Argentine - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Argentine - Magazine Sports et Loisirs

EVASION & DÉCOUVERTE1 er Volet : ARGENTINEAlexandra MusyPhotos Alexandra MusyTERRES DECONTRASTESAMÉRIQUEDU SUDENAvant de débarquer de notre volen provenance de l’Europe, nousavions déjà quelques images entête. Véritables clichés peut-êtrede ce que les trois pays que nousnous apprêtions à traverser pouvaientnous offrir. Nous imaginionsdanser quelques pas detango à Buenos Aires. Nous espérionsrencontrer de fiers gauchoschevauchant leur monture à traversla Pampa et incarnant, encorede nos jours, une certaineforme d’héroïsme. Nous voulionscontempler des lagunes d’altitudeet des volcans issus de larencontre des plaques pacifiqueet sud-américaine formant, parsubduction, la cordillère des Andes,ou encore fouler les étenduessauvages et désertiques dudésert d’Atacama, puis percer lemystère des statues de l’île dePâques. Ces images allaient devenirréalité au fil des jours.La BocaCachi plazaNous vous invitons à nous accompagner,au fil de trois reportages,à la découverte de quelquescontrées de l’hémisphère sud :l’Argentine, la Bolivie et le Chili.Généreuse par sa culture, vastepar son territoire et chaleureusepar la joie de ses habitants, c’estl’Argentine qui nous ouvre sesportes.92


Rojo Tango. Photographe : Scott WintrowQuebrada de HumahuacaBodega Esteco Cafayatesportsetloisirs.ch93


C’est ici, à Buenos Aires, que toutcommence. Le décor est rapidementinstallé : grande ville foisonnanteaux quartiers fort animéscomme celui de la Boca oùde jeunes danseurs de tangos’exhibent à chaque coins desrues ; l’avenue du 9 Juillet, célèbrepour ses 12 pistes ; l’espagnolparlé, chanté, écrit, suggéré quifait la part belle à l’anglais malaimé; des horaires de repas décalésde nos habitudes ; le net ralentissementde toute activité àl’heure de la sieste. Tout de suite,sans résistance aucune et sansnous déplaire, nous nous laissonsimmerger par le rythme sudaméricain.Quartier de la Boca Buenos AiresInstallés à une petite table rondede la salle cabaret de l’extravaganthôtel Faena situé dans lequartier de Puerto Madero, nousnous sentons l’âme de figurantsdans une représentation relatantl’évolution de la danse nationale,le « Tango ». Rideaux develours rouge, zinc impeccable,fumigènes, contrebassiste, violoniste,pianiste, accordéoniste,chanteur et chanteuse sans oublierles élégants danseurs etRojo Tango. Photographe : Scott Wintrow94


leurs gracieuses compagnes,l’atmosphère y est envoûtanteet elle nous emmènedélicieusement au rythmedes émotions que la musiqueet le spectacle réveillenten nous. Parfois dominant,toujours sensuel, élaboré degestes très précis et de regardsprofonds, le tango, quiautrefois faisait vibrer les esclavesen mal de liberté, estaujourd’hui un joyau fièrementcultivé. Véhiculantl’amour, la passion, le glamouret parfois la tristesse àtravers toutes les couches dela société, le tango se transmetde génération en génération.Rojo Tango. Photographe : Scott Wintrow95sportsetloisirs.ch


Rojo Tango. Photographe : Scott WintrowRojo Tango. Photographe : Scott Wintrow96


Le TangoVéritable langage universel, letango unit ou oppose le tempsde quelques notes et de quelquespas, la femme et l’hommequi le pratique. Intimiste, il devientle complice des émotionspour en faire une véritable expressionculturelle et socialedes Argentins.Des musiciens immigrés d’Europe,d’Afrique et du Magrebformaient, dans la rue, de petitsorchestres à la fin du XIX e siècle.Né des faubourgs populairesde Buenos Aires et de Montevideo,le tango n’intéressaitguère la bourgeoisie de l’époque.Très vite, il s’expatria à Parisoù il connut un réel engouement.Il y perdit son origine populaire,en y perdant égalementun peu de son côté exubérant,et devint une danse de salonesthétique.Danse de séduction où les partenairesse donnent, s’abandonnent,s’improvisent, se frôlent etfusionnent le temps de quelquesnotes de musique.Nous quittons la petitesalle de spectacle pourdéjà laisser derrière nousla capitale cosmopoliteet nous diriger vers lenord du pays.Rojo Tango. Photographe : Scott Wintrowsportsetloisirs.ch97


Eglise San Francisco de SaltaDe Salta, nous rejoignons rapidementla Ruta 40 que nous empruntonsde Payogasta jusqu’à Cafayate.Longue de plus de cinq mille kilomètres,elle relie le climat froid et capricieuxde la Patagonie (PuntaLoyola km 0) à l’aridité des sablesdu nord (Coyaguaima km 5244). LaRuta 40, alternance d’asphalte et degravier, traverse des paysages demontagnes, de lacs, de forêts, devolcans, de déserts et de glaciers.Autant de lieux qui chargent laroute d’histoires, d’anecdotes, derencontres et de mythes.Cuesta del Obispo98


sportsetloisirs.ch99


Sur la route 40Sur la route 40San LucasAmbiance minérale parsemée decactus géants parfois acrobatesau milieu de falaises rocheuses,villages aux allures fantomatiques,églises pittoresques, les espacessont sans mesure et offrentà la nature des moyens d’expressionsinfinis.Nous traversons le petit villageindien de Cachi. Les maisonsbasses en terre séchée et l’égliseSan José, blanchies à la chaux,donnent une fière allure à laplace centrale du village, lieuxd’échanges et de commerce quotidiens.Suivant toujours la Ruta40, nous traversons ensuite Molinos,village colonial datant de1659. Les paysages lunaires de laQuebrada de las Flechas annoncentla proximité de Cafayate.Quebrada de HumahuacaVallée de la NubesSur la route 40100


Salinas Grandes101sportsetloisirs.ch


Nichée à 1683m d’altitude, dans les valléesCalchaquies, Cafayate est entouréede vignobles et s’appuie principalementsur les revenus de l’activité viticole.Vignoble CafayateDernières empañadas sur une terrasse àTilcara et première offrande de maté decoca à la Pacha Mama (Terre Nourricière)à Tupiza, les habitudes et les altitudeschangent.Nous quittons l’Argentine pour les hauteursde l’Altiplano bolivien aux laguneset volcans « célestes » que vous retrouverezdans votre prochain numéro.Agence de Voyages :NOMADE EXPÉRIENCEGrand Rue 26CP 312 - CH 1630 BULLETél +41 (0) 26 913 98 00Fax +41 (0) 26 913 17 00www.nomade.ch102Vallée de la Nubes

More magazines by this user
Similar magazines