versus14.qxd (Page 1)

phamel.com

versus14.qxd (Page 1)

Mon engagement: Je reconnais devant Dieu que je suis skateur. Je crois que le Seigneur

Tom Penny a disparu pour moi et qu’il est ressuscité pour ma justification.

Je fais profession de foi en lui comme mon Sauveur et Seigneur.

VERSUS: chapitre 1, verset 14

1: Couverture: En attendant la sortie de la future première

vidéo de Jérôme Walsh “Banlieusards”, Gab Lalande nous en

donne un petit aperçu. FS Lipslide. (photo: Guillaume Pérusse)

2: Publicité: Anti-pub de E.A.C.H. (Artus de Lavilléon)

4-5: Un dimanche à B.D.F. avec Hippie-Jack. (photos: G.I.JEY)

6-7: Séquence: Colin en Crook revert. (photo: Tobi)

8-9: Mini-entrevue: Fred Mortagne.

+ 10-11: Poster: La photo gagnante du Red Bull Illume.

Cale Nuske en 3-6 flip. (photo: Fred Mortagne évidement)

12-15: King Of Georges Vanier: Phil de Laval. (photos: Vincent)

16-17: Vieille École: The Boss en Hippie-Killer-Jump. (photo Clood)

18: Découverte: Niniche redonne espoir à la science.

19: Affiche: International Association of Skateboard Companies.

20: Dos de couverture: DON’T DO IT.

AMÈNE

Courriel: versus_skatezine@hotmail.com

Site internet: www.versus-skatezine.ca

Remerciements: Fred Mortagne et Cale Nuske, Jérôme Walsh, Gab Lalande et

Guillaume Pérusse, The Boss, Colin et Tobi, Hippie Jack, Vincent et Phil, Pat,

Niniche, Wowine, P. & M. Marceaux, Artus @ EACH, John MakeNoize, Turbo...


Colin: Crooked revert séquence: Tobi


Mr Fred Mortagne, tout le monde te connait, ou presque, depuis

Menikmati, Sorry, et grâce à tes réalisations pour CLICHé,

comme un excellent caméraman / monteur etc...

Mais, quasiment personne ne te connait en tant que photographe.

Alors peux-tu nous parler un peu de ce côté là de ta carrière?

Bien ça m'a travaillé longtemps avant que je commence à m'y mettre.

Sur plein de sessions je visualisais des photos potentielles, pas forcement

des tricks, mais je n’avais pas la possibilité de les shooter, et les photographes

ne les shootaient pas non plus. Alors j'ai commencé à voir un énorme

gâchis... Çà, et puis le fait de voyager, et de revenir sans souvenirs

photographiques, d'endroits magnifiques ou intéressants.

J'ai laissé mûrir 2 ans je crois, j'étais trop focus dans la vidéo à l'époque,

c'était au moment de Menikmati, mon premier gros projet, donc il n’y

avait que ca qui comptait...

Mais au fond de ma têt,e ça commencait à prendre forme...

Tu vis actuellement le "rêve" de beaucoup de skateurs qui aimeraient

pouvoir cotoyer des gars comme Geoff Rowley, Lucas Puig, voyager

avec eux, skater etc etc...

Ton travail est-il aussi "paradisiaque" qu'il le laisse paraître?

Et oui tout le monde croit que c'est la belle vie. C’est avant tout très dur,

très intense. Il faut être motivé, passionné, sinon tu tiens pas longtemps.

Mais c'est quand même très cool et y'a plein d'avantages. Ce que je préfère

c'est la possibilité de pouvoir voyager, et de découvrir de nouvelles

cultures, ce qui permet de prendre du recul par rapport à son pays

d'origine, et de voir les choses différement. Ça ouvre vraiment l'esprit.

Je ne pourrais jamais retourner dans la vraie vie, avec un job dans un

bureau, à horaires fixes... Je crois que je pourrais vraiment devenir fou,

du coup je suis condamné à bosser comme un ouf pour garder ce statut.

C'est pas pour les chillers!

Si tu devais aller filmer avec un seul skateur jusqu'à la fin de tes jours,

lequel serait-il, et pourquoi?

Il s'appellerait Frankeinskate ou un truc du genre. Il serait un mix de

plein de gens, réunissant plein de qualités. Il serait motivé, talentueux,

plein de style, ne fumerait pas de drogue, ou pas avant d'aller skater en

tous les cas. Il pourrait bien faire ce qu'il veut, tant qu’il bosse lorsqu’il

le faut. Il n’y aurait pas besoin de lui courir après et de le motiver

constamment, les choses viendraient nautrellement de lui... Ah là là...

Il y a de plus en plus de vidéos de skateboard qui sortent, et de moins

en moins de monde qui en achète. Ton avis là dessus?

Le marché de la video a été complètement bouleversé avec internet.

Maintenant c'est devenu très dur de vendre des vidéos, mais cela permet

aux marques de diffuser leur video auprès de beaucoup plus de kids.

Les vidéos ne sont plus un produit qui apporte de l'argent mais un

investissement. Le problème c'est que les petites marques ont moins de

budget à mettre dans celles-ci puisqu'elles n’ont plus aucun retour

financier direct. C'est très paradoxale. Plus de gens vont pouvoir -voir- ta

vidéo pour laquelle t'as eu des moyens beaucoup plus limités, ce qui peut

avoir une incidence sur le contenu. Donc dans un sens toute cette évolution

est néfaste par rapport à la qualité de production. Je pense que si le

marché des dvds n'avait pas baissé, la qualité générale serait meilleure.

Surtout que certains tombent dans le piège de se dire que si ça va être

gratuit, ce n’est pas la peine de se casser autant la tête.

Justement non! C'est bingo si tu fais une vidéo gratuite qui déchire!

Les gens ne peuvent qu’être contents!

Je te remercie sincèrement du temps que tu as bien voulu m'accorder.

Si tu passes par Montréal un de ces jours, je compte sur toi pour venir

te taper une petite session de mini chez moi! (Sens-toi à l’aise d’inviter

Tom Penny, pas de problèmes!)

Bien ouais j'aimerais bien y repasser un de ces 4, la seule fois c'etait en 93,

avec mes parents, donc avant que tout commence pour moi!

double-page suivant: La photo gagnante du Red Bull Illume

Cale Nuske, 3-6 flip par Fred Mortagne que l’on félicite et remercie encore.


Phil: Gap to FS Feeble photo: 20-100


Phil: FS Boardslide photo: 20-100


The Boss: Hippie Jump photo: Clood

More magazines by this user
Similar magazines