FICHE DE PROJET - Masci

masci.it

FICHE DE PROJET - Masci

FORMATION DE CHEFS POUR L'ASSOCIATION

DES SCOUTS DU BURKINA FASO (ASBF)

FICHE DE PROJET

Septembre 2012


1. INFORMATIONS GENERALES

Pays où se déroule le

projet

Nom du projet

Aire thématique

Responsables du projet

Adresses courriel

Numéros de téléphone

Burkina Faso

Formation de chefs pour l'Association des Scouts du Burkina Faso (ASBF)

Coopération, accueil, rencontre et découverte de la diversité

Noemi Ruzzi pour l'AGESCI, Alberto Albertini et Lorena Accollettati pour le MASCI,

Président du Comité national pour l'ASBF, Sié Offi Somé pour le RENASAB

noemi@crossbow.it, vonalbert@tin.it, accollet@tin.it,

permanence@scoutsburkinafaso.org, sieoffisome@yahoo.fr

Noemi +39.347.8940477, Alberto +39.348.6023909, Lorena +39.347.3053132,

ASBF (226)50360858, Sié Offi (226)70205666

2. CONTEXTE

2.1. Le scoutisme au Burkina Faso

Le scoutisme a été introduit au Burkina Faso, à l'époque coloniale, par les missionnaires catholiques à Fada

N'Gourma, à l'Est du pays (1940-1941) ; à Ouagadougou, la capitale (1940) et à Bobo-Dioulasso (1942).

1960-1990

• Chaque année : construction de ponts, réparation de routes, forage de puits, reboisement (15000 arbres

plantés en 1981), construction de petites retenues d'eau…

• Participation des scouts à l'aménagement de la plaine de Moghtédo (1967), à la mise en valeur de la plaine

de Koubri (1969), à la mise en valeur de la plaine de Siglé Boukou (1972), à l'aménagement de la

Guinguette et de Matourkou ; reboisement à Baré et construction d'une école (1974 et 1975).

• Opérations scoutes de développement (OSD) (à partir de 1973) : projets permanents sous formes

d'opérations d'envergure visant à contribuer à l'amélioration des conditions de vie des communautés :

Lukasso (centre d'accueil pour les élèves) à Bobo-Dioulasso ; centre de stockage et d'animation des jeunes

de Niankoré ; l'"Opération tapis vert" (reboisement permanent à Zaghtouli) ; l'action sanitaire avec la

formation de secouristes ; le Fara à Pala (centre de formation scoute) ; les projets de Borodougou, Réo

(centre de formation et de développement communautaire) et La-Toden (élevage et maraîchage).

1991-2005

Crise et léthargie du scoutisme au Burkina Faso : conflits de leadership, fonctionnement irrégulier des

associations de scoutisme, création de nouvelles associations…

2006

• Plan de relance du scoutisme au Burkina Faso, soutenu par le Bureau mondial du scoutisme (Organisation

mondiale du mouvement scout), qui a permis d'en faire un état des lieux et de mener des réflexions sur la

création d'une seule association regroupant celles existantes légalement, à savoir : les Scouts du Burkina

Faso (SBF) (association créée en 1960), les Eclaireurs et Eclaireuses du Burkina Faso (EEDBF) (association

créée en 1960), les Scouts Catholiques du Burkina Faso (SCBF) (association créée en 1991), l'Union des

Scouts du Burkina Faso (USBF) (association créée en 2005).

• 23 septembre 2006 : naissance de l'Association des Scouts du Burkina Faso (ASBF) par regroupement de ces

quatre associations et en tant qu'héritière de 69 ans de scoutisme au Burkina Faso.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [2/9]


Buts et méthodes de l'ASBF

• Former des acteurs du développement par la création et l'animation d'unités regroupant des enfants et des

jeunes, pratiquant les méthodes et activités scoutes, et par la formation de personnes adultes, chargées

d'exercer une action pédagogique ou d'animation auprès des scouts, au sein des unités ou au niveau de ses

organes.

• Le programme éducatif de l'ASBF est axé sur la contribution des scouts au développement de leur pays,

dans la continuité des nombreuses actions entreprises touchant le domaine précis du développement

communautaire.

