origine - Nomad Systems

nomadsystems2.net

origine - Nomad Systems

2HistoireUtilisées depuis une dizaine de millénaires dans de nombreuses régions dumonde (Amérique du nord et du sud, Afrique, Inde, Polynésie…), les courgesfont partie des plantes fondatrices de l’agriculture. Elles présentent une diversitésurprenante. A leur richesse en formes, tailles, couleurs et saveurs correspondune multiplicité d’usages.En Thaïlande, on raconte la légende de la «courge primordiale» qui contenaithumains et textes sacrés et dont les pépins représentaient toutes les variétésde riz.Chez les Chinois, pour qui elle est «l’Impératrice du Jardin», la courge étaitle symbole de la santé et de la fécondité et l’on assurait qu’elle avait quelquepouvoir sur la virilité.En Amérique latine si, aux côtés du maïs et du haricot, la courge occupaitune place prépondérante dans l’alimentation, elle était également présentedans de nombreux aspects de la vie quotidienne comme instrument de musique(maracas, tambour, flûte), récipient (gourde saladier, bol), ustensile decuisine (passoire, louche), matériel de pêche (flotteur pour filet), objet artisanalou culturel (boîte, pipe, masque, sculpture), jouet (hochet). Des tribusamérindiennes, telles celles des Iroquois et des Mandans, vénéraient, voireadoraient la courge.Dès la fin de l’ère de la pierre taillée au Pérou et au début de la pierre polieau Mexique et en Amérique du Nord, les paysans ont pratiqué la culture associéedu maïs, de la courge et du haricot, «complexe symbiotique» que l’on retrouveégalement en Hongrie et dans le Sud-Ouest de la France. Les tiges decourges se couchent au pied du maïs et y prospèrent à l’abri du vent, les haricotss’accrochent aux hampes et s’élèvent vers le soleil. Les légumineuses enrichissentle sol par leurs racines.Dès 1550, les Conquistadores espagnols adoptent les courges comme vivresde bord, vu leur aptitude à la conservation et leur vertu antiscorbutiquedue à leur richesse en vitamine C. Par la suite, les citrouilles sont cultivées enEurope où elles suscitent un bel engouement. La vogue des légumes entraînantl’élaboration de recettes spécifiques, on en fait des potages consistantsou on les cuit sous la cendre après les avoir évidées et farcies de miel, beurreou graisse et cidre alcoolisé. En France, dans le vaste potager de Louis XIV,prospèrent pas moins de 50 variétés de cucurbitacées.


Culture et récolteSensible au froid, la courge croît sans difficultéen période estivale pour autant qu’elleait suffisamment d’espace (distance de plantation2 x 1m). On pratique à la mi-mai lesemis direct ou la mise en place des jeunesplants. La courge est fréquemment cultivéesur du compost et a besoin d’un plein ensoleillement.Afin d’éviter tout contact avec lesol humide, ce qui pourrait engendrer de lapourriture, on installe assez tôt une planchettede bois sous chaque courge.Selon la variété, un pied peut produire entre2 et 10 fruits. Le cycle de végétation s’étendsur 80 à 120 jours, voire davantage selon lavariété et les conditions climatiques. La courgeest mûre lorsque la plante ne croît plus, lefeuillage jaunit, l’écorce du fruit prend une colorationdéfinitive et un reflet mat, le pédonculedevient sec, ligneux ou liégeux, voire cassant.On distingue les courges d’été, telles quecourge spaghetti et pâtisson qui peuvent êtrerécoltés avant maturité, et les courges d’hiver,telles que butternut et musquée de Provencequi se consomment à pleine maturité et seconservent plusieurs mois, voire une année.Il n’est pas exclu que des gelées précocespuissent détruire partiellement le feuillage; enplein champ les fruits mûrs, encore légèrementprotégés par leur chaleur interne, peuventrésister pendant quelques heures à destempératures nocturnes de –3°C. Pour lescourges entreposées, le point de gel se situeentre –1°C (potirons) et –1,5°C (courgesd’hiver).Potirons et citrouillesSous le terme potiron (désignantau 16 e siècle un gros champignon)se cachent généralementdes variétés de courges auxfruits ronds, côtelés, le plussouvent aplatis aux deux pôles.Par citrouille (de «citron»), onentend souvent une courge trèsvolumineuse, un peu allongée,de couleur jaune orangé.La citrouille a été rendue célèbrepar le conte Cendrillon où labonne fée transforme d’un coupde baguette magique unecitrouille, qu’elle a préalablementévidée, en un magnifiquecarrosse.Cette emblématique curcubitacéeapparaît également dans unefable de La Fontaine intitulée«Le gland et la citrouille»,assortie de la morale «Dieu faitbien ce qu’il fait».Dans certaines expressionsfamilières, la citrouille désignela tête, avec une connotationplutôt péjorative.Avoir la tête comme unecitrouille signifie se sentir mal,avoir la migraine ou être trèspréoccupé.Ne rien avoir dans la citrouillesignifie être idiot.3


