Résultats d'expositions 2007 - Agri-Marché

lactech.com
  • No tags were found...

Résultats d'expositions 2007 - Agri-Marché

VOLUME.16.NUMÉRO.4.Décembre.07AGRI-NOUVELLESNuméro de la convention Poste-publications 41127559RÉSULTATSD’EXPOSITIONSNouveau programme d’aideaux producteurs porcins5 mythes en production avicolewww.agri-marche.com


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:36 Page 2ExpertlandCrochet à bois avecpointe remplaçable16 9916 99 5 49ExpertlandCasque forestierprofessionnel29 9974 99ExpertlandJambièrede sécuritéVétoquinol PCE-Glycol20 litres109 4979 99Canon mousseuravec réservoirDésinfectantVirocid 20 litres289 99104 49Détergent Bio-gel23,5 litresVétoquinolDésinfectant Virkon5 kg119 99Hall-ChemHuile à scieà chaîne3,78 litres, médium15 5933 99Mangeoireà porcelet479, boul. Campagna, Saint-Henri 418 882-2257 • 1 800 463-3410Prix en vigueur jusqu’au 31 janvier 2008 ou jusqu’à épuisement de la marchandise. Le marchand peut limiter les quantités. Le texte prévaut en tout temps, photos à titre indicatif.5 49GarantPelle à neigeAlpineLame 17 3 / 4


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 3AGRI-NOUVELLESCOORDONNÉES AGRI-MARCHÉ :236, Sainte-Geneviève, Saint-Isidore(Québec) G0S 2S0418 882-5656 • 1 800 463-3410870, Alfred Viau, Saint-Jérôme(Québec) J7Y 4N8 • 1 800 465-1214114, boul. Léon-Vachon, Saint-Lambert(Québec) G0S 2W0• 418 888-81604 Les journées d’informations aux producteurs65 À votre service depuis trois générations6 Agri-Marché, fier partenaire de la FondationAudrey-Lehoux7 Des pigeons à proximités de vos bâtiments : méfiez-vous!8 Des efforts récompensés10 La chronique des grains11 Principales modifications proposées par le gouvernement fédéral dans sonénoncé économique d’octobre 200712 Des nouveaux « look » pour Agri-Marché14 La page des jeuxSUGGESTIONS D’ARTICLES :Ginette VachonCoordonnatrice vente et marketinggvachon@agri-marche.com1 800 463-3410 poste 222RESPONSABLE DE LA PUBLICITÉ :Dominic SimardDirecteur marketingdsimard@agri-marche.com1 800 463-3410 poste 238PROCHAINE PARUTION : Mars 2008RÉSERVATION D’ESPACE PUBLICITAIRE :15 février 2008PORC15 Coup de pouce aux producteurs de porcs :nouveau programme d’aide16 De la nutrition pour du long terme!18 Êtes-vous prêts pour l’hiver?20 Le vaccin « Circo », ce précieux produitÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ21 Ferme Michel Breton SENC, Saint-BernardFerme Pellerin et Maës Inc., Saint-Léon-le-Grand22 La R & D chez Agri-MarchéVOLAILLE23 L’implication de chacun pour un avenir prometteur24 Les 5 principaux mythes concernant l’eau d’abreuvementen aviculture26 Bien consommer dans les premiers jours : c’est important!27 Quelques éclaircissementsÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ28 Ferme Magino Inc., Saint-IsidoreFerme Montagnard SENC, Saint-Romain1626RÉCEPTION DU MATÉRIELPUBLICITAIRE : 22 février 2008LAITIER29 Félicitations!30 La balance et le ruban à poids des vaches : des outils économiques à la fermeÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ31 Ferme Royaula SENC32 L’eau : le nutriment critique33 Le courrier à Ti-Mé34 Portrait d’une ferme familiale depuis quatre générations35 Classifications des vaches très bonnes et mieux chez lesclients Agri-Marché3141 Résultats de clubs des clients Agri-Marché45 Résultats d’expositions 2007 Jeunes éleveurs des clients Agri-Marché48 Résultats d’expositions 2007 des clients Agri-MarchéDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 3


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 4JOURNÉES D’INFORMATIONSaux producteursNe manquez pas les prochaines journées d’informations aux producteurs.Elles sont offertes GRATUITEMENT par AGRI-MARCHÉ.Réservez la date à votre agenda 2008. Chaque producteurrecevra sous peu, par la poste, une invitation avec les détails.Saint-Isidorejeudi 17 janvierSaint-Flavienlundi 21 janvierMontmagnymardi 22 janvierSaint-Pascalmardi 29 janvierPortneufmardi 5 févrierSaint-Josephjeudi 7 févrierÎle d'Orléansvendredi 8 févrierSaint-Bernardmardi 12 févrierSaint-Isidorejeudi 24 janvierDrummondvillemercredi 20 févrierSainte-Mariemercredi 6 févrierSainte-Juliemercredi 13 février4 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 5L’ÉDITORIAL PAR PATRICE BROCHUÀ VOTRE SERVICEdepuis troisgénérationsJ’ai eu le plaisir d’accepter, il y a quelques semaines, la présidence d’AGRI-MARCHÉ. Jeprofite donc de ce premier éditorial pour remercier mon père, Donald Brochu, qui a sufaire grandir AGRI-MARCHÉ au cours des années et a permis d’en faire l’entreprise qu’elleest devenue aujourd’hui. Tout comme son père, Joseph-Napoléon Brochu, l’a fait avantlui, il cède, à son tour, la barre de notre entreprise familiale à la relève. C’est avec joieque j’ai accepté de relever ce défi avec la collaboration de mon frère Jean-Pierre,directeur principal des opérations et des approvisionnements, de ma sœur Guylaine,directrice principale des secteurs volaille et laitier, et de tous les employés d’AGRI-MARCHÉ.Je tiens à vous confirmer que nous continueronsà vous servir avec les mêmes valeurs clients quinous ont toujours animés depuis trois générations.Que vous soyez producteur de grains, de porcs,de lait ou de volailles, vous êtes notre motivationet nous avons à cœur votre succès.Comme fournisseur et partenaire d’affaires, soyezassurés que l’équipe d’AGRI-MARCHÉ investittous les efforts pour maintenir ses coûts au plusbas et innover avec des solutions alimentaires quipermettront à l’ensemble des producteursd’améliorer leurs performances. Le prolongementde la voie ferrée qui assure notre approvisionnementen matières premières, l’ajout de nouveauxsilos pour augmenter nos capacités d’entreposageet le partenariat d’affaires avec Meunerie Avicolen’en sont que quelques exemples.La vision de notre équipe en est une de croissanceen vue de continuer à améliorer constammentnos parts de marché dans l’Est du Canada. Notreobjectif ultime est d’offrir le meilleur service, auplus bas coût possible. Nos clients sont notreraison d’être et tous les moyens visent à satisfaireleurs attentes. À cet effet, tous les clientsd’AGRI-MARCHÉ ont reçu, une invitation àparticiper à un sondage sur la satisfaction enversnotre entreprise. Vos suggestions et commentairessont importants. Ils nous aideront à continuer ànous surpasser.Comme vous pouvez le constater, notre revueAgri-Nouvelles n’échappe pas non plus à cettevolonté de toujours faire mieux. La revue étaitanciennement publiée en trois éditions individuelles: porc, laitier et volaille. Certains producteurs,ayant plus d’un type de production, recevaientdeux ou même trois publications, ce qui entraînaitinévitablement un dédoublement de certains textes.Dorénavant, tous les articles sont regroupés enune seule édition qui sera envoyée à tous lesabonnés. Ce changement nous permet de faireune revue en couleurs, de plus haute qualité etavec une présentation beaucoup plus dégagée.Vous serez ainsi à même de constater ce qui sepasse dans d’autres types d’élevages. On est toujourscurieux de voir ce qui se fait de bien cheznotre voisin, car l’innovation, c’est souvent d’appliquerà notre secteur d’activités ce qui se réalisede mieux ailleurs.Je vous souhaite une bonne lecture et je tiens àremercier tous les clients d’AGRI-MARCHÉpour leur fidélité et leur confiance. Je souhaiteaussi, à vous ainsi qu’à toute votre famille, un trèsbeau temps des fêtes et une belle année 2008remplie de bonheur et de succès.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 5


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 6AGRI-MARCHÉ, FIER PARTENAIREde la Fondation Audrey LehouxPhoto : Roch PoulinVingt-deux nouveaux diplômés en agriculture de la région de Chaudière-Appalaches,dont quatre de la Beauce, ont été honorés lors du septième souper annuel de laFondation Audrey Lehoux. Plus de 350 convives ont assisté à cette remise de prix et leslauréats se sont partagés des bourses totalisant 10 000$. La soirée a eu lieu le 6 octobredernier, à Saint-Bernard, et visait à souligner l’implication et le dynamisme des jeunes dela région qui ont obtenu, au cours de la dernière année, un diplôme dans le domaine agricole.Crédit photo : Roch PoulinEsthelle Charest,de Saint-Lambert,récipiendaire de labourse «ExcellenceAgri-Marché» deLa FondationAudrey LehouxParmi les lauréats, notons que Esthelle Charest, deSaint-Lambert, s’est vue remettre la bourse« Excellence Agri-Marché ». Diplômée en gestion eten exploitation d’entreprise agricole à l’Institut detechnologie agricole de La Pocatière, sa candidatures’est distinguée tant par la qualité de ses résultatsscolaires que par son implication au sein de différentsorganismes agricoles et sociaux de la région.QU’EST-CE QUE LA FONDATION AUDREYLEHOUX?Mentionnons que la Fondation Audrey Lehoux acomme mission d’encourager la formation agricoleen offrant des bourses de reconnaissance de finsd’études à ceux et celles qui répondent aux critèresde sélection. Parmi ceux-ci, il y a, notamment, lesrésultats scolaires, l’implication dans le mondeagricole ainsi que l’implication sociale, culturelle etscolaire.Germain Lehoux, de Saint-Elzéar, a mis sur piedcette fondation après que sa fille, Audrey, aitsuccombé à un cancer en 1999, alors qu’elle étaitâgée de 18 ans. « Audrey était une fille trèsimpliquée autant dans le domaine agricole quesocial. Elle a étudié pendant une année à LaPocatière en technique agricole. Nous avons débutécette fondation en 2000 pour garder sa mémoirevivante à nos yeux. Pour nous, c’est comme si elleétait partie faire un voyage très loin, comme enAfrique ou en Alaska, et qu’elle nous avait confiécette mission. C’est certain que nous aimerions laprendre dans nos bras, mais après huit ans, je peuxvous dire qu’il n’y a pas une journée sans que nousparlions d’elle », mentionne M. Lehoux.Ce dernier est par ailleurs copropriétaire d’uneferme à Saint-Elzéar et il tient, par le biais de lafondation, à encourager les jeunes finissants enagriculture et à souligner les efforts qu’ils ont faitspour obtenir leur diplôme. «C’est comme si nousleur donnions une petite tape dans le dos pour leurdire de continuer leur beau travail et de ne pas lâcher.Après tout, ce sont nos leaders de demain », aindiqué M. Lehoux.Texte : En Beauce.com, 19 octobre 2007Venez nous rencontrer!SALON DE L’AGRICULTURE 2008Pavillon des Pionniers au 2710, ave Beauparlant, Saint-HyacintheLes 15, 16 et 17 janvier 2008Kiosques #8 et #10SALON PROVINCIAL DE LA MACHINERIE AGRICOLE DE QUÉBECCentre de foire d’Expo-Cité de QuébecLes 31 janvier, 1 er et 2 février 2008Kiosques #826 et #8276 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 7DES PIGEONS À PROXIMITÉ DE VOS BÂTIMENTS :méfiez-vous!Le pigeon biset ou pigeon domestique (Columbialivia) est un oiseau de la famille des Columbidae.Généralement, le plumage du pigeon biset à l'étatsauvage est plutôt gris, toutefois, on observe parfoisplusieurs variations de coloris.La femelle pond un à deux œufs dans un nid fait debrindilles et de débris variés. Ce nid sera localisédans un endroit difficile d'accès, au niveau de structurestelles que les corniches, les excédents de toiture,les ponts, les balcons, les greniers etc. Les œufséclosent 17 à 19 jours après la ponte. Le mâle et lafemelle s'occupent de couver les œufs et de nourrirles oisillons. Lorsque les conditions le permettent,la nidification a lieu à toutes les saisons : ils élèventenviron 10 jeunes par année.Introduit au pays avec l'importation d'oiseauxdomestiques, le pigeon biset est retourné à l'étatsauvage. Il est maintenant un résident permanentdes villes, villages et des bâtiments agricoles. Ilcherche sa nourriture dans les champs cultivés tandisqu’en milieu urbain, il se nourrit de matièresvégétales, d'ordures et d'insectes ou il est tout simplementnourri par les gens dans les parcs. Lepigeon choisit un partenaire avec lequel il passera lereste de son existence. Si pour une raison ou une autrel'un des partenaires disparaît, celui qui reste s'uniraà un autre et ce dans une courte période de temps.Reconnu pour être un observateur des activités humaines,le pigeon affectionne les espaces plats et lisses commeposte d'observation. De plus, c'est un oiseau qui viten communauté et tous les membres utilisent lemême territoire pour leurs activités quotidiennes.Les pigeons sont associés à la transmission de plusde 60 maladies dont certaines peuvent êtremortelles. Les fientes de pigeons contiennent aussiplusieurs microbes nuisibles à la santé humaine. Lesaccumulations de fientes peuvent contenir desmicroorganismes tels que des bactéries, champignonsmicroscopiques, virus et parasites susceptibles de setransmettre à l’humain et aux animaux de deux façons :tout d’abord en respirant les microorganismes setrouvant dans les fientes sèches. L’infection peutalors atteindre les voies respiratoires et se manifesterpar des symptômes de grippe ou de pneumonie.Une autre façon de s’infecter est par contact entreles mains et la bouche lorsque les mesures d’hygiènenécessaires ne sont pas appliquées. Le systèmedigestif peut alors être atteint et l’infection prend laforme de gastro-entérite aiguë. Les principauxsymptômes se présentent alors sous forme de diarrhée,de douleurs abdominales et de fièvre. À noter qu’ily a plus de risques d’être infecté dans un milieu ferméque dans un milieu ouvert.Il importe après s’être débarrassé des pigeons, dedécontaminer les lieux à l’aide de méthode detravail sécuritaire et de porter des équipements deprotection individuelle lorsque nous sommes enprésence des excréments.Pour repousser les populations de pigeons, plusieursmoyens mécaniques tels que les hiboux de plastiquepeuvent être utilisés afin de les effrayer. Lestromperies de ce genre fonctionnent au début maisaprès quelque temps, les oiseaux se rendent comptequ'il s'agit d'imitations. Lorsque les pigeons seposent toujours au même endroit, il est possible deles repousser en faisant l’installation de Nixalite.C’est un système permanent qui consiste en delongues pointes affilées d'acier inoxydable, orientéesdans toutes les directions ce qui empêche lespigeons de se poser à ces endroits.De même l’utilisation d’avicide, par un titulaired’un certificat du Ministère du développementdurable, de l’environnement et des parcs, peuts’avérer être fort efficace pour déplacer une colonieentière tout en minimisant la mortalité des oiseauxnuisibles. L’intervention doit débuter par une périoded’appâtage à l’aide de mangeoires contenant dumaïs. Une fois que la consommation de l’appât aatteint les niveaux souhaités, ce dernier est substituépar un mélange d’Avitrol dosé selon les donnéesrecueillies lors de l’appâtage. Cet avicide induit descomportements erratiques chez les oiseaux qui enconsomment des doses sous-létales. Ces comportementsprovoquent alors une réaction de détresseau sein de la colonie et les pigeons quittent les lieuxcar ils associent ces comportements inhabituels à laprésence des mangeoires. Au terme de cettedémarche, il importe d’assurer un suivi afin demaintenir des mangeoires opérationnelles pourprévenir l’établissement de nouvelles populationsde pigeons.Tout dépendant du milieu où les pigeons se sontinstallés et de la grosseur de la colonie, il est aussipossible d’intervenir avec d’autres moyens parfoissimples et parfois plus complexes afin de repousserces oiseaux nuisibles. N’hésitez pas à nous consulter,il nous fera plaisir de vous donner de plus amplesinformations.François CasaultRESPONSABLE TECHINQUEMAHEU & MAHEU418 623-8000 • 1 800 463-2186Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 7


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:41 Page 8DES EFFORTSrécompensésLAURÉAT OR 2007Félicitations à La Ferme les Arpents Verts de Cacouna qui s'estvue décerner le « Lauréat Or 2007 » dans le cadre du programmede Reconnaissance de la Banque Nationale –catégoriePME agricole.La ferme laitière est la propriété de monsieur Viateur Pelletieret madame Denise Jouvin.De gauche à droite : Diane Déry, vice-présidente Services aux entreprises Québec et Est duQuébec à la Banque Nationale, Mme Denise Jouvin, M. Viateur Pelletier de la Ferme lesArpents Verts ainsi que Isidore Charron, directeur Services aux entreprises – Agriculture àla Banque Nationale.ORDRE NATIONAL DU MÉRITE AGRICOLE 2007FÉLICITATIONS À :Ferme Duclicher SENCSaint-Joseph-de-BeauceSimon Cliche et Louise Drolet1 er rang Catégorie Bronze classement régional(Chaudière-Appalaches)2 e rang Catégorie Bronze classement national(territoire Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches)Louise et Simon sont entourés de leurs enfants Émile et Alexane.Ferme du Mitan Inc.Saint-Jean, Ile d’OrléansAlain, Jean, Lucien et Madeleine Létourneau2 e rang Catégorie Or classement régional(Capitale-Nationale)De gauche à droite :Alain Létourneau, Madeleine Langlois, Lucien et JeanLétourneauCrédit photo : MAPAQ, Éric Labonté8 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 9Bravo à notre relève!REMISE DES DIPLÔMES ET BOURSES 2006-2007au Centre de Formation Agricole St-Anselme,dimanche le 4 novembre 2007.Félicitations à Mme Catherine Bernard (photo du haut), élève en production porcine etMme Annie-Claude Fortier (photo du bas), élève en production laitière qui se sont méritéesles bourses AGRI-MARCHÉ.M. Sylven Blouin, superviseur en chef en production porcine chez AGRI-MARCHÉ remet lesbourses aux récipiendaires.43 e CÉRÉMONIE de Remise des diplômes I.T.A. La PocatièreMadame Esthelle Charest de Saint-Lambert de Lauzon reçoit le Prix de reconnaissanceAGRI-MARCHÉ remis au diplômé du volet réussite scolaire en Gestion et Exploitationd’Entreprise Agricole.Sur la photo de gauche à droite, M. Roland Lambert, représentant des ventes chez Shur-Gain/AGRI-MARCHÉ, Mme Esthelle Charest et M. Louis-J. Desjardins, prés. de la Fédération del’UPA de la Côté-du-Sud.BOURSE D’ADMISSION attribuée par AGRI-MARCHÉ lors de la cérémonie duvendredi, 9 novembre dernier – Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation del’Université Laval –De gauche à droite, Jean-Philippe Faucher, agr., directeur des ventes secteur laitierAGRI-MARCHÉ, M. Jean-Michel Blackburn, étudiant au baccalauréat en agronomie et M.Jean-Paul Laforest, doyen de la Faculté.HOMMAGE À LA RELÈVE AGRICOLEAGRI-MARCHÉ tient à féliciter les jeunes agriculteurs etagricultrices qui ont été honorés le 17 novembre dernier lorsd’une soirée qui procure un encouragement certain aux jeunesde notre région. Au total, on compte plus de 20 jeunes agriculteurset agricultrices établis qui ont été honorés lors de cettesoirée.Des félicitations particulières aux clients d’AGRI-MARCHÉ :• Véronique Cyr de Ferme Cripoval Inc. de Saint-Jules• Donald Cyr de Ferme D.F. Cyr SENC de Saint-Elzéar• Danaleen Lagrange de Ferme Lagmel & Fils Inc.de Saint-IsidoreDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 9


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 10CHRONIQUE DES GRAINSUN FLOT DE MAÏSLe huard bat des records! Le baril de pétrole à 100$? L’orge de l’ouest à 280$! Pourquoile maïs à 190$ avec une récolte record et un dollar à 1.05$? Beaucoup de questions,pas vraiment de réponses…Au Québec, la récolte des céréales grains s’est trèsbien déroulée avec somme toute de bons rendementset des prix très intéressants pour les vendeurs.L’avoine s’est transigée à 155$ tandis que l’orge,elle, valait entre 160$ et 170$, ce qui estsupérieur à la moyenne des dernières années pourdes prix à la récolte. La fève soya se vendaitautour de 320$ avec des pointes à 340$, ce quiest excellent compte-tenu de la force de notredollar. Il est important de rappeler que notredevise s’est appréciée de près de 20% par rapportaux autres années; notre pouvoir de vente vers lesÉtats-Unis a diminué tout autant. Concrètementla fève soya payée 340$ canadiens en 2007 équivalaità 403$ canadiens pour la même période en2006. Le phénomène est aussi vrai quand vient letemps d’acheter. Le tourteau payé 350$ aujourd’huivaudrait 415$ avec un taux de change de 0.86$.Nous pouvons considérer la récolte de maïs 2007comme étant une excellente cuvée. Les rendementsaux champs étaient au rendez-vous ainsi que lepoids spécifique; tout particulièrement pour larégion de Québec. Côté toxines, la compilation desdonnées n’est pas terminée mais tout porte à croirequ’elles seront dans les normes de l’industrie (< 1 ppm).À l’étranger, les États-Unis ont connu la plus grosserécolte de maïs de leur histoire avec un stock finalde 13.21 milliards de boisseaux (335 millions detonnes). Le soya, a quant à lui, subi les contre-coupsde la popularité du maïs. L’Amérique du Sudsemble vouloir venir contrebalancer légèrementavec une prévision de récolte de 117.5 millionsde tonnes comparativement à 115 millions de tonnesl’année dernière. Le tableau ci-bas résume bien lasituation aux États-Unis.Pourquoi les prix sont si chers? Tentons quelqueshypothèses. Pour l’orge, la baisse des superficieset la trop bonne qualité font que le volumedestiné à la consommation animale est inférieuraux autres années. Dans le blé, c’est dû principalementà la sécheresse qui a touché cette annéel’Australie; le plus gros producteur de blé aumonde. Comme le montre le tableau, il manqueplusieurs millions de tonnes au soya, ce qui garderales prix élevés pour une bonne période. Maispourquoi, de son côté, avec autant d’abondance,le maïs reste si dispendieux? Il est vrai que lavaleur des autres grains met de la pression sur lemaïs; particulièrement le blé mais il y a aussi laspéculation et pas seulement celle des investisseursmais aussi celle des producteurs qui gardent legrain dans leurs entrepôts; ce qui a pour conséquencede faire monter les offres à la ferme donc le prixà l’utilisateur.Evens GosselinNÉGOCIANT EN GRAINSAGRI-MARCHÉBILAN DE LA RÉCOLTE2006 2007 VariationMaïs Volume / T.M. 268 millions 335 millions + 67 millionsÉtats-Unis Superficie /acre 70.6 millions 86 millions + 15.4 millionsSoya Volume / T.M. 86.8 millions 69.4 millions - 17.4 millionsSuperficie /acre 74.6 millions 62.4 millions - 12.2 millionsQuébecMaïs Volume / T.M. 3 millions 3.5 millions + 0.5 million(estimation)10 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 11CHRONIQUE FINANCEPRINCIPALES MODIFICATIONSPROPOSÉES PAR LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANSSON ÉNONCÉ ÉCONOMIQUE D’OCTOBRE 20071. SOCIÉTÉS PAR ACTIONSRéduction du taux général d’imposition fédéral à compter du1 er janvier 2008. L’application des nouveaux taux selon le tableausuivant sera calculée au prorata pour les années d’impositiondifférentes du 31 décembre.2007 2008 2009 2010 2011 2012% % % % % %Taux 22,12 20,50 20,00 19,00 18,50 18,50actuelsTaux 22,12 19,50 19,00 18,00 16,50 15,00proposésRéduction du taux d’imposition fédéral des petites entreprises dèsle 1 er janvier 2008. Le maximum admissible à ces taux sera sujetau plafond de 400 000 $ de revenu imposable annuel.2007 2008 2009% % %Taux 13,12 11,50 11,00actuelsTaux 13,12 11,00 11,00proposés2. TAXES DE VENTEIl est proposé de réduire le taux de la TPS à compter du 1 er janvier2008 de 6 % à 5 %. Certaines règles transitoires sont à prévoirconcernant le moment où la taxe devient à 5 %.3. IMPÔT SUR LE REVENU DES PARTICULIERSLe taux d’imposition minimum sur la première tranche de revenupasse de 15,5 % à 15 % et ce, à partir du 1 er janvier 2007.Le montant personnel de base serait augmenté selon le tableausuivant :2007 2008 2009$ $ $Montant 8 929 9 308 10 094actuelMontant 9 600 9 600 10 100proposéPour des renseignements supplémentaires sur cet énoncé économiqueou pour toute autre information, n’hésitez pas à consulter l’un desprofessionnels de chez Blanchette Vachon et associés, CAJulien Berthiaume, CADIRECTEUR PRINCIPALSAINTE-MARIE, SAINT-GEORGES,SAINT-LAMBERT, CHARNY418 387-3636 • 1 800 463-8989Membre indépendantAGRI-MARCHÉ, UN EMPLOYEUR MAJEURDE LA RÉGION DE QUÉBECEn septembre dernier, Québec Hebdo publiait « Le guide des 500 »,un répertoire annuel d'informations utiles sur les entrepreneursdynamiques de la région de la capitale. AGRI-MARCHÉ y figuraitau 174 e rang sur 500 avec plus de 275 employés. On retrouve, entête de liste, avec le plus grand nombre d'employés : (#1) LeGouvernement du Québec, (#2) Université Laval, (#3) Le CentreHospitalier Universitaire de Québec, (#4) la Ville de Québec,(#5) Base Militaire de Valcartier… (#174) AGRI-MARCHÉ.On constate que l'entreprise a fait un bout de chemin depuisl'ouverture du modeste magasin général à St-Henri de Lévis parJoseph-Napoléon Brochu en 1915, la construction de la meunerieà proximité du magasin en 1954, la fondation de J.N. Brochu Inc.en 1961 et le regroupement des activités agricoles sous la raisonsociale AGRI-MARCHÉ en 1994. Merci à notre fidèle clientèled'avoir fait d'AGRI-MARCHÉ un des 500 plus grandsemployeur de la région.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 11