Organisation et fonctionnement de l'ASBF

• L'échelon local : unités (meute = unité composée de scouts de 7 à 12 ans, appelés "louveteaux" ; troupe =

unité composée de scouts de 12 à 16 ans, appelés "éclaireurs" ; clan = unitée composé de scouts de 16 à 20

ans, appelés "routiers" ; dièklou = unité composée de scouts de 20 à 25 ans, appelés "aînés") ; groupes

locaux (groupe local : constitué des unités qui existent dans le même village, le même quartier (secteur), la

même paroisse, la même structure éducative) ; assemblée locale qui élit le Conseiller de groupe.

• L'échelon régional : il y actuellement 7 régions fonctionnelles : Boucle du Mouhoun, Cascades, Centre,

Centre-ouest, Centre-sud, Hauts-bassins, Sud-ouest ; l'Assemblée régionale élit l'Equipe régionale de 8

membres.

• L'échelon national : la Conférence nationale élit le Comité national de 9 membres et 2 Commissaires aux

comptes.

Il existe au Burkina Faso l'Association Nationale des Guides du Burkina (ANGB) qui concerne uniquement les

filles ou femmes et qui est affiliée à l'Association mondiale des guides et des éclaireuses (AMGE).

Aujourd'hui, les Scouts du Burkina Faso maintiennent de très bonnes relations avec les Scouts de tous les pays,

en particulier avec les Scouts d'Italie.

L'AGESCI

L'AGESCI , Association des Guides et Scouts Catholiques Italiens, est née en 1974 de la fusion de l'ASCI

[Association Scouts Catholiques de l'Italie], fondée en 1916, et de l'AGI [Association Guides de l'Italie], fondée

en 1943.

L’AGESCI est une association juvénile qui vise au développement de chaque enfant et jeunes par la mise en

place d’une pédagogie de tranche d'âges spécifiques, à travers la méthode éducative du scoutisme.

La formation des Chefs et Cheftaines ainsi que le programme éducatif se font dans la Communauté des Chefs et

Cheftaines. Lorsque un Chef/une Cheftaine choisit de faire partie d’une Communauté il/elle doit s’engager à

respecter le Pacte Associatif, un document qui témoigne les choix des Chefs et Cheftaines AGESCI, notamment:

le choix scout, la foi chrétienne et le choix d’éduquer des citoyens responsables du monde de l’avenir.

L'AGESCI est reconnue comme une association de promotion sociale.

Le MASCI

Le MASCI a été fondé le 18 juin 1954, par des adultes ayant été scouts.

Elle vise le développement d'une forme scoute. Vivre et témoigner des valeurs du Scoutisme/Guidisme signifie

traverser la vie en parcourant le chemin qui mène au bonheur.

L'éducation des adultes a trois objectifs fondamentaux :

(a) le développement des personnes et de leur autonomie à comprendre, évaluer et choisir leur propre vie en

tant que citoyens, travailleurs et détenteurs de rôles sociaux ;

(b) le développement de la société sous le profil culturel, économique et politique, en tenant compte de sa

complexité et du rythme rapide des changements d'aujourd'hui ;

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [3/9]


(c) le développement des agrégations sociales dans lesquelles l'adulte vit et opère (travail, famille, associations,

etc.).

Le RENASAB

Le Réseau National des Scouts et Guides Adultes du Burkina [RENASAB] a été constitué après une série de

rencontres, dont la première s'est tenue le 30 janvier 2003 à la Maison des jeunes et de la culture de

Ouagadougou.

A l'origine, il s'agissait, pour les anciens scouts et guides, de relancer le mouvement scout en forte léthargie au

Burkina Faso depuis les années 1990. Le groupe d'anciens a fonctionné de façon informelle avant de se

constituer en association en juillet 2005, pour pouvoir agir plus efficacement. Le RENASAB a été reconnu

officiellement le 17 septembre de la même année.