4ConservationSeuls sont entreposés des fruits parfaitementsains, mûrs, exempts de meurtrissures, placés à platdans un local sec et bien ventilé, à l’abri du froid.Courges et potirons doivent être propres et stockésde préférence dans un local éclairé ou laissant passerla lumière du jour. Ils doivent être disposés sur desétagères, palettes ou claies, si possible en une seulecouche, en veillant à assurer une bonne circulationde l’air. Si une température de 10 à 15 °C semble lamieux appropriée, les courges peuvent égalementêtre gardées dans des locaux habités plus chauds (ouplus frais). Il est essentiel que l’écorce des fruits soitsèche et il y a lieu de maintenir une faible hygrométrie(HR 70–75 %) pour éviter la pourriture.La plupart des variétés ont une durée de conservationde 2 à 3 mois, période pendant laquelle il estpréférable de les consommer. Il existe cependant desvariétés de longue garde – une année, voire plus –mais il faut noter que, passé 8 à 10 mois, la saveurpeut devenir un peu forte du fait de la transformationdes sucres.


Production suisseDans notre pays, la production de courgesaugmente régulièrement depuis vingt ans. En1991, la production était de 230 tonnes sur8,3 hectares de cultures. Le record de l’année2000 – 4432 tonnes récoltées sur 132 ha –reste inégalé.En 2009, 2320 tonnes de courges ont étéproduites sur une surface d’environ 138 hectareset se sont vendues au prix moyen deFr. 4,98 le kilo. Si la surface est restée prochede celle de 2008, la production a quasimentdoublé (1245 tonnes en 2008). Ces variationssont principalement liées aux conditionsclimatiques, tant durant la période de culturequ’au moment de la récolte.L’offre en courges hors filières commerciales(vente à la ferme, décoration, fêtes…)étant présumée importante, la production indigènetotale devrait avoisiner 10000 tonnes.Les importations de courges n’étant pas soumisesà réglementation, aucune statistiquen’est disponible sur les volumes importés.Halloween et Jack 0’LanternChaque année, le jour correspondant ànotre 31 octobre, les Celtes d’Irlandecélébraient «Samhain», jour charnièreentre la bonne et la mauvaise saison.Le 1 er novembre, ils fêtaient la NouvelleAnnée. A l’occasion de «Samhain», unefête populaire avait lieu pour remercierle dieu du soleil pour les bonnes récoltesréalisées et pour éloigner les mauvaisesprits qui erraient pendant cette nuit,car le 31 octobre était consacré ausouvenir des défunts de l’année. LesCeltes croyaient que les morts revenaientalors dans leur foyer pour y trouverchaleur et réconfort. Les esprits sans foyerétaient condamnés à errer toute la nuitet effrayaient les êtres vivants en leurjouant des tours. Plus tard, l’Eglise fitdu 1 er novembre la Toussaint, fête de tousles saints. Le soir de la Toussaint se disaiten anglais All Hallows’ Evening, déformépar la suite en Hallows’ E’en puisHalloween. La remise à la mode de cettefête a grandement contribué à l’actuelengouement pour la courge.5Le nom de Jack O’Lantern a pour origineun conte irlandais relatant l’histoire d’unhomme nommé Jack, avare et ivrognepatenté. Un soir dans un pub, le Diableapparut pour lui demander son âme.De ruses en contrat, notre homme aboutiten Enfer où il fut plutôt mal reçu. Avantde le renvoyer sur Terre, le Malin lui lançaun charbon ardent. Comment faire pourporter cette lumière sans se brûler? Enguise de provision, Jack avait amenéune citrouille. Il y creusa quelques trous,y déposa le charbon et se mit en cheminavec sa drôle de lanterne. C’est ainsi queJack à la lanterne (Jack O’Lantern) devintle symbole des âmes errantes.