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 12Des nouveaux « look »CHEZ AGRI-MARCHÉUn nouveau calendrier de reproduction 2008HAUT EN COULEURSLe nouveau calendrier de reproduction AGRI-MARCHÉ est maintenant disponible. De format beaucoup plus grand et tout encouleurs, il s’est refait une beauté pour 2008. Le nouveau calendrier 2008 est illustré de photos d’enfants à la ferme. On y retrouve aussiles dates de début de périodes pour la volaille, les dates de vêlage pour les vaches et les dates de mise-bas pour les truies. De plus,les dates des pleines lunes ont été ajoutées pour cette édition. Agrémentez vos fermes de cet outil pratique! Le calendrier est gratuit,demandez- le à votre représentant AGRI-MARCHÉ.Nouvelles affiches GRATUITESpour favoriser la biosécuritéLimiter l’accès aux bâtiments d’élevages est un facteur important pour la biosécurité desanimaux. Annoncez vos restrictions très visiblement avec les nouvelles affiches rouges« Défense d’entrer sans autorisation» d’AGRI-MARCHÉ. Pour vous les procurer sansfrais, contactez votre représentant AGRI-MARCHÉ.12 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 13Des nouveaux « look »CHEZ AGRI-MARCHÉNOUVEAU ET GRATUIT POUR LES PRODUCTEURSAffiches de fermesAGRI-MARCHÉ offre la possibilité à ses clients de commander des nouvelles affiches de fermes. Maintenant offertes tout en couleurset avec une nouvelle présentation graphique, les affiches se démarquent considérablement des anciennes. Le visuel couleur appliqué surpanneau coroplast imite les enseignes gravées sur bois. Ces nouvelles affiches sont disponibles en différents formats, épaisseurs et sontpersonnalisées à chaque client. Pour certains animaux, on peut même personnaliser son affiche en fonction de l’âge, du sexe ou de larace. Par exemple, on peut commander son affiche avec une photo de porcelet, de poule pondeuse ou de vache Holstein. Il est aussi possibled’avoir plus d’une photo pour les clients qui auraient plusieurs élevages. C’est une occasion idéale pour les producteurs dont les affichessont brisées ou qui n’en ont tout simplement pas. Les affiches sont offertes gratuitement, informez-vous directement à votrereprésentant AGRI-MARCHÉ.Collants anti-maux de têtesCes nouveaux collants s’apposent sur les portes afin d’éviter des erreurs de site delivraison pour les produits en sacs. On y ajoute à la main les numéros des bâtisses que l’onpeut préciser par la suite au service à la clientèle lors de la prise de commande. Les collantssont gratuits et permettent d’épargner des désagréments aux producteurs ainsi que des mauxde têtes aux livreurs d’AGRI-MARCHÉ.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 13


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 14La page des jeuxVoir les réponses des jeux à la page 54ÉnigmeUn homme mangeait un oeuf chaque jour pour son petit déjeuner.Il n' avait aucune poule chez-lui. Il n' achetait jamais d'oeufs.Il n' empruntait jamais d'oeufs. Il ne volait jamais d'oeufs. Il n'enreçoit pas en cadeau.Question : Comment faisait-il pour manger un oeuf par jour?SudokuRÈGLES DU JEU : vous devez remplir toutes les cases vides enplaçant les chiffres 1 à 9 qu’une seule fois par ligne, une seule foispar colonne et une seule fois par boîte de 9 cases.Chaque boîte de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vousavez déjà quelques chiffres par boîte pour vous aider. Ne pas oublier :vous ne devez jamais répéter plus d’une fois les chiffres 1 à 9 dansla même ligne, la même colonne et la même boîte de 9 cases.123456789101112131415161718192011 lettres cachées L’HONNEURMots-cachéADÉCORATIONADMIRATION DÉFENDREAFFAIRE DEMOISELLEÂGESDETTEAMOUR-PROPRE DIGNITÉARTDOMAINEASPIRER DRAPEAUATTAQUER EAVOIRÉLOGECENGAGECÉLÉBRÉ ENGAGEMENTCÉRÉMONIE ESTIMECHEFÉTATCONSIDÉRATION ÊTREDFDÉCLARATION FAIREFIERTÉFUNÈBRESGGARÇONGARDEGLOIREGUERREHHOMMAGEHOMMEHONORARIATHONORERHONORIFIQUEHONORIS CAUSALLÉGIONLISTEMMARQUEMÉDAILLEMEMBREMÉRITERMILITAIRESNNOMOOBLIGEANCEORNEPPAROLEPAYSPERDUPLACEPOINTPOURPRIXRRANGREÇURÈGLEREMETTRERENDRERENOMRÉPUTATIONRESPECTSSAUFSENSSENTIMENTSUPRÊMESURTTÉMOIGNAGETITREUUNIRVVENGERVIEVOIX1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20E N G A G E M E N T T C E P S E R T I TE R R R E G N E V O E O P M E E I D E PR T I R H O M M E R M N P O U R G V L NR E E O C L L H P A Y S D N I D T A G OE C M R L E T O O B L I G E A N C E E IU I A E G G R N E N G D C R O E T S R TG G H I T P A L E N O E R I M F U A S AX I O V R T L R I M R R T A D E T T E RX N N U N I R T D E I A I F P D M T P AR I O V A E E E M E T T M S E E I B E LN M R D N N R O U U M I N G C N A T R CA U E P G O N I P Q L O A E O A A U D ES M R A S I I E A I A N I I S I U C U DP S G E E E R T T F G T T S R T T S A RA E U T G B R A A I F A T A E E I S A ER E S P E A I B O R R A R A T L P M U NO I N L R R M M E O I O C R I I L Q E DL I E R E E E M C N N M E H R O R E N RE C S S O T M E O O U I D E E A T A T EE N I A M O D E H H F F R A M F R A N GTrouvez les 7 erreurs!14 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 15COUP DE POUCE AUX PRODUCTEURS DE PORCS :nouveau programme d’aidePORCJe me dois tout d’abord de souligner le courage des producteurs de porcs. La productionporcine au Québec est présentement en crise et survivre dans ces conditions n’est paschose facile. Cette période difficile que vit l’industrie porcine ne peut laisser indifférentquiconque s’intéresse à l’agriculture.Dans les années 80 et 90, l’industrie s’est développéede façon majeure. La production au Québec estpassée de quatre à sept millions de porcs par an.Cette augmentation de production, ainsi qu’uneplus grande stabilité sanitaire favorisée par l’arrivéede nouveaux vaccins fin 2006, nous a apporté dessurplus de viande importants au niveau mondial.Au cours des dernières années, les coûts de productionont aussi connu une bonne augmentation. Pensonsprincipalement à l’énergie, aux salaires, aux dépensesreliées aux nouvelles réglementations, aux frais detransport… et j’en passe. Pour ajouter la cerise surle « sundae », les producteurs doivent aussi jongleravec la flambée des prix des céréales reliée à la demandeexceptionnelle crée par le marché de l’éthanol.Depuis 2003 et plus particulièrement dans les deuxdernières années, notre monnaie s’est aussi grandementappréciée par rapport au dollar américain jusqu’auniveau d’être équivalent et même supérieur, défavorisantnos exportations et favorisant la baisse des prix ainsique les revenus. Il en résulte inévitablement des prixde viande en réduction constante sur les marchésinternationaux.QUAND ON SE COMPARE, ON SE CONSOLEMalgré ces embûches, voyons maintenant les atoutsdans notre jeu. Puisque lorsqu’on se compare, on seconsole. Premièrement, au Québec, avec une stabilitéau niveau de la santé des animaux et des performancesd’élevage, il est possible pour un producteur de serapprocher du modèle A.S.R.A. provincial. Deuxièmement,le programme P.C.S.R.A. peut être déclenchéafin de compenser l’entreprise lors d’un problèmesanitaire et/ou d’écart majeur de revenus. Finalement,avec ses suivis techniques et ses faibles coûts deproduction, AGRI-MARCHÉ place les producteursdans la position la plus favorable au Québec au niveaudes frais de production. Avec ces outils et un travaild’équipe, survivre n’est donc pas « mission impossible ».NOUVEAU PROGRAMME D’AIDEAGRI-MARCHÉJe n’ai pas de solution miracle à proposer aux producteursmais AGRI-MARCHÉ a certainement unpetit coup de pouce à leur donner. L’entreprise s’esttoujours donnée comme objectif de baisser les coûtsde production car elle est sensible à la situation dumarché du porc. Récemment, diverses stratégiespossibles ont été évaluées afin de soutenir lesclients durant cette période difficile. Un programmed’aide aux producteurs de porcs a été élaboré.Dès décembre 2007, les producteurs de porcs bénéficierontd’économies supplémentaires afin de les aiderà réduire au maximum leurs coûts de production.Les représentants AGRI-MARCHÉ se feront unplaisir de donner aux producteurs les détails completsde ce programme d’aide temporaire.Guy Buteau, d.t.a.DIRECTEUR DES VENTES SECTEURPORCIN AGRI-MARCHÉ INC.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 15


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 16PORCDE LA NUTRITIONpour dulongtermeEn septembre dernier, en Indiana, se réunissaient plusieurs intervenants de l’industrieporcine, dans un seul et même intérêt : la longévité des truies productives. AGRI-MARCHÉ avait la chance d’avoir un participant à cet événement, Éric Fortin (conseillertechnique en production porcine, Région Sud-Ouest), un des 3 québécois présents. C’estavec beaucoup d’intérêt que je suis passée à travers son cahier de conférences. Plus de 28conférences, très « collées » à la production ont été présentées. Dans cet article, j’aiessayé de sortir les principaux points liés à la nutrition. En espérant que vous aurez autantd’intérêt que nous en avons eu!Emmanuelle Lewis, M. Sc., agr.FORMULATION ET NUTRITIONANIMALE AGRI-MARCHÉ INC.40 à 50% des truies sontréformées avant d’avoiratteint la 3 e paritéet ces truies réformées le sont pour des troublesde reproduction ou des problèmes de membres.Il y a donc plusieurs truies retirées avant mêmed’être devenues rentables pour le producteur. Lesstratégies d’alimentation en gestation et lactationsont des facteurs critiques pouvant aider à réduireces réformes. Nutritionnellement parlant, il estpossible d’agir à différents niveaux pour prolongerla durée de vie des truies. Dans l’Agri-Nouvellesd’octobre, j’ai discuté des solutions pour alimenterles cochettes introduites en bas âge dans les troupeaux.Dans celui-ci, je me concentrerai sur lestruies en gestation et lactation.EN GESTATIONL’aliment gestation est un aliment d’entretiensupplémenté en vitamines et oligo-élémentsciblés pour leur effet sur la reproduction etcontenant beaucoup de fibre pour créer unsentiment de satiété chez les truies (bien-être) et16 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 17éviter les problèmes de constipation. Toutefois, il est possiblede varier la quantité distribuée en fonction de l’état de chair dela truie ou de son poids et donc de contrôler la consommationtotale d’énergie. La règle est cependant d’éviter les excès :suralimenter entraîne autant de problèmes que sous-alimenter.En suralimentant, le poids de la truie augmentera durant lagestation et elle arrivera en mise-bas avec un excès de poids, cequi risque d’entraîner de sérieux problèmes tel que des misebasplus difficiles. Généralement, la truie donnera aussi moinsde lait, puisque le développement mammaire sera compromis(infiltration de gras dans les alvéoles, œdème dans la glande).Selon diverses études, la prise alimentaire en lactation seraégalement réduite, donc automatiquement, une diminution dela production laitière et une perte de poids (graphiques 1 et 2).En sous-alimentant, les réserves de gras de la truie ne serontpas suffisantes à la mise-bas et entraînera une baisse des performancesreproductives (ISO plus élevé et taux de mise-basplus faible). Évidemment, la clé pouréviter les problèmes est de faire un programmede distribution d’alimentationen fonction de la composition corporelle(poids et/ou état de chair et/ou6parité). Pensez aussi à calibrer les boîtes5,9d’alimentation (1 fois par mois). Quelquesefforts qui rapporteront certainement!5,8EN LACTATIONIl n’y a pas de secret : il faut maximiserla consommation. Plus la truie en lactationconsommera de moulée, moindresera sa perte de poids et meilleuresseront ses performances reproductivesà la mise-bas suivante. Également, avecune meilleure consommation, sa productionlaitière sera accrue et sesporcelets plus ronds!Comment améliorer la consommationdes truies en lactation? Tout d’abord,en s’assurant que les conditionsambiantes sont adéquates :• Est-ce que la température, l’humiditéet la ventilation sont optimales?• Est-ce que la truie est confortable danssa cage? A-t-elle assez d’espace? Lestruies ont grossi au fil des années,est-ce que les cages ont suivi? Estceque le plancher est abîmé et coupant?• Est-ce que la trémie permet un bonneconsommation tout en évitant quede la moulée vieillisse dans les coins?Ensuite, le nombre de repas et la périodeoù ils sont distribués sont importants.Il faut viser un minimum de 2 repas par jour, 3 si c’est possible.En étudiant le comportement et les habitudes des truies eten considérant les diverses manipulations à faire dans la maternité(castration, soin des portées, vaccination, sevrage), il estpossible de planifier le meilleur moment pour distribuer lesrepas. Rien ne sert de donner un repas et de stresser la truiedans les minutes qui suivent en castrant les porcelets.Finalement, n’oublions pas l’eau! Elle est aussi importante quela moulée. Une truie consomme énormément d’eau (15 à25 litres par jour), il faut donc s’assurer que la qualité etla quantité soient toujours optimales autant en gestation qu’enlactation! Vérifiez les suces et le débit au début et à la findes lignes.Tous ces efforts devraient permettre d’avoir des truies qui seporteront bien, performeront bien et qui voudront resterlongtemps en production!GRAHIQUE 1 Influence du gras dorsal à la mise-bas sur la consommation en lactationConsommation, kg5,75,65,5< 17 17-21 >21Gras dorsal, mmGRAHIQUE 2 Influence du gras dorsal à la mise-bas sur les performances reproductivesà la mise-bas suivanteNés totaux à la portée suivante12,21211,811,611,411,21110,810,6< 17 17-21 >21Gras dorsal, mmRéf. : Adapté de Young et al 2004PORCDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 17


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 18PORCÊtes-vousprêts pourl’hiver?Qu’on le veuille ou non, l’hiver est à nos portes. Il est même bien installé dans certainesrégions du Québec! Or, qui dit hiver dit vérification de routine de votre système de ventilationdans vos bâtiments. Voici un bref aide-mémoire pour ajuster la ventilation auxconditions hivernales.Bruno MarquisINGÉNIEUR AGRICOLETHEVCO ÉLECTRONIQUE INC.TÉL. : 450 926-2777HIVERNEZ VOS VENTILATEURS D’ÉTÉ :les ventilateurs utilisés pour la saison estivale nesont pas utiles en hiver. Non seulement les producteursne les utilisent pas par temps froid maisils doivent les hiverner de façon à éviter qu’il n’yentre de l’air froid. L’air frais doit être admis dansle bâtiment par les entrées d’air, non pas par les« gros » ventilateurs d’été qui ne fonctionnentpas. Plusieurs remplacent les volets intérieurs parun volet isolé plastifié avec un coupe-froiden périphérie, d’autres vont mettre un capuchonen « styrofoam » pour bloquer le ventilateur,quelques-uns vont emplir le ventilateur d’été delaine minérale ou encore coincer un polythèneentre le volet et le boîtier du ventilateur… Bienque certaines méthodes sont plus esthétiques qued’autres, l’important est d’éviter qu’il entre del’air froid par les ventilateurs non fonctionnels enhiver (stage 3 et plus).NETTOYAGE DES VOLETS – VENTILATEURD’HIVER : les ventilateurs d’hiver fonctionnent24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ils exécutent leurtravail comme il se doit tant le vendredi PM quele lundi matin très tôt… À vrai dire, l’employéparfait! Il faudrait du moins qu’on leur prête unminimum d’attention de façon à ce qu’ils puissentaccomplir leur travail (soit sortir l’humidité dubâtiment) dans des conditions acceptables. Il esttrès IMPORTANT de nettoyer de façon régulièreles volets des ventilateurs d’hiver. Ils seront plusperformants et efficaces. Un simple coup de balaiune fois par mois suffit pour libérer de poussièreles volets qui s’alourdissent à défaut du contraire. Sivous négligez de le faire, l’humidité dans vos sallesd’élevage va augmenter puisque la poussièreaccumulée sur les lamelles des volets réduit laperformance du ventilateur, par le fait même ledébit d’air expulsé à l’extérieur. Dans certains cas,cette négligence fera en sorte que les ventilateurs du18 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 192 e palier seront activés prématurément à cause d’une trop faiblecapacité des ventilateurs « encrassés » du 1 er palier. La propreté desporcs et le niveau de santé de vos animaux peuvent même en êtreaffectés.RAJUSTEMENT DES TRAPPES D’AIR : un mauvaisajustement des trappes d’air est souvent à l’origine des problèmesde ventilation. Il est ESSENTIEL de rajuster l’ouverture destrappes d’air à chaque automne de façon à ce que l’admission d’airdans le bâtiment soit le plus uniforme possible sur toute lalongueur de la salle d’élevage. Un manque d’uniformité causerad’importants écarts de température d’une extrémité à l’autre etde l’inconfort au niveau des animaux. D’une part, l’airambiant sera très lourd à l’extrémité où les trappes d’air sonttrop fermées, causantainsi la malpropretédes enclos. À l’opposé,des courants d’airindésirables seront àl’origine d’un plusgrand nombre deradais à l’extrémité oùles trappes d’air sonttrop ouvertes. Un outilintéressant et abordablepour l’ajustement del’ouverture des trappes d’air est un manomètre à pression. Peucoûteux (environ 50 $ ), il vous permet de valider l’ouverture devos trappes d’air selon le nombre de ventilateurs en fonction.Demander l’assistance de votre conseiller AGRI-MARCHÉ sivous êtes dans l’incertitude!RAJUSTEMENT DES PARAMÈTRES DE VOS CON-TRÔLEURS ÉLECTRONIQUES : un contrôleur électroniqueest un excellent outil pour gérer les différents équipements quicomposent votre système de ventilation. Mais il fera ce que vouslui dites de faire SANS PLUS. Vous connaissez le vieux dictonanglais « Junk in… Junk out ». Ça s’applique très bien auxPORCcontrôleurs électroniques puisque peu de gens comprennent bienla dynamique des trappes d’air et des ventilateurs… et encore moinsquels paramètres entrer dans leurs contrôleurs électroniques.Bien que chaque bâtiment soit différent, le différentiel (plaged’accélération) des ventilateurs du 1 er palier est généralementajusté de 1,5 à 2,5°F lorsque la courbe de moteur est adéquate.Celui des ventilateurs du 2 e palier est souvent ajusté quant àlui de 2 à 3,5°F. Pour certains contrôleurs, ce chiffre peutdevoir être ajusté à 5, 6 ou même 8°F pour obtenir le résultatescompté : soit que la vitesse du ventilateur augmenterégulièrement dans la plage de température souhaitée. Si vousêtes plus ou moins à l’aise avec votre contrôleur et son fonctionnement,votre conseiller AGRI-MARCHÉ pourra vous guider.VÉRIFICATION – APPAREIL DE CHAUFFAGE : avantl’arrivée des grands froids, il est toujours sage de vérifier le bonfonctionnement de vos appareils de chauffage. Cela évite biendes mots de tête quand vous en aurez réellement besoin.SOYEZ VIGILANT ET PRÉVENANT : il est IMPÉRATIFd’augmenter régulièrement la vitesse minimale des ventilateursd’hiver (palier #1) et d’abaisser la température consigne avecl’âge des porcs durant l’hiver pour maintenir les enclos propreset des porcs en santé. Ces deux paramètres sont critiques pourmaintenir une bonne qualitéd’air dans vos salles d’élevagetout en minimisant lescoûts de chauffage. Bienque bon nombre de producteursnégligent de préchaufferles salles d’élevagefraîchement nettoyées/désinfectées avant l’entréede porcs, cette habitude estun gage de succès en hiver.Le fait d’expulser l’airchargé d’humidité suite aulavage et de préchauffer lasalle d’élevage à 72-75°Fpendant 48 heures avantl’admission des animaux assure un confort accru aux porcelets àleur entrée. Les surfaces en contact avec les porcelets sont ainsiCHAUDES et SÈCHES. Il faut garder en tête que lesporcelets subissent un stress important lors du transport. Ilsdébarquent du camion plus souvent qu’autrement humides,stressés et doivent s’acclimater rapidement à un nouvel environnement(latte de béton, trémie/bol à l’eau). Qui irait se couchernu volontairement sur un plancher de béton humide à45-50°F après avoir pris une douche? Après cela, on dit que lesporcelets d’aujourd’hui sont plus sensibles qu’avant… Faudraitpeut-être se mettre dans leur peau! En bref, préchaufferadéquatement les salles d’élevage avant l’entrée d’animaux estun excellent investissement, même avec du propane à 60 ¢ lelitre et un prix du porc à 40 ¢ la livre en hiver.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 19