2.2. Collaboration AGESCI – Burkina Faso

Les premières interventions au Burkina Faso remontent à la moitié des années 80. Ils consistent dans la création

de projets d'appui au guidisme rural, à travers la construction de fourneaux en argile pour économiser le bois

et réduire la déforestation déjà considérable à l'époque. L'AGESCI a travaillé dès le début avec des

microprojets communs et à l'écoute des besoins de l'Afrique. Les protocoles d'accord en plus de deux

décennies ont vu la constance des Guides burkinabè, alors qu'ils furent hésitants avec les Scouts, par manque

des conditions de démocratie associative réclamée par le Bureau International (manque d'assemblées électives).

La relation avec les scouts fonctionna également à travers la création de microprojets (mêmes modalités que les

guides), notamment, ceux adressés au scoutisme rural et à la lutte contre la déforestation.

Travailler pour des microprojets, est encore à présent la manière dont l'AGESCI opère, non seulement au

Burkina Faso, mais dans toute l'Afrique, à partir des exigences/propositions des éclaireurs/guides locaux.

La caractéristique de l'éducation, le service commun et la mutuelle connaissance sur le camp en travaillant et

en vivant ensemble avec un véritable esprit scout, ont été, sont et seront les lignes directrices dans les relations

entre les deux pays.

L'AGESCI au fil des années a proposé aussi bien des chantiers nationaux pour les routiers et guides individuels,

que des camps pour clans organiques et autonomes, avec formation préalable avant le départ organisée par

l'équipe internationale.

2.3. Collaboration MASCI – Burkina Faso

Depuis 2008, le MASCI est présente au Burkina Faso, avec certains de ses membres, pour participer à des

camps, en collaboration avec l'AGESCI.

Le MASCI (scoutisme italien des adultes) croit fermement en la collaboration avec le scoutisme des jeunes.

Cependant, ces dernières années, il s'est engagé dans la construction de projets communs de coopération

internationale.

Le MASCI a contribué à la naissance de RENASAB (scoutisme des adultes du Burkina Faso), en contact avec

certains anciens chefs scouts du Burkina Faso, depuis sa première participation dans les activités communes

AGESCI-MASCI. Cette action a permis, en octobre 2011 à Côme, lors de la Conférence Mondiale de l'AISG

(l'organisation mondiale des adultes scouts) à la reconnaissance officielle du RENASAB par l'AISG.

Le MASCI estime donc que la collaboration entre le scoutisme des jeunes et le scoutisme des adultes peut être

viable aussi en dehors des frontières italiennes, et espère que ce projet sera partagé par les deux associations du

Burkina Faso. Egalement, le MASCI était, est et sera disponible pour soutenir le plan technique pour le succès

du projet, en utilisant les compétences reconnues à l'intérieur et à travers l'ONLUS – ECCOMI.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [4/9]


Le MASCI identifie le RENASAB comme son contact local pour la supervision du projet et le soutien de sa

mise en œuvre avec l'utilisation de ses chefs formés.

2.4. Durée du projet

2 ans et 3 mois.

3. OBJECTIFS DU PROJET

Support à la renaissance et au développement du scoutisme burkinabè, le projet a comme partenaire

l'Association des Scouts du Burkina Faso (ASBF) qui est reconnue par l'Organisation mondiale du mouvement

scout (OMMS).

Le but de la collaboration est de former des chefs qualifiés pour permettre une bonne pratique du scoutisme

dans les unités, conformément aux orientations de l'ASBF. Le projet doit favoriser l'échange de pratiques au

niveau des programmes éducatifs et de la formation, c'est-à-dire l'ensemble des activités proposées aux

membres des quatre associations, la méthode utilisée pour chaque tranche d'âges et les objectifs éducatifs de

l'AGESCI et de l'ASBF.

Le projet se propose, spécifiquement :

• d'approfondir la connaissance du scoutisme au niveau mondial et national ;

• d'améliorer l'animation de l'unité scoute grâce à la maîtrise de la méthode scoute ;

• de transmettre les techniques de management de groupe ;

• de sensibiliser les chefs à la communication du scoutisme et à entretenir de bonnes relations publiques.

