un seul N° - MGEN

mgen.fr
  • No tags were found...

un seul N° - MGEN

La Santé enIndicateurs démographiquesLe poids démographique de la Bourgogne esten diminution : 16 e région par sa population,la Bourgogne, avec ses 1 626 000 habitantsau 1 er janvier 2005, représente 2,7% de lapopulation métropolitaine.• Densité (hab/km 2 ) : 51 (France 110)• Indice de vieillissement : 82 (France 65)En 1999, l’agglomération de Dijon(237 000 habitants), qui concentre 15% dela population régionale, se situe au 26 erang des agglomérations nationales.Seules 16 communes comptent plus de10 000 habitants.La Bourgogne conserve encore un caractèrerural marqué : 33% de la populationvit dans des communes appartenant àl’espace à dominante rurale, beaucoupplus que la moyenne française : 18%.Répartition de la population par tranche d’âgeBourgogne France entière Bourgogne / FranceMoins de 20 ans 375 407 14 951 000 2,51 %De 20 à 59 ans 837 045 32 555 000 2,57 %60 ans et plus 397 955 12 681 000 3,13 %TOTAL 1 610 407 60 187 000 2,67 %Source : UNSEE - Recensement de la population 1999Indicateurs sanitairesLes trois-quarts des 3 400 Bourguignonsdécédés chaque année avant 65 ans sontdes hommes. Ainsi, dans la région, unhomme a 2,6 fois plus de risque de mourirprématurément qu’une femme, un rapportproche de celui constaté au niveau national.Dans de nombreux cas, cette surmortalitéprématurée masculine est en grande partieliée aux habitudes de la vie.Ceci est particulièrement net pour les maladiesassociées aux consommations excessivesd’alcool et de tabac : un homme a 16 foisplus de risque qu’une femme de mourirprématurément d’un cancer des voiesaéro-digestives supérieures, 9 fois plus demourir d’un cancer pulmonaire. Mais d’autresfacteurs peuvent aussi être évoqués : lesconduites dangereuses (accidents, suicides)ou les activités professionnelles propres auxhommes. A l’inverse, les femmes disposentd’une meilleure couverture préventive etaccordent une attention plus importante àleur santé. Elles sont moins sujettes auxconduites à risque, même si elles ont peu àpeu adopté les comportements des hommesen matière de tabagisme.Taux comparatif de mortalitédes hommes entre 25 et 54 anspar catégorie socio-professionnelle(moyenne 1988-1992)400350300250200150100500Le risque de décès avant 54 ansest plus fort pour les ouvriersPour 100 000 habitantsOuvriersEmployésProfessionsintermédiairesLe taux de mortalité est calculé demanière à corriger les effets de la structurepar âge de chaque catégoriesociale.Sources : Haut comité de santé publique - ORSBourgogneFranceCadresIndicateurs de précarité• Taux de couverture du RMI(pour 1 000 habitants de 20 à 59 ans,au 01/01/04) :21,7 (France 30,9)• Taux de couverture de la CMU-C(en % au 31/12/04) :5,4 (France 6,8)Les personnes sans couverture sociale complémentaire(mutuelle ou assurance privée)sont proportionnellement plus nombreuses àrenoncer aux soins dentaires et aux lunettesque les autres. L’exclusion du monde du travailrenforce cette situation. Certaines déficiencessont moins bien corrigées.En Bourgogne comme dans l’ensemble dupays, on constate ainsi que les chômeurs delongue durée et les jeunes en difficulté d’insertionqui fréquentent les centres d’examensde santé ont plus fréquemment des troublesvisuels ou des problèmes dentaires non soignésque les autres consultants.Dépenses de santé(Régime général) Montants remboursés 2005 Evolution 2005/2004• Honoraires 349 M€ 1,9 %• Médicaments 444 M€ 5,3 %• Indemnités journalières 190 M€ -2,6 %Plus d’un milliard d’€ de dépenses desanté a été remboursé par l’assurancemaladie au titre du régime général sur lesquatre premiers mois de l’année 2006.3,2 milliards d’€ de dépenses de santéremboursés en 2005 pour le régimegénéral et le régime agricole.En 2005, les dépenses de santé ont progresséde 4,7% par rapport à l’année 2004.

More magazines by this user
Similar magazines