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 20PORCLE VACCIN« CIRCO »ce précieux produitJacques MicletteMÉDECIN VÉTÉRINAIREAGRI-MARCHÉ INC.Les vaccins contre le circovirus porcin type 2 sont disponibles au Québec depuis leprintemps 2006. Plusieurs petits essais furent initiés pour tester l’efficacité de cesproduits dans les troupeaux affectés. Les résultats préliminaires furent tout simplementrenversants en ce qui concerne la vaccination destinée aux porcelets.Depuis le tout début il était clair que la demandede vaccin dans le champ était plus grande que laquantité disponible. Cela nous a forcé à développerdes critères de sélection quant à son utilisation.Le but était d’administrer ce vaccin en s’assurantd’avoir le plus d’impact sur la santé des porcs.Ces critères incluaient entre autres des diagnosticsconfirmés et le degré de sévérité de la maladie dansla ferme. Forcé par les limites de quantités de vaccindisponibles, on priorisait l’immunisation duplus grand nombre de porcs possible en élaborantdes protocoles qui, pour la plupart, étaient basés surdes dosages partiels.Aujourd’hui, à l’aube de l’année 2008, où on ne parleplus de rareté de vaccin, quel choix le producteur doitilconsidérer afin de maximiser le retour sur l’investissementrelié à son programme de vaccination?Je m’attarderai uniquement sur les vaccins destinésaux porcelets car la vaccination des truies n’estprésentement plus recommandée pour prévenir lesproblèmes survenant en pouponnière ou engraissement.On a deux vaccins disponibles sur le marché;le circovirus porcin type 2 d’Intervet en protocole2 doses et l’Ingelvac CircoFLEX en protocole1 dose, tous deux très efficaces.En tant que vétérinaire, il faut encourager lesprogrammes recommandés par les compagniespharmaceutiques i.e. ceux écrits sur l’étiquette.À ma décharge, beaucoup de résultats en dosagepartiel (1 cc avec rappel de 1cc du PCV2 d’Intervet)furent récoltés dans les derniers mois avec une réductionsubstantielle de la mortalité. Ma recommandationest de ne pas aller plus bas que cela. Depuis, avec ladisponibilité plus grande de vaccin, des protocolesrespectant le plein dosage furent mis de l’avant dansdes troupeaux ou des pyramides de production avecun « challenge » plus élevé. Des études sont encours actuellement afin de comparer des protocolesde vaccination utilisant les différents vaccins sur lemarché, non seulement sur leur efficacité pourréduire la mortalité mais aussi sur les performancesreliées à la conversion alimentaire et au gain de poids.Plus que jamais on note l’importance de bien gérernotre technique de vaccination. Un porc mal vaccinéau circovirus est un porc en danger de mort. Il estrecommandé de valider à la fin de votre séancede vaccination si la quantité de doses administréescorrespond au nombre de porcs qui ont été injectés.La majorité des programmes de vaccination sontpositionnés en pouponnière. Pour l’IngelvacCircoFLEX, on parle de 5 semaines ou plus avantl’apparition des signes cliniques. Ne jamais vaccinerdes porcs malades, de sorte que s’il y a des problèmesde santé en pouponnière (e.g. SRRP) on peut tenterla vaccination de porcelets à la mamelle. Danscertains élevages, de très bons résultats ont étéobtenus avec cette stratégie.Aujourd’hui la vaccination contre le circovirus porcintype 2 devient de plus en plus un programme« standard » en production porcine. On peut seréjouir de l’annonce du programme de soutien dugouvernement fédéral d’allouer des fonds d’aideafin de compenser en partie les frais reliés à lavaccination et au diagnostic de cette maladie.20 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 21ÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ!FERME MICHEL BRETON SENCSAINT-BERNARDMichel Breton, Claudette Laplante et Régis BretonEn ces périodes difficiles, il peut apparaître téméraire d'investir dans nos bâtiments. Par contre, c'estdurant ces périodes creuses qu'il faut se positionner pour être au maximum de productivité lorsqueles marchés seront plus favorables. C'est ce que les propriétaires de la ferme Michel Breton ont mis enapplication depuis quelques mois.Les travaux ont débuté en 2006. La première tranche de ce projet consistait à construire des chambresd'engraissement supplémentaires afin de pouvoir améliorer le « flow » des porcs pour faire dutout-plein tout-vide ainsi que de permettre d'augmenter le poids des porcs à la mise en marché. Ladeuxième phase de ce projet, visait le même objectif et ciblait la section des pouponnières. C'est doncla rénovation d'une section et la construction d'une autre qui ont permis de se munir de deux chambresde pouponnière supplémentaires. Voici l'aboutissement d'un projet qui a débuté sur papier il y atout près de 3 ans et qui permet à l'entreprise de fermerune boucle de production pour 120 truies et l'engraissementde ses porcs.Martin Savoie, d.t.a.CONSEILLER EN PRODUCTIONPORCINE AGRI-MARCHÉ INC.Mélanie Poulin, g.e.e.a.CONSEILLÈRE TECHNIQUE ENPRODUCTION PORCINEAGRI-MARCHÉ INC.PORCAvec une entreprise familiale diversifiée dans l'acériculture, leporc et l'épandage à forfait, il y a fort à parier que Tommy, lepetit nouveau de la famille, pourra s’il en a le goût, prendre larelève. Mais là on parle d'un projet sur plusieurs années !Félicitations aux propriétaires, Claudette Laplante,Michel Breton et Régis Breton, ainsi qu'à Mélanie Chabot,conjointe de Régis, qui assure la régie de la maternité.L'équipe d’AGRI-MARCHÉ est fière de vous compterparmi ses clients dynamiques.FERME PELLERIN ET MAËS INC.SAINT-LÉON-LE-GRAND, Martin Pellerin et Cindy MaësDernièrement, Martin Pellerin et Cindy Maës sont devenus propriétaires d’un superbe site de typepouponnière-engraissement à Saint-Léon-le-Grand. Martin et Cindy étaient déjà propriétaires debâtiments pour l’élevage de volailles lorsqu’en 2006 une autre opportunité d’établissement s’offre à eux.Ghislain Caron, d.t.a.CONSEILLER EN PRODUCTIONPORCINE AGRI-MARCHÉ INC.Les propriétaires de la ferme Gepie qui sont clients d’AGRI-MARCHÉdésirent transférer leur entreprise porcine. Les deux couples se rencontrentet après plusieurs démarches, c’est en janvier 2007 qu’ils débutentpar la location des bâtiments. En septembre dernier, l’achat se conclut.Martin et Cindy vont produire, sur leur site, 13 000 porcs par année dusevrage jusqu’à l’abattoir. Les porcelets sont achetés d’une maternité de550 truies en Beauce et ils en reçoivent 250 par semaine.Félicitations à Martin et Cindy. Vous pouvez compter sur l’équiped’AGRI-MARCHÉ pour vous appuyer dans l’atteinte de vos objectifs.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 21


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 22PORCLA R&DCHEZ AGRI-MARCHÉ…On le sait tous, la production porcine évolue à bien des niveaux. On n’a qu’à penser àla nutrition, la génétique, les méthodes de régie qui sont totalement différentes de cequ’elles étaient il y a 20 ans. Le métier change souvent et rapidement, mais pas toujoursdans le bon sens. Souvent, on procède par essai ou erreur et tout ça peut coûter de grossous. Chez AGRI-MARCHÉ, nous avons pris la décision, il y a quelques années, de testerles produits et méthodes d’élevage qui s’offraient sur le marché afin de les valider avant deles offrir à la clientèle.Sylven Blouin, agr.SUPERVISEUR EN CHEF PRODUCTIONPORCINE AGRI-MARCHÉ INC.Pour ce faire, certaines de nos fermes furent modifiéesafin de se donner les équipements nécessaires à laréalisation des essais. Un engraissement ainsi qu’unepouponnière ont été spécialement aménagés afind’effectuer des tests précis. D’autres ont été transforméscomplètement ou bâtis en fonction de nouvellestechniques d’élevage (ferme avec balancetrieuse, séparation du lisier et compostage), ce quinous permet de mieux connaître ces techniques etd’en analyser le pour et le contre.Depuis maintenant 2 ans, un comité R&D est en placeet voit à l’élaboration de tests en maternité,pouponnière et engraissement. Ce comité est forméde gens de la nutrition, de l’environnement, de lareprésentation (afin d’obtenir les besoins provenantdes producteurs), du service technique, de la génétiqueet de la direction.Au fil des ans, de nouvelles techniques d’élevage ont étémises à l’essai en maternité tel l’élevage en bandes.De nouvelles technologies d’insémination et les mouléespour truies et porcelets sous les mères sont égalementtestées régulièrement dans nos fermes. Les résultatsen mise-bas sont, en général, assez difficiles à analyserpuisque de nombreux facteurs entrent en jeu à ce niveaude production (saison, aspect humain, maladies,etc.). Les commentaires de nos employés sont alorsdes plus importants. Il faut cependant penser queles gens sont en général assez réfractaires auxchangements; nous devons donc laisser le tempsnécessaire à l’implantation d’une nouvelle technique.Au niveau des pouponnières et engraissements, larépétition des tests s’avère nécessaire. On ne peut tirerde conclusion en effectuant un seul essai. Puisquenous travaillons avec du vivant, de nombreusesvariations peuvent se produire et la validation desrésultats par un deuxième et même un troisièmeessai devient alors très importante.Évidemment, avec les temps difficiles que nousconnaissons dans la production porcine, la prioritéau niveau recherche est donnée à la réduction descoûts. De nouveaux ingrédients plus économiquessont inclus dans les moulées testées, on n’a qu’à penseraux drèches qui sont devenues incontournablesmaintenant et que nous testons depuis 1 an déjà.De nouveaux essais seront effectués sous peu maisavec des niveaux d’inclusion différents afin d’allerchercher les performances optimales tout ensauvant le maximum de coût.En conclusion, mentionnons que depuis 2001, 3 testsspécifiques aux mises-bas ont été effectués dans nosfermes. En pouponnière, c’est plus de 30 essais quiont été réalisés, une douzaine pour l`engraissement,autant en environnement et un total de 11 croisementsgénétiques terminaux différents.Comme vous pouvez le constater, il se fait beaucoupde travail au niveau de la recherche et du développementde nouvelles technologies chez AGRI-MARCHÉ etce n’est pas prêt de cesser, bien au contraire.22 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:42 Page 23L’IMPLICATIONVOLAILLEDE CHACUNpour unavenirprometteurL’année 2007 tire à sa fin et plusieurs dossiersimportants ont marqué cette année. Les discussionsentourant la mise en place d’un encan pour la ventede quota connaîtront leur dénouement probablementlors de la prochaine année. Les discussions àl’OMC, le développement de plus en plus présentde la certification des fermes de poulets et dindonsPASAF, les négociations entourant la conventionentre les abattoirs avicoles du Québec et les Éleveursde Volailles du Québec illustrent bien les activitésde l’année 2007 et la future table de travail 2008.Comme nous pouvons le constater, l’année 2008sera bien remplie!L’implication de chacun pour le développement deson industrie demeure très importante pour s’assurerd’un avenir prometteur. Actuellement, l’industrieavicole au Québec et au Canada se porte très bien.La production d’œufs et de chair de volaille sembleavoir atteint une certaine stabilité. Selon StatistiqueCanada, au cours des premiers neuf mois de 2007,la production d’œufs chiffrée à 432 millions dedouzaines a diminué de 0,07% à partir de la mêmepériode en 2006. Quant à la consommationannuelle, elle s’est stabilisée à 12,3 douzaines d’œufspar personne en 2006. Pour ce qui est de la chair devolaille, la consommation de viande de volailledisponible a progressé de 0,8% au cours de la dernièreannée pour atteindre 13,4 kg par personne en2006. La production s’est stabilisée à près de1,2 million de tonnes de viande en 2006, unehausse de 0,4% par rapport à 2005.La force de notre dollar (ou la faiblesse du dollaraméricain) par rapport aux devises étrangères(brésilienne et américaine) rend notre industrieencore plus vulnérable aux importations de produitsde volaille. Il sera alors très important que l’industriese donne une structure et un produit reconnu pours’assurer d’une continuité dans le futur. Une desmanières pour AGRI-MARCHÉ de s’impliqueravec vous est d’innover tant au niveau de produitsque de techniques pour vous permettre d’être plusperformants. À ce titre, je vous rappelle que votrefournisseur AGRI-MARCHÉ a maintenant endisponibilité une moulée pré-début pour poulet.Cette moulée s’ajoute aux programmes alimentairesautant végétal que standard. L’avantage de son utilisationse traduira par une stimulation du systèmeimmunitaire et de la croissance des oiseaux. Dansdes conditions normales, vous obtiendrez alors devos oiseaux un gain de poids supérieur et unediminution de la condamnation à l’abattoir. Pour deplus amples informations, veuillez en discuter avecvotre représentant.Notre implication pour le bon fonctionnement denotre industrie se fait aussi par le biais de fournitured’informations spécifiques à la production d’œufset de chair de volaille. À l’intérieur de cette éditionde l’Agri-Nouvelles, vous trouverez, entre autres,des articles concernant l’alimentation en bas âge, lesmythes de l’eau en aviculture et l’éclairage. Je voussouhaite donc bonne lecture!Finalement, il me fait plaisir au nom de l’équipe dusecteur volaille d’AGRI-MARCHÉ de voussouhaiter à vous et à votre famille une année 2008remplie de bonheur et de prospérité. Nous sommesfiers d’être votre partenaire d’affaires et soyez assurésde notre appui pour l’année 2008.Michel Dion, agr.DIRECTEUR DES VENTES SECTEURAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 23


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 24VOLAILLELES 5 PRINCIPAUX MYTHESCONCERNANT L’EAU D’ABREUVEMENT EN AVICULTURETraduit d’un article de l’équipe technique du système Ziggity paru dans World Poultry, vol. 22, no 13, 2006.L’aviculture s’est grandement développée techniquement depuis 50 ans et l’eau joue unrôle de plus en plus important.Il y a beaucoup de théories qui sont véhiculées au sujet de l’eau; certaines ne sont quedes mythes alors que d’autres sont des faits réels. Il faut savoir les reconnaître d’autantplus que les systèmes modernes de tétines appréciés par le fait qu’ils requièrent moinsde main-d’œuvre, nécessitent une attention plus importante et assidue des producteurs.René Royal, agr.CONSEILLER EN PRODUCTIONAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.Or, le système de tétines en est un qui suscite le plus de mythes ou légendes. En voici quelques uns.AVEC LA COLLABORATION DEChristiane Bédard, d.m.v.CONSULTANTE EN MÉDECINEPORCINE ET AVICOLEMythe n°1 : Augmenter la pressiond’eau va forcer les oiseaux à consommerplus d’eau.FAIT : Comme on le sait, les poulets boiventenviron 700 à 800 g d’eau pour chaque 450 g demoulée consommés. Ils ne peuvent boire plus àmoins de forcer leur consommation de moulée.VRAI : Augmenter la pression d’eau va fournirplus d’eau que le poulet n’est capable d’en prendredans son bec. Le surplus se répandra dans lalitière, augmentant ainsi le niveau d’humidité etd’ammoniac dans le parquet; ce qui va nuire auxperformances zootechniques des oiseaux.Logiquement, tous les manufacturiers de ce styled’abreuvement en absence de soucoupes, recommandentun minimum de pression pour le départdes poussins. La plupart parle de 10 cm. En ce quiconcerne le système Ziggity, ils recommandentde 2,5 à 5 cm de pression pour s’assurer de conserverune bonne qualité de litière au départ du lot.Après la première semaine, chaque manufacturiera ses propres recommandations, mais aucune nedépasse 51 cm.RECOMMANDATION : Pour déterminer labonne pression d’eau, il faut tenir compte de l’étatde la litière : si elle est humide, réduire la pression.Mythe n°2 : La mesure de l’eau audébut de la ligne d’eau détermine laconsommation d’eau par les oiseaux.FAIT : Il y a souvent confusion parmi les expertsà ce sujet.La mesure de l’eau nous renseigne sur la quantitéd’eau qui circule dans le bâtiment. Cela ne nousdit aucunement la quantité d’eau absorbée par lesoiseaux versus celle répandue sur la litière ou toutsimplement évaporée.VRAI : Utilisez la mesure de l’eau comme unindicateur de problème.RECOMMANDATION : Si la mesure chutedrastiquement, considérez la possibilité qu’unemaladie frappe les oiseaux, entraînant une baissede consommation d’eau ou encore qu’il y ablocage dans une zone du circuit empêchant lesanimaux de boire adéquatement.Si la mesure augmente de façon anormale, vérifiezs’il n’y a pas un bris dans le système ou la ligne d’eau.Mythe n°3 : Utiliser des additifs chimiquesdans l’eau de boisson entraîne desretours sur l’investissement.FAIT : Ce qui est bizarre dans cet énoncé, c’estque les chercheurs ont démontré que la diminutiondu pH et l’ajout de chlore dans l’eau de boissonentraînent une chute des bactéries autant dans laligne d’eau qu’au niveau du jabot des oiseaux.Certains producteurs obtiennent aussi beaucoupde succès en diminuant l’ammoniac par l’ajoutd’acidifiants sur la litière.Les acides attaquent les bactéries ce qui provoqueune chute de l’acide urique.Or, autant ces produits peuvent améliorer lacroissance des oiseaux autant ils peuvent nuire àvotre investissement à long terme.FAIT : Plusieurs des produits chimiques utiliséspeuvent être très corrosifs à long terme et à desniveaux trop élevés, ils peuvent endommager les24 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 25lignes d’eau, les tétines, les équipement de support.Aussi, il peut arriver que l’utilisation de ces produits chimiquesaméliore les performances mais entraîne un renouvellementd’équipement plus fréquent.RECOMMANDATION : Le mieux est de s’assurer d’avoirun niveau optimal de ces produits sans exagérer leur concentrationde sorte de bien protéger l’équipement tout en aidantaux performances zootechniques des oiseaux.Les producteurs devraient utiliser ces produits avec parcimonie :• connaître le pH de l’eau et le suivre tout au long de l’utilisationdes acidifiants;• déterminer le niveau optimal du pH où l’on observera lesmeilleurs gains avec le moins de dommage possible auniveau de la ligne d’eau ou des équipements du parquet.RECOMMANDATION : Peut-être serait-il plus importantpour mieux protéger les équipements de s’assurer d’enlever aumaximum le biofilm dans la ligne d’eau et de bien entretenir lestétines. Ces mesures pourraient réduire l’utilisation de produitschimiques corrosifs, du moins leur niveau d’incorporation.Mythe n°4 : Ajouter du chlore est ce qui s’avèrele mieux pour maintenir une bonne propreté deslignes d’eau.FAIT : Malgré le fait que le chlore soit très efficace pourdétruire plusieurs bactéries, il n’est pas le seul à maintenir lapropreté des lignes d’eau.VRAI : Le chlore, très utilisé en aviculture, n’est pas suffisantà lui seul pour détruire toutes les bactéries.Les germes survivants peuvent s’accrocher aux parois internesdes lignes d’eau et créer un biofilm, substance bizarre qui protègeles bactéries et en attire d’autres.Ces colonies actives de bactéries peuvent avoir des effetsnéfastes sur la santé des oiseaux notamment les jeunespoussins.VOLAILLEPlusieurs chercheurs ont constaté que les bactéries formant cebiofilm sont plus résistantes au chlore que celles qui circulentlibrement dans l’eau.Il est connu que ce biofilm continue de croître d’un élevage àl’autre au point tel qu’il peut causer des problèmes au systèmed’abreuvement comme tel, nuisant alors à la sortie de l’eau.Un autre problème est l’apparition de sédiments qui peuventbloquer les tétines. L’emploi d’un filtre en début de la ligned’eau peut prévenir cela.RECOMMANDATION : La meilleure façon de contrôlerle biofilm et la sédimentation est le bon nettoyage des lignesd’eau avec les produits appropriés entre chaque élevage et levidange des lignes d’eau avec une forte pression.Mythe n°5 : Un « système fermé » de tétines nepeut être utilisé avec un plancher ayant une penteprononcée parce que l’inclinaison va augmenter lapression d’eau au bout de la ligne et entraîner dugaspillage.FAIT : Le système fermé avec tétines travaille très bien avecun plancher plat, uniforme. Si la ligne d’eau est parallèle auplancher, la pression d’eau sera alors uniforme et constante àtravers tout le parquet.FAIT : Une pression uniforme sur toute la ligne d’eau permetque la distribution de l’eau soit égale pour chaque tétine, cequi facilite le suivi des lignes d’eau et assure une meilleurequalité des litières.RECOMMANDATION : On suggère d’installer des réducteursde pression ou des neutralisateurs de pente aux endroits stratégiquespour contrer les problèmes relatifs aux inclinaisons du plancher.Ils permettent de maintenir une pression minimale dans toutle système permettant ainsi un apport d’eau optimal pour lesoiseaux sans mouiller la litière.NOUVEAU CALENDRIERPOUR LA VOLAILLEavec les dates de début de périodes estmaintenant disponible pour 2008.Demandez-le à votre représentantdes ventes AGRI-MARCHÉ dusecteur volaille. C’est gratuit!Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 25


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 26VOLAILLEBIEN CONSOMMER DANS LES PREMIERS JOURS :c’est important!Karine Valiquette, M. Sc., agr.FORMULATION ET NUTRITIONAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.Références :David J. Burnham and Marcde Beer. Considérations nutritionnellespour une croissanceoptimale du poulet à grillerpendant la première semained’élevage. Conférence de nutritionde l’Est du Canada 2007 :227-242.A. K. Panda, G. Shyam Sunder,S. V. Rama Rao, and M. V. L.N. Raju. Early nutrition enhancesgrowth and speeds up gut development.World Poultry Vol. 22No 4. 2006: 15-16.Le poids des poussins augmente aujourd’huid’environ 50 fois en 40 jours et au cours de lapériode qui suit immédiatement l’éclosion, le poussindoit faire la transition entre sa dépendance à l’égarddu vitellus endogène (le jaune d’œuf) et l’alimentexogène. Ainsi, une consommation d’alimentrapide après l’éclosion est essentielle pour favoriserle développement intestinal maximal, lequel seproduit à un rythme trois à cinq fois supérieurpar rapport au reste du corps.Idéalement, l’alimentation de départ ne devraitpas reposer uniquement sur le jaune d’œuf résiduel,mais plutôt sur une combinaison du jaune d’œufet de l’aliment. Les oiseaux étant précoces, ilsrecherchent l’aliment immédiatement aprèsl’éclosion puis commencent à croître. Cette prisealimentaire immédiate favorise une utilisationplus rapide du jaune d’œuf résiduel et favoriseaussi une assimilation plus rapide des anticorpsmaternels contenus dans le jaune.À l’éclosion, le jaune d’œuf contient 20 à 40% delipides et 20 à 25% de protéine. Ainsi, le jauneest une bonne source d’énergie et de protéinepour l’entretien et la croissance du poussin qui vientd’éclore. Le jaune résiduel peut donc suffire àmaintenir en vie le poussin pour les 3-4 premiersjours sans aliment, mais il ne supportera pas ledéveloppement du système gastro-intestinal, dusystème immunitaire ainsi que le gain de poids.De plus, la plus grande partie de la protéine contientdes bio-molécules comme les anticorps qui sontmieux utilisées pour développer l’immunité passiveque comme source d’acides aminés. Ainsi, siaucun aliment n’est disponible au poussin pour unelongue période, celui-ci peut être forcé d’utiliserles protéines du jaune comme source d’énergie et le transfertde l’immunité maternelle pourrait être réduit.Des études récentes ont démontré que le jaunerésiduel est utilisé plus rapidement par des poussinsqui ont accès à un aliment immédiatement aprèsl’éclosion que ceux qui sont au jeûne pour 48 heures.En effet, au moment de l’éclosion, le jaunerésiduel pèse 6.5 g et est réduit à 0.4 g à 4 jourspour des poussins qui ont été nourris immédiatementaprès l’éclosion. Par contre, pour des poussins nourris24 ou 48 heures après l’éclosion, le jaune pèse 0.7et 1.5 g respectivement après 4 jours. Ce phénomènes’explique par le fait que le mouvement antipéristaltiquequi transfère le jaune au duodénum semble stimulépar la présence d’aliment dans le système digestif.Une autre étude a aussi démontré que les poussinsqui ont accès à un aliment tôt après l’éclosion ont gagnésignificativement plus de poids comparativementà ceux privés de nourriture pendant 48 heures.Cependant, aucune différence de poids corporeln’a été observée entre les poussins nourris soit immédiatementaprès l’éclosion ou 24 heures plus tard.Ainsi, il semble qu’il n’y a pas d’effet négatif surles performances subséquentes de ne pas donnerd’aliment dans les 24 premières heures aprèsl’éclosion, mais qu’une période de jeûne pluslongue tend à avoir des effets négatifs.Une bonne partie de l’importance de bien consommerdès le départ des oiseaux réside dans les fonctionsdu système digestif, qui sont primordiales à la croissance.D’ailleurs, le fait que la croissance du systèmedigestif soit 3 à 5 fois plus rapide que la croissancedu reste du corps en témoigne. Le système digestifdu jeune poussin qui vient d’éclore est complet,mais il subit des changements physiologiques etmorphologiques majeurs immédiatement aprèsl’éclosion et ces changements sont stimulés parune prise alimentaire hâtive. Ainsi, des chercheursont démontré que la privation d’aliment dans lapériode après l’éclosion arrêtait partiellement lacroissance du système digestif, ce qui se reflétaiten une réduction de la longueur et de la surface desvillosités jusqu'à temps que l’alimentation débute.La croissance optimale au démarrage n’est passeulement en fonction de l’ingestion des nutriments,mais plutôt une interaction entre la nutrition, l’âgedes mères et leur condition, la qualité des poussins,les facteurs environnementaux ainsi que la régie.Au niveau nutritionnel, c’est maintenant bien connuque les besoins en nutriments des oiseaux après l’éclosiondiffèrent substantiellement des besoins plustard dans la période de démarrage. Cependant, le plusimportant demeure encore l’accès à l’aliment quidoit se faire le plus rapidement possible. Commevous avez pu le lire dans cet article, les bénéficesde donner accès à l’aliment dans les 24 premièresheures après l’éclosion incluent une améliorationde l’utilisation du jaune résiduel, une augmentationde l’absorption des anticorps maternelsintacts pour développer l’immunité passive et unmeilleur gain de poids possible.26 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 27VOLAILLEQuelques« éclaircissements »L’éclairage est un point de régie incontournable en production avicole, que ce soit pourla production de chair ou d’œufs. Parmi les paramètres qui influencent la production,notons entre autres la durée, l’intensité, l’uniformité et le spectre de lumière. Voyonsquelques influences de ces paramètres sur les oiseaux.DURÉELa durée d’éclairage aura une influence sur le systèmehormonal de la pondeuse qui aura un impactsur le taux de ponte et la qualité de la coquille quise forme durant la nuit. Pour les poussins, elle influenceral’assimilation des sucres (spiking syndrome)et, par le fait même, la mortalité.INTENSITÉL’intensité aura une influence sur l’activité et lecomportement des oiseaux. Les jeunes poussins ontune vision embrouillée durant leurs premièresheures de vie. Il faut donc une plus forte intensitélumineuse durant cette période pour faciliterl’adaptation des poussins à leur milieu de vie. Il enest de même pour les pondeuses lors du placementdans les cages de ponte.UNIFORMITÉL’éclairage au niveau des oiseaux, dans le poulailler,devrait être le plus uniforme possible pour diminuerle stress.SPECTREL’influence du spectre de lumière se fait surtoutremarquer pour les oiseaux reproducteurs. Le spectredes ampoules incandescentes est idéal pour stimulerla ponte.Les tarifs d’électricité augmentant, les coûts d’éclairageont maintenant une influence non négligeable surles coûts de production. L’équipe d’AGRI-MARCHÉs’est donc mis à la tâche pour trouver des alternativesplus économiques aux ampoules incandescentes.Depuis le printemps, nous testons des fluorescentscompacts à intensité variable (dimmeable)sur nos fermes.Ces nouveaux fluorescents ont la même forme et lamême dimension qu’une ampoule incandescente(les serpentins étant à l’intérieur d’une ampoule).Disponibles en deux formats: 5 et 8 watts, ils remplacentdes ampoules de 40 et 60 watts. Ils sontgarantis 18 000 heures (2 ans) et peuvent êtreutilisés à l’intérieur comme à l’extérieur.Lors de nos tests de champ, nous avons constatéque la diffusion de lumière est plus uniformequ’avec des ampoules incandescentes. De plus,aucune baisse de production n’a été remarquée dansles élevages.ÉCONOMIESSi l’on considère que la durée d’éclairage moyenned’un élevage de poulets est de 16 heures pour 38 jours,on économisera 0,832 kw par jour par ampoule de8 watts. Pour un an, cet économie sera de 205,5 kw.À un coût de 0,0703$/kw, il en résultera deséconomies annuelles de 14,50$ par ampoule. Pourles pondeuses, avec une durée moyenne de 15 heurespar jour, l’économie de 175 kw par an, sera de12,40$ par ampoule. L’investissement se paie doncen moins d’un an.Vous avez des questions? N’hésitez pas à enparler à votre représentant AGRI-MARCHÉ.Daniel Blais, d.t.a.CONSEILLER EN PRODUCTIONAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.Ces ampoules fluocompactessont maintenant disponibles àL’OUTILLEUR AGRICOLE.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 27


