cycle produits de l’activité : traitement

des différents types de recettes, rôle du DIM

et interface avec la trésorerie, traitement de

la TVA, suivi et évaluation des créances…

Cycle endettement, autres créances autres

dettes : traitement des emprunts complexes,

trésorerie…

Cycle achat fournisseurs et stock : inventaires

et évaluation des stocks, relations avec

la pharmacie et les magasins…

ANIMATION

TUILLET AUDIT

PUBLIC

Directeurs et personnel

d’encadrement administratif,

contrôleurs de gestion,

auditeurs internes.

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 7 et vendredi 8 février

2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

40


AFR 17

GESTION DES RISQUES INFECTIEUX

DISPOSITIF DE FORMATION OUVERTE

ET À DISTANCE ACCOMPAGNÉ

La gestion des risques infectieux constitue un enjeu majeur dans

la lutte et la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

sanitaires, sociaux et médico-sociaux. La sécurité des patients

et la qualité des soins passent par l’amélioration et le maintien des bonnes

pratiques professionnelles. L’éducation et la formation des personnels

soignants, techniques, ouvriers, administratifs… jouent un rôle essentiel

dans l’amélioration des pratiques d’hygiène.

Le dispositif de formation

proposé s’appuie sur la plateforme

de l’académie de Toulouse

et le réseau des Greta.

Il articule des modules de for -

mation à distance, un tutorat,

une assistance technique et

pédagogique et dans certains

cas une formation en présentiel

d’une journée.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Une formation, deux dispositifs au choix :

Pour les établissements sociaux

et médico-sociaux

Dans une antenne SARAPP du réseau des Greta.

Accompagnement technique par un animateur

de proximité et accompagnement pédagogique

à distance par un expert.

Regroupement en présentiel à la fin des modules

(1 jour).

Pour les établissements sanitaires

Un dispositif mis à disposition sur site

Accompagnement pédagogique pour le référent

hygiène de l’établissement :

> Une formation à l’utilisation de la plateforme

et à la gestion des parcours (1 jour).

> Un accès personnalisé à la plateforme

pédagogique.

> Une hotline.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

5 modules pouvant être réalisés

séparément selon les besoins identifiés

par les établissements et leurs agents :

Module 1 (2 heures)

Hygiène des mains.

Module 2 (2 heures)

Précautions standard.

Module 3 (6 heures)

Entretien des locaux.

Module 4 (1 heure)

Les masques.

Module 5 (1 heure)

Les gants.

Module à venir :

« Les accidents d’exposition au sang ».

ANIMATION

GIP – FCIP

CAFOC – GRETA

PUBLIC

Tout public – personnels

nouvellement nommés

ou souhaitant réactualiser

leurs connaissances.

LIEU

En intra dans l’établissement

ou dans le réseau des Greta

selon l’option choisie

CALENDRIER

En fonction des demandes

41


ORIENTATION 2 AXE 2

AFC 2

PRÉVENTION DES ERREURS

MÉDICAMENTEUSES ÉVITABLES

La prévention de l’iatrogénie médicamenteuse évitable constitue

une priorité de santé publique. Les accidents mortels survenus en fin

d’année 2008 dus à des erreurs d’administration renforcent la nécessité

d’une formation axée sur la prévention des erreurs médicamenteuses

dans les établissements de santé.

La prévention de l’iatrogénie médicamenteuse évitable repose notamment

sur la formation et la sensibilisation de tous les acteurs hospitaliers

concernés et la sécurisation du circuit du médicament et notamment

sur l’étape d’administration.

L’étude ENEIS fait état de 450

événements indésirables graves

dont 125 liés à un médicament ;

parmi ces 125 effets indésirables

graves (EIG), 59 sont évitables

car liés à des pratiques de

prescription, d’administration ou

de suivis inadaptés.

Le pourcentage annuel d’hospitalisation

dues à des effets

indésirables de médicaments

en France est estimé à 3,6 %,

représentant un nombre annuel

moyen de 1 480 885 journées

d’hospitalisation.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Délivrer une formation spécifique à la

prévention de l’iatrogénie médicamenteuse

en milieu hospitalier dans un objectif

de sensibilisation du personnel infirmier,

des cadres inférieursde santé et des préparateurs

en pharmacie hospitalière aux risques liés aux

erreurs médicamenteuses évitables, afin

de mieux les appréhender et les prévenir

dans leurs pratiques.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Jour 1 : Le contexte réglementaire,

les enjeux et les méthodes de prévention.

Cadre règlementaire et données épidémiologiques,

sécurité thérapeutique médicamenteuse,

lutte contre l'iatrogénie, la méthode REMED.

Jour 2 : Les méthodes REMED et CREX

Mise en place de plans d'action, la démarche

CREX, la démarche d'analyse par une REMED,

synthèse de la méthode REMED, mesures

d'amélioration et de valorisation des investigateurs.

ANIMATION

FORMAVENIR

PERFORMANCES

PUBLIC

IDE, préparateurs en

pharmacie hospitalière

et cadres de santé

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

1 er groupe :

Lundi 3 et mardi 4 juin 2013

2 e groupe :

Jeudi 17 et vend. 18 oct. 2013

DATES LIMITES

D'INSCRIPTION

1 er groupe :

Lundi 11 mars 2013

2 e groupe :

Vendredi 19 juillet 2013

42


AFC 3

ÉTHIQUE ET DÉCISION

DANS LE SOIN

Exercer la profession de soignant exige la préexistence de valeurs

personnelles altruistes. Aujourd’hui, celles-ci se trouvent mises en cause,

bousculées, pour de nombreuses raisons : les exigences légitimes

des usagers, les progrès techniques, les contraintes institutionnelles,

le cadre réglementaire…

Si l’éthique est le lieu de la question, la réalité impose de prendre

des décisions. Comment chaque soignant peut-il organiser sa pensée,

recourir à des outils pour argumenter solidement sa posture, entendre

les apports des autres professionnels, participer pleinement au débat,

enrichir l’humanisation de l’offre de soins ?

OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’ANFH Midi-Pyrénées propose au cours

de cette formation d’approfondir l’approche

transdisciplinaire du questionnement éthique

au quotidien.

> Appréhender les bases des fondements

de la pensée éthique et de la décision éthique.

> Favoriser le positionnement et la

reconnaissance de chacun dans une démarche

d’équipe face aux interrogations éthiques nées

des pratiques quotidiennes.

> Participer en équipe à une prise de décision

respectueuse de la personne soignée et soignante

où chacun enrichit la logique de l’autre.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Module 1

> Approche du concept d’éthique et des

questions posées dans la pratique des soins.

> Explorer les représentations et partager

les questions qui se posent.

> Étayer les différents concepts que sont

la morale, la déontologie…

> Définir la démarche éthique.

> Comprendre l’évolution de la demande

des usagers.

> Repérer dans les pratiques les systèmes

de valeurs à l’œuvre…

> Se référer aux textes qui énoncent les valeurs

inhérentes à l’exercice professionnel et aux droits

des patients.

Module 2

> Compétences pour être acteur dans

les situations où se pose un problème.

> Expérimenter la prise de parole dans le champ

de l’éthique.

> Repérer les conditions et les ressources

existantes et celles à développer au sein

de l’établissement…

ANIMATION

GRIEPS

PUBLIC

Binôme soignant

en pluridisciplinarité

DURÉE

2 jours + 1 jour

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

1 er groupe :

Mardi 19 et merc. 20 mars

+ mardi 9 avril 2013

2 e groupe :

Mardi 24 et merc. 25 sept.

+ mardi 15 oct. 2013

DATES LIMITES

D'INSCRIPTION

1 er groupe :

Jeudi 20 décembre 2012

2 e groupe :

Mercredi 26 juin 2013

43


ORIENTATION 2 AXE 2

AFR 18

DÉVELOPPER LA PRATIQUE RÉFLEXIVE

Les avancées récentes dans le domaine des sciences humaines mettent

l’accent sur la production de savoirs et de connaissances à partir de

l’action. Ainsi, le professionnel qui agit développe tout au long de sa vie

au travail une expérience, un « savoir-agir », qui lui permet de se sentir

progressivement plus à l’aise, d’aborder et de traiter des situations

professionnelles sans y avoir été précédemment confronté et de devenir

plus performant.