Saison des courgesd’août à marsLa famille des cucurbitacées comprend119 genres et quelque 825 espèces.Le genre Lagenaria a fourni lesgourdes et calebasses, Citrullus (colocynthuset lanatus) les coloquintes(vraies) et les pastèques, Benincasa(hispida) les courges cireuses, Cucumis(melo) les melons et les Cucurbita(toutes originaires d’Amérique tropicale)les courges comestibles. Originairedu Mexique, l’espèce Cucurbitapepo a donné les courges oléagineusestelles que courgettes, citrouilleset pâtissons. Cucurbita maxima, del’Amérique du Sud, a engendré lespotirons, potimarrons et giraumons.Cucurbita moschata, de l’Amériquecentrale, est à l’origine des courgesmusquées. De la même région duglobe, Cucurbita mixta, avec ses«courges mexicaines», présente descaractères intermédiaires des troisespèces citées tandis que Cucurbitaficifolia, courge de Siam (ou courge àfeuilles de figuier), a des feuilles trèsdécoupées.Par moult sélections, on a obtenudes types, races, cultivars, variétés…Pour simplifier, il ne sera utilisé icique ce dernier vocable, en rangeantles variétés dans les catégories spécifiquesindiquées plus haut.6


COURGES GÉANTES (issues de C. maxima)Potirons, potimarrons, giraumonsRouge Vif d’Etampes*La plus commune des courges de nos régions. Le potiron Rouge Vifd’Etampes est très aplati et côtelé. Comme son nom l’indique,l’écorce peut prendre une teinte vive. Le poids des fruits est généralementde 10 à 20 kg. Passé trois mois de garde, la conservation est aléatoire.Parfois, la chair se liquéfie et le potiron s’étale complètement.Potimarron*Cette plante donne de nombreux fruits de 2 à 3 kg, en forme de grossefigue. Leur écorce orangé à rouge vif à rosé est très fine, ce qui permetde les cuisiner sans les peler. La conservation est bonne. La saveur rappellecelle du marron. Sa chair sucrée sert de base à de nombreuses préparations.Giraumon Turban (Bonnet de Turc, potiron Turban)Farci, il permet, par son aspect décoratif, une présentation originale.La chair est ferme, sucrée et farineuse. Il existe différentes variétésde giraumons, l’écorce des fruits pouvant être grise, verte ou orange.Les variétés à écorce fine sont préférables car plus faciles à éplucher.Golden DeliciousPrisée comme aliment pour bébés à cause de sa haute teneur envitamines, cette courge de création américaine est sans doutela plus belle des courges géantes. Une géante qui ne dépasse cependantpas la dimension d’un melon. Il est recommandé de la laisser venir à pleinematurité pour profiter de son arôme fin.Bleu de HongrieLe potiron bleu de Hongrie, originaire d’Amérique du sud et très cultivéen Hongrie, fut rapporté de Budapest il y deux décennies.Sa chair jaune à jaune-orangé, ferme et douce, est appréciée pourla confection de potages, confiture, friture, gratin et même gnoccis.7* Variétés recommandées par l’Office central vaudois de la culture maraîchère pour 2004


COURGES POTAGÈRES (issues de C. pepo)Courges oléagineuses, citrouilles et pâtissonsCourge spaghettiAprès cuisson, la chair de cette variété prend l’aspect de filamentsassez fermes rappelant les spaghetti. La plante est coureuse maispeu envahissante. Elle produit 3 à 5 fruits oblongs de 30 cm de long.L’écorce est assez claire, dans les tons jaune paille. En gratin ou en ratatouille,il faut lui réserver une bonne dose d’herbes de Provence.Courge à graineS nues (Lady Godiva, courge-amande)Leur chair est de médiocre qualité mais les graines, dépourvuesd’enveloppe, peuvent se consommer crues, grillées ou moulues.Comme toutes les graines de courges, elles sont riches en protéines (34%)et en lipides (46%). Dotées de propriétés vermifuges, elles ont en outreune action bénéfique sur la prostate.Jack be littleCe fruit assez petit pour tenir dans la main (plus d’une dizainepar plant), de couleur orange clair avec une écorce côtelée, est aussiagréable à voir qu’à déguster. La chair sucrée, farineuse et dotéed’une saveur rappelant le marron, se prête à être farcie de multiples façons.Il est préférable de faire grimper cette variété sur un support,voire de redonner vie à un arbre mort en y faisant s’accrocher des plants.Jack o’lanternL’un des personnages les plus populaires de Halloween, Jack O’Lanternfait partie de la tradition de l’Irlande. D’énormes pommes de terre,rutabagas et navets – et non des citrouilles – étaient creusés,sculptés en figures terrifiantes et illuminés de l’intérieur par une bougieafin de servir de lanternes lors de la fête de Halloween.Sensible à la pourriture, chaque plante donne 3 à 5 fruits de forme ronde,dotés d’une écorce lisse de couleur orange.8AcornFruit en forme de gland et dimension d’une noix de coco possédant unedizaine de côtes longitudinales marquées. La surface est lisse et brillante,d’ordinaire vert foncé, mais il existe aussi des variétés blanchâtres, beigeset orange. Les jeunes fruits sont utilisés comme des courgettes. A maturité etaprès stockage, ils sont frits, poêlés, entiers au four, en gratin… Très appréciéspour leur arôme de noisette.