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 28VOLAILLEÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ!FERME MAGINO INC.SAINT-ISIDORE, Bruno Maheu et Annie ParentSharon BoisvertCONSEILLÈRE EN PRODUCTIONAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.M. Bruno Maheu et Mme Annie Parent ont acquis leur ferme en 1987. Cette entreprise compte3 bâtisses. Au printemps dernier, l’entreprise a entamé la reconstruction d’un de leur poulailler, ce quia nécessité des investissements majeurs. C’est le 12 juillet dernier que la famille Maheu y a débuté leurpremier élevage.Ce nouveau poulailler d’une dimension de40 x 225 pieds est équipé de contrôlesélectroniques de ventilation, du chauffageet de l’éclairage de marque Genius. On yretrouve également 3 lignes de soigneurs et4 lignes de tétines par étage. Le système dechauffage est zoné et la chaleur est généréepar des éleveuses. Dans le but d’économiser del’énergie, les propriétaires ont utilisé desampoules fluocompactes de 8 volts àintensité variable. De plus, ils ont installédes tôles solaires pour les entrées d’air afinde réduire les coûts de chauffage en hiver.AGRI-MARCHÉ vous félicite pour vosréalisations!FERME MONTAGNARD SENCSAINT-ROMAIN, Marcel Richard et Lucie FrancœurNormand GagnonCONSEILLER EN PRODUCTIONAVICOLE AGRI-MARCHÉ INC.UN NOUVEAU DÉPART!Bien connus pour la qualité génétique de leurs sujets Holstein, Marcel et Lucie ont dû laisser laproduction laitière faute de main-d’œuvre qualifiée et stable.Ils ont alors pris la décision de changer la vocation de la ferme, soit celle de faire du poulet de chair.Il s’agit là d’une décision majeure mais justifiée. Leur désir est de demeurer sur leur terre et continuerà produire et prendre le temps d’exploiter la partie boisée de l’entreprise. Lavente du quota et l’encan ont eu lieu au printemps 2007. Par la suite, touts’est déroulé selon les prévisions : finaliser l’achat du quota de poulet et laconstruction du poulailler. L’ouverture officielle a eu lieu le 2 novembre dernier.D’une grandeur de 172’ par 42’ sur 2 étages, la bâtisse est prévue pour 18 000poulets environ. Les entrées d’air sont de type « bec de canard » pour favoriserune ventilation contrôlée en hiver et s’assurer que l’air soit dérivée vers leplancher en période de canicule. Le plancher du 1 er étage est chauffé par unsystème de tubes à l’eau alimenté par une fournaise à l’huile dans le but deréduire l’utilisation de litière. Le 2 e plancher est chauffé par des éleveuses radiantesau propane mais prévu pour recevoir le même système qu’au 1 er étage.Connaissant la détermination de Marcel et Lucie à bien faire les choses,AGRI-MARCHÉ est convaincue de leur réussite et leur souhaite la bienvenuedans la production du poulet de chair.28 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 29LAITFélicitations!L’année 2007 se termine bientôt et cette nouvelle édition de votre Agri-Nouvelles estl’occasion, non seulement, de vous transmettre nos meilleurs vœux, mais aussi de vousféliciter! En parcourant les prochaines pages, vous y verrez de nombreux résultats d’expositionsobtenus par nos clients au cours de la dernière année. Par ailleurs, vous pourrezy lire, comme à chacune de nos parutions, des témoignages de producteurs qui ontréalisé leurs projets, d’autres qui ont reçu des distinctions particulières ou encore quipartagent avec nous leurs succès d’entreprise. AGRI-MARCHÉ est très fière de soulignerces résultats, ces réalisations et profite de l’occasion pour féliciter et remercier ses clientsde nous avoir choisi comme fournisseur.Jean-Philippe Faucher, agr.DIRECTEUR DES VENTES SECTEURLAITIER AGRI-MARCHÉ INC.Ces résultats sont sans aucun doute le fruit debeaucoup d’efforts et le reflet certain d’une passionpour leur métier. Parfois, c’est l’atteinte de vosobjectifs reliés à l’exposition et l’élevage qui seconcrétise, alors que pour d’autres, la réussite setraduit d’une autre façon. À tous les niveaux, onpeut connaître du succès. Il y a autant de façonsde le définir qu’il y a de manières de se fixer desbuts et des priorités, que ce soit personnel ouprofessionnel. La définition du succès est justementbien personnelle. Est-ce qu’on le mesure à lataille de l’entreprise, à sa visibilité ou bien à sespropres réalisations personnelles? Votre réponseest aussi bonne que la mienne.En observant les gens qui ont du succès, peu importedans quelle sphère d’activité ils oeuvrent, on remarquedes points en commun. Ce sont des gens qui ontconfiance en eux, qui se fixent un ou des butsdans la vie mais surtout, qui passent à l’action! Ilsont bougé, ont pris des risques et ont réussi!Mes félicitations vont à chacun d’entre vous, producteuret productrice laitière, pour avoir atteintvos objectifs, quels qu’ils soient, en 2007. Vous avezchoisi de passer à l’action. Bravo! Ne vous arrêtezpas en 2008 car notre désir le plus cher est que vousrécoltiez du succès. Nos actions, en tant que conseilleren production laitière, vont continuellement ence sens, vous aider à atteindre vos buts et réussir.Félicitations et Bonne et Heureuse Année 2008!Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 29


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 30LAITMarcel Lévesque, d.t.a.CONSEILLER EN PRODUCTIONLAITIÈRE AGRI-MARCHÉ INC.La balanceet le rubanà poids desvaches :DES OUTILSÉCONOMIQUESÀ LA FERMELes dernières recherches réalisées enproduction laitière ont permis derepousser bien des frontières. Que cesoit au sujet de la conservation desfourrages, de la préparation au vêlage,du confort des vaches ou bien de leurcomportement, les récentes recherchesnous ont permis de mieux comprendreleurs besoins permettant ainsi d’accroîtrela production.De ces recherches, est issu, pour le réseauShur-Gain, un nouveau programme : NEWTON.Le spécialiste en la matière, M. Réjean Leclerc,vous en a expliqué certains avantages dans l’Agri-Nouvelles d’octobre dernier. Des analyses pluscomplètes nous permettent maintenant de mieuxévaluer l’apport d’énergie de vos fourrages. Bienque NEWTON peut évaluer une grande quantitéde paramètres de votre ration, il ne peut produireune ration plus fiable que les données que nouslui avons fournies. C’est ainsi que la bonne vieillebalance a toujours une place de choix pour déterminerla consommation de fourrages des vaches.Pour mieux comprendre, regardons ensemble letableau 1 : ce tableau nous montre la différencede concentrés nécessaire pour combler les besoinsd’une vache de 650 kg produisant 40 litres à3.7% de gras et 3.2% de protéine.TABLEAU 1Poids Jours Lait/ Fourrage Moulée Cout/Vachesen lait jour libre concentrés1 650 100 40 27.8 8.20 2.46$2 650 100 40 21.2 12.45 3.73$Dans le tableau précédant, nous n’avons fait varierque la consommation de fourrage pour une mêmevache. On peut constater que l’augmentation deconsommation de fourrage se traduit par unediminution des quantités de concentrés. En faitjusqu’à 4.2 kg de différence pour la même productionet une économie de 1.27$ par jour enconcentrés pour cette vache. Ceci nous indiquel’importance de connaître la consommation defourrage de votre troupeau. Et le poids des vachesa t-il un impact aussi important? Allons autableau 2 pour vérifier.TABLEAU 2Poids Jours Lait/ Fourrage Moulée Cout/Vachesen lait jour libre concentrés3 600 100 40 23.2 10.74 3,22$4 750 100 40 26.9 9.60 2,88$Le tableau 2 fait varier le poids de deux vachesproduisant 40 litres de lait à 3.7% de gras et3.2% de protéine (comme une vache qui vêlepour son 2 e veau et que l’on n’a pas changé sonpoids). Le résultat va dans la même direction.1.1 kg de concentrés de moins pour 150 kg depoids vif, c’est tout près de 12% de moins demoulée pour la même production ou uneéconomie de .34$ par jour.En résumé, le poids des vaches et la consommationdes fourrages ont un impact économiqueimportant pour votre entreprise. Une mauvaiseévaluation de ces deux paramètres peut vous fairesur ou sous-alimenter votre troupeau risquantainsi des diminutions des performances et desproblèmes de santé des vaches.Je vous invite donc à valider ces facteurs qui sontla base de nos programmes alimentaires. Rappelonsnousque, quel que soit le programme utilisé, larecommandation ne pourra jamais être plusfiable que les données que nous avons utiliséespour le produire.Bonne pesée à tous!30 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 31ÇA BOUGE CHEZ LES CLIENTS AGRI-MARCHÉ!LAITFERME ROYAULA SENCTRING-JONCTION, Yves et Clermont RoyLa Ferme Royaula, située à Tring Jonction est la propriété des frères Yves et Clermont Roy. Leuremployé, Patrick Laplante, est aussi très présent sur l’entreprise. Au printemps 2006, ils débutent laconstruction d’une nouvelle vacherie adjacente à l’ancienne étable. Ils décident d’entreprendre, en grossemajorité, par eux-mêmes les travaux à travers les autres tâches de la ferme. Ils terminent finalementles travaux en août 2007. Les buts de cette nouvelle vacherie sont principalement de regrouper lecheptel animal en un seul site, de se mécaniser et s’équiper davantage, de prendre de l’expansion etaussi d’avoir une meilleure qualité de vie de travail.Les dimensions du nouveau bâtiment sont de 87 x 175 pieds. C’est une vacherie à stabulation entravéesur matelas comptant 4 rangées. Il y a 100 stalles dans le nouveau bâtiment et 50 dans l’ancien. La largeurdes stalles est de 70 po de longueur et 54 po de largeur (4.5 pieds). Une mangeoire en céramique de24 po a été installée 4 po plus haut que les stalles, séparée par un muret de ciment arrondi de 4 po delarge par 12 po de hauteur pour freiner la vache lorsqu’elle se lève et éviter le gaspillage. La barred’attache en avant est à 48 po de hauteur et les chaînes de cou ont 36 po. Le troupeau est derrière àderrière et on trait présentement à 11 unités de traite.David Lessard, d.t.a.CONSEILLER EN PRODUCTIONLAITIÈRE AGRI-MARCHÉ INC.Pour l’alimentation, Yves et Clermont ont décidé d’acheter un autre distributeur automatique à concentréspour soigner le troupeau laitier et de laisser l’ancien soigneur pour soigner les génisses et lesvaches taries. Lorsqu’on a des températures froides,les vaches taries restent à l’intérieur dans la nouvellebâtisse, mais généralement, pour les mois d’avril àdécembre, les vaches taries sont au pâturage. Pour lesvaches en préparation, elles sont toutes regroupéesdans un même côté d’allée et elles ont la même rationde fourrage. Lorsqu’elles sont vêlées, après 1 semaine,elles sont transférées dans la nouvelle vacherie. Pourl’alimentation en fourrage, ils sont encore à se poser desquestions sur quel système ils vont choisir. Présentement,ils soignent aux petites balles carrées, balles rondesd’ensilage et ensilage de maïs en silo tour. Parce que letroupeau a pris beaucoup d’envergure, ils doiventtrouver un nouveau système d’alimentation qui serale plus efficace possible et au meilleur coût.La nouvelle bâtisse a plusieurs avantages sur l’ancienne.La luminosité fait la norme avec ses grandes vitres de4 x 8 pieds et toute la lumière est diffusée par fluorescentslongs. La ventilation est de type « tunnel » etest produite par 7 ventilateurs de 50 po, 3 ventilateursde 48 po et 2 ventilateurs de 24 po. Tous ces ventilateurseffectuent la ventilation adéquate complète desdeux étables qui totalise 275 pieds de long. Pourl’eau, les bols sont en « stainless » à tube et le tuyauamenant l’eau est de 1 1 / 4 po.Félicitations à Yves et Clermont Roy, des gensdynamiques qui ont de la volonté et qui n'ont paspeur d'avancer. AGRI-MARCHÉ vous souhaitefranc succès dans vos projets futurs.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 31


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 32LAITL’eau :LE NUTRIMENT CRITIQUELa consommation d’eau, de matière sèche et la production potentielle de lait sontintimement reliées. Lorsque la vache a le choix, elle préfère manger, boire et se coucher.Si les vaches sont limitées de quelque façon que ce soit en eau potable, la consommationsera affectée. Il est possible d’installer un débitmètre dans la ligne d’eau pour obtenir uneévaluation de consommation de l’eau. Si les vaches ne boivent pas la quantité prévue,c’est qu’il y a des problèmes en approvisionnement d’eau.Brian TarrSPÉCIALISTE EN NUTRITION,SHUR-GAIN, RÉGION ONTARIOTraduit par :Andrée Bourgeois, agr.,DIRECTRICE SERVICES TECHNIQUESSHUR-GAIN, RÉGION DE MONTRÉALLes vaches peuvent boire de 10 à 15L (2 à 3 gallons)par minute et elles passent de 5 à 10 minutes parjour à boire. Jusqu’à 50% de la consommationd’eau survient de 2 à 3 heures après la traite. Ledébit de l’eau minimum pour un abreuvoir est de10 litres (2 gallons) par minute pour la plupartdes modèles. La consommation d’eau est affectéeprincipalement par la consommation de matièresèche, la température, l’humidité et la productionde lait.TABLEAU 1 : Estimé de la consommationd’eau par rapport à la production de laitLait CVMS(l) (kg)


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 33plusieurs minéraux est importante pour définir la qualité del’eau. Plusieurs minéraux, lorsqu’ils sont en excès, peuventcauser des problèmes métaboliques, de santé ou de reproduction.Lorsque l’eau contient des taux de nitrates ou desulfates élevés, les conséquences peuvent être sérieuses sur lasanté des vaches.2. Contamination bactérienne : la consommation d’eau n’estpas affectée par les bactéries dans l’eau, par contre elle peutrendre les vaches malades.3. Algues : les algues ne limitent pas la consommation d’eaumais certaines espèces peuvent produire des toxines quipeuvent empoisonner les animaux.pour boire, ceci réduit l’espace disponible pour les autresvaches. Les vaches ont besoin de 2 mètres (7 pieds) autourde l’abreuvoir. Ajoutez 1 ou 2 mètres (4 pieds ou 8 pieds)pour un mouvement uni ou bi-directionnel (figure 2)FIGURE 2 : Dimension autour de l’abreuvoir pour faciliterle mouvement des vaches (McFarland, D)7’14’LAIT4. Odeur : les odeurs les plus notables sont le sulfite d’hydrogèneou une odeur d’œufs pourris.5. Goût : plusieurs éléments peuvent affecter le goût de l’eau.Elle peut avoir un goût salé lorsqu’il y a beaucoup de solidesdissous ou lorsque le chlore est élevé. Des niveaux élevés dezinc, cuivre, fer ou pH bas peuvent donner un goûtmétallique à l’eau.PLAN DE L’ÉTABLEIl est important que les vaches aient assez de place pour boire,manger et se coucher dans une stabulation libre. Plusieurs facteurspeuvent affecter la consommation d’eau.• Emplacement des abreuvoirs à eau. Les points d’eau nedevraient pas être situés dans des allées étroites, où il y abeaucoup de va et vient ou dans des allées sombres. Les passagesétroits ne sont pas appropriés car ils limitent l’accès àl’abreuvoir, ils n’ont habituellement pas de rainures et sontglissants. Les vaches vont choisir l’endroit le plus sécuritaire• Dominance sociale : probablement le facteur le plus méconnuet souvent la cause d’une faible consommation d’eau. L’effetdévastateur de la dominance sociale est souvent pirelorsqu’il y a des erreurs de construction ou si les points d’eaune sont pas bien situés.• Apport en eau interrompu : l’erreur classique est lemanque d’eau pendant le lavage des équipements laitiers. Lapression d’eau est alors très basse ce qui diminue la consommationd’eau si on ajoute le manque d’espace à l’abreuvoir,nous limitons les vaches. Ceci a pour effet de diminuer laconsommation de matière sèche et la production de lait.Vous pouvez ajouter un abreuvoir long au bout de l’étableou près de la sortie de la salle de traite pour régler le problème.« SOUVENEZ-VOUS… L’EAU EST UN NUTRIMENT CRITIQUE! »LE COURRIERà Ti-méQ : Salut Ti-mé! J’ai fait d’excellents fourrages en 2007 et j’ai récolté des grains dequalité aussi mais je trouve que les vaches ne produisent pas à mon goût. As-tu dessuggestions à me faire?R : Bien sûr que j’en ai des suggestions. Tout d’abord, l’environnement est primordial.Ne jamais oublier de mettre de la musique dans l’étable. Idéalement, du bon disco fait l’affaire.On veut que ça tape du sabot! Aussi, on parle de plus en plus de la lumière. Moi,j’y vais avec une boule disco au plafond et des jeux de lumière style «black light».Ça crée une ambiance du tonnerre! Pour s’assurer que les vaches ne dorment pas ettravaillent continuellement à faire du lait, j’ai opté pour une boisson énergisante dansles abreuvoirs. Ça marche. C’est le vrai « party » du temps des fêtes à l’année dans mon étable!Pour en savoir plus, parlez-en aux conseillers AGRI-MARCHÉ.P.S. : Mise en garde, ça arrive que mes vaches ont mal à la tête…Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 33


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 34LAITFERME RENÉ FISET & FILS INC.de Saint-François de la Rivière du SudPortrait d’une ferme familialeDEPUIS 4 GÉNÉRATIONSYves Landry, t.p.CONSEILLER EN PRODUCTIONLAITIÈRE AGRI-MARCHÉ INC.HISTORIQUELa ferme René Fiset est le fruit de quatregénérations de Fiset. Depuis 2005, elle est lapropriété de Monsieur Robert Fiset. Sonpère, René, a exploité l’entreprise familialependant 25 ans. Paul, le père de René, aaussi été propriétaire au début des années 40et jusqu’à la fin des années 70.Contrairement à certaines entreprises, laferme a connu une période de stabulationlibre de 1965 à 1999 avant de revenirentravée. Les installations de l’époque nepermettaient pas de maintenir une productionde plus de 8500 kg/vache. En 1999,René et Robert ont décidé de revenir avecdes vaches attachées.PRODUCTIONLa moyenne mobile du troupeau est de10800 kg à 4.1% de gras et 3.4% de protéinepour une M.C.R. de 230-241-234. Laferme produit 121.5 kg avec 95 vaches enlait. La relève est élevée sur un site voisin.ALIMENTATIONL’alimentation du troupeau se fait parR.T.M. Celle-ci inclut 2.5 kg de foin sec,l’ensilage de maïs, l’ensilage de foin et lesconcentrés. La ration est balancée par le programmeNewton pour évaluer la pertinenced’utiliser des additifs alimentaires comme leRM-104. La ration est servie deux fois parjour. Depuis 2002, Robert fait des ballesrondes sèches pour diminuer le nombre depetites balles carrées de 25000 à 10000.SUPERFICIE155 hectares drainés sont exploités pourl’alimentation. L’ensemencement annuelreprésente 45 hectares. Près de 25 ha sontdestinés au maïs d’ensilage et au maïs humide.Le reste est en orge grainé et orge pur.RESSOURCES HUMAINESRené et Monique se sont retirés de la gestionde l’entreprise. Par contre, René demeure unaide inestimable sur la ferme. Jérôme Blais,un employé à temps plein, travaille depuisquelques années pour l’entreprise. Le piliercentral de la ferme demeure Robert. Il fait lagestion de la comptabilité, du personnel etdes travaux sur la ferme. Sa conjointe,Guylaine travaille à l’extérieur. Peut-être yaura-t-il une 5e génération de Fiset pourprendre la relève?PROJETCe ne sont pas les projets qui manquent à laferme René Fiset. Robert veut rénover sa laiterie,son étable à taures et sa résidence.AGRI-MARCHÉ et MEUNERIE AVICOLEsont fiers d’être un partenaire d’affairesimportant pour la Ferme René Fiset et Fils.34 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 35Classification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)LAITCACOUNAFerme Les Arpents Verts Inc.CLUB BAS SAINT-LAURENTHO Viat Champion Andie T.B.Viat Lheros Jacinthe T.B. 87Viat Windows Energy T.B. 1er veauLEJEUNELejeune Holsteins HO Crackholm Cheyenne T.B. 87Lejeune Astre Lola T.B.Lejeune Dundee Raphaele T.B. 86Lejeune Integrity Katriona T.B. 86Lejeune Lancelot Ankara T.B. 88Lejeune Lee Harmony T.B. 87Lejeune Roy Kira T.B. 86Lejeune Savage Alex S T.B.Lejeune Savage Patricia T.B.Lilly Blue Rietta Stormatic T.B.DESBUTTES GILBERT ELODIE EXPOHENEGAMOOKFerme Prés et Monts Inc.HO Preetmont Aerocerf Quasi T.B.Preetmont Igniter Base T.B. 86RIVIÈRE DU LOUPFerme Persil Inc. HO Persil Absolu Inquirer T.B. 87Persil Brioche Blitz T.B.Persil Guitare Gordon T.B.Persil Harmonie Iron T.B.Persil Douve Hillcrest T.B. 1er veauPersil Gaufre Adolph T.B. 1er veauFerme Val des Plourde HO Val des Plourde Allahaie T.B. 87(1995) Inc. Val des Plourde Astral T.B. 86Val des Plourde Rakila T.B.Val des Plourde Brumalen T.B. 1er veauST-ARSÈNEFerme Villajoie Inc.HO Villajoie Electra T.B.Villajoie Outside Libie T.B.TROIS-PISTOLESFerme Malcali Inc. HO Glenanne Victorious Roby T.B. 87Malcali Lheros Brittania T.B. 87Malcali Dundee Maxim T.B. 1er veauMalcali Morty Myriam T.B. 1er veauMALCALI JOGGER MAGGIE EXCLUB : BEAUCECOURCELLESFerme Geryane Enr. HO Bemalou Lune Cisco T.B. 86Ferme Maryves Inc. HO Maryves Francine Impasse T.B. 1er veauFerme St-Pierre Inc.HO Courcel Lheros Delphy T.B.EAST-BROUGHTONFerme Prolait SENC HO Lescotes Riggie Tarzan T.B. 87Raymonoise Cardworth Judithe T.B. 88Mathieu Vibec Stormatic T.B. 1er veauMICOIS SAMIE JAMES EX 91 2ELAC DROLETFerme Ludgine Inc.HO Ludgine Fana Tribute T.B.Ludgine Favorite Inquirer T.B. 87Ludgine Felonne Inquirer T.B. 86Ludgine Filante Black King T.B. 87Ludgine Limette Steven T.B.Ludgine Luca Rudolph T.B. 86SAINTS-ANGESFerme Benhel Inc. HO Beauce Stormatic Bielle T.B. 88Ferme Jatal HO Jatal Igniter Ann Mary T.B. 86SAINT-ELZÉARB. Lehoux & Fils Inc. HO Beaucoise Titanic Dauce T.B. 87Lehoux Champion Mado T.B. 86Lehoux Allen Rosina T.B. 1er veauLehoux Reggie France T.B. 1er veauLEHOUX AEROWOOD FANNY EX 91CLUB : BEAUCE (suite)Ferme Beletoile Inc.HO Beletoile Stormatic Roxane T.B.Beletoile Topnotch Celia T.B.Beletoile Tribute Saflash T.B.Counard Lee Bibi T.B. 87Ferme Duverger SENC HO Clovis Lee Tania T.B. 86Ferme Valérien Cyr & Fils Inc. HO Cymart Outside Josee T.B.Wenallt Allen Varity T.B. 86HODGSONDALE JAMES YASMEENEX 2EJean-René L’HeureuxHO Comestar Lee Laumira T.B.Marinale Gibson Nikita T.B.Terrdale Lyster Mae T.B. 86Valérien Gagné Inc.HO Bourgival Champion Nerva T.B.Limpide Storm Biscotte T.B. 86Little River Inquirer Riza T.B. 87Plaisir Allen Funny T.B. 88MYSTIQUE CORDERO NOLIE EX 91SAINT-ÉVARISTEFerme Fernand Lachance & FilsFerme GaerolSAINT-HONORÉFerme Chalin ALS Inc.HO Ferlac Stephe September T.B. 1er veauHO Gaerol Hotshot Colorado T.B.Gaerol India Juanito T.B.Gaerol Kellog Stormatic T.B. 87Gaerol Losange Income T.B. 86 1er veauHO Chalin Angeline Lheros T.B.SAINT-JOSEPHFerme Davico Inc. HO Sucrelait Selma Top Gun T.B. 87Ferme DuclicherHO Dubosquet Stormatic Lucky T.B.Ferme JacquesHO Assomption Merchant Cora T.B.Contour Income Manic T.B. 86Contour Stantz Minot T.B. 86CONTOUR WINDSOR MOZARTEX 91Ferme Lessard SENCHO Louidgi Stormatic Lodie T.B.Louidgi Roman Lorana T.B. 1er veauLOUIDGI MARKER LINA EX 91LIMBRA OUTSIDE CANDY SPOTSEX 2EFerme Patroy Inc. HO Patroy Camy Inquirer T.B. 86Patroy Stormatic Gisele T.B.Patroy Stormatic Mylene T.B. 87Ferme Royala Inc. HO Royala Income Madeleine T.B. 86Royala Leader Lina T.B. 89Royala Lheros Isabelle T.B.Royala Morty Alexandrine T.B.Royala Rudolph Jennifer T.B.Royala Style Deschamps T.B.Royala Titanic Isabelle T.B.Royala Dixie Morty T.B. 1er veauFerme S. Lambert SENCJean-Marc JacquesHO Jeanmartin Lheros Caresse T.B.HO JMJacques Allen Marta T.B.JMJacques Spike Line T.B. 86SAINT-JULESFerme Magico HO Magico Best Model Taylie T.B. 86Magico Harmonize Dalie T.B.Magico Inquirer Daliga T.B. 86Magico James Kenyta T.B.Magico Menhat Lionne T.B.SAINTE-MARIEFerme L. Bisson & FilsHO Duboise Atomica T.B.Duboise Loysona T.B. 86Duboise Monday T.B.Duboise Stormathia T.B. 1er veauFerme Val Chaudière Inc. HO Valchaudier Bennie Lyster T.B. 87Valchaudier Laila Pagewire T.B. 861er veauDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 35