Mais les savoirs professionnels sont souvent « tacites » et donc méconnus,

y compris par ceux qui les possèdent, ils restent la propriété d’un seul,

sans être partagés. En outre, beaucoup de professionnels ne savent pas

comment accéder aux savoirs ou les développer plus rapidement alors

qu’ils sont confrontés à des situations de plus en plus complexes.

Le développement de la pratique

réflexive des professionnels,

dans ce cadre de l’accession

et du développement des savoirs

en situation, devient à la fois

une visée, une posture et la garantie

de l’obtention de résultats

dans le traitement des situations.

En effet, le travail de réflexion

sur ses propres pratiques avec

et à partir de la confrontation

avec ses collègues, dans

un climat de bienveillance

et de réussite, est un facteur

favorable à la co-construction

de la production réalisée dans

les équipes.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Construire une conception commune

de la pratique réflexive comme lien entre

expérience, compétence et formation.

> Intégrer l’analyse des pratiques comme

une pratique quotidienne en visant une posture

professionnelle.

> Rechercher des modalités de travail en équipe

permettant de valoriser l’analyse des pratiques

professionnelles.

> Développer et mettre en œuvre des démarches

réflexives pour soi-même, pour les étudiants

ou les professionnels suivis.

> Expérimenter des méthodes et des techniques

pour animer des séquences d’analyse

des pratiques professionnelles.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Analyser sa pratique

> Identifier les concepts et en développer

les contours et les attributs.

> Analyser des pratiques professionnelles.

> S’approprier la notion de « pratiques

professionnelles réflexives ».

Transférer ses savoirs

> Analyser une situation pédagogique.

> Prendre une posture réflexive en situation

de formation.

Prendre une posture réflexive

> Introduire l’analyse de pratique dans

l’environnement.

> Prendre une posture réflexive en équipe

professionnelle.

> Analyser la pratique professionnelle en formation.

> Prendre une posture de « praticien réflexif ».

ANIMATION

CNEH

PUBLIC

Tout professionnel souhaitant

développer une pratique

réflexive en situation

de travail ou en situation

professionnelle

d’apprentissage.

DURÉE

3 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Du mercredi 25 au vendredi

27 septembre 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 27 juin 2013

44


AFR 19

MISE EN ŒUVRE DE LA LOI

DU 5 JUILLET 2011 RELATIVE AUX DROITS

ET À LA PROTECTION DES PERSONNES DANS

LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

Le Conseil constitutionnel a décidé que la loi du 27 juin 1990* devait

être réformée afin d’instaurer un contrôle du juge des libertés et de

la détention (JLD) pour le maintien d’une personne en hospitalisation

psychiatrique pour une période de plus de 15 jours. Au-delà des

dispositions introduites, la loi du 5 juillet 2011** introduit de nouvelles

modalités de prises en charge. Les établissements de santé sont impactés

par l’ensemble de ces modifications, tant dans leurs relations avec

les acteurs traditionnels et nouveaux intervenants dans le dispositif

que dans leur fonctionnement interne.

* relative aux droits et à la protection

des personnes hospitalisées

en raison de troubles mentaux.

** droits et à la protection des

personnes faisant l’objet de soins

psychiatriques.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Saisir les principes généraux de la réforme.

> Identifier les différents acteurs externes

à l’établissement de santé et connaître leur rôle.

> Comprendre et maîtriser les différentes étapes

(acteurs et procédures) de plusieurs types

de parcours du patient en soins psychiatriques

dans le cadre de la réforme.

> Mettre en application les nouvelles procédures.

> Mesurer l’impact des changements

sur l’organisation des établissements de soins.

> Connaître les ressources en aide disponibles.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

1 er jour : Les principes fondamentaux rénovant

la prise en charge en psychiatrie

> Focus juridiques sur les évolutions essentielles

de la prise en charge des soins sans

consentement (rappels).

> La procédure de prise en charge du patient

et ses conséquences.

> L’entrée en soins sur décision du directeur.

2 e jour : La procédure de prise en charge

du patient et ses conséquences.

> L’entrée en soins sur décision du préfet.

> Les patients en situation particulière relevant

de la responsabilité du préfet.

Les outils et documents de la mise en place

de la procédure

> Obtenir les documents les plus pertinents.

> Les outils de la mise en place.

> Recommandations pour la rédaction

et mise en place.

ANIMATION

CNEH

PUBLIC

Les personnels administratifs

et soignants intervenant

dans la prise en charge

des patients en soins

psychiatriques, sur demande

d’un tiers, en cas de péril

imminent et sur décision

préfectorale ou judiciaire.

DURÉE

2 jours

LIEU

4 sessions décentralisées

en région

CALENDRIER

Dates à déterminer

45


ORIENTATION 2 AXE 2

AFC 4

SITUATION DE SOINS

ET BIENTRAITANCE AUPRÈS

DES PERSONNES ÂGÉES

Déjà engagés depuis plusieurs années dans des actions de lutte

contre la maltraitance, les établissements de santé et médico-sociaux

publics s’inscrivent dans un processus d’amélioration croissante

pour la santé et la sécurité des personnes hébergées. Si les actes

de maltraitance restent heureusement exceptionnels, la nécessité

d’une politique de prévention émerge dans des projets de bientraitance

soutenus par les établissements notamment au travers du projet de soins.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Cette formation, qui s’inscrit dans ce contexte

de prévention, est destinée à accompagner

très concrètement les personnels soignants

à la mise en place d’une démarche collective

de prévention de la maltraitance et d’amélioration

de la qualité des soins dans leurs établissements.

> Réflexion sur l’évolution et l’évaluation

des phénomènes de maltraitance ; mieux connaître

les différents types de maltraitance (physiques,

psychologiques, financières, négligences,…).

> Développer la bientraitance au quotidien

dans les services par l’analyse des pratiques.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

1 er jour :

Place de la vieillesse dans notre société actuelle.

La personne âgée et les « Autres ».

Définition de la maltraitance.

2 e jour :

Du repérage à la prévention de la maltraitance.

Contribuer au développement de la bientraitance.

3 e jour :

Le soin relationnel et le toucher.

La toilette et les soins.

4 e jour :

Journée entièrement consacrée à la réalisation

du travail du groupe concernant le guide.

d’amélioration des pratiques quotidiennes autour

de la personne âgée.

ANIMATION

E.FOR.S

PUBLIC

Personnels soignants

(en binôme)

DURÉE

4 jours (2 × 2 jours)

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Jeudi 5 et vendredi 6 sept.

+ jeudi 3 et vend.4 oct. 2013

DATE LIMITE

D'INSCRIPTION

Vendredi 7 juin 2013

46


AFC 5 ET AFR 20

MALADIE D’ALZHEIMER

ET TROUBLES DU COMPORTEMENT

Un tiers des personnes accueillies dans les EHPAD souffre de maladie d’Alzheimer

et maladies apparentées. 15 % des patients accueillis dans les unités de soins de longue

durée présentent une maladie d’Alzheimer. La majorité de ces patients pésente des troubles

du comportement contribuant à la perte de l’autonomie dans les activités de la vie

quotidienne et accentuant le risque de dépendance. Dans la continuité du plan Alzheimer

2008-2012, l’ANFH Midi-Pyrénées poursuit son action auprès des professionnels

de santé prenant en charge ces patients en vous proposant deux actions de formation.

AFC 5

MALADIE D’ALZHEIMER :

QUELLES TECHNIQUES

DE SOINS ?

AFR 20

APPROCHES NON MÉDICAMENTEUSES

POUR LES PATIENTS ATTEINTS

DE LA MALADIE D’ALZHEIMER

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> S’approprier des techniques d’écoute et de communication

pertinentes afin d’élaborer avec le patient des réponses

sécifiques.

> Être capable de gérer les troubles du comportement

des personnes atteintes par la malaide d’Alzheimer

et pouvoir leur dispenser des soins.

> Acquérir des techniques de soins adaptées.

> Savoir mettre en place des « projets » adaptés

aux situations liées à la maladie d’Alzheimer.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Savoir évaluer les capacités restantes des patients.

> Savoir fixer des objectifs de réhabilitation

pour chaque patient dans le cadre d’une activité.

> Savoir élaborer un programme individualisé

de réhabilitation.

> Savoir mettre en place avec l’équipe des animations

de type thérapie occupationnelle, art-thérapie, réminiscence...

> Savoir transmettre aux membres de l’équipe soignante

les bases de la réhabilitation.

