Par toi Israël Sera Béni Sera Béni - Hassidout

hassidout.org

Par toi Israël Sera Béni Sera Béni - Hassidout

Le 13 décembre, l'Agoudat 'Hassidei 'Habad envoya une

lettre formelle au consul de Nice; elle y réitérait que le Rabbi,

en tant que l'un des chefs principaux du mouvement, était

habilité à recevoir un visa “spécial”. A peu prés à la même

époque, le Rabbi, agissant de son propre gré, demanda le

transfert de son dossier au Consul de Marseille. Le Rabbi

précédent envoya un autre télégramme à “Avram”:

Donne-moi des nouvelles de la santé de Mouchka et de

Mendel, leur adresse, et la raison pour laquelle ils ont

demandé le transfert de leur dossier à Marseille.

Celui qui veut votre bien être,

HaRav Schneerson

Dans un autre télégramme daté du 23 Chévat, le Rabbi

précédent écrivait :

Que dois-je faire encore pour sauver Schneerson?

Malgré la gravité de leur situation personnelle, le Rabbi et

la Rebbetsin recherchaient des autres refugiés juifs pour les

aider. L'un des problèmes les plus ardus concernait le

logement. À Nice, il fallait présenter un billet de 100 $,

uniquement pour entrer dans le lobby d'un hôtel. Bien des

Juifs n'en avaient pas. Le Rabbi en possédait un qu'il utilisait

avec ruse. Il recherchait les Juifs qui en avaient besoin et le

leur prêtait à tour de rôle. D'autres Juifs finirent par l'imiter et

utilisèrent cette méthode originale pour aider leurs

coreligionnaires. 22

À cette époque, l'or était confisqué dans tout le pays et

quiconque en détenait se mettait en danger. Une

connaissance du Rabbi et de la Rebbetsin qui possédait

───────

22. [Note du rédacteur : On pourrait penser que si l'on se trouve dans une situation

tellement limitée, il est impossible d'aider l'autre. En vérité, lorsqu'on fait appel

à son volonté et à sa créativité, on découvre qu'il y a toujours un moyen de

venir en aide en dépit - et parfois à cause – des contraintes de cette situation.]

24

More magazines by this user
Similar magazines