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 36LAITClassification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)Les Fermes Turmel Enr.CLUB : BEAUCE (suite)HO Beaucoise Allen Shelly T.B.Beaucoise Income Mariette T.B.Beaucoise Lorenzo Edda T.B.Beaucoise Mason Flower T.B. 87Beaucoise Stormatic Judy T.B.Quebequa Bacculum Jessica T.B. 87Beaucoise Paradise Nanou T.B. 861er veauBeaucoise Rolex Palmira T.B. 86 1er veauSAINT-ODILONFerme Famille St-Hilaire SENC HO Miket Leevis Renee T.B. 88Sthilaire Cancun Josianne T.B. 86Sthilaire Clark Marila T.B.Sthilaire Combo Rosinelle T.B.Sthilaire Fbi Jenny T.B. 86Sthilaire Hammer Rina T.B.Sthilaire Leon Bonte T.B.Sthilaire Marvin Dalia T.B.Sthilaire Matt Berthina T.B.Sthilaire Roxton Verona T.B.Sthilaire Towaco Fary T.B.Sthilaire Travel Robine T.B. 86Sthilaire Doncaster MikatouT.B. 86 1er veauSthilaire Salen Picora T.B. 1er veauSthilaire Stantz Guilamelia T.B. 1er veauSthilaire Tartan Guil Mary T.B. 1er veauSAINT-PIERRE DE BROUGHTONFerme Blais SENC HO Blaidor Inperatrice T.B. 87Blaidor Nelly Igniter T.B.SAINT-SIMON LES MINESFerme Bertnor Inc. SB Swiss Land Cartoon Banff T.B. 86Bertnor Katia Prima T.B.Bertnor Katte Natel T.B.CLUB : BOIS-FRANCSINVERNESSFerme Benic Enr. HO Benic Oxty Affinity T.B. 86Benic Vibro Beauty View T.B.Benic Warto Affinity T.B.Benic Zerbo Rubens T.B.LAURIERVILLEFerme Roland Caron Inc.LYSTERFerme Reguet SENCSAINT-JACQUES-DE-LEEDSFerme Ben-Jo Inc.HO Savaron Lheros Karolane T.B.Savaron Lheros Tamara T.B. 86Savaron Titanic Nenuphare T.B.1er veauHO Reguet Tandem Tricia T.B. 1er veauHO Berg Sinclair Berangere T.B. 1er veauSAINT-PIERRE-DE-BROUGHTONFerme J.M. Roy & Fils Inc. HO Dubreuil Sandra Income T.B. 88THETFORD-MINESFerme D.M. Groleau Inc. HO Groloise Inquirer Failline T.B.Groloise Ramone Suzeanne T.B. 86Ferme Rodcham Inc. HO Rodcham Jonquille Rudolph T.B. 86CLUB : DORCHESTERFRAMPTONFerme Alain Drouin Inc. HO Frampton Rudolph Paskale T.B. 88Frampton Rudolph Prune T.B.CLUB : DORCHESTER (suite)LAC-ETCHEMINFerme Roy & Provencal HO Super Outside Opera T.B. 86SCOTT-JONCTIONFerme Adélard Poulin & Fils Inc. HO Delepinette Danna Outside T.B. 88Delepinette Dannya Aerowood T.B. 87Delepinette Dobve Progress T.B. 88Delepinette Gretty Stormatic T.B.Delepinette Kate Lheros T.B.Delepinette Louisa Igniter T.B. 87Delepinette Melodie Allen T.B. 87Delepinette Lizy Chapter T.B. 86Bourgival Champion Sally T.B. 87 1er veauDELEPINETTE PACY RAMONE EX 93DELEPINETTE LISOU IGNITER EX 2EFerme Cléoli Inc. HO Cleoli Inquirer Megali T.B. 88Cleoli Morty Julian T.B. 86Cleoli Stormatic Paulie T.B.Editorial Goodluck Lea T.B. 1er veauSAINT-ANSELMEFerme Jacal Inc.HO Katrie Stephailly Talent T.B. 1er veauSAINT-BERNARDFerme Jean-Noël Blais HO Bergeverte Thunder Lima T.B. 87Bernais Morty Erica T.B. 88Bernais Ruben Paula T.B. 1er veauFerme Marcel Labrecque Inc.HO Labrec Ratio Corinne T.B.Labrec Reliche T.B.Ferme St-Bernard Inc. HO Pouette Leduc Vanessa T.B. 86Pouette Leevis Rebecca T.B. 86Pouette Maestro Carmen T.B.Pouette Thunder Shelby T.B. 87Pouette Talent Barbie T.B. 1er veauFerme Trois Chemins Inc.HO Bri Tribute Cocotte T.B.SAINT-BERNARD/SAINT-ISIDOREFerme St-Bernard Inc. et HO Lampardis Lou Stella Stormatic T.B. 89Ferme Bergeverte Holstein Inc. SWYERSON INQUIRER RAINDROPEX 93BRUYNLAND STORM KENDRAEX 96 2ESAINTE-CLAIREFerme Duquelait SENCHO Duquelait Aeroline Maki T.B.Duquelait Igniter Clauvie T.B.Ferme Guymont (2000) SENC HO Bofran Sabre Louan T.B. 86Guymont Inquirer Bonita T.B. 88Guymont Mercedes Micha T.B.Guymont Resolute Monika T.B. 89Guymont Sabre Angie T.B.Marinale Dundee Estelle T.B. 1er veauFerme Léonard Morin & Fils Inc. HO Bochamps Picotinne Zip T.B. 87Ferme Mariblond Inc.HO Blonguet Allen Dannabelle T.B.Blonguet Inquirer Barby T.B.Blonguet Lheros Aurelia T.B.Blonguet Stormatic Frisbee T.B. 88Blonguet Stormatic Frisee T.B. 86SAINTE-HÉNÉDINEFerme J.R. Beaudoin & Fils Inc. HO Beauvert Income Clodine T.B. 87Beauvert Income Sonette T.B.Beauvert Morty Sindia T.B. 88Beauvert Signet Pepsine T.B.Beauvert Bullet Indel T.B. 1er veauFerme Marican Inc.Gagnonval Inc.HO Marican Affinity Stella T.B.Marican Lheros Spookie T.B.Marican Skyhawk Noemie T.B.Marican Sept Storm Minou T.B. 1er veauMARICAN ANONYMOUS TAG EX 2EHO Gagnonval Allen Cally T.B. 1er veau36 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 37Classification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)LAITCLUB : DORCHESTER (suite)SAINT-ISIDOREFerme Arolène Inc. HO Beaudry Gibson Alexandrine T.B. 87Arolene Morty Ruth T.B. 86 1er veauBONNIE VIEW LENA DIANE EX 92 4EHOLYWELL GIBSON RUTHIE EX 93 2ERESYCOR MILAN STAR EX 91 5EYOUNGDALE RUDOLPH AUTUMNEX 2EFerme Arolène Inc. etHO LIMBRA STORM SUSANNE EX 92 4EFerme Luck Privé Inc.Ferme Bergeverte Holstein Inc., HO DURANTAYE CHARLESFerme Lignette Inc. etGRANDE EX 5EFerme LefleuronFerme DalhousieHO Dalhousie Igniter Zo T.B.Dalhousie Morty Lure T.B.Ferme Gerca Enr.HO Gerca Icedy Income T.B.Ferme Lagmel & Fils Inc.Irlande Champion Allison T.B. 1er veauHO Deblait Aerowood Elie T.B.Lagmel Ostrog Rubie T.B.Lagmel Roxson Pastaille T.B. 86Lagmel Stantz Lea T.B. 87Ferme Lignette Inc. HO Bergeverte September Deb T.B. 87Bergeverte Thunder Lima T.B. 87Lignette Talent Sylvia T.B. 86Bergeverte Talent Zada T.B. 1er veauIrlande Jasper Myskina T.B. 1er veauLignette Astronomical Loulou T.B. 1er veauLignette September Josie T.B. 86 1er veauFerme Lucien Blais Inc.HO Blais Talent Polan T.B. 1er veauFerme Luck Privé Inc. HO Lolisee Cousteau Mary T.B. 86Lolisee Cousteau Stormy T.B.Prive Champion Samy T.B. 87Prive Gibson Abeille T.B.Prive Lee Farina T.B. 86Prive Lee Oraline T.B. 86Prive Rudolph Adine T.B.Royalwater Encounter Reese T.B. 87Prive Morty Olivia T.B. 1er veauPRIVE LEE OLIVE EXFerme MirayFerme Pelchat Holstein Inc.Ferme Pierbois Inc.Ferme Pieriane & Fils Inc.Ferme Raline Inc.HO Miray Colombust Radia T.B.Miray Inquirer Julie T.B.HO Pelchat Morty Amanda T.B.Royalwater Dundee Diamond T.B.HO Pierbois Aerocerf Anaise T.B.HO Sovic Hammer Bomba T.B.Sovic Landon Mildred T.B.HO Boutinette Champion T.B.Fleury Talent Barbie T.B.Raline Tribute Emila T.B. 87Silverridge Champion Pajjy T.B.ELOCROFT IGNITER TOMASINAEX 92LIMBRA RUBENS IVORY EX 2ELIMBRA SPIRIT SHANA EX 2ELOUBEL OUTSIDE SPECIAL EX 3ESILVERRIDGE OUTSIDE NORRIE EX91 2EFerme Rosaire Blais & Fils Inc. HO Rosblais Election Nyla T.B.Rosblais Igniter Armandy T.B.Rosblais Journalist Line T.B.Rosblais Rubens Cressy T.B.Rosblais Scorpion Claudette T.B.Rosblais Terrason Ruth T.B. 86Rosblais Zone Cindale T.B. 86Westendale Terrason Torrenc T.B. 88Ferme Vertex Inc. HO Davisdene R A Cloie T.B. 86Frédéric GagnéJacques RoyHO Belky Goldengate Laury T.B.HO Quecy Leader Danie T.B.Quecy Rudolph Sylvie T.B.QUECY STORM DOLLY EXCLUB : DORCHESTER (suite)ST-ISIDORE/PINTENDREFerme Arolène Inc. etHO Wendon Dundee Divina T.B. 86 1er veauFerme Irlande Inc.Ferme Lignette Inc. et HO Irlande R M Smokey T.B. 88Ferme Irlande Inc.STE-JUSTINEFerme G.M. Lebel Inc.HO Lebel Outside Crazy 10 T.B. 1er veauST-LÉON DE STANDONFerme Bilogo SENC HO Bilogo Inquirer Katina T.B. 86Bilogo Lheros Byby T.B. 86Bilogo Stoneham Lina T.B.Bilogo Terrason Debie T.B. 87Bilogo Inquirer Grisette T.B. 1er veauBilogo Talent Julia T.B. 86 1er veauLEWISDALE TERRI ALLEN EXSTE-MARGUERITEFerme Bofran HO Bofran Freelance Lily T.B. 87Bofran Morty Louiselle T.B. 88Ferme Boisseaudor Inc. HO Boisseaudor Della T.B. 87Boisseaudor Lava T.B.Boisseaudor Rubens Henndora T.B. 86Ferme Michel Trachy Inc. HO Sittelle Allen Pier Anne T.B. 86TRA007 Ann Rudolph T.B. 86ST-ODILONFerme Carhol SENCHO Carhol Affirmed Abeille T.B.Carhol Affirmed Funny T.B. 86Carhol Income Janie T.B.Carhol Jordan Judy T.B.Carhol Romanov Titof T.B. 86Carhol Leduc Bretta T.B. 1er veauCarhol Reggie Sunrise T.B.Carhol Talent Roly T.B.RENATAL MARKER MICHOU EXLAFOUGERE RUDOLPH BICHEEX 91 3EFerme Claude & Jacques Maheux HO Grangeai Charles Eveline T.B. 87Haelzle Gibson Mercury T.B. 86.Jaclo Affinity Natali T.B. 86Jaclo Leduc Lilya T.B.JMJ Regiment Sylvia T.B. 86Prive Storm Milly T.B. 86Ferme Eugène Cloutier & Fils HO Assomption Allen Best T.B. 87Guyview Lee Linsay T.B. 88Leadview Lee Camp T.B.Phirin Applause Kathy T.B. 86Vidia Carianne Stormatic T.B. 86BECKELM INTEGRITY COTTA EX 91BRUMANDALE SIMONNE TACOMAEX 93 3EHESSHILL JAMES JAMIE EX 2EFerme Franguimel Inc. HO Franguimel Aeroline Kady T.B. 88Franguimel Roxbury Aliza T.B. 87Franguimel Titanic Faryna T.B. 1er veauFranguimel Tusk Loba T.B. 1er veauFerme Garonne Inc.HO Garonne Nicolas Dignitaire T.B.Ferme Jateau Inc. HO Bisseau James Pascale T.B. 89Jateau Aerowood Emilianne T.B.Jateau James Myreille T.B. 86Jateau Lee Bianca T.B. 87Jateau Lee Taylor T.B.Rubis Lola Gibson T.B. 1er veauFerme O’Connor & Fils Inc. HO Ocknor Aerowood Lamie T.B. 86Ocknor Earl Sayette T.B. 88Ocknor Inquirer Suelen T.B. 86Ocknor Renault Blitzen T.B. 87Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 37


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 38LAITClassification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)CLUB : DORCHESTER (suite)Ferme Palie Enr. HO Cheret Golberg Diantine T.B. 86Mellholm Blitz Eva T.B. 87Palie Estimate Kevenette T.B.Palie Stormatic Julie T.B.Upsandowns Lyster Lil T.B. 86Marco PouliotHO Rolio Benethon Cindianne T.B.CLUB : LÉVIS-BELLECHASSEARMAGHFerme de Mon Rêve HO Demonreve Biarthany T.B. 87Demonreve H L Natie T.B.Demonreve Virma T.B. 87BOISCHATELFerme Chatel SENCLA DURANTAYEFerme Desboisés Inc.L’ANGE-GARDIENFerme des Petits Prés Enr.SAINT-CHARLESFerme P. Bolduc « 2000 » Inc.HO Chatel Laura Jasper T.B. 1er veauHO Desboises Dante Carolane T.B.Desboises Terrason Rosette T.B.HO Petitspres Gaillarde Morty T.B.Petitspres Galine Hillcrest T.B.Petitspres Lumiere Morty T.B.HO Bennet Allen Charlie T.B.Porcbec James Dina T.B. 88SAINT-ETIENNEFerme Gaétan Routhier HO Dusoleil Lheros Gelina T.B. 87SAINT-FAMILLE, ILE D’ORLÉANSClaude TurcotteHO Claurale Adele T.B.Grégoire Prémont HO Dufleuve Marathon Metrostar T.B. 86SAINT-GERVAISFerme Elegance HO Vibros Allen Show Time T.B. 87Vibros Spirit Amber T.B.Vibros Terrason Andrea T.B.Vibros Derry Trinity T.B. 86 1er veauVibros Jasper Angie T.B. 86 1er veauVibros Lotto Precilla T.B. 1er veauVibros Talent Souby T.B. 1er veauVIBROS SPIRIT MISSY EXFerme JupiterreFerme LubilHO Jupiterre Affinity Nikita T.B.HO Lubil Ajay Claire T.B.Lubil Blitz Zira T.B.Lubil Igniter Julie T.B.Lubil Jude Josee T.B. 86Lubil Morty Lise T.B.LUBIL SKYCHIEF PROMISE EX 3EFerme Verdor Inc. HO Verdor Allen Janou T.B. 86Verdor Inquirer Gita T.B.SAINT-HENRIFerme B.L. Cameron Inc. HO Berlin Lheros Sylvie T.B. 86Ferme BujolaitHO Bujolait Allen Jove T.B.Bujolait Limpala Oreo T.B.Bujolait Morty Liliane T.B. 1er veauCaliro Aerocerf Loliane T.B. 86 1er veauSOLMAN SUPERSIRE LANE EXFerme Cléanne Inc. HO Cleanne Breeze Allen Kapitte T.B. 87Cleanne Income Charlotte T.B.Cleanne Lee Bertelle T.B. 88Cleanne Stormatic Light T.B.Ferme Eau Barrage Inc.HO Eau Barrage Physician Mauve T.B.Ferme G.H. Vien Inc.Ferme Jacques CoutureHO Gavianne Draker Cachou T.B.HO Friesvale Rubens Marjuana T.B.Mystique Leader Cash T.B. 86Wawburn Lot Lydia T.B. 87ASSEL IGNITER MILKY EX 91Ferme Laitclerc Inc. HO Laitclerc Inquirer Winner T.B. 87Ferme Lebro Inc.HO Lebro Titanic Erika T.B. 1er veauLebro Titanic Gena T.B. 86 1er veauFerme Michel Giroux Inc. HO Givo Aerocerf Gilberte200 T.B. 88Ferme R.G. Buteau Inc.HO Regabu Export Tella T.B.Gilles Drouin & Martine Maheu HO Henricois Monday Serenade T.B. 86Henricois Thunder Minnie T.B.Jean-Baptiste PlanteHO Baptiste Lee Erika T.B.Baptiste Lucky Laika T.B. 86Baptiste Sega Eglantine T.B.SAINT-JEAN, ILE D’ORLÉANSJean Létourneau HO Mitan Ximilie Star W Hi Metro T.B. 1er veauFerme Belhorizon Inc.HO Belhorizon Alibi September T.B. 1er veauFerme Hibou Enr.HO Hibou Rudolph Noela T.B.Hibou Allen Orage T.B. 1er veauSAINT-JOSEPH DE LÉVISFerme Laitxel Inc. HO Laitxel Starword Tarol T.B. 86SAINT-LAMBERTFerme Duhibou Inc. HO Applecrest Linjet Rosey T.B. 87Applecrest Terrason Patzy T.B. 87Bourni Lee Millyane T.B. 86Duhibou Jolt Micheline T.B. 87KNONAUDALE CORISSA EX 93Louise Côté HO Louimax Susette T.B. 86SAINT-LAMBERT/ST-GERVAISFerme Duhibou Inc. et HO Vibros Leduc Candy T.B. 89Ferme EleganceSAINT-LAZAREFerne M.G.L. Inc. HO MGL Lee Josie T.B. 88SAINT-MICHELDelapaix Holstein Inc.HO Delapaix Blitz Mona T.B.Delapaix Morty Hodette T.B.Delapaix Outside Eliana T.B.Delapaix Terrason Anne T.B.Delapaix Yanick Laurie T.B.DELAPAIX STARBUCKODETTE EX 2EFerme A.J. Blais Inc. HO Gagnonla Aeroline Mitsoue T.B. 86Ferme Duben Inc.HO Clari Internet Petia T.B.Ferme Safranc Enr. HO Safranc Manager Maria T.B. 88Safranc Talent Gemini T.B. 1er veauFerme Ythèbe Inc. HO Ythebe Buck Chanel T.B. 87Ythebe Income Millie T.B.Ythebe Morty Lubie T.B.Ythebe Starword Leslie T.B.YTHEBE BLITZ LARA EX 91SAINTE-SABINEFerme Sabinière 1999 Inc.SAINT-TITE DES CAPSFerme Fernand Boivin Inc.SAINT-VALLIERFerme Blais & Fiset Inc.Ferme Jean BlaisHO Sabinière Harrison ClamatanecT.B. 1er veauHO Goeland Igniter Darise T.B.Goeland Lheros Tessie T.B.CLIENTS DE MEUNERIE AVICOLEHO Blaf Isabet Warrant T.B.HO Jeandale Lee Lulu T.B.JEANNOISE AEROSTAR MAGI EX 4ESAINT-FRANÇOIS-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUDFerme Marinale SENC HO Gaurick Allen Lara T.B. 86SAINT-VALLIERFerme Fleuviale Enr.MeunerieAvicole régionaleHO Bainholm Cousteau T.B.Pega Monday Eva T.B.38 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 39Classification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)LAITCLUB : LOTBINIÈREFORTIERVILLEFerme Rondelaine Inc. HO Karona Goodluck Roxe T.B. 87Lab168 Nostalgie T.B.Lacwilliam Income Felicia T.B.Reebrook Classic Gemma T.B. 1er veauDON-HOPE WINDSOR CARMIN EXRONDELAINE BEAUTE EXCLUB : MONTMAGNY-L’ISLET-KAMOURASKACAP SAINT-IGNACEFerme Jolicap Inc. HO Ginary Tany Allen T.B. 87Jolicap Carolyne Spy T.B. 86Jolicap Grafity Stormatic T.B. 88Jolicap Lucette Artist T.B. 87Jolicap Marjo Terrason T.B.Jolicap Texala Rubens T.B. 86Richesse Charny Lheros T.B. 87Jolicap Liroly Stormatic T.B. 1er veauPARISVILLEMathieu BlanchetSAINT-AGAPITFerme Gaimo Enr.Roncel Inc.HO Parisette Primetime Coquette T.B.HO Fleury Lorenzo Leana T.B.Gaimo Blitzen Mara T.B. 86Gaimo Lheros Diane T.B. 88HO Roncel Berouth Jay T.B.CAP SAINT-IGNACE/L’ISLET SUR MERFerme Jolicap Inc. etHO DULET JAMES CARLASS EX 3EFerme des Hauts Prés Enr.CAP SAINT-IGNACE/SAINT-MARCELFerme Jolicap Inc. et HO Crackholm Karmen T.B. 88Ferme Bon PlaisirJeandale Marijo Titanic T.B. 1er veauILE-AUX-GRUESFerme Triolait Enr. HO Murbleu Larron Iso Noire T.B. 87SAINTE-AGATHEFerme de la Route Inc.HO De la Route Maui Solara T.B.SAINT-ANTOINE DE TILLYMartin Bergeron HO Bergicel Igniter Winnia T.B. 87Eastriver Dundee Bianca T.B. 86Kyvie Dundee Cruella T.B. 1er veauSAINT-EDOUARDFerme Guimondale Inc. HO Boutinette Gibson Kristina T.B. 88Guimondale Income Alida T.B.Guimondale Gilbert Evita T.B. 1er veauSAINT-FLAVIENBenoit CôtéHO Bercote September Sandrine T.B.Ferme O.P. Turgeon Inc. HO Turgeoise Applause Pecque T.B. 86Ferme Pat-D’ours Inc. HO Dorisima Encounter July T.B. 88Jolyvie Allen Karesse T.B.Mastai Tella Stormatic T.B.Pat-D’ours Talent Lolo T.B. 87Vaporbec Storm Eliane T.B. 88Fleury Merchant Rosanne T.B. 1er veauPat-D’ours Dundee Ajila T.B. 86 1er veauDOHBELL ALLEN LAURIANNA EXMACTALLA SWEET SUSIE EX 91SAINT-GILLESFerme Benoit Champagne& Fils Inc.HO Fydbec Finesse Throne T.B.SAINT-PATRICEFerme Parkhurst Inc. HO Parkhurst Igniter Colane T.B. 87Parkhurst Terrason Nitiam T.B. 86PARKHURST GIBSON CANDY EXFerme Parkhurst Inc. et Stewartdale Clotilda T.B. 87Claudia ChabotSAINT-SYLVESTREFerme Joselito Inc. HO Joselito Foreman Lisa T.B. 88Delepinette Handulph GibsonT.B. 86 1er veauJOSELITO INQUIRER SUZELLE EX 91Ferme Riter SENCHO Riter Inquirer Comete T.B.Riter Goodluck Orore T.B. 1er veauRiter Talent Lanta T.B. 1er veauKAMOURASKAFerme Jeannicole Inc.Ferme Raydaka Enr.LA POCATIÈREFerme Bard Inc.Ferme Bard Inc. etPaulin BardMONT-CARMELFerme LecyRIVIÈRE-OUELLEFerme Casgrain Enr.HO Jeannicole Iron Anesse T.B.Jeannicole Metro Vigile T.B. 88Jeannicole Outside Noiseraie T.B. 86Jeannicole Finley Chenue T.B. 1er veauJeannicole Morty Calomette T.B. 1er veauJeannicole Morty Calorie T.B. 1er veauHO Raydaka Reggie Milac T.B. 1er veauHO Bard Integrity Manny T.B.Bard James Maryline T.B. 86Bard Macht Bacha T.B.LENIQUE RUBENS TRACY EXHO Regancrest-I Stormatic Ivoire T.B.HO Lecy Ricecrest Monday Pathy T.B.Lecy September Luce T.B. 1er veauHO Casgrain Inquirer Nina T.B.Casgrain Lheros Kiri T.B.Ferme Gilles Landry Inc. HO Larika Colorado Vinny T.B. 86Larika Dramatic Pearl T.B.Larika Igniter Florence T.B. 87Larika Lheros Kathleen T.B.Larika Rudolph Jess T.B. 87Larika Stormatic Chancey T.B. 86Little River Lyster Jalapeno T.B.SAINT-ALEXANDRE, KAMOURASKAFerme Laitière Ouellet Inc. HO Myrtille Cevis Galilee T.B.Myrtille Dante Calinda T.B. 88SAINT-ANDRÉ, KAMOURASKAFerme Missipi (2000) Inc. HO Tschanz Agenda Gamma T.B.Ferme Ricet Enr.HO Ricet Leduc Paulinette T.B. 1er veauBROWNDALE CHARLES MEDAL EXSAINT-DENIS, KAMOURASKAFerme Réjean Garon & Fils Inc.HO Rejoga Charisma Porshia T.B.Rejoga Allen Fripoune T.B. 1er veauSAINT-FRANÇOIS-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUDFerme Lare Holstein Inc. HO Caliro Topnotch Josia T.B. 87Lare Jordan Elaina T.B. 1er veauFerme Magi 2000 Inc.HO Magi Machine T.B.Ferme Saleil SENCHO Oak Knoll Raewyn T.B.Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 39