ANIMATION

AFAR

PUBLIC

Tout professionnels de santé prenant

en charge des personnes atteintes

de la maladie d’Alzheimer et troubles

apparentés (AS, AMP, ASH, IDE,

psychologues, professionnels

de rééducation...).

DURÉE

3 jours (2 jours + 1 jour)

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Dates à déterminer

ANIMATION

FORMATION SERVICES

DÉPARTEMENT SANTÉ

PUBLIC

Professionnels prenant en charge

des patients d’Alzheimer dans les

unités cognitivo-comportementales,

les UHR, les PASA, les hôpitaux de

jour gériatriques SSR, les EHPAD

Prioritairement : les neuropsychologues,

ergothérapeutes,

psycho-motricien, IDE, masseurkinésithérapeute,

personnels

d’animation.

DURÉE

3 jours (2 jours + 1 jour)

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Du lundi 11 au merc. 13 févrirer 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

47


Formateurs internes,

révélons nos potentiels.


ORIENTATION 2 PRÉPARER AUX ÉVOLUTIONS DES MÉTIERS

AXE 3

DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES

DE FORMATEUR INTERNE

Le compagnonnage, le tutorat, les stages internes… participent

quotidiennement au sein des établissements sanitaires, médicosociaux

et sociaux au renforcement des compétences des équipes.

Aujourd’hui, sous le double effet de la nécessaire transmission

des savoirs et compétences et de la maîtrise des coûts, financiers

et humains, ces modes d’accompagnement des nouveaux

professionnels, comme des anciens, se développent. Dès lors,

ces modes de transmission entre professionnels doivent s’organiser

et se formaliser. Appréhender les enjeux des principes d’apprentissage

des adultes, s’approprier des méthodes pédagogiques adaptées, savoir

gérer un groupe en formation…, autant de compétences à développer

en situation de formateur interne, dans le cadre de son domaine

d’expertise, dans le déploiement auprès de ses pairs de techniques

récemment apprises, ou dans les séquences d’éducation

thérapeutique des patients…

TÉMOIGNAGE

« Le patient, réelle partie prenante »

« Une endocrinologue nous a présenté un projet

concernant l’éducation thérapeutique des femmes

enceintes obèses. Tout m’intéressait sur ce thème :

on n’en parle jamais, on ignore la souffrance

de ces femmes. Mais je ne connaissais rien à

l’éducation thérapeutique du patient… Devant

nos attentes, un cadre de santé de l’hôpital nous

a proposé cette formation via l’ANFH, « construire

sa séance éducative en ETP », à moi ainsi qu’à

deux autres sages-femmes de l’hôpital. C’était

vraiment très enrichissant, je me suis régalée.

D’une part, on a vraiment découvert en quoi

consistait cette pratique et à se positionner en tant

que formateur en ETP : comment transmettre les

informations au patient pour qu’il se les approprie,

ses attentes, etc. Dans l’ETP, le patient est

réellement partie prenante. Nous sommes là

pour le responsabiliser, l’accompagner, mais en

s’adaptant à ses contraintes sociales, culturelles

etc. Cela constitue un vrai changement d’attitude

et de positionnement. Notre projet a débuté

à l’automne 2012, des groupes de six femmes

participent à deux séances, une au premier

trimestre, l’autre au troisième trimestre de leur

grossesse. C’est une activité pluridisciplinaire qui

fait intervenir une gynécologue, une diététicienne,

un endocrinologue, une psychologue…

Mais d’ores et déjà, les apprentissages me servent

au quotidien : notamment pour échanger avec

les patients, de manière à ce qu’ils retiennent

bien les informations. »

Muriel GARROUSTE

Sage-femme au centre

hospitalier intercommunal

de

Castres-Mamazet

(1038 lits – 1691 agents)

49


ORIENTATION 2 AXE 3

AFR 21

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE

DU PATIENT

L’éducation thérapeutique fait partie de l’éducation pour la santé, sa spécificité

étant de s’adresser aux patients et à leur entourage. Elle aide les personnes atteintes

d’une pathologie – diabète, épilepsie, asthme, cancer… – à comprendre leur maladie

et les soins, gérer leur traitement, prévenir les complications et les rechutes.

Depuis quelques années, un certain nombre de travaux ont formalisé les pratiques

d’éducation (HAS-INPES, loi HPST…). Les équipes sont donc sollicitées pour organiser

des actions d’éducation, mais n’ont pas forcément ni la culture éducative, ni la formation

pédagogique. Ces deux actions de formation visent à aider les professionnels de santé

qui souhaitent développer et améliorer leur pratique pédagogique en ETP.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Groupe 1 : S’initier à une démarche d’ETP

> Définir l’ETP du patient et la distinguer des autres

pratiques telles que l’accompagnement du malade.

> Identifier les enjeux de l’ETP en termes de santé

publique dans un contexte législatif.

> Connaître les objectifs et finalités de l’ETP.

> Identifier les compétences attendues des soignants

et la place des patients.

> Appréhender les obstacles et les freins à la mise

en place de programme d’ETP.

> Situer son action et ses compétences au sein

de l’équipe soignante.

> Développer ses qualités d’éducateur au sein

d’une équipe pluridisciplinaire.

ANIMATION

AGO Formation

PUBLIC

Professionnels souhaitant collaborer

à un programme d’ETP. En binôme.

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Lundi 21 et mardi 22 mai 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Mercredi 20 février 2013

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Groupe 2 : Construire sa séance éducative en ETP

> Évaluer son profil de formateur au regard

des compétences attendues.

> Savoir construire des objectifs éducatifs d’intervention.

> Reconnaître les principales méthodes et leurs

caractéristiques pour savoir les utiliser.

> Savoir construire une séance d’éducation.

ANIMATION

AGO Formation

PUBLIC

Professionnels de santé souhaitant

construire ou améliorer une séance

éducative en ETP. Formation ouverte

à tout intervenant ayant à mener

une séance individuelle ou de

groupe (infirmiers, psychologues,

diététiciens, kinésithérapeutes…).

DURÉE

2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Mardi 17 et mercredi 18 sept. 2013

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Mercredi 19 juin 2013

50


AFR 22

DEVENIR FORMATEUR OCCASIONNEL

Le développement croissant des formations dispensées en interne,

animées par des professionnels dont le cœur de métier se trouve

très souvent éloigné de la formation, répond à plusieurs objectifs.

Elles contribuent pour une large part à développer, au plus près

des besoins, les compétences requises au poste de travail, à optimiser

les budgets formation et à mieux articuler temps de travail et temps

de formation. Elles permettent de valoriser les savoirs et les savoir-faire

de professionnels, experts dans leur domaine et redynamisent parfois

des secondes parties de carrière professionnelle. Globalement, l’organisation

des formations en interne favorise le développement d’une culture

d’établissement et de ses valeurs, fédère les personnels autour

de projets collectifs.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Il apparaît que les animateurs et organisateurs

occasionnels de sessions de formation

ne possèdent pas ou peu de connaissances

théoriques liées à l’apprentissage des adultes

et aux dimensions relationnelles dans l’animation

de groupes. S’ils maitrisent parfaitement

l’objet de leur intervention, leurs compétences

de formateurs internes demandent à être

développées et renforcées afin de sécuriser

des démarches et des méthodes adaptées aux

publics et aux conditions de leurs mises en œuvre.

> La conception d’actions et de séquences

de formation.

> La mise en œuvre et l’animation d’un groupe

de stagiaires.

> L’évaluation au regard des enjeux de

la formation et l’ajustement à apporter pour

les sessions suivantes.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Session 1

> Préparer le démarrage de son intervention.

> S’entraîner à démarrer sa formation.

> Faire préciser sa demande au commanditaire.

> Préparer une formation.

> Préparer sa séquence.

Session 2

> S’entraîner à animer une séquence de formation.

> Animer et gérer un groupe.

> Séance de codéveloppement professionnel.

> Gérer une situation délicate.

Session 3

> S’entraîner à lancer un exercice pratique,

une simulation, une étude de cas.

> Faire produire un groupe : l’approche

et les outils.

> Conclure et évaluer une action de formation.

ANIMATION

Nonaka Conseil

PUBLIC

Tout professionnel en

position de formateur interne

occasionnel, souhaitant

perfectionner ses

connaissances dans

l’organisation et l’animation

de sa session de formation.

