L’ABC DES HAIES

thombo

LE GUIDE DES HAIES

PLANTE

DIRECT

www.plantedirect.fr


- Prévoir une haie

- Préparation – Trou de plantation –

Palissage

- Comment planter des plantes livrées

emmottées

- Comment planter des plantes livrées

en pots

- Comment planter des plantes livrées

racines nues

- Plantes en bac

- Taille

- Fertilisation

SOMMAIRE

02


PRÉVOIR UNE HAIE POUR BIEN

LA RÉUSSIR

Les critères essentiels de sélection des

plantes pour une haie sont les suivants :

- conifère ou feuillu ?

- à feuillage persistant ou à feuillage caduc ?

- nature du sol

- haie occultante, délimitante ou à la place

d’une clôture ?

- quelle forme, taillée au cordeau ou laissée

au naturel ?

Les haies sont vivante,

pas les murs !

03


TYPES DE HAIES

Les haies à feuillage persistant restent opaques pendant toute

l’année et, en fonction des espèces dont elles sont composées

et de leur largeur, elles peuvent offrir une protection contre les

regards et les bruits équivalente à celle d’un mur.

Les haies à feuillage caduc sont destinées aux personnes qui

aiment ressentir le passage des saisons. D’un vert intense en

été, elles se parent de couleurs attirantes en automne et leurs

branchages couverts de givre ou de neige magnifient l’hiver. Les

haies sont un biotope pour des espèces animales et assurent une

nidification hors d’atteinte des chats pour de nombreux oiseaux

chanteurs.

Une haie a plusieurs fonctions. Utiles, elles doivent surtout être

esthétiques et vous apporter du plaisir.

Nous vous proposons une vaste sélection d’espèces, de toutes les

tailles. Toutes nos plantes de haies sont cultivées en plein champ

et bénéficient de soins constants pendant plusieurs années, d’où

leurs qualités de résistance. Qu’elles soient destinées à des jardins,

des terrasses, prévues pour des haies occultantes ou des bordures

- elles sont toutes saines, robustes et bien enracinées.

04

!

N’hésitez pas à nous contacter !

Assistance téléphonique au : 01 69 01 13 45


PRÉPARATION / TROU DE PLANTATION

Entre une seule tranchée, ou plusieurs trous individuels pour

les différents plants : que choisir ?

Des trous individuels sont préférables pour des plantes devant

apparaître isolées ou de grande taille, en raison de la meilleure

stabilité qu’ils procurent à celles-ci. Une tranchée s’impose

pour une haie (où plusieurs plants sont plantés en ligne) : elle

sera creusée beaucoup plus vite que plusieurs trous accolés et

elle offre la possibilité d’un repositionnement des plants avant

d’être comblée. Pour des plantes livrées racines nues, il est

généralement préférable de creuser une tranchée.

05


PALISSAGE

En cas de haie indépendante ou haute, il est conseillé de palisser

les plantes.

Pour cela, implantez des piquets très proches de celles-ci tous les

3 m environ. Reliez ensuite les piquets avec du fil de

palissage.

Fixez les plantes sur le fil avec des clips (disponibles chez nous

ou dans des jardineries) ou une bande élastique. Les plantes ne

seront ainsi pas déformées par le vent.

Ces auxiliaires de croissance pourront être retirés après 2 ans, une

fois que les plantes seront devenues suffisamment robustes.

06


COMMENT PLANTER DES PLANTES

LIVRÉES EMMOTTÉES

Règle constante : la profondeur et la

largeur d’un trou de plantation (pour des

plantes isolées) ou d’une tranchée (pour

plusieurs plantes de haie) doivent représenter

1,5 fois le diamètre de la motte.

!

1

1,5

1. Le fond du trou doit être suffisamment décompacté avant

plantation pour que les racines puissent se développer librement

ensuite.

En cas de sol argileux, très lourd, on mélangera la terre extraite

avec du sable et/ou de la terre végétale de bonne qualité.

2. Pour un apport optimal de nutriments à la plantation, il est

conseillé d’ajouter un activateur de sol.

3. Versez d’abord de la terre meuble dans le trou. Après plantation,

la motte devra être recouverte d’une épaisseur de terre

équivalant à deux doigts.

N’ajoutez JAMAIS un engrais minéral ou du compost frais à la

terre dégagée du trou ou dans celui-ci !

07


4. Mettez la plante en place dans le trou, sans retirer la toile de

jute entourant la motte.

Si la motte est entourée de toile en fibres synthétiques (identifiables

par leur coloration), il suffit de desserrer le nœud et de mettre

les extrémités de côté. Si la motte est entourée d’un grillage,

ouvrez celui-ci à la base du tronc et rabattez-le sur les côtés pour

que la plante n’en soit pas enserrée. Le grillage et la toile de jute se

dégradent dans le sol.

5. Ne soulevez plus la plante après avoir ouvert la toile.

Remplissez le trou de terre aux deux tiers et arrosez bien la plante.