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 40LAITClassification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)CLUB : MONTMAGNY-L’ISLET-KAMOURASKA (suite)CLIENTS MEUNERIE AVICOLE (suite)MeunerieAvicole régionaleSAINTE-HÉLÈNE, KAMOURASKAFerme J.P. Laplante & Fils Inc. HO Venne Bobby Toucan T.B.Venne Frisco Marni T.B. 86Venne Loyalty Canet T.B. 1er veauFerme R.S. Lafrance Inc.HO Frasercle Anita Igniter T.B.Redaso Storm Judy T.B. 87Ferme Sous l’Ombre Inc. HO Rodyane Claire Leadership T.B. 88Souslombre Dundee MoutardeT.B. 1er veauSouslombre Titanic Bijou T.B. 1er veauFerme Vert d’Or Inc. HO Sunnylodge Integrity Alice T.B. 88Vertdor Income Diana T.B.Vertdor Inquirer Serena T.B.Vertdor Mason Felicia T.B. 86Vertdor Stormatic Cassy T.B. 87Vertdor Jasper Allia T.B. 1er veauSAINT-PASCAL, KAMOURASKAElka Holsteins SENC HO Bernadale Encounter Meteor T.B. 86Lincoln Alaska Supersire T.B. 86Lincoln Happy Stardust T.B. 87Elka September Day T.B. 1er veauFerme Alamrella Enr.HO Edital Allen Raffie T.B. 1er veauEdital Gibson Loulou T.B. 1er veauEdital Jasper Rosee T.B. 86 1er veauFerme Berynel Enr. HO Brabantia Jaguar Isabel T.B. 86Midlee Blitz Hannabelle T.B. 87HARDY PARK MISOU EX 4EFerme Dulet Inc. HO Dulet Addison Wit T.B. 86Dulet Champion Lottery T.B. 87Dulet Indy Leduc T.B.Dulet Jordan Red Sillery T.B.Dulet Storm Sity T.B.Dulet Talent Inverness T.B. 86Dulet Astronimical India T.B. 86 1er veauDulet Morty Israel T.B. 87 1er veauDulet Roy Vanity T.B. 1er veauDULET STORM SIPURE EXF & B HILLFARM 457 EX 91Marc Richard HO M R Rapusein Inquirer T.B. 87Norca Holstein Inc. HO Norca Allen Roukine T.B. 86Norca Champion Milkwie T.B.Norca Freelance Brenda T.B. 1er veauNorca Lheros Magalie T.B. 1er veauNorca September Jipsi T.B. 1er veauNorca Storm Blanche Neige 2 T.B.1er veauNORCA JOLT MARTINE EX 2ESAINT-PIERRE, MONTMAGNYFerme Martinale HO RONBETH LEADER INEZ EX 93CLIENTS MEUNERIE AVICOLELA POCATIÈREPaulin Bard HO Lexis Dundee Desire T.B. 89MONTMAGNYFerme Gendinale Enr.Richard DenaultSAINT-ALEXANDREFerme Claudie 2006 Inc.MeunerieAvicole régionaleHO Gendinale Stormatic Tilou T.B.HO Denault Jinna Rudolph T.B.Denault Lohi James T.B. 88HO Claudie Aerocerf Hemma T.B.Claudie Charisma Betty T.B.SAINT-FRANÇOIS-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUDFerme Laitière Dozie Inc. HO Damythier Kita Lee T.B.Dozie Elisa Stormatic T.B. 87Ferme Laitmonde Inc. HO Cledith Alberta Mega James T.B. 88Cledith Alia Curator T.B.Ferme Manic Enr.HO Malamon Lheros Dauphinelle T.B.Ferme Vilmer Inc. HO Moffetts Duster 5 Lizzie T.B. 88Vilmer Allen Christel T.B.Vilmer Inquirer Adibou T.B. 86Vilmer Stormatic Admirable T.B. 88Vilmer Stormatic Sandy T.B.Vilmer Thunder Cric Crac T.B.ST-FRANÇOIS-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUD/ST-ELZÉARFerme Marinale SENC. et HO Comestar Lyella Stormatic T.B.Lait Porc M.C. Inc.Marinale Allen Dory T.B.SAINT-HÉLÈNE, KAMOURASKAFerme Hirondelle HO Hirondelle Automatic ET Amanda T.B.Hirondelle Allen Impala T.B. 1er veauSAINT-JEAN PORT JOLIFerme Giasson Inc.HO Giasson Aeroline Perly T.B.Giasson Goldengate Kiwi T.B.Ferme Marichon Inc.HO Marichon Tabloid Fraise T.B.Ferme Roneau Inc. HO Roneau Merrick Sasette T.B. 86SAINTE-LOUISEFerme Marnipel Enr. HO Cendree Golberg Jazzy T.B. 86SAINT-MARCELFerme Bon Plaisir HO Bonplaisir Leader Bonnie T.B. 86Bonplaisir Allen Pacifique T.B. 1er veauSAINT-PAMPHILEFerme Mivilloise Inc. HO Mivilloise Nobel Oxygene T.B. 86Mivilloise Sanson Lyne T.B. 86SAINT-PIERRE-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUDFerme Fiscolait Inc.HO Fiscolait Bruce Lee Janine T.B.Fiscolait Convincer Paulie T.B.Maurice Fiset HO Morigeau Outside Wyny T.B. 87SAINT-ROCH DES AULNAIESFerme Elmoral Inc.Ferme Pellerat Inc.HO Barrvalley Champion Leanne T.B.1er veauHO Pellerat Allen Mediane T.B.Pellerat Meritas Mosaique T.B. 87PELLERAT LEE VENUS EX 91CLUB : PORTNEUFCAP-SANTÉFerme Léo Jacobs & Fils Inc. HO Germaindale Terrason Tery T.B. 88Jacobs Gibson Usia T.B.Jacobs Integrity Alsie T.B. 88Jacobs Leduc Rivale T.B. 86Jacobs Leduc Vello T.B.Jacobs Lee Katrine T.B.Jacobs Raider Hallo T.B. 87Jacobs Skychief Nouvel T.B.Jacobs Terrason Aster T.B. 87Jacobs Dundee Emilou T.B. 1er veauJacobs Integrity Apricot T.B. 1er veauJacobs Jasper Bellisa T.B. 86 1er veauJacobs Jasper Lenie T.B. 1er veauJacobs Jasper Little T.B. 87 1er veauJACOBS LYSTER TANIO EXJACOBS OUTSIDE LINSEY EX 2ECLUB : PORTNEUF (suite)40 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 41Classification des vaches très bonneset mieux chez les clients AGRI-MARCHÉ(COMPILATION DES CLASSIFICATIONS POUR LA PÉRIODE DU 1 ER AOÛT AU 31 OCTOBRE 2007)LAITFerme Michel & Normand Piché Inc.HO Leblond Leevis Rosa T.B.Thierry Titanic Shelly T.B. 1er veauNEUVILLEFerme Jurica SENCHO Jurica Leda Gibson T.B.Stéphane Julien HO Louisand Mannick Stormatic T.B. 86Louisand Mel Rudolph T.B.Louisand Ysa Freelance T.B.PONT-ROUGEFerme Comaro Inc.HO Comaro Xatic Igniter T.B.Comaro Yota Lorenzo T.B. 86Ferme Floroma Inc. HO Floroma Igniter Nadine T.B. 86Floroma Morty Evangeline T.B. 87Floroma Recordman Aaron T.B. 1er veauFloroma Titanic Mao T.B. 86 1er veauFerme Rochelau Inc. HO Rochelau Lee Dairy T.B. 87Rochelau Stormatic Comedy T.B. 87Rochelau Stormatic Desiane T.B. 86Rochelau Igniter Nyciane T.B. 1er veauCLUB : PORTNEUF (suite)SAINT-BASILEFerme Dony (Donaldo Leclerc)Ferme Roger Bédard & Fils Inc.SAINT-RAYMONDFerme Valmont Drolet & FilsHO Dony Judy Lheros T.B.Dony Shania Allen T.B. 86Dony Sissi Lee T.B. 88Dony Laurine Rapture T.B. 1er veauHO Gerro Morty Lystar T.B.HO Drolie Defrost Doreen T.B.Drolie Inquirer Danone T.B.Drolie Lheros Freeda T.B.Drolie Lyster Lilibel T.B. 87Drolie Stormatic Angie T.B. 87Drolie Stormatic Bentley T.B. 88Drolie Astro Mao T.B. 1er veauDrolie Dundee Ansel T.B. 86 1er veauDrolie Rapture Alanis T.B. 1er veauDrolie Talent Faraday T.B. 86 1er veauGeobastien Hillcrest Delta T.B. 1er veauRésultats de Clubsdes clients AGRI-MARCHÉCLUB AYRSHIRE ETCHEMIN - LOTBINIÈRECLASSE 1 ANKG LAIT - KG GRAS- KG PROT. M.C.R.1. La Sapinière Dinalist Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit10302 kg 384 345 354-315-3592. La Sapinière Dinaist Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit8106 kg 351 297 280-288-3133. La Sapinière Blanchelyne Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit7426 kg 336 266 276-297-2994. La Sapinière Blanscoop Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit7937 kg 299 262 281-256-282CLASSE 3 ANS4. Janid Zéfir Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit10833 kg 501 373 297-334-311CLASSE 4 ANS3. La Sapinière Lumizo Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit10160 kg 400 354 288-276-305CLASSE 5 À 8 ANS1. La Sapinière Cacy Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapit13655 kg 731 445 337-448-335CLASSE 9 ANS ET PLUS4. Des Crêtes Frouce Ferme des Crêtes SENC, St-Agapit9130 kg 277 274 245-185-223QUALITÉ DU LAIT4. Ferme Pierre Bleu Enr., St-Agapit 176 360 cellules somatiquesPLUS HAUTE DÉVIATION2. La Sapinière Cacy Ferme La Sapinière Ayrshire Inc., St-Agapi + 293PLUS HAUTE AUGMENTATION2006 2005 Diff.2. Ferme La SapinièreAyrshire Inc., St-Agapit., 827 782 +453. Ferme Léonard Morin& Fils Inc., Ste-Claire 609 593 +164. Ferme Ayrshiredu Petit Rang Inc., St-Agapit 567 551 +165. Ferme des Crêtes SENC,St-Agapit 676 675 +1PLUS HAUTE MOYENNE DU TROUPEAUREC. LAIT KG LAIT GRAS PROT. TOTAL1. Ferme La Sapinière Ayrshire Inc.St-Agapit 30 9014 278 261 288 8275 Ferme Élégance Inc.St-Gervais 7 8297 233 223 247 703CLASSE 1 ANCLUB HOLSTEIN DORCHESTERKG LAIT - KG GRAS- KG PROT. M.C.R.1. Comestar Lausical Morty Ferme Bofran Inc., Ste-Marguerite12845 490 411 342-348-3404. Gref Igniter Magie Ferme Edmond Fortier & Fils., St-Isidore10905 378 327 281-261-2645. Lebel Classic Verglas Ferme G.M. Lebel Inc., Ste-Justine10502 395 305 268-272-246CLASSE 2 ANS4. Gagnonval Affinity Bibiane Gagnonval Inc., Ste-Hénédine10858 469 364 277-323-294Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 41


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 42LAITRésultats de Clubsdes clients AGRI-MARCHÉCLASSE 3 ANS2. Beckelm Integrity Cotta Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon15069 484 490 324-280-3293. Bofran Inquirer Rina Ferme Bofran Inc., Ste-Marguerite13864 592 439 296-336-293CLASSE 4 ANS1. Gagnonval Stoneham Vienna Gagnonval Inc., Ste-Hénédine12479 541 451 260-306-2952. Ardwin Rudolph Serena Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon14478 487 459 294-263-2913. Marican Anonymous Ferme Marican Inc., Ste-Hénédine14042 580 454 270-297-2754. Blonguet Igniter Groseille Ferme Mariblond Inc., Ste-Claire13550 542 425 267-291-267CLASSE 5 ANS3. Leckbrook James Kissy Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon16208 548 493 312-281-2994. Bri Mason Moonlight Ferme Trois Chemins Inc., St-Bernard14830 568 466 289-301-291CLASSE 6 ANS ET PLUS1. Alainfran Top Gun Alice (6 ans 1 mois)Ferme Carhol SENC, St-Odilon17801 809 551 328-399-3222. Bevo Storm Asa (7 ans 5 mois)Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon16329 595 511 323-316-3193. Crasdale Broker Kar (8 ans 1 mois)Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon15842 473 468 310-254-2944. Bofran Top Gun Maria (6 ans 5 mois)Ferme Bofran Inc., Ste-Marguerite13827 578 407 277-312-2565. Bonnie View Lena Diane (8 ans 3 mois)Ferme Arolène Inc., St-Isidore14637 534 442 281-281-273MEILLEURE DÉVIATION DU TROUPEAU (VACHE)1. Alainfran Top Gun Alice (6 ans 1 mois)Ferme Carhol SENC, St-Odilon +4382. Beckelm Integrity Cotta (3 ans)Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon +3444. Comestar Lausical Morty (1 an 9 mois)Ferme Bofran Inc., Ste-Marguerite +304MEILLEURE PRODUCTION À VIE1. Franguimel Tab Barbie Ferme Franguimel Inc., St-Odilon12 ans et 4 mois 119 896 3.73 2.932. Quecy V Tab Doris Jacques Roy, St-Isidore14 ans et 7 mois 116 006 4.09 3.373. Danio Odillon Starbuck Ferme Luck Privé Inc., St-Isidore14 ans et 9 mois 108 052 3.63 3.435. Delepinette Graci Storm Ferme Adélard Poulin & Fils Inc.,11 ans et 11 mois Scott-Jonction99 752 3.29 3.26MEILLEURE M.C.R. TROUPEAURECORDS LAIT GRAS PROT. M.C.R.2. Ferme Bofran Inc., Ste-Marguerite35 11362 429 355 256-262-2524. Ferme Eugène Cloutier & Fils, St-Odilon35 11735 418 368 243-233-2394. Ferme Adélard Poulin & Fils Inc., Scott-Jonction64 11075 419 361 231-236-237MEILLEURE AUGMENTATION M.C.R. TROUPEAU1. Ferme Mariblond Inc., Ste-Claire +822. Ferme Mikaël Enr., Ste-Claire +573 Ferme L. Bouffard Inc., St-Isidore +525. Ferme Roy & Provencal Inc., Lac-Etchemin +4311 000 KG ET PLUSRECORDS LAIT GRAS PROT. M.C.R.Ferme Adélard Poulin & Fils Inc., Scott-Jonction64 11075 419 361 231-236-237100 MEILLEURS TROUPEAUX AU CANADA SELON L’IPV (AOÛT 2007)RANG IPV NB VACHESFerme Bofran Inc., Ste-Marguerite 5 1271 47Ferme Franguimel Inc., St-Odilon 48 840 59Ferme Lignette Inc., St-Isidore 53 833 52CLUB HOLSTEIN LÉVIS-BELLECHASSECLASSE 1 ANKG LAIT - KG GRAS- KG PROT. M.C.R.1. Ythèbe Morty Mistara Ferme Ythèbe Inc., St-Michel13158 463 383 340-319-3082. Amico Mariane Ferme J.C. Pouliot SENC, St-Jean Ile Orléans9459 482 351 245-337-285CLASSE 4 ANS5. De La Paix Leduc Jolyaina Delapaix Holstein Inc., St-Michel13644 618 470 268-327-290CLASSE 5 ANS1. Ythèbe Storm Berte Ferme Ythèbe Inc., St-Michel15224 652 439 292-333-2642. Amico Nala Outside Ferme J.C. Pouliot SENC, St-Jean Ile Orléans14961 587 433 295-316-2723. Ythèbe Platinium Cheral Ferme Ythèbe Inc., St-Michel15213 543 451 306-292-2844. De La Paix Windstar Yolandie Delapaix Holstein Inc., St-Michel15475 510 452 315-279-288CLASSE 6 ANS ET PLUS3. Ythèbe Rudolph Morane Ferme Ythèbe Inc., St-Michel15663 631 479 284-311-2784. De La Paix Jed Regine Delapaix Holstein Inc., St-Michel13865 615 436 274-325-2715. Amico Caline Rudolph Ferme J.C. Pouliot SENC, St-Jean Ile Orléans15734 567 486 290-286-291MEILLEURE PRODUCTRICE À VIE5. Ferme Des Petits Prés Enr., Ange-GardienPetits Prés Alice Skychief108694 kgMEILLEURE AUGMENTATION DE M.C.R.1. Ferme Sabinière 1999 Inc., Ste-Sabine +52 points5. Ferme Desboisés Inc., La Durantaye +37 pointsLA VACHE QUI S’EST LE PLUS DÉMARQUÉEFerme Duhibou Inc., St-Lambert Knonaudale CorissaLES MEILLEURES M.C.R. DE TROUPEAU2. Ferme Ythèbe Inc., St-Michel 249-263-248 = 760LES MEILLEURES VACHES ÉTOILESDuHibou Broker Mona 13* Ferme Duhibou Inc., St-LambertPetitclerc Matador Malouna 12* Ferme Belhorizon et Jean-Létourneau,St-Jean, Ile d’OrléansCLASSE 1 AN SÉNIORCLUB AYRSHIRE DES ÉRABLESKG LAIT - KG GRAS- KG PROT. M.C.R.2. Lessard Lot Lausanne Ferme Lessard SENC, St-Joseph7520 4.10 3.40 267-263-2755. Giros Ripken Canola Ferme Giros SENC, St-Joseph6644 3.70 3.30 242-219-244CLASSE 2 ANS1. Giros Raven Saline Ferme Giros SENC, St-Joseph9450 3.90 3.30 312-289-3113. Lessard Trident Jello Ferme Lessard SENC, St-Joseph8657 4.00 3.40 292-278-300CLASSE 3 ANS3. Lessard Pardner Regina Ferme Lessard SENC, St-Joseph9295 4.40 3.60 271-286-287CLASSE 4 ANS2. Lessard Plate Lucia Ferme Lessard SENC, St-Joseph9730 3.90 3.30 267-255-2714. Lessard Dropated Roxie Ferme Lessard SENC, St-Joseph9818 3.70 3.50 264-233-2785. Giros Rolod Galle Ferme Giros SENC, St-Joseph9377 4.10 3.40 250-247-26242 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 43LAITRésultats de Clubsdes clients AGRI-MARCHÉCLASSE 5 ANS2. Lessard Duo Edna Ferme Lessard SENC, St-Joseph10374 4.20 3.60 264-271-2904. Lessard Reno Lea Ferme Lessard SENC, St-Joseph12032 3.20 2.90 295-233-263CLASSE 6 ANS5. Lessard Marathon Baboul Ferme Lessard SENC, St-Joseph9981 3.80 3.40 252-236-262MEILLEURE DÉVIATION1. Giros Raven Saline 113-103-112 = 328MEILLEURE PRODUCTION JOURNALIÈRE# LACT. JOURS LAIT MOY.1. Lessard Charlot Irma Ferme Lessard SENC, St-Joseph5 1570 54678 34.832. Lessard Charlot Lisa Ferme Lessard SENC, St-Joseph5 1542 53563 34.74MEILLEURE M.C.R. DE TROUPEAULAIT GRAS PROT. M.C.R. TOTAL # RELEVÉS1. Ferme Lessard SENC, St-Joseph8575 3.9 3.3 240-229-244 713 37MEILLEURE AUGMENTATION DE M.C.R.2005 2006 Diff.3. Ferme Giros SENC, St-Joseph 581 584 3CRITÈRE D’EFFICACITÉMinimum de cellules sommatiques3. Ferme Lessard SENC, St-Joseph 136 250CLUB AYRSHIRE DES BOIS-FRANCSCLASSE 2 ANS1. Paré Pardner SUZIE « B » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 312-309-299CLASSE 3 ANS1. Roi T-BRUNETTE « TB » Ferme J.M. Roy & Fils Inc., St-Pierre de BroughtonM.C.R. : 350-379-3442. Paré Vortex VITE « B » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 318-338-3385. Paré Paddy ACCENT « BP » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 304-308-303CLASSE 4 ANS1. Paré Kellogg BEMOL « TB » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 308-325-3274. Paré Ripkem VIROLE « B » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 280-278-270CLASSE 5 À 7 ANS1. Paré Trident SULIE « BP » Ferme Paré SENC, St-Jacques de LeedsM.C.R. : 308-275-312MEILLEURE PRODUCTRICE À VIE3. Roi Heligo ROSE « TB » Ferme J.M. Roy & Fils Inc., St-Pierre de Broughton10 lactations 92393 kg5. Roi Milkman HERMINE « TB » Ferme J.M. Roy & Fils Inc., St-Pierre de Broughton9 lactations 83737 kgMEILLEURE AUGMENTATION DE M.C.R.3. Ferme J.M. Roy & Fils Inc., St-Pierre de Broughton +17MEILLEURE MOYENNE DE PRODUCTION DE TROUPEAU1. Ferme Paré SENC, St-Jacques de Leeds65 records 8231 kg 4.20% 3.30% M.C.R. : 242-247-2495. Ferme J.M. Roy & Fils Inc., St-Pierre de Broughton111 records 7958kg 3.90% 3.30% M.C.R. : 221-214-223CLUB HOLSTEIN DE BEAUCEMEILLEURE M.C.R. -CLASSE 1 AN-2. Beletoile Lheros Vache Ferme Denis Berthiaume & Fils, St-Elzéar10990 kg 437 327 M.C.R. : 276-293-2553. Duboise Orynx Ferme L. Bisson & Fils Inc., Ste-Marie10047 kg 405 312 M.C.R. : 267-287-2584. Lehoux Stormatic Rybela B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar10340 kg 380 352 M.C.R. : 260-259-2755. Bofran Champion Luxeuse Ferme Lessard SENC10164 kg 359 345 M.C.R. : 262-248-278MEILLEURE M.C.R. -CLASSE 2 ANS-2. Beaucoise Affinity Lola Les Fermes Turmel Enr., Ste-Marie14035 kg 536 440 M.C.R. : 347-360-3384. Lehoux Diego Faby B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar12418 kg 498 421 M.C.R. : 318-343-3375. Beaucoise Morty Sabrina Les Fermes Turmel Enr., Ste-Marie12624 kg 441 421 M.C.R. : 319-302-334MEILLEURE M.C.R. -CLASSE 3 ANS-1. Lehoux Emperor Rose B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar16198 kg 567 514 M.C.R. : 351-336-3502. Beaucoise Allen Rita Les Fermes Turmel Enr., Ste-Marie15064 kg 582 502 M.C.R. : 320-336-3355 Lehoux Aerowood Fanny B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar15131 kg 550 480 M.C.R. : 314-311-316MEILLEURE M.C.R. -CLASSE 4 ANS-4. Lehoux Progress Fantasy B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar13934 kg 566 454 M.C.R. : 286-313-291MEILLEURE M.C.R. -CLASSE 5 ANS-1. Lehoux Progress Fanta B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar16277 kg 679 527 M.C.R. : 302-340-3123. Lehoux Markem Fabie B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar14930 kg 525 502 M.C.R. : 291-272-308MEILLEURE M.C.R. -CLASSE 6-9 ANS-2. Lehoux Mason Liette B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar17141 kg 614 534 M.C.R. : 337-330-336MEILLEURE M.C.R. DE TROUPEAU1. B. Lehoux & Fils Inc., St-Elzéar 264-260-269MEILLEURE PRODUCTION À VIE2. Editorial Aeros Vassika Lait Porc M.C. Inc., St-Elzéar140 914 kg 4.02 3.33CLUB HOLSTEIN DE LOTBINIÈRECLASSE 4 ANS5. Pat-D’ours du Nord Nassau Ferme Pat-D’ours Inc., St-Flavien13166 kg M.C.R. : 274-356-263CLASSE 5 ANS3. Crackholme Indiana Ferme Rondelaine Inc., Lexis, D. Crack,Fortierville16294 kg M.C.R. : 299-282-276CLASSE 6 ANS ET PLUS3. Apolli Lord Karine Ferme Apolli Inc., St-Apollinaire14798 kg M.C.R. : 292-328-285100 000 KG ET PLUS4. Apolli Pam Victor Ferme Apolli Inc, St-Apollinaire108 222 kg 9 lactationsCLUB MONTMAGNY-L’ISLET-KAMOURASKAMEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 1 AN5. Sous L’Ombre Outside Magie Ferme Sous L’Ombre Inc., Ste-Hélène10631 kg 415 G 341 P. M.C.R. : 284-299-287 = 290MEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 2 ANS5. Richesse Charny Lheros Ferme Jolicap Inc., Cap St-Ignace13542 kg 14 G. 453 P M.C.R. : 319-323-333 = 325Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 43