4. DESCRIPTION DU PROJET

X

X

X

Amélioration de la qualité du scoutisme dans l'Association

Diffusion du scoutisme à un nombre majeur de jeunes

Idées créatives et innovatrices

Propositions qui entrent dans le programme national et dans les stratégies associatives

Partenariats

Aires thématiques

L'intention est celle de donner un nouvel élan au scoutisme du Burkina Faso. Le mouvement scout de ce pays,

qui renaît récemment après une pause de plusieurs années, ressent le besoin de reconstruire une structure de

chefs scouts formés, qui aujourd'hui a du mal à démarrer pour de multiples raisons, parmi lesquelles la

nécessité de disposer un budget économique pour recruter des formateurs et trouver des endroits pour la

formation.

Le programme de formation s'adressera à des chefs scouts, membres de maîtrises d'unités scoutes dans les

différentes régions du Burkina Faso.

5. EXECUTION

5.1. Méthodologie

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [5/9]


Dans chaque région du Burkina Faso 1 , il sera organisé chaque mois, d'octobre à juin, au cours d'un week-end,

une session de formation regroupant 20 chefs membres de maîtrises d'unités scoutes.

Chaque session sera dirigée par deux formateurs, chefs d'unité qualifiés.

5.2. Actions, contenus et résultats attendus

Les actions comprennent :

• un atelier national de préparation des week-ends qui a déjà eu lieu à Koudougou, du 26 au 30 décembre

2011, pour élaborer un programme de formation minimale continue de chefs d'unités ;

• trois (3) sessions de formation dans treize (13) régions, entre octobre et décembre 2012 ;

• neuf (9) sessions de formation dans treize (13) régions, entre janvier et juin et entre octobre et décembre

2013 ;

• neuf (9) sessions de formation dans treize (13) régions, entre janvier et juin et entre octobre et décembre

2014.

Les contenus des sessions sont les suivants : Principes fondamentaux du scoutisme – Méthode scoute – ASBF :

orientations et dynamique – Pédagogie du jeu – Techniques d'animation – Leadership – Gestion administrative

et financière – Psychologie du jeune – Dynamique de groupe – Programme scout par branche – Relation avec

les parents – Relation éducative.

Les indicateurs de la bonne réussite du projet seront :

• la production d'un manuel de formation pour les chefs scouts ;

• les attestations de participation des chefs aux sessions de formation, la liste des chefs ayant participé aux

sessions de formation et les photos des sessions de formation ;

• la participation de ces chefs scouts aux stages badges de bois organisés par l'ASBF ou d'autres associations

membres de l'OMMS ;

• la création de nouvelles unités scoutes.

6. GESTION

6.1. Structure du projet et responsabilité

Pour le Burkina Faso

La gestion du projet est confiée au Comité national de l'ASBF qui sera soutenu par le RENASAB. Le

responsable en est le Président Comité national de l'ASBF, avec l'accompagnement du Président du RENASAB,

Sié Offi Somé.

Pour l'Italie

La responsabilité du projet est assumée par l'AGESCI et le MASCI. La personne à qui s'adresser pour l'AGESCI

est Noemi Ruzzi. Les personnes à qui s'adresser pour le MASCI sont Alberto Albertini et Lorena Accollettati.

Ces personnes ont été choisies parce qu'elles sont aussi responsables pour le projet Burkina en charge au secteur

International de l'AGESCI (en collaboration avec le MASCI) destiné aux RS, jeunes chefs et adultes MASCI.

1

Boucle du Mouhoun, Cascades, Centre, Centre-Est, Centre-Nord, Centre-Ouest, Centre-Sud, Est, Hauts-Bassins, Nord, Plateau

Central, Sahel, Sud-Ouest.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [6/9]


En cas d’ impossibilité à poursuivre leur tâche, les responsables pourront être remplacés par d’autres personnes

de compétence équivalente.

Les contacts avec le territoire et la vérification directe de l'évolution du projet de coopération sont garantis en

ce sens par une présence pluriannuelle et qualifiée.

6.2. Calendrier

2012

Trois (3) sessions de formation pour chacun des mois suivants : octobre, novembre et décembre.

2013

Neuf (9) sessions de formation pour chacun des mois suivants : janvier, février, mars, avril, mai, juin, octobre,

novembre et décembre.

2014

Neuf (9) sessions de formation pour chacun des mois suivants : janvier, février, mars, avril, mai, juin, octobre,

novembre et décembre.