COURGES MUSQUÉES (issues de C. moschata)Muscades, longues, sucrines, butternut, fagtoongMusquée de Provence*Si on la cultive dans de bonnes conditions climatiques (cette courgedemande presque autant de chaleur que le melon), on récoltede 2 à 4 fruits de 5 à 15 kg, aplatis, côtelés, bien pleins et sucrés. Les fruitssont assez longs à mûrir. A maturité complète (terminée chez nous àl’intérieur), l’écorce prend une teinte brun cuivré qui caractérise la courgemusquée. La chair présente une couleur orange vif. Cette variété se conservefacilement. Se cuisine aussi bien sucrée que salée; sans aucun doute parmiles meilleures courges.Longue de NicePlus tendre et plus sucrée qu’une jeune courgette, cette variété exigechaleur et patience pour arriver à maturité. Sa chair orange et fibreuseest utilisée pour la confection de potages et de confitures.Sucrine dU BerryParmi les courges musquées,cette variété est la plus facileà cultiver dans un climat rude.Prolifique, la plante donne 5 à 8 fruitspyriformes de 1 à 2 kg. Sucréeet juteuse, la chair se prête bienà la confection de confitures, purées,potages et desserts.ButternutDe couleur jaune orangé, la chairde cette variété est beaucoupplus tendre que celle des autrescourges d’hiver et présente un arrièregoûtde beurre.HuileLes pépins de courge donnent unehuile à la saveur délicate rappelantla noisette, appréciée surtout dansles salades. Elle contient de trèsnombreux éléments bénéfiquespour la santé. Citons notammentl’oligo-élément sélénium et l’acidelinoléique, ce dernier faisant partiedes acides gras essentiels nonsaturés, ce qui en fait un élémentvital et un bon régulateur du tauxde cholestérol.9* Variétés recommandéespar l’Office central vaudoisde la culture maraîchèrepour 2004


Courges de Siam (issues de C. ficifolia)Nommées aussi Chilayote, melons de Malabar,courges à feuilles de figuierL’écorce lisse et dure de ces courges ne pouvant pratiquement pas êtrecoupée, elle doit être sciée ou cassée. La chair est blanche, très fibreuse,astringente et sucrée. Les jolis fruits verts (pour la sorte marbrée)ou blancs (pour la Siam albus) se prêtent à la décoration.En cuisine, on utilise ces courges dans la préparation de confiserieset de confitures.AYOTES (issues de C. argyrosperma)Courges mexicaines, en forme de boule ou de bouteille,exigeant de la chaleurPepitaConnue en Europe sous le nom de SilverEdged, cette boule parfaite,de couleur blanchâtre avec dix lignes vert foncé, est cultivéedepuis longtemps par les Indiens du Mexique. Sa chair jaune,peu épaisse, finement granulée et légèrement fruitée, est utilisée cruedans des préparations à l’aigre-doux, voire frite ou cuite.ORIGINEDES COURGESPotimarrons et giraumons(Cucurbita maxima)Courges mexicaines(Cucurbita mixta ou argyrosperma)Courges musquées(Cucurbita moschata)10Citrouilles et pâtissons(Cucurbita pepo)Gourdes ou calebasses(Lagenaria)Courges de Siam(Cucurbita ficifolia)