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 44LAITRésultats de Clubsdes clients AGRI-MARCHÉMEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 3 ANS1. Dulet Cevis Kim Ferme Dulet Inc., St-Pascal16115 kg 783 G. 557 P. M.C.R.: 338-447-369 = 384.66MEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 4 ANS3. Édital James Bianca Ferme Almarella Enr., St-Pascal14051 kg 573 G. 422 P. M.C.R. : 287-318-274 = 2934. Dulet Iowa Leduc Ferme Dulet Inc., St-Pascal14081 kg 548 G. 454 P. M.C.R.: 282-298-289 = 289.66MEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 5 ANS5. Dulet Emerson Sindy Ferme Dulet Inc., St-Pascal14206 kg 578 G. 429 P. M.C.R. : 276-299-262 = 279MEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 6 ANS ET PLUS4. Dulet Bwood Aténa Ferme Dulet Inc., St-Pascal15824 kg 575 G. 464 P. M.C.R. : 301-292-278 = 290.33VACHE AYANT LA MEILLEURE DÉVIATION DU TROUPEAU3. Ferme Dulet Inc., St-Pasca 338-447-369 = 384.6693+196+122 = 411 ptsMEILLEURE MOYENNE DE TROUPEAU (49 RELEVÉS ET MOINS)2. Ferme Dulet Inc., St-Pascal44 relevés M.C.R. : 250-254-251 = 251.66 11229 kgMEILLEURE MOYENNE DE TROUPEAU (50 RELEVÉS ET PLUS)4. Ferme Bard Inc., La Pocatière61 relevés M.C.R. : 226-231-236 = 231 10118 kgMEILLEURE GÉNISSE DES JEUNES RURAUX À LA CLASSIQUEDE QUÉBEC1. EX AEQUO Génisse JuniorDulet Kite Satyre-Red, Jonathan Dumais, Ferme Dulet Inc., St-PascalMEILLEURE AUGMENTATION DE M.C.R.4. Ferme Martinale, St-Pierre2005 : 194-195-198 = 587 2006 : 206-220-214 = 640 +53 pointsVACHE AYANT LE MEILLEUR I.P.V.3. Jolicap Cabriole Export T.B. 86 Ferme Jolicap Inc., Cap St-IgnaceI.P.V. : 2853 LAIT : 1992 102 G 80 P Conf. : + 12MEILLEURE M.C.R. DE TROUPEAU2. Ferme Dulet Inc., St-Pascal 44 relevés 250-254-2518. Ferme Almarella Enr., St-Pascal 26 relevés 238-248-2359. Ferme Sous l’Ombre Inc., Ste-Hélène 26 relevés 234-247-23917.Ferme Bard Inc., La Pocatière 61 relevés 226-231-236GRAND PRIX DE L’EXCELLENCE, CATÉGORIE ÉLEVEURFERME DULET INC., St-PascalDulet James Carlass EX 2E 3*Dulet Larry Bluffy EX 92Dulet Leduc IvresseEXDulet Storm SipureEXDulet Cevis KimEXCLIENTS MEUNERIE AVICOLEMeunerieAvicole régionaleMEILLEURE PRODUCTION – CLASSE 4 ANS5. Pellerat Lantz Jenny Ferme Pellerat Inc., St-Roch des Aulnaies13138 kg 544 G. 451 P. M.C.R. : 269-299-289 = 285.66VACHE AYANT LA MEILLEURE DÉVIATION DU TROUPEAU2. Ferme Marinale SENC, St-François de la Rivière du Sud297-361-312 = 323.33 122+182+132 = 436 ptsMEILLEURE AUGMENTATION DE M.C.R.1. Ferme Marichon Inc., St-Jean Port Joli2005 : 171-176-170 = 517 2006 : 207-215-207 = 629 +112 pointsVACHE AYANT LE MEILLEUR I.P.V.1. Pellerat Goodluck Mahé T.B. 87 Ferme Pellerat Inc., St-Roch des AulnaiesI.P.V. : 3024 LAIT : 1735 117 G 73P Conf. : + 154. Comestar Lyella Stormatic T.B. Ferme Marinale SENC, St-François de laRivière du Sud et Lait Porc M.C. Inc., St-ElzéarI.P.V. : 2838 LAIT: 1961 95 G 66 P Conf. : + 15CONCOURS VACHE COUP DE CŒUR, ORGANISÉ PARHOLSTEIN QUÉBEC.LA PRÉSENTATION MASON MACHA T.B. 87 10*Ferme Pellerat Inc., St-Roch des AulnaiesCLUB HOLSTEIN DE PORTNEUFCLASSE 1 AN4. Fleuve Amélia Lhéros Ferme Racette Inc., St-Augustin10497 kg 330 338 M.C.R. : 287-243-286CLASSE 2 ANS5. Rochelau Jolt Maudess Ferme Rochelau Inc., Pont-Rouge12250 kg 453 368 M.C.R. : 298-296-281CLASSE 3 ANS3. Jacobs Reckless Janje Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé13819 kg 552 463 M.C.R. : 296-321-311CLASSE 4 ANS1. Drolie Cevis Angina Ferme Valmont Drolet & Fils, St-Raymond21409 kg 869 603 M.C.R. : 401-441-3613. Drolie Artist Dolores Ferme Valmont Drolet & Fils, St-Raymond16070 kg 747 516 M.C.R. : 308-381-3115. Drolie Leduc Stella Ferme Valmont Drolet & Fils, St-Raymond15231 kg 535 505 M.C.R. : 311-291-322CLASSE 5 ANS2. Jacobs Integrity Katia Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé15627 kg 601 507 M.C.R. : 318-328-3235. Floroma Métro Nadia Ferme Floroma Inc., Pont-Rouge14794 kg 524 457 M.C.R. : 294-283-287CLASSE 6 ANS ET PLUS1. Jacobs Storm Bette Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé14932 kg 655 503 M.C.R. : 273-328-2995. Jacobs Jed Ladie Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé14984 kg 571 475 M.C.R. : 274-284-281CLASSE 10 ANS ET PLUS1. Jacobs Lindy Anielle Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé15453 kg 549 460 M.C.R. : 307-295-2894. Jacobs Astre Dolly Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé13290 kg 500 391 M.C.R. : 262-272-250MEILLEURE AUGMENTATION M.C.R. DE TROUPEAU2. Ferme Michel & Normand Piché Inc., Cap-Santé +70PRODUCTION À VIE3. Séjour Tab Maro 139 871 kg Ferme Valmont Drolet & Fils, St-RaymondMEILLEURE DÉVIATIONDÉVIATIONTOTAL1. Drolie Cévis Angina +144+190+101 +435Ferme Valmont Drolet & Fils, St-RaymondMEILLEURE M.C.R. DE TROUPEAU2. Ferme Valmont Drolet & Fils, St-Raymond 64 relevés 259-249-2608. Ferme Léo Jacobs & Fils Inc., Cap-Santé 138 relevés 233-242-24210. Ferme Rochelau Inc., Pont-Rouge 83 relevés 234-243-237CLUB AYRSHIRE PORTNEUF-MAURICIEMEILLEURE DÉVIATION TAURE 2 ANS1. Des Érables Adelou Lucette Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile267-266-284 +2322. Des Érables Adelou Josy Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile283-252-276 +2265. Des Érables Carlito Joany Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile210-228-221 +83MEILLEURE DÉVIATION VACHES TOUS ÂGES4. Des Érables Adelou Lucette Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile267-266-284 +2325. Des Érables Adelou Josy Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile283-252-276 +226M.C.R. TROUPEAU5. Ferme JNP Marcotte inc., St-Basile 79 relevés 198-193-20444 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 45Ferme de mon RèveArmaghHOLSTEINRésultats d’expositions 2007JEUNES ÉLEVEURS CLIENTS AGRI-MARCHÉDemonreve Champion Megan1 e 1 an Été Jeunes Éleveurs Expo B.B.Q.Bellechasse (Virginie Bilodeau)Mathieu BlanchetParisvilleHOLSTEINKamouraska Kellybuck Tango2 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Kamouraska (Anne-Marie Ouellet)Parisette Dundee Fleuranne2 e Génisse Intermédiaire et MentionHonorable Jeunes Éleveurs Expo LocaleLevrard Becquets (Félicia Laliberté)1 e Génisse Intermédiaire et ChampionneJunior Jeunes Éleveurs Expo Locale Leclercville(Félicia Laliberté)LAITFerme les Arpents Verts Inc.CacounaHOLSTEINViat Luxembourg1 e Génisse Intermédiaire et GrandeChampionne Junior Jeunes ÉleveursExpo Rimouski (Marie-Pier Pelletier)Ferme Léo Jacobs & Fils Inc.Cap-SantéHOLSTEINClassique Jeunes Éleveurs Expo Québec(Laurie Jacobs)Ferme Rondelaine Inc.FortiervilleHOLSTEINJacobs Goldwyn Emory1 e Génisse Senior et Grande ChampionneJeunes Éleveurs Expo Régionale deMontmagny (Laurie Jacobs)1 e Génisse Senior et Championne suprêmeClassique Jeunes Éleveurs Expo Québec(Laurie Jacobs)Jacobs Dundee Voltage2 e Génisse Senior et Mention HonorableJeunes Éleveurs Expo Régionale deMontmagny (Caroline Bérubé)1 e Génisse Senior Jeunes ÉleveursExpo Trois-Rivières (Laurie Jacobs)2 e Génisse Senior Classique JeunesÉleveurs Expo Québec (Alexandre Prémont)Hautpre Florie Jasper1 e 1 an Junior et Championne de RéserveJeunes Éleveurs Expo Régionale deMontmagny (Samuel Drolet)2 e 1 an Junior Jeunes ÉleveursExpo Trois-Rivières (Samuel Drolet)Jacobs Goldwyn Emma8 e Génisse Intermédiaire Classique JeunesÉleveurs Expo Québec (Sonia Laganière)Rondelaine Igniter Megabel1 e Génisse Senior et Championne Junior deréserve Expo Locale Jeunes Éleveurs LévrardBecquets (Tommy Baril)Rondelaine Tribute Exitante2 e Génisse Junior Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Patricia Auger)Ferme Des Crêtes SENCSt-AgapitAYRSHIREFerme Mikaël Enr.Ste-ClaireHOLSTEINDes Cretes Taicy2 e Génisse Intermédiaire et Championne de RéserveJeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit(Anthony Bilodeau)5 e Génisse Intermédiaire Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Anthony Bilodeau)Des Crêtes Sultine2 e Génisse SeniorJeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit(David Bilodeau)Mikaël Faye Dundee2 e Génisse Junior JeunExpo St-Isidore(Alexandra Labbé)2 e Génisse Junior Jeunes Éleveurs Expo B.B.Q.Bellechasse (Alexandra Labbé)2 e Génisse Junior Jeunes Éleveurs Expo duBassin de la Chaudière St-Isidore(Alexandra Labbé)Mikaël Nary Laramie1 e Génisse Intermédiaire Jeunes ÉleveursExpo B.B.Q. Bellechasse (Cindy Morin)Ferme Kamouraska 2000 Inc.KamouraskaAYRSHIREKamouraska Percy Thequila1 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Kamouraska (Claudie Massé)Kamouraska Oblique Taylor2 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Kamouraska (Xavier Morneau)Kamouraska Calimero Sibel – ET1 e Génisse Senior Jeunes Éleveurs Foireagricole du comte de l’Islet(Anne-Marie Ouellet)1 e Génisse Senior et Grande ChampionneJeunes Éleveurs Expo Kamouraska(Vincent Morneau)1 e Génisse Senior Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Vincent Morneau)Alexandra LabbéCindy MorinDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 45


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 46LAITB. Lehoux & Fils Inc. Lehoux Dundee Creamet Jean-François Lehoux 1 e 1 an Été et Championne de réserveSt-ElzéarJeunExpo St-Isidore (Marie-Ève Lehoux)HOLSTEIN1 e 1 an Été Jeunes Éleveurs Expo du Bassin de laChaudière St-Isidore (Marie-Ève Lehoux)10 e 1 an Été Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Marie-Ève Lehoux)B. Lehoux Inc. Lehoux Goldwyn FrancheskaSt-Elzéar2 e 1 an Junior Jeunes Éleveurs Expo duHOLSTEINBassin de la Chaudière St-Isidore(Mathieu Savoie)Ferme Rolandale Enr.St-FlavienHOLSTEINFerme Arolène Inc.St-IsidoreHOLSTEINRésultats d’expositions 2007JEUNES ÉLEVEURS CLIENTS AGRI-MARCHÉJolibois Talia Winston1 e Génisse Junior et Grande ChampionneJeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit(Rosalie Dubois)1 e Génisse Junior et Mention HonorableJeunes Éleveurs Expo Lotbinière (Rosalie Dubois)9 e Génisse Junior Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Rosalie Dubois)Jolibois Penelope Dundee1 e 1 an Été et Championne de RéserveJeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit(Marc-André Dubois)2 e 1 an Été Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Marc-André Dubois)Finchdale Leduc Cokky2 e Génisse Intermédiaire JeunExpo St-Isidore(Mikaël Leclerc)Ferme Franguimel Inc.St-OdilonHOLSTEINElka HolsteinsSt-PascalHOLSTEINFerme Dulet Inc.St-PascalHOLSTEINFerme Parkhurst Inc.St-PatriceHOLSTEINFerme Parkhurst Inc.AYRSHIRESt-PatriceFranguimel Goldwyn Faziko1 e Génisse Senior Jeunes Éleveurs ExpoB.B.Q Bellechasse (Vincent Pouliot)2 e Génisse Senior et Championne Junior de RéserveJeunes Éleveurs Expo de Beauce St-Honoré(Vincent Pouliot)Elka Inn T Allison1 e 1 an Été Jeunes Éleveurs Expo Régionalede Montmagny (Maude Lambert)2 e 1 an Été Jeunes ÉleveursExpo Kamouraska (Maude Lambert)Elka L L Allure2 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Kamouraska (Mathieu Lambert)Dulet Kite Satyre Red7 e Génisse Junior Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Jonathan Dumais)Parkhurst Dundee Gissi2 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Locale St-Patrice (Claudia Chabot)8 e Génisse Junior Classique Jeunes ÉleveursExpo Québec (Claudia Chabot)Parkhurst Calimero Doramy1 e 1 an Été et 1 an Junior et Grande ChampionneClassique Jeunes Éleveurs Expo Québec(Christina Chabot)Ferme Arolène Inc.St-IsidoreJERSEYMaple Ridge SG Colleen4 e 1 an Junior Classique JeunesÉleveurs Expo Québec (Mikaël Leclerc)Ferme Duhibou Inc.St-LambertHOLSTEINApplecrest Bambam Victory1 e Génisse JuniorJeunExpo St-Isidore (Maude Labbé)Ferme Larochelle SENCSt-LazareHOLSTEINFerme Duhamel SENCSte-MarieHOLSTEINSyndicat T.P.D.Ste-MarieHOLSTEINLarochelle Salto Sophia2 e 1 an Junior Jeunes Éleveurs Expo B.B.Q.Bellechasse (Franceska Breton)Berline Roy Dante2 e 1 an Junior JeunExpo St-Isidore(Annie Pagé)Duhamel Dundee Rose2 e 1 an Été JeunExpo St-Isidore(Mathieu Duhamel)Lejeune Exclusive Loony1 e 1 an Junior JeunExpo St-Isidore (Annie Pagé)Syndicat Gen-I-BeqSt-PatriceHOLSTEINFerme Martinale SENCSt-Pierre, MontmagnyHOLSTEINFerme Valmont Drolet & FilsSt-Raymond, PortneufHOLSTEINFerme Riter SENCSt-SylvestreHOLSTEINGen-I-Beq Duplex Bianca1 e Génisse Intermédiaire JeunExpo St-Isidore(Pier-Olivier Lehoux)1 e Génisse Intermédiaire et Grande ChampionneJeunes Éleveurs Expo du Bassin de la ChaudièreSt-Isidore (Pier-Olivier Lehoux)2 e Génisse Intermédiaire Jeunes Éleveurs ExpoLotbinière (Alex Chabot)Gen-I-Beq Sam Samelia2 e Génisse Intermédiaire Jeunes ÉleveursExpo Locale St-Patrice (Christina Chabot)Martinale Adolph Salsa2 e Génisse de l’année Jeunes ÉleveursExpo Régionale Montmagny (Elsa Fiset)Drolie Goldwyn Fidelia5 e Génisse Intermédiaire Classique JeunesÉleveurs Expo Québec (Alexandra Dubé)Riter Toystory Sharie1 e Génisse Junior Jeunes ÉleveursExpo Locale St-Patrice (Olivier Fecteau)Riter Spirte Kyrie2 e 1 an Été Jeunes Éleveurs Expo Locale St-Patrice(Catherine Lauzon)46 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:43 Page 47Résultats d’expositions 2007JEUNES ÉLEVEURS CLIENTS AGRI-MARCHÉ• Concours de présentation Pee-Wee Jeunes Éleveurs Expo Locale Levrard-Becquets :2 e position : Marvin Rondeau• Concours de présentation 10 ans et moins JeunExpo St-Isidore : 1 e position:Maude Labbé• Concours de présentation 18 à 25 ans inclus JeunExpo St-Isidore : 1 e position :Marie-Ève Lehoux• Concours de présentation 13 à 16 ans –Jeunes Éleveurs Expo Régionale deMontmagny : 2 e position : Samuel Drolet• Concours de présentation Intermédiaire –Jeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit:2 e position : Marc-André Dubois• Concours de présentation Junior –Jeunes Éleveurs Expo Locale St-Gilles/St-Agapit:1 e position : Rosalie Dubois• Concours de présentation 11 à 12 ans –Jeunes Éleveurs Expo Kamouraska:1 e position : Pier-Luc Morin• Concours de présentation 13 à 16 ans –Jeunes Éleveurs Expo Kamouraska:1 e position : Alexandre Dumais• Concours de présentation 17 à 21 ans –Jeunes Éleveurs Expo Locale St-Patrice:1 e position : Christina Chabot• Concours de présentation Expertise 19 ans et + – Jeunes Éleveurs Expo Rimouski :1 e position : Marie-Pier Pelletier• Concours de présentation 10 ans et - – Jeunes Éleveurs Expo du Bassin de laChaudière St-Isidore : 1 e position : Pascal Beaudoin• Concours de présentation 9 ans et moins – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :5 e position : Steven Guimond• Concours de présentation 9 ans et moins – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :10 e position : Pascal Beaudoin• Concours de présentation 10 à 12 ans – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :2 e position : Rosalie Dubois• Concours de présentation 13 à 16 ans – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :6 e position : Laurie Jacobs• Concours de présentation 13 à 16 ans – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :7 e position : Marc-André Dubois• Concours de présentation 17 à 21 ans – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :3 e position : Christina Chabot• Concours de présentation 17 à 21 ans – Classique Jeunes Éleveurs Expo Québec :10 e position : Claudia Chabot• Meilleure jeune de la journée : Jeunes Éleveurs Expo B.B.Q. BellechasseSt-Anselme : Franceska BretonSCOTIABANK CLASSIC 2007 - TORONTOCette prestigieuse compétition est la finale nationale des concours de Jeunes Ruraux. Cette année, on pouvait compter 377 participants provenant de chaque province du pays.Geneviève Drolet (Ferme Valmont Drolet de St-Raymond) a terminé 1 e sur 123 participants dans le concours de présentation Senior et Grande Championne de réserve deprésentation avec Jacobs Dundee Voltage (propriété de la Ferme Léo Jacobs de Cap-Santé). Pour sa part, Samuel Drolet (Ferme Valmont Drolet de St-Raymond) termine au 2 erang du concours de présentation avec Hautpré Florie Jasper (propriété de la Ferme Léo Jacobs de Cap-Santé).LAITFerme Pellerat Inc.St-Roch des AulnaiesHOLSTEINRésultats d’expositions 2007JEUNES ÉLEVEURS CLIENTSPellerat S Storm Bessie1 e Génisse Bébé de l’année Jeunes ÉleveursFoire agricole du comté de l’Islet (Sarah Pelletier)Pellerat Goldwyn Verseau1 e Génisse Intermédiaire Jeunes Éleveurs Foireagricole du comté de l’Islet (Méguie Pelletier)Delange Damion Ariana2 e 1 an Été Jeunes Éleveurs Foire agricole du comtéde l’Islet (Laurie Pelletier)MeunerieAvicole régionaleIrlande Roy Altima2 e Génisse Junior Jeunes Éleveurs Foire agricole ducomté de l’Islet (Sophie Bélanger)• Concours de présentation 9 ans et moins Jeunes Éleveurs Foire agricole du comtéde l’Islet : 2 e position : Méguie Pelletier• Concours de présentation 10 à 12 ans Jeunes Éleveurs Foire agricole du comté del’Islet : 1 e position : Lysanne PelletierDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 47