DURÉE

3 × 2 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

2013 :

Lundi 28 et mardi 29 janvier

Jeudi 14 et vendredi 15 mars

Lundi 13 et mardi 14 mai

DATE LIMITE

D’INSCRIPTION

Jeudi 20 décembre 2012

51


ORIENTATION 2 AXE 2

AFR 23

ENCADREMENT ET TUTORAT

DES ÉTUDIANTS INFIRMIERS

DANS LE CADRE DU NOUVEAU RÉFÉRENTIEL

DE FORMATION LMD

Le nouveau diplôme d’État d’infirmier renforce le processus de « production

des compétences » et induit de nouveaux principes d’encadrement

et d’évaluation lors des stages professionnels. Ce processus met

en exergue les principes de la formation en alternance « intégrative »

et induit une nécessaire complémentarité pédagogique entre les IFSI

et les terrains de stage. Les missions et les exigences liées à l’encadrement

et à l’évaluation des futurs acteurs de santé au cours

des stages professionnels donnent un rôle de « formateur »

reconnu aux professionnels de terrain.

Cette action bénéficie du soutien

financier du Conseil régional

de Midi-Pyrénées.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Connaître les principes fondateurs

du référentiel de formation, en particulier

l’approche par compétences.

> Acquérir la méthodologie d’utilisation du

portfolio.

> Appréhender la posture de tuteur en lien

avec les nouvelles modalités d’encadrement

et d’évaluation des étudiants en stage.

> Repérer les missions des différents acteurs

de terrain responsable de l’encadrement

et de l’évaluation.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

> Le contexte de la réforme des études

infirmières.

> Le tutorat dans le projet d’accompagnement

des étudiants.

> Les situations professionnelles apprenantes en

lien avec le référentiel d’activités et de compétences.

> Les techniques du questionnement réflexif.

> L’utilisation du portfolio.

ANIMATION

IFSI partenaires :

IFSI Pamiers, IFSI Rodez,

IFSI Millau, IFSI Toulouse,

IFSI Auch, IFSI Cahors,

IFSI Castres

PUBLIC

Cadres de santé et infirmiers

en position de tuteurs

DURÉE

2 jours

LIEU

Dans les IFSI partenaires

CALENDRIER

Dates à déterminer

avec les IFSI

52


AFR 24

DEVENIR ANIMATEUR MULTI +

MULTI + est un dispositif de formation, basé sur un kit pédagogique

élaboré par des professionnels de la santé et de la formation. Il est conçu

pour être animé par des acteurs des établissements de la fonction publique

hospitalière permettant à tous les agents d’identifier davantage son rôle

et sa fonction, de connaître son statut, ses droits et obligations, de comprendre

les divers aspects de leur environnement professionnel.

Devenir « animateur MULTI + », c’est contribuer à l’intégration des personnels

nouvellement recrutés et à parfaire les connaissances des personnes

déjà en fonction. Ainsi MULTI + favorise le développement d’une culture

commune au sein de l’établissement.

Le kit pédagogique

de l’animateur comprend

un guide d’animation,

un jeu de cartes, une clé USB

et un exemplaire du livret remis

aux stagiaires.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Par une formation qui alterne des phases

d’apports de connaissances et des phases

de pédagogie participative (exercices, jeux

de rôles…), le futur animateur sera en capacité

de diffuser MULTI + au sein de son établissement.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Présentation de MULTI +

> Objectifs, dispositif, acteurs et pédagogie.

Découverte et appropriation des contenus figurant

dans le kit pédagogique.

> Se situer comme fonctionnaire hospitalier,

acteur de service publique : identifier son

positionnement comme fonctionnaire, identifier

ses droits et obligations, évaluer en quelques

chiffres clés l’importance de la fonction publique

hospitalière.

> Comprendre l’organisation institutionnelle

et fonctionnelle de l’établissement : situer son

métier dans l’organisation fonctionnelle, repérer

le fonctionnement général de l’établissement.

> Repérer les étapes clés d’une carrière

au sein de la fonction publique hospitalière :

savoir interpréter son bulletin de salaire, définir

les étapes clés de sa carrière et leurs spécificités.

ANIMATION

Animateurs nationaux

MULTI +

PUBLIC

Cadres de proximité

administratifs, soignants,

techniques…

(Un binôme par

établissement ou interétablissement

est conseillé)

DURÉE

3 jours

LIEU

Délégation Midi-Pyrénées

CALENDRIER

Dates à déterminer

53


ORIENTATION 2 AXE 3

AFC 6

DEVENIR ANIMATEUR RÉFÉRENT

EN MANUTENTION MANUELLE

DES MALADES

Cette formation est réservée aux professions soignantes.

Le futur animateur conçoit, formalise et met en œuvre l’organisation de

sa session de formation en lien avec les orientations de son établissement

et de son service.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

La formation d’animateur référent permet

d’animer, pour le compte de l’établissement

employeur, des sessions d’initiation et de formation

des agents de l’établissement.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

1 er degré : « Éducation gestuelle spécifique »

> Notions théoriques et travaux pratiques.

2 e degré : « Procédures d’applications

cliniques en simulation »

> Notions théoriques et travaux pratiques.

> Acquisition du vocabulaire spécifique.

3 e degré : « Méthodologie et pédagogie

pratique »

> Notions théoriques et travaux pratiques.

> Ateliers pédagogiques.

Les méthodes pédagogiques privilégient

les démonstrations gestuelles, les simulations

et les exercices d’application. Les mises

en situation pédagogique contribuent

à l’argumentation orale d’une démonstration,

à la transmission de gestes, postures

et techni-ques professionnelles.

ANIMATION

ADRAR

PUBLIC

Personnels soignants

DURÉE

5 jours par degré : 15 jours

LIEU

ADRAR – Ramonville

Saint-Agne

CALENDRIER

Dates à déterminer

54


AFC 7

DEVENIR ANIMATEUR RÉFÉRENT

« GESTES ET ACTIVATION

DES PERSONNES ÂGÉES »

Cette formation, réservée aux professions soignantes, permet aux futurs

animateurs d’organiser en interne des sessions de formation auprès

des personnels travaillant auprès des personnes âgées en lien avec

les orientations de son établissement, de son service.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

> Se former à la méthode par une acquisition

progressive des connaissances et des savoir-faire.

> Former ses collègues de travail au sein

de son établissement.

> Contribuer à la qualité du soin.

Pré-requis en manutention manuelle

des malades conseillés.

ÉLÉMENTS DE CONTENU

Les objectifs de formation seront traités à travers :

> Éducation gestuelle spécifique – gestes

et postures à favoriser dans la pratique quotidienne

pour prévenir les troubles musculo-squelettiques.

> Connaissances des sécurités physiques

et d’économie d’effort.

> Connaissances et utilisation des matériels

d’assistance et de compensation.

> Technique pure : aide à la manutention

et au déplacement.

1 er degré : Découverte de la méthode

et de son concept

> Notions théoriques et travaux pratiques.

2 e degré : Appropriation de la méthode

pour personnes âgées à mobilité réduite

et personnes âgées dépendantes

> Notions théoriques et travaux pratiques.

3 e degré : Accession au niveau opérationnel

d’Animateur à la méthode

> Notions théoriques et travaux pratiques.

> Ateliers pédagogiques.

ANIMATION

ADRAR

PUBLIC

Personnels soignants

ayant de bonnes notions

de manutention manuelle

des malades

DURÉE

5 jours par degré : 15 jours

LIEU

ADRAR – Ramonville

Saint-Agne

CALENDRIER

Dates à déterminer

55


ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

NOUVELLES MODALITÉS D’INSCRIPTION

AUX ACTIONS DE FORMATION

COMMENT S’INSCRIRE ?

Complétez un bulletin d’inscription par formation

(formulaire ci-contre) et faxez-le au 05 61 14 78 60

ou envoyez-le à la délégation Midi-Pyrénées avant

la date limite de réponse pour chaque action.

COMMENT ÊTRE INFORMÉ DE

L’INSCRIPTION DE SES AGENTS ?

Après la date limite d’inscription, la délégation

régionale constitue les groupes et adresse

à l’établissement, sous couvert de la direction

de l’établissement, la notification d’inscription

ou de refus.

La notification d’inscription est accompagnée

de la convocation de l’agent (ou des agents)

retenu(s).

QUELLES SONT LES CONDITIONS DE PRISE

EN CHARGE ?

AFR – Action de Formation Régionale

L’ensemble des frais (pédagogie, déplacement

et hébergement) est pris en charge par l’ANFH

sur son budget régional.