7. EVALUATION

Cf. supra : points 5.2. et 6.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [7/9]


8. BUDGET

Région Détail des dépenses Coût d'un week-end Coût total

Boucle du Mouhoun

Cascades

Centre

Centre-Est

Frais de préparation (photocopies,

Centre-Nord

documentation, etc.) = 10 000 FCFA

Centre-Ouest

35 000 x 13 x 6 =

Centre-Sud

Frais de déplacement pour les chefs d'unités

35 000 FCFA 2 730 000 FCFA

= 1 000 x 20 = 20 000 FCFA

Est

[4 162 euros]

Hauts-Bassins

Frais de déplacement pour les formateurs =

Nord

2 500 x 2 = 5 000 FCFA

Plateau Central

Sahel

Sud-Ouest

Atelier national de préparation

des week-ends (pour élaborer

un programme de formation

minimale continue de chefs

d'unités) à Koudougou

9. FINANCEMENT

Forfait comme contribution financière pour

le bon déroulement du camp de formation

des responsables nationaux, régionaux, de

conseillers de groupes et de chefs d'unités qui

aura lieu du 26 au 30 décembre 2011 à

Koudougou. A l'issue du camp, un document

comprenant le contenu de la formation à

dispenser au cours des week-ends aura été

rédigé. Ce document sera reproduit en 50

exemplaires et servira de support aux

différents formateurs. Ce forfait inclut les

frais de reproduction de ce document.

Total

-

500 000 FCFA

[762 euros]

3 230 000 FCFA

[4 924 euros]

Depuis 2008, les groupes AGESCI et les communautés MASCI mettent en œuvre des activités pour financer le

projet avec le Burkina Faso. Les fonds recueillis sont conservés par l'ONLUS italienne "ECCOMI".

A la fin du projet, la partie burkinabè devrait atteindre une solidité lui permettant de continuer, sur ses propres

ressources, l'œuvre de formation continue des chefs.

L'AGESCI et le MASCI se sont engagés à financer le projet avec les fonds conservés par l'ONLUS italienne

"ECCOMI" jusqu’à le montant de 5000 euros, selon les modalités qui suivent :

2012/2013 = 1.443.110 FCFA [€ 2.200,00]

- 499.839 FCFA [€ 762,00] pour la publication du manuel

- 943.266 FCFA [€ 1.438,00] pour la réalisation des camps de formation pour les chefs scouts

2013/2014 = 868.487 FCFA [€ 1.324,00]

- pour la réalisation des camps de formation pour les chefs scouts

2014/2015 = 918.340 FCFA [€ 1.400,00]

- pour la réalisation des camps de formation pour les chefs scouts

L’ASBF s’engage à informer régulièrement l’AGESCI et le MASCI de l’utilisation qu’il a été faite de l’argent

par un compte rendu technique et financier qui doit être présenté avant chaque versement nouveau.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [8/9]


10. ENGAGEMENT RECIPROQUES

Les associations partenaires s'engagent à une relation franche basée sur la confiance et le respect. Elles

s'engagent particulièrement :

1. au respect de leurs statuts et règlements intérieurs respectifs ;

2. à une gestion transparente dans le cadre d'une bonne gouvernance ;

3. à s'informer mutuellement de tout changement d'orientations ou d'objet social ;

4. à communiquer les documents institutionnels légaux (statuts, règlement intérieur, rapport d'activités,

manuel de procédures administratives et financières, etc.).

11: RESOLUTION DES CONFLICTS

En cas de non-respect des clauses de la présente projet ou de réorientation au niveau de l'une des associations,

chacune des quatre parties se réservent le droit de la dénoncer de facto. Cette dénonciation devra être

motivée. Par ailleurs, chaque partie s'engage à informer préalablement les autres parties de sa volonté et de ses

intentions vis-à-vis de l'orientation de ce projet.

En cas de différend technique, financier ou humain, les quatre parties se concerteront rapidement, trouveront

et feront appliquer des solutions qui pourront faire l'objet d'avenant à la présente convention.

En cas de différend, tout sera mis en œuvre pour un règlement à l'amiable.

Fait à Ouagadougou et Rome, le Novembre 2012.

[Projet AGESCI-MASCI-ASBF-RENASAB – Formation de chefs] [9/9]

More magazines by this user
Similar magazines