Versez alors le reste de la terre. Tassez la terre tout autour de la

plante (sans trop la compacter) et avec la terre restante, formez un

talus d’arrosage tout autour du trou pour une meilleure pénétration

de l’eau d’arrosage dans la zone de la plante.

Arrosez encore une

fois abondamment.

!

08


COMMENT PLANTER DES

PLANTES LIVRÉES EN POTS

Règle constante : la profondeur et la largeur d’un trou de

plantation (pour des plantes isolées) ou d’une tranchée

(pour plusieurs plantes de haie) doivent représenter 1,5

fois le diamètre de la motte

1. Le fond du trou doit être suffisamment

décompacté avant plantation pour

que les racines puissent se développer

librement ensuite. En cas de sol argileux,

très lourd, on mélangera la terre extraite

avec du sable et/ou de la terre végétale

de bonne qualité.

2. Pour un apport optimal de nutriments

à la plantation, il est conseillé

d’ajouter un activateur de sol.

1

!

1,5

3. Versez d’abord de la terre meuble

dans le trou. Après plantation, la motte

devra être recouverte d’une épaisseur

de terre équivalant à deux doigts.

Talusd’arrosage

N’ajoutez JAMAIS un engrais minéral ou du compost frais à la

terre dégagée du trou ou dans celui-ci !

09


4. Plantation. Laissez tremper le pot dans une bassine avant

plantation, suffisamment longtemps pour que les racines se

gorgent d’eau. Sortez la plante de son pot en matière plastique.

Versez de la terre meuble dans le fond du trou, pour que la surface

de la motte de la plante soit de même niveau que son environnement.

Mettez la plante en place dans le trou et comblez de manière

homogène tout autour. Tassez la terre tout autour de la plante

(sans trop la compacter) et avec la terre restante, formez un talus

d’arrosage tout autour du trou pour une meilleure pénétration de

l’eau d’arrosage dans la zone de la plante.

!

Arrosez encore une

fois abondamment!

10


COMMENT PLANTER DES PLANTES

LIVRÉES RACINES NUES

1. Retirez les plantes une par une

du faisceau, et raccourcissez-en

les racines à une longueur de 25-

30 cm environ.

2. Faites tremper

25-30 CM

les plantes dans une

bassine pendant au moins 1 heure

pour qu’elles se gorgent d’eau.

Règle constante : la profondeur et la largeur d’un trou de

plantation (pour des plantes isolées) ou d’une tranchée

(pour plusieurs plantes de haie) doivent représenter 1,5 fois

le diamètre du pot. En cas de sol argileux, très lourd, on mélangera

la terre extraite avec du sable et/ou de la terre végétale

de bonne qualité. Pour un apport optimal de nutriments

à la plantation, il est conseillé d’ajouter un activateur de sol.

N’ajoutez JAMAIS un engrais minéral ou du compost

frais à la terre dégagée du trou ou dans celui-ci !

11


3. Maintenez la plante soulevée dans le trou de manière que le

haut des racines soit en dessous du niveau de la terre environnante,

d’une hauteur équivalant à 2 – 3 doigts, et comblez de

manière homogène tout autour.

Tassez la terre tout autour de la plante (sans trop la compacter)

et avec la terre restante, formez un talus d’arrosage tout autour

du trou pour une meilleure pénétration de l’eau d’arrosage dans

la zone de la plante. Arrosez abondamment.

4. Raccourcissez d’environ ¼ les pousses de la plante en les

taillant pour faciliter sa croissance et provoquer la formation de

nouvelles pousses.

1/4

12


PLANTES EN BAC

Une plantation en bac est conseillée pour orner des balcons, terrasses

ou des entrées. Certains critères doivent être respectés pour

le choix du bac :

Le rapport de taille entre

le bac et la plante est

essentiel. La hauteur et

la largeur du bac devront

toujours être supérieures

à celles de la motte, de

20 cm (environ). Le cas

échéant, rempoter la

plante dans un bac plus

grand tous les deux-trois

ans.

Critères pour le bac:

- il devra être robuste et

stable

- présenter un trou

d’évacuation dans sa base

- ne pas être en cuivre

- être résistant au gel et aux

intempéries

- être de taille suffisante

pour la plante souhaitée

13


1. Déposez une couche de drainage composée de cailloux/gravillons

dans le fond du bac, pour que l’eau excédentaire puisse être

évacuée. Couvrez la couche de drainage avec une pièce d’étoffe

non tissée pour empêcher un mélange avec la terre de la plante.

2. Versez de la terre meuble dans le trou. Après plantation, la motte

devra être recouverte d’une épaisseur de terre de 1 à 2 cm.

3. Mettez la plante en place dans le bac, sans retirer la toile de

jute entourant la motte. Ne desserrez que le nœud et mettez-en

les extrémités de côté. La plante ne devra plus être soulevée après

ouverture de la toile. Versez ensuite le reste de la terre.