AFN – Action de Formation Nationale

Le financement des frais pédagogiques est assuré

par l’ANFH, sur ses crédits nationaux. Les frais

de déplacement et d’hébergement des stagiaires

sont pris en charge sur les plans de formation

des établissements concernés.

CTR – Conférence

Thématique Régionale

Pour les conférences d’une journée, l’ensemble

des frais (pédagogie et déplacement) est pris

en charge par l’ANFH sur son budget régional.

Pour les conférences d’une demi-journée, les frais

pédagogiques et les frais de déplacement (trajet

uniquement) sont pris en charge par l’ANFH

sur son budget régional.

AFC – Action de Formation Coordonnée

L’ensemble des coûts (pédagogie, déplacement

et hébergement) est pris en charge sur les plans

de formation des établissements concernés.

Les coûts pédagogiques sont imputés au prorata

du nombre d’agents participants.

À VOTRE ÉCOUTE

Fatima SARAIVA

Conseillère Formation

Tél. : 05 61 14 78 62

f.saraiva@anfh.fr

Marie-Hélène ROUX

Conseillère Formation

Tél. : 05 61 14 78 64

mh.roux@anfh.fr

CONFÉRENCES

Renseignements

et inscriptions

Dominique CAMPANER

Assistante

Tél. : 05 61 14 78 68

d.campaner@anfh.fr

La mise en place des actions coordonnées

est organisée en fonction d'un nombre suffisant

de participants.

56


BULLETIN D’INSCRIPTION

ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

MIDI-PYRÉNÉES

Complétez un bulletin par thème de formation. Faxez-le au 05 61 14 78 60 ou envoyez-le

à la délégation Midi-Pyrénées avant la date limite de réponse pour chaque action.

INTITULÉ DE LA FORMATION

CANDIDATURES

DATE

> Nom :

> Prénom :

> Fonction :

SIGNATURE

DU DIRECTEUR

DATE(S) DE LA FORMATION

ÉTABLISSEMENT (CODE MID)

DOSSIER SUIVI PAR

> Nom :

> Prénom :

> Fonction :

> Nom :

> Prénom :

> Fonction :

CACHET DE

L’ÉTABLISSEMENT

> Tél. :

> Mail :

> Nom :

> Prénom :

> Fonction :

ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER


ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

LES PARTENARIATS POUR DÉVELOPPER

LA FORMATION ET LA PROMOTION

PROFESSIONNELLE

PERSONNES ÂGÉES

CONVENTION NATIONALE ANFH – CNSA

Le bilan 2011 de la convention nationale se traduit par une

augmentation des personnes formées (+ 28 % par rapport

à 2010) et 83 % des formations ont conduit à l’obtention d’un

diplôme d’aide-soignant ou d’infirmier. Au titre de l’avenant

« ASG », 507 personnes ont été formées. Les établissements

sociaux et médico-sociaux en ont été les principaux bénéficiaires.

Un nouvel accord-cadre 2013-2015 est en cours

de signature. Des développements d’axes nouveaux

de professionnalisation vous seront proposés. Nous vous

communiquerons prochainement les modalités du nouvel

accord-cadre.

HANDICAP

CONVENTION NATIONALE ANFH – FIPHFP

Les actions de formation en faveur de l’insertion

et du maintien dans l’emploi des personnes en situation

de handicap professionnel sont plus que jamais des priorités

nationales et régionales. Une nouvelle convention nationale

en cours de signature devrait nous permettre de poursuivre

l’accompagnement en faveur des agents mais également

de soutenir les référents « Handicap » présents dans vos

établissements par des actions ciblées sur la compensation

du handicap, l’aide au reclassement ou à la reconversion

professionnelle.

Téléchargez le dossier de demande de financement

sur le site de l’ANFH.

TERRITOIRES

LA CONVENTION ANFH

CONSEIL RÉGIONAL MIDI-PYRÉNÉES

Le Conseil régional Midi-Pyrénées participe aux

financements des diplômes d’aides-soignants, d’infirmiers,

de cadres de santé et CAFERUIS, des parcours VAE ainsi que

la formation des tuteurs de stage dans le cadre des nouveaux

programmes de formation des personnels de santé.

Avec un cofinancement à hauteur de 300 000 €, le Conseil

régional et l’ANFH souhaitent favoriser la sécurisation des

parcours de formation et les trajectoires professionnelles

dans une logique de dynamisation des territoires en favorisant

l’attractivité et la fidélisation des professionnels.

GPMC

LE PARTENARIAT ARS – FHF – FEHAP – ANFH

« ACCOMPAGNER LA GPMC EN MIDI-PYRÉNÉES »

La démarche régionale d’accompagnement, initiée en 2011,

a conduit 27 établissements engagés dans le projet à réaliser

leur cartographie. L’accompagnement méthodologique

des établissements, les regroupements inter-établissements,

les formations proposées et l’espace collaboratif mis

à disposition constituent les axes du dispositif.

En 2013, un accompagnement régional renouvelé

permettra de maintenir la dynamique régionale par

des actions ciblées pour :

> Poursuivre la démarche sur les niveaux 2 (inclure la dimension

« métiers/compétences » dans les pratiques RH) et 3 (anticiper

les évolutions de métiers) avec les établissements engagés

en 2011-2012.

> Construire une cartographie avec les établissements

nouvellement engagés dans la démarche.

> Partager et mutualiser les moyens, les méthodes,

les pratiques et les outils.

58


TIM

LE PARTENARIAT ARS – FHF – ANFH

« FORMATION DES TIM EN SSR »

Dans la continuité du dispositif SSR initié en 2012,

les partenaires proposent une formation conduisant à un

diplôme universitaire (diplôme d’université TIM). L’Université

d’Avignon délocalise ses enseignements en Midi-Pyrénées pour

proposer un cursus de 4 semaines de formation en présentiel

et en discontinu. Le soutien financier renouvelé de l’ARS permet

d’inscrire les agents dans ce parcours qualifiant.

VAE

LA CONVENTION ANFH

DAVA SUR L’ACCOMPAGNEMENT DES PARCOURS VAE

FOAD

LA CONVENTION ANFH – GIP – FCIP – GRETA

« FORMATION FOAD GESTION DES RISQUES

INFECTIEUX »

À partir du programme « Gestion des risques infectieux »

construit par l’ANFH en partenariat avec l’Éducation nationale,

vous pouvez organiser vos formations « à distance » adaptées

à vos besoins et contraintes. En partenariat avec les Greta

de Midi-Pyrénées et entièrement financés par l’ANFH dans

le cadre de son animation régionale, vous disposez de 5

modules de formation « Hygiène des mains », « Précautions

standard », « Entretien des locaux », « Gants » et « Masques ».

Renseignez-vous auprès de vos conseillers ANFH.

L’ANFH Midi-Pyrénées, en partenariat avec le DAVA

– dispositif académique de validation des acquis –

accompagne vos agents peu qualifiés dans leurs parcours

de validation des acquis de l’expérience. Six diplômes ont été

priorisés : DE aide-soignant, DE auxiliaire de vie sociale,

titre d’agent de stérilisation en milieu hospitalier, CAP agent

polyvalent de restauration, CAP assistant technique en milieux

familial et collectif, BAC pro. accompagnement, soins et services

à la personne en structure. Financé par l’ANFH, ce dispositif

met à disposition de l’agent un passeport VAE qui l’accompagne

dans son parcours.

59


ANIMATIONS RÉGIONALES 2013

LES OUTILS ET LES SUPPORTS

À DESTINATION DES AGENTS

L’ANFH tient à votre disposition des supports de communication

(dépliants, guides, affiches…) pour présenter aux agents les possibilités

ouvertes en matière de formation professionnelle dans la FPH.

Pour bénéficier des supports,

contactez

votre délégation :

Tél. : 05 61 14 78 68

midipyrenees@anfh.fr

Validation

des acquis de

l’expérience (VAE)

un guide « VAE :

révéler ses

compétences »,

un dépliant

et des affiches.

Congé de

formation

professionnelle

(CFP) un guide

« CFP : prendre

de l’altitude »,

un dépliant

et des affiches.

Bilan de

compétences (BC)

un guide « BC : faire

le point », un dépliant

et des affiches.

Droit individuel

à la formation (DIF)

« DIF : le compteur

formation »,

un dépliant

et des affiches.