COURGES DÉCORATIVES(issues de différentes variétés de C. pepo et L. ciceraria)Griffes, coloquintes, mini-turbans, galeuses, bouteilles,ballons, boules, poires…Griffe du diable bicoloreLe diamètre de cette petite courge rampante n’atteint qu’unedouzaine de centimètres. L’écorce, de couleur beige, possèdedes taches vertes autour du réceptacle. Le fruit a des excroissances doublesplus ou moins saillantes.ColoquinteC’est par une erreur de langage, consacrée depuis longtemps,qu’on appelle coloquinte des variétés de courges à petits fruits,à peau dure, à chair peu épaisse et non comestible, de forme insoliteet de couleurs variées, qui n’ont plus rien à voir avec la véritablecoloquinte Citrullus colocynthis, rarement cultivée.Records de poidsAux Etats-Unis, pays de traditionen matière de défis dans le domainedes cucurbitacées, la World PumpkinConfederation (WPC) attribue desdistinctions aux courges atteignantdes poids records.Si, en 2010, le record mondial estde 1810 livres (821 kg), en Suissela plus grosse courge a atteint 640 kgl’année dernière. Pour réussir un telexploit, le choix des semences estdéterminant (il s’agit presquetoujours d’Atlantic Giant provenantde Howard Dill, Canada).11


Soupe à la courge1 gros oignon1 kg de courge musquée1 pomme de terre7 dl d’eau ou de bouillon1–2 cs de curry MadrasSel, poivre2 dl de crème1 poireau blanchiHacher grossièrement et faire revenirdans un peu d’huile de colzaEplucher, ôter les graines et couper en cubes,ajouterPeler, couper, ajouterAjouter, cuire 30 minutesAjouter. MixerAjouter, mélanger, rectifier l’assaisonnementAjouter un peu d’eau si la soupe est trop épaisseLaver, émincer finement. Faire revenir dansun peu de beurre à rôtir, étuverParsemer sur la soupe au moment de servirAccompagner la soupe de croûtons de painsdorés au beurrePain à la courge1 kg de courgecolorée épluchée1 kg de farine (bise,paysan, complète, etc.)1 cs de sel2 cs d’extrait de malt1 cube de levure fraîchePurée de courge2–3 cs de grainesde courge entièresou hachées grossièrementCuire avec très peu d’eau pendant 30 minutes,bien égoutter et réduire en puréeMélangerDélayer dans un peu de liquide, ajouterAjouter, pétrir jusqu’à obtention d’une pâte lisseet homogène. Ajouter un peu d’eau si nécessaireLaisser doubler de volume à couvert, façonner, laisser lever une deuxième fois,cuire les pains 40 minutes à 1 heure à 200°C12


Confiture à la courge1 kg de chairde courge en cubes1 kg de sucre2 verres de vin blanc sec1 gousse de vanille2–3 cs de cognacCuire à la vapeur ou dans de l’eau (selon habitude),jusqu’à ce que la chair soit tendre - égoutterFaire fondre le sucre et le vin blanc - maintenirsur feu vif jusqu’au perlé (formation de bullesà la surface)Ajouter la chair de courge et la gousse de vanillefendue - porter à ébullition et laisser cuire environ30 minutes en remuant souvent. La confitureest cuite lorsque la chair est devenue translucideet le jus épaisAjouter hors du feu, mettre en pots à chaudSalade de potironFaire une sauce à salade avec 2 cs de vinaigre, 4 cs d’huile de colza,quelques feuilles de basilic ciselées, du sel et du poivre600 g de potiron2 poivrons rouges2 oignons1 cs de beurre à rôtir1–2 pincées de curryCouper en fines lamellesEvider et couper en fines lamellesEmincer finementFaire revenir les légumes rapidementSaupoudrer. Verser les légumes dans la sauceà saladeDresser sur quelques feuilles de salade pomméeet garnir de bâtonnets de gruyèreValeurs diététiquesLa courge possède des vertus diurétiques, laxatives, sédatives et vermifuges!Elle est riche en carotène, contient presque 95% d’eau, des glucides, du calcium, du fer,des vitamines A, B1, B2, B3, C, D, E et F ainsi que de nombreux oligo-éléments.La proportion des différents composants varie énormément en fonction de la variété etdu mode de culture. Les jeunes feuilles de courge sont riches en vitamine C et en carotène.13par 100 g consommésNutriments principaux Energie Sels minéraux Vitaminesprotéines 1g 26 kcal sodium 1mg A 0,127mglipides 0,1g 108 kJ potassium 383mg B1 0,05mgglucides 5g calcium 22mg B2 0,07mgfibres alimentaires 2,2g phosphore 44mg C 12mgmagnésium 8mg E 1,1mgfer 0,8mg