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 48LAITFerme Chatel SENCBoischatelHOLSTEINFerme les Arpents Verts Inc.CacounaHOLSTEINRésultats d’expositions 2007CLIENTS AGRI-MARCHÉChatel Bine Manager2 e 1 an Junior Expo OrléansChatel Ariannette Jackman1 e 1 an Senior Expo OrléansViat Luxembourg1 e Génisse Intermédiaire et Championne JuniorExpo Rimouski7 e Génisse Intermédiaire Expo Québec1 e Classe de groupe Junior Expo RimouskiValleyville Lheros Madison9 e 1 an Été Expo Printemps VictoriavilleHautpre Florie Jasper1 e 1 an Junior Expo Printemps Victoriaville1 e 1 an Junior et Championne Junior de réserveExpo Montmagny1 e 1 an Junior Expo Portneuf1 e 1 an Junior Expo Québec2 e 1 an Junior E.I.H.Q. St-Hyacinthe1 e 1an Junior Expo Royale TorontoFerme Léo Jacobs & Fils Inc.Cap-SantéHOLSTEINJacobs Goldwyn Emma3 e Génisse IntermédiaireExpo Printemps VictoriavilleJacobs Stormatic Emmo6 e 4 ans Expo-Printemps Victoriaville2 e 4 ans et Grande Championne de réserveExpo Portneuf5 e 4 ans Expo QuébecJacobs Drake Bine2 e Génisse Intermédiaire Expo Portneuf3 e Génisse Intermédiaire E.I.H.Q. St-HyacintheJacobs Lyster Tanio2 e 4 ans Expo Trois-Rivières1 e 4 ans et Grande Championne Expo Portneuf4 e 4 ans Expo Québec7 e 4 ans E.I.H.Q. St-Hyacinthe48 AGRI-NOUVELLES Décembre.07Jacobs Thunder Vogue2 e 3 ans Junior Expo Printemps VictoriavilleJacobs Gibson Haily10 e 3 ans Senior Expo Printemps VictoriavilleJacobs Spirit Valsie2 e 6 ans et plus et Grande Championnede réserve et Beauté et UtilitéExpo Printemps Victoriaville1 e 6 ans et plus et Beauté et UtilitéExpo Québec2 e 6 ans et plus E.I.H.Q. St-Hyacinthe


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 49Résultats d’expositions 2007CLIENTS AGRI-MARCHÉJacobs Integrity Arletta9 e 6 ans et plus Expo Printemps Victoriaville2 e 6 ans et plus et Beauté et UtilitéExpo Trois-Rivières5 e 6 ans et plus Expo QuébecJacobs Milan Emmail2 e Progéniture de mèreExpo Printemps Victoriaville2 e Progéniture de mère Expo Trois-RivièresLexis Dundee Nicky1 e Génisse Intermédiaire Expo Montmagny1 e Génisse Intemédiaire et Mention HonorableJunior Expo Portneuf1 e Génisse Intermédiaire et Championne Juniorde réserve Expo Québec2 e Génisse IntermédiaireE.I.H.Q. St-HyacintheJacobs Dundee Voltage2 e Génisse Senior Expo Montmagny2 e Génisse Senior Expo Trois-Rivières2 e Génisse Senior Expo Québec3 e Génisse Senior E.I.H.Q. St-Hyacinthe4 e Génisse Senior Expo Royale TorontoJacobs Spirit Virage1 e 1 an Été Expo MontmagnyJacobs Jasper Little1 e 2 ans Senior Expo Trois-Rivières1 e 2 ans Senior Expo Portneuf4 e 2 ans Senior Expo Québec3 e 2 ans Senior E.I.H.Q. St-HyacintheLAITJacobs Goldwyn Emory4 e Génisse SeniorExpo-Printemps Victoriaville1 e Génisse Senior et Mention Honorable JuniorExpo Montmagny1 e Génisse Senior et Championne JuniorExpo Trois-Rivières1 e Génisse Senior et Championne JuniorExpo Portneuf1 e Génisse Senior et Championne JuniorExpo Québec2 e Génisse Senior E.I.H.Q St-Hyacinthe2 e Génisse Senior Expo Royale TorontoJacobs Champion Bianca2 e 3 ans Senior Expo Trois-Rivières3 e 3 ans Senior Expo Québec8 e 3 ans Senior E.I.H.Q. St-HyacintheJacobs Aeroline Barb1 e 6 ans et plus et Beauté et UtilitéExpo Portneuf6 e 6 ans et plus Expo QuébecCotopierre Lindy Bertha1 e Progéniture de mère Expo Trois-Rivières1 e Progéniture de mère Expo PortneufCrasdale Dundee Tia4 e Génisse Été E.I.H.Q. St-HyacintheCrasdale Dundee Liza5 e Génisse Été E.I.H.Q. St-HyacintheJacobs Goldwyn Blacka3 e Génisse Junior E.I.H.Q. St-Hyacinthe1 e Bannière Troupeau d’éleveurExpo Printemps Victoriaville1 e Bannière d’éleveurExpo Printemps Victoriaville2 e Bannière d’exposantExpo Printemps Victoriaville1 e Bannière d’éleveur et d’exposant JuniorExpo Montmagny1 e Bannière Troupeau d’éleveurExpo Trois-Rivières1 e Bannière d’éleveur Expo Trois-Rivières2 e Bannière d’exposant Expo Trois-Rivières2 e Bannière d’éleveur et d’exposant JuniorExpo Portneuf1 e Classe de groupe Expo Portneuf1 e Bannière d’éleveur et d’exposantExpo Portneuf1 e Bannière d’éleveur Junior (ex-aequo)Expo Québec2 e Bannière d’exposant Junior Expo QuébecDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 49


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 50LAIT1 e Troupeau d’éleveur Expo Québec1 e Bannière d’éleveur et d’exposantExpo Québec2 e Troupeau d’éleveur E.I.H.Q. St-Hyacinthe1 e Bannière d’éleveur et d’exposantE.I.H.Q. St-Hyacinthe1 e Bannière d’éleveur et d’exposant JuniorE.I.H.Q. St-Hyacinthe2 e Bannière d’éleveur Junior Expo Royale TorontoFerme Léo Jacobs & Fils Inc.et Valleyville Lheros JennTy-D Holsteins 1 e 2 ans Senior et Mention HonorableCap-Santé Intermédiaire Expo Printemps VictoriavilleHOLSTEINFerme Rondelaine Inc. Rondelaine Igniter MegabelFortierville 2 e Génisse Senior Expo BécancourHOLSTEINFerme Rondelaine Inc. Rondelaine Tribute Exitanteet Ferme Augure 2 e Génisse Junior Expo LotbinièreFortiervilleHOLSTEINFerme Kamouraska Kamouraska Percy Thequila2000 Inc. 2 e Génisse Junior Expo St-Pascal KamouraskaKamouraska Kamouraska Cali Scottie ETAYRSHIRE 2 e Génisse SeniorExpo St-Pascal KamouraskaKamouraska Dilligent Nadege2 e 1 an IntermédiaireExpo St-Pascal KamouraskaKamouraska Calimero Sibel4 e Genisse Senior Expo Québec1 e Bannière Éleveur et Exposant JuniorExpo St-Pascal KamouraskaRésultats d’expositions 2007CLIENTS AGRI-MARCHÉLejeune HolsteinsLejeuneHOLSTEINLejeune Holsteins etDavid ChalackLejeuneHOLSTEINLouise BlanchetParisvilleHOLSTEINMathieu BlanchetParisvilleHOLSTEINFerme Persil Inc.Rivière-du-LoupHOLSTEINFermeDes Crêtes SENCSt-AgapitAYRSHIREFermePierre Bleu SENC.St-AgapitAYRSHIRELejeune Dundee Ariel2 e Génisse Junior Expo TémiscouataLejeune Astre Bottle1 e 1 an Junior et Championne JuniorExpo Témiscouata2 e Bannière d’éleveur Junior Expo TémiscouataLejeune Edgemont Merchant Kate2 e 1 an Senior Expo TémiscouataCamlou Rampage Felice6 e Génisse Intermédiaire Rouge et BlancExpo Printemps VictoriavilleParisette Dundee Fleuranne2 e Génisse IntermédiaireExpo BécancourParisette Dundee Evemarie2 e 1 an Senior Expo Bécancour1 e Bannière Éleveur et Exposant JuniorExpo BécancourPersil Diva Astronomical1 e 1 an Intermédiaire Expo St-Pascal KamouraskaDes Cretes Koucette2 e Vache adulte Expo LotbinièreRoussettes Pardner Melsky2 e 4 ans et Grande Championne de réserveExpo LotbinièreMartin BergeronSt-AntoineHOLSTEINBergicel Distrigene Pat7 e Génisse Senior Rouge et BlancExpo Printemps VictoriavilleEastriver RJ Denny6 e 1 an Été Rouge et BlancExpo Printemps Victoriaville2 e Bannière jeune exposant Expo LotbinièreFerme Léonard Morin& FilsSte-ClaireJERSEYRJF Vindication Raindrop6 e 2 ans Junior Expo QuébecFerme Mikaël Enr.Ste-ClaireHOLSTEINMikaël Faye Dundee2 e Génisse JuniorExpo BBQ Bellechasse St-Anselme3 e Génisse Junior Expo QuébecFerme Régika Inc.KamouraskaSUISSE BRUNECarleton Nootka2 e Genisse Senior Salon International LaitierSt-HyacintheIsabelle Morin,Phoenix Bros. etMary Inn HolsteinsSte-ClaireHOLSTEINDuhibou Leduc Beautyfull2 e Génisse SeniorExpo-Printemps VictoriavilleFerme Bard Inc.La PocatièreHOLSTEINBard Allen Joelle2 e 1 an Senior Expo St-Pascal KamouraskaFerme Guimondale Inc. 2 e Bannière Classe de groupe éleveurSt-Edouard Expo BécancourHOLSTEIN50 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 51B. Lehoux& Fils Inc.St-ElzéarHOLSTEINB. Lehoux& Fils Inc.et Jean-François LehouxSt-ElzéarHOLSTEINRésultats d’expositions 2007CLIENTS AGRI-MARCHÉ2 e Bannière d’éleveur JuniorExpo Bassin de la Chaudière St-Isidore2 e Classe de groupeExpo Bassin de la Chaudière St-Isidore2 e Bannière d’éleveurExpo Bassin de la Chaudière St-IsidoreLehoux Dundee Cream1 e 1 an Été Expo Bassin de la Chaudière St-Isidore8 e 1 an Été Expo QuébecRoss BB Kellogg Andrea ET1 e Vache adulte et Grande Championne Expo QuébecMeilleur pis Expo Royale TorontoLAITFerme Jacques CoutureSt-HenriJERSEYCranbrook JS Patsy2 e 5 ans Expo Montmagny1 e 5 ans Expo BBQ Bellechasse St-Anselme1 e 5 ans et Grande Championne Expo St-Pascal Kamouraska1 e 5 ans Expo QuébecFerme Rolandale Enr. Jolibois Penelope DundeeSt-Flavien 1 e 1 an Été et Championne Junior de réserveHOLSTEIN Expo Lotbinière4 e 1 an Été Expo Québec10 e 1 an Été E.I.H.Q. St-HyacintheJolibois Talia Winston5 e Génisse Junior Expo Québec4 e Génisse Junior E.I.H.Q. St-HyacintheFerme Élégance Inc.St-GervaisAYRSHIREAlean Pardner Patsy2 e 2 ans Senior Expo Bassinde la Chaudière St-isidore3 e 2 ans Senior Expo QuébecRoyalcroft Polly1 e Vache adulte Expo Bassin de la Chaudière St-IsidoreSpruce Vine Furor Lindsay2 e 2 ans Senior Expo Montmagny1 e 2 ans Senior et Grande Championne de réserveExpo St-Pascal Kamouraska4 e 2 ans Senior Expo QuébecJacquard Counciller Bamby2 e 1 an Intermédiaire Expo BBQ Bellechasse St-Anselme2 e 1 an Intermédiaire Expo St-Pascal KamouraskaDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 51


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 52LAITRésultats d’expositions 2007Ferme Arolène Inc. Beaudry Gibson AlexandrineSt-Isidore1 e 3 ans Junior Expo BassinHOLSTEIN de la Chaudière St-IsidoreFerme Arolène Inc. Homeridge Jamaica VioletSt-Isidore4 e 3 ans Junior Expo QuébecJERSEYFerme Arolène Inc. Maple Ridge SG Colleenet Marie-Claude Girod 1 e 1 an Junior Expo BBQ Bellechasse St-AnselmeSt-Isidore5 e 1 an Junior Expo QuébecJERSEYFerme BergeverteHolstein Inc. et Brosi Dorli DundeeFerme St-Bernard Inc. 2 e 1 an Senior ExpoSt-Isidore/St-Bernard Bassin de la Chaudière St-IsidoreHOLSTEIN Swyerson Inquirer Raindrop2 e 5 ans Expo Bassinde la Chaudière St-IsidoreBruynland Storm Kendra1 e 6 ans et plus et Grande ChampionneExpo Bassin de la Chaudière St-IsidoreFerme Duhamel SENCSte-MarieHOLSTEINBerline Roy Dante2 e 1 an Été Expo Bassin de la Chaudière St-Isidore1 e 1 an Été et Championne Junior de réserveExpo de Beauce St-Honoré6 e 1 an Été E.I.H.Q. St-HyacintheFerme Belhorizon Inc.St-Jean, Ile OrléansHOLSTEINBelhorizon Fancy Norman1 e Génisse Junior et Mention Honorable JuniorExpo OrléansDuhamel Dundee Rose1 e 1 an Junior Expo Bassinde la Chaudière St-Isidore1 e 1 an Junior Expo Beauce St-Honoré2 e Bannière d’exposant Junior Expo Bassin de la ChaudièreSt-Isidore2 e Bannière d’exposant JuniorExpo Beauce St-HonoréBelhorizon Galope Kite2 e 1 an Senior Expo Orléans1 e Bannière d’exposant Junior Expo OrléansFerme Belhorizon Inc. Belhorizon Energie Goldwynet Les Entreprises J-L 1 e 1 an Intermédiaire Expo OrléansLafrance et FilsSt-Jean, Ile OrléansHOLSTEINFerme du Mitan Enr. Mitan Amanda FinleySt-Jean, Ile Orléans 2 e 1 an Intermédiaire Expo OrléansHOLSTEINFerme Duhibou Inc. Knonaudale CorissaSt-Lambert 1 e 5 ans Expo Bassin de la Chaudière St-IsidoreHOLSTEIN 3 e 5 ans Expo QuébecFerme Franguimel Inc.St-OdilonHOLSTEINElka HolsteinsSt-PascalHOLSTEINFranguimel Goldwyn Faziko1 e Génisse Senior et Championne Junior de réserveExpo Bassin de la Chaudière St-IsidoreLincow Alaska Supersire2 e Progéniture de mère Expo MontmagnyElka Inn T Allison1 e 1 an Été Expo St-Pascal Kamouraska5 e 1 an Été Expo QuébecFerme Larochelle SENC Larochelle Salto SophiaSt-Lazare7 e 1 an Junior Rouge et BlancHOLSTEIN Expo Printemps Victoriaville52 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 53Résultats d’expositions 2007LAITElka HolsteinsSt-PascalJERSEYFerme Dulet Inc.St-PascalHOLSTEINElka L L Allure2 e 1 an Junior Expo St-Pascal KamouraskaLincoln Alaska Supersire2 e Progéniture de mère Expo St-Pascal Kamouraska2 e Classe de groupe JuniorExpo St-Pascal KamouraskaPersil Diva Astronomical5 e 1 an Intermédiaire Expo QuébecArolène Senior Tracy2 e Génisse Junior Expo St-Pascal KamouraskaDulet Kite Satyre Red2 e Génisse Junior Expo St-Pascal KamouraskaDulet Rampage Sy-Red1 e Génisse Senior Grand Prix de la génétiqueRouge et Blanc Richmond2 e Génisse SeniorE.I.H.Q. Rouge et Blanc St-HyacintheSyndicat Gen-I-BeqSt-PatriceHOLSTEINGen-I-Beq Duplex Bianca1 e Génisse Intermédiaire Expo Bassinde la Chaudière St-Isidore1 e Génisse Intermédiaire et Championne JuniorExpo Lotbinière1 e Classe de groupe Junior Expo Lotbinière2 e Bannière d’exposant Junior (ex-aequo).Expo LotbinièreFerme Jean-Marie Roy& Fils Inc. Roi Conn BarbieSt-Pierre de Broughton 2 e 2 ans Junior Expo VictoriavilleAYRSHIRE Roi Ice Colombe2 e 4 ans Expo VictoriavilleRoi BBK Kitty1 e Vache adulte Expo VictoriavilleRoi Reno Samanta2 e Vache adulte Expo VictoriavilleFerme Troiscôtes SENCSt-Pierre, Ile OrléansHOLSTEINTroiscotes Logical Montana2 e Génisse Junior Expo OrléansTroiscotes Samuelo Lactee2 e 1 an Été Expo OrléansFerme Martinale SENC Pierstein Wildman RosanneSt-Pierre, Montmagny 2 e Génisse Junior Expo MontmagnyHOLSTEIN Ronbeth Leader Inez2 e 5 ans Expo Montmagny1 e 5 ans et Grande Championne de réserveExpo BBQ Bellechasse St-Anselme9 e 5 ans E.I.H.Q. St-Hyacinthe2 e Bannière d’éleveur JuniorExpo St-Pascal Kamouraska2 e Bannière d’éleveur Junior Grand Prix de la génétiqueRouge et Blanc Richmond2 e Troupeau d’éleveur Junior Grand Prix de la génétiqueRouge et Blanc RichmondFerme Parkhurst Inc.St-PatriceHOLSTEINFerme Parkhurst Inc.AYRSHIRESt-PatriceParkhurst Dundee Gissi2 e 1 an Junior Expo LotbinièreParkhurst Goldwyn Colory2 e 1 an Intermédiaire Expo LotbinièreParkhurst Calimero Vitaly2 e Génisse Senior Expo LotbinièreParkhurst Calimero Doramy1 e 1 an Junior et Mention Honorable JuniorExpo Lotbinière2 e 1 an Junior Expo Québec1 e 1 an Junior Expo Royale TorontoFerme Sylgo SENCSt-RaphaëlSUISSE BRUNEPierstein Rubens Majesta5 e Génisse IntermédiaireE.I.H.Q. Rouge et Blanc St-HyacintheSylgo Goldmine Diana6 e Génisse Senior Salon International LaitierSt-HyacintheDécembre.07 AGRI-NOUVELLES 53


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:44 Page 54LAITRésultats d’expositions 2007Ferme Bertnor Inc.et Léonard ChabotSt-Simon les MinesSUISSE BRUNEDrolie Lyster Lilibel2 e 3 ans Expo PortneufDrolie Goldwyn Fidelia5 e Génisse Intermédiaire Expo QuébecCourtney Zeus Satin ET1 e Génisse Senior Salon International LaitierSt-Hyacinthe3 e Génisse Senior Expo Royale TorontoFermeValmont Drolet & FilsSt-Raymond, PortneufHOLSTEINDrolie Jasper Spicy1 e 1 an Senior Expo PortneufDrolie Dundee Anouk2 e 1 an Senior Expo PortneufGeobastien Hillcrest Delta1 e 2 ans Junior Expo PortneufFerme Riter SENCSt-SylvestreHOLSTEINRiter Dundee Speares2 e Génisse Senior Expo LotbinièreRiter Spirte Kyrie2 e 1 an Été Expo LotbinièreRiter Milkstar Seduisante2 e 1 an Senior Expo Lotbinière2 e Classe de groupe Junior Expo Lotbinière1 e Bannière d’éleveur Junior Expo Lotbinière2 e Bannière d’exposant Junior (ex-aequo). Expo LotbinièreClients Meunerie AvicoleFerme JaslynLa PocatièreHOLSTEINFerme JaslynLa PocatièreJERSEYFerme Jaslyn, Émilieet Maxime Benoit etDarnoc Holstein Inc.La PocatièreHOLSTEINPaulin BardLa PocatièreHOLSTEINFerme HirondelleSte-HélèneSUISSE BRUNELindenright Redcross Caramel2 e 2 ans Junior Expo St-Pascal KamouraskaLoysdale Dundee Douce1 e 3 ans Junior Expo Montmagny2 e 3 ans Junior Expo St-Pascal KamouraskaJaslyn Legendry Margot1 e 5 ans Expo St-Pascal KamouraskaLencrest Bambi1 e Vache adulte Expo Montmagny1 e Vache adulte et Mention HonorableExpo St-Pascal KamouraskaPloegsway R Marker Dini1 e 6 ans et plus et Grande Championnede réserve et Beauté/Utilité Expo RimouskiLexis Dundee Desire1 e 4 ans et Mention Honorable et Beauté/UtilitéExpo St-Pascal KamouraskaHirondelle Cartoon Ingrid1 e 2 ans Junior, Meilleur pis et Propriété élevéeExpo QuébecHirondelle Power Surge Judy1 e Génisse Intermédiaire, Grande ChampionneJunior, Propriété élevée et 1 e Progéniture de mèreExpo Québec1 e Génisse Senior Expo Royale TorontoFerme Pellerat Inc.St-Roch des AulnaiesHOLSTEINHautpre Beaute Sept Storm Red3 e 1 an Senior Rouge et BlancExpo Printemps VictoriavilleFerme Fleuviale1999 SENC Fleuvial Delux Leanor-ETSt-Vallier8 e 1 an Été Salon International LaitierJERSEYSt-HyacintheChampionne Junior de réserve Expo Montmagny2 e 1 an Été Expo BBQ BellechasseSt-AnselmeRÉPONSE DU SUDOKUSOLUTIONS DES JEUXSOLUTION DU MOT CACHÉ : DISTINCTIONSOLUTION DE L’ÉNIGME : LE FERMIER MANGE DES ŒUFS DE CANNES,CAILLES, AUTRUCHES, ETC.54 AGRI-NOUVELLES Décembre.07


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:36 Page 55LA FERME JACOBS :dans les plus grands honneurs en 2007!LAITLes membres de la famille Léo Jacobs ont toutes les raisonsd’être fiers : 13 bannières remportées au cours de l’année 2007.En novembre dernier, on compte 4 bannières remportées àl’Exposition Internationale Holstein Québec de St-Hyacinthe,en plus de terminer 2 ième pour les bannières d’éleveur etd’exposant junior à la prestigieuse Royal Winter Fair deToronto. La Ferme Jacobs se distingue particulièrement par laforce et la profondeur de son élevage. Elle a remporté la bannièred’éleveur aux 3 principales expositions provinciales duQuébec: Expo Printemps, Expo Québec et ExpositionInternationale. Aussi bien dire que la ferme Jacobs a remportéla triple couronne de l’Élevage au Québec en 2007.La ferme Jacobs, ce n’est pas seulement l’exposition, c’est aussiune ferme de 400 têtes Holstein dans la région de Portneuf,dont 130 vaches en lactation pour une classification de18 Excellentes, 91 Très Bonnes et 51 Bonnes Plus. En 2006,le troupeau a maintenu une moyenne de 11 020 kg de lait parvache, 3,84% gras, 3,29% protéine pour une M.C.R. de 233-242-242.Si vous passez dans la belle région agricole de Portneuf,arrêtez-vous à Cap Santé. À la Ferme Jacobs, vous serez àmême de constater que rien n’est laissé au hasard, autant dansl’élevage et le soin donné aux animaux que dans la culture etla récolte des champs. On y cultive d’ailleurs près de600 acres, dont plus de 200 en maïs.Tous les membres de la Ferme et de la famille Jacobs quiparticipent de près ou de loin au succès de l’entreprise à tousles niveaux peuvent être fiers des résultats accomplis.AGRI-MARCHÉ et Shur Gain vous félicitent sincèrement pour vos succès!Expo printemps 2007Expo Québec 2007Expo Québec 2007E.I.H.Q. 2007 E.I.H.Q. 2007Décembre.07 AGRI-NOUVELLES 55


Agri-Nouvelles vol.16 #4 11/12/07 09:36 Page 56

More magazines by this user
Similar magazines