Études promotionnelles

(EP)

« EP : préparer

un diplôme »,

un dépliant

et des affiches.

L’entretien

de formation

un guide « l’entretien

de formation : parler

formation ».

La formation

professionnelle tout

au long de la vie

« FPTLV, construire

ses parcours

professionnels »

Développement

professionnel

continu

« Faciliter sa mise

en œuvre »

60


À DESTINATION DES RFC ET DRH

L’ANFH publie et met en ligne plusieurs guides et revues

réservés aux professionnels de la formation.

Pour accéder à ces supports, connectez-vous sur www.anfh.fr

La lettre de l’ANFH

Trimestriel d’information sur

la formation professionnelle

dans la FPH. Le magazine

de l’ANFH est adressé

par courrier à l’ensemble

des établissements

et consultable sur anfh.fr

Guide de

l’imputabilité

des dépenses

de formation

Outil opérationnel structuré

en deux parties pour définir

les principes généraux et

aborder des cas pratiques.

> accès réservé aux

adhérents via anfh.fr

Guide des métiers

Informe sur les métiers

du sanitaire et du social :

les référentiels, la formation,

l'accès au recrutement,

l'exercice du métier et les

mobilités professionnelles

possibles.

Consultable sur anfh.fr

Guide du RFC

Le point sur la collecte,

les frais de remboursement,

les formulaires nécessaires

à la prise en charge des

actions de formation sur

le plan de formation...

> accès réservé aux

adhérents via anfh.fr

www.anfh.fr

L’actualité du secteur vue

à travers le prisme de la

formation professionnelle :

évolutions réglementaires,

services proposés par l’ANFH,

ressources méthodologiques...

Guide GPMC

Outil de sensibilisation,

d’information, ce guide

vous accompagne dans

la démarche.

Guide apprentissage

Synthèse des pratiques

d’élaboration d’un plan

d’action sur l’apprentissage,

ce guide vous aide gérer un

contrat d’apprentissage.

Passeport formation

Outil complémentaire

de l’entretient de formation,

le passeport permet aux

agents d’être acteurs de

leur évolution professionnelle.

61


LA DÉLÉGATION MIDI – PYRÉNÉES

LES MEMBRES DES INSTANCES

CONSEIL RÉGIONAL DE GESTION

TITULAIRES

SUPPLÉANTS

TITULAIRES

SUPPLÉANTS

FHF

M. ISART

CH CAHORS

Mme CARAYOL

CH SAINT GENIEZ D’OLT

CGT

M. DEDIEU

CH ARIEGE-COUSERANS

Mme BAUSSIAN

CH CAHORS

Mme LAVERNY

CH DU GERS

M. CHAGOT

CH CASTRES-MAZAMET

M. DUTREY

CH DE BIGORRE

M. GAILLAC

CH DECAZEVILLE

M. MICHEZ

CHU TOULOUSE

Mme COMTE

CH CASTELSARRASIN-

MOISSAC

Mme JARRASSE

CH MURET

M. GUYET

CH LAVAUR

Mme PASCAL

CH MONTAUBAN

M. PÉRIN

CH LAVAUR

M. PORTE-CAZAUX

CH BAGNERES-DE-BIGORRE

M. PORTET

CHIVA FOIX-PAMIERS

M. RASTOUIL

CHU TOULOUSE

M. THIEULE

CH SAINT-GAUDENS

M. THIRIET

CH MARCHANT TOULOUSE

M. DELMAS

CHIC ESPALION ST-LAURENT

D’OLT

M. LABAUME

EHPAD GRENADE-CADOURS

Mme MIREBEAU

CH TARASCON/ARIEGE

M. RIO

CH GOURDON

Mme RIVIERE

CH GAILLAC

Mme SAHAL

CH MARCHANT TOULOUSE

M. SOUMEILHAN

CH AUCH / VIC FESENSAC

FO

CFDT

Mme MANDROU

EHPAD AUTERIVE

Mme PALHOL

CHU TOULOUSE

M. ROBERT

CHU TOULOUSE

Mme PEREZ

CH CAHORS

Mme ROS

CHU TOULOUSE

M. KOOB

CH CASTRES-MAZAMET

M. MOULAS

CHU TOULOUSE

Mme LAVAL

CENTRE CANTOLOUP ST

CLAR

M. PIQUEMAL

CH PAYS D’OLMES

LAVELANET

Mme SALGUEIRA

CH AX-LES-THERMES

M. CORTICCHIATO

CHIVA FOIX-PAMIERS

Mme ROPPERS

CH CASTRES-MAZAMET

Mme LEBRUN

CH MONTAUBAN

M. ZUNNUI

CH DE BIGORRE

BUREAU

TITULAIRES

TITULAIRES

FHF

M. PÉRIN

CH LAVAUR

CGT

M. DEDIEU

CH ARIEGE-COUSERANS

M. RASTOUIL

CHU TOULOUSE

Mme PALHOL

CHU TOULOUSE

M. THIEULE

CH SAINT-GAUDENS

FO

Mme ROS

CHU TOULOUSE

CFDT

M. MOULAS à titre consultatif

CHU TOULOUSE

62


CONSEIL PÉDAGOGIQUE RÉGIONAL

TITULAIRES

SUPPLÉANTS

TITULAIRES

SUPPLÉANTS

FHF

Mme BASQUEZ

CH NOGARO

Mme ARGACHA

EHPAD RABASTENS DE

BIGORRE

CGT

Mme AUDUBERT

CH MARCHANT TOULOUSE

Mme CAZELLES

CH VILLEFRANCHE-DE-

ROUERGUE

M. CARLES

EHPAD SAINT-ORENS

M. CHAGOT

CH CASTRES-MAZAMET

Mme CALMETTES

CHU TOULOUSE

Mme DELMAS

MDEF AUCH

Mme CEAUX

CHU TOULOUSE

Mme DARIES

CH ASTUGUE

M. GOMES

CHIVA FOIX-PAMIERS

Mme GILLET-BARES

CH SAINT-GAUDENS

Mme GACHE

CH AX-LES-THERMES

M. LADEUIX

CH RODEZ

M. DELMAS

CHIC ESPALION ST-LAURENT

D’OLT

M. LABAUME

EHPAD GRENADE-CADOURS

Mme LEBECHEC

EHPAD SAINT-LIZIER

FO

Mm LARRIBAT

CEDEPTH CASTELNEAU-R.-B.

Mme LAURENSON

CH MONTAUBAN

M. BARNIER CHU TOULOUSE

Mme HAURINE

CH DE BIGORRE

Mme MATENCE

CH CAHORS

M. DUBARLE CH CAHORS

Mme GROTTO

CH REVEL

Mme POILLERAT

CH NEGREPELISSE

Mme RIVIERE

CH GAILLAC

Mme SAHAL

CH MARCHANT TOULOUSE

CFDT

Mme CANCALON

CH RODEZ

M. MIOTTI

CSS SAINT-CLAR

M. JAOUEN

CH DE BIGORRE

Mme BRAVO

CH SAINT-CÉRÉ

COMITÉ DE GESTION RÉGIONAL (CFP-BC)