Arrosez

abondamment.

!

2-3 CM

20 CM

14

10 CM


ARROSAGE

L’eau est garante de la vie – les hommes et les plantes ne se distinguent

pas sur ce point. Tout particulièrement dans la période

suivant immédiatement leur plantation, il est capital de maintenir

un degré d’humidité suffisant pour celles-ci.

Ceci est également indispensable en cas de temps

durablement sec. Ne pas arroser les plantes par en haut,

mais– abondamment – au niveau de leur enracinement,

ceci afin d’éviter un roussissement du feuillage et le

développement de champignons.

Règle fondamentale de l’arrosage :

Beaucoup d’eau, mais pas trop souvent !

Un arrosage quotidien est

déconseillé : la saturation d’eau qui 10 LITRES D’EAU

en résulterait éventuellement peut PAR MÈTRE DE

favoriser le pourrissement et

HAUTEUR TOUS

abîmer durablement vos plantes. Les LES 2 - 4 JOURS

jours chauds d’été, arrosez tous les 2 -

4 jours avec environ 10 litres d’eau

par mètre de hauteur de la plante. Un petit talus de terre formé

tout autour de la base de chaque plante favorise la bonne pénétration

de l’eau, sans fuite vers les côtés.

15


Arroser encore une fois intensivement les plantes peu avant

l’arrivée de l’hiver, le phénomène

d’évaporation continuant pendant

la froide saison pour

celles à feuillage persistant.

Surtout, ne sous-estimez

pas la capacité de nuisance

de l’été sur vos plantes. Si

vous partez en vacances,

assurez-vous qu’un voisin

ou des amis arroseront

régulièrement celles-ci.

Les plantes en bac doivent être arrosées plus fréquemment,

puisque la réserve de terre y est limitée et ne peut en conséquence

retenir qu’une quantité limitée d’eau. Ne pas laisser l’eau stagner

dans la soucoupe, vider immédiatement celle-ci.

Il peut arriver en phase de croissance qu’une partie du

feuillage de certaines espèces de plantes jaunisse ou que des

rameaux tournent au marron. Ceci est un phénomène normal

dans les premières semaines, qui disparaît en arrosant raisonnablement.

16


TAILLE

!

Règle fondamentale : ne jamais tailler une haie sous

grand soleil pour éviter d’en roussir le feuillage. Des

tailles régulières sont indispensables pour obtenir une

haie dense et compacte.

Haies à feuillage persistant

Périodes de taille :

au printemps (mi-avril) et en plein l’été (fin juillet / début

août)

Seules les nouvelles pousses de l’année doivent être

taillées, pour favoriser le débourrement du maximum de

boutons restants. Dans la plupart des cas, une seule taille

annuelle est suffisante.

Deux tailles ne sont conseillées que pour les plantes à

croissance rapide, telles que les cyprès de Leyland, et

pour les haies que l’on souhaite maintenir basses. Les

plantes sensibles telles que le buis commun et le troène

doivent être taillés à la fin du printemps, une fois les

gelées nocturnes terminées.

17


Pour éviter que les plantes deviennent ligneuses à partir

de leur pied, il est conseillé de tailler la haie en forme de trapèze,

les rameaux du bas devant être laissés plus longs que ceux du

haut.

Pour obtenir une linéarité de la haie, tendez des cordeaux qui

guideront la taille. Un profil rectangulaire ne devra être choisi que

pour des plantes supportant très bien l’ombre, comme les ifs ou

les lauriers.

Haies à feuillage caduc

Période de taille:

automne tardif

De gauche à droite : formes en arcade,

en trapèze, en rectangle

Ne pas tailler avant cette période pour protéger la nidification

des oiseaux. Tailler en trapèze les haies à feuillage caduc (comme

pour les persistantes), ce qui assure une pénétration égale de la

lumière.

18


FERTILISATION

La plante n’aura pas besoin d’engrais la première année qui

suit sa plantation. Les années suivantes, fertilisez dès qu’elles

commencent à bourgeonner.

Ne fertilisez que pendant la phase de croissance (printemps/

été), pas pendant celle de repos (automne/hiver).

Il est conseillé de fertiliser avec des engrais

organiques complets/engrais lents qui

libèrent les nutriments lentement, mais en

permanence. Outre les nutriments principaux

que sont l’azote, le phosphore et le

potassium, ils contiennent des minéraux

et des oligo-éléments importants pour la

vitalité de vos plantes de haies. Respectez

les indications de dosage et les consignes des fabricants.

!

Une question ? N’hésitez pas à nous téléphoner,

nous vous conseillerons volontiers.

Assistance téléphonique au : 09 81 41 90 33

19


Plante Direct

15 rue Angiboust

91 460 Marcoussis

Tel 01 69 01 14 93

Fax 09 85 41 54 02

www.plantedirect.fr

info@plantedirect.fr

More magazines by this user