Gratin de courge spaghettiCouper les courges spaghetti en deux dans le sens de la largeursans les éplucher, vider les graines. Remplir la cavité de fromage râpé jusqu’àla moitié de la hauteur, compléter avec de la crème jusqu’à deux centimètresdu bord, saler et poivrer selon son goût ou selon le fromagePoser les moitiés ainsi garnies dans un plat à gratin et cuire au four pendantune heure à 180°CTarte à la courge sucréePour une plaque à gâteau d’environ 30 cm de diamètreFoncer la plaque avec une abaisse de pâte briséeDans une terrine, mélanger 300 g de courge cuite, égouttée et réduite en purée,1 cs de farine, 3 cs de sucre et 1 dl de crème. Verser cette préparation sur la pâteSaupoudrer de cannelle et de sucre, parsemer de flocons de beurreCuire à four chaud (220°C) 20 à 30 minutesCharlotte bicolore à la courge et au mascarpone250 g de mascarpone3 cs de sucre1 sachet de sucre vanillé3 feuilles de gélatine2 dl de crème150 g pèlerines1 jus d’orange600 g de potimarron1 bâton de cannelle90 g de sucre1 cc de gingembreen poudre1 orange, zeste et jus4 feuilles de gélatineMélangerRamollir dans un bol d’eau froide, fondre aubain-marie avec 2 cs de crème, incorporerle mascarpone en fouettantFouetter, ajouterPasser les pèlerines rapidement dans le jus d’orangeet les dresser dans un moule à soufflé de 20 cmde diamètre. Verser la crème au mascarponejusqu’à mi-hauteur. Laisser prendrelaver, peler, couper en dés et cuire à la vapeurAjouter avant de cuire le potimarron,retirer après cuissonAjouter au potimarron et réduire en puréeRamollir dans un bol d’eau froide, incorporerà la purée encore chaudeVerser sur la crème au mascarpone. Laisser prendre quelques heuresDémouler et servir avec une salade d’oranges14


Gnocchis de courge avec fromage et noix400 g de courge(butternut ou potimarron)200 g de pommes de terre(farineuses)1 œuf2 ptes de couteaude muscadesel, poivre80–100 g de farine100 g de gruyère râpéQuelques cerneaux de noixhachés grossièrementcuire 20 minutes à sec au four, ou 8 minutesau micro-ondescuites en robe des champs, pelées, écraséesavec la courgeajouter, mélanger pour obtenir une pâte soupleFormer des rouleaux de pâte de 1 cm d’épaisseur.Couper en tronçons de 1,5 cm de long. Plongerdans l’eau salée frémissante et laisser cuire jusqu’àce qu’ils remontent à la surface, égoutter. Verserdans un moule à gratinParsemerGratiner 15 minutes au four à 220°CDécorer de ciboulette ciselée au moment de servirAutre gratin de courge spaghettiCuire la courge spaghetti entière et recouverte d’eau pendant environune demi-heure à trois-quarts d’heure; pour vérifier la cuisson, piquerla courge avec un petit couteau pointu, la lame doit facilement percer la peauLaisser refroidir, ôter délicatement la peau et mettre les spaghetti dansune passoire tout en enlevant les graines, afin de bien égoutter les spaghettiL’idéal est de les laisser reposer dans la passoire toute la nuitBeurrer un plat à gratinBattre un jaune d’œuf avec un peu de sel et de poivre, ainsi qu’un quartde litre de crème. Ajouter 120 g de fromage râpé. Bien mélanger le toutavec les spaghetti, ajouter un peu de fromage râpé et quelques floconsde beurre pour gratiner. Passer au four à 180°C environ 30 à 35 min15Bibliographie«L’univers des courges», M. Brancucci et E. Bänziger, Ed. Fona«Trésors de courges et de potirons», Bruno Defay, Ed. Terre Vivante«Le grand livre des courges», J.-P. et N. Prades, V. Renaud, Ed. Rustica.Sites Internetwww.clubdelacourge.chwww.1001courges.chwww.domaine-des-isles.ch (Foir’à la courge)www.juckerfarmart.ch/produkte.phpPour les graines: www.kcb-samen.ch


Réalisation et éditionAgence d’information agricole romande (AGIR)CollaborationsOffice central vaudoisde la culture maraîchère (OCVCM)Michel BrancucciLes recettes sont proposéespar l’Association romandedes paysannes professionnelles (ARPP)PhotosAGIR, Max Baladou, Michel BrancucciGraphisme et impressionImprimerie Saint-Paul, FribourgTirage10 000 exemplaires - Novembre 2010Agence d’informationagricole romandeJordils 3 • Case postale 128 • 1000 Lausanne 6Tél. 021 613 11 31 • Fax 021 613 11 30E-mail: info@agirinfo.comwww.agirinfo.com

More magazines by this user
Similar magazines