TITULAIRES

TITULAIRES

SUPPLÉANTS

FHF

M. PÉRIN

CH LAVAUR

CGT

Mme JARRASSE

CH MURET

Mme PALHOL

CHU TOULOUSE

M. RASTOUIL

CHU TOULOUSE

FO

Mme ROS

CHU TOULOUSE

Mme PÉREZ

CH CAHORS

M. THIEULE

CH SAINT-GAUDENS

CFDT

M. MOULAS

CHU TOULOUSE

M. KOOB

CH CASTRES-MAZAMET

63


LA DÉLÉGATION MIDI – PYRÉNÉES

UNE ÉQUIPE À VOTRE SERVICE

DÉLÉGUÉE RÉGIONALE

Virginie HOFFMANN

v.hoffmann@anfh.fr

ASSISTANTE

Dominique CAMPANER

Tél. : 05 61 14 78 68

d.campaner@anfh.fr

CONSEILLERS DISPOSITIFS

INDIVIDUELS

Anissa BOUKHALFI

Tél. : 05 61 14 78 66

a.boukhalfi@anfh.fr

Joëlle CHUNG

Tél. : 05 61 14 78 67

j.chung@anfh.fr

CONSEILLERS FORMATION

ET ANIMATION RÉGIONALE

Marie-Hélène ROUX

Tél. : 05 61 14 78 64

mh.roux@anfh.fr

CONSEILLERS GESTION

DE FONDS

> Haute-Garonne

Ghislaine BOYÉ

Tél. : 05 61 14 78 65

g.boye@anfh.fr

> Aveyron – Tarn-et-Garonne

Isabelle GUYARD

Tél. : 05 61 14 95 70

i.guyard@anfh.fr

> Ariège – Tarn

Martine CHANCHE

Tél. : 05 61 14 78 69

m.hurreau@anfh.fr

> Lot – Hautes-Pyrénées

Bernadette PÉNALVA

Tél. : 05 61 14 78 63

b.penalva@anfh.fr

> Gers

Karine DELOMEZ

Tél. : 05 61 14 95 73

k.delomez@anfh.fr

Fatima SARAIVA

Tél. : 05 61 14 78 62

f.saraiva@anfh.fr

64


RAPPORT D’ACTIVITÉ 2011

ANFH MIDI-PYRÉNÉES

L’année 2011 aura été celle de la concrétisation des partenariats

régionaux : la signature de la convention de cofinancement avec

le Conseil régional Midi-Pyrénées permettant d’abonder de 300 000 €

les fonds mutualisés des études promotionnelles, le partenariat ARS

- FHF - FEHAP - ANFH débutant un travail de fond et un accompagnement

des établissements sur le dossier de la GPMC, la convention

avec le GIP-FCIP et les Greta assurant le déploiement du dispositif

de formation à distance « gestion des risques infectieux », la formation

au tutorat des étudiants infirmiers par les IFSI régionaux… Toutefois

les partenariats ne se décrètent pas. Ils sont le fruit d’un travail de

terrain : connaissance des différents acteurs et de leurs périmètres

d’intervention, respect réciproque des prérogatives de chacun,

construction des liens de confiance permettant la construction de projets

pérennes… L’ensemble de ces projets régionaux s’est poursuivi

en 2012 et trouvera encore en 2013 des prolongements et déploiements.

Au delà de la gestion des fonds dévolus à la formation tout

au long de la vie, l’ANFH constitue à la fois un lieu d’échanges et de

dialogue social, un levier d’un des éléments essentiels des politiques

de ressources humaines du secteur sanitaire et social public, un point

d’appui aux projets des établissements comme à ceux des agents.

Par leur impulsion, les instances régionales de Midi-Pyrénées participent

à la construction et à la cohérence des politiques régionales

dont quelques éléments de synthèse vous sont présentés dans

le rapport d’activité 2011.

SOMMAIRE

Fonds & formation,

une expertise pour gérer

et financer

Parcours & Compétences,

accompagner et construire

2,1 % plan de formation

Parcours & Compétences,

accompagner et construire

0,2 % -CPF/BC/VAE

Proximité, échanger et

mutualiser offre de service

innovante et adaptée

Chiffres clés 2011

Marie-Claire ROS

Présidente de l’ANFH Midi-Pyrénées en 2011

Olivier RASTOUIL

Vice-président de l’ANFH Midi-Pyrénées en 2011

66


LE CHIFFRE :

+ 31 350 000 €

TOTAL DE

LA COLLECTE

DE LA RÉGION

FONDS & FORMATION

UNE EXPERTISE POUR GÉRER

ET FINANCER

2,1 % + 0,6 % + 0,2 %

+ ESAT

COLLECTE

L’ANFH collecte et gère trois fonds :

> le 2,1 % – Plan de formation

(versement volontaire à l’ANFH),

> le 0,6 % – FMEP dédié aux études

promotionnelles,

> le 0,2 % – CFP/BC/VAE.

Ces deux dernières contributions sont

obligatoirement versées à l’ANFH.

RÉPARTITION DE LA COLLECTE 0,2 % - CFP/VAE/BC

PAR TAILLE D’ÉTABLISSEMENTS

30 % 27 % 17 % 26 %

RÉPARTITION DE LA COLLECTE

2,1 % - PLAN DE FORMATION

PAR TAILLE D’ÉTABLISSEMENTS

17 %

26 %

28 %

29 %

Moins de 299 agents

De 300 à 999 agents

De 1 000 à 4 999 agents

Plus de 5 000 agents

Ce fonds permet le financement des projets

personnels de formation des agents de la

fonction publique hospitalière : congés de

formation professionnelle (CFP), congés pour

validation des acquis de l’expérience (VAE)

et congés pour bilan de compétences (BC).

Les financements leur sont accessibles

directement auprès de l’ANFH Midi-Pyrénées.

17 % de la collecte du 0,2 % – CFP/VAE/BC

provient des établissements de moins

de 299 agents.

Moins de 299 agents

De 300 à 999 agents’

De 1 000 à 4 999 agents

Plus de 5 000 agents

17 % de la collecte du Plan

de formation provient des

établissements de moins

de 299 agents.

67


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2011

FONDS & FORMATION

UNE EXPERTISE POUR GÉRER

ET FINANCER (SUITE)

LE CHIFFRE :

761 ÉTUDES

PROMO-

TIONNELLES

FINANCÉES

EN 2011

RÉPARTITION DES ÉTUDES PROMOTIONNELLES FINANCÉES PAR DIPLÔME

280

240

200

160

120

RÉPARTITION DES ÉTUDES

PROMOTIONNELLES EN COURS

PAR FONDS

706

55

2,1 % - 0,6 %

PLAN DE FORMATION – FMEP

+ SUBVENTION

0,2 %

CFP - VAE - BC

80

40

0

CAFERUIS DE aide médico-psychologique DE aide soignant DE auxiliaire puériculture DE Éducateur-spécialisé

DE infirmière anesthésiste DE Infirmière bloc opératoire DE infirmier DE puéricultrice diplôme cadre de santé

diplôme de préparateur en pharmacie hostpitalière BP jeunesse éduc. pop. sport autres

La majorité des études promotionnelles en cours en 2011 vise le DE infirmier, diplôme pour lequel

la région finance 285 études promotionnelles soit 37 % de l’ensemble (ils ne représentaient que

31 % en 2010).

Par rapport à 2010, le nombre d’études promotionnelles financées a diminué de 13 %, les efforts

ayant porté sur des formations longues (IDE notamment).

68


LE CHIFFRE :

41 562 DÉPARTS

EN FORMATION

PARCOURS & COMPÉTENCES

ACCOMPAGNER ET CONSTRUIRE

2,1 % PLAN DE FORMATION

RÉPARTITION DES STAGIAIRES PAR

FAMILLE SOCIO-PROFESSIONNELLE

18000

15000

12000

9000

6000

3000

0

Dir-Admin Serv-Soins Éd uc-Soc

Med-Tech Tech-Ouv Autres : 1,60 %

Les stagiaires sont principalement

issus des soins, viennent

ensuite les personnels administratifs

et de direction, suivis

des personnels techniques

et ouvriers.

RÉPARTITION DES STAGIAIRES

PAR SEXE ET CATÉGORIE D’EMPLOI

100 %

80 %

60 %

40 %

20 %

0 %

Femmes

Hommes

A B C Autres

Ensemble

Parmi l’ensemble des

stagiaires 47 % relèvent

de la catégorie C.

RÉPARTITION DES DÉPARTS, HEURES, CHARGES ET EFF* PAR TYPE

DÉPARTS HEURES CHARGES (D) EFF (D)

TYPE 1 281 9930 174677 36244

TYPE 2a 23640 306816 6365020 277549

TYPE 2b 2633 45086 1022710 105573

TYPE 2c 13510 223305 4820948 364876

TYPE 3 718 38610 591048 253773

TYPE 4 681 634289 8902953 6289384

TYPE 5 27 1620 23594 37053

TYPE 8 72 4785 79765 7523

Les charges de formation sont consacrées principalement

aux études promotionnelles à hauteur de 40 % et aux actions

d’adaptation au poste de travail pour 29 %.

Typologie d’actions de formation (décret du 21 août 2008)

Type 1 Actions de formation professionnelle initiale

Type 2a Actions de développement des connaissances et de la compétence

(adaptation immédiate au poste de travail)

Type 2b Actions de développement des connaissances et de la compétence

(adaptation à l’évolution prévisible des emplois)

Type 2c Actions de développement des connaissances et de la compétence

(développement des connaissances et compétences et acquisition de nouvelles

connaissances ou compétences)

Type 3 Actions de préparation aux examens et concours des fonctions publiques

Type 4 Études promotionnelles

Type 5 Actions de conversion

Type 8 VAE

À noter : les types 6 (BC) et 7 (CFP) ne sont pas éligibles au plan de formation.

