Réponse virologique et biochimique chez des patients ayant ... - Afef

afef.asso.fr

Réponse virologique et biochimique chez des patients ayant ... - Afef

Réponse virologique et biochimique chez despatients ayant une hépatite chronique B (HCB)AgHBe-négatif traitée par peginterferon α-2a ±Lamivudine : résultats du suivi à 4 ansP. Marcellin*, C. Trépo, F. Bonino, G.K.K. Lau, P. Farci,C. Yurdaydin, T. Piratvisuth, M. Brunetto.*Service d’Hépatologie, Hôpital Beaujon, Clichy, France


Etude de suivi à long termedes patients atteints d’HCB AgHBe négatifEtude initiale*Suivi long termePEGASYS 180 μg/sem + placebo/jPEGASYS 180 μg/sem + 100 mg lam/jLamivudine 100 mg/j48 semainesFin detraitement(sem 48)6 moispost-tt4 anspost-tt*** Marcellin et al. N Engl J Med 2004** analyse des patients de l’étude initiale inclus dans le suivi à 4 ans après la fin du traitement


Méthodologie Sur les 54 centres impliqués dans l’étude initiale, 42 ontparticipé à l’étude de suivi à long terme• 315/537 patients (59 %) ont participé à l’étude• Le nombre de patients était significativement plus nombreuxdans les bras IFN-PEG α-2a +/- Lamivudine que dans le brasLamivudine seule (P


* Analyse modifiée ITT (Absent = pas de réponse)Réponses biochimiques, virologiques et immunologiques4 ans après l’arrêt du traitement (1)30252724PEG-IFNα-2a +/– LAM (N=230)LAM (N=85)Patients (%)2015101816P=0.04217P=0.021117520ALT normales*


* Analyse modifiée ITT (Absent = pas de réponse)Réponses biochimiques, virologiques et immunologiques4 ans après l’arrêt du traitement (2)30252724PEG-IFNα-2a +/– LAM (N=230)LAM (N=85)Patients (%)2015101816P=0.0421766%P=0.021117520ALT normales*


La négativation de l’AgHBs augmente régulièrementaprès la fin du traitement avec PEG-IFNα-2a +/- Lamivudine11N=23011%Patients avecnégativation AgHBs (%)97533%6%8%1Années aprèsfin de traitement1 2 3 4


*PEG-IFNα-2a/PEG-IFNα-2a + LAMLa négativation AgHBs 4 ansaprès la fin du traitement avec PEG-IFNα-2a*:Répartition des génotypesDC/DABN=25C


Conclusion (1) Chez les malades atteints d’HCB AgHBe négatif,traités par IFN PEG α-2a pendant 48 semaines, 4 ansaprès l’arrêt du traitement :• Respectivement 24 % et 27 % avaient une réponsevirologique et biochimique• 66 % ont une négativation de l’AgHBs en cas deréponse virologique (11 % de l’ensemble des patients) La négativation de l’AgHBs qui est associée à uneévolution clinique favorable, peut être considéréecomme l’étape la plus proche de la guérison


Conclusion (2) Ces résultats justifient d’envisager l’IFN PEG α-2aen traitement de première intention chez les patientsatteints d’HCB AgHBe négatif en raison :• D’une durée de traitement courte• D’une réponse immuno-virologique

More magazines by this user
Similar magazines