*EFF : engagement à financer la formation (désigne les financements pluri-annuels,

comme dans le cas des études promotionnelles).

RÉPARTITION DES DÉPARTS

PAR TYPE DE FORMATION

24000

20000

16000

12000

8000

4000

0

Type 2a Type 2b Type 2c

Type 1 : 300 départs Type 3 : 700 départs

Type 4 : 700 départs Type 5 : 27 départs

Type 8 : 72 départs

La majorité des départs

dans le cadre du plan

de formation concerne

les formations d’adaptation

au poste de travail (2a).

Les formations de développement

et d’acquisition de

nouvelles compétences (2c)

arrivent en seconde position,

suivies des formations d’adaptation

à l’évolution prévisible

des emplois (2b).

69


RAPPORT D’ACTIVITÉS 2011

PARCOURS & COMPÉTENCES

ACCOMPAGNER ET CONSTRUIRE

0,2 % - CFP/BC/VAE

LE CHIFFRE :

435 DOSSIERS

CFP ET BC

RÉPARTITION DES DOSSIERS EN COURS EN 2011 PAR DISPOSITIF RÉPARTITION DES DOSSIERS EN COURS EN 2011

PAR CATÉGORIE SOCIOPROFESSIONNELLE

10 % 39 %

13 %

39 %

12 %

>1 % 8 %

13 % 6 %

60 %

BC EP VAE Dossiers classiques

Les départs financés sur le 0,20 % sont en augmentation de 4 %

par rapport à 2010. Les dossiers classiques, BC et VAE sont en

légère augmentation. Conformément aux décisions nationales,

les dossiers EP diminuent de 11 %.

Direction et Admin. Éducatifs et Sociaux Médico-Techniques

Services de Soins Techniques Ouvriers Contrats-Aidés

Les personnels de soins représentent 60 % des départs

en CFP, soit un peu moins qu’en 2010 (64 %). Les départs

des personnels éducatifs et sociaux, techniques et ouvriers,

médico-techniques continuent à progresser, signe de

l’ouverture des dispositifs individuels à toutes

les catégories professionnelles.

70


PROXIMITÉ

ÉCHANGER ET MUTUALISER

OFFRE DE SERVICE

INNOVANTE ET ADAPTÉE

QUI SONT LES ADHÉRENTS DE L’ANFH

MIDI-PYRÉNÉES ?

Les établissements sanitaires, médico-sociaux et sociaux qui

emploient des agents de la fonction publique hospitalière

peuvent adhérer à l’ANFH au titre du 2,1 % – Plan de formation.Ils

bénéficient alors d’un ensemble de services pour gérer

et construire leur plan de formation.

RÉPARTITION DES ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS PAR EFFECTIF

EFFECTIFS

NOMBRE D’ÉTABLISSEMENTS

MOINS DE 299 AGENTS 85

DE 300 À 999 AGENTS 19

DE 1 000 À 4 999 AGENTS 8

PLUS DE 5 000 AGENTS 1

RÉPARTITION DES ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS PAR SECTEUR D’ACTIVITÉ

47 % 50 % 17 %

Médico-social : personnes âgées

Sanitaire

Médico-social/social : handicap-enfance-famille

9 JOURNÉES THÉMATIQUES

ET SÉMINAIRES

295 PARTICIPANTS

Un cycle de 4 conférences Cadres sur les thèmes d’actualité.

Un cycle de 2 ateliers Formation en direction des RFC sur

les évolutions de la formation continue dans une politique RH.

Le 2 e séminaire des chargés de formation qui a porté sur l’ingénierie

et les nouvelles méthodes pédagogiques (25 participants

sur 1,5 jours en résidentiel).

Le séminaire des instances régionales sur le déploiement du

Projet Stratégique national en région et la politique de formation

en direction des personnels les plus éloignés de la formation.

1 072 STAGIAIRES SUR

35 THÉMATIQUES EN ACTIONS

DE FORMATION RÉGIONALES

Le programme d’actions régionales 2011 vous a été proposé

autour de 5 axes :

> Piloter sa politique de formation.

> Optimiser les ressources humaines avec la formation.

> Encadrer, manager, piloter les équipes.

> Développer les nouvelles pratiques professionnelles.

> Travailler dans les métiers de la gériatrie.

Trois nouvelles AFR qui vous on été proposées en 2011

ont suscité un intérêt important de la part des professionnels :

« le chemin clinique » faisant suite à la journée sur ce même

thème, « le travail collaboratif » et « développer la pratique

réflexive ».

71


CHIFFRES CLÉS 2011

RÉSEAUX, GROUPES DE TRAVAIL, COMMISSIONS :

En 2011, la délégation régionale a poursuivi sa politique

de proximité auprès des établissements adhérents en répondant

à leurs demandes d’interventions concernant la présentation

et la mise en œuvre des dispositifs de formation continue.

Deux commissions de travail issues des instances régionales

ont participé à la construction de la politique régionale :

La commission examen des offres de formation qui dépouille,

analyse et propose les organismes retenus pour l’animation

des actions de formation de la politique régionale ;

La commission soin qui a proposé, élaboré et organisé la

Journée soin qui s’est déroulée en janvier 2012 sur le thème :

« Travailler en santé ».

PROJETS ET PARTENAIRES RÉGIONAUX

ANFH + GIP - FCIP & GRETA : Déployer le dispositif de FOAD

« Gestion des risques infectieux »

L’ANFH a présenté auprès de plusieurs établissements

le dispositif de formation ouverte et à distance mis à disposition

par les délégations Franche-Comté, Bourgogne et Nord-Pas

de Calais. Devant l’intérêt suscité par ce produit, la délégation

Midi-Pyrénées a décidé de travailler à un partenariat avec l’éducation

nationale pour le déploiement de ce nouveau produit.

La convention de partenariat a été signée le 1 er septembre 2010

et prévoit une mise à disposition et un accompagnement tant

auprès des petites structures que des centres hospitaliers.

Cette action est financée dans le cadre de la politique

d’animation régionale.

ANFH + Conseil régional Midi-Pyrénées :

Favoriser la professionnalisation

La convention conclue avec le Conseil régional a permis

de participer aux cofinancements des études promotionnelles.

La priorité a été portée notamment sur les agents issus des

EHPAD des territoires ruraux. Cette convention de 300 000 €

a été renouvelée pour la période septembre 2011

à décembre 2012.

ANFH + ARS / FHF & FEHAP :

« Accompagner la GPMC en Midi-Pyrénées »

Un comité de pilotage régional, 29 établissements partenaires,

3 consultants auprès des établissements pour construire les

cartographies des métiers, 4 réunions régionales sur le partage

des expériences et les méthodologies, des formations pour

accompagner la démarche…

Le dispositif a été cofinancé par l’ARS à hauteur de 210 000 €.

96 % ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS

À L’ANFH MIDI-PYRÉNÉES EN 2011

ADHÉRENTS

113 ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS

À L’ANFH MIDI-PYRÉNÉES

41 562

168

44

168

761

* un agent = un dossier financé

55 % TAUX D’ACCÈS

À LA FORMATION

DONNÉES FINANCIÈRES

31 350 K€ COLLECTÉS EN 2011

Répartition :

AGENTS

EN COURS DE CFP*

AGENTS

EN COURS DE VAE*

22 379 K€

6 698 K€

2 232 K€

4,8 %

41 K€ ESAT

DÉPARTS EN FORMATION DANS LE CADRE

DU PLAN DE FORMATION

AGENTS AYANT BÉNÉFICIÉ DU FINANCEMENT

DE LEUR BILAN DE COMPÉTENCES*

ÉTUDES PROMOTIONNELLES

FINANCÉES*

0,6 %

FMEP

2,1 %

PLAN

0,2 %

CFP – BC – VAE

72


WWW.ANFH.FR

ANFH DÉLÉGATION

MIDI-PYRÉNÉES

Parc du canal – 1, rue Giotto

31520 Ramonville Saint-Agne

Tél. : 05 61 14 78 68

Fax : 05 61 14 78 60

midipyrenees@anfh.fr

© Conception réalisation : Atelier Large Design / Impression Caractère : Novembre 2012

More magazines by this user
Similar magazines